Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

26 octobre 2009

L'antre d'une grotte rupestre "Dionisie Torcatorul", regard sur l'Est - Roumanie ALUNIS

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Voir aussi,   1 / 2 / 3 / 4 / 5   -  Carte

    Chère Iona,

    Au plus loin de mes pensées, je n'ai de souvenirs qui évoquent des témoignages de l'histoire humaine des temps immémoriaux.

    BUCOVINE__Grotte_rupestre_Dionisie_Torcatorul__Nucu__COLTI
    Dionisie Torcatorul

    J'allais à sa rencontre pour plonger dans la magie d'un passé.  Découvrir l'existence d'un habitat rupestre est aussi un passage dans l'histoire du culte des peuples Thraces. Je franchissais l'entrée de ce passage, taillé à même la roche qui s'effaçait pour laisser place à l'espace. A l'intérieur de son propre corps surgissait alors un habitat troglodyte. En effet, sur les hauteurs de ce lieu-dit, se répartissent de petites églises creusées et gravées du 14e au 16e siècle.

    Cette construction rupeste puise son caractère sacré par sa matière, la roche. Cette enclave prédisposait à imaginer que ce lieu de culte était une plaque tournante entre l'Orient et l'Occident. L'analyse directe des élèments qui la constituaient était le résultat de vestiges rupestres destinés soit à la prière, soit à l'habitat.

    Dionisie_Torcatorul__Image_pieuse
    Dionisie Torcatorul  -Image pieuse-

    Expression"L'homme est un animal religieux. L'homme rit, parcequ'il sait qu'il va mourrir, et parle, pour donner un sens à son bref passage"
    Umberto Ecco

    Mon oeil profitait des éclairs de lumière pour induire mes sens sur la divinité de ce lieu. La représentation des sacrifices, oracles et libations de ce peuple de chasseurs, de bergers et d'agriculteurs semblait conférée l'immortalité de cet habitat. C'était un message des Daces sur leur toute puissance en l'immortalité.

    Les bases de l'habitat étaient transmutées par l'idée de banquets où chaque convive était invité à l'immortalité par la santé de l'esprit. L'oracle prenait l'inspiration dans une grotte.

    C'est donc dans cette entrée, cette percée dans la montagne que je sortais dans l'autre monde.

    Expression"Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l'obscurité" (proverbe chinois)

    Cette narration conte ce voyage spirituel chez les Géto-Daces. Dans ces abris-sous-roche, l'art rupestre ulisé dans ces gravures (ou art schématique), est d'un style artistique différent, motivé par ses écrits aux caractéres cyriques (alphabet des slaves orthodoxe), sur les parois (de paries, paroi) et propres aux sanctuaires. Des investigations scientifiques ont été menées pour connaître l'ancienneté de ces gravures façonnées dans le calcaire, symbôle de cette civilisation.

    Expression"Les gens ressemblent à leur époque plutôt qu'à leurs parents" (proverbe arabe)

    L'alphabet cyrillique utilisé, remonterait à l'arrivée des moines orthodoxes, frères "Cyrille" (de son vrai nom Constantin, dit "Constantin le Philosophe") (827-869) et "Méthode" (825-885) qui étaient originaires de Thessalonique et étaient venus de Constantinople (Orient) pour évangéliser les roumains d'origine slave (Occident) de l'ancienne Thrace. Leur fête est le 11 mai, jour des Saints Cyrille et Méthode, dédiés à l'éducation, l'écriture et la culture. Ces missionnaires transcrire le "slavon" en "alphabet glagolitique" (qui signifie "parler") car les slaves ne disposaient pas encore d'écriture. Cette calligraphie est tirée de l'alphabet grec, mais également de caractères hébreux qui permirent d'adapter la phonétique de certains sons absents de l'alphabet grec [comme le diacritique ӂ, pour le phonème /dʒ/ ] et de donner tout son sens à cette langue, aujourd'hui disparue (1990), mais encore utilisée dans les textes liturgiques orthodoxes slaves. Un peu plus tard, les disciples de Cyrille reprirent cette écriture et instituairent les caractères cyrilliques, en son honneur.

