Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

09 décembre 2008

Voici les Saintes... Procession Croix de Jérusalem aux Saintes-Maries-de-la-Mer

                         Accueil  >> Carnet de voyages >> France >> Provence

    << Précédente | AAccueil | suivante >>

    Sur le chemin des Saintes, aux Saintes-Marie-de-la-Mer, une onde d'argent illumine cette soirée pour la fête votive et locale.

    Indulgence du temps, en ce samedi soir, 6 décembre 2008 où la grâce de Maries Jacobé et Salomé accompagnent la croix, pour la procession aux flambeaux.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_05
    Marie Jacobé, vêtue de bleu, porte un vase de parfum et la main ouverte en forme de bénédiction.
    Elle est à l'arrière de la barque.

    EtoileEtoileEtoile

    Le coeur, les tridents et l'ancre sont représentés sur cette croix. La foi, l'espérance et le coeur sont les 3 vertus théologuales du cortège, mélange de gardians et de pêcheurs.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_04

    Soulign_

    Le Père, Thierry François de Vregille, les membres de la Confrérie des Saintes Maries, évoquent cette chaîne spirituelle forgée par de longs siècles. De la Palestine au rivage de la Camargue, ce lieu marqué par la naissance des Saintes-Maries-de la Mer, résurgence de l'oppidum priscum Ra (ancienne forteresse Ra, 1244-1410) est un haut lieu de pérlerinage.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_03

    Soulign_

    Les porteurs de la nef qui soutient la barque des saintes sont devancés par la croix portée par Mr Francis Pinet. Le clergé, juste derrière est constitué de deux prêtres. Puis viennent des femmes en costume d'Arles, les saintois... Les flambeaux colorent la barque de teintes brûlées. Les Saintes semblent blessées du tourment qui éroda la foi catholique et les gardes qui la soutiennent, sont pris sous le poids de cette peine. Le rytme est accroché à la plainte du regard des fidèles. La scène est lourde et rend le parcours comme un chemin de croix.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_01

    Soulign_

    Ce soir, 21 heures, le soleil s'est caché. La procession à la plage de la Croix de Jérusalem prend son départ face à la mer, devant la croix des gardians. Le froid s'écarte pour laisser place à l'intimité du moment. Je marche à travers les regards, doucement éclairés par les flambeaux. Je suis hypnotisée par le sens du moment. Ailleurs, pour un instant. Mon corps avance dans la foule anonyme, le regard attiré par la barque qui s'énivre au pas des pélerins qui la supportent. Mes paupières s'illuminent des lueurs des flambeaux. Mon esprit s'allège, se décalle et se prépare à l'évènement. Le cortège se fortifie des arrivants tout le long du parcours qui nous ramène à l'église. Une veillée est proposée dans l'église, suivie d'un vin d'honneur. Je suis entourée de passionnés. L'égoisme ne prime pas en ce lieu, les gens débordent de gentillesse, toute la signification de la Provence se coiffe dans cet attachement, cette ambiance chaleureuse.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_06

    Croix_Saintes_Maries_de_la_Mer

    Soulign_

    Des personnalités, des noms de la Camargue sont présents comme Laurent Ayme, doyen de la Confrérie des Saintes Maries... La Nacioun Gardiano... Le Félibre, la FFCC... Ils veillent sur les Grandes Saintes, ils ravivent la confrérie.

    Arl_sienne_Procession_6_d_cembre_2008

    Soulign_

    Une messe solennelle s'est tenue à 18 heures pour l'anniversaire de la découverte des ossements des Saintes. Le prêtre a ponctué la cérémonie, d'une homélie et de chants. Chacun chante à tue-tête. A la fin de la messe, des fidèles sont venus caresser les châsses et la tête des Saintes dans la barque. Leur habit de velours noirs sont colorés par les chemises confectionnées de toile indienne, leur cape de berger... La crypte est fermée, la "sainte patronne" des Gens du voyage ne fait pas office.

    Lueur_Marie_Salome_et_Marie_Jacobe

    Soulign_

    Dimanche matin aura lieu la première messe. Puis dans l'après-midi, la cérémonie de la Remontée des châsses. Cette procession a repris depuis 2007 et est réservée aux Saintes.

