Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

25 décembre 2013

Le Père Noël si fragile

 

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

Un peu plus tard dans la soirée, je regardais le sapin et ses boules magiques, uniques par leur destinée. Là le Père Noël, tout de verre vêtu, avec son habit rebondi, d'un rouge si particulier, couleur de houx, s'exposait.

Les lumières prenaient tout leur sens. J'imaginais le Père Noël en train de faire les démarches pour avoir son laissez-passer universel. Rien ne pouvait s'opposer à sa venue, il se devait comme chaque année, malgré les formalités administratives pour traverser ces frontières abolies, de se préparer à ce long voyage. Je l'attendais.

Père Noël Impasse des Pas Perdus

Il y a quelques années, j'avais dû intervenir lorsqu'il était passé de l'autre côté de la sphère car ces vêtements dont je vous cacherai la marque, cousus à la main dans un petit atelier qui confectionne tout au long l'année, sont fabriqués sur un mode ancestral et, il se doit de les porter.

Ce costume qui l'expose à avoir chaud suivant l'endroit où il se situe, est pourtant attendu par tous nos enfants. Or, le Père Noël, cette année-là avait un peu grossi et enfermé dans sa capeline, il ne pouvait plus se contenir.

Sous peine qu'il ne puisse poursuivre son itinéraire, chaque représentant de pays dure s'absenter pour aller à sa rencontre afin d'agrémenter son costume de quelques modifications pour supporter sa peine.

C'est ainsi que cette année, dans notre région, il fit appel aux gens de Montpellier pour que l'on allège sa souffrance. Nous dûmes confectionner son manteau suivant un relevé très préci de ses mensurations. Dans une étoffe d'illusion dont la matière permettait des incrustations, nous mîmes des petites lumières, si faibles qu'elles auréolaient son visage de plein de candeur. Sa robe rouge changeait de couleur suivant le pas. S'il était pressé, c'était un mirage d'étoiles rouges bordées d'un filament blanc, voire argenté. S'il se reposait au bord d'une cheminée, le haut de sa capuche prenait la lumière des étoiles et le pompon devenait doré. Sa ceinture, reluisait comme la crinière du cheval. Derrière sur son traîneau, sa longue cape couvrait les cadeaux. Nul ne savait où ils allaient être distribués.

C'était merveilleux, le lieu s'ouvrait sur une petite cour d'où s'échapper des petits rires, les lutins s'activaient autour des rennes qui tirent le chariot du Père Noël. Les bois des rennes étaient ornées de clochette. La particularité venait de leur trophée car à chaque pointe le lichen formait couronne autour d'une bougie. Leurs yeux s'ourlaient de velour marron qui rendait leur regard si expressif car le froid les teinte d'un bleu profond pour pourfendre la nuit sans fin de l'hiver.  Chacun portait un médaillon avec son nom.

 

Un renne Philip Lee Harvey / Cultura Creative
Un renne Philip Lee Harvey / Cultura Creative

 

 

Le temps avait cessé d'avancer, malgré l'agitation marquée par la cadence de l'horloge, nous étions en communion avec cette fééerie. Chaque heure pleine, nous entendions un de ces merveilleux chants de Noël émis par le carillon.

 

Seuls les correspondants s'afféraient en attendant sa venue. J'étais là, j'ai recueilli ces moments pour vous les offrir.

 

N'est-ce pas merveilleux de découvrir le Père Noël !

 

Joyeuses Fêtes.

 

 

 

Blog déco design Joli Place
Traîneau de Steuart Padwick

 

Bureau du Père Noël (ouvert toute l'année)
Rovaniemi
Laponie - Finlande

 

 

Bibliographie

Conte sur le Père Noël est une énigme. Récit personnel diffusé sur le Net pour la magie de Noël.

.......................

 Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

.......................

Vous aimerez peut-être : 
(clic sur photo pour lien)

 

 Les_oreilles_de_Buster

La_voie_marion_de_Jean_Philippe_MEGNIN

Les_chaussures_italiennes_de_Henning_Mankell

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise


L'ombre du vent

La_vie rêvée des plantes de Lee Seung-U

Les oreilles de Buster
Maria Ernestam
La voie marion
Jean-Philippe Mégnin
Les chaussures italiennes de Henning Mankell Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
Dai Sijie
L'ombre du vent 
Carlos Ruiz Zafon
La vie rêvée des plantes
Lee Seung-U

...................................