    Expression"L'écriture est le seul moyen de sauver le passé de l'oubli"

    Cet alphabet dont l'origine est conféré à l'église Byzantine est utilisé au IXe siècle pour traduire les textes liturgiques chrétiens afin de les convertir au christianisme.

    ALUNIS_Accompagnateur

    notre guide

    Entre mythe et passion, l'histoire de cette civilisation est renforcée par sa religion orthodoxe, symbole de ce peuple qui se diffère de l'Europe Occidentale.

    Le goût de la grotte est à ce qui paraît du Moyen-Age. Ce trou creusé par l'homme dans un bloc immense de rocher permettait de se retirer pour renoncer au monde. Cette pratique permettait de forger l'esprit et d'atteindre l'épiphanie divine. S'occulter du monde pour rentrer par la pensée dans le nouveau monde est significatif de la renaissance par la mort. C'est donc dans le subconscient que se forge la symbolique du mécanisme psychique.

    Cette parenthèse permet de comprendre l'attrait irrésistible de la grotte. Le présent, le futur et le passé s'harmonisent pour offrir le "Temps". Cette superposition de dates par l'intermédiaire de l'imagination, produit de la pensée.

    L'inconnu, le noir, l'abime sont le délice des Ténèbres. Car s'enterrer dans l'obscurité est s'offrir le plaisir de l'artifice de la lumière de la vie. C'est source de bien être.

    Pestera_Lui_Losif_BUCOVINE_Grotte_rupestre
    Pestera Lui Losif

    Pestera Lui Losif Image_pieuse_

    Dévotion Icône à Pestera Lui Losif

    Pestera_Lui_Losif_Fen_tre

    Pestera Lui Losif - Fenêtre

    Quand la solitude est apprivoisée, elle donne un sens au mécanisme de la pensée et permet de s'éveiller du naufrage pour métamorphoser la réalité, clé de la vie.

    "L'homme s'élève au-dessus de la bestialité par la vertu que lui inspire son sentiment religieux"

    Mais revenons à ce pittoresque endroit que nous avons visité avec nos hôtes, la famille "Milea" d'Alunis. J'ai le plaisir de me souvenir de leur accueil avec leurs amis Oana et Ionut car il surprend. Je leur ai demandé le chemin pour retrouver la piste qu'il m'était indiquée par ailleurs pour visiter ces grottes. Et, ils furent tellement étonnés de nous voir en ce lieu, qu'ils nous invitèrent à prendre une collation et poursuivre la soirée avec eux. Dès lors, l'organisation de l'excursion fut faite pour le lendemain car ils passaient leur week-end chez les parents pour quitter l'atmosphère de la capitale Budapest. Nous fûmes donc invités à dormir chez eux et profiter allègrement de leur gentillesse. Ces journées passées en leur compagnie ont forgé un lien indestructible qui ne cessera d'être rappelé au souvenir de la Roumanie : le partage.

    Chemin_Grottes_ruspestes___NUCU
    Le chemin,  Oana et Alexandra

    Dionisie_Torcatorul_rocher

    1ère étape - Eperon de pierre de Dionisie Torcatorul (grotte)

    On dénombre une trentaine de cavités sur le col Crucea Spătarului que l'ont peut atteindre après 1 à 2 heures de marche. En partant de Alunis, prendre le chemin de droite avant l'église et après les potagers descendre dans un verger de pommiers. La pente est raide pour se diriger en direction de la falaise d'en face où se situe la première grotte. Les habitants de ce village sont appelés les "Mosnenii", les gardiens des "caché". Ces colonnes colossales n'étaient accessibles que par les habitués de cette forêt voilée par les brouillards.

