Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

12 avril 2008

Les Pouilles sur les traces de l'Empereur Frédéric II

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Je vous dédie ce billet, pour mettre du baume au coeur dans cette période qui tarde à s'épanouir. J'observe et comme vous, cher lecteur,  j'ai besoin de soleil, de sujets qui me permettent de m'échapper de cette monotonie.

PhotoLes_Pouilles_Trulli_01
Photo
Alberobello

A vivre, à découvrir... Tout au bout de la péninsule, cette autre Italie, région méconnue de l'Italie du Sud. Avec ses criques sauvages, ses falaises escarpées aux grottes naturelles qui s'ouvrent sur une mer bleue qu'est la côte Adriatique et verte, c'est la côte ionienne. Avec ses vestiges de cité grecque, son art si raffiné, vivifié par l'apport des cultures de chaque peuple qui a érodé son nombrilisme.
Photo
Les_Pouilles_Trulli_02
Photo

Pour le visiteur curieux, l'empreinte du passage des grecs & messapiens (autochtones), romains, lombards, normands, byzantins, Souabes, se relève par son attachement à la renaissance de l'Italie. 

Endroit secret et méconnu qui ne laisse pas indifférent. Au passé flamboyant, charnière entre l'Orient et l'Occident, les vestiges de sa convoitise ont laissé un héritage riche sur cette terre pétrie de soleil.

PhotoLes_Pouilles_Trulli_5
Photo

Ne manquez pas de succomber à l'indolence orientale de ses moeurs, à son vin noir comme l'encre, tandis que la terre calcaire de ses plaines interminables donne son identité complexe.

PhotoLes_Pouilles_Trulli_06
Photo

Entre nous, cette région écrasée par le soleil, vous laissera oisif.

PhotoLes_Pouilles_Trulli_07
Photo

PhotoLes_Pouilles_Trulli_08
Photo
Quartier ancien

Les Pouilles (Puglia en italien, anciennement l'Apulie) (Poulye, en Arpitan) furent unies à l'Italie, suite à un vote en 1860. Elle se situe au sud-est de l'Italie. Imagée, c'est le talon ou la botte de l'Italie qui descend du Lac de Lessina jusqu'au Golfe de Tarento, au Sud. Elle est composée de 6 provinces.

D'immenses propriétés agricoles "les Masseria" cultivent l'olivier, le tournesol et la vigne sur de vastes étendues. On peut y admirer des arbres séculaires aux troncs tourmentés et aux feuillages argentés qui ressortent sur cette terre rouge et ocre.

Les_Pouilles

On y danse, on y danse la tarentelle.

Suite

Des villages magnifiques parsèment cette région. On y voit des habitations "les Trulli" conçues en pierre sèches sans mortier et blanchies à la chaux qui sont surmontées d'un signe particulier pour chacune. Elles ressemblent aux bories de notre région. Umberto Eco, écrivain,  les comparaient au sein maternel. Elles sont regroupées dans la vallée de l'Istria à Alberobello.

Suite

Magique et exceptionnel, le castel del Monte de 1240, avec sa forteresse construite par l'empereur Frédéric II de Souabe pour asseoir sa domination (surnommé Stupor Mundi). De forme inusuelle car octogonale, avec à chaque angle, une des 8 tours. Sa pierre blonde la fait ressortir à des lieues. Son aspect antique est seulement orné de quelques meurtrières et d'un grand portail. L'intérieur est une mise en scène avec ses 8 pièces de forme trapézoîdale, parées de marbre et autrefois de statues.  Seuls subsistent les deux lions à l'entrée. Les pièces se distribuent autour d'une cour. Le chiffre 8 est le symbole de la perfection et du pouvoir que voulait témoigner son maître. Le château fut agrandi par les Angevins. Il fut racheté par l'état en 1876 et classé patrimoine mondial de l'Unesco. Il reflète les goûts de Frédéric II pour la fauconnerie, l'astronomie et l'architecture.

Castel_del_Monte_Les_Pouilles
Photo du site

Suite

Mais qui est Frédéric II ?
Chasseur, passionné il chevauchait la forêt avec une envolée autour de lui de faucons. Il fit construire des tours.

Suite

Des plages côté adriatique sur le bas avec des rochers, mais magnifiques et d'une propreté

 

Le temps est toujours chaud, voire très chaud. 35° degrés ne sont pas exceptionnel.

