Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

20 septembre 2015

Sur les pas de Gide, aux Concluses de Lussan

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

Les Gorges de l'Aiguilllon, aussi appelées par les gens du pays "Les Concluses de Lussan" (J. Sallustien 1901, F. Mazauric 1904), sont des gorges dominées par de hautes falaises criblées de cavités. L'Aiguillon prend sa source dans la plaine de Vallérargues, à l'Est du Mont Bouquet. Le nom de "Concluses" provient des mots conques, cluses, cuves qui avec tinos désignent les marmites du lit de l'Aiguillon.  La roche calcaire est creusée par l'Aiguillon, affluent de la Cèze et le Merderis. L'aiguillon est un cours d'eau temporaire.

tinos vient de "Tinno" qui veut dire cuves, marmites de géant en patois languedocien.

André Gide

Ce site est classé comme un des plus pittoresques du Gard. Son histoire file comme l'eau qui l'a creusé au fil du temps, durant des siècles, voire des milliers d'année. Les baumes à flan de falaise témoignent de l'ancienne circulation des eaux en surface, aujourd'hui disparue. L'enfoncement du karst des gorges de Merderis et de l'Aiguillon est en relation avec les sources de Goudargues et de la Bastide. L'eau après les précipitations s'infiltre dans le sol à travers les calcaires marneux pour créer des voies souterraines. Lorsque l'eau s'achemine, elle dissout le calcaire et modèle le relief dit karstique. Il faut donc mentionner l'abondance des lapiès. Elles sont taillées dans le meme massif que les gorges de l'Ardèche.

 

Vue du Belvédère

 

Les pluies sont donc torrentielles, l'humus du sol érode et corrode la roche. Les cours d'eau ont des régimes très irréguliers (Cf. épisodes cévenols, souvent mentionnés par la météo), d'où ce modelé piqué de trous, de grottes & sources. Ce phénomène favorise l'aridité. La falaise est ponctuée de grottes où nichent les oiseaux. Au dessus, le plateau calcaire s'élève à 300 mètres. Le relief est karstique. Ce massif est constitué d'une végétation de garrigue basse dont le chene pubescent est l'essence dominante. Le genévrier, le buis, le thym sont dans la combe. La végétation est odorante. Elle bénéficie d'un climat méditerranéen avec des étés chauds et secs et des hivers doux.

Baumes sur la falaise

Sur la gauche, le lit rejoint la baume du Biou ou grotte du boeuf. Le canyon de Merderis (F. Mazauric, 1904)est moins spectaculaire et vraisemblablement, il doit son nom à la présence d'au stagnante et saumatre.

Un peu plus au Nord se trouve l'aven de Camelié. Les eaux drainées en surface s'engouffrent dans l'aven et rejoignent la source de la Marnade. L'aven a plusieurs salles, puits et galeries dites "Montagnes Russes", "Métro", "Rivière Fossile".

Marmitte de Géant

Ruisseau de l'Aiguillon

Sur la droite, en aval donc, vous passez une passerelle pour atteindre le portail qui est un resserrement des parois du canyon. Cet étranglement est du aux falaises de la rive droite et de la rive gauche qui se touchent presque jusqu'à former une ogive rustique. Elles s'élèvent à plus de 30 mètres.

Passerelle qui longe le

Le lit est creusé de marmites de géant, tandis que des baumes entaillent les falaises à différents niveaux.

Canyon de Lussan

Baumes à différents niveaux

Des gours offrent l'agrément en été de pouvoir se baigner.

6 km, de découverte à faire à pied. Il est fortement conseillé de ne pas s'y promener seul et de veiller que le climat s'y prete. C'est là où commence la pratique du canyoning au printemps et de l'aquarandonnée en été. Il est nécessaire de vérifier les arretés préfectoraux qui l'interdisent à certaines périodes, afin de préserver et sauvegarder le milieu aquatique.

Mes pieds hésitent à entreprendre le canyoning

A sec l'été, le lit du torrent permet de marcher. Au printemps, il est possible de faire du canyoning. A l'automne, il n'est pas rare que les précipitations empechent de s'y hasarder. D'octobre à mars, l'eau est présente. Certains passages sont équipés de main courante en cable ou en fil de fer. Au fur et à mesure de l'avance, on passe des "crans", sorte de cascades.

IMG_6535

Du parking, il faut compter 30 mn pour descendre les 1km 100 du sentier et atteindre le départ du circuit. Sachez que le parking n'est pas surveillé et donc très peu sur, les touristes subissent le désagrément des vols. Ne laissez RIEN dans vos véhicules.

IMG_6540

Cette zone n'est accessible qu'à pied. Un belvédère offre une vue superbe sur le défilé rocheux.

Du portail, vous pouvez continuer la promenade pour aller visiter le menhir surnommé "La pierre plantée" (dit également : Peyrefiche). C'est l'un des menhirs les plus grands de la région, il mesure 5,6 mètres de haut.  Il date de la période chalcolithique qui désigne la période où un outillage de pierre, principalement, a été assemblé avec le cuivre.  Il s'étudie au niveau des mesures d'énergie et se situe au milieu de "paliers" ou "portes énergétiques".  Si vous optez pour ce choix, le chemin est bien tracé, suivre les bandes jaunes.  Il faut compter 2 km de plus pour y arriver. Durant cette randonnée, vous pourrez aussi voir "La table du Turc".

Petite anecdote, durant la Révolution, Théophile Gide(grand-père d'André Gide) se réfugia dans une grotte pour échapper à la guillotine. En effet, il participa à la rédaction du cahier des doléances de Lussan, mais aussi celui du Gard. Réhabilité après la chute de Robespierre, il devient Président du Tribunal d'Uzès. Il se portera acquéreur après la Révolution du chateau "de Fan" à l'entrée du village près de la rivière. Le mot "Fan" vient de "Fanum" gallo romain (temple). Il fut construit sur les ruines d'un ancien temple. Il était consacré aux Nymphes, "Fanum". La petite rivière qui prend sa source au pied, s'appelle donc "Le Fan". Le chateau de Fan restera une résidence d'été de la famille jusqu'en 1920, date de son acquisition par la municipalité.

 

Itinéraire

Si vous souhaitez vous y rendre, c'est à mi chemin entre Alès et Bagnolssur Cèze.

A partir de Montpellier, prendre l'autoroute jusqu'à Nimes, puis empruntez la D 979 en direction d'Uzès. Après Uzès, prendre direction Lussan. A l'entrée de Lussan, prendre la D 406 et tourner à gauche immédiatement sur la D143 vers Verfeuil sur 4 km. Tourner à gauche sur la D643 et vous arrivez sur un premier parking que vous laissez pour accéder au deuxième où vous garez votre voiture.

Départ de Lussan (30 Gard)
Dénivelé : 150 m

A 7 km environ du village de Lussan
Carte Michelin : N° 80, pli 9.
Carte IGN 1/25000 N° 2940 Ouest

A faire dans les environs

Lussan, village de caractère où André Gide vécu durant son enfance. Ce village a prospéré grace à la filature.

