Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

05 avril 2009

Pissenlit, protégez-vous !

    Pissenlit_poster

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Plus je te regardes, plus tu deviens virtuose. Et, j'ose d'un souffle léger te caresser pour préparer ton envol. Tu es libre de te disperser quand le souffle t'inspire... Pissenlit ubisquiste.

    Tu es à la une, comme bouquet offert par les chérubins à leur maman et pourtant tu es classé mauvaise herbe car tu colonises les jardins. Mal-aimé par notre société qui rumine en t'écrasant du pied.

    Oui, je t'aime. Ne t'inquietes pas, je vais pas t'estomper du regard. Juste une photo, car je suis éprise par ta beauté même si tu es une mauvaise herbe.

    Le vent encore et encore, te disperse dans mon potager à l'abandon. Alors que je le défriche, je te préserve pour agrémenter ma salade malgré que tu épuises le sol. Dès que tes fleurs s'ouvrent tes feuillles en forme de dents de lion deviennent coriaces et infames.

    Présage

    Quelle jeune fille n'a jamais soufflé sur les aigrettes du pissenlit, pour connaître dans combien d'années, elle se mariera ! car autant de fois que l'on souffle pour disperser son duvet, autant d'années se passeront sans avoir trouver l'heureux élus !

    Aigrettes_de_pissenlit
    Taraxacum officinale Weber

    On te compare dès que tu fleuris au char du soleil car tu t'ouvres au lever du soleil et tu te fermes au crépuscule.

    La cueillette a lieu au début du printemps quand toutes les plantes montrent leur nez. On peut utilisé les racines, les fleuilles et les fleurs.

    Et pourtant, "pisse-en-lit" est bien la raison de ton appellation "Pissenlit" par tes vertus diurétiques.

    Taraxacum_officinale_weber
    Koehler's Medicinal-Plants 1887

    Botanique

    C'est une plante parthénogénétique car elle forme ses graines sans aucune intervention extérieure. son nom grec provient de Taraxis (trouble des yeux) et de akeomai (guérir), car sa sève laiteuse est utilisée pour soigner les troubles occulaires. Le mot arabe "Tarakhchacon" désigne une sorte de chicorée.

    Matthiole l'a décrit au XVIe siècle comme une plante vivace à fleurs composées qui poussent dans lieux sauvages. Son nom est Taraxacum officinale Weber, de la famille des Astéracées (anciennement Composées ou composeae), comme le tournesol, genre : Pissenlit. Elle semble exister depuis le néolithique. Elle est riche en provitamine A et en calcium, mais également du potassium, du fer, du sodium et de la silice.

    Nom latin Taraxacum officinale
    Famille   asteraceae
    =astéracées
    Constituants > taraxine
    > terpènes
    > flavonoïdes
    > phytostérols
    Parties utilisées feuilles, fleurs, racines
    Vitamines A, B9 , C
    Nom anglais dandelion, blawball

    La magie garantie à toute personne qui se badigeonne le corps de sa décoction, elle sera la bienvenue partout et obtiendra ce qu'elle voudra ! Expérimentez-le, j'attends vos essais.

    Elle est l'élément de base de l'herboriste pour une vision holistique de l'être humain par sa biologie.

    Description

    Plante vivace dont la racine est longue et de la grosseur d'un doigt. Elle s'enfonce verticalement dans un sol profond et sont de type pivotant ce qui rend très difficile à l'extraire. Elle est charnue. Par cette description, on peut imaginer que le sol est ameubli en profondeur.

    Les feuilles basilaires sont disposées sur la tige en rosette et sont d'un vert profond. Elles sont ovales, lancéolées et dentées comme les dents d'un lion (d'où son surnom). Leurs lobes sont inégaux. Elles sont sans duvet. Elles commencent leur développement sous terre et percent le sol pour verdir et s'étaler en rosettes.

    La tige (pédoncule) est creuse et contient la sève qui est du latex. Elle est duveteuse. Le latex colore les doigts en brun.

    Les fleurs jaunes sont visibles de mars à novembre dans la région méditerranée. Elles sont faites d'une capitule jaune vif et d'involucres qui sont imbriquées dont certaines sont retombantes et d'autres suivent les rayons. Dessous, se situe les bractées (petites feuilles) qui ferment la collerette. A l'aurore, les involucres s'ouvrent pour laisser place à une couronne jaune de fleurs ligulées. Lorsque la fin de vie arrive, les bractées se rabattent sur le pédoncule et le réceptacle se renverse pour laisser place à une boule d'achaines aigrettes. C'est l'anthèse qui poursuit son chemin jusqu'au sol, pour se relever (l'anthère).