    Tous ces sites sont à une altitude relativement élevée et il est probable qu'ils servaient de refuge ou de retraite lors des cérémonies. La majorité de ces sites sont orientés vers le soleil levant. Les peintures rouges que l'ont aperçoit dans certains lieux ont vraisemblablement été faites par des peuples de chasseurs-cueilleurs. L'endroit n'est pas bien signalé et il est préférable de se faire accompagner par un villageois. Car à part, celle dans le village d'Alunis qui est la plus accessible, les autres nécessitent de repérage. Alexander Odobescu est allé à leur rencontre en 1981.

    • l''ermitage (schitul) rupestre d'Alunis, mi-roche, mi-bois fut selon la légende sculpté par deux bergers "Vlad" et "Simon" qui faisait paître leur troupeau. Un des bergers pendant son sommeil entendit une voix qui lui demanda instamment de creuser dans la roche pour retrouver l'icône de la bienheureuse vierge Marie. Il s'executa et la trouva en effet. A la suite de cela, il construisit avec l'aide des villageois une annexe en bois. Les noms des berges sont annotés dans la pierre de l'autel, sur la gauche. Trois autres cellules furent creusés pour les moines.

      L'église daterait de 1274 et serait mentionnés dans des documents de 1351. Elle est dédiée à Saint Jean Baptiste dont la fête est le  29 août. Jusqu'en 1871, elle fut un ermitage, puis devint l'église du village.

      La salle forme de navire et a un plafond vouté. Elle mesure 8 m de long sur 4 m de large, pour 2.80 m de plafond. Le porche en bois situé devant aurait été conçu entre 1840 et 1850. Les annexes ont été réalisées par le prêtre Ciolaneanu Anthony. En 1870, des icônes sont rajoutés sur les murs, sur un support de chêne en étain et zinc, conception du moine Eftimie.

      Des inscriptions cyrilliques qui proviennent de ses origines en tant que temple ne sont pas encore déchiffrées.

      Sur la colline, au dessus, se trouve Alunis Zboiu. Grande galerie creusée également dans la pierre avec un puits dont les autochtones se servent depuis les invasions barbares.

    >> Le saviez-vous ? Alunis veut dire noisette, en roumain.
                                          Tataricum signifie "Etablissement habité par des géants"

    Une légende dit qu'une jeune fille "Luana" devenue une divinité car elle vint du ciel dans un char de feu pour garder les portes de la ville.

    Cette ville était occupée par des soldats courageux, épuisés par les différents combats. Afin de les protéger, elle leur indiqua une source pour laver leurs plaies.

    Ils prirent abri dans les grottes pour se remettre des assauts. Cette défense naturelle était formidable pour se protéger des envahisseurs.

    Et depuis, les grottes de cette région sont le symbôle de la protection.

    Eglise_Saint_Joseph_Vue_d_ensemble

    Vue d'ensemble de l' Eglise Saint Joseph à Alunis - Roumanie

    Eglise_Saint_Joseph_Alunis

    Entrée Eglise Saint Joseph à Alunis - Roumanie

    Cellules_d_Alunis

    Cellule d'Alunis

    • la Croix d'Agaton (inscription gravé dans l'un des pièces et qui serait le nom d'un moine) ou Croix de "spatar",

    • "Fundatura" (signifie  "l'impasse") ou "Torcatorul", logé un ermite, le vénérable père "Denys Torcatorul" qui filait de la laine pour payer ses minces besoins. Afin de s'abriter, il creusa une grotte dans la roche à 4 pieds au dessus du sol. Il en fit sa cellule où il y vécu 30 années de sa vie en dépassant les problèmes des humains, de la faim, du froid...

      Le jeûne l'amenait à méditer mais les gens des alentours lui demandèrent de dispenser une messe en l'église  de Sihastria Fundatura. Puis, il s'isolait en retirant l'échelle de sa cellule.

