Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

14 mai 2008

Le charme caché de Saint Gens... VAUCLUSE

<< Précédente| AAccueil | Suivante>>

Nous partons en randonnée pour découvrir au détour d'un chemin,  l'habitat troglogyte aux alentours de la commune -Le Beaucet- (84),  et se nourrir des légendes chères à la tradition provençale. Notre chemin est parsemé de senteurs et évoque un voyage sensoriel. Le thym exhale. Quelle plante aromatique ! Je respire.

Maison_caillou_Artiste_B_atrice_MARGUERAT___LE_BEAUCET
Maison caillou de Béatrice MARGUERAT Artiste sculpteur & santonnier LE BEAUCET

Mon récit est comme le chemin, il oscille entre légende et senteur. Comment expliquer cette atmosphère, sans parler de la Provence, de la dévotion particulière. Je ne peux passer sous silence comme l'eau a son importance dans l'histoire de cette terre.

Fontaine__Saint_Gens__Vache
Fontaine Saint Gens, détail - vache-

Plus haut, on voit blanchoyer le Mont Ventoux, sur son flanc aride, la neige insiste à bloquer le col. Nous nous trouvons à l'ermitage de St Gens. Je vais tâcher de vous le décrire, de vous apporter le bonheur du calme de cet asile oublié.

Le_Beaucet_Mur_de_pierres

Pour y venir, nous traversons le village - Le Beaucet- perché sur une falaise, dominé par les ruines de son château. Les rues sont parsemées de maisons accrochées au roc (baus en provençal, signifie "rocher escarpé).

Le_Beaucet_village_perch_
Le Beaucet, village perché

Sur le plateau, les pics sourcilleux des Dentelles du Montmirail font échos au Mont Ventoux et nous livrent le panorama. Nous nous trouvons dans la vallée -Valsainte- embellie des attraits du printemps qui ne me laissent pas indifférente. Le charme opère. Je fais une halte et profite pour aller acheter quelques cartes postales avant de repartir.

Chemin_e_de_f_e_St_Gens_Orage
Cheminée de fée

 

J'allonge le pas, le passage devient plus étroit pour aller à la rencontre de la source. Le chemin anguleux est jonché d'arbrisseaux. Je commence à peiner car il fait chaud.

Saint_Gens_Source_miraculeuse
Source miraculeuse (derrière l'ermitage, contre la falaise)
Compter 20 minutes pour y accéder.

Blottie au pied de la falaise urgonienne, la source miraculeuse offre de nos jours un filet d'eau. Une tradition orale raconte son histoire... Autour, on aperçoit des cheminées de fée et le chemin est ponctué par des oratoires.

Source_dite_Miraculeuse

 

Nous voyons des maisons adossées à la roche. Les murs sont de pierres sèches. Leur couleur flamboie à l'instant. La pluie vient de cesser et l'herbe renaît de l'eau du ciel. Nous nous hasardons à continuer la route malgré le bruit du tonnerre, suivi d'éclairs.

Nous rentrons sur une esplanade abritait au fond du vallon et au flanc de la falaise l'ermitage. A l'entrée, une fontaine du XVIIIe siècle nous invite. Le décor est fabuleux, une vache et un loup de chaque côté et une main en signe de protection orne son centre. L'eau est soufflée par un ange vue de face, ses côtés sont à nouveau imagés à sa droite et à sa gauche.

Fontaine_Saint_Le_Loup

Fontaine_Saint_Gens_Tete_ange
Fontaine Saint Gens Tête d'ange -côté droit-

Fontaine_Saint_Gens_LE_BEAUCET

 

Nous nous hâtons de pénétrer dans l'église car le temps se fâche de plus en plus. Une accalmie nous laisse le temps de prendre quelques photos. Je suis râvie de découvrir cette merveille.

Ce lieu peu ordinaire participe au mois de mai à un pélerinage organisé par la confrérie de St Gens pour vénérer le Saint. Nous pénétrons dans l'enceinte et furent étonnés de découvrir six jeunes évangélistes brésiliens de la communauté -Palavra Viva- qui nous présentèrent le lieu.