    Le fruit (akène), comme la fraise, est en forme de boule légère formée d'aigrettes qui s'envolent au vent. Elles peuvent se diriger sur 10 km aux alentours.

    Les aigrettes sont disposées en forme de parachute pour aider la semence à s'échapper loin par temps sec.

    Les graines (achaines) sont brunes et sont attachées sur des soies gris-blanc qui lorsqu'il fait humide, tombent au sol pour se semer. Elles sont situées au bout du parachute.

    Le saviez-vous ?

    Le pissenlit est une plante médicinale dépurative qui soigne le foie (posologie : boire un 1/2 verre de jus de pissenlit le matin et au coucher) et stimule la sécrétion de la bile.

    En usage externe, il est utilisé dans la cosmétique pour soigner les problèmes de peau, tels l'eczéma et l'acné et permet de faire disparaître les tâches de rousseur (faire bouillir une poignée de fleurs une demie heure, puis filtrer et passer la lotion sur la partie du corps matin et soir). Cette plante était utilisé dans le temps, pour conserver la peau laiteuse. Le suc frais permet de faire disparaître les verrues.

    Il a également une fonction d'élimination car il est riche en fibre et facilite le transit instestinal.

    Dès les beaux jours, nous regardons notre corps et pour éliminer la cellulite, il y a peu de miracle. Prendre en cure durant quinze jours car le pissenlit permet d'éliminer les toxines accumulées durant tout l'hiver.

    Eugène Grasset fit son premier croquis "la semeuse" pour le Larousse en 1876, avec pour notation "je sème à tout vent".

    Les maladies chroniques (la goutte, l'arthrite) peuvent être enraillées également.

    Salvador Dali a peint un tableau ("Bataille autour d'un pissenlit" de 1947) qui représente en premier plan un pissenlit

    C'est une plante amère terpénée qui est utilisée en homéopathie pour drainer par l'augmentation de la bile. Elle est utilisée depuis le Moyen-Age.

    Il contient un hydrate de carbone (l'inuline, 40 % en automne qui est une substance de stockage de carbone fixé par la photosynthèse, comme l'amidon) et peut donc être mangé par les diabétiques car elle n'est pas digestive et traverse le tube digestif humain sans être dégradée ou absorbée.

    Les lapins et les canaries, les tortues raffolent des feuilles de pissenlits, les fleurs sont pour les abeilles.

    Dernier atout, le pissenlit dégage de l'éthylène, gaz qui accroît le mûrissement des fruits et légumes.

    Domestique

    Les feuilles et les racines mélangées contiennent du tanin qui permet de colorer en magenta ou brun les textiles.

    Les fleurs jaunes permettent de colorer le beurre.

    Récolte

    Prendre un opinel et une musette et aller à leur rencontre dans un chemin champêtre au mois de  mai, car fait ce qu'il te plaît. Marcher le nez au vent vers la prairie toute jaune, se baisser pour prélever à l'aide de son opinel, le pissenlit par la racine (1).

    Racine_de_pissenlit

    Variété

    . Amélioré de Montmagny,
    . Amélioré à coeur plein,
    . Amélioré très hâtif,
    . pissenlit gommeux
      (utilisé en Asie du Nord-Ouest et en Russie) qui permettait de confectionner du caoutchouc,
    . pissenlit tuberculé (T. ceratophotum) => Québec
    . pissenlit officinal

    Culture

    Semer de mars à juin de préférence dans un sol frais et riche. Maintenir le sol humide jusqu'à la levée (une quinzaine de jours).

    Repiquer chaque 10 cm.

    Floraison

    J

    F

    M

    A

    M

    J

    J

    A

    S

    O

    N

    D

    Recette

    Il se consomme en salade, comme la chicorée et est apprécié pour son croquant et son goût amer. Pour les conserver, il ne faut pas les laver et les disposer dans un endroit frais dans un sac plastique pour éviter qu'ils se déssèchent. Durée de conservation : 3 jours. Cet ingrédient peut-être diurétique et laxatif par une consommation prolongée.

