Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

11 novembre 2006

La petite fille de la mer

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

LA PETITE FILLE  DE LA MER

de Vangelis

Voir le site de la photo : Les carnets de Natalia Bakine (illustration d'une vie réinventée)

Note

Auteur : Evangelos Papathanassiou connu sous le nom de Vangelis

D'origine grecque, autodicdate, il a commencé à composer la musique à 4 ans et dès 6 ans joue devant le public. Malgré ses lacunes musicales, il possède la supériorité de la créativité et l'inspiration qui rend sa musique intemporelle.

Il est un miroir musical qui fait passer dans cette partition la plus tendre et la plus sincère des nuances entre la sauvagerie et la nature par le biais d'une musique électronique aux touches écologiques. Son pessimisme filtré donne une touche optimiste aux mélodies aux notes cristallines, symphonie émouvante.

Il se joue en dix minutes sur un mouvement lent, au rytme crescendo où découle transparence & voyages.

Note

La_petite_fille_de_la_mer
Photo du site
http://www.hebus.com/img-156046-La%20petite%20fille%20et%20la%20mer.html

Note

Blade_RunnerElle est la musique du film "Blade Runner" de Ridley Scott.

Auteur de Alien.

Acteur : Harrison Ford
0

0

0

Note

Vangelis Vangelis

Note

Cliquer sur la partition "La petite fille de la mer" de l'album "L'apocalypse des animaux" pour l'agrandir

Partition

Note

MI_RE_MI_RE__MIDéchiffrage des notes de la partition  "en clé de sol"

SOL   RE MI FA SOL   MI RE  SOL   RE MI FA SOL  MI   RE   DO MI FA SOL SI LA SOL  SOL  FA ...

Note

Apprendre les notes pour lire une partition (clé de sol)

Apprendre_les_notes_sur_une_partition

Note

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 9 janvier 2008

Posté par PASPERDUS à 01:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Lettre à Elise - Beethoven

    << Précédente | AAccueil | Suivante

    PianoLETTRE A ELISE de BEETHOVEN

    "Les pianos sont comme les chèques, ils ne font plaisir qu'à ceux qui les touchent"
    de Erik Satie

    0

    Le, 21 février 2007

    Notesla, la, la  (voilà pour Claire)

    Bagatelle n°4 en La mineur WoO 59, pour Élise     Ecouter  Musique =>  A_petit_pas

    Partition Clic dessus pour développer la partition.

    MI_RE_MI_RE__MIPour celles & ceux qui ne savent pas déchiffrer les notes de la partition, voici les notes écrites,

    MI  RE   MI   RE   MI   SI  RE  DO  LA        DO MI  LA SI        MI SOL SI DO  MI MI RE MI RE MI SI RE DO LA    DO MI LA SI    MI DO SI LA     LA    SI DO RE MI   SOL FA MI RE   ...

    Apprendre les notes pour lire une partition (clé de sol)

    Apprendre_les_notes_sur_une_partition

    Partition Lettre à Elise de Ludwig Beethoven (1770-1827)

    L’oeuvre fut composée, selon toute vraisemblance, en 1810 et jointe à un cahier d’Albumblätter comportant d’autres pièces. Elle ne fut éditée qu’un 1867, soit bien après la mort du compositeur. Son titre "Pour Elise" indique une sorte d’offrande musicale à une certaine Elise, mais en réalité, il résulterait d’une méprise de l’éditeur Ludwig Nohl. L’autographe, aujourd’hui perdu, aurait porté, non pas ce titre, mais celui de "Pour Thérèse". L’oeuvre aurait donc été destinée à la jeune Thérèse, fille du docteur Malfatti que Beethoven avait espéré prendre pour épouse en 1810.

    Thérèse Malfatti ou Thérèse Brunswick est son élève. Elle eut une amitié très étroite entre 1806-1809 avec le compositeur Ludwig van Beethoven durant la période où il vécut à Vienne. Leurs sentiments semblent passionnés en 1810. Elle est étudiante, 18 ans ; tandis que lui a 49 ans.

    Leur passion l'amène à vouloir faire sa demande en mariage au printemps 1810, lors d'une fête organisée par le père de Thérèse Malfatti dans la Kärntnerstrasse. Pour prouver son amour, il composa une bagatelle qu'il devait présenter lors de cette réception. Or, il but tellement en cette soirée qu'il fut incapable de jouer. Sur la partition, il écrivit seulement d'une main égarée "Fur Thérèse". A sa mort, le manuscrit original fut retrouvé et fut présenté à un éditeur pour confirmer sa provenance. Mais, il lui fut impossible de traduire la dédicace illisible en haut de la page où se trouve le titre de la pièce. Sa publication à titre posthume amena le titre "Fur Elise" !

