Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

29 novembre 2006

C.R.A.Z.Y. Chronique annoncée d'une famille ordinaire

Mes films préférés, sans ordre de préférence,

C.R.A.Z.Y.       C

de Marcel Vallée (2005)                                       Note : 5 étoiles

Comment l'énoncer pour donner le sentiment qu'on éprouve. Il aurait fallu qu'un seul mot signifie fou, magique, mystique, à la fois pudique et sexy, drôle et touchant, réaliste et intemporel.

J'ai trouvé : GAMME, car toutes les notes y sont :  mélodique, dramatique, harmonieuse, grave, en bémol, ...

C'est le portrait d'une famille qui dépeint la vie souvent extraordinaire de gens ordinaires à la poursuite de leur bonheur. L'histoire débute le 25 décembre 1960.

Du réalisateur québécois Jean-Marc Vallée qui dresse le portrait authentique d'une famille avec ce que cela comporte d'amour, d'acceptation, de différence et pour toile de fond un Québec en pleine mutation, façonné, modernisé par la révolution tranquille du nationalisme.

Ils sont cinq enfants, tous plus différents les uns des autres. Au coeur de cette mêlée, Zachary, le quatrième des cinq frères. Il traverse l'enfance, l'adolescence perturbée dans la quête de l'assentiment de son père et va jusqu'à renier sa nature profonde pour attirer l'attention de son père.

La musique omniprésente (aznavour, Emmène-moi au bout de la terre - Pink Floyd - David Bowie - Rolling Stones), véritable protagoniste du film, scande les étapes, accompagne le propos, suggère les émotions.

Chaque détail réveille en nous des souvenirs de notre jeunesse (si 40 ans) et les rend présents. Ils nous sudmergent et nous renvoient également aux idéaux, aux attentes de nos parents. Ces rappels sont pourtant propre à chaque famille, mais nous rappelle nos attentes, les notes affectives des liens parents-enfants et le soin qu'apporte le réalisateur à montrer la filiation fils-mère, les liens immuables qui nous unissent pour la vie.

Mais l'humour québécois n'est pas en reste et permet à la trame de rester légère.

La deuxième facette du film semble être l'homosexualité, mais c'est aussi et surtout,  l'hymme à la tolérance.

Dernière touche du film, le voyage mystique de Zac à Jérusalem "au bout de la terre" comme chantait son père, où peut-être si loin, réussira-t'il à le retrouver, enfin...

Je pense que chacun y retrouve une partie de son histoire, quelque soit l'époque où a commencé nos souvenirs. Les dates ne sont pas signifiantes, elles s'échappent pour laisser place qu'à l'émotion. Notre sensibilité est exacerbée et le film reste une leçon qui nous tenaille même à sa fin. Jusqu'à quand ? enfin, soyez adulte !

00

Genre

Comédie dramatique

Producteur

Pierre Even

02

Acteurs

Michel Côté, "Gervais Beaulieu" le père

07

Marc-André Grondin, "Zacharie"

011

04

10

Danielle Proulx, "Laurianne Beaulieu" la mère

Pierre-Luc Brillant, "Raymond Beaulieu"  22 à 28 ans

09

Emile Vallée, "Zacharie Beaulieu" 6 à 8 ans

01

Marie-Loup Wolfe, "Brigitte" 15 à 20 ans

08

Alex Gravel, "Antoine Beaulieu" 21 à 27 ans

Maxime Tremblay, "Christian Beaulieu" 24 à 30 ans

Félix-Antoine Despatie, "Yvan Beaulieu  "

05

0

0

0

0

0

006

00

0

0

00

0

0

0

0

0

BONUS DU FILM

Que veut dire C.R.A.Z.Y ? (Retournez votre écran, après avoir vu le film et donnez la réponse)

R_ponse  Clic sur la réponse pour l'agrandir.

Réponse : Juste Cocher  Fausse  Cocher


Posté par PASPERDUS à 09:05 - C.R.A.Z.Y. Chronique annoncée d'une famille ordinaire - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 novembre 2006

Noël & sa féerie

HouxHouxHouxHouxHouxHouxHouxHouxHouxHoux

EtoileAvent-Noël & sa féerie - Ste Barbe - St-Nicolas - Boules de Noël- Décor   Etoile
Etoile Crèche - Gui
- Lou cacho fiò - Gros Souper - Voeux - Ephiphanie Etoile
EtoileChandeleur - Les Saints - Dictons  Etoile
a0

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

 

 

 

 

HouxGuirlande_01Houx

Boule_11 Boule_01Boule_02Les fêtes de Noël évoquent une période merveilleuse où tout devient magique. Les préparatifs prennent du temps et vous plongent dans cBoule_03e merveilleux passé de votre enfance. L'euphorie débute en décembre avec le calendrier de l'Avent, Ste Barbe, puis le père Fouettard, les yeux écarquillés devant les cadeaux au pied du sapin, les émotions lors de leur découverte. Toute cette allégorie, dans l'attente du Père Noël,  qui croisse de jour en jour et excite les enfants jBoule_04usqu'aux étrennes.

Alors prenait le sommeil, pour mieux rêver.

POLE_NORDPERE_NOEL_003ll vient du pôle Nord sur son chariot,  tiré  par des rennes, il séjourne en Finlande et voici son adresse depuis décembre 1961 :

RENNESANTA CLAUS

Post Office, Artic Circle, 96930 Rovaniemi,

Laponie - FINLANDE.

P.S. : joindre un CRI

Là-bas, il est appelé "Joulupukki".Eclairage_de_NoelEclairage_de_NoelEclairage_de_NoelEclairage_de_NoelEclairage_de_NoelEclairage_de_NoelEclairage_de_Noel

PERE_NOELIl arrive un peu à l'avance pour savoir si les enfants ont été bien sages et méritent leurs étrennes et, aussi pour être certain qu'il n'oublie personne.