Le menhir du chacolithique qui mesure plus de 5,60 mètres, lieu dit "Bois du Vallat de Nerderie".

Un peu plus loin, n'hésitez pas à vous arreter à Goudargues, la Venises provençale pour vous rafraichir tout au long des canaux.

Puis une halte s'impose aux cascades du Sautadet avant d'aller arpenter les rues de la Roque-sur-Cèze.

 

Références

 

 

Bibliographie

Canyoning du 19 septembre 2015

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

.......................

Vous aimerez peut-être :  

 

La Maison Carrée

Les Halles de Narbonne

Roue___aube___Rue_des_Teinturiers___AVIGNON

Photo_206 St_Gilles_Abbatiale_04_Impasse_des_Pas_Perdus  
La Maison Carrée
-NIMES-
Lecture de Narbonne,
-bleu, blanc, rouge-
Rue des Teinturiers
ou le passé retrouvé -AVIGNON-
Lamanon ou le pompon du platane Mémoire de Saint-Gilles
(Gard)

 

 

 ...................................

 

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution :  Dimanche 20 septembre 2015
Mise à jour  : 20 septembre 2015

                 Répondre                        

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 00:20 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 mars 2014

Source de la conscience - La grotte de Sainte Marie Madeleine-

 

 

<< Précédente  |AAccueil | Suivante >>

Côte d'Azur > Var > St Baume > Grotte

Le Massif de Sainte Baume (du provençal "Baumo" qui veut dire grotte) doit son nom à la célèbre grotte de Sainte Baume où Marie Madeleine vécut pendant près de trente ans et se situe non loin de Nans les Pins (Var). Il faut se diriger en direction du Plan d'Aups et lorsque vous arrivez sur le plateau, en lisière de la forêt, juste avant l'Hostellerie, un parking vous permet d'y accéder par un premier chemin, au lieu-dit "Les Aumèdes".

 

Grotte de Sainte Baume - VAR

 

Vous êtes au pied d'une haute falaise. La signalisation n'est pas criarde. "Notre Mère des eaux" est l'ancien nom de cette montagne qui mille ans avant J.C. était déjà un haut lieu de pélerinage, voué à "Isis", la Vierge Noire dont le culte, dédié aux déesses de la fécondité.

 

150 marches - Grotte de Sainte Baume

Il a également porté le nom de Gargare et rappelle que "Garganos" était un héros celte dont Rabelais s'inspira librement.

Ce massif comprend deux sommets, le "Joug de l'Aigle" et le "Signal des Béguines" (1148 mètres). Le nom "Béguines" vient des religieuses (dite Béguines) qui furent installées dans le couvent par Cassien. Une légende rapporte que deux de ces religieuses avaient sautées de ces sommets pour se soustraire aux malveillances de deux effrontés. Elles avaient échappées à la mort, sous la protection de Marie Madeleine.

C'est une barre de 12 km de long. Son alignement est d'Est en Ouest et correspond à la course du soleil et le calendrier solaire. Il se rajoute à ce côté mystique que par son relief, elle est souvent frappée par les éclairs.

 

Chemin des Roys - Grotte de Sainte Baume

 

Le "chemin des Roys" (GR9) qui mène à la grotte et au monastère dominicain, mais aussi au Saint Pilon, ne dure que 20 mn pour atteindre le sanctuaire et est balisé par un chemin de croix qui disperse deux oratoires, datés de 1516. Ils sont signés des "compagnons du Devoir" et ont été conçus à la demande de l'Archevêque d'Arles. Je ne les ai pas examiné mais j'ose espérer que l'un est la "Passion du Christ" et l'autre la "Résurrection", mais après m'en être approché je peux noter que le troisième se nomme l'oratoire de Miette et s'intitule "Ste Marie Magdeleine à Béthanie", il représente Marie Madeleine avec sa soeur écoutant Jésus à Béthanie. Pour le premier, il ne subsiste que le pilier et représentait "Marie Magdeleine délivrait des sept démons". Le deuxième est Marie Magdeleine auprès du Sauveur, dans la maison du Pharisien. Le quatrième est au carrefour des "Trois chênes" et s'intitule "Ste Marie Magdeleine au calvaire". Le cinquième, non vu, est nommé "Ste Marie Magdeleine au Saint Sépulcre" et représente deux anges qui apparaissent à Marie Madeleine qui est au sépulcre du Sauveur ; il est au carrefour des chemins de la grotte, du Saint Pilon et de l'Hostellerie. Le sixième est "Marie Magdeleine et la résurrection". Le septième est juste avant le col de Saint Pilon et porte le nom de "Sainte Marie Magdeleine dans le jardin de Saint Sépulcre".

 

Oratoire du Chemin des Roys - Grotte de Sainte Baume

Oratoire Chemin des Roys - Grotte de Sainte Baume

La treizième station est "La Pièta" qui se trouve sur le parvis de la grotte. Elle représente la Pièta, descente de la croix. Elle fut offerte par la basilique "Madeleine" de Paris et fut réalisée en 1932 par Marthe Spitzer, juive convertie, proche des Bénédictines de la rue Monsieur et de Jacques Maritain.  

Oratoire La Pièta - Grotte de Sainte Baume

De ces sept oratoires, six subsistent et sont en partie restaurés...

Sur l'un des oratoires qui va au Saint Pilon est inscrit dans la pierre "BOYER, 1902, Périgord, coeur loyal", marque d'un compagnon.

Auparavant, ce chemin de croix comprenait 33 stations, années du Christ.

Les douze croix sont en chêne, peinte en vert.

Le nom du "chemin des Roys" remonterait à la période des Celtes et Druides qui vénéraient les Chênes Rois, mais Marie-Madeleine aurait développé de nombreux pélerinages et des personnages illustrent tels que Rois, depuis Saint-Louis qui passa par Aix-en-Provence en 1254 et s'y rendit, Philippe de Valois (Roi de France), Alphonse 4 (Roi d'Aragon), Hugues 4 (Roi de Chypre), Jean de Luxembourg (Roi de Bohêmme), Robert (Roi de Sicile), jusqu'à Louis XIV, ainsi qu'un grand nombre de papes depuis le Pape Jean 22 se sont rendus en ce lieu.

L'expérience de soi et de la Nature pousse de nos jours, les marseillais à venir explorer, développer le corps et l'esprit, contempler et saisir la lumière.