    Gelée de cramaillotte

    Ingrédient

    . Fleurs de pissenlit (un panier)
    . 1 litre d'eau
    . 2 citrons (bio de préférence)
    . 2 oranges (bio de préférence)
    . 1/2 kilo de sucre

    Cueillir les têtes de fleurs en plein soleil pour qu'elles restent ouvertes. Les laver à grande eau, puis détacher la corolle verte pour conserver uniquement la fleur jaune. Les laisser sécher au soleil quelques heures afin de fixer les arômes.

    Dans une bassine, déposez les fleurs, l'eau, les agrumes découpés en rondelles et faire cuire à feu modéré pendant une heure. Veillez à ce que la décoction soit immergée. Dès la cuisson finie, touillez le tout, tout en pressant l'ensemble pour faire ressortir les effluves. Vous sentez ? l'odeur de miel embaume la pièce. Filtrer le jus. Ajouter le sucre et mettre à feu doux pendant 45 minutes pour faire la gelée. Dès que la solution nappe la cueillère, otez-là du feu. 

    Après avoir soigné vos pots (laver et ébouillanter), les remplir à ras bord. Les fermer et les retourner jusqu'à total refroidissement. Puis les remettre dans leur position initiale. Par cette méthode, la conservation est garantie.

    Coller une étiquette sur chacun d'eux en indiquant le contenu et la date de préparation.

    Elle a la consistance et la couleur du miel.

    Vin de pissenlit
    (ou apéritif canadien)

    Ingrédient

    . 2,5 kg de fleurs sans le pédoncule
    . 5 litres d'eau
    . 1 kg 3/4 de sucre
    . 200 g de raisins secs (corinthe)
    . 1/2 citron
    . 25 gr de levure de boulanger (fraîche)

    Faire bouillir les fleurs pendant 20 minutes, puis passer au tamis le tout. Petit à petit, incorporer le sucre et lorsque l'ensemble est à température ambiante, rajouter le citron et les raisins secs.

    Prélever un bol du liquide et incorporez doucement la levure fraîche. Mélanger à l'ensemble et laisser reposer pendant 3 mois dans un grand récipient fermé dans un endroit frais.

    Filtrer et mettre en bouteille et dégustez !

    Il est conseillé d'attendre quelques mois, voire un an, pour qu'il arrive à maturité. Sans alcool, il peut atteindre jusqu'à 18°.

    Miel de pissenlit

    Ingrédients
    . 1 kg de fleurs
    . 1 litre de jus de pomme
    . 1 kg de sucre
    . 2 cuillère à soupe de vinaigre d'alcool

    Faire macérer les fleurs dans le jus de pomme, pendant deux jours. Puis faire bouillir la macération pendant 20 minutes et filtrez en pressant sur l'ensemble.

    Ajouter le sucre et faire cuire pour obtenir liquide siropeux. Rajouter le vinaigre d'alcool.

    C'est prêt !

    Limonade de pissenlit

    Ingrédients
    . 800 gr de fleurs de pissenlit
    . 2 citrons verts
    . 1 litre d'eau
    . 250 g de sucre.

    Incorporez l'ensemble dans une bouteille hermétique. Fermer et mettre au soleil pendant deux jours pour créer la fermentation. Réserver la boisson au frigidaire et boire à volonté !

    Salade

    Ingrédients

    . feuille de pissenlits
    . lardons
    . vinaigrette
    . oeufs

    Laver les feuilles jeunes et tendres dans plusieurs eaux, puis mettre à sécher. Ajoutez oignons, échalottes ou pourquoi pas aulx.  Puis faire revenir la poitrine salée et déposez les lardons sur la salade. Remettre le poelon sur le feu après avoir fait une vinaigrette que vous versez dans la poelon pour déglacer avec 3 cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge que vous menez à ébulition. Otez du feu.  Verser délicatement sur la salade. Servir tiède.

    Et en bonus, rajouter un oeuf mollé !

    Bon appétit.

    Le + : les feuilles sont riches en manganèse.

    Câpre de pissenlits

    Ingrédients
    . boutons de pissenlits
    . poivre
    . grains de moutarde
    . vinaigre de vin blanc
    . genièvre
    . thym
    . laurier
    . ail
    . sel

    Récoltez les boutons. Lavez et égouttez les fleurs et soupoudrez de sel.  Laissez dégorger une heure. Enlever l'excédent de sel. Dans des pots, répartisser les fleurs, le poivre, les grains de moutarde, des lamelles d'ail et le sel ou autres ingrédients à votre convenance.