0

 

Arbre de NoëlPERE_NOEL_001

Début décembre, un certain soir, la maison prend l'air d'un jour de fête. C'est le sapin de Noël, un vrai qui embaume toute la maison. On se réunit et se presse autour de l'arbre pour poser ces petites lumières multicolores, ainsi que l'étoile des rois Mages au sommet de l'arbre. C'est sacré. Une lumière blanche clignote sur cette étoile, pour nous rappeler la naissance de Jésus. Puis vient le moment où les petits garnissent le bas de figurines, boules, glaçons et guirlandes pendant que les grands s'activent sur le haut. Sous l'arbre, tout un monde de liliputiens prend forme. C'est la crêche avec ses maisons, ses arbres miniatures et la crèche, de grandeur disproportionnée par rapport au décor est mise en évidence. Curieusement, il arrive des années qu'un train électrique traverse le village. On admire !

0

 

Chant_de_No_l

0

 

BouleLa veille de Noël, le grand jour

C'était l'enchantement. Puis, cette belle soirée finissait à l'Eglise, à la messe de minuit, qui nous paraissait très longue malgré ses beaux chants traditionnels.

Le traditionnel souper de Noël, dinde et... nous attendait à la maisonEtoile_01. Après le souper, tous ensemble nous admirions le beau sapin.

Certains ont un foyer où le père Noël arrive par la cheminée, d'autres laissent entrouvert la Etoile_01porte pour attendre fébrilement son arrivée. Mais, la plupart du temps, il est souvent en retard et vers neuf heures, il faut se coucher. Le moindre bruit empêche le sommeil d'arriver. Hélas ! on finit toujours par dormir.

Je me souviens que certains ne se se faisait pas prier pour aller se coucher.Etoile_01

Après une nuit de sommeil écourtée, nous nous levions avant les parents, heureux et ravis de retrouver nos jouets.

PERE_NOEL_002

Jour de Noël

Soudainement, un tintement joyeux et, les yeux lourds de sommeil, on court vers l'arbre. Le Père Noël est passé. Moi, enfant je courais vers la porte, pour voir s'il était encore là. Mais à la vue des boites multicolores, enrobées de rubans flamboyants et garnies, vite nous nous mettions à déballer alors nos cadeaux, sans ménagement pour le beau papier qu'on répandait partout sur le plancher trop pressés de savoir si le Père Noël nous avait bien compris. Nos parents et nous parents, nous observaient tendrement et riaient.

Ornement_de_bougies

La table était garnie de gâteries, plus appétissantes les unes que les autres, mais notre attention se portait sur les jouets.

NOEL_003

 

Quelques Noëls plus tard

Les enfants ont grandi. C'est l'adolescence. Après la distribution des cadeaux, tantes, oncles, cousins, cousines, voisins se rencontrent pour goûter aux friandises et prendre un moment ensemble. Tout le monde est invité.

Noël aujourd'hui


Les familles se sont élargies. Mais Noël reste et se passe chez le plus ancien, comme autrefois. Parents, frères et soeurs avec leur conjoint, ainsi que petits-enfants se retrouvent autour d'une table pour un repas gastronomique digne de l'occasion, et arrosé de bon vin. Les rires fusent et la musique entraîne les convives qui chantent et dansent autour de la table. On ne compte pas qui reçoit ou non, mais il y a ceux qui reçoivent tellement bien que leur tour revient plus souvent. Ils aiment recevoir et les hôtes apprécient.

Alors, voilà.

Bon préparatif.
JOYEUX NOËL !

 

Guirlande_de_sapin

 

 

 

 

 

 

Musées   /   Foires   /  Expositions /  Ateliers  / Livres

 

 

 

 

 

 

 

 

0Accueil

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 26 décembre 2007

Posté par PASPERDUS à 06:00 - Noël - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 novembre 2006

Sainte - Barbe 4 décembre

0EtoileAvent - Noël & sa féerie - Ste Barbe - St-Nicolas - Boules de Noël - Décor   Etoile
Etoile Crèche - Gui
- Lou cacho fiò - Gros Souper - Voeux - Ephiphanie Etoile
EtoileChandeleur - Les Saints - Dictons  Etoile
a0

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Sainte_BarbeSainte - Barbe ou  Barbara

Est traditionnellement fêtée le 4 décembre.

C'est la patronne des sapeurs-pompiers, cela tombe bien ils sont pas contents en ce moment.

Alors je la sors un peu avant le 4 décembre pour les aider à trouver justice.

Tradition provençale

En provence, chacun doit semer du blé et des lentilles sur du coton imbibé d'eau dans une coupelle. Une bonne pousse est signe d'abondance et de prospérité.

Il est de coutume, de manger des lentilles le 1er jour du mois. C'est un gage de prospérité pour le mois.

HistoireSainte_Barbe___la_tour

Elle serait née vers 235 et serait fille unique.  Elle aurait vécu au milieu du IIIème siècle à Nicomédie en Asie Mineure qui est aujourd'hui Izmit, un port de Turquie. Son père, riche païen du nom de Dioscore, veut la protéger des assauts de prétendants trop entreprenants. Il l'enferme dans une maison de bains en forme de tour à deux fenêtres. Mais un prêtre déguisé en médecin, s'introduisit dans la tour et la baptisa.  Au retour d'un voyage, sa fille lui apprend qu'elle a percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour. Il lui demande l'explication de ces signes. Ils symbolisent la Sainte Trinité et qu'elle est chrétienne. Elle a tracé dans le marbre de la baignoire, une croix.

