Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

07 avril 2018

Rhodes, entre mythe et réalité

 

 <<  Précédente |AAccueil | Suivante >>

Pourquoi s'éclairer sur l'histoire de la Grèce par ce séjour à Rhodes ? Car Rhodes, c'est l'effigie d'Hélios, le dieu Soleil.

Colosse de Rhodes gravure

Dans la Grèce antique, Zeus fêta sa victoire contre les Géants et les Titans. Les Géants sont les fils de Gaïa, la Terre fécondée par le sang d'Ouranos que Cronos venait de mutiler.

Zeus s'installa comme le Maître et partagea le monde avec ses frères Poséidon et Hadès. Zeus obtint le ciel, Poséidon : la Mer et Hadès : le Monde des ombres.

Zeus décida de partager avec les Dieux d'Olympe, les îles. Zeus oublia lors de la distribution d'attribuer à Hélios une île. Hélios, Dieu du Soleil se présenta à l'Olympe et demanda que la prochaîne île qui surgirait de la mer Egée lui soit pourvue. Elle fut nommée Rhodes, en l'honneur du prénom de son épouse. Rhodè était une nymphe, fille de Poséidon et de Amphititre. Poséidon eut six fils et une fille Rhode.

Hélios est aussi connu car il menaça les compagnons d'Ulysse qui mangèrent des boeufs sacrées alors que le troupeau ne devait jamais diminuer car ces bêtes représentaient les 700 nuits et jours de l'année lunaire.

Sa statue, représentée un colosse d'une hauteur de trente deux mètres qui montait la garde à l'entrée du port de Rhodes. Elle fut l'oeuvre de Chares Lydons, élève d'un grand sculpteur qui édifia la plus grande statue à Tarente, avec la naissance du Colosse de Rhodes.  Elle fut érigée ves -292 mais ne résista pas au tremblement de terre survenu en -227. Les genoux pliaires, cassée, elle s'effonda et tomba dans la mer.

Unique car c'était la sixième des sept merveilles du monde antique qui se situe sur le pourtour méditerranéen et l'Asie mineure.  Le Colosse de Rhodes régna 56 ans. Dès sept merveilles, c'est celle qui eu la vie la plus brève. Dans les sept merveilles de l'Antiquité, il y a la Pyramide de Kéops (Perse), le Phare d'Alexandrie (Egypte), les Jardins de Babylone (Irak), la Statue Chryséléphantine de Zeus à Olympie (Grèce), le Mausolée d'Halicarnasse et le temple d'Artémis (Turquie). Des sept, cinq des monuments appartenaient à l'empire grec.

Ses vestiges restèrent sur place jusqu'en 654 après J.-C. mais furent emportés lors de l'invasion des Arabes sur le dos de 900 chameaux par la suite.

Cette statue fut érigée en souvenir de la résistance victorieuse menée par Démétrios Ier Poliorcète (-305), descendant d'Alexandre Le Grand. Son armée était constituée de 40 000 soldats. C'était le troisième siège subi par l'île en moins de 30 ans.

Sa construction demanda douze années de labeur, car son squelette fut conçu en bois, recouvert d'un assemblage de bronze, poli pour luire au soleil. La base de la conception comprend pierre, fer et cuivre.

Son emplacement est le fruit de plusieurs étude qui dénoncent sa situation première comme porte d'entrée du port. Des recherches démontrent que l'entrée du port équivaut à 40 mètres de large et qu'il est donc impossible que cette statue fut conçue en ce lieu. Il est donc suggéré qu'elle se situait sur les hauteurs de l'île. Une autre théorie vous invite à la situer à l'entrée du port militaire.

Le Colosse de Rhodes fut la principale source d'inspiration de la Statue de la Liberté.

L'emplacement des jambes est actuellement représenté par deux colonnes surplombées par une biche et un cerf. La biche est nommée Elafina et le cerf, Elafos. D'après la légende, les biches chassèrent les serpents de l'ïle.

 

Vestige de colonnes

 

Rhodes est la plus grande île de l'archipel du Dodécanèse (ou Dôdekánêsa, en Grec : Dôdekánêsa ou Δωδεκάνησα) qui regroupe plus de 160 îles. Sa situation géographique la rend proche des côtes de la Turquie. Elle est seulement à 19 km des côtes turques.

L'empire Ottoman est fondé par les turcs à la fin du Moyen Age, sur les ruines de l'empire byzantin. A la suite de cette conquête et de la fuite de l'ordre des Chevalliers, Saliman II veut régler la problématique de l'Occident qui est dominé par l'empereur Charles Quint. Saliman noua une alliance avec François 1er. Révélée, cette alliance fit scandale chez les chrétiens. Saliman mourut en 1566, juste après son épouse Roxelane.

 

" Quelle joie pour l'homme à qui il a été donné de voguer avant sa mort sur les eaux de la mer Egée. Ce monde réserve bien des joies - les femmes, les fruits, les idées - mais fendre les flots de cette mer-là en murmurant le nom de chaque île, (...) je ne crois pas qu'il existe une joie plus capable d'ouvrir au coeur de l'homme les portes du paradis. Nulle part ailleurs on ne quitte aussi aisément, aussi sereinement, le réel pour le songe. " N. Kazantzaki.

 

 

 

Rhodes a été conquise depuis la nuit des temps par les Phéniciens, les Crétois Minoéns, les Doriens, les Romains et les Turcs. Barberousse (Soliman le Magnifique), le grand amiral des ottomans vaincu les Hospitaliers en 1522.

 

Toiture

 

Rhodes (ou Ródos, ou Rhodos, en Grec : Ρόδος)  est scinte de remparts longs de 4 km édifiés en XIIIème siècle et par un grand fossé. La vieille ville possédait un grand temple et de vieilles rues pavés dont la rue des Templiers, trace du passage des chevaliers de Saint-Jean.

 

Rempart

 

La rue des Templiers (Ippoton) est à elle seule toute l'histoire de Rhodes. Elle impose par ses 6 mètres de large où de part et d'autres se logent les auberges des Chevaliers d'Italie, de Provence, d'Auvergne, de France, d'Angleterre, d'Allemagne et d'Espagne qui par la suite fut divisée pour les membres ibériques d'Aragon et  de Castille en 1462.  Elles sont au nombre de sept.  Ces Chevalliers de Saint Jean de Jérusalem ont été expulsés de la Terre Sainte à partir de 1309.

 

Rue des Chevalliers

 

La rue des Chevalliers était empruntée pour se rendre à l'Acropole. Les Chevaliers occupèrent la ville de Rhodes durant 213 ans, jusqu'en 1522. La ville fut livrée au Sultan Soliman le Magnifique par le dernier Grand Maître "Villiers de Lisle Adam". Les Chevaliers quittèrent Rhodes pour s'installer à Malte en 1530 et prirent le nom de "Chevaliers de l'Ordre de Malte". L'ordre était composé de Chevaliers, militaires qui appartenaient à la noblesse ; mais aussi des Frères infirmiers qui étaient des roturiers et des Ecclésiastiques. Les membres de l'Ordre étaient élu par le Grand Maître. La langue de l'Ordre était le latin pour les écritures et la langue française pour converser. 19 Grands Maîtres se succédèrent à Rhodes. En 1798, Bonaparte les destitua de Malte.

 

IMG_0436

 

Les auberges étaient des maisons où les membre d'une même confrérie se réunissaient.

Rhodes fut reconstruite aux IIIème siècle suite au tremblement de terre.

 

Ruelle

 

Rhodes est classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1988.

Rhodes fut occupé par l'Empire Turc Ottomane jusqu'en 1912. Puis elle fut conquise par l'Italie en 1911-12 (traité de Lausanne). Une lutte contre la domination étrangère n'aboutit pas et elle fut mise sous l'autorité britannique jusqu'au 7 mai 1948. En 1949, l'île fut rattachée à la Grèce.

 

Port de Rhodes XVème siècle

La ville de Rhodes est divisé en trois quartiers :

- Collachium est le nom du quartier fortifié.

- Hora : quartier juif,

- Le château aussi appelé Collachium (couvent) est la partie basse de la vieille ville réservée aux chevalliers.

 

En dehors des murailles, le bourg (borgo) s'étend.

Le Palais des Grands Maîtres fut bâti sur les ruines d'un ancien temple consacré à Hélios, "L'acropole". Il est une forteresse du XIVème siècle de style gothique provençal. Long de 80 mètres sur 75 mètres de large, il est de forme rectangulaire. Sa façade donne des airs du Palais des Papes à Avignon (France). L'entrée principale est bornée par deux tours rondes.

 

Le Palais des Grands Maîtres

IMG_0258

 

Ce grand bâtiment était la demeure du Grand Maître, des Chevalliers de Saint Jean.

 

Voici la statue "Laocoon". Elle représente Laocoon, prêtre troyen avec ses deux fils. Ils sont attaqués par des serpents. Cette scène est décrite dans l'Odyssée et l'Eneide.

Cette statue de marbre est une copie de celle du vatican (Rome).

 

Statue Laocoon

 

Les appartements sont à l'étage. La salle des Neufs Muses possède une mosaïque de l'époque hellénistique qui représente les bustes de ces neuf muses.

Dans la salle des colonnades, le plafond est soutenu par deux grandes arcades.