Statue_de_St_Gens

Revenons à l'histoire et si on en croit la légende, il fut rapporter qu'en 1127, précisèment, le 16 mai, Gens Bournareu mourrut à l'âge de 23 ans.

Fils d'un paysan bouvier, appelé Bournareu et d'une mère du nom de Raimberte, dite Berthe, il naquit à  Monteux, petite ville du Comtat Venaissin, en 1104. Il prit le nom de "Gens" qui signifie "beau" et "gracieux" en provençal. Il fut influencé pour sa vocation d'ermite par le lieu qui abritait des moines Antonins qui étaient chargés de soigner des malades atteints du "Mal des ardents", le feu. Les pratiques religieuses autour des moissons firent qu'un jour, il réagit devant le manque de foix et les pratiques païennes autour du culte rendu à Saint Raphaël. Sa révolte fut condamnée. Chassé, il prit sa besace remplit d'outils et s'en alla de Monteux en emportant deux vaches et sur la route de Le Beaucet, il trouva refuge comme ermite au pied d'une roche, dans les ruines d'un ancien monastère cassainiste.

Il subsista grâce aux deux vaches et le lopin de terrain qu'il se mit à labourer. Au pied de cette gorge, vivait un loup affâmé qui lui dévora l'une d'entre elles, un jour qu'il était plongé dans la prière. Il le réprimanda et l'apprivoisa. Pour se faire pardonner, le loup accepta d'être attelé à la place de la vache. L'animal (symbole du mal) redoutable devint son fidèle serviteur.

Les paysans des alentours lors d'une période de sécheresse se souvenèrent des avertissements et menaces qu'invoqua Gens lors de leur discorde. Ils supplièrent sa mère d'aller le chercher pour que la sécheresse cesse. Sa mère entreprit le voyage dans le désert du Beaucet et morte de fatigue et épuisée par la soif, Gens en la voyant lui offrit en enfonçant deux doigts dans le creux de la roche l'eau qui se mit à jaillir et de l'autre trou, du vin. Depuis longtemps, le vin a cessé de couler, mais l'eau miraculeuse ne tarie pas même en période de sécheresse.

Le lendemain il se rendit à Monteux et à son arrivée, la pluie sauva la récolte des cultures alentours de la sécheresse. Il reprit le chemin du désert pour rester seul dans ce vallon avec sa solitude. Il poursuivit sa vie de pénitence et sentit sa mort venir, il se coucha au creux de la roche qu'il avait creusé et ferma sa tombe avec une pierre. Au village, le loup choyé par les habitants se mit à hurler et s'échappa. Un groupe d'habitants partit sur le champ  avec le pressentiment de la mort du Saint. Depuis, tous ceux qui sont atteints de coliques ou de fièvres se couchent avec foi sur cette tombe et sont subitement guéris.

Lit_de_Saint_Gens
Lit de Saint Gens (à mi-chemin de l'Ermitage et Le Beaucet, l'oratoire)
Sur ce rocher, il se coucha -une inscription y est gravée sur une plaque-
L'oratoire est légèrement incliné, car un torrent coulé au pied de la roche.

Les ossements vénérés du jeune ermite, dit Saint-Voûtil, sont renfermés dans dans un reliquaire en bois doré, daté de 1696. Il fut conçu par un habitant de Mazan, sculpteur au nom de Pierre Bernus (1648-1714). Sur le piedestal de cette châsse sont couchés le loup et la vache. Le couvercle figure un rocher sur lequel est agenouillé Saint Gens. D'abord amené à l'église du  Beaucet, il fut ramené à l'ermitage en 1972 et se trouve dans la travée de gauche, protégée par une grille. Tout autour, on aperçoit des tableaux d'ex-voto.

Saint_Gens_Reliquaires
Châsse avec les reliques de Saint-Gens

Tel la belle au bois dormant, sa statue en cire repose dans une châsse de verre veillée par un loup en bronze. Des ex-voto, des béquilles parsèment le sol aux alentours. Cette chapelle fut édifiée sur le rocher en 1680 pour abriter le corps du Saint.