 

Arrivée au Calvaire - Grotte de Sainte Baume

 

Il pénètre dans la forêt domaniale et longe des arbres centenaires aux essences variées, jusqu'au sanctuaire. Cette forêt en ubac est atypique en cette région par son écosystème. Elle bénéficie d'un micro-climat car elle est nichée sur le flanc nord d'une falaise calcaire qui la protège du soleil et bénéficie d'une forte pluviométrie due à son relief. La barre rocheuse facilite les condensations atmosphériques et les brouillards s'accrochent et persistent souvent. De plus, le massif de la Sainte Baume est un véritable château d'eau, parcouru de rivières souterraines avec des résurgences. Elle est constituée de 139 hectares. C'est une forêt "relique" car elle remonterait à la fin de l'ère tertiaire. La végétation est composée de hêtres, noisetiers, chênes pubescents, une yeuse, des érables à feuille d'obier et ifs géants qui côtoient des houx majestueux. Une multitude de végétaux non ligneux  tels que le Lys matagon, l'Anémone hépatique, le Belladone, la Grande berce, etc. Le gui appelle à lever les yeux.

La forêt regorge de curiosités par ces arbres et cette végétation hirsutes qui reprend ces droits sur le minéral. Parfois, d'un arbre mort surgit une escroissance qui vit.

C'est une forêt vue comme "vierge" par sa faune et sa flore qu'il faut protéger. La partie basse est composée de chênes en partie, tandis que la partie haute recèle des espèces rarissimes en Provence. Céphalanthères ornent les sentiers.

La vie dans la forêt se compose d'Aigles de Bonelli, Grands-ducs d'Europe, ... Fougères, houx et lichens servent d'abri au blaireau d'Europe et à la couleuvre d'Esculape.

Le fait que les plantations soient serrées, cela a permis de maintenir une relative humidité qui est propice aux mousses et aux lichens. Les feuilles mortes créent de l'humus noir qui permet de garder aux frais les racines des arbres.

Sur un des chemins, l'entrée est entourée d'un chêne Heraklès, puis un peu plus loin le chêne de Merlin.

 

ExpressionPoète Romain Lucain (Ier siecle)

« Il y avait un bois sacré (...) sanctuaire des Dieux aux cultes barbares »

 

Elle est seulement à 30 km de Marseille. La grotte mesure 29 mètres de long pur 24 mètres de large et 4 à 6 mètres de haut.

 

Porte de la Grotte de Sainte Baume

 

Forêt relique mais aussi reliquaire car si vous levez les yeux, vous apercevrez sur la paroi de la falaise, un édifice qui abrite la grotte de Sainte Marie Madeleine et à l'intérieur son reliquaire. La grotte est considérée comme un tombeau car noire. La mort initiatique est représentée sous la forme du noir. La grotte est l'image de la matrice terrestre ou Marie de Béthanie, ayant renoncé au monde matériel, se réfugie.

Les grottes sont des formations géologiques dues à l'hydrologie superficielle ou souterraine des roches. Elles sont la providence des animaux et des humains. Tout d'abord l'ours, le loup et de nombreux oiseaux y prirent place, bien avant que les hommes en fassent usage ou s'y réfugient. L'accès est souvent difficile. Parfois une source s'ajoute à ce confort rustique.

 

Cette grotte a une orientation plein Nord (origine symbolique de l'humanité). Elle est seulement éclarée le 22 juin, jour de solstice d'été.

 

Statuaire du Calvaire de la Grotte de Sainte Baume

Statuaire Grotte de Sainte Baume

 

 

Au trois quart du chemin, la source de Nans offre aux pélerins la fraîcheur de son eau. L'eau est potable. Un frère dominicain y vit. Au dessus de la Grotte, s'élève la chapelle St Pilon.

 

La source de Nans - Grotte de Sainte Baume

 

Vous pouvez également y accéder par le "chemin du canapé" en partant de l'Hostellerie. Le nom "Canapé" fut donné pour rappeler le rocher qui s'y trouve en forme de canapé.

Il y a deux mille ans, chassés de Jérusalem pour fuir les persécutions infligées aux chrétiens par Hérode, ils furent capturés à Joppé et jetés dans une barque, sans rame, ni voile. L'embarcation traversa la Méditerranée et s'échoua en Camargue. Marie Madeleine arriva avec son frère Lazare, sa soeur Marthe et Marie-Jacobé (soeur de la Sainte Vierge), Marie-Salomé (femme de Zébédée et mère des apôtres Jacques et Jean, demie-soeur de Marie de Nazareth et sa belle-soeur, dite Marie de Clopas car mariée avec le frère de Joseph, dit Clopas), Maximin et la servante Sara aux Saintes-Maries de la Mer avec le chef de Jacques le Majeur, fils de Marie-Salomé et les têtes des trois innocents. Marie Madeleine était gravement malade, atteinte de la lèpre et fut délivrée des sept démons par le Christ. Elle porte le nom de Marie de Magdala, Marie de Béthanie et Marie la Pécheresse. C'est elle qui embauma le corps du Christ et elle sera la première à le voir ressusciter le matin de Pâques après que l'ange lui annonça la résurrection de son bien aimé. Elle ira l'annoncer à ses disciples. La quête aimante de Jésus pour Marie fait ressortir qu'ils auraient eu 4 enfants. Mais le désir charnel étant prohibé par la Chrétienneté, l'histoire s'arrête avant.

Ils furent les premiers évangélisateurs en Provence.

Marie Madeleine avait les cheveux roux et les yeux bleus. Elle était à moitié juive et grecque. Elle était la soeur de Philippe, disciple de Jésus. Marie Madeleine était bien rousse, c'est un fait avéré et la couleur rousse dénote qu'elle est coupable du péché originel et représente la tentatrice dénuée d'âme. Ces cheveux longs et dénoués donnent libre cours à la symbolique des prostitués de Palestine.

 

Jésus sur sa croix - Grotte de Sainte Baume

Lazare était mort depuis 4 jours et fut ramené à la vie par Jésus qui arriva à Béthanie (Judée) avant d'aller à Jérusalem, comme relate l'évangile de Jean (chapître 11). Les Juifs apprirent que Jésus était là et se mirent à croire en Dieu. Un des prêtre opposant émis l'idée de tuer Lazare afin d'éviter l'exode. De crainte, Marie-Madeleine garda son frère pour le protéger. La résurrection apporte la délivrance et la fidélité à Dieu. 6 jours avant la Pâque, il fut donné un repas en l'honneur de Jésus. Lors de ce repas, Marie-Madeleine fit un geste d'adoration en versant le nard si précieux sur les pieds du Seigneur, en offrande pour celui qui donne la vie. Jésus monte à Jérusalem et est acclamé. Au repas de Pâque, il donne son testament. Au mont des Oliviers, près de Jérusalem qu'il fut arrêté. C'est au mont Pilate qu'il est condamné à mort, lieu du supplice où il est mis sur la croix. Son sang se répand, comme les larmes de Marie-Madeleine. En silence, elle souffre de cet état. Le premier dimanche vint la résurrection et elle va l'informer à ses disciples.

Marie-Madeleine, Lazare et Marthe partirent vers Marseille.

Marthe s'en alla seule et remonta le Rhône.

