Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

08 janvier 2016

Fragments de Saint-Pétersbourg

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

 

Pétrograde, hier. Aujourd'hui, c'est Saint-Pétersbourg avec la Néva sans les Tsars.

Pierre Le Grand a décidé que la capitale serait sur la Néva et se nommerait par son Saint Patron : Pétersbourg (Saint Pierre). Il l'a rêvé et a créé Sankt-Petersbourg sur les rives de la Mer Baltique.

Armoiries de la Russie

Représentées par un aigle d'or bicéphale, repris de Bysance mais dont la symbolique représente la Russie de l'Europe et d'Asie. L'aigle tient le pouvoir et le sceptre entoure un écu de couleur rouge sur lequel figure l'image de Saint Georges qui terrasse un dragon.

La russie couvre 17 millions de km2 ce qui représente 31 fois la France. Sa capitale est Moscou et est la ville le plus peuplée du pays. Au niveau tourisme, l'exemple est pris sur la France qui est le pays le plus visité du monde. Si l'allègence se faisait au niveau des visas, la Russie pourrait escompter une ouverture plus fluide et donc espérer une croissance de son tourisme. La Russie recèle des trésors historiques qui font la part belle à la gastronomie, une des curiosités étonnantes à ne pas manquer !

 

Expression" En vérité, nous vivons ici dans un paradis. "
Pierre le Grand, 1706


 

C'est l'hiver, et nous entreprenons notre voyage à Noël. Cette destination m'était secrète, je l'attendais, dans le creux de ma mémoire, ce fut un cadeau enchanteresque. Le réveil du rêve, c'est ouvrir ses yeux sur cette vision qui quitte la pensée pour s'éclairer devant le somptueux, le féérique.

Je couche ces lignes, pour me souvenir de cette destination ravissante. Je songe à ma surprise devant cette ville qui représente le génie de cette nation avec sa grande avenue Nevski au goût esthétique et qui scintille de mille éclairages en cette période d'hiver. L'oeuvre de Pierre Le Grand est aussi majestueuse que les oeuvres recelées dans le Musée l'Ermitage. L'avenue est parsemée de palais dans les styles baroque ou néoclassique conçus par l'architecte Francesco Rastrelli, de cafés aux souvenirs des années folles qui rappellent la frivolité, la légereté de ce modèle romantique qui s'oppose au "puritanisme" des Moscovites.

Mais cette année, l'hiver a perdu le Nord. Les Slaves prennent le soleil sur le chemin de ronde, statufiés comme les sphinx qui ornent la jetée. Le mythe de la ville gelée, dont les eaux solidifiées ont permis de créer cet empire semble incongru avec le réchauffement climatique.

Cathédrale Saint Sauveur sur le Sang Versé
Cathédrale Saint Sauveur vers le Sang Versé

Auparavant, la Russie était un pays presque entièrement construit en bois. C'est au Règne de Pierre 1er le Grand, que Saint-Pétersbourg fut édifié en pierre, soit au XVIIIème siècle en l'an 1703. Elle fut construite au fond du golfe de Finlande, à l'emplacement d'un fortin suédois. En 1713, elle devient la capitale. Le delta est divisé en plusieurs îles de tailles différentes qui s'inondent lors de la débacle. Il a fallu draîner, abattre la forêt marécageuse, creuser des canaux, construire, avec des briques ramenées de Hollande. L'ensemble ordonné sur des pilotis quadrillé par des canaux et plus de 600 ponts.

Fenêtre OpéraFenetre de l'Opéra de Saint-Petersbourg

Une ville a plusieurs noms qui lui prévaut la définition de palimpseste.

 

 

ExpressionTout peut changer à Pétersbourg, hormis son climat.
I. Brodsky, Guide d'une ville re-nommée


 

Une ville maritime et opposée à la terrienne Moscou.

Mascotte de Noël de l'Hôtel Kempinski à Saint-Pétersbourg
Hôtel Kempinski à Saint-Pétersbourg

Tsaritsyne fut fondée au XVIème siècle à la confluence de la rivière Tsarista et du fleuve Volga, dans le sud de la Russie. Son nom veut dire "rivière jaune", dans la langue tatare.

