Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

12 octobre 2008

de Cette à Sète... C'est à voir !!!

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    L'oeil immobile de mon zoom c'est arrêté sur le phare de Sète. Il se dresse, surplombe le cargo en première ligne et les mâts hautains qui nous aiguillent. Le Mont Saint Clair lui tourne le dos, tandis que la mer s'amuse à le doubler par son miroir d'eau avide et tremblante.

    Phare_Saint_Louis_de_S_te

    Le phare est la mère de la mer, elle s'enflamme. Les gabians prennent d'assaut mes oreilles et s'égosillent à donner le ton devant les marchands de pouffres et de thons. Ninette du haut du bastingage appelle son époux et se délivre de toutes ses peines à l'attuflant de tous les noms.

    Joute_de_S_te
    Fête de la St Louis

    Soulign_

    Le port donne un choix à la palette de l'artiste. Il tourne son bassin de Thau, pour affronter les jouteurs et les rêveurs ; tandis que le Mont Saint Clair offre son flanc à la ville jusqu'au Môle de Saint Louis. Ses façades se fardent de couleurs et rougissent de fierté à la vue des chalutiers escortés par les mouettes jusqu'à la criée. Les canaux sont les miroirs des façades qui s'énorgueillisent de leur reflet. Avec ses airs d'Italie, la ville a conquise plus d'un. Et si Brassens, Paul Valéry et Jean Vilar ont été inspiré, Sète a le mérite de troubler et de donner à voir ses beautés inattendus, sans chercher à plaire.

    Georges_Brassens___l_affiche__SETE
    Georges Brassens

    Soulign_

    Le jour se lève, tel un navire qui se tire et effile l'eau limpide qui se vide et rend ses rides pour un instant. Onde de beauté.

    Grondin_de_S_te
    Criée à Sète

    Telle une mère, le phare scrute la mer et prévient les pêcheurs de leur arrivée au port.

    Soulign_

    Les cordages enlacent la rouille. Oh, pas celle-là ! la rouille du fer des armateurs. Pour les amateurs de recette, voici celle de la "Rouille à la sétoise".

    Cordage_SETE

    Le ciel a égaré les nuages un peu plus loin et offre son toit tout bleu complice. Les rayons du soleil énivrent notre bonne humeur.

    T_che_d_encre

    L'ancre bleue prend racine dans les bas fonds, comme les refrains de Georges Brassens sont ancrés dans les bistrots du port.

    Bleu_marine

    Les carcasses rouillées rendent leurs tripes et comblent les amoureux de la photo qui saisissent cette proie facile.

    Marins_d_eau_douce_SETE

    Les sardines frétillent dans les canaux et laissent entendre que c'est notre Venise ! Au bord des quais, la lumière reflète les beaux jours qu'il nous reste encore et encore.

    Noeud_de_marin

    Soulign_

    >> Le Saviez-vous ?
         .
    Cette s'est transformée en Cète  pour devenir en 1927 et encore aujourd'hui "Sète",
           après Sette, Septe, Cète ou Cept sous l'Ancien Régime,
         . Le Mont St Clair est haut de 183 mètres
         . C'est le roi Louis XIV qui entreprit en 1673 la construction du chenal afin d'avoir une rade pour
           ses galères royales et pour les exportations des produits du Languedoc,
         . Et si le canal du Midi (ou Canal des deux mers) débute à Sète,
           merci à Pierre-Paul Riquet, Colbert & le chevalier de Clerville.
         . Paul Valéry (1871-1945) écrivit
           [...]"ce toit tranquille, où marchent des colombes /
           Entre les pins palpite, entre les tombes" [...],
           deux premiers vers du poème "Le cimetière marin".
           dans ses poésies baignées par la lumière méditerranéenne.
          . Elle prit le surnom de Venise du Sud de la France ou l'Île singulière (1)