Lazare et Marie-Madeleine se cachèrent dans la crypte de St Victor. Un temple Artémis était installé et sur ce lieu, juste au dessus fut construit la Cathédrale "La Major". Dans cette cathédrale, il y a une chapelle "Saint Lazare" du nom du frère de Marie-Madeleine. On y retrouve des reliques de Lazare. L'église de Sainte Madeleine à Paris ressemble à un temple. Cette évocation me fait penser qu'il y a un lien avec Artémis.

Marie-Madeleine choisi de vivre dans la solitude et la contemplation. Tout d'abord, elle partit se recueillir dans le village de Saint-Paul-de-Fenouillet, proche des grottes de Galamus. Le nom de ce village viendrait de Saint Paul de Tarse qui y séjourna. Paul de Tarse est né entre 5 et 15 ans avant Jésus Christ. Il fut le premier époux de Marie-Madeleine et ils eurent un fils nommé "Marcus", connu sous le nom de "Marc le mineur". Paul est mort en 65 ou 68 après Jésus-Christ.

Statue de Marie - Grotte de Sainte Baume

Puis, elle s'établit en ce lieu. Lorsqu'elle parvient à la grotte, elle dut faire face à un dragon chassé par St Michel. Le dragon est la symbolique des forces cachées qui empêche de rentrer dans le ventre de la terre. Puis, elle constata que la caverne était infestée de vipères. La vipère est issue de l'inconscient et symbolise les transformations nécessaires physiques et spirituelles. Grâce à sa mâitrise de soi, elle les fait fuir. Elle se recueille au Saint Pilon (du mot celte "Pyla" qui signifie "Porte Souveraine").

 

ExpressionL'expression "Pleurer comme une Madeleine" 

Son oeil qui pleure est la source qui comble notre soif.

 

L'expression "pleurer comme une Madeleine" nous permet de penser que son oeil qui pleure figure au sol "la source de la Madeleine".

 

Direction la Grotte de Sainte Baume

 

J'associe le mot "jeûne" à l'époque de Pâques. C'est expérience de ne pas prendre d'aliment solide, je ne l'ai jamais faite et pourtant je pense que lorsqu'on casse le rythme par ce cycle,  il en ressort une renaissance par cette purification. D'après de nombreux témoignages que j'ai pu recueillir, cela vaut le coup d'essayer car çà entraîne des sensations purifiantes qui irradient le corps et induisent notre conscience à s'élever vers un niveau spirituel supérieur. Il semble que cette vitalité positive se dégage sur son entourage. Cet aura serait donc salutaire pour tout le monde.

 

De la terre au ciel - Grotte de Sainte Baume

 

Le sentier se temine par un long escalier de 150 marches qui rappelle les 150 Ave du rosaire, 952 mètres en haut. Au dessus de la porte, le blason à fleur de lys témoigne des pélerinages royaux.

Au niveau de la première marche, l'altitude est de 860 mètres.

C'est ici que commencement le chemin de Croix. Le Calvaire est la douzième station du chemin de Croix, inauguré le 8 juillet 1914, en même temps que les 150 marches qui conduisent à la grotte.

 

Intérieur de la cavité - Grotte de Sainte Baume

 

Passez la porte, la grotte se présente en forme d'hémicycle. Vous verrez une première cavité qui est un sanctuaire avec des croix. Lorsque vous rentrez dans le sanctuaire, sur la gauche, derrière l'autel se trouve un petit tertre où la légende dit que Marie Madeleine avait établie sa couche car il était à l'abri de l'humidité dominante de cette cavité. Il prit le nom de la "chambre de Marie Madeleine" et comme chacun voulait ramener chez lui, un morceau désigné si souvent "les plumes du duvet de Marie Madeleine", le rocher de la Pénitence fut protégé par des grilles. Jean Antoine Houdon sculpta dans du marbre de Carrare, une très belle statue que vous pouvez admirer. C'est une représentation de Marie-Madeleine.

 

Autel - Grotte de Sainte Baume

Statue de Marie Madeleine sur la butte

 

A gauche de l'autel, la statue de l'archange Saint Michel qui terrasse le démon car selon la légende Marie-Madeleine aurait invoqué l'archange Saint Michel pour chasser la Tarasque, monstre qui fut le premier occupant de ce lieu. La bête fuya en direction de Tarascon ou Marthe, soeur de Lazare et de Marie-Madeleine l'acheva, grâce à ses prières. Il y eut une bataille dans le ciel et Michel aidé des anges combattirent le dragon

 

Archange Saint Michel - Grotte de Sainte Baume

 

 

A gauche, de l'archange Saint Michel, une statue de la Vierge qui date du XVIIème siècle. C'est l'oeuvre du sculpteur Gênois Orsolino. Elle fut offerte aux Dominicains de la Sainte Baume par Monseigneur de Marinis, archevêque d'Avignon, lui-même Dominicain.

 

Statue de la Bienheureuse Marie - Sculpteur Gênois Orsolino

 

La grotte est située Nord-Ouest, l'eau goutte interminablement et elle reste humide toute l'année ce qui lui valut le nom de "l'antre pleureur". Les gouttes d'eau qui tombent de la roche sont un hommage aux larmes de Marie-Madeleine. Une source jaillit sept années après qu'elle eut émis le voeu d'avoir de l'eau claire, mais elle s'en réjouit si vite que Dieu renouvela sa pénitence pendant 23 années et des sanglots de Marie Madeleine naquirent Le Latay, l'Issole et l'Huveaune.

Comment put-elle se nourrir sans eau ? Certains vont me dire de prâna, cette énergie fertile qui alimente la conscience et l'esprit et qui permet de séparer le corps physique du "Moi" et contrôler son système jusqu'à obtenir la capacité de léviter.

Ces sanglots furent le fruit de la rivière "Huveaune" qui passe par Aubagne et rejoint la mer par la Madrague à Marseille. Le chemin de rivière rappelle le chemin parcouru par Marie Madeleine, en sens inverse. Ces larmes alimentent encore la source d'Huveaune.

Les anges l'avertirent que sa délivrance était proche et la prirent pour l'amener sur la voie "Aurélienne", près de l'ermitage St Maximin qui lui donna la communion et recueillit son dernier soupir.

Elle y vécu les trente dernières années de sa vie et mourrut à cinquante ans.

Par l'escalier opposé, on accède à la source "Saint Sidoine" qui prit ce nom en mémoire de l'aveugle né guérit par Jésus. Vous pouvez admirer une nouvelle statue dite "Marie Madeline en Gloire". L'eau de cette source a la propriété de guérir les maladies des yeux.

Au pied de la source, la statue "Marie Madeleine élevée par les anges", date de 1874 est signé d'Alexandre. Il est indiqué que Marie Madeleine était ravie par les anges qui l'élevaient sept fois par jour dans le ciel. Elle était légère et rayonnante du pardon de Dieu et elle était portée par les anges qui la conduisaient au Paradis pour un concert céleste. Le visage de la Sainte, accoutumé à la vision des anges, était devenu si radieux qu'on aurait pu plus facilement regarder en face les rayons du soleil que ceux de son visage.