Le voyage fait partie du folklore et s'attarder sur ces villes, ces monuments qui ne se rident pas au travers de cette région authentique encore préservée :

Foggia et ses palais empire d'Orient et d'Occident, construits à la demande de l'empereur en 1221.

Lucera et ses minarets et mosquées qui dès 1250 fut entourée d'une citadelle comprenant vingt tours. Elle domine la plaine de Tavogliere et fut le Chef lieu des Pouilles sous l'empereur Constantin.

Troia fut détruite mais comprend une magnifique cathédrale romane. Le site est accroché à une montagne qui offre un panorama.

Monte Sant' Angelo, célèbre pour son sanctuaire de Saint-Michel "San Michele Archangelo" dont l'intérieur est creusé dans le rocher et forme la grotte de l'Archange. Proche de la tome de Rotharis.

Barletta et son colosse de bronze d'une hauteur de 5 mètres.

Trani et sa cathédrale "Saint Nicolas" de 1069, se pare de palais qui ressuscitent son passé glorieux. C'est la plus belle cathédrale romane des Pouilles.

Trani_Crypte_Cath_drale_Les_Pouilles
Photo de Laurent Dubois du site

Molfetta dominée par sa cathédrale apullienne, la plus grandiose de la région.

Bitonto et sa cathédrale romane à l'intérieur une mosaïque du Griffon (pavement du IXe siècle) et ses constructions de style Renaissance et Baroque. La cathédrale onstruite entre 1175 et 1200 et fut inspirée par celle de Bari.

Altamura et sa cathédrale dont la façade est admirable et est surmontée de deux clochers mi-romans, mi-gothiques.

Lecce et sa place du "Duomo" conçue telle un décor de théâtre. Ses palais de style barôque la font surnommer la Florence du Sud d'où le surnom de "Perle baroque des Pouilles". Les constructions sont faites en grès local, légèrement rosé. Voir également son amphi-théâtre romain du IIe siècle av. J.-C. et sa basilique Santa Croce construite par "Zingarello".

En été, il y a une fête en l'honneur du Saint "Sant"Oronzo" du 24 au 26 août.

Lecce_Marittima
Photo du site

Difficile à trouver cet endroit, mais en été, il faut suivre les autochtones qui descendent tout le long de la falaise par un petit sentier à l'entrée du village. Sinon, des traces de fourmis permettent de se diriger. L'endroit est magnifique. Il y a des sources à même la mer. Lorsque que vous prenez votre bain, suivant les endroits, vous sentez un courant et de l'eau glaciale, pure arrive du fond. Original !

Torre dell' Orso est un petit village en bord de mer.

Galatina, dans la province de Lecce,

Galatina_Cath_drale_Lecce
Photo du site

Matera, patrimoine de l'humanité classé par l'Unesco est de style troglodyte avec ses maisons nommées les "Sassi" (cailloux), parfois également sanctuaires. Son caractère est unique, au pied de la ville haute. Un air fantasmagorique lui est conféré par son abandon. Dédales de rues étroites, de passages et de souterrains. Ce décor fut choisi pour le film "L'Evangile selon Saint Matthieu" de Pasolini.

Matera_Les_Pouilles
Photo du site

Metaponte et son site antique qui dresse ses colonnes ioniques qui ornent deux temples.

Otranto, porte du Levant aux murs chaulés et sa cathédrale de 1080 construite par le normand "Bohémond". Admiration du pavement en mosaïque et de son portail baroque. Elle fut sous la domination byzantine. Port de pêche.

Circuit des falaises d'Otrante avec sa route panoramique.

Castro, village médieval qui surplombe la mer.

Zinzulusa grottes, du nom de "zinzuli" pour ses stalactites et stalacmites qui ressemblent à des chiffons qui pendent.

Zinzulusa_grottes_Les_Pouilles
Photo du site

 

Gargano et son promontoire boisé (1056 m), farci de grottes et qui domine les lagunes de Lesina & Varano (lacs). C'est un massif calcaire qui est recouvert de maquis et d'épaisses forêts et qui offre des falaises blanches qui donnent sur des criques.

îles Tremiti.
Diomède, le compagnon d'Ulysse serait mort dans les îles Tremiti. Ses compagnons se seraient alors transformés en cormorans (en Italie : Diomedee).

Foresta Umbra, cette réserve naturelle est un oasis de fraîcheur au coeur des Pouilles. Les essences d'arbre n'y manquent pas tels que les chênes, les hêtres, les yeuses et les pins d'Alep. Y sont déclinées soixante espèces d'orchidées. La faune comprend des chevreuils.