          . Georges Brassens (1921-1981), célèbre chanteur,
            est né à Sète et évoquait tjrs le thème de la mort avec le sourire.
            Il lance la supplique :
            "pour être enterré sur la plage de Sète"
         . Manitas de Plata (Petites mains d'argent), guitariste gitan, 
           est également né à Sète, dans une caravane.
         . Le 25 juillet 1710, les Sètois aperçurent la flotte anglaise et prirent la fuite.
           L'arrivée du Duc de Noailles  et de ses troupes mit fin à la colonisation en
           remportant la victoire. Pour protéger les habitants, une forteresse fut créée "Fort St Pierre",
           l'actuel "Théâtre de la mer".
         . Barberoussette, pirate illustre les légendes du Mont St Clair
         . Au moyen-âge, les joutes étaient un combat fait à cheval
           où deux cavaliers s'affrontaient avec une lance, maintenant
           la pratique est dans une barque sur l'eau (1685).
         . La Saint-Louis, saint patron du port, se fête le 25 août.

    (1) Expression donnée par Paul Valéry.

    Pavois_St_Louis

    Soulign_

    Légende

    Sur cet emplacement, à l'aube des temps, la ville de Thau fut élevée. En des temps moins anciens, elle fut submergée par les flots[...] De là, Neptune soucieux plongea son trident dans les profondeurs marines qui attrapa un cétacé énorme. Il le déposa à l'entrée du petit golfe et il se transforma ainsi en un étang, à l'abri des vents d'Est. Pétrifiée à la vue du Dieu de la mer, cette espèce de baleine à bec de dauphin donna naissance à la montagne de Cette.

    Joute_SETE
    Photo de la Mairie de Sète

    Soulign_

    Voir d'autres tableaux

    Cette_de_Christophe_Consentino
    Christophe Consentino

    Affiche_Bar_La_Marine_SETE

    Soulign_

    A (re)découvrir à Sète ?

    >> Quais et canaux
    Sur les quais, Sète apparaît comme la petite Venise avec ses canaux et ses maisons hautes en couleurs. Le plus, reste la "criée de seize heures" qui fait référence à l'heure de retour des chalutiers.

    >> Mont Saint-Clair
    Du haut du Mont Saint-Clair, le panorama s'ouvre d'un côté sur la mer et de l'autre sur l'étang de Thau.

    >>Joutes
    L'âme de Sète palpite lors des joutes qui ont lieu le 29 juillet depuis 1966 sur le canal royal.

    >> Musée International d'Art Modeste "MIAM"
    Objets du quotidien sont à la une en tant que chef d'oeuvre car détournés de leur première vocation ! Art insolite qui vit le jour grâce au peintre sétois Hervé Di Rosa et le collectionneur Bernard Belluc.

    Soulign_

    S_te_moteur_de_p_che
    Moteur à l'eau

    Soulign_

    Ou est-ce ?
    Commune de France, du département de l'Hérault, située à 25 km de Montpellier, région Languedoc-Roussillon.
    Prendre autoroute A7, sortie Sète.
    Office du tourisme Tél. : 04 67 74 71 71

    Soulign_

    Cimeti_re_Marin_S_te
    Cimetière marin

    Soulign_

    Bibliographie
    Photos personnelles prises en octobre 2008 sur le port de Sète par un temps magnifique.

    Liquide_S_te
    Jeu de lumière sur l'eau

    Soulign_

    Recette de la "Rouille à la sétoise"

    C'est une spécialité de la mer, recette de Sète, aimait des petits comme des grands.