Saint_Gens_gisant_de_cire

Chapelle_St_Gens

Au milieu de l'église, rebâtie en 1184, se trouve l'ancien choeur de style roman, englobé. Ce choeur est formé d'une coupole tenue par quatre piles dont les trompes sont ornées de sculptures qui représentent les quatres évangélistes aux ailes déployées : le taureau, le lion, l'aigle et l'ange.

Ermitage_St_Gens_Vue_arri_re

Ermitage_Saint_Gens_coupole
Coupole romane

Les murs sont tapissés d'ex-voto,

St_Gens_Ex_voto
Mur d'ex-voto

Depuis cette date, chaque année, est célébrée le dimanche qui suit le 16 mai, à l'époque appelée -Les pardons-, une procession qui effectue le parcours de Monteux, au niveau de la Chapelle "Notre Dame des graces" jusqu'au Beaucet, soit seize kilomètres, aller et retour. Elle se fait au pas de course avec des porteurs qui tiennent le reliquaire. Quatre porteurs à bras levés soutiennent la statue abritait sous un dais.  Il est à noter que le pas de course est la représentation de sa mère qui se précipite à sa recherche afin de le retrouver. Chaque confrérie tient sa bannière et est habillée de blanc et de jaune, couleurs pontificales. Ils sont vêtus du costume traditionnel, composé d'une culotte courte, guêtres, chemise blanche, foulard à pois blancs et bretelles de cuir.  Un arrêt est fait devant les cinq oratoires conçus en pierre de taille. Le premier oratoire creusé est dénommé le "lit du Saint", patron de l'agriculture.

Au début du cortège, la croix du pénitent est portée par deux jeunes gens, puis vient le reliquaire et les charettes dites jardinières.

P_lerinage_Saint_Gens_santons
Scène du pélerinage en santons

Un cantique provençal cadence le trajet. La croix des Anges bien sûr participe au déroulement de la cérémonie entourée des bannières à l'effigie du Saint et de sa confrérie.

P_lerinage_Saint_Gens_Croix_du_P_nitent
Croix du pénitent

Pelerinage_Saint_Gens_Homme_a_cheval

P_lerinage_Saint_Gens__Statue
Porteurs de la statue

P_lerinage_Saint_Gens_Charette
Charrette ou jardinière

P_lerinage_Saint_Gens_Jardini_re

P_lerinage_Saint_Gens_Pr_tre
Arrivée du prêtre

P_lerinage_Saint_Gens_Croix_du_Christ
Oratoire

Le tout escortait par les nombreux pélerins qui s'arrêtent à chaque station pour écouter les cantiques traditionnels.

P_lerinage_Saint_Gens_Cycliste
Habitant de Monteux en vélo

A l'arrivée, des bombes éclatent et les cloches sonnent pour commémorer le départ dans l'au delà du Saint. Une bénédiction a lieu dans la chapelle. Les festivités durent trois jours.

P_lerinage_Saint_Gens_Ermitage
Ermitage de Saint-Gens

Le Pape Pie IX visita ce site lors d'un pélerinage.

Nombreuses sont les bannières de processions,

Banni_re_St_Gens_01
Bannière

Banni_re_St_Gens_Sorgues
Bannière de l'Isle-sur-la-Sorgue

Banni_re_St_Gens_Molleces

Banni_re_St_Gens_Eyguieres

Banni_re_St_Gens_Gravesoun

Banni_re_St_Gens_Protection_jeunesse

Banni_re_St_Gens_Reconnaissance

Banni_re_St_Gens_Cabannes

La concession de la carrière de Saint Gens fonctionne encore de nos jours. Elle produit une pierre  nommée molasse (calcaro-gréseuse du miocène) qui a servi à la construction du Palais des Pâpes à Avignon.

Mazan, la plâtrière.

OliveOliveOlive

 

L'heure du repas est arrivé, dans le village perché du Beaucet, le boulanger nous fait partager l'odeur du pain à l'épeautre. Il nous guide jusqu'à son étal.

