Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

10 septembre 2014

Les gorges de l'Abîme ou comment se fabrique un paysage

 

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

Quand l'Abîme n'est que beauté, je peux que vous inviter à le découvrir par ces eaux de printemps qui naissent début mai.

Hier (indique le passé), nous étions dans le Jura au Cirque de Vaucluse et pour celles et ceux qui ont l'habitude de suivre mes reportages, vous pouvez classer cet endroit comme une curiosité, des plus insolites.

 

Gorges de l'Abîme - SentierLe torrent est alimenté par plusieurs sources

 

Le torrent a rendu à la nature toute sa beauté. La neige amoncelée par l'hiver s'octroie sa dernière descente. La terre gorgée d'eau distribue la fraîcheur. L'eau coule de pierre en pierre, s'égoutte, ruisselle et emporte les tourments. Elle court et glisse pour suivre son cours. Je ne passerai pas à gué dans cette piste où le songe est souverain.

Gorges de l'Abîme - pont

L'atmosphère qui y règne prend une grandeur par la brume qui vient caresser la végétation. Son tissu blême enveloppe d'un voile la nature.

La route est loin, le murmure de l'eau prend toute la tonalité.

Il est midi et le soleil rend transparentes les feuilles ciselées des fougères, il joue de leurs nuances.

Gorges de l'Abîme

L'eau jaillit avec son énergie sourde et invisible. Elle n'est plus terrassée par le froid, elle roule sur les cailloux et dessine ses courbes jusqu'à la cascade finale. Elle garde son intimité pour les profondeurs de la nature. Elle danse auprès des marmites de géants, jusqu'à trouver exutoire auprès de la Cascade des Combes ou peignait par les dentelles des roches, elle s'allonge libre de tous les liens qui la resserraient.

Gorges de l'abîme - Torrent

Tandis que le fond des gorges semble un chaudron chaud par le lavis des brumes, le torrent s'exprime. L'air est brouillé et se confond à l'odeur du bois mouillé. La nuit apparaît dans ce lieu d'origine. J'ai l'impression de visiter les ténèbres.

Gorges de l'Abîme - Petite marmitte

Bassin en formation, appelé plus communément "Marmitte de Géant"

 

Gorges de l'Abîme - Marmitte de géant
Le puit est d'une profondeur de 45 mètres pour 10 mètres de diamètre. L'eau est à 7°.
C'est une source vauclusienne, une puissante résurgence. En 1854, Jean Reffay en coupant du bois en surplomb chuta et disparu au fond du gouffre. Le trou fut exploré en 1961, plus particulièrement le 28 février 1961 par Michel Letrone et Max Martin et établirent qu'il n'y a aucun courant aspirant au fond du gouffre, mais bien au contraire un courant sortant. Le 18 août 1979, Robert Le Pennec et Christian Locatelli découvrirent au fond du gouffre une galerie et la suivirent sur 20 mètres. Celle-ci descend à 47 mètres avant de remonter. Le 6 mai 1980, Olivier Isler parcourt 225 mètres et débouche sur une cavité au dessus du premier siphon. Celle-ci est non noyée. L'association de spéléologie de Saint-Claude a recensé 667 mètres de galerie praticable dont 345 mètres noyés, avec un dénivelé négatif de 47 mètres et positif de 30 mètres par rapport à la surface de l'eau au niveau du trou de l'abîme.  Cette galerie forme 3 siphons.

En 1990, le sentier est équipé et permet l'accès.

C'est un trou de verdure où les herbes en haillons s'entremêlent. Parfois la lumière pleut. Les vents malins ont fait tournoyés les mousses.

Gorges de l'Abîme - Hitchcock

Taillis de charmille
Charme, frênes, tilleuls, érables, saules, ormes sous d'épais manteaux de mousses qui déouglinent de leur tronc.