C'est pour cette raison qu'il y a une chapelle au dessus (St Pilon).

 

Statue Marie Madeleine élevée par les anges - Grotte de Sainte Baume

 

Derrière vous se trouve le reliquaire dont les ossements appartiennent à un même sujet, une femme de petite stature, de type méditerranéen, d'une cinquantaine d'année. Il est composé d'un fragment de tibia et d'une mèche de cheveux. Sur la partie basse, le motif représente l'embarcation pour la traversée de la Méditerranée. Un détail du dessin montre qu'à l'avant de la barque se trouve un corps entouré de bandelette.

 

Reliquaire ossements de Marie Madeleine

 

Nous descendons dans la basse grotte, appelée crypte pour admirer le sarcophage. Il est dit que c'est à cet endroit que vivaient les moines de Jean Cassien. Une autre statue de Marie Madeleine y siège. Elle fut offerte par Dupanloup en 1867, sculptée peut-être mais sans affirmation par Cabuchet. L'endroit est monocal, austère et près de la statue, une femme vient de déposer un cierge de neuvaine dont la flamme durera neuf jours.  Accroupie, elle se signe et prie une neuvaine, peut-être pour obtenir une grâce... Ces larmes vont rejoindre, le même cours d'eau qui donne la vie dans la plaine.

 

Crypte de la grotte basse - Grotte de Sainte Baume

 

Parmi les illustres pélerins, le Duc de Bonne de Crequy de Lesiguière, Maréchal de France et gouverneur du Dauphiné, Charles de Foucauld (1858-1916), vinrent à la grotte de Sainte Baume et disposa deux plaques avec ces armoiries.

 

Statue de Marie Madeleine - Grotte de Sainte Baume

 

 

Buste Grotte de Sainte Baume

 

Marie-Madeleine devint la Sainte Patronne des Compagnons. Chaque année, le 22 juillet a lieu le pélerinage de cette communauté. C'est le jour de Sirius, l'étoile la plus brillante dans le ciel. Les Egyptiens la nommaient "l'étoile du Nil" ou "Etoile d'Isis".

Les vitraux sont l'oeuvre du compagnon Pierre Petit, connu sous son nom de Compagnon de l'Union, "Tourangeau, disciple de la Lumière". Il fit un vitrail par an, le premier date de 1977, il y en a sept. Les couleurs utilisées sont les symboliques avec le blanc pour les larmes du Christ, le rouge : le sang versé, le bleu représente les coups reçus, le jaune, c'est la persévérance, le vert est pour toujours "L'espérance".

Il faut noter que Marie-Madeleine est la Sainte Patronne du compagnonnage.

 

Vitrail représentant Marie Madeleine et ses longs cheveux - Grotte de Sainte Baume

 

 

IMG_1060

 

Comme Marie-Madeleine, nous pouvons contempler cette oeuvre qui sublime Dieu, la lumière et l'esprit.

Le pélerinage de Pentecôte a lieu chaque année.

Le pélerinage de mai des Tambourinaires raphaélois, le pélerinage organisé par le diocèse de Marseille et le Tour de France des Compagnons du Devoir sont nombreux.

 

IMG_1008

 

A l'entrée de la grotte, une terrasse exposée Nord permet d'accèder à l'abris des pélerins. De là, vous pouvez admirer le paysage alentour qui s'étend entre plaines et vallons, ainsi que la montagne "Ste Victoire".

Sur la gauche, trône le garlaban.

 

IMG_0995

 

 Sur votre gauche en sortant se trouve l'ermitage des dominicains. Au dessus de la porte, une statue en hommage à Henri Dominique Lacordaire.

 

Statue Henri Dominique Lacordaire - Grotte de Sainte Baume

Ancien couvent - Grotte de Sainte Baume

 

La chapelle Saint Pilon se trouve au dessus de la grotte et fait partie de la commune de Riboux. "Pilon" vient du mot "pilier", là ou le regard se porte sur l'infini. L'accès se fait depuis l'oratoire qui marque la bifurcation et au début de la montée, vous pouvez faire une halte à la Chapelle des Parisiens ou Chapelle des Morts. Elle a été construite en 1629 à l'initiative du contrôleur général des décimes Esprit Blanc qui habitait à Aix-en-Provence. Il émit le souhait que 15 messes soient célébrées dans l'année dont une pour la commémoration des morts, en souvenir de ses parents, amis et ennemis. Elle fut édifiée dans le style Louis XIII, mais subit la Révolution comme l'ensemble de ces lieux. Le col offre la vue sur la mer, le ciel et la terre. Le sol est désert, formé de calcaire, fouetté par les vents et le Mistral. Le retour se fait par "Le pas de Villecroze", puis suivre les traces jaunes "sur le pas de l'Aï" jusqu'au chemin "Le Paradis", nom donné à la partie orientale de la Crête de la Sainte Baume. A la fin de la descente, se trouve le carrefour du hêtre (908 m) avec une piste forestière appelée "sentier merveilleux" pour rejoindre l'Hostellerie.

L'hostellerie de Sainte Baume fut fondée par le frère Lacordaire, inaugurée en 1862. Elle est tenue par les frères dominicains.

L'oratoire "Saint Dominique" est une chapelle qui se trouve dans l'Hostellerie. Il fut construit en 1970 par Thomas Glebe (1912-1991), peintre et sculpteur français dont les origines sont polonaises.

La grotte des monnaies un peu plus loin que la grotte Sainte Madeleine a permis de retrouver des vestiges de religions païennes dont un ex-voto aux "Mères nourricières" qui est conservé en l'église du Plan d'Aups..

La grotte aux oeufs prend son nom par sa forme et rappelle le culte de la fécondité. L'entrée ogivale, comme celle d'un vagin féminin mesure 60 cm de large pour 6 mètres de haut. Elle donne accès à une première salle, divisée en trois partie. Muni d'une lampe, il est possible d'admirer les "Iou de la Santo Baumo" qui sont la représentation des oeufs de vipère que Marie Madeleine aurait écraser en arrivant en ce lieu. La tradition voulait que les jeunes couples déposent un oeuf évidé muni d'un personnage à l'intérieur, afin d'assurer la fertilité au sein du couple. Ces "coucounets", reliquaires que l'on taillait dans des coquilles d'oeuf étaient fabriqués autrefois. Elle fait partie d'un réseau de rivière. La légende dit que  Marie Madeleine s'est présentée à Rome, après l'ascension de Jésus. Elle rendit visite à l'Empereur Tibère et lui tendit un oeuf rouge en disant : "Jésus est ressuscité". L'oeuf rouge est le symbole de Pâques. Marie Madeleine est l'Icône de la Résurrection, l'Apôtre de la Bonne Nouvelle.

Les anémones hépatiques sont déjà de sortie.