      La Roumanie est le deuxième pays orthodoxe.

    • l'ermitage de Fundul Pesterii (qui veut dire fond de la grotte) ; il porte sur sa façade des caractères cyrillique.

      Fundul_Pesterii_Grotte_rupestre_Monts_de_Buzau_01

      Fundul Pesterii

    • la grotte de Dionisie était habitée par le vénérable Denys. Pour accéder à la bouche d'entrée, il faut monter sur une échelle qui se trouve sur le versant Sud des falaises. Elle se situe dans les montagnes "Penteleu".

      BUCOVINE__Grotte_rupestre_Dionisie_Torcatorul__Nucu__COLTI__Inscriptions

      Inscriptions  Dionisie Torcatorul

    • la grotte de losif, dite "Pestera Lui Losif",

    • la grotte de Pietra Ingaurita (La pierre trouée)

    • la grotte de Joseph

    • Casoaia,

    • "Viel Agaton" (dite la "Ruine")

      Agotonul_vechi_04

      Photo de   xxx du site xxxx

    • "Nouveau Agathon" (dite Pestera Agatonu Nou)

      Agotonul_nou_ou_nouvelle_Agathon

      Photo de   xxx du site xxxx

    aux Monts de Buzau sont décrits depuis le 13 juillet 1587.

    Croix_Spatarului

    PHOTO SOURCE DE ZAMOLXIS

    Accès

    A 150 km au Nord de Bucarest, en direction de Colti, sur la route de Brasov à Budapest

    Après Patarlage, la route est très mauvaise.
    Village de Nucu, commune de Bozoriu - Judée de Buzau

    Carte

    Si vous voulez connaître le lieu, c'est ici.

    Europe > Roumanie > Moldavie > Buzau > région : Munténie > Alunis > Catunul Nucu - Fisica - Bozioru

    Autres ermitages

    • Pahomie, situé dans le village de baile Olanesti, commune de Barbatesti.
    • Eglise rupestre de Putna
    • Grotte de Cuciulat

    Lectures associées

    • Dace préhistorique de Nicolae Densusianu

    Comment s'héberger autrement,

    www.hospitalityclub.org

    Liens

    Blog de Lucien
    Géoforum

    Remerciements

    à  Alexandra et son époux et leurs amis Oana et Ionut pour m'avoir fait découvrir ce lieu, tant recherché. Nous avons passé d'agréables moments en votre compagnie. Votre hospitalité, votre générosité, votre dévouement, votre présence joyeuse resteront présents et sans pareil.

    ALUNIS_ROUMANIE Copains d'abord Alexandra et son époux, Iosif et Ionut

    Autres sites troglodytes décrits,

    Bibliographie

    Voyage en Roumanie en juillet & août 2008.

    Poienile Izei Portrait Iona SAPANTA Laitier et laitière Train vapeur de Viseu de Sus TRANSYLVANIE Volcan de boue à BUZAU BUCOVINE Grotte rupestre Dionisie Torcatorul Nucu COLTI Maïs
    Courrier à Iona Cimetière de Sapanta Mocăniţa , le petit train de la vallée de Vaser Volcans de boue - Buzau Grotte rupestre
    ALUNIS
    Maïs

    ...................................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
    Parution : 26 ocotobre 2009
    Mise à jour  : 28 ocotobree 2009

             

             

    Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>


    Commentaires sur L'antre d'une grotte rupestre "Dionisie Torcatorul", regard sur l'Est - Roumanie ALUNIS

      Quel reportage !
      C'est grandiose !
      on en a plein les yeux!
      Merci de ton passage sur mes "chantiers" ...
      Kti

      Posté par Kti, 26 octobre 2009 à 19:46 | | Répondre
    • Je réitère ce que Kti ressent !
      Allez viens allumer le feux chez moi pour le petit jeu de Sô !