Pouckine décrivait cette vie mondaine au mouvement lyrique dans ses poésies. Le faste des palais, des théâtres qui présentent les créations artistiques au fur et à mesure des changements de saison font la métamorphose de cette ville. Son rêve est isomorphe à la réalité de notre siècle et de mes propres rêves. Le rêve où s'endort chaque soir ma pensée, représente les pin-up du milieu sensiblement libéral qui laissent traîner derrière elles, un léger parfum de scandale du aux moeurs jugées très libres pour l'époque. Elles font partie des nombreuses campagnes menées pour l'émancipation des femmes, lesquelles ont eu des répercussions quelques années plus tard, en 1917 par des grèves qui entrainèrent la Révolution Russe.

Hôtel KempinskiHôtel Kempinski (Saint-Pétersbourg), entrée
Accueil chaleureux, personnels qualifiés, prestations à la hauteur de nos attentes.

 

L'on dit que les ouvriers bolcheviques furent des abeilles laborieuses pour la création de cet empire qu'est Saint-Pétersbourg. Dévoué, le peuple russe et sans limite, à son Tsar. Il ne faut pas oublier que cette ville est bâtie sur des pieux et qu'il y a plus de morts de la population civile dans ses fondations que de pieux. Sa relative notoriété fut donc construite au détriment de l'humain.

 

ExpressionLe communisme, disait le camarade Vladimir Ilitch,
c'est "le pouvoir des Soviets plus l'électrification de tout le pays".


 

Je rôdais parmi les tableaux de l'Ermitage, l'éducation artistique est primordiale en Russie. La musique est souvent invitée à accompagner les soirées, les cérémonies officielles de la famille impériale. Sa grande richesse vient de Catherine II qui a rassemblé autant d'oeuvres des artistes de son temps.

Nicolas II prit le titre de souverain, après le décès de son père Alexandre III, de la famille Romanov. Alexandre II sucomba en 1881, il est le père de Nicolas, son fils aîné, et d'Alexandre III. Le premier monarque fut "Ivan le Terrible" Ivan IV Vassiliévitch (1530 1584) de la dynastie des Rurikides, avant la deuxième dynastie des Romanov, en 1613. Son pouvoir était sans limites, en s'appuyant sur des groupes sociaux inférieurs. Il a traversé les siècles par son image de souverain sanguinaire. Poutine a le goût de cet état fort que symbolise "Ivan le Terrible" au XVIème siècle.

 

Tableau de l'Ermitage, Nicolas II à Paris Tableau de l'Ermitage, Visite russe à Paris

Visite de Nicolas II, tsar de Russie, le 7 octobre 1896 à Paris pour inaugurer le pont Alexandre III et cimenter l'alliance  franco-russe.

Avant Ivan le Terrible, il y avait "Vassili III" dont le père était Ivan III.

Les Russes ont conscience du devoir. Je l'ai considéré dès mon arrivée par la gratitude des gens dans la rue à vous aider à trouver une adresse, à vous diriger, à vous accompagner pour que votre voyage soit le plus réussi.

Tableau de l'ErmitageReste à déterminer le nom ?

