Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

19 novembre 2006

Villa aux cent regards de Victor Grazzi

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Art naïf ou Villa aux Cent regards à Montpellier

    001

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    0

    C'est à Montpellier que je vous amène, Quartier des Aiguelongues, voir cette construction d'art naïf appelée communément "la maison du fada"  "le château du nan" et qui ressemble quelque peu à la fabrique du Facteur Cheval dans la Drôme.

    IMG_01000

    Décriée ou regardée avec sympathie, elle ne laisse pas indifférente. Certains voulaient qu'elle soit démolie ou d'autres, en gardent des souvenirs émus. Et celà, la considère comme non identifiable, car en dehors de toute référence de l'Art et par ce trou dans le dictionnaire des Arts... on la considère comme Art brut. Elle fait partie du patrimoine de Montpellier.

    Photo_087

    004002

    Cette bâtisse insolite  fut construite aux années 50 par un maçon italien (lombard), Mr Victor Grazzi, ancien élève de l'école du ciment armé de Rome. Il fut surnommé "Garibaldi" pour sa longue barbe blanche. Auparavant, il habitait sur ce terrain dans un ancien mazet qu'il transforma de jour en jour. Tout les matins, il préparait son ciment mais il était incapable de dire à l'avance ce qu'il construirait. Et le soir, une nouvelle figure parsemait sa construction que se soit tourelle, nain, de nombreux personnages et animaux, un pont-levis. Il faisait chaque jour, quelque chose de différent se souvient une habitante du quartier. Une vie entière pour ce "fou" de béton qui a consacré son temps à élaborer sa maison en dehors des heures de travail. Même les portes sont fabriquées dans ce même matériau.  Créneaux, tours, miradors lui donnent le merveilleux d'un château d'opérette.  Ce château était entouré de vignes autrefois. Dans ce lieu théâtralisé, Mr Grazzi y vécut particulièrement la fin de sa vie, cultivant sa vigne avoisinante et faisant son vin chaque année.

    003

    Pour beaucoup d'habitants du quartier, ce fut un lieu de rencontre où les enfants aimaient venir jouer et rêver aux contes de fée.

    IMG_0093

    Lui disparu (1970), la maison inhabitée commença à  recevoir des visites de tout genre. Amoureux et clochards à la recherche d'un abri, mais aussi des architectes, des écrivains, des cinéastes... Ainsi en 1980, la revue "Energumène" y organisa une séance de lecture de textes. Etaient présents Renaud CAMUS, Valère NOVARINA et Jean-Noël VUARNET. De même en 1976,  vingt architectes de chicago établirent un dossier sur cette maison. On la trouve répertoriée dans les livres sur l'architecture populaire. Bernard LASSUS lui consacre un texte en 1974 dans les "Jardins Imaginaires"..., dans la nouvelle revue de psychanalyse.

    IMG_0101

    En 1982, la mairie de Montpellier rachète ce château en miniature et l'entoure d'une clôture pour protéger et sauver de la dégradation ce qui peut l'être encore... Mais bientôt toute vie s'éteint et le château prend des allures fantomatiques. Il est question de le démolir pour récupérer le terrain. Pour éviter cette solution extrême, la Mairie décide de le vendre pour qu'il devienne un lieu culturel. C'est Michel FRESSOZ, ancien fonctionnaire territorial et propriétaire d'une galerie d'art "Saint-Côme" dans le centre de Montpellier qui devint le propriétaire avec des contraintes de conserver ce patrimoine et de le mettre en valeur.

    CHATEAU

    Cours de dessin de nu, cours d'encre de Chine ou de bronze et de gravures organisés directement ou en relation avec des associations cud'échange... Travail d'édition de livres d'artistes, la villa aux cent regards, laissée à l'abandon pendant plus de trente années, retrouve ainsi une nouvelle vie.lturelles de Montpellier... Lieu d'exposition, lieu de rencontre et et d'échange... Travail d'édition de livres d'artistes, la villa aux cent regards, laissée à l'abandon pendant plus de trente années, retrouve ainsi une nouvelle vie.

    CHATEAU_01

    En effet, elle est rénovée, et subventionnée par diverses associations, en partenariat avec l'école d'architecture de Montpellier et le lycée professionnel "Léonard de Vinci" pour la réflexion sur l'agrandissement de sa bâtisse fantaisiste. L'ensemble aide à la rénovation de cette oeuvre.

    IMG_0109

    Elle est le siège d'ateliers artistiques "contemporain". Ainsi, cette maison, bien connue des Montpellierains, retrouve une utilisation plus conforme avec l'originalité de son architecture !