    Ch_sses_Eglise_Saintes_Maries_de_la_Mer

    Soulign_

    Nacioun_Gardiano

    Les confrériens habillés de bleu, représentation de l'eau, du lieu magique d'où du fond du puits l'eau guérisseuse jaillit d'un ancien temple païen. Cette eau, source de vertus de fécondité et de propriétés antirabiques... Ancré au sein de l'église romane, ce culte aux Matres (déesses), aux trois Maries, aux trois femmes Marie-Madeleine, Marie-Jacobé et Marie Salomé.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_02

    Soulign_

    Dans l'autel, une châsse en bois de cyprès, reliques des Maries, retrouvées sous une dalle de marbre en 1448 suite aux fouilles menées par le Roi René, Cf. procès-verbal rédigé par Nicolas de Brancas, évêque de Marseille. Elle prirent le nom d'oreiller des Saintes. Dans l'église, les souvenirs de Folco de Baroncelli-Javon, dit Marquis sont présents avec les membres de la Nacioun Gardiano. Cette confrérie fut fondée par le Marquis en 1904 et elle a pour mission d'oeuvrer à la protection, la sauvegarde et la diffusion des traditions ancestrales de la Camargue et des pays taurins, de faire respecter les élevages de taureaux et de chevaux et de participer à la protection de l'environnement. Une démarche de foi a lieu, tous les deux ans, à Lourdes.

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_07

    Confr_rie_des_Saintes_Maries_08

    Soulign_

    Comme d'habitude, la double châsse est descendue par un treuil de la chapelle haute, dite Saint-Michel. Le long des cordages, des bouquets sont suspendus. Ils sont remis par les pélerins. Les restes des reliques brûlées pendant les troubles révolutionnaires, en 1794, sont contenus dans les châsses. Saint Trophime d'Arles leur donna le dernier sacrement.  La chapelle se situe sous le clôcher, dans l'ancienne salle du corps de garde. Les châsses, lors des pélerinages, sont descendues dans la nef par une ouverture située au-dessus de l'arc de l'autel. Ces viouvres sont protégées par le parèdre Michel.

    Marie_Jacob__et_Marie_Salom_

    Soulign_

    Arl_sienne_Saintes_Maries_de_la_Mer_01

    Arl_siennes_aux_Saintes_Maries_de_la_Mer

    Arl_sienne_Saintes_Maries_de_la_Mer
    Graffitis  ou  âme des murs     ~ Mémoire de Léo Lelée ~

    Soulign_

    Marie-Madeleine, s'en fut à la Sainte-Baume. Sara, la servante venue d'Egypte dans cette même barque se justaposa et prit à son tour le sufixe de Marie. La barque de Râ (Dieu du soleil), navire sans voile, ni rame, qui vint miraculeusement aborder dans le delta du Rhône est bien connue.

    >> Chassés de Palestine, Lazare (le réssuscité de Béthanie) partit évangiliser Marseille (il fut premier évêque de Marseille et fut décapité sous le règne de Domitien, le 17 décembre 94. Il est inhumé en l'Eglise Saint-Victor), mais pour éviter que ses reliques soient profanées par les sarrasins, elles furent transférées à Autun. L'église conserva néanmoins la tête du Saint Apôtre, martyr.

    Avec,

        . Marthe qui sauva les habitants du bord du Rhône en éliminant la Tarasque à Tarascon.
          Auparavant elle était patronne du diocèse d'Avignon. Elle mourrut vers l'An 68.
          et Marie (dite Marie-Madeleine ou Marie de Béthanie), la pécheresse,
          qui s'installa à la grotte de Sainte-Baume pendant 30 ans, et fut enterrée à Saint-Maximin.
          ellle fut en premier patronne du diocèse de Fréjus-Toulon.
          ses soeurs.
        . Marcelle, femme-disciple de Jésus,
        . Maximin, intendant de Lazare et de ses soeurs, qui se rendit à Aix comme patron du diocèse.
          Il fut décapité à Arles en 72.
        . Sidoine, l'aveugle de naissance guéri par Jésus qui sera le deuxième évêque d'Aix,
          par succesion à Maximim,
          après avoir été 1er évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme, sous le nom de Restitut.
        . Joseph d'arimathie, porteur du précieux Graal
        . Amadour, mari de Véronique, qui s'installa dans une grotte à Rocamadour,
        . Marie-jacobé, fille de Anne et soeur de la Vierge Marie, son père est Clopas, frère de Joseph,
          elle épouse d'Alphée et devint la mère de Jacques le Mineur, de Joseph Barsabas
          (dit, le Juste et un des 72 disciples)
          et peut-être de Simon le Zélote et de Jude.
        . ainsi que  Marie-Salomé [dit Salomé la Myrophore (porteuse de parfum)],
          mère des Apôtres Jacques le Majeur (dit Jacques de Compostelle) et Jean, de Saint Trophime,
          ainsi qu'une fille Salomé...

