Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

19 octobre 2007

Lamanon ou le pompon du platane qui ombre les siècles passés... PROVENCE

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Photo_146

    LAmalON OOO
    site troglodytique, GROTTES DE CALES
    OOOplatane tricentenaire
     

    Près de Salon-de-Provence, il y a le cirque de Calès et l'ancien village médieval, situés entre le massif des Alpilles et la chaîne des Costes. Sur cette colline ocre de Défens, adossée au village, dans les falaises se trouve un habitat troglodytique composé de 116 grottes dont 58 sont habitables jusqu'en 1586.

    Photo_210

    Le village côtoyait plus de deux cents habitants à son apogée. Ses abris naturels datent de l'époque néolytique. Ce site fut occupé du IIIe millènaire avant Jésus Christ jusqu'au XVIe siècle et servit de refuge aux autochtones pour échapper à la peste durant les périodes où la Provence n'y échappa pas.

    Ces habitats sont taillés dans la roche tendre qu'est le safre.

    Vestige de réserves.

    Photo_203

    Photo_206

    On aperçoit la chapelle romane de Saint-Denis-l'Aéropagite du XIIe siècle au dessus du village avec sa source intarissable quand on redescend vers le Nord. Elle est de style roman, avec une extension de style gothique du XII et XVe siècle. ainsi que les ruines des chapelles Saint-Jean et Sainte-Marie.

    Photo_160

    Au loin, s'ouvre devant nous les ruines de fortifications moyennageuses, vestige d'un château de Pons de Brugérias, seigneur Catallan qui en 1200 en reçu la seigneurie par le Conte de provence.

    Le site est fermé par un mur de courtine, ruines d'un ancien château médieval dont les vestiges sont sur la partie gauche (ouest) en se dirigeant vers la vierge. Au sommet les restes d'un château du XIIe siècle qui a subi les outrages des révoltes et du temps qui appartenait à la famille d'Allamanom.

    Photo_221

    Photo_224

    Admiration devant cette calade construite par les gallo-romains, avec la perfection afin de drainer les eaux de pluie.

    Pavement_de_Lamanon

    Photo du site de "Phil Hyppos..."

    Chemin_de_Lamanon

    Photo du site de "Phil Hyppos..."

    C'est dans cet endroit que fut construit le village niché dans le lit de la Durance. Il est bordé d'une route ourlée de platanes qui mérite sa promenade pour admirer un des leurs, tricentenaire, surnommé le "Géant de Provence", platane d'orient d'une hauteur de 53 mètres et de 8 mètres de circonférence.

    Par son houppier de 1530 m2 dû à son port étalé, il est classé le plus grand platane d'Europe parmi les cinq platanes les plus remarquables. Il prend le titre de "Monument naturel de caractère artistique" par la loi du 21 avril 1906. Il est situé dans le domaine de Monsieur de Sabran Pontevès, propriété privé en  contrebas du village au milieu d'une prairie et semble être parvenu à cet âge (plus de 300 ans) et cette taille, grâce à l'eau qu'il digère des canaux d'irrigation du début du XVIIIe siècle de la propriété. Il est raconté qu'il fut planté par Catherine de Médicis qui séjournait à Salon de Provence pour y rencontrer Nostradamus.

    Juste à côté, le village d'Aurons (à 15 km) héberge également un de ses confraires.

    Le deuxième arbre dans cette lignée est celui de Saint-Guilhem-le-Désert que l'on trouve au milieu de la place, proche de la rivière et à l'ombre du monastère.

    Feuille

    Les souvenirs de ces arbres, c'est comme les feuilles mortes, ils se ramassent à la pelle ; sinon, consultez ces livres :

    . Les arbres de Christian BOCK -Edition Liber-
    .

    Feuille

    Platane_de_Lamanon

    Photo du site de "Phil Hyppos..."

    Feuille

    Photo_162

    Je rappelle que cette promenade est digestive, pour écouler la veillée qui fut fêter (Jour de l'An à Graveson). Nous flânons sur le GR 6 en regardant avec des yeux en papillotes qui scintillent devant le beau temps. Une plante me surprend, c'est l'Osyris qui est endémique de ce coin. Elle appartient à la famille des santalacées et c'est un petit arbrisseau qui ne dépasse pas 1 mètre de haut avec des tiges vertes qui fleurit discrètement d'avril à juin dont l'odeur rappelle le parfum du miel.

    Osyris

    Photo_139

    Photo_140

    Photo_152

    Dans cette verdure on peut apercevoir le château de Lamanon (1660) qui appartenait aux Seigneurs de Cadenet. Tout autour le village se fit à la demande de Joseph-Charles de Panisse en 1745 par le besoin de loger les employés qui devinrent des Lamanonais, une cinquantaine de constructions de l'époque du Marquis Marck Tripoli de Panisse.

    Ch_teau_de_Lamanon
    Photo du site

    Maison_d_ouvrier___Lamanon
    Photo du site de "Phil Hyppos..."

    Photo_151

    Ces escavations sont les restes d'abris souvent recouverts de bois. Elles communiquaient entre elles par des boyaux et des passerelles extérieures faites de bois.

    Photo_180

    Il fait tellement beau ce 1er janvier 2007 que même les vipères sont de sortie.

    Photo_186

    Haut loin, on aperçoit un intrus sur la photo, mais toute la plaine se déroule, nous gravissons jusqu'au sommet, pour prendre notre casse-croûte.

    Photo_163

    Photo_172

    Photo_183

    C'est la tombée de la nuit, sur les plateaux calcaires nous dominons l'année qui va.

    Photo_192

    Photo_199

    Photo_226

    Photo_227

    Photo_228

    Photo_225

    Photo_170

    Voilà c'est la tombée de la nuit, nous rentrons.

    Photo 191

    Photo_148

    Sur la place du village, là où vous pouvez vous garez se situe l'église de 1783. Elle fut restaurée en 1988.

    Eglise de Lamanon
    Photo du site "Passion Provence"

    La situation du village auprès de la Durance a permis de lui donner son essor et de canaliser la durance afin d'irriguer ses alentours (Ingénieur Adam de Craponne)

    Photo_149

    Feuille

    Bibliobraphie
       . Promenade digestive, le 1er janvier 2007
       . Photos prises sur le net (voir liens avec les sites formidables)

    Feuille

    Accès

    Lamanon CARTE

    Autres sites troglodytes décrits,

       . L'antre d'une grotte rupestre Dionisie Torcatorul, regard sur l'Est - Roumanie ALUNIS

    Adresse

       . LAMALON

    ...................................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
    Parution : 20 ocotobre 2007
    Mise à jour  : 28 ocotobree 2009

             

             

    Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>


    Commentaires sur Lamanon ou le pompon du platane qui ombre les siècles passés... PROVENCE

      Vipere ?

      Je suis pas sur mais je crois que le serpent c'est pas une vipère, mais plutôt une couleuvre. Super balade, au bout des Alpilles. Je vais aller y faire un tours.
      OLiVe

      Posté par OLiVe, 09 novembre 2007 à 06:24 | | Répondre
    Nouveau commentaire