 

IMG_0241

IMG_0223

IMG_0232

 

 

 

 

IMG_0236

 

 

IMG_0237

 

 

IMG_0261

 

En 1806, Chateaubriand en visite à Rhodes atteste de l'état du palais, suite à effondrement. Le palais d'origine fut détruit en 1896 par une poudrière qui était enfouie dans les sous-sols. Il fut reconstruit par les Italiens, lors de leur occupation tel qu'il était sous Hélion de Villeneuve. Sa reconstruction se termina en 1939 sous Mario de Vecchi. Il devint la résidence d'été du Roi Victor Emmanuel III et accueillit Mussolini. Il ressemble plus à un château fort qu'à un palais. De style sobre, l'ensemble paraît vide malgré le mobilier italien qui l'orne.

 

IMG_0263

 

 

IMG_0242

 

 

IMG_0245

 

 

IMG_0264

 

Il est composé de tours crénelées et de machicoulis. Lorsqu'on traverse l'enceinte, la vue s'arrête sur la grande cour où des arcades nichent des statues d'empereurs romains. Ces statues proviennent de l'Odéon de Kos. Sur deux côtés, de grands escaliers au volume remarquable attirent le regard. L'escalier Est mène à la loggia Nord de l'étage. La cour est  de dimension imposante, soit 50 mètres sur 40 mètres.

 

IMG_0207

Derrière les statues, se trouvent les silos.

 

IMG_0260

 

 

IMG_0265

 

 

Sous la domination turque, le palais fut transformé en prison.

 

IMG_0220

 

 

IMG_0219

 

On peut y admirer des mosaïques de Kos. Des mosaïques héllénistiques et romaines ornent le sol. La plus connue est celle de "Méduse" qui représente la Gorgonne mythologique avec sa chevelure enlacée de serpents (1). Mais, ne manquez pas d'admirer celle des neufs muses (2) ou bien celle des dauphins. Une des mosaïques représente la déesse Gaïa, alanguie avec à sa droite Poséidon, Dieu de la mer qui tient un trident (3).

(3)Gaïa alanguie, à sa droite Poséïdon avec son trident

 

 (1)

Méduse, représentation de la Gorgonne mythologique(2)

IMG_0259

IMG_0240

IMG_0231

IMG_0235

IMG_0230

IMG_0248

IMG_0215

IMG_0212

IMG_0210

Au rez-de-chaussée se trouve les réserves, à l'étage les appartements.

IMG_0249

 

IMG_0251

 

 

IMG_0255

 

 

IMG_0257

 

 

IMG_0274

 

L'hôpital des Chevalliers se situe en bas de la rue des Chevalliers, il est actuellement occupé par le Musée archéologique. Les travaux débutèrent en 1440 pour une durée de 40 ans.

En 1522, les malades vinrent en aide aux Chevalliers pour repousser l'invasion du Sultan Soliman.  Au bout de six mois de siège, l'île fut sur l'emprise des turcs.

On y rentre par une grande cour intérieure.

 

IMG_0345

 

 

 

IMG_0348

 

IMG_0350

IMG_0356

 

IMG_0351

 

IMG_0353

 

IMG_0352

 

Mosaîque -Musée archéologique

 

 

 

Lion -Musée archéologique

IMG_0415

 

IMG_0417

IMG_0346

IMG_0403

IMG_0374

IMG_0380

 

IMG_0389

 

 

IMG_0396

 

 

IMG_0398

 

 

IMG_0414

 

 

La visite d'un des deux Acropolse de Rhodes permet d'admirer le temple d'Apollon Pithia, mais aussi un stade et un petit théâtre. Le temple de Zeux polliarque et de sa fille Athéna sont un assemblage de pierre en ruine. Un peu plus bas, le temple d'Apollon Pythien est représenté par trois colonnes doriques relevées. Il jouxte un sanctuaire à Artémis. L'ensemble immortalise cette civilisation.

La tour de l'Horloge

Le Parc -La tombe de Saint Jean-

 

Il existe à Rhodes, 14 mosquées dont celle de Soliman.

La Mosquée Soliman le Magnifique

Elle se situe à l'angle de la rue Socrate.

Elle fut érigée en 1522 en l'honneur de la victoire du Sultan sur les Chevalliers. Bâtie sur les ruines de l'église byzantine des Saints-Apôtres, elle fut la plus importante mosquée de Rhodes. Malgré qu'elle fut reconstruite aux XIXème siècle, elle se délabra. 18 années de restauration permirent de l'ouvrir au public en 2005. Le minaret fait 34 mètres de haut.

De couleur ocre foncée, elle ne passe pas inaperçue.

Passer le portail d'époque "Renaissance italienne", la visite commence par le vaste dôme central, puis les allées latérales aux coupoles. De loin, le minaret conçu en pierre sert de repère au même titre que les phares.

 

Mosquée

 

La Mosquée Radjep-Pacha-Djami est l'héritage de la période ottomane. Elle fut construite en 1588, place Dorieos. Elle a donc 330 ans. Elle est de style byzantin, classée la plus belle mosquée de Rhodes.

Elle est laissée à l'abandon.

Attenant, une fontaine où les musumans faisaient leurs ablutions.

 

IMG_0275

Mosquée Djami Moustafa

De la rue Zininos qui mène à la place Arionos s'élève la Mosquée Moustafa. Elle date du XVIIIème siècle.

La Mosquée de Mehmet Aga est en bois, peint d'ocre. Elle se situe dans la rue Socrate, à mi-chemin à l'angle de la rue Fanourios.

Le mot "aga" représentait le commandant d'une garnison ottoman.

 

IMG_0344

 

La Mosquée Murat Reis

Elle se situe derrière la capitainerie. Attenant, le cimetière musulman sous le couvert d'eucalyptus.

La bibliothèque turque

De l'autre côté de la rue Ipodamou, se trouve la bibliothèque turque d'Ahmet Avuz. Elle fait face à la Mosquée de Soliman.

Elle fut construite en 1794. On peut y découvrir la chronique du siège de Rhodes, ainsi que des manuscrits arabes et persans. Elle conserve des manuscrits turcs, arabes et persans. On peut observer deux corans décorés d'enluminures qui datent de 1412 et 1540.

Maison de Lawrence Durrell

L'auteur vécut dans la villa "Louis" à Sommières, pas loin de chez moi. Il y décéda en 1990, d'une crise cardiaque à l'âge de 78 ans.

Mais, Rhodes, île de la Rose, fut également son point d'attache. Il s'y installe de 1945 à 1947 dans la villa "Cleobolos". Il trouve la sérénité dans les îles grecques. "Vénus et la mer", ouvrage écrit en 1953 est un hommage à Rhodes.

La rue "Socratus" monte vers la mosquée "Soliman le Magnifique". Cette rue est un vrai bazar.

La rue Fanouriou

La rue Ergiou est une référence pour les baroudeurs car elle abrite une auberge de jeunesse.

L'esplanade Mandraki

Le quartier turc se concentre vers la rue Hippodamos. Chaque ruelle est ornée d'arcs-boutant. Cette barrière antisismique donne son caractère médieval.

Le hamman fut construit en 1765 par Mustafa Pacha. Il se situe sur la place Arianos. Réservé au départ pour l'aristocratie turque, désormais il accueille les familles grecques ainsi que les touristes. Une salle est réservée pour les femmes, l'autre pour les hommes.

Auparavant sur ce lieu se trouvait la chapelle des Franciscains, proche du tombeau du Grand Maître "Robert de Juillac" (+1377).

 

Le théâtre de plein air

Dans la rue Andronicou, des manifestations de plein air ont lieu.

L'agora Néa est le quartier du marché moderne qui se situe vers le port. L'entrée du marché est un dôme.

Portes des Canons, Sainte Catherine, d'Amboise, Saint Antoine

L'hôtel de ville fut construit par les italiens, il est de style baroque.

La place d'Hippocrate comprend une fontaine surmontée d'une chouette, mais aussi le baillage du commerce qui servaient de la salle de rencontre, de bureau d'inscription ou de tribunal de commerce.

Le théâtre des danses populaires

 

Statuaire -Rhodes-

 

Les églises côtoient les mosquées dans la vieille ville.

Les ruines de Sainte Marie du Bourg sont composées de trois absides qui subsistent depuis le bombardement de la deuxième guerre mondiale.

L'église St Phanourios (XIIIème siècle) dont le Saint Patron est dédié aux choses perdues ! Comme le blog "Impasse des Pas Perdus". Cette église est orthodoxe. Les chandelles sont de mises, elles sont conçues en cire d'abeille, les mêches sont de coton. Durant l'occupation ottomane, elle fut transformée en mosquée "Pial-el-Din"

Eglise "Demirli Djami"

Derrière un porche gothique, se trouve les ruines de l'église "Demirli Djami" qui datent du XIVème siècle. Sa conception est en forme de croix.  Elle est décorée de fresque. Lors de la seconde guerre mondiale, elle fut détruite par les bombardements anglais.

L'église "St Jean de Collachio" se situe entre la mosquée "Saliman le Magnifique" et le Palais des "Grands Maîtres".

Port Kolona

Face à la porte de la mer, entrée principale de la cité médievale, des bâteaux mouche offrent leur étal aux touristes. C'est le port Kolona où mouillent de beaux voiliers et où se rafraîchissent les plaisanciers. La flamme est la représentation de la vie des fidèles.

 

IMG_0197

 

Sur le port Saint Nicholas, se situe des moulins à vent. Il y en avait treize auparavant, seuls trois ont résisté au temps mais l'on peut voir les vestiges des anciens en parcourant la ville orientée vers la mer. Ils servaient à moudre le grain en partance du port.

 

IMG_0450

 

Les fontaines sont nombreuses à Rhodes. La distribution de l'eau par les fontaines était très prisée par la société Ottomane. Elles sont souvent décorées d'un motif floral.

