Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

30 décembre 2009

La fuite en Egypte -recherche narrative de récits mythologiques de Noël-

 

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Languedoc-Roussillon    Hérault    Clermont-l'Hérault   Eglise

Sous le règne du roi Hérode 1er, dit le Grand, gouverneur de Judée, Marie, femme de Joseph, fils de Jacob et petit fils d'Isaac, mit au monde son fils Jésus, conçu de l'Esprit Saint. Hérode appris l'adoration des bergers et la venue des mages d'Orient pour reconnaître en lui le "roi des Juifs" et lui offrir en présent l'or d'Ophyr pour souligner sa royauté, l'encens d'Arabie pour signer sa divinité et la myrrhe d'Ethiopie, son humanité.  L'étoile de Bethléem guide leur chemin jusqu'à l'Enfant Jésus. (Matthieu 1, 18-2, 12)

Fuite en Egypte Noël 2009 CLERMONT L'HERAULT

Détail du vitrail provenant de l'Eglise Saint-Paul à Clermont l'Hérault

 

Le cinquième jour après la présentation, Marie eut une vision qui la rendit triste. Saint Joseph sentit son trouble et fut prévenu cette même nuit par l'apparition en songe de l'ange du Seigneur qui lui dit :

"Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et fuis en Egypte ; restes-y jusqu'à ce que je te dise, car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr" (Matthieu 2, 20-21)

Il l'informa donc qu'Hérode, afin d'éradiquer la menace de se voir détrôner par la venue du Messie en ce monde, avait ordonné de faire périr tous les mâles, premier né des familles d'hébreux de sa province qui aurait moins de deux ans. Pour que la Sainte Famille échappe à ce massacre, il prit la fuite avec la Sainte vierge Marie et son enfant à destination d'Egypte, terre d'asile des réfugiés palestiniens.

Ils disposèrent le divin enfant enveloppé dans ses langes sur la monture qui les avait ramenés de Nazareth et sans plus tarder, oubliant le désir de visiter la sainte grotte de Bethléem, ce lieu sacré tant vénéré, Marie se contenta de la saluer de loin pour entâmer le long voyage. Elle confia à Joseph son désir de s'arrêter également chez Elisabeth, pour l'avertir de mettre en sûreté son fils Jean-Baptiste. Mais il l'en dissuada et elle envoya un ange pour la prévenir qui revint avec des vivres et un peu d'argent pour pourvoir au plus pressé.

Hérode fut déjoué de son projet car les Mages, après la Purification, ne reprirent pas le même chemin et se dirigèrent vers la mer Morte pour s'enfoncer dans le désert.

Pendant ce temps, Joseph et Marie s'arrêtèrent deux jours à Gaza, proche de Jérusalem pour se reposer, puis reprirent la route du désert appelée Bersabée. Ainsi commença l'exode seuls au milieu des ténèbres d'un monde hostile et les incommodités du retour de couche.

Le 3ème jour, ils reprirent la route malgré que Marie souffrait de fatigue. Joseph lui conseilla de monter sur l'âne.

Sans abri, Joseph faisait à l'aide de son manteau, une petite tente pour protéger la reine de l'univers et son enfant. Les rigueurs du temps, de l'hiver rendait le chemin exténuant. A la faveur des saints anges, le vent arrêta sa course, le palmier déploya ses branches jusqu'à terre pour les protéger et offrir ses vivres. Les chants d'oiseaux ranimaient le coeur des pélerins accablés de fatigue.

Ils arrivèrent enfin en Egypte et virent de loin le temple de Sotinen. Le Saint enfant leva les yeux au ciel pour prier le père éternel de jeter les démons dans l'abîme, de renverser à terre les temples de l'idolâtrie. Marie fut accueillie avec dans ses bras l'enfant Dieu.

Ces étranges évènements amenèrent le trouble chez les Egyptiens jusqu'à leur arrivée à Heliopolis près de la Thébaïde où ils furent vénérés pour les miracles qui de nos jours opèrent encore.

 

Puis vint l'exil les arrachant de chez eux. Les circonstances tragiques précédentes,  pour ne pas dire hécatombe, furent appelés selon l'évangéliste Saint Matthieu "Le massacre des Innocents" à Bethléem.