 

Anémone hépatique

 

Les frères dominicains ont la responsabilité de ce lieu depuis 1925. Ils ont succédé aux Bénédictins qui étaient gardiens depuis 1079. Eux-mêmes, avaient remplacé les Cassianites, présents sur le site en 415. Le culte "Junones Augustae" était la première forme, païenne, du culte chrétien du moyen âge. Des cultes de la nature sont décrit par Lucain dans "La Pharsale" qui y voit un lieu de culte voué à des divinités particulièrement redoutables, dans une forête impénétrable aux hommes et au Soleil, à l'an 49 av. J.-C. Des déesses de la fécondité étaient vénérées en ce lieu.

Le Père Henri Dominique Lacordaire s'y installa en 1859. Le Père Vayssière préserve le site entre 1900 et 1932, il restaura entre autres, les 150 marches, le calvaire et le chemin de Croix. Son corps repose dans le petit cimetière de l'Hostellerie. Philippe Devoucoux fut un des gardiens solitaires pendant plus de quinze ans. Paul Bardes accueillie les pélerins pendant plus de quarante ans. David Macaire fut un des gardiens de Sainte Baume. Dalmace Moner fut ermite pendant 3 ans.

Les compagnons sont liés à Marie Madeleine, leur Sainte Patronne. Depuis le 21 juillet 1947, un livre de passe est déposé par l'association ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France (fondée en 1941), à la grotte de Sainte Baume. Ils portent des rubans de soie aux couleurs qui représentent l'image de Marie Madeleine et marquent leur passage sur les pierres de leur chemin.

 

Chemin de croix - Grotte de Sainte Baume

 

Chaque année, le 22 juillet, date du décès de Marie-Madeleine, les fidèles se joignent au dominicain pour s'appuyer sur la théologie ou certains la réalité historique de cette Sainte. Les ossements de sa dépouille auraient été mis à St Baume que trois siècles après son décès afin d'éviter les sarrazins.

Suite aux lois sur la séparation de l'église et de l'état, en 1910, la grotte devint la propriété de la commune d'Aups.

C'est à Saint-Maximin qui se situe à 15 km de la grotte que vous pourrez voir la tombe de Marie Madeleine.

A Marseille où Marie Madeleine a prêché, un biscuit en forme de barque appelé "Navette", fabriqué dans la plus ancienne boulangerie de la ville, se déguste lors de la Chandeleur.

Plan de situation

 

Carte GR 9 - Grotte de Sainte Baume

 

A voir

Les sources d'Huveaune
L'iero aprofondado (gouffre) entre Jaudard et le Bori : trou de 50 m de circonférence sur 320 m de profondeur
La glacière de Pivaut, conservation de la glace, produit de luxe du XIXème siècle sur commune de Mazaugues
Baume Saint Michel à Mazaugues
Source de Tolon
Parc Saint Pons et son Abbaye, du côté de Gémenos

Les Mées, près de Peyrus. Les rochers sont appelés "Les Pénitents".

Les gorges du Régalon dans le Lubéron (au Logis Neuf, avant Mérindol, pour l'accès)
Le potager d'un curieux à Saignon (84)
La Chapelle Saint Jean, derrière la chapelle de la Roquette vers la Roquette-du-Muy (Var) +  le Saint-Trou, passage étroit
Ferme auberge du Castelas à Sivergues, village du bout du monde où les portables ne passent pas !
Source de Fontchaude, vers Digne et la Clue de Barles (passage étroit), la clue du Péouré
Festival de la craie sur le trottoir à Lacoste au 14 juillet
Moulin St Elzéar au village de Montfuron
Cascade de Sillan, proche de Tourtour
Champs de lavande à Valensole
Château Sauvon
Clue de Barles (rivière Bès) avec ces cairns
Village de Cotignac, ses fontaines, sa ruine sur la falaise, sa source
Prieuré de Ganagobie (pavement, mosaïque médievale).
Le Crestet, joli village vauclusien
Le château des Arques (11)
Grottes de Galamus (Aude)
Ermitage de Saint Antoine de Galamus (Saint Paul de Fenouillet)
Forêt de Nebias avec la clairière des enchanteurs (Aude)
Monastère du Carol à Baudou (Ariège) avec au fond de la crypte la grotte Madeleine.

 

 

Office de tourisme du Plan d’Aups Sainte-Baume
Avenue de la Libération

83640 Plan d’Aups Sainte-Baume
Tél. 04 42 62 57 57
www.saintebaumetourisme.fr

 

 

Bibliographie

 

 Visite de la Grotte de Sainte Baume et de la Source d'Huveaune - 8 mars 2014

 

 

 

 

.......................

 

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

 

 

 

Vous aimerez peut-être : 
(clic sur photo pour lien)

 

 Les_oreilles_de_Buster

La_voie_marion_de_Jean_Philippe_MEGNIN

Les_chaussures_italiennes_de_Henning_Mankell

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise


L'ombre du vent

La_vie rêvée des plantes de Lee Seung-U

Les oreilles de Buster
Maria Ernestam
La voie marion
Jean-Philippe Mégnin
Les chaussures italiennes de Henning Mankell Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
Dai Sijie
L'ombre du vent 
Carlos Ruiz Zafon
La vie rêvée des plantes
Lee Seung-U

...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution : dimanche 16 mars 2014
Mise à jour  :  16 mars 2014
                 Répondre                        

 

 

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

30 septembre 2010

Lagune ou lacune, vestige du palais d'Oualidia de Mohammed V

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Sur la côte Ouest, caressée par l'Atlantique, sa Majesté Mohamed V fit construire le palais de "Sidna" à Oualidia الوليدية.

Il est adossé à la colline boisée et au coeur d'une lagune protégée par une anse de sable.

Ce trésor précieux, telle une perle à l'intérieur d'une huitre est protégé des vents par un cordon rocheux. Il offre à ce lieu, la quiétude des eaux protégeaient par un goulet qui par delà s'écument en crêtes blanches sur les falaises. Elle est l'une des plus belles lagunes de la côte atlantique sur le littoral marocain cadensée par les marais. Elle offre d'immenses plages de sable fin.

OUALIDIA_Cordon_rocheux

Cordon rocheux

Cette station aux reliefs différents est rytmée par la nature. Elle devient la plage des Marrakchis, safiots et casablancais. Les murs des maisons sont peints de la couleur du sable.


Expression"Le Maroc est un pays froid où le soleil est chaud" Lyautey

Oualidia_crique

Mais je me tourne vers les souvenirs pour vous faire contempler ce grand bâtiment abandonné. Une galerie d'arcades orne l'immense terrasse qui s'alanguit sur le rivage, puis vient une enfilade de chambres habitées par la poussière qui s'ouvrent sur des patios aux mosaïques abîmées. Essayez de l'imaginer, recouverte de tapis dont le reflet se mire dans les eaux des bassins aujourd'hui asséchés, déserts dont seule la rouille pêche sur les échelles.