Furieux, le père mit le feu à la tour. Barbe réussit à s'enfuir et se réfugia dans des rochers aux environs. Mais un berger découvre sa cachette et informe son père. Ce dernier la traîne devant le gouverneur romain de la province, au tribunal de marsien, qui la condamne à d'affreux supplices (elle n'avait que 16 ans). Mais cette même nuit, le Christ lui apparut dans une lumière admirable, l'exhorta à la persévérance , lui promit de l'assister dans tous les combats qu'elle allait soutenir pour la gloire de son nom. Et pour lui donner des marques sensibles de protection, il la guérit parfaitement de toutes ses plaies.

Le lendemain, le président la fait comparaître une deuxième fois, devant le tribunal, et la voyant guérie des blessures dont son coprs avait été tout couvert, il attribua ce miracle à ses faux dieux et tâcha de la persuader de leur offrir quelques sacrifices en actions de grâces. Mais la sainte, lui dit généreusement qu'elle avait été guérie par Jésus-Christ, fils du Dieu vivant. Pour lui faire renier sa foi, elle est à nouveau  humiliée et mutilée, en vain. Le Juge irrité par sa hardiesse, commanda au bourreau qui était présent de lui déchirer les flancs avec des peignes de fer, et quand ils seraient entre ouverts, de les lui brûler avec des torches ardentes et, enfin de lui décharger sur la tête de grands coups de marteau. Pendant qu'on exécutait cet arrêt, elle avait les yeux élevés au ciel et priait. A ces tourments, en succéda un plus douloureux : la sainte eut les mamelles coupées ; mais l'amour qu'elle portait à Dieu et le désir de souffrir pour lui, faisaient que ces douleurs lui étaient agréables. Marcien,  se voyant vaincu par la constance de Sainte Barbe, s'avisa d'un autre genre de supplice qui était le plus sensible qu'il put faire souffrir à une vierge ; il commanda qu'on lui ôta ses habits, et qu'en cet état elle fût chassée à coups de fouet par les rues de la ville. Alors la sainte, levant les yeux au ciel, fit cette prière à Dieu : "Ô mon seigneur et mon Roi, qui couvrez quand il vous plaît le ciel de nuages et la terre de ténèbres, cachez, je vous en supplie, la nudité de mon corps, afin que les yeux des infidèles ne le voyant point, ils n'aient pas sujet de faire des railleries de votre servante". Sa prière fut aussitôt exaucée et "Notre Seigneur", toujours aussi prompt à secourir ceux qui implorent son assistance, lui apparut, remplit son coeur de consolation et la couvrit d'un vêtement lumineux qui ôta aux idolâtres la vue de son corps. Enfin, le président perdant toute espérance de faire ébranler le coeur de notre sainte, qui avait parut invincible au milieu de tant de supplices, la condamna à avoir la tête tranchée. Dioscore, qui s'était trouvé à tous les tourments de sa fille, semblait n'attendre que cette sentence pour se baigner dans son sang virginal et achever d'assouvir sa rage contre elle ; car dès qu'elle fut prononcée, il se présenta pour en être lui-même le bourreau (afin qu'elle ne mourût point dans d'autres mains que les siennes).

Cette cruelle demande lui étant accordée, Barbe fut menée hors de la ville, en haut d'une montagne, où, étant arrivée, elle se mit à genoux pour remercier Dieu de la grâce qu'il lui faisait de l'honorer du martyre. Elle le pria aussi d'exaucer ceux qui lui demanderaient quelque chose pour son intercession. A l'heure même, on entendit une voix céleste qui l'assura que sa requête était exaucée, et l'invita à venir recevoir la couronne qui lui était préparée au ciel. Ce père inhumain ne lui laissa pas plus de temps pour faire sa prière : il lui coupa la tête le 4 décembre, sous l'empire de Maximin (et non de Maximien). C'est alors que, se retournant à la Cour  triomphant et fier de son zèle à servir les idôles de l'état, il fut, par le ciel, frappé d'un coup de foudre qui mit son corps en cendres.

Quand les chrétiens vinrent demander son corps, ils ne purent la nommer que "une jeune femme barbare".

Plus tard, le corps de Sainte Barbe fut exhumé solennellement et ses reliques transportées en divers pays. Par son geste vengeur, elle s'était révélée puissance de feu.

Elle eut pour compagne de son martyre une vertueuse femme appelée Julienne.

LégendeSainte_Barbe___la_tour_01

Sainte - Barbe protège contre la foudre, la mort subite et donc contre le fameux coup de grisou. Elle est ainsi la patronne des mineurs, mais aussi de plusieurs corporations devant affronter le feu : les pompiers, les artificiers, les artilleurs.

0

0

0

Christ

Sainte_Barbe___la_tour_02Son nom a été retiré du calendrier romain en 1969 (décision de l'église catholique) et  remplacé par celui de Barbara.

0

Elle est représentée avec une tour, un ciboire surmontée d'une hostie.