 

Gorges de l'Abîme

J'ai la sensation de suivre son cours. Vivifiée, je me sens prête à sortir de moi, à cavaler vers ces horizons dont seule cette région nous ouvre sa splendeur. C'est un paysage plus intimiste, caché qui recèle des trésors de curiosités naturelles. Guidée par ce passage étroit que sont les gorges, je m'aventure jusqu'au gouffre drapé de ce voile si étrange qui nimbe l'environnement jusqu'à le rendre moins hostile. Les Gorges de l'Abîme ont été creusée par le torrent qui s'appelle l'Abîme. Le cours de l'Abîme est coupé par des rapides et des cascades dont la plus grande et la plus remarquable est celle de la Combe.

 

Gorges de l'Abîme - Brume

 

Gorges de l'Abîme - Passerelle

 

 

La tourbe scintille comme un duvet qui perle. Je rentre dans son intimité en la caressant et je guette ses réactions. La mousse habille les branches et forme des filets posés là, langoureusement.

 

Gorges de l'Abîme - Chemin"Taffonu" veut dire : trou, résultat d'une érosion à caractère physico-chimyque qui affecte les roches. Certains cristaux se détruisent et se décomposent. Ces modifications sont certainement dues aux changements brusques de température et à l'évaporation de l'eau qui imbibe la roche. L'altération se produit surtout sur le plafond de la cavité, là ou l'air s'accumule.

 

Gorges de l'Abîme - Voile

Là, j'imagine le contact de la chair et de l'eau. C'est endroit est propice à l'épouser dans son lit rassurant par sa transparence. Les truites ondulent les flots.

Gorges de l'Abîme - Mare

L'eau mobile offre sa clarté. Du fond des taillis, elle ruisselle et se ravive le long des berges recourbées par la mousse frémissante et mouillée, comme une chevelure qui s'émousse.

 

Gorges de l'Abîme - Passage

 

Gorges de l'Abîme - Zoom sur le passage

Les feuilles endormies sont trempées de pluie, jaspent les gouttes pour s'énivrer ou versent quelques larmes sur cette mousse tendre qui tapisse l'arbre mort. La sève hante ce tronc et de ce tronc renaît un arbre en son sein qui aiguise mes douces pensées.

Mon regard absorbe cet atmosphère. Je savoure le temps sur ce tapis de mousse, toute tendre et douce.

Au pont du Diable subsiste les ruines d'une ancienne scierie qui prenait la rivière et lui imposait le joug de ses roues à augets à la sortie de la gorge, au dessus de la Cascade des Combes où l'eau se déverse. La roue est la conduite forcée et témoigne des méthodes d'exploitation du bois au siècle dernier. L'eau est conduite par un canal d'amenée, appelé le bief. La roue élève l'eau aux trois quarts de son diamètre qui entraîne le mécanisme de la scie. La roue tourne par le seul poids de l'eau contenue dans les augets et sa vitesse dépend de la sous pression de l'alimentation.

Une roue est au milieu du parking.

 

 

Expression"Le vallon de Saint-Claude..., avec les falaises grises de ses rochers, a une profondeur, des tourments, des anfractuosités, des abîmes, des vertiges, qui fascinent les yeux"
Lamartine -1815-

 

 

 

Plus haut, une forêt d'épicéa et de hêtres poussent sur les pentes abruptes des falaises du Cirque de Vaucluse. La culture permet de faire des tavaillons, petites bardeaux d'épicéa pour ne pas dire "tuiles" qui venaient habillées la charpente qui constituait l'ossature de la maison. Les tavaillons sont aussi cloués sur "bataillées" planches de façade.

De là les sombres pessières, s'élève vers la Suisse et font office de frontière.

Bernard Clavel puisa l'inspiration de ses romans montagnards dans cette région, mais aussi Marcel Aymé, auteur des Célèbres "Contes du Chat perché".

 

Gorges de l'Abîme - Ruine du moulin

La ville prend le nom de Saint-Claude au XVème siècle.

 

Recommandations

Le parc est à l'intitiative de la commune de Saint-Claude. Le départ de ce circuit s'effectue au niveau du Pont du Diable. Les chaussures de marche sont recommandées. Le parcours es équipé d'échelles, ponts et le terrain peut être glissant en période de pluie.