Les thermes de Kalithéa

Ils se trouvent à une dizaine de kilomètres de la ville de Rhodes. Ils furent édifiés par les italiens. Ils sont d'un mélange de styles "Art Déco" et oriental. Un peu plus bas, une jolie crique.

Ou boire ?

Le jardin "Socratous" est un lieu charmant pour boire un cocktail.

Ou manger ?

Restaurant Yiannis, une cuisine maison, un service de qualité pour un prix respectable. La famille est de l'ïle de Karpathos, la mamie est vêtue du costume traditionnel.

41, rue Platonos

Yiannis -restaurant-

 

Combien de jours pour visiter Rhodes ?

Un séjour de 3 jours semble approprier dans la vieille ville.

Les prix pratiqués dans cette ville sont plus chers que dans les autres lieux.

 

Les trois cités sont "Lalissos", "Kamiros" et "Lindos".

Bibliographie

Voyage septembre 2017

.......................

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

Vous aimerez peut-être : 

 

La Plagne 1250-3250 m IMG_0643 Le_Christ_bienveillant_de_Tignes

Meg_ve_ALLARD_Illuminations

2_Alpes_07  

La Plagne,
domaine de l'bondance

Peysey-nancroix

Tignes Megève L'Alpe entre
les "2 Alpes"

 

 ...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution : 7 avril 2018
Mise à jour  : 7 avril 2018


                  Répondre                  

 

 <<   Précédente |AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 17:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 janvier 2016

Fragments de Saint-Pétersbourg

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

 

Pétrograde, hier. Aujourd'hui, c'est Saint-Pétersbourg avec la Néva sans les Tsars.

Pierre Le Grand a décidé que la capitale serait sur la Néva et se nommerait par son Saint Patron : Pétersbourg (Saint Pierre). Il l'a rêvé et a créé Sankt-Petersbourg sur les rives de la Mer Baltique.

Armoiries de la Russie

Représentées par un aigle d'or bicéphale, repris de Bysance mais dont la symbolique représente la Russie de l'Europe et d'Asie. L'aigle tient le pouvoir et le sceptre entoure un écu de couleur rouge sur lequel figure l'image de Saint Georges qui terrasse un dragon.

La russie couvre 17 millions de km2 ce qui représente 31 fois la France. Sa capitale est Moscou et est la ville le plus peuplée du pays. Au niveau tourisme, l'exemple est pris sur la France qui est le pays le plus visité du monde. Si l'allègence se faisait au niveau des visas, la Russie pourrait escompter une ouverture plus fluide et donc espérer une croissance de son tourisme. La Russie recèle des trésors historiques qui font la part belle à la gastronomie, une des curiosités étonnantes à ne pas manquer !

 

Expression" En vérité, nous vivons ici dans un paradis. "
Pierre le Grand, 1706


 

C'est l'hiver, et nous entreprenons notre voyage à Noël. Cette destination m'était secrète, je l'attendais, dans le creux de ma mémoire, ce fut un cadeau enchanteresque. Le réveil du rêve, c'est ouvrir ses yeux sur cette vision qui quitte la pensée pour s'éclairer devant le somptueux, le féérique.

Je couche ces lignes, pour me souvenir de cette destination ravissante. Je songe à ma surprise devant cette ville qui représente le génie de cette nation avec sa grande avenue Nevski au goût esthétique et qui scintille de mille éclairages en cette période d'hiver. L'oeuvre de Pierre Le Grand est aussi majestueuse que les oeuvres recelées dans le Musée l'Ermitage. L'avenue est parsemée de palais dans les styles baroque ou néoclassique conçus par l'architecte Francesco Rastrelli, de cafés aux souvenirs des années folles qui rappellent la frivolité, la légereté de ce modèle romantique qui s'oppose au "puritanisme" des Moscovites.

Mais cette année, l'hiver a perdu le Nord. Les Slaves prennent le soleil sur le chemin de ronde, statufiés comme les sphinx qui ornent la jetée. Le mythe de la ville gelée, dont les eaux solidifiées ont permis de créer cet empire semble incongru avec le réchauffement climatique.

Cathédrale Saint Sauveur sur le Sang Versé
Cathédrale Saint Sauveur vers le Sang Versé

Auparavant, la Russie était un pays presque entièrement construit en bois. C'est au Règne de Pierre 1er le Grand, que Saint-Pétersbourg fut édifié en pierre, soit au XVIIIème siècle en l'an 1703. Elle fut construite au fond du golfe de Finlande, à l'emplacement d'un fortin suédois. En 1713, elle devient la capitale. Le delta est divisé en plusieurs îles de tailles différentes qui s'inondent lors de la débacle. Il a fallu draîner, abattre la forêt marécageuse, creuser des canaux, construire, avec des briques ramenées de Hollande. L'ensemble ordonné sur des pilotis quadrillé par des canaux et plus de 600 ponts.

Fenêtre OpéraFenetre de l'Opéra de Saint-Petersbourg

Une ville a plusieurs noms qui lui prévaut la définition de palimpseste.

 

 

ExpressionTout peut changer à Pétersbourg, hormis son climat.
I. Brodsky, Guide d'une ville re-nommée


 

Une ville maritime et opposée à la terrienne Moscou.

Mascotte de Noël de l'Hôtel Kempinski à Saint-Pétersbourg
Hôtel Kempinski à Saint-Pétersbourg

Tsaritsyne fut fondée au XVIème siècle à la confluence de la rivière Tsarista et du fleuve Volga, dans le sud de la Russie. Son nom veut dire "rivière jaune", dans la langue tatare.

Pouckine décrivait cette vie mondaine au mouvement lyrique dans ses poésies. Le faste des palais, des théâtres qui présentent les créations artistiques au fur et à mesure des changements de saison font la métamorphose de cette ville. Son rêve est isomorphe à la réalité de notre siècle et de mes propres rêves. Le rêve où s'endort chaque soir ma pensée, représente les pin-up du milieu sensiblement libéral qui laissent traîner derrière elles, un léger parfum de scandale du aux moeurs jugées très libres pour l'époque. Elles font partie des nombreuses campagnes menées pour l'émancipation des femmes, lesquelles ont eu des répercussions quelques années plus tard, en 1917 par des grèves qui entrainèrent la Révolution Russe.

Hôtel KempinskiHôtel Kempinski (Saint-Pétersbourg), entrée
Accueil chaleureux, personnels qualifiés, prestations à la hauteur de nos attentes.

 

L'on dit que les ouvriers bolcheviques furent des abeilles laborieuses pour la création de cet empire qu'est Saint-Pétersbourg. Dévoué, le peuple russe et sans limite, à son Tsar. Il ne faut pas oublier que cette ville est bâtie sur des pieux et qu'il y a plus de morts de la population civile dans ses fondations que de pieux. Sa relative notoriété fut donc construite au détriment de l'humain.

 

ExpressionLe communisme, disait le camarade Vladimir Ilitch,
c'est "le pouvoir des Soviets plus l'électrification de tout le pays".


 

Je rôdais parmi les tableaux de l'Ermitage, l'éducation artistique est primordiale en Russie. La musique est souvent invitée à accompagner les soirées, les cérémonies officielles de la famille impériale. Sa grande richesse vient de Catherine II qui a rassemblé autant d'oeuvres des artistes de son temps.

Nicolas II prit le titre de souverain, après le décès de son père Alexandre III, de la famille Romanov. Alexandre II sucomba en 1881, il est le père de Nicolas, son fils aîné, et d'Alexandre III. Le premier monarque fut "Ivan le Terrible" Ivan IV Vassiliévitch (1530 1584) de la dynastie des Rurikides, avant la deuxième dynastie des Romanov, en 1613. Son pouvoir était sans limites, en s'appuyant sur des groupes sociaux inférieurs. Il a traversé les siècles par son image de souverain sanguinaire. Poutine a le goût de cet état fort que symbolise "Ivan le Terrible" au XVIème siècle.

 

Tableau de l'Ermitage, Nicolas II à Paris Tableau de l'Ermitage, Visite russe à Paris

Visite de Nicolas II, tsar de Russie, le 7 octobre 1896 à Paris pour inaugurer le pont Alexandre III et cimenter l'alliance  franco-russe.

Avant Ivan le Terrible, il y avait "Vassili III" dont le père était Ivan III.

Les Russes ont conscience du devoir. Je l'ai considéré dès mon arrivée par la gratitude des gens dans la rue à vous aider à trouver une adresse, à vous diriger, à vous accompagner pour que votre voyage soit le plus réussi.

Tableau de l'ErmitageReste à déterminer le nom ?