      Posté par mayeul and co, 26 octobre 2009 à 23:18 | | Répondre
    • J'aime bien ton reportage

      et en particulier la première image (Echelle de Jacob) qui suggère l'élévation...
      Que la Lumière baigne tes pas!

      Posté par thami, 27 octobre 2009 à 11:08 | | Répondre
    • Un grand Merci....

      pour ce beau voyage pas-à-pas.....que de choses à découvrir....en même temps une provonde réflexion sur l'art de vivre....une lumière sur l'histoire en même temps....une grande chaleur humaine pour entourer ce voyage....

      j'ai beaucoup apprécié...

      bise

      ly xxx

      Posté par lady, 27 octobre 2009 à 14:19 | | Répondre
    • Un voyage spirituel profondément humain, un très beau moment superbement écrit.

      Posté par karine, 27 octobre 2009 à 20:59 | | Répondre
    • Les ermitages, les grottes et les lieux de cultes peu accessibles m'attirent et me fascinent. J'imagine l'émotion que tu as dû ressentir en découvrant cesendroits magiques. Merci pour ce superbe reportage hors des sentiers battus. ))

      Posté par Monik, 28 octobre 2009 à 07:42 | | Répondre
    • Merci !

      Merci pour votre message dans e-magDECO, je suis heureuse que ce nouveau magazine vous plaise ! Je suis passée à Lamanon ce week-end et j'ai pensé à la jolie balade dont vous aviez fait un article ici. A très bientôt, bises.

      Posté par laeriss, 28 octobre 2009 à 08:43 | | Répondre
    • De la pierre à toucher des yeux, ce sol magnifique en 10ème photo, parcours émotion ...

      Posté par 47, 29 octobre 2009 à 13:37 | | Répondre
    • Merci Pas à Pas pour ce merveilleux voyage dans ce pays si peu ou mal connu...
      C' est un cours magistral que tu nous a fait...
      " C' est le plaisir d' être ensemble qui donne le goût du partage "
      c' est exactement ce que tu nous a montré aujourd' hui...
      Bisous

      Posté par mathilde, 29 octobre 2009 à 17:24 | | Répondre
    • J'ai les sabots qui me démangent!!!!très beau reportage!!!!!
      Bisous du soir et bon week-end
      Maman mule

      Posté par mère de la mule, 30 octobre 2009 à 20:53 | | Répondre
    • Bonjour Pas à pas
      Très instructif ton reportage et merci à toi pour toutes les explications! Tu as du te régaler pendant ce séjour et c'est un pays qui me tente beaucoup!
      Amicalement

      Posté par Ricochet, 01 novembre 2009 à 01:53 | | Répondre
    • On dirait que l'echelle, elle est de la même époque que la grotte !

      Posté par Alain-34, 01 novembre 2009 à 19:00 | | Répondre
    • superbe reportage
      et sans faire de fixation
      j'arrive à voir un éléphant sur ta première photo dans le jeu d'ombre

      Posté par Elephant Gris, 03 novembre 2009 à 16:07 | | Répondre
    • Et bien dis donc, ça c'est du reportage, complet, détaillé, joli, agréable...
      même plus besoin de voyager ni d'inventer la machine à remonter le temps, il suffit de venir te rendre visite..merci pour ton bel espace...

      Posté par catherine, 03 novembre 2009 à 21:08 | | Répondre
    • Voilà qui donne envie de visiter la Roumanie !

      Posté par laTartine, 04 novembre 2009 à 22:37 | | Répondre
    • Tu m'as donné le frisson dans cette rétrospective du passé troglodyte !
      Gros bisous et bonne journée.

      Posté par JO TOURTIT, 10 novembre 2009 à 07:51 | | Répondre
    • Tu nous donnes envie de découvrir ce pays à travers ce reportage loin des sentiers battus.

      merci pour ta réponse sur les appareils photos.

      Bises

      Posté par mamicoeur, 10 novembre 2009 à 08:34 | | Répondre
    Nouveau commentaire