Cette Résidence Royale ou palais d'été de feu Sa Majesté Mohammed V comprend à l'étage une salle de réception qui s'ouvre sur les nombreuses terrasses et l'extérieur. Elle est agrémentée de deux piscines, une sur la grande terrasse qui borde la lagune et l'autre au 1er étage. Tout autour des points d'eau, on prenait salon pour la collation. Des midas (grand plateau) étaient disposés et s'agrémentaient de thé, pâtisseries et fruits pour le plaisir des yeux, sans oublier d'exalter les sens.

Oualidia_Palais_de_Mohamed_V

Palais de Sidna - Mohamed V                          Clic sur la photo pour lien

Mohammed V est né le 10 août 1909. Il fut intronisé le 18 novembre 1927 à l'âge de 17 ans, à la place de ses deux frères aînés, choisi par les autorités françaises, du temps du Protectorat.

Le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef l'a fit construire pendant la première partie de son règne. Il aimait y séjourner l'été, dans les années 40-50, en famille, loin de l'agitation politique.

Il fut destitué puis exilé en Corse, puis à Madagascar jusqu'au 20 août 1953. Les autorités françaises ramenèrent le sultan au Maroc et l'indépendance vint le 2 mars 1956.

Mohamed_V____FES_en_1943

Mohamed V   FES 1943         Clic sur la photo pour lien DAFINA.net

Ce village de pêcheurs côtoyait sa Majesté (grand-père de l'actuel roi) qui venait goûtait aux joies des bains de mer parmi les estivants. Il était très moderne. Ses filles : Lalla Fatima, Lalla Aicha, Lalla Malika et Lalla Nuzha, en maillot de bain, deux pièces, l'accompagnaient. Il avait cinq enfants de son deuxième mariage : Lalla Aicha, Moulay Hassan II, Malika, le Prince Moulay Abdellah et Lalla Nuzha. De son troisième mariage, il avait une fille Lalla Amina. Elles étaient naturelles, les cheveux lâchées au vent, la gaieté habillée leur regard. Plongeon, nage ouvraient leur quotidien. Les gardiens (mokhaznis) surveillaient de loin.

Aujourd'hui, sur la plage les jeunes filles sont en hijab (voile de la femme mulsumane. En Islam, cette prescription divine permet de préserver sa pudeur et sa chasteté en ramenant le voile sur elle, pour ne pas présenter leurs atours devant le regard baissé des hommes afin de garder leur dignité. Seules les mains et le visage peuvent paraître).

Oualidia_Palais_de_Mohamed_V__Vue_02

Hassan II, le prince héritier se rendait aux soirées dansantes organisaient à l'hôtel l'hipoccampe qui jouxte la demeure.

Une rumeur dit que Mohamed V était un amateur de sardines grillées et qu'il trouvait dans ce lieu la qualité requise. Sur la plage d'Oualidia, on mange des araignées de mer grillées par les pêcheurs.

Voici la recette et rien de plus simple.

Araignées de mer
Verser des cendres dans un creux fait dans le sable de plage
Laisser cuire 5 min. d'un côté, retourner et attendre quelques minutes, puis déguster

Huitres gratinées
6 huitres par personne
Faire fondre 1 cuillère de beurre, puis mélanger avec une 1/2 cuillère de farine, mouillez avec 40 cl de lait. Tourner régulièrement, saler, poivrer.
Dans une poêle, faire dorer les amandes effilées. Saupoudrer en les huîtres.
Verser la béchamel sur les huîtres, mettre du fromage râpé et au four 2 min.
Servir chaud

Msemen (crêpes chaudes)
Pour 4 personnes
Mélanger 200 gr de farine, 1 c. à café de sel et 25 cl. d'eau
Laisser reposer dans un torchon humide 45 min.
Faire fondre 50 gr de beurre et 10 cl d'huile
Imprégner vos mains et diviser la pâte en quinze petites boules
Aplatir la boule en forme de rectangle
Repliez la plusieurs fois en rajoutant sur chaque pli le mélange beurre-huile
Laisser reposer les carrés 20 x 20
Aplatir le premier carré et faire cuire dans une poêle
Servir bien chaud,  c'est délicieux avec du miel

Le palais ne vit que par les souvenirs des oualidis. Hassan II, après la mort de son père, en 1961 n'y revint plus. De l'état d'abandon, les dégradations n'échappent pas à l'oeil.

L'oeil justement qui au delà de la mer, au delà de la dune, voit la tombe du Marabout Sidi Daoud qui protège les enfants, les pêcheurs.

Entre deux baignades, vous pouvez aller visiter, au bord de l'océan, six grottes qui égrénent leur nom : "La portugaise", etc.  Elles se situent à l'emplacement où Hanon débarqua de son périple. Hanon était navigateur cartaginois. Il aurait débarqué sur la lagune d'Oualidia qui constitue un port naturel. Il logea dans l'une d'entre elles, connue sous le nom de "Ghar Hammou El Gazhi".

Cette charmante station balnéaire ne vit que l'été pour ses plages. Il est parfois difficile d'y trouver logement car la population est multipliée par 10 en été. En dépit d'un plan de développement durable pour préserver la lagune et protéger le domaine ostréicole, l'urbanisation y est aussi galopante qu'irréfléchie. C'est le chaos car le progrès est sans mode d'emploi. De ce fait, les eaux usées se déversent à même les rues et forment des marécages où se prolifèrent les moustiques. Depuis le départ des français, aucune structure semble possible et ce processus est destructif et ne fait que rendre caduque le projet de tourisme et d'économie sociale avancé par la politique nationale. Du coup, au dessus du palais de Mohamed V se trouve des habitations anarchiques. Soupirs, désolation légitime, cette lagune se voit en 2010 redistribuée par un nouveau découpage administratif et quitte la province d'"El Jadida" pour celle de "Sidi Bennour". Une station d'épuration des eaux usées doit voir le jour, prise en charge par le Département de l'Eau et l'Environnement.

Septembre est là, sans touriste, la plage dorée par le soleil nous incite à faire une halte. Nous nous installons dans la baie pour profiter du spectacle de ce lieu magique avec l'océan en toile de fond. Nous nous offrons le repas tant attendu en achetant quelques oursins à un gamin habitué des lieux. Pour quelques dirhams, un plateau se présente. Le temps court, c'est les vacances. Croyez-moi ou non, je me sens heureuse durant cette parenthèse. Je me sens suspendu, à l'écart de la société, en marge de devenir bohême, à l'abri de la famille. Les vagues effacent le passé et laissent un présent serein.

Les adeptes de sports de glisse trouveront un jeu de vagues qui les charmeront sur la plage "Tomato Beach" (13 km au sud d'Oualidia) qui est fermée par deux gros rochers qui filtrent la houle et permettent de s'entraîner ou de débuter en attendant d'affronter les célèbres vagues de Ras Lafaa (Safi) classées parmi les 10 plus grosses du monde).