0

0

0

    

saintebarbe.jpg

Musées   /   Foires   /  Expositions /  Ateliers   / Livres

0Accueil

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 26 décembre 2007

Posté par PASPERDUS à 20:18 - Sainte Barbe 4 décembre - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 novembre 2006

SANTONS ouvrages

EtoileAvent - Noël & sa féerie - Ste Barbe - St-Nicolas - Boules de Noël - Décor   Etoile
Etoile Crèche - Gui
- Lou cacho fiò - Gros Souper - Voeux - Ephiphanie Etoile
EtoileChandeleur - Les Saints - Dictons  Etoile
a0

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

livre LES SANTONS DE PROVENCE de  Charles Galtier Editions Ouest-France de 1980
Description simple des origines de la crèche provençale  et des santons. Avec un commentaire pour chaque personnage qui ont leur place dans la crèche. Ainsi que la liste des santonniers et le patrimoine qui en découle et qui s'impose d'année en année par sa diversification.

livre SANTOUNS (1972)  de André François

livre Cr_ches_et_Santons_en_terre_proven_ale0

CRECHES ET SANTONS
en terre provençale

  • de François Delesty

  • Editeur : Equinoxe

  • 0

  • 0

0

livre0LA PASTORALE MAUREL ou le mystère de la Naissance de N.-S. Jésus-Christ
Drame en cinq actes, en vers provençaux et traduction de Charles Galtier
Edition Tacussel - Marseille en 2000

livre

Creches_et_Santons_de_ProvenceCRECHES et SANTONS de PROVENCE 

  • de Régis Bertrand
  • Editions A. Barthélémy
  • 0

  • 0

  • 0
  • 0
  • 0

0

livreUn_monde_de_cr_che

  • UN MONDE DE CRECHES de Janine Couget  -  Editions Privat
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

0

0Santons_et_traditions_en_Provencelivre

xx

Santons et traditions en Provence

0

de Marthe Seguin-Fontes

Edition : Flammarion

0

00

0

  • 0
  • 0

  • 0

  • 0

0

000

xxSantons_et_Noel_en_Provencelivre

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • Santons et Noël en Provence
  • 0
  • 0de Camille Moirenc - Christine Ferniot 

  • Date de parution : 8/10/ 20040
  • Edition : Aubanel E
  • 0
  • 0 
  • 0
  • 0

0

0

0

00

0livre

SANTIBELLI  Figurine de Provence
de Régis Bertrand
Photographies de Alain Sauvan
Edition : Aubanel

livre

  • L_ame_des_santonsL'AME DES SANTONS

quand l'argile se fait parole

Auteur : Louise Amphoux - Jacques Bonnadier

Edition : Onésime - 2006

Chaque personnage, chaque santon de la crèche provençale est présenté : le berger, la femme à la fougasse, le boumian, l'arlésienne. Chaque santon est photographié en couleurs, soit en double page, pour des vues d'ensemble de la crèche, soit en détail. Le texte est bilingue, en français et en occitan.

Ce sont les santons créés par Louise Amphoux qui sont photographiés. Hauts de 18 cm, ces santons d'argile sont directement inspirés de la tradition du peintre des santons David Dellepiane (1866-1932).

livre

L__me_des_santons_Editions_Jeanne_Laffitte

  • 0

  • 0

  • L'AME DES SANTONS

de Louis AMPHOUX/Jacques BONNADIER

Editions :Jeanne  Laffitte - 1998

0

0

0

0

0

0

0

0

0livreL'ART ET LA FANTAISIE

  • L_art_et_la_FantaisieLyda et Marguerite Gastine, faïencières.

  • de Amouric (H.), Grégoire (S.) - Catalogue de l'exposition, juillet-décembre 1997 (151 p.)

  • L'ouvrage présente la vie et l'oeuvre de deux céramistes aubagnaises des années 1925 à 1950, Lyda et Marguerite Gastine. Originales et curieuses de tous, elles innovent avec goût et humour dans la traditions de la faïence méditerranéenne, polychromie et grand feu. Elles adaptent ainsi à leurs sensibilités les thèmes de l'art-déco contemporain, créent le santon naïf, le "bleu égyptien", un jaune-ocre qui n'appartient qu'à elles et d'innombrables formes et décors dont l'inventaire n'est pas achevé. Leur travail est officiellement reconnu à de multiples reprises, y compris à l'Exposition Internationale des Arts-Décoratifs de Paris en 1925. On leur doit aussi, avec Marcel Provence, la renaissance de Moustiers en 1927. Grâce à la conservation de leur fonds d'atelier et d'artistes qui comprend des milliers d'études, poncifs, maquettes, objets techniques et documents, présentés ici pour la première fois, l'oeuvre abondant de ces deux créatrices en liberté sont maintenant accessibles à tous.

    livre TERRE DE MEMOIRE par ABEL (V),  AMOURIC (H) - 1995

  • Terres_de_m_moireLivre entièrement consacré à l'histoire de la céramique et des santons d'Aubagne. Tous les échelons de productions sont içi représentés, des ateliers familiaux de Triay, des Sicard ou des soeurs Gastine aux établissements industriels tels que la Société des Faïenceries d'Aubagne ou Decroix-Ravel, pour ne citer qu'eux. De même pour tous les types de productions : faïence d'art, céramiques d'architecture, etc.
    Le destin retracé des grands faïenciers d'art du xixe siècle, les Richelme, Siméon Aubert, et la famille Blin, et de peintres remarquables comme Roselyne de Villeneuve Bargemon ou Polybe complètent cette évocation.
    Enfin une partie de l'ouvrage est consacrée aux santons, et illustrée principalement par les ateliers Neveu et Gastine sans oublier d'autres plus modestes sous l'influence de David Dellepiane.
    Un catalogue des marques et signatures aubagnaises des XIXe et XXe siècles complète cet ouvrage en faisant un outil de référence sur la céramique d'Aubagne.

livre LES ORIGINES DE LA CRECHE ET DES SANTONS
        (1956) P. Ripert

livre   LE MONDE DES SANTONS
         (1976) F. MAURON

livre  LES SANTONS RACONTES AUX ENFANTS
         Marie Mauron
         Alain Barthélémy - Avignon - 1970

livre  SANTONS ET TRADITIONS DE NOELSantons_et_traditions_de_No_l_en_Provence


       

(1979) A. Bouyala d'Arnaud

0

0

0

0

0

livre  L'UNIVERS MERVEILLEUX DES SANTONS
        (1987) J. Pagnol

Musées   /   Foires   /  Expositions /  Ateliers   / Livres

0Accueil

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 26 décembre 2007

Posté par PASPERDUS à 11:11 - SANTONS OUVRAGES - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2006

"Maison de celle qui peint" Danielle JACQUI

0Chemin de vie 0

00Signature   

0

0

0

0

0

0

0

A Roquevaire,  à 30 km au nord de Marseille ou plus exactement à Pont de l'Etoile, vous pourrez découvrir la "Maison de celle qui peint", véritable oeuvre d'art de Danielle JACQUI.