Le palais du prince Félix Youssopov fait partie de notre visite. Le moine Grigori Lefimovitch, alias Raspoutine, était un jeune "moujik" (paysan de Sibérie). Il eut un destin tragique car il fut assassiné par les aristocrates dans le palais du prince Félix, en 1916. Ce pélerin aux cheveux hirsutes, à la longue barbe et aux yeux clairs était guérisseur. Dôté d'un grand pouvoir de séduction, il était le confident d'Alexandra Feodorovna, épouse de l'empereur Nicolas II. Il connut le couple impérial le 1er novembre 1905 car il fut convoqué pour soigner leur fils Alexis, héritier du trône, atteint d'hémophilie chronique. Sans aucune formation médicale, sa force et son emprise, servirent de méthode qui dépassait bien sur le cadre médical. Sa compréhension à la nature humaine tenait de traitement sur la famille Romanov. Raspoutine soignait Alexis par hypnose et obtint l'admiration de la tsarine, devant les médecins de la cour incrédule. Raspoutine fut considéré comme un faiseur de miracles et pour faire plaisir au tsar, changea de patronyme pour devenir "Novykh", l'homme neuf ! Il semble qu'il atteint la grâce divine par le péché qui fut dénoncé par la chrétienté. Il acquit la notoriété qui lui permit de gérer l'Eglise, et de ce fait, les ministres. Le moine fut détesté de tous. A la tête du complot se trouvait le Prince Félix Youssopov, époux de la nièce du Tsar. Youssopov invita dans la nuit du 29 au 30 décembre 1916 Raspoutine, chez lui. Dans son cellier, il présenta du vin et des gâteaux empoisonnés à son hote. Le poison n'eut aucun effet ! L'hyperacidité de Raspoutine contrecarra le cyanure. Youssopov prit conseil et présenta un crucifix à Raspoutine d'une main et de l'autre, lui tira dessus. Le mort fit un soubressaut et empoigna Youssopov qui fut pris de panique. Avec l'aide de ses complices, il enveloppa le corps et ils l'amenèrent jusqu'à la Neva qui était gelée. Trois jours plus tard, son corps fut retrouvé et l'autopsie démontra que l'eau dans les poumons prouvait qu'il était encore vivant qu'en il s'était noyée d'hypothermie. Le 3 janvier 1917, il fut enterré dans le domaine du palais royal. Le mois suivant, la Révolution éclatait en Russie et son corps fut exhumé et brûlé le 22 mars 1918.

1914 date qui sonne le glas dans tous les états. Moscou devient la capitale. La ville quitte le nom de Tsaritsyne et devient "Petrograd".

Horloge au Paon (Méacanisme au Musée de l'Ermitage)
Horloge au paon est animée par trois animaux de grandeurs naturelles (paon, coq et hibou). Le mécanisme fut conçu par James Cox vers 1775 au Royaume-Uni.

 

La famille royale est destituée du pouvoir par les Blovcheviques (Lénine), capturée et exilée par les forces révolutionnaires. Ils furent amenés dans la maison du Gouverneur, puis massacrés dans les caves de la villa Ipatiev, à Ekaterinbourg, en Sibérie, le 16 juillet 1918. Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et leur frère Alexis Nikolaïevna Romanov ont succombés au même titre que leur parents.

Le dernier des Tsars et sa famille rentrait dans l'histoire. C'est la fin de la dynastie Romanov qui régnait de façon absolue sur la Russie depuis 300 ans.

Un des canaux, le Pont de la BanqueDroles de créatures qui couronnent la culée du pont de la Banque (Bankovski), nom donné car le bâtiment en face était la Banque des Assignats, devenue un des bâtiments de l'Université d'Etat d'Economie de Saint-Pétersbourg. Il est orné de griffons aux ailes d'or, leur tête est surmontée d'une lanterne et leur bec maintient les chaînes métalliques du pont. Ces statues sont l'oeuvre de Pavel Sokolov qui fut aussi l'auteur des Lions, du pont aux Lions et des Sphins, du pont égyptien. Le pont fut construit en 1836, par l'ingénieur Tretter, il est magnifique et donne la vue sur la Cathédrale-St-Sauveur-sur-le-Sang-Versé.  Ils se situent sur le canal Griboïedov, construit en 1826.
Les pattes des griffons ont la vertue d'apporter de l'argent aux personnes qui les touchent ! Ainsi sont'elles brillantes.

 

 


La plupart des nobles russes furent exilés en Europe. L'aristocratie était formée de princes et autres parents de la famille régnante.

1924, mort de Lénine et de Petrograd qui ressuscite en "Leningrad", la ville de "Lénine". L'URSS se termine et laisse une ville sombrée dans l'oubli jusqu'en 1991.

Epicerie fine Elisseïev, épicerie fine. Architecture de style "Art Nouveau" de 1901

1925, la prénomme "Stalingrad" (ville de Staline). Les allemands s'en emparent de 42 à 43. 900 jours de siège, les personnes meurent de froid et de famine.

La deuxième guerre mondiale la nomme martyre avec 900 000 morts. Le siège durera trois ans. La patrie des grands esprits est courageuse et s'imposera à nouveau au monde avec sa renaissance.

Colonne rostrale à Saint-Pétersbourg
Colonne rostrale sur la Néva

1961, "Stalingrad" coule au profit du fleuve "Volga" du temps de Khrouchtchev. La ville prend le nom de "Volgograd" (ville de la Volga), nom aussi donné à la forteresse du temps des Tsars. Tchernenko soumit plusieurs projets pour renommer la ville.

Avec l'arrivée de la République Poutine, l'avènement de Saint-Petersbourg s'octroie la magnifiscence. Elle se détache du présent par le génie de cette cité de pierre qui a produit un miracle par son style d'architecture. La lumière brille d'or des joyaux du patrimoine et les éclairages font fi de l'hiver et lui donne le titre d'une ville lumineuse.

Cathédrale Saint-Isaac

Il faut donc attendre 1991 pour que Leningrad reprenne son ancien nom "Sankt-Petersbourg". Valdimir Poutine est né à Leningrad et sous sa présidence, Saint Petersbourg fête son tricentenaire en 2003. Glorifiée Saint Petersbourg retrouve le faste d'antan, celui de la Russie éternelle et des Tsars.

En 1979, les corps furent découverts. En 1991, les tests ADN prouvèrent que les squelettes étaient bien de la famille Romanov. Mais c'est en 2007 que les corps d'Alexis et Maria sa soeur, furent retrouvés dans la forêt de Koptiaki, un peu plus loin de la première fosse.

Ils furent enterrés en la chapelle Sainte Catherine, de la cathédrale du fort Saint-Pierre-et-Paul, 80 ans plus tard. Leur martyre est fêté le 17 juillet.

Mammouth de + de 400 000 ansMusée Zoologique de Saint-Pétersbourg a le plus vieux mammouth de 400 000 ans

 

Bibliographie

Voyage du 21 au 28 décembre 2015

Cathédrale de Saint-Sauveur-vers-le-Sang-Versé
Cathédrale Saint-Sauveur-vers-le-Sang-Versé

 

A voir également, (à venir sur ce blog, les liens non mis à jour actuellement)

Le Musée de l'Ermitage (ancien Palais d'Hiver de Catherine II    Visite I & aile "Etat Major Carlo Rossi" Visite II)   A voir I
Place du Palais

Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé avec le Christ Pantocrator  A voir II
Cathédrale Saint Isaac
Cathédrale Saint Nicolas des Marins (ou Nikolski)      A voir VI
Cathédrale "Notre Dame de Kazan"
Cathédrale de la Trinité
Cathédrale de la Transfiguration
Eglise "Notre Dame de Vladimir"
Eglise "Tchesmé"
Cathédrale Saint André

Le Palais Youssopov  (voir Raspoutine)   A voir III
Le palais de Peterhof
Le Palais "Tsarskoïe Selo" (de Catherine)
Le Palais Menchikov    A voir VII
Palais Mikhaïlovski (Musée russe) avec le jardin d'été
Maison de Pouchkine  A voir V
Palais d'été de Pierre Ier
Maisonnette en rondin de Pierre Le Grand
Palais de Marbre
Palais Oranienbaum (Lomonossov)
Palais Gatchina (demeure de l'Empereur Paul I)
Chateau des Ingénieurs

Musée zoologique avec le plus vieux mammouth de 400 000 ans

La statue de Pierre le Grand ou "Cavalier de Bronze" Медный всадник
Statue de Nicolas 1er (place cathédrale Isaac)
Statue de Catherine II, place Ostrovski
Statue Empereur Alexandre III
Statue de Pierre 1er (fort)
Statue d'Alexandre Pouchkine (parc Mikhaïlovsky)

Quartier Rossi
Parc zoologique

Les colonnes rostrales avec la Néva et le Dniepr
Colonne d'Alexandre
Colonne de la Gloire

Le croiseur Aurore
La Laure Saint Alexandre Nevski (monastère) et son cimetière

Pont du Lieutenant-Schmidt avec les Sphinx de Saint-Petersbourg
Les lions de Mandchourie
Fort Saint Pierre et Paul, sur l'ile aux lièvres
Pont Saint Jean
Pont aux lions sur le canal Griboïédov
Pont Anichkov
Pont Panteleïmonovsky
Pont Troïtsky
Pont Lviny
Pont Dvortsovy
Pont Petra Velikogo
Pont Lomonossov
Pont bleu
Pont rouge

Théatre Mariinsky   A voir IV
Théatre Mikhaïlovski
Théatre Moussorgsky

Jardin botanique
Batiment des douze collèges
Le Champs de Mars (cimetière)
Place du Travail
Golova dans le parc de la Résidence Serguiyevka
8 juin, journée mondiale des chats pétersbourgeois
Canal Catherine
Métro de Saint Pétersbourg
Magasin Elyseev
Souvorovtsy, jeunes élèves de l'école militaire Souvorov
Restaurant "Oudatchny vistrel" 3, Gorokhovaya oulitsa, Saint Petersbourg, RU
Restaurant "NEP" (années folles)
Restaurant "Sadko"
Salon de thé ancienne usine de machine à coudre Singer, style "Art Nouveau".
Bar "MixUp" dans l'hotel W pour les cocktails
Vodka au Caviar Bar du Grand Hotel Europe, 17 Mikhailovskaia

 

.......................