La nature reprend ses droits dès septembre. A l'autre bout de la baie, une autre plage sert de mouillage aux barques des pêcheurs. La pêche se pratique ancestralement. Les bateaux s'approchent de la rive suivant la cadence des vagues. Puis l'ensemble des pêcheurs sautent et aidés par les autres pêcheurs, portent la barque sur le dos à l'aide de gros rondins de bois, jusqu'au sable. La pêche ramène chaque soir une cinquantaine de pêcheurs quand la houle ne les fait pas renoncer à leur journée. Ils s'engagent dans la passe en choisissant la bonne vague. La criée est à même la plage. Chaque pêcheur marchande sa prise qui fournira les restaurants locaux ou des restaurants ambulants qui vous font grillés le poisson à même le sol pour une dégustation.

Oualidia_Retour_de_p_che

Le port, la pêche

Mustapha est pêcheur quand le temps le permet. Les autres jours, il offre ses dons de masseur-kinésithérapeute qui lui ont été légués par son grand-père. Il soigne les articulations douloureuses en massant le corps avec de l'huile d'argan. Il aussi le titre de "Mustapha, le prince des grottes" tant il les connaît. Il s'improvise alors comme votre guide pour vous les faire visiter.

OUALIDIA_Retour_de_p_che_03

Le dépassement

1_246_OUALIDIA_Retour_de_p_che

Retour de pêche

OUALIDIA_Barques_01

Plage des barques       

A marée basse, quand la mer se retire, les vaches vont paître dans les schorres situés sur des îlots et règlent leur satieté durant les six heures de reflue sur ce tapis de végétation. Les femmes dépendent également des cycles de marées et courants qui rythment leurs heures. De loin, on aperçoit leurs tâches colorées qui accompagnent les troupeaux. Ce sont les habitantes qui vont laver leur linge dans les creux des cailloux qui comportent des sources d'eau douce situées vers le palais royal et des résurgences d'eaux douces sous-marines. Elles profitent du ressac pour rincer leur vêtement.

Oualidia est réputée également pour sa chasse. Il y a des battues de sanglier durant la saison de mars-avril.

Des bassins d'ostréiculture sur les berges de la baie (production aquacole : 200 tonnes/an) se situent à l'entrée Nord. Ils comprennent 8 parcs ostréicoles ainsi qu'un parc à palourdes. Les naissais viennent du bassin d'Arcachon (France) et sont développés dans la lagune. Dans les années 80, ils provenaient du Japon.

Les marais salans sont célèbres car ils conjurent le climat, la topographie et la géologie pour leur production.

Oualidia_Marais_salans

Marais salans        Clic sur la photo pour aller sur le lien

La lagune s'étend sur 4 km. C'est le paradis de la faune. Les oiseaux viennent sur les îlots, aussi vous pourrez admirer le ballet des flamants roses, des barges, spatules, goélands, hérons cendrés, grands cormorans et échasses.

Oualidia_Marais_salans_02

Marais salans        Clic sur la photo pour aller sur le lien

L'eau est peu saline par le fait des sources. Sa température est fraîche également par l'apport d'eaux douces et l'intrusion des marées qui jouent un rôle hydrolique dominant.

La kasbah de Moulay El Oualid ben zidane, dernier sultan de la dynastie sadienne, fut construite en 1634 qui a donné son nom à la ville. La dynastie des Saoudiens a régné de 1554 à 1659. C'est à cette époque que le Maroc prit son nom qui serait la contraction de Marrakech. Auparavant, il s'appelait Maghreb el aqça ou Maghreb extrême. Oualidia a vu le passage des phéniciens, des romains et des portugais.

Les ruines de la cité portugaise date du Vè siècle. Des murailles des remparts sont flanquées de dix-huit tours. Seulement trois portes sont visibles. Elle fut ruinée une première fois en 667 et reconstruite sur les ordres du Sultan mérinide. Elle subit une seconde destruction et fut ruinée à jamais.

Cette année, le roi Mohamed VI a signé une convention pour la préservation de la lagune.

Cette commune est le refuge de nombreux artistes comme le peintre anglais Bill West.

Notes

Le palais a été fermé au public et les axes murés. Une garde a été déployée de jour comme de nuit.
Lecture "Arietta" de John Knittel écrit à Oualidia, en 1956. C'est l'histoire d'une jeune allemande mariée qui fait la connaissance d'un anglais. Le roman se déroule dans ce village de pêcheurs, qu'est Oualidia.

Ensoleillement

300 jours dans l'année. Sans vent (Essaouira) et sans brume (Agadir), mais un flot de touristes en été, à éviter.

OUALIDIA_Barque_de_plaisance

Barque de plaisance

Ou dormir

Luxe >> Riad La Sultana

OUALIDIA_Riad_La_Sultana

OUALIDIA_Riad_La_Sultana_02 OUALIDIA_Riad_La_Sultana_03

Ou manger

L'araignée gourmande

Situation

Entre El-Jadida (La nouvelle, appelée par les romains "rusibis", plus tard par les portugais "Mazagan" et du temps du protectorat, Lyautey a dit qu'elle était le "Deauville" du Maroc) et Safi
A 78 km au Sud d'El-Jadida
17
0 km de Casablance
212 km de Marrakech

 

Plan_OUALIDIA

Oualidia_vue_a_rienne

Clic sur la photo pour lien

A voir

Asilah |

El Jadida >> Les fameuses citernes à arcades. El-Jadida en hommage à Saint-Exupéry  |  Azemmour >> Ville blanche en front de mer |

Essaouira |

Marrakech  | Place Jemaa-el-fnaa | La Mamounia  | La Menara | Les jardins Majorelle  |

Le Grand Sud  | Ouarzazate  | Vallée de Dadès  | Gorges de Dadès  |  Gorges de Todra  |

Les villes Impériales  | Fès

Agadir  |  El Ghezia, la plage bleue  | Lagune de Knéfinis  | Laayoune  (lac salé)  | Amtoudi (grenier à grains et gorges)

Bibilographie

Voyages août/septembre 2010 et mai 1989

______________________________________________________________________________________________________________
d'autres articles,

Vous aimerez peut-être :

 

    CRIT_dentaire__2010__Equipe_de_Marseille  Chemin Cérémonie religieuse Pélerinage Sarah 2010

    Rose_Pierre_de_Ronsard

    IMG_0111 Diane d'Ephese Villa d'Este
    Signal
    CRIT Dentaire

    Beauduc
    CAMARGUE

    Marie Sarah
    CAMARGUE
    Pierre de RONSARD
    ou la douce vie
    Courtiser VENISE
    Merveille de la nature
    Diane d'Ephese

     

........................
Carnet de voyages
Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
Arabe,   
Parution de l'article,  30 septembre 2010
Mise à jour  : 30 septembre 2010

 

 

                   Répondre

            

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>