Curieux, rentrez un instant.  Le visiteur ne peut qu'être surpris, impressionné par cette création de style insolite qui est à la fois Atelier - Maison - Musée et est d'une densité rare.

LA_MAISON_DE_CELLE_QUI_PEINT

Une association a été créée autour de l'artiste et il est possible de visiter cette étrange demeure, d'une beauté fascinante.

002

004L'artiste se présente comme participant à une aventure pour l'amour de son travail qui est un tout. Elle ne sacrifie pas l'essentiel, elle ne se disperse pas dans le temps car le temps est l'oeuvre. Chaque pièce fait partie de son oeuvre construite sur son imaginatif fait d'utopie. C'est cette volonté qui la tenaille qui amène le rêve à la réalité, c.a.d. son oeuvre. L'étude du comportement de l'artiste fait partie de son oeuvre, en effet c'est sa ténacité liée à l'étude de soi qui amène l'artiste dans cette aventure artistique. Mais il ne faut pas oublier que chaque fabrication est réfléchie et qu'elle correspond à une concentration absolue de l'esprit.

003Elle vit son oeuvre et parfois par dérision ou doute se demande si elle ne devrait pas mettre en avant plus le savoir-faire que l'étude de son comportement. Mais n'est-ce pas cela qui compte, cet assemblage du temps, de l'énergie, des aléas de l'imperfection ?

0

0

Elle est l'empreinte de sa vie et rend la visite intrinsèque pour les spectateurs que nous sommes. Il en va inversement pour les personnes qui rejettent en bloc cette forme d'Art singulier. En anglais "Outsider" qui a donné le nom à l'Art brut. Appellation donnée par Jean Dubuffet en 1945 qui collectionnait les oeuvres d'handicapés mentaux, des marginaux et des patients psychiatriques. En parlant de cet art, il dit "ses meilleurs moments sont quand il oublie comme il s'appelle". Les mots usuels pour désigner cet art sont : art autodidacte, art hors-les-normes, art marginal et, art singulier.

Il a également créé une classification pour les artistes qui sont entre "l'art brut" et "l'art contemporain ordinaire" nommée : "Neuve Invention".

0

0

001

Façade réalisée en 2001, avec pour temps de réalisation une année.

005006008009010Cabinet

Note : la façade de la maison a été refaite quatre fois depuis 1985. Au fait ce n'est pas que la façade, extérieur et intérieur sont décorés. D'ailleurs, si vous y rentrez vous pourrez remarquer que les murs, les passages, les plafonds, les planchers, les meubles tous sont couverts de peintures, de sculptures grotesques et d'autres formes excentriques.

Cuisine

0

Portrait de celle qui aurait pour synonyme "Pugnacité"

Née le 2 février 1934 à Nice, fille d'un joaillier et d'une militante féministe, d'origine de Schaarbeek en Belgique.

A la séparation de ses parents, elle est mise en pension dans divers établissements scolaires. Cette situation la déchire, elle se sent abandonnée et dans sa triste adolescence, cette séparation entraînera chez elle, un comportement d'attente, de blocage. La seule issue serait la déchirure. Elle vient. En 1945, elle est confiée à un couple d'instituteurs et commence à dessiner.

A la fin de la seconde, elle est forcée d'arrêter ses études.

Epouse à 18 ans : Claude Leclerc, maçon. Avec lequel, elle aura quatre enfants.

Artiste d'art singulier, elle peint pendant son temps libre. Elle se délivre dans un total abandon à la peinture en occupant tout son temps dans des tâches qui l'accaparent et la dépassent. Sa philosophie est de marcher contre le vent et à comme devise de changer de courant dès qu'elle se sent dépassée. Tourmentée, elle réagit comme cela.

A partir de 1961, elle vit à Roquevaire (Pont de l'Etoile-en-Provence) où elle travaille.

Formation à la méthode Freinet (1945) -château Mistral- à St Rémy de Provence. La règle de cette méthode est unique car personne ne donne de leçons ou d'initiation. Elle a donné libre cours à l'expression de son art en utilisant l'argile en autodidacte qui a permis de laisser sa liberté diriger ses oeuvres. Elle lit l'argile après, aux émaux pour donner cette gaieté aux pièces.

Elle exerça, après son divorce (1970), le métier de brocanteuse, vers les 40 ans. Et l'amour des objets de toutes sortes apparaît même sur ses vêtements peints, cousus de boutons et autres broderies.

POUPEE POUPEE_01 POUPEE_02 POUPEE_03

1971, elle expose, sur son stand de brocante, sa première toile et en fait de même chaque année suivante. Notamment à la foire de Marseille où elle rencontre son deuxième mari en 1974. Admirateur des oeuvres de sa femme.

Sa première exposition a lieu à Marseille en 1976 et elle y découvre le milieu auquel elle se réfère : marginaux... parmi lesquels Raymond Reynaud.

1981, elle visite le Musée Robert Tatin et elle commence à entreprendre la décoration de sa propre maison, la couvrant du sol au plafond, à l'intérieur et à l'extérieur, de bas-reliefs et inscriptions qui prolifèrent au fil du temps.