    Photo_095

    Photo_102

    0

    001

    Le calendrier des expos peut être vu sur site Web...0

    0

    0

    0

    0

    0

    005

    0

    Adresse

    1000, rue de la Roqueturière - 34090 Montpellier

    Accès

    ACCES

    Exposition

    Entomologie parallèle de Jean-Pierre ROSE

    Vendredi 22 juin à 18h30 du 18 juin au 5 juillet 2007
    Les samedis et dimanches
    de 10 à 12 h et de 14 à 18 h
    ou sur rendez-vous

    Protocole 

    En 2001, lors d’importants travaux de réhabilitation effectués au sein de l’Harmas, domaine et laboratoire de l’entomologiste Jean-Henri Fabre, les ouvriers découvrirent au sous-sol de l’édifice principal, une ouverture murée.

    Dégagée, celle-ci révéla une grande pièce aux murs garnis de rayonnages, de vitrines et de cadres contenant d’étranges documents. S’agissait-il de l’Harmas II le mythique laboratoire caché du fameux chercheur ?

    La trouvaille, encore à l'étude aujourd'hui, paraît être cohérente.

    Elle comprend :

    . des représentation d'insectes à ce jour inconnus,

    . une accumulation d'objets divers (pièces de fouilles, tableaux, instruments scientifiques, etc.) montrant que Fabre, secrètement, s'est très tôt intéressé aux Histoires Extraordinaires d'Edgar Allan Poe et particulièrement au thème du Scarabée d'Or. Cherchait-il à réunir des preuves de son existence, regroupant ainsi des documents témoins appartenant à différentes époques ?

    J.P.R.,
    pour le Centre International d'Entomologie Parallèle

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 22 janvier 2008

    Posté par PASPERDUS à 18:25 - Art naïf - Commentaires [15] - Permalien [#]

    24 octobre 2006

    Où le songe devient réalité... LE MUSEE IMAGINAIRE

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Le Palais Idéal du Facteur Cheval,

    Portrait Hauterives -Drôme-  Rhône-Alpes  FRANCE

    Joseph-Ferdinand, il s'appelait par son petit prénom. Né à Charmes-sur-l'Herbasse à 15 km de Romans, le 19 avril 1836 à cinq heures du matin, le futur Facteur Cheval.  Fils de paysan et fils de ses oeuvres, il est resté paysan.

    C'est vers 1879, lors d'une tournée de facteur rural qu'il trébucha sur une pierre qui le fit tomber quelques mètres plus loin. Lorsqu'il découvrit la cause de sa chute, il trouva la forme si bizarre de cette pierre qu'il l'enveloppa de son mouchoir de poche et l'emporta soigneusement avec lui, tout en décidant d'en faire provision.

    A partir de ce moment là, il n'eut de cesse d'en ramener lors de ses tournées quotidiennes. Le mouchoir ne suffisait plus, sa sacoche était déformée, son dos ne supportait plus la charge, et... pour certaines occasions, la brouette était d'utilité.

    Il se mit à creuser un bassin chez lui où il sculpta avec du ciment toute espèce d'animaux, puis vint le tour des pierres qui formairent une cascade...

    Emerveillé de son travail, critiqué par les gens du village, encouragé par les "badauds", il se mit à l'oeuvre.

    Grotte, cascade finirent par entourer le premier ouvrage, première pièce du monument ! Au fil des années, l'idée lui vint de créer son tombeau, unique au milieu de ce rocher, tel un Pharaon.

    Mais le monument pris tant d'ampleur que temple, calvaire, grotte, labyrinthe, urne, tour, escalier en colimaçon, galerie, niche, hécatombe, tombeau ... 20 ans de labeur, 26 mètres de long, 12 mètres de large et d'une hauteur allant jusqu'à 11 mètres, pour 600 mètres cube de pierres dans son ensemble et construit par la main d'un seul homme !

    Devise_de_pierre____1879_1912__  Devise

    (photo du site:http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php)


    1879 - 1912      10 000 journées    93 000 heures    33 ans


    Làs, devant l'interdiction d'y être inhumé, il décida de construire l'oeuvre ultime, son "Tombeau du silence et du repos sans fin" dans le cimetière communal. Huit années furent nécessaires pour son édification (1914-1922).

    Pas_touche Tout est interdit !
    Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

    A 86 ans, enfin il finit sa tombe et deux ans après il put s'y reposer en paix (décès 19 août 1924 "à neuf heures du matin"). Il a reçu les sacrements de Pénitence, Eucharistie et Extrême-Onction. Son corps a été inhumé dans celle qui fut sa dernière demeure.

    Les touristes arrivent à Hauterives, émerveillés devant tant de persévérance et de courage.