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

 

Vous aimerez peut-être :  

La Maison Carrée

Monument aux morts de Lodève

Roue___aube___Rue_des_Teinturiers___AVIGNON

Photo_206 St_Gilles_Abbatiale_04_Impasse_des_Pas_Perdus  
La Maison Carrée
-NIMES-
A l'ombre de la conscience de Paul Dardé... Rue des Teinturiers
ou le passé retrouvé -AVIGNON-
Lamanon ou le pompon du platane Mémoire de Saint-Gilles
(Gard)

 

 

...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution : Vendredi 8 janvier 2016
Mise à jour  : 8 janvier 2016


                 Répondre                        

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

 

Posté par PASPERDUS à 13:13 - Carnet de voyages - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 mars 2014

Source de la conscience - La grotte de Sainte Marie Madeleine-

 

 

<< Précédente  |AAccueil | Suivante >>

Côte d'Azur > Var > St Baume > Grotte

Le Massif de Sainte Baume (du provençal "Baumo" qui veut dire grotte) doit son nom à la célèbre grotte de Sainte Baume où Marie Madeleine vécut pendant près de trente ans et se situe non loin de Nans les Pins (Var). Il faut se diriger en direction du Plan d'Aups et lorsque vous arrivez sur le plateau, en lisière de la forêt, juste avant l'Hostellerie, un parking vous permet d'y accéder par un premier chemin, au lieu-dit "Les Aumèdes".

 

Grotte de Sainte Baume - VAR

 

Vous êtes au pied d'une haute falaise. La signalisation n'est pas criarde. "Notre Mère des eaux" est l'ancien nom de cette montagne qui mille ans avant J.C. était déjà un haut lieu de pélerinage, voué à "Isis", la Vierge Noire dont le culte, dédié aux déesses de la fécondité.

 

150 marches - Grotte de Sainte Baume

Il a également porté le nom de Gargare et rappelle que "Garganos" était un héros celte dont Rabelais s'inspira librement.

Ce massif comprend deux sommets, le "Joug de l'Aigle" et le "Signal des Béguines" (1148 mètres). Le nom "Béguines" vient des religieuses (dite Béguines) qui furent installées dans le couvent par Cassien. Une légende rapporte que deux de ces religieuses avaient sautées de ces sommets pour se soustraire aux malveillances de deux effrontés. Elles avaient échappées à la mort, sous la protection de Marie Madeleine.

C'est une barre de 12 km de long. Son alignement est d'Est en Ouest et correspond à la course du soleil et le calendrier solaire. Il se rajoute à ce côté mystique que par son relief, elle est souvent frappée par les éclairs.

 

Chemin des Roys - Grotte de Sainte Baume

 

Le "chemin des Roys" (GR9) qui mène à la grotte et au monastère dominicain, mais aussi au Saint Pilon, ne dure que 20 mn pour atteindre le sanctuaire et est balisé par un chemin de croix qui disperse deux oratoires, datés de 1516. Ils sont signés des "compagnons du Devoir" et ont été conçus à la demande de l'Archevêque d'Arles. Je ne les ai pas examiné mais j'ose espérer que l'un est la "Passion du Christ" et l'autre la "Résurrection", mais après m'en être approché je peux noter que le troisième se nomme l'oratoire de Miette et s'intitule "Ste Marie Magdeleine à Béthanie", il représente Marie Madeleine avec sa soeur écoutant Jésus à Béthanie. Pour le premier, il ne subsiste que le pilier et représentait "Marie Magdeleine délivrait des sept démons". Le deuxième est Marie Magdeleine auprès du Sauveur, dans la maison du Pharisien. Le quatrième est au carrefour des "Trois chênes" et s'intitule "Ste Marie Magdeleine au calvaire". Le cinquième, non vu, est nommé "Ste Marie Magdeleine au Saint Sépulcre" et représente deux anges qui apparaissent à Marie Madeleine qui est au sépulcre du Sauveur ; il est au carrefour des chemins de la grotte, du Saint Pilon et de l'Hostellerie. Le sixième est "Marie Magdeleine et la résurrection". Le septième est juste avant le col de Saint Pilon et porte le nom de "Sainte Marie Magdeleine dans le jardin de Saint Sépulcre".

 

Oratoire du Chemin des Roys - Grotte de Sainte Baume

Oratoire Chemin des Roys - Grotte de Sainte Baume

La treizième station est "La Pièta" qui se trouve sur le parvis de la grotte. Elle représente la Pièta, descente de la croix. Elle fut offerte par la basilique "Madeleine" de Paris et fut réalisée en 1932 par Marthe Spitzer, juive convertie, proche des Bénédictines de la rue Monsieur et de Jacques Maritain.  

Oratoire La Pièta - Grotte de Sainte Baume

De ces sept oratoires, six subsistent et sont en partie restaurés...

Sur l'un des oratoires qui va au Saint Pilon est inscrit dans la pierre "BOYER, 1902, Périgord, coeur loyal", marque d'un compagnon.

Auparavant, ce chemin de croix comprenait 33 stations, années du Christ.

Les douze croix sont en chêne, peinte en vert.

Le nom du "chemin des Roys" remonterait à la période des Celtes et Druides qui vénéraient les Chênes Rois, mais Marie-Madeleine aurait développé de nombreux pélerinages et des personnages illustrent tels que Rois, depuis Saint-Louis qui passa par Aix-en-Provence en 1254 et s'y rendit, Philippe de Valois (Roi de France), Alphonse 4 (Roi d'Aragon), Hugues 4 (Roi de Chypre), Jean de Luxembourg (Roi de Bohêmme), Robert (Roi de Sicile), jusqu'à Louis XIV, ainsi qu'un grand nombre de papes depuis le Pape Jean 22 se sont rendus en ce lieu.

L'expérience de soi et de la Nature pousse de nos jours, les marseillais à venir explorer, développer le corps et l'esprit, contempler et saisir la lumière.

 

Arrivée au Calvaire - Grotte de Sainte Baume

 

Il pénètre dans la forêt domaniale et longe des arbres centenaires aux essences variées, jusqu'au sanctuaire. Cette forêt en ubac est atypique en cette région par son écosystème. Elle bénéficie d'un micro-climat car elle est nichée sur le flanc nord d'une falaise calcaire qui la protège du soleil et bénéficie d'une forte pluviométrie due à son relief. La barre rocheuse facilite les condensations atmosphériques et les brouillards s'accrochent et persistent souvent. De plus, le massif de la Sainte Baume est un véritable château d'eau, parcouru de rivières souterraines avec des résurgences. Elle est constituée de 139 hectares. C'est une forêt "relique" car elle remonterait à la fin de l'ère tertiaire. La végétation est composée de hêtres, noisetiers, chênes pubescents, une yeuse, des érables à feuille d'obier et ifs géants qui côtoient des houx majestueux. Une multitude de végétaux non ligneux  tels que le Lys matagon, l'Anémone hépatique, le Belladone, la Grande berce, etc. Le gui appelle à lever les yeux.

La forêt regorge de curiosités par ces arbres et cette végétation hirsutes qui reprend ces droits sur le minéral. Parfois, d'un arbre mort surgit une escroissance qui vit.

C'est une forêt vue comme "vierge" par sa faune et sa flore qu'il faut protéger. La partie basse est composée de chênes en partie, tandis que la partie haute recèle des espèces rarissimes en Provence. Céphalanthères ornent les sentiers.

La vie dans la forêt se compose d'Aigles de Bonelli, Grands-ducs d'Europe, ... Fougères, houx et lichens servent d'abri au blaireau d'Europe et à la couleuvre d'Esculape.

Le fait que les plantations soient serrées, cela a permis de maintenir une relative humidité qui est propice aux mousses et aux lichens. Les feuilles mortes créent de l'humus noir qui permet de garder aux frais les racines des arbres.

Sur un des chemins, l'entrée est entourée d'un chêne Heraklès, puis un peu plus loin le chêne de Merlin.

 

ExpressionPoète Romain Lucain (Ier siecle)

« Il y avait un bois sacré (...) sanctuaire des Dieux aux cultes barbares »

 

Elle est seulement à 30 km de Marseille. La grotte mesure 29 mètres de long pur 24 mètres de large et 4 à 6 mètres de haut.

 

Porte de la Grotte de Sainte Baume

 

Forêt relique mais aussi reliquaire car si vous levez les yeux, vous apercevrez sur la paroi de la falaise, un édifice qui abrite la grotte de Sainte Marie Madeleine et à l'intérieur son reliquaire. La grotte est considérée comme un tombeau car noire. La mort initiatique est représentée sous la forme du noir. La grotte est l'image de la matrice terrestre ou Marie de Béthanie, ayant renoncé au monde matériel, se réfugie.

Les grottes sont des formations géologiques dues à l'hydrologie superficielle ou souterraine des roches. Elles sont la providence des animaux et des humains. Tout d'abord l'ours, le loup et de nombreux oiseaux y prirent place, bien avant que les hommes en fassent usage ou s'y réfugient. L'accès est souvent difficile. Parfois une source s'ajoute à ce confort rustique.

 

Cette grotte a une orientation plein Nord (origine symbolique de l'humanité). Elle est seulement éclarée le 22 juin, jour de solstice d'été.

 

Statuaire du Calvaire de la Grotte de Sainte Baume

Statuaire Grotte de Sainte Baume

 

 

Au trois quart du chemin, la source de Nans offre aux pélerins la fraîcheur de son eau. L'eau est potable. Un frère dominicain y vit. Au dessus de la Grotte, s'élève la chapelle St Pilon.

 

La source de Nans - Grotte de Sainte Baume

 

Vous pouvez également y accéder par le "chemin du canapé" en partant de l'Hostellerie. Le nom "Canapé" fut donné pour rappeler le rocher qui s'y trouve en forme de canapé.