Devenus comme le peuple, Joseph alla de porte en porte demander la charité pour sudvenir aux besoins de sa famille. Lorsqu'il put pourvoir avec son travail aux commodités nécessaires, la sainte vierge l'aida en confectionnant des ouvrages tout en contemplant son fils. La foi fut le fruit des prodiges de ses grâces qu'elle distribuait et leurs reconnaissances étaient redistribuées aux pauvres.

Au printemps de l'an 750, Hérode mourut.  C'était 7 jours avant la fête de Pâques. Un ange apparaît à Joseph et lui dit :

"Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d'Israël" [...]
(Matthieu 2-20-21)

 

A cet ordre et après la mort du tyran qui avait agonisé sa cruauté, le départ vers l'Israël fut lancé. Sur la route, il est averti par un autre songe que le fils d'Hérode, Archélaüs règne en Judée à la place de son père, il se retire donc en Galilée dans la ville de Nazareth.

Voici racontée l'alliance envers ce Dieu unique dont les évènements conduisirent Israël à se séparer du divin Messie, en souvenir des lamentations de Rachel dont la douleur fut trop grande pour accepter d'être consolée.

Notes personnelles

La morale de cette histoire, n'est-elle pas qu'il faut secourir son prochain et les aider à trouver leur voie car le sens dépasse l'histoire et les différences religieuses.

Et dans l'Orient, l'hospitalité demeure dans le geste d'offrir le gîte et le couvert à l'inconnu.

La tolérance n'est-elle pas l'épithète de cette histoire qui est la représentation de l'éducation sans rentrer dans la démêlée de l'historicité de la naissance de Jésus et la culture populaire qui soulève tant de doutes.

Bibliographie

Visite décembre 2009 de Clermont l'Hérault
Lecture du nouveau Testament

A voir dans les environs

 
 
 
  SAUVE 2009 ~Couple en costume d'époque~   sauve 
♦ 30-Gard
♦ Village
♦ Oreillette

 

 

 

...................................

 

 

 

Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
Parution : 30 décembre 2009
Mise à jour  : mercredi 30 décembre 2009

 

 

 

 

 

Répondre

 

 

 

<< Précédente| AAccueil| Suivante>>

Posté par PASPERDUS à 20:25 - Noël - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur La fuite en Egypte -recherche narrative de récits mythologiques de Noël-

    Comme on dit en Alsacien, e glëckliches nëies.
    Comme on dit en Créole, bon lanné.
    Comme on dit en Basque, urte berri on.
    Comme on dit en Breton, bloavezh mat.
    Comme on dit en Corse, pace e salute.
    Comme on dit en Lorrain, Porscht nei Johr.
    Comme on dit en Provençal, bónna annada.

    Bref, on ne le dira jamais trop
    Bonne Année
    Maman Mule

    Posté par mère de la mule, 30 décembre 2009 à 21:25 | | Répondre
  • Donner c'est s'aider soi-même.
    Aux dépassements.
    Donnes et l'on t'aidera.

    Bonne Saint-Sylvestre.

    Posté par jeandler, 31 décembre 2009 à 08:24 | | Répondre
  • Superbe ton vitrail.

    Posté par chacha, 31 décembre 2009 à 13:34 | | Répondre
  • Clermont-l'hérault est une ville que je connais car j'y allais en vacances avec mon fils quand il était petit et aimait nager dans le lac du salagou.
    Je te souhaite une très bonne année 2010

    Posté par christiana, 31 décembre 2009 à 16:51 | | Répondre
  • Bonjour je te souhaite tout mes bon vœux pour 2010

    Posté par chacha, 01 janvier 2010 à 13:51 | | Répondre
  • Je te souhaite une très belle année Pas à Pas ; qu'elle t'apporte joie, santé et sérénité !
    Amicalement
    Domi

    Posté par asiemutée, 01 janvier 2010 à 16:48 | | Répondre
  • C'est une histoire vieille comme Hérode ! Elle résonne drolement à notre époque. Actuellement, quand on parle de Gaza, c'est rarement pour évoquer la sainte famille.

    Posté par Alain-34, 01 janvier 2010 à 19:57 | | Répondre
  • kikou

    nous voilà déja le deux janvier, e passe sur la pointe des pieds pour t'offrir tous mes meilleurs voeux pour 2010
    amitié

    Posté par babette, 02 janvier 2010 à 11:55 | | Répondre
  • Tous mes voeux en pensant aux errants de la terre entière.