Elle fabrique des poupées de taille et elle leurs confectionne des vêtements à base de tissus brodés, de plumes et bien sûr de boutons et les mêle à la décoration de sa maison. Liberté d'expression le dessin, l'écriture, la broderie, la céramique, l'ornementation du mobilier, etc.

Sa maison devient une véritable caverne des mille et une nuits où pas un seul centimètre carré n'échappe à la prolifique créativité de l'artiste et aucun centimètre de plâtre de la façade ne respire !

Depuis 1990, elle organise en outre, à Roquevaire, une Biennale d'Art Singulier.

Son challenge est de rendre son travail irrésistible pour qu'il s'affiche sur tous les murs !

Au fait, elle vous adresse ses sentiments amicaux. sic Danielle.

Artiste Artiste_001

Artiste_002


Maison_d_avant Avant ou après, vous la préférez ?

Maison

Bibliographie


Notes

J'ai été trés surprise de retrouver cette page sur Wikipédia en lien externe comme références sur ce sujet. Il semble que ce lien a été créé avant le 24 janvier 2010. Merci.

Lien

0

Adresse

Pont de l'Etoile - 13360 Roquevaire

.......................
Art Naïf

Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, Arabe,   
Parution de l'article,  21 novembre 2006
Mise à jour  : 12 avril 2010

                   Répondre

            

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 20:20 - "Maison de celle qui peint" Danielle JACQUI - Commentaires [15] - Permalien [#]

19 novembre 2006

Villa aux cent regards de Victor Grazzi

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Art naïf ou Villa aux Cent regards à Montpellier

    001

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    C'est à Montpellier que je vous amène, Quartier des Aiguelongues, voir cette construction d'art naïf appelée communément "la maison du fada"  "le château du nan" et qui ressemble quelque peu à la fabrique du Facteur Cheval dans la Drôme.

    IMG_01000

    Décriée ou regardée avec sympathie, elle ne laisse pas indifférente. Certains voulaient qu'elle soit démolie ou d'autres, en gardent des souvenirs émus. Et celà, la considère comme non identifiable, car en dehors de toute référence de l'Art et par ce trou dans le dictionnaire des Arts... on la considère comme Art brut. Elle fait partie du patrimoine de Montpellier.

    Photo_087

    004002

    Cette bâtisse insolite  fut construite aux années 50 par un maçon italien (lombard), Mr Victor Grazzi, ancien élève de l'école du ciment armé de Rome. Il fut surnommé "Garibaldi" pour sa longue barbe blanche. Auparavant, il habitait sur ce terrain dans un ancien mazet qu'il transforma de jour en jour. Tout les matins, il préparait son ciment mais il était incapable de dire à l'avance ce qu'il construirait. Et le soir, une nouvelle figure parsemait sa construction que se soit tourelle, nain, de nombreux personnages et animaux, un pont-levis. Il faisait chaque jour, quelque chose de différent se souvient une habitante du quartier. Une vie entière pour ce "fou" de béton qui a consacré son temps à élaborer sa maison en dehors des heures de travail. Même les portes sont fabriquées dans ce même matériau.  Créneaux, tours, miradors lui donnent le merveilleux d'un château d'opérette.  Ce château était entouré de vignes autrefois. Dans ce lieu théâtralisé, Mr Grazzi y vécut particulièrement la fin de sa vie, cultivant sa vigne avoisinante et faisant son vin chaque année.

    003

    Pour beaucoup d'habitants du quartier, ce fut un lieu de rencontre où les enfants aimaient venir jouer et rêver aux contes de fée.

    IMG_0093

    Lui disparu (1970), la maison inhabitée commença à  recevoir des visites de tout genre. Amoureux et clochards à la recherche d'un abri, mais aussi des architectes, des écrivains, des cinéastes... Ainsi en 1980, la revue "Energumène" y organisa une séance de lecture de textes. Etaient présents Renaud CAMUS, Valère NOVARINA et Jean-Noël VUARNET. De même en 1976,  vingt architectes de chicago établirent un dossier sur cette maison. On la trouve répertoriée dans les livres sur l'architecture populaire. Bernard LASSUS lui consacre un texte en 1974 dans les "Jardins Imaginaires"..., dans la nouvelle revue de psychanalyse.

    IMG_0101

    En 1982, la mairie de Montpellier rachète ce château en miniature et l'entoure d'une clôture pour protéger et sauver de la dégradation ce qui peut l'être encore... Mais bientôt toute vie s'éteint et le château prend des allures fantomatiques. Il est question de le démolir pour récupérer le terrain. Pour éviter cette solution extrême, la Mairie décide de le vendre pour qu'il devienne un lieu culturel. C'est Michel FRESSOZ, ancien fonctionnaire territorial et propriétaire d'une galerie d'art "Saint-Côme" dans le centre de Montpellier qui devint le propriétaire avec des contraintes de conserver ce patrimoine et de le mettre en valeur.

    CHATEAU

    Cours de dessin de nu, cours d'encre de Chine ou de bronze et de gravures organisés directement ou en relation avec des associations cud'échange... Travail d'édition de livres d'artistes, la villa aux cent regards, laissée à l'abandon pendant plus de trente années, retrouve ainsi une nouvelle vie.lturelles de Montpellier... Lieu d'exposition, lieu de rencontre et et d'échange... Travail d'édition de livres d'artistes, la villa aux cent regards, laissée à l'abandon pendant plus de trente années, retrouve ainsi une nouvelle vie.

    CHATEAU_01

    En effet, elle est rénovée, et subventionnée par diverses associations, en partenariat avec l'école d'architecture de Montpellier et le lycée professionnel "Léonard de Vinci" pour la réflexion sur l'agrandissement de sa bâtisse fantaisiste. L'ensemble aide à la rénovation de cette oeuvre.