Il y a deux mille ans, chassés de Jérusalem pour fuir les persécutions infligées aux chrétiens par Hérode, ils furent capturés à Joppé et jetés dans une barque, sans rame, ni voile. L'embarcation traversa la Méditerranée et s'échoua en Camargue. Marie Madeleine arriva avec son frère Lazare, sa soeur Marthe et Marie-Jacobé (soeur de la Sainte Vierge), Marie-Salomé (femme de Zébédée et mère des apôtres Jacques et Jean, demie-soeur de Marie de Nazareth et sa belle-soeur, dite Marie de Clopas car mariée avec le frère de Joseph, dit Clopas), Maximin et la servante Sara aux Saintes-Maries de la Mer avec le chef de Jacques le Majeur, fils de Marie-Salomé et les têtes des trois innocents. Marie Madeleine était gravement malade, atteinte de la lèpre et fut délivrée des sept démons par le Christ. Elle porte le nom de Marie de Magdala, Marie de Béthanie et Marie la Pécheresse. C'est elle qui embauma le corps du Christ et elle sera la première à le voir ressusciter le matin de Pâques après que l'ange lui annonça la résurrection de son bien aimé. Elle ira l'annoncer à ses disciples. La quête aimante de Jésus pour Marie fait ressortir qu'ils auraient eu 4 enfants. Mais le désir charnel étant prohibé par la Chrétienneté, l'histoire s'arrête avant.

Ils furent les premiers évangélisateurs en Provence.

Marie Madeleine avait les cheveux roux et les yeux bleus. Elle était à moitié juive et grecque. Elle était la soeur de Philippe, disciple de Jésus. Marie Madeleine était bien rousse, c'est un fait avéré et la couleur rousse dénote qu'elle est coupable du péché originel et représente la tentatrice dénuée d'âme. Ces cheveux longs et dénoués donnent libre cours à la symbolique des prostitués de Palestine.

 

Jésus sur sa croix - Grotte de Sainte Baume

Lazare était mort depuis 4 jours et fut ramené à la vie par Jésus qui arriva à Béthanie (Judée) avant d'aller à Jérusalem, comme relate l'évangile de Jean (chapître 11). Les Juifs apprirent que Jésus était là et se mirent à croire en Dieu. Un des prêtre opposant émis l'idée de tuer Lazare afin d'éviter l'exode. De crainte, Marie-Madeleine garda son frère pour le protéger. La résurrection apporte la délivrance et la fidélité à Dieu. 6 jours avant la Pâque, il fut donné un repas en l'honneur de Jésus. Lors de ce repas, Marie-Madeleine fit un geste d'adoration en versant le nard si précieux sur les pieds du Seigneur, en offrande pour celui qui donne la vie. Jésus monte à Jérusalem et est acclamé. Au repas de Pâque, il donne son testament. Au mont des Oliviers, près de Jérusalem qu'il fut arrêté. C'est au mont Pilate qu'il est condamné à mort, lieu du supplice où il est mis sur la croix. Son sang se répand, comme les larmes de Marie-Madeleine. En silence, elle souffre de cet état. Le premier dimanche vint la résurrection et elle va l'informer à ses disciples.

Marie-Madeleine, Lazare et Marthe partirent vers Marseille.

Marthe s'en alla seule et remonta le Rhône.

Lazare et Marie-Madeleine se cachèrent dans la crypte de St Victor. Un temple Artémis était installé et sur ce lieu, juste au dessus fut construit la Cathédrale "La Major". Dans cette cathédrale, il y a une chapelle "Saint Lazare" du nom du frère de Marie-Madeleine. On y retrouve des reliques de Lazare. L'église de Sainte Madeleine à Paris ressemble à un temple. Cette évocation me fait penser qu'il y a un lien avec Artémis.

Marie-Madeleine choisi de vivre dans la solitude et la contemplation. Tout d'abord, elle partit se recueillir dans le village de Saint-Paul-de-Fenouillet, proche des grottes de Galamus. Le nom de ce village viendrait de Saint Paul de Tarse qui y séjourna. Paul de Tarse est né entre 5 et 15 ans avant Jésus Christ. Il fut le premier époux de Marie-Madeleine et ils eurent un fils nommé "Marcus", connu sous le nom de "Marc le mineur". Paul est mort en 65 ou 68 après Jésus-Christ.

Statue de Marie - Grotte de Sainte Baume

Puis, elle s'établit en ce lieu. Lorsqu'elle parvient à la grotte, elle dut faire face à un dragon chassé par St Michel. Le dragon est la symbolique des forces cachées qui empêche de rentrer dans le ventre de la terre. Puis, elle constata que la caverne était infestée de vipères. La vipère est issue de l'inconscient et symbolise les transformations nécessaires physiques et spirituelles. Grâce à sa mâitrise de soi, elle les fait fuir. Elle se recueille au Saint Pilon (du mot celte "Pyla" qui signifie "Porte Souveraine").

 

ExpressionL'expression "Pleurer comme une Madeleine" 

Son oeil qui pleure est la source qui comble notre soif.

 

L'expression "pleurer comme une Madeleine" nous permet de penser que son oeil qui pleure figure au sol "la source de la Madeleine".

 

Direction la Grotte de Sainte Baume

 

J'associe le mot "jeûne" à l'époque de Pâques. C'est expérience de ne pas prendre d'aliment solide, je ne l'ai jamais faite et pourtant je pense que lorsqu'on casse le rythme par ce cycle,  il en ressort une renaissance par cette purification. D'après de nombreux témoignages que j'ai pu recueillir, cela vaut le coup d'essayer car çà entraîne des sensations purifiantes qui irradient le corps et induisent notre conscience à s'élever vers un niveau spirituel supérieur. Il semble que cette vitalité positive se dégage sur son entourage. Cet aura serait donc salutaire pour tout le monde.

 

De la terre au ciel - Grotte de Sainte Baume

 

Le sentier se temine par un long escalier de 150 marches qui rappelle les 150 Ave du rosaire, 952 mètres en haut. Au dessus de la porte, le blason à fleur de lys témoigne des pélerinages royaux.

Au niveau de la première marche, l'altitude est de 860 mètres.

C'est ici que commencement le chemin de Croix. Le Calvaire est la douzième station du chemin de Croix, inauguré le 8 juillet 1914, en même temps que les 150 marches qui conduisent à la grotte.

 

Intérieur de la cavité - Grotte de Sainte Baume

 

Passez la porte, la grotte se présente en forme d'hémicycle. Vous verrez une première cavité qui est un sanctuaire avec des croix. Lorsque vous rentrez dans le sanctuaire, sur la gauche, derrière l'autel se trouve un petit tertre où la légende dit que Marie Madeleine avait établie sa couche car il était à l'abri de l'humidité dominante de cette cavité. Il prit le nom de la "chambre de Marie Madeleine" et comme chacun voulait ramener chez lui, un morceau désigné si souvent "les plumes du duvet de Marie Madeleine", le rocher de la Pénitence fut protégé par des grilles. Jean Antoine Houdon sculpta dans du marbre de Carrare, une très belle statue que vous pouvez admirer. C'est une représentation de Marie-Madeleine.

 

Autel - Grotte de Sainte Baume

Statue de Marie Madeleine sur la butte

 

A gauche de l'autel, la statue de l'archange Saint Michel qui terrasse le démon car selon la légende Marie-Madeleine aurait invoqué l'archange Saint Michel pour chasser la Tarasque, monstre qui fut le premier occupant de ce lieu. La bête fuya en direction de Tarascon ou Marthe, soeur de Lazare et de Marie-Madeleine l'acheva, grâce à ses prières. Il y eut une bataille dans le ciel et Michel aidé des anges combattirent le dragon

 

Archange Saint Michel - Grotte de Sainte Baume

 

 

A gauche, de l'archange Saint Michel, une statue de la Vierge qui date du XVIIème siècle. C'est l'oeuvre du sculpteur Gênois Orsolino. Elle fut offerte aux Dominicains de la Sainte Baume par Monseigneur de Marinis, archevêque d'Avignon, lui-même Dominicain.

 

Statue de la Bienheureuse Marie - Sculpteur Gênois Orsolino

 

La grotte est située Nord-Ouest, l'eau goutte interminablement et elle reste humide toute l'année ce qui lui valut le nom de "l'antre pleureur". Les gouttes d'eau qui tombent de la roche sont un hommage aux larmes de Marie-Madeleine. Une source jaillit sept années après qu'elle eut émis le voeu d'avoir de l'eau claire, mais elle s'en réjouit si vite que Dieu renouvela sa pénitence pendant 23 années et des sanglots de Marie Madeleine naquirent Le Latay, l'Issole et l'Huveaune.

Comment put-elle se nourrir sans eau ? Certains vont me dire de prâna, cette énergie fertile qui alimente la conscience et l'esprit et qui permet de séparer le corps physique du "Moi" et contrôler son système jusqu'à obtenir la capacité de léviter.

Ces sanglots furent le fruit de la rivière "Huveaune" qui passe par Aubagne et rejoint la mer par la Madrague à Marseille. Le chemin de rivière rappelle le chemin parcouru par Marie Madeleine, en sens inverse. Ces larmes alimentent encore la source d'Huveaune.

Les anges l'avertirent que sa délivrance était proche et la prirent pour l'amener sur la voie "Aurélienne", près de l'ermitage St Maximin qui lui donna la communion et recueillit son dernier soupir.