Vieste est un bourg médieval dominé par un château et une cathédrale romane du XIe siècle.

Vieste_Les_Pouilles
Voir "Carnets de voyage"

Peschisi, village de pêcheurs

Peschisi_Les_Pouilles
Photo du site

Locorontondo et son église gothique de 1100. Village à flanc de colline, célèbre pour ses vins.

Alberobello, patrimoine également de l'humanité classé par l'Unesco pour ses mystérieux "Trulli" aux toits de lauze. (Province de Brindisi), sur la route de Tarente. Elles sont faites de pierres sèches tailllées en cylindre. L'intérieur est bas de plafond et l'air circulaire par la voute. Chaque pièce est surmontée d'un toit. Ses origines sont messapiennes et lui donnent un air oriental. Elles sont conçues pour les attaques et il suffisait pour les détruire de retirer la pierre centrale pour que tout s'écroule pour ne rien laisser à l'envahisseur.

Fasano

Martina Franca et ses balcons en fer forgé qui ornent les façades de style baroque. Elle est surnommée la ville "Rococo". Voir également son palais ducal et la Collégiale di San Martino et l'église San Domenico. Elle est située sur la plus haute colline des Murge et fut fondée en Xe siècle.

Martina_Franca_San_Martino
Photo du site                                       Collégiale di San Martino

>> Eglise dédiée au Saint patron, de style baroque dont certains élèments sont antérieur au XVIIIe siècle. Les décorations au dessus du fronton sont magnifiques. Vous remarquerez les niches de chaque côté de l'entrée et les chapiteaux de style corinthien qui donne une richesse d'ornement

Tarente ancienne colonie spartiate fondée vers l'an 708 av. J.C., témoignage du monde grec en son palais "Pantaleone" qui est orné de céramiques grecques. Musée avec des pièces exceptionnelles en archéologie.

En grec Taras, en latin Tarentum. Elle fut la capitale de la grande Grèce.

Le saviez-vous ? "Byssus" nom donné à un tissu confectionné à base d'un mollusque (Pinna nobilis) qui produisait des houppes de filaments qui servaient à confectionner des broderies d'aspect soyeux.  Les couleurs était éclaircies par un traitement à base d'urine de vache pour atteindre la luminosité. La pourpre était alors utilisée pour sa coloration selon un procédé légendaire. La fabrication va périclitée avec les vers à soie venus de Chine.

Grottagli, capitale de la céramique traditionnelle où Nicola Fasano perpétue l'art de la céramique.

Cisternino et ses grandes métairies "Masserie" entourées de champs d'oliviers qui rappellent la Toscane. Proche de la bâtisse principale, la chapelle pour la bénédiction des récoltes.

Ostuni, la blanche sur son piton rocheux qui réunit trois collines que l'on voit apparaître aux confins des Murge. Elle s'énorgueillit de ses plages aux sables fins avec son bourg médieval. Cathédrale du XIIIe siècle a une rosace de 24 rayons de pierre rosée.

Ostuni
Photo du site

 

Monopoli sur la côte adriatique s'énorgueillit de son palais vénitien qui fut le théâtre du passsage des marchands marins.

Polignano a mare, cité grecque fortifiée au Moyen-Age et sur la plage, ses grottes.

Polignano_a_Mare_Les_Pouilles
Photo du site

Bari, port qui était l'escale dernière vers la "Terre Sainte"  a une basilique Saint-Nicolas, d'architecture romane (style dit roman apulien) qui servit de modèle pour les constructions aux alentours ; elle fut destinée à abriter les reliques de San Nicolas. Puis visite du "Duomo", ou cathédrale San Sabino, d'aspect romanogothique qui fut reconstruite au XIIe siècle, suite à la destruction par Guillaume le mauvais. Vue des ruines de son château du XIIIe siècle.

Au centre de la place mercantile se dresse la colonne de la justice, dite "colonne infâme", reflet du passé et rappel du pouvoir donné aux nobles.

San Nicola  et sa basilique de style roman et ses reliques ramenées par des marins d'Asie mineure.

Gallipoli et ses remparts tournés vers le Levant et sa promenade tout au long appelée "Lungomare Nazario Sauro". Ses maisons blanches cubiques et son adorable petit port. Bon, j'ai un aveu à vous faire. Nous ne sommes pas allés à Gallipoli car les photos péchés avant le voyage sur Internet me faisaient penser à un deuxième Antigone que nous pouvons voir à Montpellier.