    IMG_0109

    Elle est le siège d'ateliers artistiques "contemporain". Ainsi, cette maison, bien connue des Montpellierains, retrouve une utilisation plus conforme avec l'originalité de son architecture !

    Photo_095

    Photo_102

    0

    001

    Le calendrier des expos peut être vu sur site Web...0

    0

    0

    0

    0

    0

    005

    0

    Adresse

    1000, rue de la Roqueturière - 34090 Montpellier

    Accès

    ACCES

    Exposition

    Entomologie parallèle de Jean-Pierre ROSE

    Vendredi 22 juin à 18h30 du 18 juin au 5 juillet 2007
    Les samedis et dimanches
    de 10 à 12 h et de 14 à 18 h
    ou sur rendez-vous

    Protocole 

    En 2001, lors d’importants travaux de réhabilitation effectués au sein de l’Harmas, domaine et laboratoire de l’entomologiste Jean-Henri Fabre, les ouvriers découvrirent au sous-sol de l’édifice principal, une ouverture murée.

    Dégagée, celle-ci révéla une grande pièce aux murs garnis de rayonnages, de vitrines et de cadres contenant d’étranges documents. S’agissait-il de l’Harmas II le mythique laboratoire caché du fameux chercheur ?

    La trouvaille, encore à l'étude aujourd'hui, paraît être cohérente.

    Elle comprend :

    . des représentation d'insectes à ce jour inconnus,

    . une accumulation d'objets divers (pièces de fouilles, tableaux, instruments scientifiques, etc.) montrant que Fabre, secrètement, s'est très tôt intéressé aux Histoires Extraordinaires d'Edgar Allan Poe et particulièrement au thème du Scarabée d'Or. Cherchait-il à réunir des preuves de son existence, regroupant ainsi des documents témoins appartenant à différentes époques ?

    J.P.R.,
    pour le Centre International d'Entomologie Parallèle

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 22 janvier 2008

    Posté par PASPERDUS à 18:25 - Art naïf - Commentaires [15] - Permalien [#]

    16 novembre 2006

    Bunker Paradise

    Bunker_ParadiseC'est un film qui ne correspond à rien de connu. Il vous projète dans un univers impitoyable où tout est en contradiction. Dès le départ, on voit une parallèle entre un enfant qui part au Japon faire son éducation et la mise en scène du jeu cruel, irréel parce qu'il est dans un monde idéalisé, hors du commun, les nantis. Le titre évoque cette contreverse, cette provocation.  C'est un choc émotionnel. Il a deux couleurs le blanc et le gris, gris comme l'effroie, l'écoeurement ;  blanc comme l'hilarité. Et tout le long du film, les couleurs passent de l'une à l'autre.

    0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000Mars 2006

    Synopsis

    Sympathique et fauché, Mimmo rêve d'être riche et célèbre, mais pour l'instant il est chauffeur de taxi. Un soir, il rencontre John Deveau, un homme riche et pervers et sa bande qui l'entraînent dans un monde de luxueuses fêtes entre nantis. Sous le charme et se croyant arrivé, Mimmo pense alors que ce milieu veut de lui. En réalité, il tombe dans le piège pervers que lui ont tendu John et sa petite bande pour s'amuser.

    Jean_Paul_ROUVEJean-Paul Rouve (John Devaux) est magnifique dans ce film réalisé par Stefan Liberski

    0

    0

    0

    0

    0 Audrey_Marney

    Audrey Marney (Laetitia)

    0

    0

    0

    0

    0

    Audrey_Marney_02

    Pour plus de photos, voir le film...

    0

    Mimmo_ou_Fran_ois_Vincentelli Mimmo (François Vincentelli)

    Jean_Pierre_CasselMr Devaux (père)

    ou Jean-Pierre Cassel


    Yolande_Moreau Yolande_Moreau_02

    Mère de Mimmo (Yolande Moreau)

    Jean_NothombJean Nothomb

    Eh, oui le cousin d'Amélie ! il ne vit pas au Japon, mais au Portugal.


    David_Edmond_de_Viard Bouli_Lanners

    de la famille des nantis "David Edmond de Viard" (Bouli Lanners)


    L'avez-vous vu ? Quelles critiques en faites-vous ?

    je lui mets *****, le maximum.

    Posté par PASPERDUS à 18:20 - Bunker Paradise - Commentaires [1] - Permalien [#]

    15 novembre 2006

    Tapis fait de filaments lumineux... Mosaïque ou Moïse

    SoleilCes illustrations inspirées de textes hébreux médiévaux font référence chacune à la signification cabalistique des lettres. L'art juif des XIIe au XVIe siècles a trouvé sa meilleure expression dans les livres de prière. Ses ornements représentent la vie quotidienne peuplée de figures ayant trait au zoomorphisme, écureuils, unicornes, dragons & motifs floraux. Cet art peut être trouvé dans les textes talmudiques et                                    pentateuques exécutés en Europe entre 1173 et 1530.

    Aleph, Beth, Dalet, Zayin, Yud, Lamed, Mem, Ayin, Peth, Raish, Kuf, Shin            Lune

    001003008006005004007009011010012002

    Posté par PASPERDUS à 18:28 - A pour Arts - Commentaires [5] - Permalien [#]

    14 novembre 2006

                                A C C U E I L

      Garden

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Quelques mots sur moi

      Bienvenue sur mon site dans cette page d'Accueil. Car sans accueil, ce n'est pas chaleureux, alors je vous invite à découvrir des parcelles de mon univers. Et, si lors du parcours, comme certains visiteurs qui laissent une trace par des commentaires, vous vous laissez tenter de déposer les vôtres... merci, car vos idées s'acheminent et m'orientent pour améliorer la présentation au travers de ces pages.