Elle y vécu les trente dernières années de sa vie et mourrut à cinquante ans.

Par l'escalier opposé, on accède à la source "Saint Sidoine" qui prit ce nom en mémoire de l'aveugle né guérit par Jésus. Vous pouvez admirer une nouvelle statue dite "Marie Madeline en Gloire". L'eau de cette source a la propriété de guérir les maladies des yeux.

Au pied de la source, la statue "Marie Madeleine élevée par les anges", date de 1874 est signé d'Alexandre. Il est indiqué que Marie Madeleine était ravie par les anges qui l'élevaient sept fois par jour dans le ciel. Elle était légère et rayonnante du pardon de Dieu et elle était portée par les anges qui la conduisaient au Paradis pour un concert céleste. Le visage de la Sainte, accoutumé à la vision des anges, était devenu si radieux qu'on aurait pu plus facilement regarder en face les rayons du soleil que ceux de son visage.

C'est pour cette raison qu'il y a une chapelle au dessus (St Pilon).

 

Statue Marie Madeleine élevée par les anges - Grotte de Sainte Baume

 

Derrière vous se trouve le reliquaire dont les ossements appartiennent à un même sujet, une femme de petite stature, de type méditerranéen, d'une cinquantaine d'année. Il est composé d'un fragment de tibia et d'une mèche de cheveux. Sur la partie basse, le motif représente l'embarcation pour la traversée de la Méditerranée. Un détail du dessin montre qu'à l'avant de la barque se trouve un corps entouré de bandelette.

 

Reliquaire ossements de Marie Madeleine

 

Nous descendons dans la basse grotte, appelée crypte pour admirer le sarcophage. Il est dit que c'est à cet endroit que vivaient les moines de Jean Cassien. Une autre statue de Marie Madeleine y siège. Elle fut offerte par Dupanloup en 1867, sculptée peut-être mais sans affirmation par Cabuchet. L'endroit est monocal, austère et près de la statue, une femme vient de déposer un cierge de neuvaine dont la flamme durera neuf jours.  Accroupie, elle se signe et prie une neuvaine, peut-être pour obtenir une grâce... Ces larmes vont rejoindre, le même cours d'eau qui donne la vie dans la plaine.

 

Crypte de la grotte basse - Grotte de Sainte Baume

 

Parmi les illustres pélerins, le Duc de Bonne de Crequy de Lesiguière, Maréchal de France et gouverneur du Dauphiné, Charles de Foucauld (1858-1916), vinrent à la grotte de Sainte Baume et disposa deux plaques avec ces armoiries.

 

Statue de Marie Madeleine - Grotte de Sainte Baume

 

 

Buste Grotte de Sainte Baume

 

Marie-Madeleine devint la Sainte Patronne des Compagnons. Chaque année, le 22 juillet a lieu le pélerinage de cette communauté. C'est le jour de Sirius, l'étoile la plus brillante dans le ciel. Les Egyptiens la nommaient "l'étoile du Nil" ou "Etoile d'Isis".

Les vitraux sont l'oeuvre du compagnon Pierre Petit, connu sous son nom de Compagnon de l'Union, "Tourangeau, disciple de la Lumière". Il fit un vitrail par an, le premier date de 1977, il y en a sept. Les couleurs utilisées sont les symboliques avec le blanc pour les larmes du Christ, le rouge : le sang versé, le bleu représente les coups reçus, le jaune, c'est la persévérance, le vert est pour toujours "L'espérance".

Il faut noter que Marie-Madeleine est la Sainte Patronne du compagnonnage.

 

Vitrail représentant Marie Madeleine et ses longs cheveux - Grotte de Sainte Baume

 

 

IMG_1060

 

Comme Marie-Madeleine, nous pouvons contempler cette oeuvre qui sublime Dieu, la lumière et l'esprit.

Le pélerinage de Pentecôte a lieu chaque année.

Le pélerinage de mai des Tambourinaires raphaélois, le pélerinage organisé par le diocèse de Marseille et le Tour de France des Compagnons du Devoir sont nombreux.

 

IMG_1008

 

A l'entrée de la grotte, une terrasse exposée Nord permet d'accèder à l'abris des pélerins. De là, vous pouvez admirer le paysage alentour qui s'étend entre plaines et vallons, ainsi que la montagne "Ste Victoire".

Sur la gauche, trône le garlaban.

 

IMG_0995

 

 Sur votre gauche en sortant se trouve l'ermitage des dominicains. Au dessus de la porte, une statue en hommage à Henri Dominique Lacordaire.

 

Statue Henri Dominique Lacordaire - Grotte de Sainte Baume

Ancien couvent - Grotte de Sainte Baume

 

La chapelle Saint Pilon se trouve au dessus de la grotte et fait partie de la commune de Riboux. "Pilon" vient du mot "pilier", là ou le regard se porte sur l'infini. L'accès se fait depuis l'oratoire qui marque la bifurcation et au début de la montée, vous pouvez faire une halte à la Chapelle des Parisiens ou Chapelle des Morts. Elle a été construite en 1629 à l'initiative du contrôleur général des décimes Esprit Blanc qui habitait à Aix-en-Provence. Il émit le souhait que 15 messes soient célébrées dans l'année dont une pour la commémoration des morts, en souvenir de ses parents, amis et ennemis. Elle fut édifiée dans le style Louis XIII, mais subit la Révolution comme l'ensemble de ces lieux. Le col offre la vue sur la mer, le ciel et la terre. Le sol est désert, formé de calcaire, fouetté par les vents et le Mistral. Le retour se fait par "Le pas de Villecroze", puis suivre les traces jaunes "sur le pas de l'Aï" jusqu'au chemin "Le Paradis", nom donné à la partie orientale de la Crête de la Sainte Baume. A la fin de la descente, se trouve le carrefour du hêtre (908 m) avec une piste forestière appelée "sentier merveilleux" pour rejoindre l'Hostellerie.

L'hostellerie de Sainte Baume fut fondée par le frère Lacordaire, inaugurée en 1862. Elle est tenue par les frères dominicains.

L'oratoire "Saint Dominique" est une chapelle qui se trouve dans l'Hostellerie. Il fut construit en 1970 par Thomas Glebe (1912-1991), peintre et sculpteur français dont les origines sont polonaises.

La grotte des monnaies un peu plus loin que la grotte Sainte Madeleine a permis de retrouver des vestiges de religions païennes dont un ex-voto aux "Mères nourricières" qui est conservé en l'église du Plan d'Aups..

La grotte aux oeufs prend son nom par sa forme et rappelle le culte de la fécondité. L'entrée ogivale, comme celle d'un vagin féminin mesure 60 cm de large pour 6 mètres de haut. Elle donne accès à une première salle, divisée en trois partie. Muni d'une lampe, il est possible d'admirer les "Iou de la Santo Baumo" qui sont la représentation des oeufs de vipère que Marie Madeleine aurait écraser en arrivant en ce lieu. La tradition voulait que les jeunes couples déposent un oeuf évidé muni d'un personnage à l'intérieur, afin d'assurer la fertilité au sein du couple. Ces "coucounets", reliquaires que l'on taillait dans des coquilles d'oeuf étaient fabriqués autrefois. Elle fait partie d'un réseau de rivière. La légende dit que  Marie Madeleine s'est présentée à Rome, après l'ascension de Jésus. Elle rendit visite à l'Empereur Tibère et lui tendit un oeuf rouge en disant : "Jésus est ressuscité". L'oeuf rouge est le symbole de Pâques. Marie Madeleine est l'Icône de la Résurrection, l'Apôtre de la Bonne Nouvelle.

Les anémones hépatiques sont déjà de sortie.

 

Anémone hépatique

 

Les frères dominicains ont la responsabilité de ce lieu depuis 1925. Ils ont succédé aux Bénédictins qui étaient gardiens depuis 1079. Eux-mêmes, avaient remplacé les Cassianites, présents sur le site en 415. Le culte "Junones Augustae" était la première forme, païenne, du culte chrétien du moyen âge. Des cultes de la nature sont décrit par Lucain dans "La Pharsale" qui y voit un lieu de culte voué à des divinités particulièrement redoutables, dans une forête impénétrable aux hommes et au Soleil, à l'an 49 av. J.-C. Des déesses de la fécondité étaient vénérées en ce lieu.

Le Père Henri Dominique Lacordaire s'y installa en 1859. Le Père Vayssière préserve le site entre 1900 et 1932, il restaura entre autres, les 150 marches, le calvaire et le chemin de Croix. Son corps repose dans le petit cimetière de l'Hostellerie. Philippe Devoucoux fut un des gardiens solitaires pendant plus de quinze ans. Paul Bardes accueillie les pélerins pendant plus de quarante ans. David Macaire fut un des gardiens de Sainte Baume. Dalmace Moner fut ermite pendant 3 ans.

Les compagnons sont liés à Marie Madeleine, leur Sainte Patronne. Depuis le 21 juillet 1947, un livre de passe est déposé par l'association ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France (fondée en 1941), à la grotte de Sainte Baume. Ils portent des rubans de soie aux couleurs qui représentent l'image de Marie Madeleine et marquent leur passage sur les pierres de leur chemin.

 

Chemin de croix - Grotte de Sainte Baume

 

Chaque année, le 22 juillet, date du décès de Marie-Madeleine, les fidèles se joignent au dominicain pour s'appuyer sur la théologie ou certains la réalité historique de cette Sainte. Les ossements de sa dépouille auraient été mis à St Baume que trois siècles après son décès afin d'éviter les sarrazins.