    Faire chauffer le vinaigre blanc et le déposer dans chaque pot.

    Remplir à ras bord. Fermer.

    Légume

    A l'étuvée comme les épinards. Puis les accompagner de crème ou de beurre.

    Café

    Les racines grillées peuvent remplacer le café.

    Pour cela, laver et enlever les extrémités, puis les couper en rondelles et faire sécher au soleil ou avec un séchoir, jusqu'à ce qu'elle soit cassante.

    Racine_de_pissenlit

    Régime

    Apport de 48 calories pour 100 grammes.
    83 % d'eau
    25 % de matières azotées
    9.7 % de matières hydrocarbonées.

    Noms communs

    Dent de lion, florion d'or, laitue des chiens, roi de la prairie, tête de moineau, couronne de moine, pichaulit, salade de taupe, chopine, ... barban (pour les stéphanois)

    Plantes similaires

    Laiteron, épervière...

    Expression

    (1) "Manger les pissenlits par la racine" Etre mort et enterré

    "Le pissenlit est la bougie de la campagne" car si on la souffle, elle se ressème un peu partout !

    Jeu

    Faire plusieurs incisions sur les 3/4 de la tige en longueur depuis un bout... vous verrez les lamelles se recourber. Super effet !

    Notes

    Je vous invite à découvrir,

    . la renoncule
    . l'anémone
    . Fougère royale
    . la bougainvillée
    ...

    Bibliographie

    Le goût des fleurs de Thierry Thorens, chef du restaurant "La chamade" à Morzine (Haute-Savoie).

    .......................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, Arabe,   
    Parution : 27 mars 2009
    Mise à jour  : 27 mars 2009

             

             Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Posté par PASPERDUS à 00:43 - Dans mon jardin, il y a... - Commentaires [7] - Permalien [#]

    Commentaires sur Pissenlit, protégez-vous !

      nouveau regard..

      sur le pissenlit dorénavant!!!!
      c'est super intéressant ton "exposé"...
      je vais le regarder d'un autre oeil maintenant....
      j'ai fait une "drole" de photoj ustement d'un pissenlit fané..
      je ne l'ai pas encore mise sur mon blog...;
      tu me diras ce que tu vois...!!
      merci de ton petit mot chez moi et bonne semaine!!

      Posté par melusine, 05 avril 2009 à 21:56 | | Répondre
    • charmante plante...

      magnifique fleur...le pissenlit à la droit de vivre sur ma terrasse...j'adore ce petit soleil..!!

      bise

      ly

      Posté par lady, 06 avril 2009 à 04:04 | | Répondre
    • Dis donc bravo pour l'exposé, tu as 20/20.
      J'ai appris plein de choses dans ton encyclopédie sur cette herbe qui fleurit partout dans les fossés en ce moment, fort jolis d'ailleurs grace à elle...je ne savais pas que la fleur permettait de colorer le beurre...bonne journée pasapas...

      Posté par le Pierrot, 06 avril 2009 à 07:31 | | Répondre
    • Le pissenlit me rappelle toujours la semeuse du vieux Larousse de mon enfance dans lequel j'adorais plonger mon nez avant même de savoir lire. C'était dans les années 50,il appartenait à ma grand-mère,il était déjà bien vieux et il me fascinait avec ses pages jaunies qui renfermaient tant de secrets...

      Posté par Monik, 06 avril 2009 à 08:53 | | Répondre
    • Bonjour Pas à Pas! Il est magnifique ton blog!... Je suis épatée par ton potager... En ce qui concerne les pissenlits, je vais tester tes recettes... (j'ai déjà fait de la gelée, mais j'ajoutais de la pectine et du coup, ça goûtait plus la pomme...)
      Bonne journée sous le soleil!

      Posté par tilleul, 06 avril 2009 à 10:03 | | Répondre
    • tu es un puits de savoir une wikipédiette
      C'est toujours trés intéressant.
      B.

      Posté par passantepensante, 06 avril 2009 à 19:49 | | Répondre
    • as-tu essayé toutes ces recettes ?
      j'hésiterai à boire un verre de vin de pissenlit.
      Mais, il y a longtemps que j'ai mangé de la salade:
      c'est délicieux.

      Mamicoeur

      Posté par mamicoeur, 10 avril 2009 à 13:07 | | Répondre
    Nouveau commentaire