      Donc, c'est pas à pas que vous découvrirez ce site. Bien sûr, il y a plusieurs impasses, mais comme un labyrinthe, il y a une sortie, c'est ludique : se perdre et aimer-çà...

      il y a surtout un axe principal, son but est de vous faire découvrir des évènements, des passions qui vous sépareront pour un instant de la réalité pour se perdre dans l'oisiveté ou le rêve.

      Le choix du parcours ne dépend que de vous. Le sens de la circulation y est indifférent. Son style est basé comme un but de promenade.

      Recommandation                                             

                                          

      LIEN  Aller n'hésitez pas, cliquez dessus.

      Sur la colonne de gauche, vous pouvez directement choisir le thème, les liens préférés ; sur celle de droite, zoomer sur des photos. Voici quelques noms de mes impasses où vous pouvez vous diriger ci-dessous.

      A propos de l'auteur

      CONTACT Contact

      Contactez l'auteur 

      ACCUEIL  Vous y êtes, alors allez voir sur les pages suivantes en dessous. Clic

      ART NAIF Ic_ne_nain_2

    • Le Palais idéal du Facteur Cheval... Drôme
    • Univers secret de Manuel Alves... Portugal
    • PLANTES    _cone_jardin_1

      La passion des iris

      Cavaliers, Saints de glace, et autres petits potins sur tous les jours... 

      Index des plantes

      CARNETS DE VOYAGE  _cone_voyage

             

      Info.

      Classement, A pour ALLEMAGNE, AN pour ANDORRE, ANG pour ANGLETERRE, AU pour AUTRICHE, C pour CROATIE, E pour ESPAGNE, EC pour ECOSSE, F pour FRANCE,  I pour ITALIE, IR pour IRLANDE, L pour LUXEMBOURG, N pour NORVEGE, D pour DANEMARK, M pour MAROC, P pour PORTUGAL, R pour REPULBIQUE TCHEQUE, S pour SUISSE

      VISITE DE JARDINS  Masque

    • Histoire de... Poterie
    • Inventaire des Parcs & Jardins 
    • Le potager
    • Journées des Plantes
    • QUOI DE BON AU MENU ?  Menu

    • Caille en sarcophage
    • LIRE ou RELIURE  Lecture_selon_

    • L'ombre du vent 
    • Balzac et la petite tailleuse chinoise
    • ...
    • FILMS  film_3

    • Le festin de Babeth
    • MUSIQUE  Musique

      LIENS PREFERES  _cone_liens_pr_f_r_s

    • Annuaire-blog.fr -Annuaire thématique de blogs- 
    • Quelle heure est-il ?
    • Quinta da Regaleira
    • Tsé & Tsé associés
    • Visite virtuelle du cimetière du Père-Lachaise
    • ...
    • MIAM MIAM GOURMANDISES VIRTUELLES  Miam_Miam

    • Blog notes gourmand
    • PELE MELE 

    • Jésus SANTON "SANTOUN"
    • Carte de voeux
    • ...
    • 0

      OUTILS _cone_outils

      Dictionnaire de synonymes

      Recherche sur le site

      ASTUCES BLOGG   _cone_astuce

      Et si vous revenez sur vos pas, vous découvrirez d'autres endroits, idées, passions. A vous de découvrir !

      (voir à droite, les albums photos

      COLLECTION D'IRIS P pour PLANTES Lecture VOIR ET REVOIR Pas à Pas ... )

      Si vous êtes sur le chemin de la sortie, j'espère que vous y avez passer un bon moment. A bientôt.

      =

            =A_

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 9 janvier 2008

      Posté par PASPERDUS à 11:24 - Accueil - Commentaires [11] - Permalien [#]

      11 novembre 2006

      La petite fille de la mer

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      LA PETITE FILLE  DE LA MER

      de Vangelis

      Voir le site de la photo : Les carnets de Natalia Bakine (illustration d'une vie réinventée)

      Note

      Auteur : Evangelos Papathanassiou connu sous le nom de Vangelis

      D'origine grecque, autodicdate, il a commencé à composer la musique à 4 ans et dès 6 ans joue devant le public. Malgré ses lacunes musicales, il possède la supériorité de la créativité et l'inspiration qui rend sa musique intemporelle.

      Il est un miroir musical qui fait passer dans cette partition la plus tendre et la plus sincère des nuances entre la sauvagerie et la nature par le biais d'une musique électronique aux touches écologiques. Son pessimisme filtré donne une touche optimiste aux mélodies aux notes cristallines, symphonie émouvante.

      Il se joue en dix minutes sur un mouvement lent, au rytme crescendo où découle transparence & voyages.

      Note

      La_petite_fille_de_la_mer
      Photo du site
      http://www.hebus.com/img-156046-La%20petite%20fille%20et%20la%20mer.html

      Note

      Blade_RunnerElle est la musique du film "Blade Runner" de Ridley Scott.

      Auteur de Alien.

      Acteur : Harrison Ford
      0

      0

      0

      Note

      Vangelis Vangelis

      Note

      Cliquer sur la partition "La petite fille de la mer" de l'album "L'apocalypse des animaux" pour l'agrandir

      Partition

      Note

      MI_RE_MI_RE__MIDéchiffrage des notes de la partition  "en clé de sol"

      SOL   RE MI FA SOL   MI RE  SOL   RE MI FA SOL  MI   RE   DO MI FA SOL SI LA SOL  SOL  FA ...

      Note

      Apprendre les notes pour lire une partition (clé de sol)

      Apprendre_les_notes_sur_une_partition

      Note

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 9 janvier 2008

      Posté par PASPERDUS à 01:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]