Traduction  : Français,  Allemand,   AnglaisArabe,  Hollandais 
Parution : 25 décembre 2013 
Mise à jour  :  25 décembre 2013
                 Répondre                        

 

 

 

 

 

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

 

Posté par PASPERDUS à 15:44 - Noël - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Le Père Noël si fragile

    Charmante histoire de père noël. Bonnes fêtes de fin d'année et magie des mots pour 2014!

    Posté par christiana, 25 décembre 2013 à 16:53 | | Répondre
  • Merci pour ces jolis instants ...
    Bisous de Noël
    Marie-Ange

    Posté par Rêver au Sud, 25 décembre 2013 à 19:59 | | Répondre
  • ...quel beau conte de Noël.......merci


    bonne journée...ly xxx

    Posté par lady, 26 décembre 2013 à 05:06 | | Répondre
  • Il a belle allure ce Père Noël, et je suis certaine que Montpellier aura été à la hauteur pour le vêtir comme il se doit et pour continuer son long périple.

    Merci pour ce joli conte de Noël où je suis venue avec plaisir perdre mes pas ...

    Belle fin de soirée pleine de rêves lumineux.

    Posté par petitroseau, 26 décembre 2013 à 17:03 | | Répondre
  • Comme c'est joli et comme c'est plaisant à lire en ces jours où l'on a envie de rêver... Bonne fin d'année

    Posté par Evelyne, 27 décembre 2013 à 21:08 | | Répondre
  • J'aime ta façon de parler de féerie et de l'illustrer !
    A mon tour, je te souhaite de très jolies Fétes emplies de grands et petits bonheurs !

    Posté par louflo, 28 décembre 2013 à 23:14 | | Répondre
  • J'adore ces contes (suis restée une enfant quelque part ... lol !).
    Oui j'ai été bien sage et ai été gâtée. Et toi ... ahahah ?

    Passes une bonne fin d'année et à l'an qué vin.

    Posté par JO TOURTIT, 30 décembre 2013 à 09:54 | | Répondre
  • Merveilleuse année 2014 à toi et a tous ceux qui te sont chers.
    Doux bizoux
    any

    Posté par DECO COTE SUD, 31 décembre 2013 à 21:56 | | Répondre
  • Un si joli moment poétique...
    "Chaque jour est unique, chaque année est une promesse de joies et de découvertes. Que 2014 soit pour toi une année spéciale, que des milliers de petites joies viennent embellir ta vie."
    ET QUE LES VENTS DU CIEL DANSENT AVEC TOI !
    Mary-Claude

    Posté par Une page ecrite, 01 janvier 2014 à 23:03 | | Répondre
  • Merci pour l'amicale visite
    et BONNE ANNEE 2014

    Posté par montcalm, 02 janvier 2014 à 21:27 | | Répondre
  • Quelle jolie vision du Père Noël tu nous offres là! Magnifié par les vêtements taillés pour lui par des hommes de bonne volonté mais en même temps soumis aux mêmes aléas que nous, modestes humains inconnus. Il doit subir les administrations tatillonnes et les affres du climat. Sa mission n'en est que plus grande et merveilleuse!
    Excellente année à toi, reporter si bien inspirée !

    Posté par Palominette, 04 janvier 2014 à 14:58 | | Répondre
  • Malheureusement les conditions de travail des ouvriers du textile ne sont pas aussi idylliques, mais il faut bien rêver.

    Posté par Alain, 06 janvier 2014 à 08:12 | | Répondre
  • Oh, il y a trop longtemps que je suis passée par ici me bercer de la poésie et de l'humanisme de tes billets. Merci pour tes voeux et je te souhaite à mon tour une année 2014 aussi douce et riche que ta parole sur ce blog si particulier.

    Posté par ciorane, 07 janvier 2014 à 20:55 | | Répondre
  • Waooo! Je passe par chez toi suite à un petit commentaire que tu as laissé sur mon blog et je suis bluffée! Quelle belle plume!
    Je reviendrais!
    F

    Posté par L§F, 09 janvier 2014 à 20:11 | | Répondre
  • mes meilleurs voeux pour la nouvelle année ,qu'elle te soit douce ,pleine de joie de bonheur ,de merveilleux moments partagés avec tes proches ....
    Maman mule

    Posté par mère de la mule, 11 janvier 2014 à 14:45 | | Répondre
Nouveau commentaire