Gallipoli__La_Cinquecento
Photo de Jujuly du blog

Brindisi (Port)

Brindisi_Basilique_Oria
Photo de Jujuly du blog

Manfredonia fut la ville qui accueillit le fils de Frédéric II, comment se nomme-t'il ? Manfred, pardi !!! Vous y verrez également son château, sa cathédrale et son musée archéologique.

Cisterno, village

Castellana et ses grottes. Cet ensemble spéléologique est le plus connu d'Italie (1h30 de visite).

Cannes et son site, l'antique Cannae, pour retracer le passage des troupes d'Hannibal. La citadelle surplombe l'horizon. Les fouilles de San Mercurio, le mythe de Diomède, la cité Canosa, les céramiques de Dauniens sont les clés de l'archéologie des Pouilles. La légende de Manfredi, fils de Frédéric II, qui parcoura les environs pour offrir à Hélène d'Epire sa robe de mariée reste présente.

Suite

Carte

Carte_Pouilles

 

Information générale

Bari est la capitale et comprend les provinces de Brindisi, Foggia, Lecce et Tarente.
Les Pouilles sont la septième région de l'Italie pour sa superficie et population.

 

 

Le Pétrin est un pain typique de Salento qui est cuit au feu de bois et contient des olives noires, des oignons, tomates.

Mais également, l'altamura, un des meilleurs de toute l'Italie.

Plat typique "la tiella" élaborée avec des pommes de terre.

Les recettes sont conçues à partir d'un savant mélange de cuisines grecque, arabe, napolitaine.

Lecture

Bon, pour ceux qui ont lu -"Le soleil de Scorta" de Laurent Gaudé- ne pas se fier à l'image donnée aux caractères des italiens de cette région. Le paysage décharné et aride se situe à l'intérieur des terres.

Température

Ne cherchez pas l'ombre des arbres, l'été tout est sec (44° est normal). Pas de commentaire.

Chemin faisant,

 
  Villle   Plage          
 
 

Alberobello

Lecce

             
 

Bari    

Molfetta

   
         
 

Brindisi

Locorontondo

îles Tremiti

         
 

Cisterno

Ostuni

Otranto

         
 

Foresta Umbra

Polignano

Polignano

         
 

Foggia

Tarante

Peschisi

         
 

Gargano

 

Salento

         
 

Gallipoli

  Marina di Pulsano          
 

Martina Franca

             
                 
 

0

Hôtel

Melograno à Monopoli

Suite

Danse

"Pizzica" danse locale rythmée au son de la percussion obsédant du tambourin qui trouve son origine dans les rites thérapeuthiques liés à la morsure de la tarentule qui entraîne tout le village à danser pour dissiper les effets du venin.

Pizzicata

Il a été remarqué qu'une femme piquée (une travailleuse des champs) avait des symptômes proches de la crise d'épilepsie, sorte de convulsion dont seul les remèdes païens semblaient efficaces. Le poison entraînait la personne dans une sorte de transe ou chorégraphie. La possédée était libérée de la souffrance et la musique offrait la guérison.

Antidotes : tambourin battu du doigt et du poignet, violon, accordéon et un rien de guitare.

La danse consiste chez la femme à lever la main qui porte un mouchoir blanc (symbole de la virginité) et le garçon qui l'accompagne se mue dans la frénésie du désir. Cette représentation symbolise la morsure de l'amour fatal.

Suite

Artisanat
Tissage de paniers
Céramique
Personnages en papier maché dit "Sentinelle"
Huile d'olive à Massena
Liqueur de noix "Padre Peppe"
Santons en papier mâché, à Lecce (voir
ici) sur un squelette en fer qu'on entoure de paille pour donner sa posture. Il est enfin habillé d'un mélange de chiffons et papiers mâchés (art cartapesta) enduit de colle de farine qui lui donne sa rigidité et sa résistance. L'habillage final vient de l'habileté du santonnier.

Notes
La flamme olympique est passée par Lecce en janvier 2008

Le saviez-vous ?

La plante "muscari comosum" est un met culinaire dans cette région de l'Italie. C'est un bulbe de la famille des Liliacées qui ressemble à un oignon.

Etoile__Etoile__Etoile__Etoile__Etoile__

Biographie

Voyage en Italie, 2005. Escale dans les Pouilles, direction Sicile.
Photos personnelles.

Tourist_Information R_gions_Italie

0

TOP  10   ITALIE

DOLOMITES

ROME

TOSCANE

 

.