    La légende dit que les 3 Maries achetèrent des aromates et se rendirent le matin de Pâques sur le tombeau du Christ pour embaumer son corps. Un ange vint les informer que Jésus était vivant. Ainsi, elles furent les premiers témoins de la résurrection.

         qui arrivent pour évangiliser dans la capitale des bergers et des pêcheurs.

    Soulign_

    L'église fut reconstruite après les invasions sarrasines à l'emplacement de l'ancien oratoire.  De style fortifiée, elle date en partie du XIIe siècle. Modifiée au XIV et XVe siècles. La chapelle haute s'érige en donjon. Le puits a été déplacé lors de la rénovation de la crypte et sert lors des sièges.

    Au fond, dans l'absyde, on remarque sept arcatures aux dessins représentant le sacrifice d'Abraham, l'Annonciation et la Visitation.

    Soulign_

    Pour les tsiganes, l'emblématique Sara et sa tribu, les attendait en 42 à l'endroit où s'élève aujourd'hui Aigues-Mortes.

    Appelée, elle accourue à la plage et étendit sa robe sur les vagues qui la porta vers les Saintes. Elle leur permit d'accoster au bord de cette terre. Baptisée de leurs mains, elle les amena au temple païen où à présent se trouve l'ancien oratoire, la crypte, ce lieu où une atmosphère envoutante se dégage parmi les bougies qui se consument au sein de cette chaleur humaine et par de-là, Sara prend vie, capte les dévôts. Réminescence ou Reine des bohémiens.

    L'origine de Sara est controversée mais les Saintes restent sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. La statue "Notre-Dame des roulotttes" (1935), son diadème (1958), le pélerinage (1852), les stations du chemin de croix (1966), les gitans font partie de l'histoire du Marquis Folco de Baroncelli-Javon. Sa nouvelle châsse se sont les bohémiens de Béziers qui se sont côtisés pour lui offrir. La nouvelle statue en plâtre pris place à la place de celle en bois. La fête a lieu le 24 mai, le jour où l'église d'Arles fait l'office de Sainte Marie Jacobé. On la célèbre le premier dimanche après le 25 mai et chaque ethnie y reste fidèle et vient avec ses verdines hippomobiles.

    Soulign_

    Procession

    Se déroule chaque année, le samedi le plus proche du 3 décembre, pour commémorer la découverte des reliques le 3 décembre 1148. Une messe est donnée en souvenir du jour de leur consécration par le Cardinal de Foix, délégué du Pape Nicolas V, en 1447. Le roi René d'Anjour officialisa le culte en 1448.

    La Confrérie des Saintes Maries est une ancienne association religieuse qui est active depuis 1995. Elle fut constituée en 1315.

    Soulign_

    Eglise des Saintes Maries

    En 1873 des tribunes furent installées afin d'accorder plus d'audience. Les places étaient payantes et numérotées à certaines périodes et donnent une hierarchie sociale à la foi.

    Soulign_

    Festivités

    Pélerinage de mai "Sara" (24 & 25 mai) - rassemblement annuel (19-26 mai)
    Pélerinage des châsses octobre (18 & 19 octobre)
    "Festo Vierginenco" ou Fête des Vierges qui célèbre la "prise de ruban" des jeunes provençales, fin juillet

    Autres confréries

    Confrérie des Gardians dont le patron est Saint George - Président : Hubert YONNET

    Autre pélerinage

    Saint Jaques de Compostelle

    A voir aux alentours

    La tour Carbonnière
    Le château des Calvières

    Glossaire

    Sansouire (la) paysage dont les végétaux buissonnants faits de salicornes sur ces terrains peu irrigués où le sel affleure le sol.

    Glanage Usage des nomades ou petites gens (pêcheurs, journaliers), d'installer des abris précaires, des tentes, au milieu des récoltes, pour la nuit et de ramasser de quoi se nourrir.

    Félibre mouvement ayant pour vocation de maintenir les traditions et leur "développement par la poésie et les manifestations populaires".

    Nacioun Gardiano est une structure locale qui rassemble des gardians, professionnels ou amateurs, et peut-être facilement mobilisée pour les défilés publics  (ex Lou Coumita de la Festo Verginenco).

