Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

09 avril 2008

J'ai été taguée ! FRESQUE ou GRAFFITI

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    L'oeuvre est partout, souvent dans la rue, sur les blogs, sous les toits, comme cette fresque que l'on peut admirer dans les combles du théâtre de Montpellier.

    Sans_titre_41

    C'est un graffiti pour certains. Il demande à l'artiste d'être compétent dans plusieurs domaines,  sportif bien sûr pour son acrobatie, d'évoluer dans les techniques nouvelles, au carrefour de la communication (signes, etc.) et au niveau artistique de savoir doser :

    Style
    Signature
    Sa rapidité de préparation
    Sûreté
    Imagination

    L'oeuvre est originale et séduit. Elle fait sourire et cela fait du bien, toc. Elle est à l'affiche permanente depuis 1994 à en croire sa signature. Prometteuse de durer dans le temps, car le conservateur du musée nous a présenté les combles en prenant comme décor cet endroit.

    _____________________________________________

    Art de rue + nouvelle technologie =

    Il existe des codes de bon usage chez les "taguers", "ne pas faire un toy", c.a.d. ne pas taguer sur ou au-dessus d'un autre tag. Certains taggeurs élaborent avant sur papier. Ils considèrent que cela fait partie de la culture "Hip Hop", culture dite revendicatrice, en marge de la société et qui vient de la rue. Elle est codée comme un message, comme le rapp dont les textes revendique la condition. Le plus, dans cette version de l'art, c'est le risque : l'interdit de scander son appartenance sur les biens publics. Non, ce n'est pas un gribouilli !

    Côté vandalisme, cette catégorie de personne considère le graffiti comme une "diarhée graphique". Un art imposé.

    Certains acquièrent la notoriété, d'autres restent des artistes de pacotilles. Il arrive parfois qu'ils tiennent galerie dans la rue et que leur calligraphie soit assimilée à l'avatar significatif du blog. Ses signes indéchiffrables sont pourtant des signes distinctifs, des signatures, des marques de passage.

    Nota,
    Le graffiti se dit culturel s'il se transforme en une figuration imagée qui le légitime dans le statut d'oeuvre d'art.

    C'est l'expression populaire qui est le reflet d'une société en crise, notons qu'elle dépasse les frontières et qu'elle permet de découvrir des talents, au-delà du vandalisme.

    Parents, soyez vigilants votre enfant à des dons et qu'il soit de bonne famille et/ou délinquant, parfois c'est dans la rue qu'il peut exercer sa personnalité !

    Niki de Saint-Phalle déjà s'exprimait par ce biais. Et, si on remonte à la préhistoire, les grottes en sont un bel exemple comme Lascaux pour ses dessins.

    Bon, après le mur tagué, il y a aussi le mur végétal (un autre post, bientôt en ligne).

    Jouons

    Je vous propose donc si vous avez repéré des tags, des talents malicieux, de suivre la règle du jeu :

    .N'importe qui peut participer,
    .
    de dire l'endroit,
    .de mettre le lien sur la photo,
    .et de le poster dans un commentaire, pour aller le voir,
    .le commenter
    .et pourquoi pas le mettre à l'affiche ?

    Qu'est-ce que vous en pensez ? se divertir, c'est toujours amusant ?

    Imagination ou nouvel art ? Laisses béton, si çà t'ennuie de répondre...

    Si vous êtes taggeur de dire ce qui vous attire ? Etes-vous mûr pour jouer ? j'attends vos réactions.

    Le débat est lancé. Allez, à vos com. !!!

    single

    Romans_20_avril_2008
    Ville de Romans 20 avril 2008

    Vacances
    Ville : Saint-Rémy de Provence - décembre 2008

    single

    xxx

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le décembre 2008

    Posté par PASPERDUS à 00:48 - A pour Arts - Commentaires [7] - Permalien [#]

    Commentaires sur J'ai été taguée ! FRESQUE ou GRAFFITI

      Oui, les tags sont plutôt considérés comme étant de mauvais goût. Mais je pense que dans quelques décennies, ils feront parties intégrantes de notre culture.
      Sur Poitiers, on trouve des pans entiers de murs en abandonnés aux taggeurs qui se relaient pour nous proposer régulièrement une nouvelle vision urbaine du monde.
      Il y a du talent au coin de la rue... !

      Posté par Nat et Pouchkine, 09 avril 2008 à 12:00 | | Répondre
    • un idée de ... "génie"

      non d'Artiste !!!
      car par la suite chaque "affiche" mise bout à bout ... qu'est ce que cela peut donner comme " ouevre" !

      Oui, le moyen , le plus vieux du monde de laisser la trace de soi ou de son passage ! Je partage ton avis .

      sur les parrois des groupes , comment etaient Ils perçus par leur contemporains ? Les "tagueurs" dont on admire aujourd'hui les "fresques" hum ? ( ou hein , selon la région !)

      Valla

      Posté par vallatina, 09 avril 2008 à 18:52 | | Répondre
    • Coucou PP

      Il y a deux attitudes. Il y a des graffeurs qui sont de véritables artistes et qui ont choisi le tag comme forme d'expression, et les simples pollueurs.
      D'un côté j'admire et remercie de tout coeur les taggeurs qui ont peint une gigantesque fresque colorée sur les murs bordant les voies SNCF en arrivant à Feyzin: j'adore les regarder, j'y trouve toujours de la nouveauté. Et d'un autre côté je bafferai bien les petits salopards qui ont bousillé les jolis murets typiques de l'architecture dauphinoise (galets de rivière très artistiquement déposés entre du pisé)érigés sur le bord d'une voie rapide. Murets qui ont coûté des sous, qui étaient là pour parler du savoir-faire de nos anciens et que des petits pollueurs visuels (on ne peut pas les appeler autrement ceux-là) ont détruit en une seule nuit à coup de peinture noire. Les officiels ont bien essayé de les nettoyer, mais peine perdue, la peinture s'est incrustée entre les joints, dans la pierre. Un vrai massacre...

      Je crois qu'il faut bien faire la différence entre une véritable démarche artistique et l'expression de la bêtise, voir de l'égoïsme. Parce que c'est cela aussi: "je m'approprie l'espace commun, et si ça ne vous plait pas, tant pis". Bin perso les "nique ta mère" non, ça ne me plait pas.

      Posté par Désirée, 10 avril 2008 à 08:42 | | Répondre
    • Très instructif!

      et riche d'enseignements...

      Posté par too banal, 05 juin 2008 à 15:57 | | Répondre
    • euh...

      Il faut savoir aussi que se qui font des fresques artistiques ou de décorations sont forcément passé par la dégradation, sa fait partit du "truc" aussi et c'est comme sa qu'on se familiarise avec "l'instrument" si je puis dire.
      Après je peux comprendre aussi que les gens n'aiment pas du tout, il voient plus de truc moche que de truc beau.
      Les meilleurs fresques sont souent planqué ou en entrepots
      Là est le dilem

      Posté par JAMES, 22 janvier 2009 à 14:36 | | Répondre
    • Coucou

      faut immortaliser ces oeuvres ephemeres !!avec nos APN ...je m'y emploie
      http://instansfixes.eklablog.com/instants-graffiti-trompe-l-oeil-c17042302
      bonne journee @ ++

      Posté par Ghis, 12 janvier 2012 à 09:38 | | Répondre
    • sympa, cette série...
      J'adore l'art de rue.

      Posté par Marie, 21 janvier 2012 à 16:05 | | Répondre
    Nouveau commentaire