Au détour, d'un chemin à Vénasque, les cerises du Mont Ventoux nous attendent pour nous offrir le dessert de saison.

Nous nous attablons un instant pour profiter de la quiétude du lieu et l'apéritif nous est servie avec les olives. Un verre de Beaumes de Venise est bienvenu après cette promenade. Le ciel s'accorde à nous prévenir que l'orage est pas loin. Le ciel est dans tous ses états, des éclairs annoncent la note finale.

Nous partons donc de concert pour prendre le repas à l'intérieur d'un bistrot fort sympathique à Gigondas. Les champs d'épeautre, de lavandes disposent des nappes colorées dans le paysage et nous invite après avoir siropé le muscat à goûter le trésor du Mont Ventoux, un verre de vin. Le prodige du sol.

Vous voyez, si vous avez des difficultés à marcher, vous pouvez également faire un voyage sensoriel dans cette belle région.

OliveOliveOlive

S'y rendre

Situé dans le Vaucluse, entre Carpentras et l'Isle-sur-la-Sorgue.
Prendre direction Pernes les Fontaines, traverser St-Didier et à la sortie -Le Beaucet-, sur votre gauche, l'ermitage St Gens, situé 3 km plus loin.

AccesVoir

 

 

 

 

 

 

Où dormir

Gîte d'étape des Dentelles

G_te_d__tape_des_Dentelles0
  Accueil "Patricia & Régis"
  Gigondas
  04 90 65 80 85
 
Chambre double  15 €/pers.
  Dortoir              13 €/pers.

 

 

Notes

Dans un manuscrit de Carpentras, les dates diffèrent.  Au lieu du XIIe, il est noté XVe, pour sa naissance. Certains écrits tracent qu'il aurait fait partie du tiers-ordre de St François et qu'il aurait vécu jusqu'à 50 ans après avoir parcouru l'Espagne, l'Italie et bien d'autres endroits en Europe. Un tableau en l'église paroissiale de l'Isle le représente avec le costume du tiers-ordre de Saint François.

A lire

Une année en Provence de l'anglais Peter Mayle. Jean Giono et ses descriptions.

A voir dans le coin

Brantes - Aurel - Séguret - Gigondas - Les Dentelles de Montmirail - Suzette - Le Beaucet - Venasque... Monieux - Bédoin

 

Bibliographie

OliveBalade du 11 mai 2008

OliveBulletin du Comité de la langue, de l'histoire
  et des Arts de la France (1852-1853) PARIS
  Imprimerie Impériale -   Publication : 1860

Olive Le site de la Confrérie de Saint Gens

-PELERIN-

SAINTE-MARIE-DE-LA-MER Marie Sarah
CATALOGNE Montserrat ou la montagne de l'esprit
ANDALOUSIE

Romeria del Rocio        

<< Précédente| AAccueil | Suivante>>

Ligne Dernière mise à jour, le 14 mai 2008

 

Posté par PASPERDUS à 18:03 - CARNET DE VOYAGES >>> Voyages de rêve, rêve de voyages... - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Le charme caché de Saint Gens... VAUCLUSE

    Superbe la balade...Merci..

    Posté par PassionNature78, 15 mai 2008 à 08:28 | | Répondre
  • Encore une belle balade, Pas à Pas, qui laisse parler les pierres et les anges ... Par ce beau livre d'images, tu réveilles des envies d'escapade. Merci ...

    Posté par Sophie, 15 mai 2008 à 17:38 | | Répondre
  • Magique

    Quel lieu superbe , et je parle autant de ton descriptif que de ce blog .
    C'est toujours un plaisir de venir se perdre chez toi .
    J'ignorais que le sud n'avait rien à envier aux légendes des autres contrées plus connues, comme la Bretagne par exemple.
    Du sud je ne connais que la région de Nîmes.
    Mais surtout j'aime cette région grâce Marcel Pagnol mais surtout à Henri Bosco.

    Posté par Nat et Pouchkine, 17 mai 2008 à 10:38 | | Répondre
Nouveau commentaire