    FFCC     Fédération Française de la Course Camargaise

    galéjades  conversation moqueuse.

    Sardinha sobriquet donné aux personnes qui se donnent en spectacle (musiciens, danseuses, guitaristes de flamenco)

    Diklo foulard dans les cheveux des Romnia

    bikers  motards en cuir noir, montant une Harley-Davidson

    Croix de Jérusalem  elle fut installée en 1899.

    Châsses Ouverture publique des Châsses en 1923

    Soulign_

    _________          Bibliographie           __________

    Tradition occulte des gitans de Pierre Derlon
    ABC de la magie tsigane de Marc-Louis Questin
    Les gitans de Lucien Clergue
    Félibrige & religions de Régis Bertrand - Edition La Thune de Marseille
    Léo Lelée de Michel Gay - Edition E.N.D.

    Voir également,

       
      Du sable plein les poches                            Baron ou Marquis... Baroncelli ?
                                                                                             ami des Fils du vent
                               

    Photo_423  Folco_de_Baroncelli

      Beauduc, le paradis existait ...            

        FERIA_ARLES_2008_mars_24_034
                                                                                                                   Arles s'expose en Féria

    El Rocio

    Corrida & bodéga "Féria du riz où l'on rit"

    Oiseau........................
    Carnet de voyages

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, Arabe,   
    Crédit photogrophique "Pas à Pas",  preneur d'image
    Editée  le :  mardi 09 décembre 2008
    Publiée le : 12 décembre 2008

                                                       R_pondre

    << Précédente | AAccueil | suivante >>


    Commentaires sur Voici les Saintes... Procession Croix de Jérusalem aux Saintes-Maries-de-la-Mer

      Les Saintes Marie ... quelle mystérieuse histoire , indémêlable ... tu me donnes une autre image de ce lieu où j'étais cet été !

      Posté par 47, 09 décembre 2008 à 11:38 | | Répondre
    • beaujour pasperdus

      et bien je ne savais pas qu'il y avait ce genre de procession en camargue.
      les photos sont réussies et les visages parlent d'eux memes. des caractères, de vraies personnalités.
      cela devait être une belle fête nocturne.

      douce journée à toi

      Posté par rsylvie, 10 décembre 2008 à 11:49 | | Répondre
    • Beaux souvenirs de vacances et de balades à cheval cet été, un autre visage des Saintes ... l'office religieux, les processions sont bien ancrés dans cette partie de la Camargue ! Et je l'adore ce prénom, pour l'avoir donné à Ma fille !

      Posté par kristinco, 10 décembre 2008 à 13:36 | | Répondre
    • Bien belle cérémonie que celle-ci, dans la ferveur et la foi ! Mais tu parles de "trois Marie" et je n'en vois que deux ? J'ai pourtant bien relu ton intéressant post ...

      Merci pour ce beau message et bisous

      Posté par jo tourtit, 12 décembre 2008 à 10:48 | | Répondre
    • >>jo tourtit

      Mélange épinalesque de Marie (madeleine) et Marie (l'Egyptienne)...

      Posté par Pas à Pas, 13 décembre 2008 à 01:05 | | Répondre
    • Et bien , c'est un beau témoignage, et de très belles photos . Quelque soit le thème que tu aborde, c'est toujours un réel de te lire.

      Posté par Elsa, 13 décembre 2008 à 09:48 | | Répondre
    • Merci pour ce voyage

      La "petite Cosette " habite à Ste Marie de la Mer, voir cette procession donne envie d'y aller voir .

      Je vais noter la date, cela me semble dégager une atmosphère particulière .

      Merci

      Posté par vallatina, 13 décembre 2008 à 11:32 | | Répondre
    • j'ai oublié

      de te dire comment l'expresion de la personne habillée en noir est parlant , tu as saisi cette expression et cela donne beaucoup de questions !

      " A qui , à quoi? pense-t-elle ????

      Rebises

      Valla

      Posté par vallatina, 13 décembre 2008 à 11:35 | | Répondre
    • Très joli reportage et une histoire fort intéressante !!
      Bon dimanche Pas à Pas
      Amitiés
      Domi

      Posté par asiemutée, 13 décembre 2008 à 22:41 | | Répondre
    • Très beau et intéressant reportage aussi bien bien documenté que les précédents... J'ai beaucoup aimé les Arlésiennes de Lelée, un artiste que je découvr...Merci!

      Posté par Monik, 14 décembre 2008 à 14:37 | | Répondre
    Nouveau commentaire