Notes

Un arrêté interdit l'accès pour cause d'éboulement.

Saint-Claude est la capitale de pipe de bruyère.

 

Gorges de l'Abîme - Passerelle Passerelle pour franchir l'abîme et poursuivre sur la rîve gauche. Il faut longer la paroi en s'aidant d'un câble. Puis à gauche, un large chemin vous amène le long du canal.

 

Gorges de l'Abîme - CanalCanal de captage d'EDF abandonné

Accès

Sainte-Claude 39200
(Haut-Jura)
Traverser le village de Saint-Claude, prendre la D69, en direction de Longchemois. Faire 1,5 km et au niveau du Pont du Diable, juste après se trouve une aire pour se garer, sur votre droite. C'est là.

Pour aller à la Cascade des Combes, juste après le pont, à droite.

Gorges de l'Abîme - Etendue

Gorges de l'Abîme - Cascade de la CombeEn aval du pont du Diable, la cascade des combes s'épanouit en éventail avec une chute de 6 mètres de hauteur. C'est à cet endroit que Lamartine chercha son inspiration.

A voir également,

Cascade des Moulins à Vulvoz
Cascade du Moulin d'Aval
Cascade des Combes (Cf. photo ci-dessus)
Cascade de la Viouvre (au Nord de Saint-Claude)
Cascade du Hérisson (Cf. lien futur)
Cascade des Tufs à Baume Les Messieurs ***
Cascade de la Quinquenouille à Dramelay
Cascade de Tuf les Planches à Arbois ***
Cascade "Les pertes de l'Ain" à Champagnole
Cascade de la Billaude
Cascade des Etrès
Cascade de la Cimante (Franche Comté)
Cascade du Moulin du Saut à Nozeroy la Serpentine et les sources de l'Ain
Les Pertes de l'Ain
Bief de Prévérant
Gorges du Flumen à Villard-Saint-Sauveur
Gorges de Malvaux
Gorges de la Langouette
Gorges "Les pertes de la Valserine" à Bellegarde-sur-Valserine (entre Annecy et Genève, sur la gauche) - Suisse
Canyon de Coiserette
Ruisseau de la Pèle
Ruisseau de Germange à Meussia (Franche Comté)
Source de la Loue à Ouhans (entre Pontarliers et Besançon) (Franche Comté)
Saut de la Source de l'Ain à Nozeroy
La maison de Louis Pasteur à Arbois
Village "Lods"
Village "Ornans", la petite Venise Franc Comtoise.
Grottes & Gorges du Pont du Diable à La Vernaz, lieu-dit "Le Jotty"

 

 

Tout savoir

En 1921, Léon Bel crée à Lons-le-Saunier un fromage à pâte molle, sans goût prononcé ??? Réponse : La Vache qui rit !

 

 

Ou dormir ?

Le Schaeferhof, à Murbach (maison d'hôtes). Le choix des chambres Camille, etc.

 

Viste virtuelle du camping de Saint-Claude

 

Visite Virtuelle du camping de Saint-Claude (Haut-Jura)

 

Bibliographie

 Visite 2013.

.......................

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

 

Vous aimerez peut-être : 
(clic sur photo pour lien)

 IMG_0001

Photo_592 IMG_0120

IMG_0336

Portrait_du_graveur_Laval_1979_de_Auguste_Baud_Bovy_01  

Les Dolomites, est-ce un mythe !
ITALIE

El Rocio, découvrir l'Andalousie autrement...
ESPAGNE
Sur la route des Hêtres authentiques à Grimentz...
SUISSE
Réserve naturelle de Prachov ou Prachovskeskaly
REPUBLIQUE TCHEQUE
Gruyère ou le voyage fantastique, piqué d'anecdotes
SUISSE
 

...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution : Mercredi 10 septembre 2014
Mise à jour  : 10 septembre 2014
                 Répondre                        

 

 

 

 

 

 

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 18:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,