.

LES POUILLES

SICILE

.

VENISE

LES DOLOMITES est-ce un mythe !

Sacro Bosco- Bomarzo... Italie

Niki de Saint-Phalle ou la féminité triomphante.

Parc de Pratolino..., en Toscane

Les Pouilles sur les traces de l'Empereur Frédéric II

Anatomie de la villa Palagonia
MONSTRE DE CURIOSITE

 

Courtiser Venise Venezsia' Venezia'   

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Merci de votre visite

 

Ligne  Dernière mise à jour, le 12 avril 2008 


Commentaires sur Les Pouilles sur les traces de l'Empereur Frédéric II

    j'aime ce blog

    Je ne sais que dire, depuis un certain temps déjà je visite ton blog en silence et je suis séduite. Mais là, il faut quand même que je le dise!
    Il fait bon se perdre dans tes pages, je n'en ai pas encore fait le tour mais j'y reviendrai souvent prendre un bon bol d'air.

    Posté par Marie, 12 avril 2008 à 22:58 | | Répondre
  • What a great post.
    An Italian friend of us is restoring a Trulli house in this area. We really hope to go there one day.

    Posté par Britt-Arnhild, 13 avril 2008 à 18:05 | | Répondre
  • (soupir)...

    que d'envie de partir découvrir ces merveilles ...

    chaque fois que viens, ces photos , ces textes , les cartes géo... absolument , cela donne des envie de tout laisser , partir comme cela semelle au vent !

    Rêver un court instant que c'est possible ! Merci
    Valla

    Posté par vallatina, 13 avril 2008 à 18:46 | | Répondre
  • >> Britt-Arnhild

    There should be no hesitation, you must go there, Puglia so different from the rest of Italy.
    @+

    Posté par Pas à Pas, 13 avril 2008 à 21:16 | | Répondre
  • >> Marie

    Merci pour tes visites et ton petit mot. Mes proches, mes amis font de même, ils passent et m'en parlent. Ils n'osent pas laisser des com., certains sourient quand ils me voient et je l'associe au blog !!! car je m'échappe pas mal dans mes écrits.

    Posté par Pas à Pas, 13 avril 2008 à 21:35 | | Répondre
  • >> Vallatina

    Les Pouilles n'étaient pas prévues au départ de notre voyage. Car en fait, la destination était la Sicile, nous avons fait une pause à Rôme, puis vers Naples, 1 semaine dans les Pouilles et 3 semaines en Sicile. Voilà, mes voyages ne sont jamais organisés, juste une envie de partir et de voir toujours un peu plus loin.

    N'hésites pas part, profites de tes longues vacances ‹(•¿•)›

    Posté par Pas à Pas, 13 avril 2008 à 21:39 | | Répondre
  • C'est trop tentant ! Il faudra que j'y aille !!!
    Magnifique reportage !!!

    Posté par qmjd, 14 avril 2008 à 23:45 | | Répondre
  • It's always a wonderful vacation to visit here!
    Thank you!
    Sandra Evertson

    Posté par Sandra, 17 avril 2008 à 03:34 | | Répondre
  • comme c'est jolie

    Super merci de nous faire rêver...Chez nous il fait si mauvais que tes images m'ont redonner la chaleur qui nous manque!!C'est si bon!!!!

    Posté par sophcoeur, 21 avril 2008 à 14:09 | | Répondre
  • L'Italie me fait rêver, et tes images aussi.
    J'aime bien Laurent Gaudé et son Soleil des Scorta quand même.
    Et j'aime venir vagabonder chez toi ...
    Merci.

    Posté par Sophie, 22 avril 2008 à 11:57 | | Répondre
  • BRAVO

    Merci pour ces photos magnifiques et ces commentaires vraiment intéressants .Voilà un voyage qui donne envie de se cultiver tout en faisant découvrir des paysages magiques; des décors époustouflants; vous êtes revenus avec de splendides images plein la tête et vous avez su nous faire partager votre émerveillement .Sûr que nous allons tracer notre sillon dans vos pas .
    Bonne continuation pour d'autres randonnées .

    Posté par RICART, 04 juillet 2009 à 10:23 | | Répondre
  • Ton superbe reportage donne bien envie d'y aller faire un tour aux Puglia !
    Un peu loin pour nous mais pourquoi pas ?!

    Merci donc et bonne journée.

    Posté par JO TOURTIT, 27 septembre 2011 à 10:31 | | Répondre
Nouveau commentaire