Le palais du prince Félix Youssopov fait partie de notre visite. Le moine Grigori Lefimovitch, alias Raspoutine, était un jeune "moujik" (paysan de Sibérie). Il eut un destin tragique car il fut assassiné par les aristocrates dans le palais du prince Félix, en 1916. Ce pélerin aux cheveux hirsutes, à la longue barbe et aux yeux clairs était guérisseur. Dôté d'un grand pouvoir de séduction, il était le confident d'Alexandra Feodorovna, épouse de l'empereur Nicolas II. Il connut le couple impérial le 1er novembre 1905 car il fut convoqué pour soigner leur fils Alexis, héritier du trône, atteint d'hémophilie chronique. Sans aucune formation médicale, sa force et son emprise, servirent de méthode qui dépassait bien sur le cadre médical. Sa compréhension à la nature humaine tenait de traitement sur la famille Romanov. Raspoutine soignait Alexis par hypnose et obtint l'admiration de la tsarine, devant les médecins de la cour incrédule. Raspoutine fut considéré comme un faiseur de miracles et pour faire plaisir au tsar, changea de patronyme pour devenir "Novykh", l'homme neuf ! Il semble qu'il atteint la grâce divine par le péché qui fut dénoncé par la chrétienté. Il acquit la notoriété qui lui permit de gérer l'Eglise, et de ce fait, les ministres. Le moine fut détesté de tous. A la tête du complot se trouvait le Prince Félix Youssopov, époux de la nièce du Tsar. Youssopov invita dans la nuit du 29 au 30 décembre 1916 Raspoutine, chez lui. Dans son cellier, il présenta du vin et des gâteaux empoisonnés à son hote. Le poison n'eut aucun effet ! L'hyperacidité de Raspoutine contrecarra le cyanure. Youssopov prit conseil et présenta un crucifix à Raspoutine d'une main et de l'autre, lui tira dessus. Le mort fit un soubressaut et empoigna Youssopov qui fut pris de panique. Avec l'aide de ses complices, il enveloppa le corps et ils l'amenèrent jusqu'à la Neva qui était gelée. Trois jours plus tard, son corps fut retrouvé et l'autopsie démontra que l'eau dans les poumons prouvait qu'il était encore vivant qu'en il s'était noyée d'hypothermie. Le 3 janvier 1917, il fut enterré dans le domaine du palais royal. Le mois suivant, la Révolution éclatait en Russie et son corps fut exhumé et brûlé le 22 mars 1918.

1914 date qui sonne le glas dans tous les états. Moscou devient la capitale. La ville quitte le nom de Tsaritsyne et devient "Petrograd".

Horloge au Paon (Méacanisme au Musée de l'Ermitage)
Horloge au paon est animée par trois animaux de grandeurs naturelles (paon, coq et hibou). Le mécanisme fut conçu par James Cox vers 1775 au Royaume-Uni.

 

La famille royale est destituée du pouvoir par les Blovcheviques (Lénine), capturée et exilée par les forces révolutionnaires. Ils furent amenés dans la maison du Gouverneur, puis massacrés dans les caves de la villa Ipatiev, à Ekaterinbourg, en Sibérie, le 16 juillet 1918. Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et leur frère Alexis Nikolaïevna Romanov ont succombés au même titre que leur parents.

Le dernier des Tsars et sa famille rentrait dans l'histoire. C'est la fin de la dynastie Romanov qui régnait de façon absolue sur la Russie depuis 300 ans.

Un des canaux, le Pont de la BanqueDroles de créatures qui couronnent la culée du pont de la Banque (Bankovski), nom donné car le bâtiment en face était la Banque des Assignats, devenue un des bâtiments de l'Université d'Etat d'Economie de Saint-Pétersbourg. Il est orné de griffons aux ailes d'or, leur tête est surmontée d'une lanterne et leur bec maintient les chaînes métalliques du pont. Ces statues sont l'oeuvre de Pavel Sokolov qui fut aussi l'auteur des Lions, du pont aux Lions et des Sphins, du pont égyptien. Le pont fut construit en 1836, par l'ingénieur Tretter, il est magnifique et donne la vue sur la Cathédrale-St-Sauveur-sur-le-Sang-Versé.  Ils se situent sur le canal Griboïedov, construit en 1826.
Les pattes des griffons ont la vertue d'apporter de l'argent aux personnes qui les touchent ! Ainsi sont'elles brillantes.

 

 


La plupart des nobles russes furent exilés en Europe. L'aristocratie était formée de princes et autres parents de la famille régnante.

1924, mort de Lénine et de Petrograd qui ressuscite en "Leningrad", la ville de "Lénine". L'URSS se termine et laisse une ville sombrée dans l'oubli jusqu'en 1991.

Epicerie fine Elisseïev, épicerie fine. Architecture de style "Art Nouveau" de 1901

1925, la prénomme "Stalingrad" (ville de Staline). Les allemands s'en emparent de 42 à 43. 900 jours de siège, les personnes meurent de froid et de famine.

La deuxième guerre mondiale la nomme martyre avec 900 000 morts. Le siège durera trois ans. La patrie des grands esprits est courageuse et s'imposera à nouveau au monde avec sa renaissance.