    Dr_me_Magazine

    Sa fragilité due à l'amalgame de ciment et pièces diverses fit apparaître le besoin de classer cette oeuvre exeptionnelle. André MALRAUX, chargé des Affaires Culturelles en 1969, fit ce choix et le décrit comme une architecture d'art naïf.

    "Il bâtit comme l'homme en état de rêve est poète" sic (André Malraux 1949)

    Toc__Toc__le_facteurToc, Toc,
    Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

          Comptine  
        Le facteur n'est pas passé,
          Il ne passera plus jamais
           Lundi, mardi, mercredi
          Jeudi, vendredi, samedi
                  Dimanche
          Règle du jeu

        (”Fermez les petits pois” ou
    “Fermez les petits pois chez soi”)

    PHOTOS

    Carte postale de Louis Charvat

    Carte_postale_Ton_PalaisFaçade Est

    Carte_postale_Fa_ade_Sud Façade Sud

    Carte_postale_Palais_Imaginaire_Fa_ade_Sud_Ouest Façade Sud-Ouest

    Carte_postale_Palais_id_al__Fa_ade_Ouest_n_2_ Façade Ouest

    Carte_postale_Palais_Id_al_Fa_ade_Nord Façade Nord

    Carte_postale_Le_palais_imaginaire_Fa_ade_Nord_Est Façade Nord-Est

                         

    Porte médiane du côté ouest du Palais "Où le songe devient la réalité"

    O__le_songe_devient_la_r_alit_

    Rosace en pendantif au plafond du labyrinthe sud de la galerie

    Rosace

    (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

    Vue d'ensemble

    Vue_d_ensemble_d_tail Façade Est

    1. Niche de la brouette légendaire
    2. Le Musée anti diluvien
    3. Entrée de la grotte des trois géants
    4. Tour de Barbarie
    5. Les trois géants "César, Vercingétorix, Archimède" qui gardent le monument
    6. Source de la vie
    7. Le tombeau druide
    8. Les deux cercueils sarrazins
    9. Le tombeau égyptien
    10. Les colonnes du tombeau égyptien
    11. La crêche merveilleuse

    Cascade de la source de la vie (vers 1881)

    Source_de_la_sagesse

    Les trois géants "César, Vercingétorix, Archimède", sous la tour de Barbarie, gardent l'entrée de la niche de la brouette légendaire du Facteur

    Les_3_g_ants

    (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

    Galerie

    Souterrain

    (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

    Labyrinthe sud de la galerie

    Labyrinthe_Sud__GALERIE Labryinthe de la Galerie

    Cedre_et_Ours_Labyrinthe_Galerie  "Le cèdre et l'ours"

    Ch_meau"Le chameau"
    Photo du Blog de Nico

    Grotte de Saint-Amédée (patron et seigneur d'Hauterives)

    Temple hindou, gardé à gauche par les trois géants  devenu grotte des géants (....-1895)

    Tombeau égyptien (1882-1884)

      =>Temple de la nature  (1884-1894)  (l'inscription : "Dieu . Patrie . Travail" 1905)

    Musée anti diluvien

    Musee_anti_diluvien

    Tour de Barbarie

    Tour_de_la_Barbarie

    ZoomZoom
    Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

    Mosquée (côté ouest)

    La brouette "Je suis la fidèle compagne du travailleur intelligent qui chaque jour dans la campagne cherchait son petit contingent"

    Brouette
    Archive du Palais Idéal

    Détails des modelages

    D_tail_002  D_tail_003

    Gorgone_La_lew Zoom
    Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

    Tombeau du silence et du repos sans fin (1914-1922)

    Tombe

    (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

    PALAIS IDEAL   26390 HAUTERIVES    Tél. : 04 75 68 81 19   Fax : 04 75 68 88 15

    Carte_postale_Premier_jour_Palais_Id_al

    Dessin

    Picasso
    BFAS  (Blondeau Fine Arts Service), Genève Collection privée Courtesy
    Picasso, le 7 août 1937 -Le Facteur Cheval, 69-

    Bibliographie :

    • Photos personnelles lors de notre visite en novembre 1996

    • Le Palais Idéal du Facteur Cheval - Jean-Pierre Jouve/Claude Prevost/Clovis Prevost Editions A.R.I.A.E. 1994 (voir livre)

    Chanson

    Liens externes

             http://perso.orange.fr/arimaj/Palais%20Ideal.htm

             http://cocopeintredufacteurcheval.blogspirit.com/album/collection/

              http://www.marcarine.be

    Haut_de_page

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 21 avril 2007

    Posté par PASPERDUS à 18:15 - Art naïf - Commentaires [13] - Permalien [#]