    Il est acquis qu'à cette période, il fit demander un extrait de naissance à Bonn, document requis pour faire sa demande en mariage. Malgré que Beethoven ait cherché le bonheur auprès de Guiletta Giuccardi (Sonate "Clair de lune"), puis avec la Comtesse Joséphine Deym, épouse du baron Christoph Stackelberg (Lettre à l'immortelle Bien-aimée), veuve qui eut une fille "Minona" dont le nom inversé veut dire "Anonim" et porterait donc cette enfant comme illégitime car à cette période le Baron résidait en Estonie entre janvier et octobre 1812. Elle est apparentée par cousins avec guiletta Giuccardi et soeur de François et Thérèse von Brunsvik (Sonate pour piano n° 24), puis vient Maria von Erdödy (2 sonates pour violoncelle, opus 102) et Amalie Sebald. Il s'éprit terriblement pour Thérèse von Brunsvik ("Für Elise" WoO59, Bagatelle en la mineur, composée entre 1808 et le 27 avril 1810).

    En 1816, Thérèse épousa un comte hongrois Johann Vilhelm von Drosdick (1771-x). Elle mourut en 1851.

    De sa naissance, il ressort un homme aux caractères multiples qui donne l'impression d'avoir plusieurs coeurs, plusieurs genres, plusieurs vies sentimentales avec des déceptions qui rendent inaltérables sa vitalité. Les femmes mariés font partie de son patrimoine

    Quoiqu’il en soit de ces détails biographiques, cette courte pièce au ton élégiaque, pleine de charmes, conservera pour toujours sa place dans le panthéon des apprentis pianistes. Christophe Jamault

    du site,

    Ecole nationale musique & danse


    PRENDRE UN COURS DE PIANO EN VIDEO -Lettre à Elise-


    "la lettre à élise"

    Ce cours vous permettra de jouer très facilement le thème.
    Vous pouvez débuter le piano en jouant ce morceau !
    Bon cours !

    0

    Nouveaut_du 24/02/07

    Lettre ouverte à Elise

    Paroles et Musique: Anne Sylvestre   1973 "Les pierres dans mon jardin"
    © Ed. Sylvestre

    Anne_Sylvestre

        Ma voisine ne sait jouer que ça
           Gna gna gna, gna gna gna,
           Du matin au soir il n'y en a
                   La la la, la la la
        Que pour Elise, et supposons
          Que je lui dise à ma façon

    Depuis le temps que tu entends ça
          Gna gna gna, gna gna gna,
      Est-ce que ça ne te saoule pas ?
                 La la la, la la la

    Mais quelle est donc cette Elise
    Qui défrise nos pianos
    Qui sans fin se gargarise
    Et se grise de trémolos ?
    Dis Ludwig si tu avais imaginé
    Que ça tournerait comme ça
    Est-ce que tu n'aurais pas fignolé
    Rajouté un bémol ici ou là ?
    Est-ce qu'à ton Elise tu n'aurais pas pu
    Dire tout ça de vive voix ?

    Comment croire qu'Elise écoutait
    Sans arrêt sans arrêt
    Ce machin qui vraiment ne me fait
    Pas marrer pas marrer ?
    Oui mais Elise elle aimait ça
    Qu'on lui redise bla bla bla
    Pourquoi écrire avec un piano
    Les p'tits marteaux les p'tits marteaux
    Quand c'est si simple avec un stylo
    Et puis des mots rien que des mots

    Mais cette garce d'Elise
    Traumatise le bon Ludwig
    S'il envoie ses grosses bises
    Elle les veut en musique
    Ah si seulement elle avait pu se taper
    Le facteur on n'aurait pas
    Eu à se farcir tous ces doubles soupirs
    Et tous ces "ne m'oubliez pas"
    S'il avait pensé à lui téléphoner
    On n'aurait pas écopé ça
    La la la, la la la

    Chaque jour à l'heure du courrier
    Et allez, et allez
    Il faut qu'elle vienne massacrer
    Et taper et tamponner
    Mais chère Elise il serait bon
    Que vous accusiez réception
    Qui sait mais si vous lui répondiez
    Par courrier recommandé
    Elle pourrait apprendre par cœur
    Enfin le Gai Laboureur

    Je sais, je sais que je m'en lasserai
    Mais ça la la mais ça la la
    Mais ça me changerait

    J_ai_du_bon_tabac__dans_ma

    Bon pour en revenir à cette partition irrévérencielle, c'est vrai la musique on l'entend partout : sur les boîtes vocales des répondeurs, sur les téléphones portables en sonnerie d'appel, sur les sonnettes d'entrée de maisons, sur les notes composées par les élèves, sur les refrains fredonnés dans la rue ...

    En Taïwan, elle annonce l'arrivée des éboueurs, dans les gares pour... vous devinez pourquoi Beethoven était sourd ?

    Question    R_ponse


    N.B. : je n'ai pas la partition d'Anne Sylvestre.


    << Précédente | AAccueil | Suivante

    Ligne  Dernière mise à jour, le 28 mai 2008

    Posté par PASPERDUS à 00:53 - Lettre à Elise - Beethoven - Commentaires [13] - Permalien [#]