Colonne rostrale à Saint-Pétersbourg
Colonne rostrale sur la Néva

1961, "Stalingrad" coule au profit du fleuve "Volga" du temps de Khrouchtchev. La ville prend le nom de "Volgograd" (ville de la Volga), nom aussi donné à la forteresse du temps des Tsars. Tchernenko soumit plusieurs projets pour renommer la ville.

Avec l'arrivée de la République Poutine, l'avènement de Saint-Petersbourg s'octroie la magnifiscence. Elle se détache du présent par le génie de cette cité de pierre qui a produit un miracle par son style d'architecture. La lumière brille d'or des joyaux du patrimoine et les éclairages font fi de l'hiver et lui donne le titre d'une ville lumineuse.

Cathédrale Saint-Isaac

Il faut donc attendre 1991 pour que Leningrad reprenne son ancien nom "Sankt-Petersbourg". Valdimir Poutine est né à Leningrad et sous sa présidence, Saint Petersbourg fête son tricentenaire en 2003. Glorifiée Saint Petersbourg retrouve le faste d'antan, celui de la Russie éternelle et des Tsars.

En 1979, les corps furent découverts. En 1991, les tests ADN prouvèrent que les squelettes étaient bien de la famille Romanov. Mais c'est en 2007 que les corps d'Alexis et Maria sa soeur, furent retrouvés dans la forêt de Koptiaki, un peu plus loin de la première fosse.

Ils furent enterrés en la chapelle Sainte Catherine, de la cathédrale du fort Saint-Pierre-et-Paul, 80 ans plus tard. Leur martyre est fêté le 17 juillet.

Mammouth de + de 400 000 ansMusée Zoologique de Saint-Pétersbourg a le plus vieux mammouth de 400 000 ans

 

Bibliographie

Voyage du 21 au 28 décembre 2015

Cathédrale de Saint-Sauveur-vers-le-Sang-Versé
Cathédrale Saint-Sauveur-vers-le-Sang-Versé

 

A voir également, (à venir sur ce blog, les liens non mis à jour actuellement)

Le Musée de l'Ermitage (ancien Palais d'Hiver de Catherine II    Visite I & aile "Etat Major Carlo Rossi" Visite II)   A voir I
Place du Palais

Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé avec le Christ Pantocrator  A voir II
Cathédrale Saint Isaac
Cathédrale Saint Nicolas des Marins (ou Nikolski)      A voir VI
Cathédrale "Notre Dame de Kazan"
Cathédrale de la Trinité
Cathédrale de la Transfiguration
Eglise "Notre Dame de Vladimir"
Eglise "Tchesmé"
Cathédrale Saint André

Le Palais Youssopov  (voir Raspoutine)   A voir III
Le palais de Peterhof
Le Palais "Tsarskoïe Selo" (de Catherine)
Le Palais Menchikov    A voir VII
Palais Mikhaïlovski (Musée russe) avec le jardin d'été
Maison de Pouchkine  A voir V
Palais d'été de Pierre Ier
Maisonnette en rondin de Pierre Le Grand
Palais de Marbre
Palais Oranienbaum (Lomonossov)
Palais Gatchina (demeure de l'Empereur Paul I)
Chateau des Ingénieurs

Musée zoologique avec le plus vieux mammouth de 400 000 ans

La statue de Pierre le Grand ou "Cavalier de Bronze" Медный всадник
Statue de Nicolas 1er (place cathédrale Isaac)
Statue de Catherine II, place Ostrovski
Statue Empereur Alexandre III
Statue de Pierre 1er (fort)
Statue d'Alexandre Pouchkine (parc Mikhaïlovsky)

Quartier Rossi
Parc zoologique

Les colonnes rostrales avec la Néva et le Dniepr
Colonne d'Alexandre
Colonne de la Gloire

Le croiseur Aurore
La Laure Saint Alexandre Nevski (monastère) et son cimetière

Pont du Lieutenant-Schmidt avec les Sphinx de Saint-Petersbourg
Les lions de Mandchourie
Fort Saint Pierre et Paul, sur l'ile aux lièvres
Pont Saint Jean
Pont aux lions sur le canal Griboïédov
Pont Anichkov
Pont Panteleïmonovsky
Pont Troïtsky
Pont Lviny
Pont Dvortsovy
Pont Petra Velikogo
Pont Lomonossov
Pont bleu
Pont rouge