    Rouille___la_S_toise

    Temps de cuissson  3/4 d'heures

    Ingrédients
    2 kilos de blanc de seiche
    6 pommes de terre
    2 gros oignons
    Bouquet garni
    1 dose de safran
    1 cuillerée à soupe de concentré de tomates

    25 cl de vin rosé
    sel/poivre

    Sauce aïoli
    4 gousses d'ail
    15 à 20 cl huile d'arachide
    1 jaune d'oeuf

    Préparation

    Mettre les oignons à frire dans une grande marmite avec un filet d'huile d'olive. Pendant ce temps découper le blanc de seiche en gros cubes. Dès qu'ils sont roussis, verser le vin rosé, rajouter un bouquet garni, le safran et le concentré de tomates. Attendre que l'eau frémisse.  Mettre la seiche et couvrir d'eau.  Dès que c'est cuit (piquer, pour vérifier que la seiche soit très tendre), ajouter les pommes de terre coupées en quatre. Laisser mijoter 10 min. Mettre dans le pilon de l'aïoli, une cuillère de sauce, bien remuer puis incorporer la préparation dans la marmite. Ne pas réchauffer.

    Astuce

    Prendre de la seiche en morceaux épais, c'est meilleur !

    Biscuit "Les Zézettes de Sète"

    Ingrédients

    250 gr de farine
    70 gr d'huile d'olive
    70 gr de vin doux (muscat, rosé)
    60 g de sucre blond + 1 sachet de sucre vanillé
    1 cuillère à café de levure chimique

    Mettre tous les ingrédients dans un grand ramequin, puis finir avec la farine versée en pluie. Mélanger à la main jusqu'à l'obtention d'une pâte non collante. Former une boule homogène. Prélever de la pâte de la valeur d'une noix, la rouler entre vos paumes de mains pour former des navettes, légèrement arrondies comme un quart de lune. La forme doit être d'une dizaine de cm et rester très fine. Les soupoudrer de sucre et déposer sur une plaque à pâtisserie. Mettre dans un four préchauffé 15 à 20 minutes à 160°.

    Vous obtenez un biscuit sec à prendre sans modération à toute heure !

    Vous pouvez déguster  ! Bon appétit.                Vous pouvez déguster  ! Bon appétit.            Vous pouvez déguster  ! Bon appétit.            Vous pouvez déguster  ! Bon appétit.              Vous pouvez déguster  ! Bon appétit.                  Vous pouvez déguster  ! Bon appétit.            

    R_pondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 9 novembre 2008


    Commentaires sur de Cette à Sète... C'est à voir !!!

      Les joutes, j'en vois souvent à Palavas...
      si tu parles de Brassens, des ports, et des mats de bateaux, on va etre copains, pour sur...
      bonne fin d'après midi...

      Posté par le Pierrot, 12 octobre 2008 à 17:09 | | Répondre
    • J'ai fait un court séjour à Sète, il y a de nombreuses années et j'ai assisté aux fameuses joutes. Quant à Monsieur Brassens : c'était un Prince. Amitiés

      Posté par Marie_Floraline, 13 octobre 2008 à 08:24 | | Répondre
    • trés complet

      Reportage toujours trés complet , trés riche d'images . Les joutes se font aussi dans ma région , dans le port de Cannes ...

      Posté par debla, 13 octobre 2008 à 08:35 | | Répondre
    • Beau reportage !!
      J'y ai mangé des tielles , à Sète , lorsque mes beaux-parents habitaient encore dans l'Hérault ... je vais essayer ta recette , ça fera le bonheur de tout le monde : il n'y a pas d'arêtes ))

      Posté par 47, 13 octobre 2008 à 17:45 | | Répondre
    • Eh bien dis donc on en sais des choses avec toi!!J'ai bien aimé!!!!!!!!!à bientôt...

      Posté par sophie, 14 octobre 2008 à 21:34 | | Répondre
    • MAGNIFIQUE reportage sur Sète, les cordages et les joutes. De bien bons souvenirs me reviennent en mémoire grâce à toi : nous prenions le bateau pour le Maroc chaque année à l'époque où nous y habitions ...
      Bisous

      Posté par JO TOURTIT, 15 octobre 2008 à 13:14 | | Répondre
    • Bonjour de VITA qui connaît et aime bien Sète.

      Posté par vita, 08 novembre 2008 à 18:45 | | Répondre
    Nouveau commentaire