    Posté par jeandler, 02 janvier 2010 à 15:42 | | Répondre
  • 2010 et tant d'autres raisons d'espérer ... mes voeux les plus bleus ...

    Posté par Claire-4-7, 02 janvier 2010 à 21:17 | | Répondre
  • La tolérance, un mot qui malheureusement semble banni du vocabulaire de certains... Mais au seuil de cette nouvelle décennie,il faut garder l'espoir.
    Merci pour ton gentil message. Je te souhaite une bonne et heureuse année 2010.
    Amitiés

    Posté par Monik, 03 janvier 2010 à 10:11 | | Répondre
  • Le regard protecteur de Joseph sur Marie...
    Le regard protecteur de Marie sur son enfant...
    La fuite en Egypte : la lutte perpétuelle contre l'adversité...

    Belle année à toi, Amie Pas-à-Pas... et bravo pour la qualité de ton site aux merveilles, avec ton exigence qui aiguise toujours aussi vivement notre curiosité...

    Posté par dourvac'h, 03 janvier 2010 à 16:38 | | Répondre
  • la tolérance...

    j'aime beaucoup la dernière phrase de ton message...
    c'est une valeur fondamentale...
    bonne année,bonne santé à toi et tes proches...
    et bravo pour ton blog qui ne véhicule que des belles "valeurs"...!
    merci aussi pour ton passage chez moi...

    Posté par sirenemelusine, 03 janvier 2010 à 17:41 | | Répondre
  • Doux souhaits pour cette nouvelle année!

    Posté par Peg LmdP, 04 janvier 2010 à 09:28 | | Répondre
  • Une bonne année pour toi également. A defaut de fuite...une petite croisière me dirait bien.
    Christian

    Posté par le banc moussu, 04 janvier 2010 à 18:50 | | Répondre
  • Très bonne année 2010 avec petits bonheurs et petits plaisirs ! Pour répondre a ta question mon appareil photo est un Canon 10 D.
    A bientôt

    Posté par pampille, 04 janvier 2010 à 22:34 | | Répondre
  • Un bien beau post d'actualité ... Superbe ce vitrail !
    Bises et bonne journée

    Posté par JO TOURTIT, 05 janvier 2010 à 08:09 | | Répondre
  • Clermont l'Hérault, nul doute que je vais profiter de 2010 pour m'y rendre)) J'ai hâte de sillonner cette région que j'ai déserté depuis bien trop longtemps!
    merci pour ce message de tolérance, utile à chaque instant...
    très belle année à toi et à tes proches

    Posté par karine, 06 janvier 2010 à 18:59 | | Répondre
  • Je ne sais pas d'où tu tiens tes dates mais historiquement, il est établi que le roi Hérode le Grand est mort 4 ans avant la naissance du Christ. Ce massacre des innocents et la fuite en Egypte est probablement une légende biblique destinée effectivement à nous délivrer un message. Lequel? Pour ma part, je ne l'ai pas encore découvert, sauf peut-être qu'il faut être prêt à partir et à pouvoir partir sans rien pour pouvoir se sauver soi-même.
    Très belle idée en tout cas d'explorer ces récits de Noël..
    Bonne année à toi

    Posté par catherine, 07 janvier 2010 à 21:38 | | Répondre
  • J' aime bien ta réflexion sur ces moments importants que nous venons de vivre...
    Que chacun en effet suive son chemin après avoir trouvé son étoile...
    J' espère pour toi plein de bonnes choses pour cette année nouvelle...Elle sera aussi ce que nous en ferons..)
    Bisous

    Posté par Mathilde, 08 janvier 2010 à 18:40 | | Répondre
  • Une bonne émission, hier soir sur les rois mages, sur ARTE.

    Posté par Alain-34, 10 janvier 2010 à 09:45 | | Répondre
  • Le récit de la fuite en Egypte me touche toujours car il est aisé de le transposer aujourd'hui où des milliers de personnes fuient aussi... comme depuis que le monde est monde et qu'il est habité par les hommes!
    Je te souhaite une excellente année, toujours aussi riche d'idées et pleine de satisfactions!
    Paloma

    Posté par Paloma le chat, 16 janvier 2010 à 16:27 | | Répondre
Nouveau commentaire