Théatre Mariinsky   A voir IV
Théatre Mikhaïlovski
Théatre Moussorgsky

Jardin botanique
Batiment des douze collèges
Le Champs de Mars (cimetière)
Place du Travail
Golova dans le parc de la Résidence Serguiyevka
8 juin, journée mondiale des chats pétersbourgeois
Canal Catherine
Métro de Saint Pétersbourg
Magasin Elyseev
Souvorovtsy, jeunes élèves de l'école militaire Souvorov
Restaurant "Oudatchny vistrel" 3, Gorokhovaya oulitsa, Saint Petersbourg, RU
Restaurant "NEP" (années folles)
Restaurant "Sadko"
Salon de thé ancienne usine de machine à coudre Singer, style "Art Nouveau".
Bar "MixUp" dans l'hotel W pour les cocktails
Vodka au Caviar Bar du Grand Hotel Europe, 17 Mikhailovskaia

 

.......................

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

 

Vous aimerez peut-être :  

La Maison Carrée

Monument aux morts de Lodève

Roue___aube___Rue_des_Teinturiers___AVIGNON

Photo_206 St_Gilles_Abbatiale_04_Impasse_des_Pas_Perdus  
La Maison Carrée
-NIMES-
A l'ombre de la conscience de Paul Dardé... Rue des Teinturiers
ou le passé retrouvé -AVIGNON-
Lamanon ou le pompon du platane Mémoire de Saint-Gilles
(Gard)

 

 

...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution : Vendredi 8 janvier 2016
Mise à jour  : 8 janvier 2016


                 Répondre                        

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

 

Posté par PASPERDUS à 13:13 - Carnet de voyages - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Fragments de Saint-Pétersbourg

    Emerveillée par ton reportage sur St Pétersbourg.

    Il y a longtemps que je rêve d'aller en Russie (au départ de Londres il y a des vols pas chers).

    Mazette, tu es descendue dans un 5 étoiles magnifique !

    Pourrais-tu m'en dire plus sur ton voyage (cie avion, etc...). Merci ma grande.

    Mille choses douces pour cet an neuf déjà bien entamé.

    Bises

    Posté par JO TOURTIT, 09 janvier 2016 à 08:11 | | Répondre
    • Merci Jo, ce fut notre cadeau de Noël car il m'est venu à l'évidence que tout était futile, sauf les bons moments !

      Je t'enverrai par mail le + pour l'organisation et mes choix si tu le veux. Et, par la suite, je les mettrai sur le Net car il suffit de s'organiser en suivant les prescriptions pour l'obtention du visa.

      Nous sommes partis de Paris car notre filles y est installée depuis l'année dernière.

      Posté par PASPERDUS, 10 janvier 2016 à 01:19 | | Répondre
      • Merci ma grande +++ D'autant plus que mon Homme m'en parlait hier (hasard ?) !
        Bises et douce journée.

        Posté par JO TOURTIT, 20 janvier 2016 à 09:48 | | Répondre
  • Vraiment envie d'y aller mais papa mule ne veut pas y poser le sabot !...
    Bisous et belle et bonne année, pleine de beaux voyages.
    Maman mule

    Posté par lameredelamule, 10 janvier 2016 à 10:41 | | Répondre
    • A vrai dire, je comprends qu'une mule soit têtue. Mais qu'elle soit "Papa" ou "Maman" Mule, il suffit de savoir la diriger ! Allez fait l'effort de trouver un subterfuge et tu verras les sabots vont le démanger.

      Posté par PASPERDUS, 13 janvier 2016 à 21:34 | | Répondre
  • Magnifique reportage, qui me rappelle de très bons souvenirs, j'attends la suite avec impatience. Comme je te l'avais dit je rêve d'y retourner, miser T. n'en a pas très envie!!!!! ce n'est pas gagné. Bises. Brigitte.

    Posté par valentinsofi, 13 janvier 2016 à 17:34 | | Répondre
    • Oh, je ne doute pas qu'il saura te faire ce plaisir ! Il faut attendre... Bises.

      Posté par PASPERDUS, 13 janvier 2016 à 21:27 | | Répondre
Nouveau commentaire