Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

18 novembre 2007

L'amour en cage... Histoire de goût

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Pour vous dérider de cette journée maussade, voici l'amour en cage qui resplendit en automne. Ces fruits très décoratifs forment une sorte de lanterne de couleur orange qui éclaire l'automne. Comme l'amour, cette plante peut être envahissante, mais sous son écrin en forme de cage, elle apporte l'apaisement, la douceur qui se marie bien avec ce couple.

    Photo_270
    Photo du magazine illustré "Supermag"

     

    Amour en cage
    Physalis alkekengii
    Coqueret du Pérou
    Cerise de terre
    Tomatillo, Groseille du Cap
    lanterne japonnaise

    Physallis

    La plante contient un calice qui forme une cage nervurée qui emprisonne le fruit rouge-orangé. Doux et sucré, comestible, il se consomme cru ou cuit.

    Petit clin d'oeil, il se prête bien au jeu des amoureux, pour un petit déjeuner tendre à la chair acidulée et amère suivant l'instant.

    Son aspect délicat et son originalité enrichit les décorations florales par sa fleur solitaire. Il prend de l'allure à maturité par sa finesse et sa translucidité.

    Le fruit se développe en vessie légère et côtelée, mais pour les botanistes et pharmaceutiques, dès le XVIIIe siècle, il sert de diurétiques.

    Physallis_fruit
    du site d'Eric Lecler, photographe amateur

    Frise

    RireDiscographie

    Boris Vianun

    L'amour en cage

    Paroles : Boris Vian

    Mon coeur s'est pris à tes épaules
    Mon coeur s'est pris à tes yeux gris
    Le soleil s'est éteint
    Et la neige est tombée
    J'ai eu froid sans mon coeur
    Rends-le moi
    Mon coeur tremblait dans tes mains calmes
    Mon coeur tremblait contre le tien

    Les oiseaux se sont tus
    Et les fleurs ont pâli
    J'ai si froid sans mon coeur, rends-le moi
    Ne le mets pas dans une cage
    Il va mourir comme l'amour
    Laisse-moi courir les rues
    Laisse-moi vivre au fil des jours
    Laisse-moi courir les rues
    Laisse-moi vivre au fil des jours

    J'ai mis le bonheur à la porte
    Et j'ai brisé tous ses anneaux
    J'ai laissé les baisers
    J'ai cassé les serments
    Et j'enferme mon coeur avec moi
    Demain, demain je serai seul
    Dans le silence de ma vie
    Me prendra le hasard
    M'aimera qui voudra
    Mais j'enferme mon coeur avec moi

    Je serai libre dans ma cage
    Je serai libre avec mon coeur
    Et j'irai courir les rues
    Les rues de rêve
    Où vont mes amours

    Amour_lib_r_

    unPatricia Carli

    L'amour en cage

    Les gens mariés ont tous le même langage
    Ils nous conseillent sur le mariage
    Faut se marier plus tard
    Le plus tard, c'est plus sage
    Et garder longtemps sa liberté

    Car le mariage, c'est l'amour en cage
    C'est beau, c'est fort les premières années
    Puis on devient comme un oiseau sauvage
    Pris dans le piège, il faut se résigner

    Le mariage, c'est l'amour en cage
    On dit adieu à ses belles années
    Pour affronter les ennuis et faire face
    Aux responsabilités

    Les gens mariés ont tous le même langage
    Je ne comprends pas leurs bavardages
    Puisque l'amour pour eux, pour eux c'est une cage
    Pourquoi se laissent-ils donc attraper?

    Je ne crois pas à ces histoires
    Et n'en ferai qu'à mon idée
    Moi j'ai vingt ans et je veux croire
    Que le bonheur c'est de se marier

    Car ces gens-là ne savent pas
    Que j'aime un garçon de mon âge
    Nous sommes en train de préparer la cageun

    Recette au goût exotique

    à faire au chaudron

    Après vous avoir séduit par sa beauté, pourquoi pas le décliner autrement.

    Quant à la recette de l'amour en cage, le meilleur résultat est de s'exercer, pour l'apprécier : point de routine, pour les papilles qui salivent, laissez-vous vous aveugler  par d'autres sens !

    Du sucré au salé,

    Sucré, du grec "Physao" "Phusan" qui signifie "gonfler", il servait aux égyptiens pour embaumer les momies. Mais encore, riche en vitamines A, B, C et P et de la famille des solanées, son cousin est la tomate. Oh, soleil qui le fait mûrir pour une récolte en septembre ou plus tard, jusqu'aux gelées. A maturité, il est comestible, avant il est toxique.

    A conserver  à température ambiante, au sec.

    Physallis_fleur
    du site d'Eric Lecler, photographe amateur

    >> Floraison de mai à octobre

    Folle mousse d'amour en cage

    Ingrédients pour différentes saveurs,

    • 3/4 de tasse de crème à fouetter (188g)
    • 1 3/4 tasse de lait entier (438 g)
    • 5 jaunes d'oeufs
    • 1/2 tasse * de sucre
    • 2,2 lb de cerises de terre coupées en quatre (1kg)
    • suivant le goût des feuilles de mélisse.

    * On ajoutera un peu de sucre au goût à la purée de cerises de terre (voir ci-après).

  • Faire chauffer le lait à température moyenne, jusqu'à ce qu'il frémisse.
  • Battre les jaunes d'oeuf et la demi-tasse de sucre dans un bol jusqu'à ce que  le mélange soit lisse et de couleur jaune pâle.

  • Ajouter lentement 1/2 tasse de lait chaud dans le mélange d'oeufs en battant continuellement ; puis ajouter cette mixture au reste de lait dans la casserole.

  • Cuire une quinzaine de minutes en brassant continuellement avec une cuillère de bois. La consistance devrait être celle d'une crème épaisse. Ne pas faire bouillir.

  • Passer à travers un tamis dans un bol. Couvrir le bol d'une pellicule plastique et mettre au réfrigérateur.

  • Déposer les morceaux de cerise de terre dans la partie supérieure d'un bain-marie en sucrant au goût. Couvrir et cuire 25 à 30 minutes en brassant souvent.

  • Égoutter les fruits. Réserver 1/4 de tasse pour la garniture et presser le reste en purée. Réfrigérer la purée.

  • Fouetter la crème dans un bol jusqu'à formation de pics fermes. Incorporer la crème fouettée dans la crème aux oeufs puis incorporer la purée de cerises de terre.

  • Présenter dans des verres à pied en décorant avec les fruits réservés et les feuilles de mélisse.

  • unUne affaire de goût,

    Pour certains, le fruit a le goût de la groseille à maquereau.

    Autoportrait

    Mmmm  -Aimer c'est rendre libre-

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 18 novembre 2007

    Posté par PASPERDUS à 19:02 - Dans mon jardin, il y a... - Commentaires [1] - Permalien [#]

    Commentaires sur L'amour en cage... Histoire de goût

      Ooooh , tu me rappelles un billet que j'ai publié il y a bien longtemps ( un jour j'ai un peu cassé mon jouet sur un coup de grisou ....les images de la cage sont à cliquer pour les ouvrir...), et ton article me fait très plaisir car il est très riche et me conforte dans des idées qui viennent de mûrir sur le sujet ...mieux vaut tard que jamais ...
      http://que-ma-joie-demeure.noosblog.fr/weblog/2006/03/alkkenge_et_phy.html

      Posté par 74o47, 14 décembre 2007 à 23:36 | | Répondre
    Nouveau commentaire