Suite aux lois sur la séparation de l'église et de l'état, en 1910, la grotte devint la propriété de la commune d'Aups.

C'est à Saint-Maximin qui se situe à 15 km de la grotte que vous pourrez voir la tombe de Marie Madeleine.

A Marseille où Marie Madeleine a prêché, un biscuit en forme de barque appelé "Navette", fabriqué dans la plus ancienne boulangerie de la ville, se déguste lors de la Chandeleur.

Plan de situation

 

Carte GR 9 - Grotte de Sainte Baume

 

A voir

Les sources d'Huveaune
L'iero aprofondado (gouffre) entre Jaudard et le Bori : trou de 50 m de circonférence sur 320 m de profondeur
La glacière de Pivaut, conservation de la glace, produit de luxe du XIXème siècle sur commune de Mazaugues
Baume Saint Michel à Mazaugues
Source de Tolon
Parc Saint Pons et son Abbaye, du côté de Gémenos

Les Mées, près de Peyrus. Les rochers sont appelés "Les Pénitents".

Les gorges du Régalon dans le Lubéron (au Logis Neuf, avant Mérindol, pour l'accès)
Le potager d'un curieux à Saignon (84)
La Chapelle Saint Jean, derrière la chapelle de la Roquette vers la Roquette-du-Muy (Var) +  le Saint-Trou, passage étroit
Ferme auberge du Castelas à Sivergues, village du bout du monde où les portables ne passent pas !
Source de Fontchaude, vers Digne et la Clue de Barles (passage étroit), la clue du Péouré
Festival de la craie sur le trottoir à Lacoste au 14 juillet
Moulin St Elzéar au village de Montfuron
Cascade de Sillan, proche de Tourtour
Champs de lavande à Valensole
Château Sauvon
Clue de Barles (rivière Bès) avec ces cairns
Village de Cotignac, ses fontaines, sa ruine sur la falaise, sa source
Prieuré de Ganagobie (pavement, mosaïque médievale).
Le Crestet, joli village vauclusien
Le château des Arques (11)
Grottes de Galamus (Aude)
Ermitage de Saint Antoine de Galamus (Saint Paul de Fenouillet)
Forêt de Nebias avec la clairière des enchanteurs (Aude)
Monastère du Carol à Baudou (Ariège) avec au fond de la crypte la grotte Madeleine.

 

 

Office de tourisme du Plan d’Aups Sainte-Baume
Avenue de la Libération

83640 Plan d’Aups Sainte-Baume
Tél. 04 42 62 57 57
www.saintebaumetourisme.fr

 

 

Bibliographie

 

 Visite de la Grotte de Sainte Baume et de la Source d'Huveaune - 8 mars 2014

 

 

 

 

.......................

 

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

 

 

 

Vous aimerez peut-être : 
(clic sur photo pour lien)

 

 Les_oreilles_de_Buster

La_voie_marion_de_Jean_Philippe_MEGNIN

Les_chaussures_italiennes_de_Henning_Mankell

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise


L'ombre du vent

La_vie rêvée des plantes de Lee Seung-U

Les oreilles de Buster
Maria Ernestam
La voie marion
Jean-Philippe Mégnin
Les chaussures italiennes de Henning Mankell Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
Dai Sijie
L'ombre du vent 
Carlos Ruiz Zafon
La vie rêvée des plantes
Lee Seung-U

...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution : dimanche 16 mars 2014
Mise à jour  :  16 mars 2014
                 Répondre                        

 

 

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

14 octobre 2012

Karuč où le génie de l'oeil

 

<<Précédente  |AAccueil Suivante >>

La destination de Karuč au Monténégro n'échappe pas aux oiseaux, car le lieu, se réserve aux espèces et aux observateurs. Karuc, la nature a façonné ce lieu qui héberge un écosystème et un village de pêcheurs. C'est aussi l'un des derniers marais d'eau douce, déclaré Parc Naturel, où nichent les pélicans "crispe" (pelecanus crispus). Karuc est une source d'inspirations pour celles ou ceux qui s'y attardent.

Nous y arrivons à la tombée de la nuit, l'heure où le soleil s'éclipse pour laisser filtrer une poussière d'étoiles sur l'étang. Le spectacle est saisissant tant la quiétude du lieu nous enveloppe. Mon oeil s'attarde sur chaque délicatesse positionnée comme dans un tableau sans aucune touche qui contrarie mon droit de rêver.

Voyage à Karuc Impasse des Pas Perdus

Arrivée à Karuc

Nous décidâmes d'y rester. Oh, combien le lieu semble être propriété de mon imagination par ces touches d'immatérialité et pourtant si réel. Les vacances sont pleines de promesses. Le temps s'écoule comme le sable entre mes doigts ; de temps en temps, je filtre un moment, pour vous le présenter.

Karuc est un trésor naturel et exige le respect.

 


Village de KARUC - Impasse des Pas Perdus

 Karuc, village de pêcheurs

Je m'imagine déjà, au petit matin, empruntant la barque qui fera tressaillir cette nymphée. Dès ce soir, je m'attellerai à boire la brume, et dès la nuit, je me lancerai dans cette masse sombre au milieu de tout. De mes mains, je creuserai le fond de l'eau à la recherche de cette vasque qui l'alimente. Je me glisserai jusqu'à sa source si pure et si fraîche, j'en oublierai ma peau qui crépite de chaleur, mes jambes approcheront la fraîcheur et là, je me délivrerai de l'été pour faire corps avec la nature. Mes pensées seront rincées.

 

Nymphée KARUC - Impasse des Pas Perdus

 Nénuphars

De là, je regarderai l'infini et la vue qui s'ouvre sur une multitude de collines qui parsèment le paysage. Je n'ai pas visité la baie d'Along en Asie du Sud-Est, mais je la définie comme sa soeur ou son oeil car cette étendue d'eau s'ourle de criques dont certaines roches karstiques forment des cavités d'où l'eau jaillit. J'imagine que de ce passage et derrière, les lacs intérieurs alimentés par les rivières souterraines font rugir la vie.

Là, devant moi, se produit le mirage sur le toit du silence. La vie semble s'arrêter, la nuit semble promesse. La nuit filtre la réalité pour laisser place à cette vision. Demain, dès l'aube, j'affronterai le pouvoir de la nuit pour rencontrer la réalité. Mais l'heure est infinie. Plus rien ne bouge sauf mon regard qui se perd dans le clair obscur. Mes yeux s'habituent et j'habite chaque méandre, chaque roche, chaque fissure. C'est dans les bas-fonds que cette nappe d'eau prend toutes ces nuances de bleu-vert qui me rappelle la Socca Slovène, le turquoise de Plitvice en Croatie.

Ici, le vent de la mer rebrousse chemin et le jour compose avec la nuit. Ici, les gens ont un esprit particulier. Ils sont le symbole du mariage de l'esprit et de l'esprit de la nature car l'architecture des maisons reflète cette poésie innée que l'homme détient pour façonner cette oeuvre. Sa connaissance rend hommage à la simple lecture des vents, les façades sont orientées suivant les vents dominants, leur emplacement est déterminé par les crues, leur dimension est à la bonne mesure, la juste mesure des êtres humains. Non pas modeste, mais suffisante, un espace qui convient et est en harmonie avec vos besoins.


Destination_KARUC___Impasse_des_Pas_PerdusEntre lentilles d'eau et nénuphars

Infini_KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus
Nymphée

Nymph_e___KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus

Abandon dans les rosières

Il y a une maison en pierre avec deux fenêtres qui rappellent les deux yeux, c'est la maison du garde qui mesure seulement 9 m2. De cet emplacement, elle surveille les deux yeux, là où la pêche est prolifique. Elle a été conçue en 1952 et son histoire est liée à la vie des pêcheurs, au développement durable et aux besoins actuels qui ne doivent pas compromettre l'avenir, afin de préserver et satisfaire les besoins des générations futures.

 Maison_du_garde_KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus

Un peu plus loin, près de l'oeil Đurovoga, Caroly et Janko ont racheté une maison de pêcheur en pierre. Abandonnée, elle reprit élégance grâce aux soins qu'ils apportèrent pour rétablir son style. La maison est sculptée dans la roche. Les deux pièces principales sont devenues cuisine et salon.

Architecture_KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus

Maison de Caroly et Janko 

Exceptionnel par sa géographie qui fait ressortir que le niveau de l'eau du lac est plus bas que celui de la mer, ce qui permet de dire qu'il est une dépression crypto.

Karuc étonne et étonnera toujours par sa situation. Ce village est blotti sur les pentes au bord de cette nappe miroitante. Isolé de la route impériale qui fut tracée par le Maréchal d'empire français Mirmont pour relier Dubrovnik, par son nombre d'habitants qui migrent l'hiver pour se retrouver uniquement au nombre de deux. Deux comme les deux yeux que dessinent ces méandres, ces fosses sous-marines appelées "oka". Elles sont répertoriées au nombre de 30, mais la plus connue s'appelle Radus pour sa profondeur de 60 mètres alors que la profondeur moyenne du lac est de 6 mètres. Celle de Karuc a 28 mètres de profondeur, Volac s'approche des 24 mètres,  à l'égalité avec celle de Krnjicko, puis viennent Djukovo, Kaludjerovo, Bazugursko, Bljaca, Vaskaund et quelques autres. Les habitants ont pris l'habitude de les baptiser des prénoms des anciens qui y résident. Et chaque prénom devint légende.

Des maisons flottantes habillent le bord tandis que frétillent carpes, ablettes (endémiques) et anguilles, dans ces eaux lacustres. L'eau abrite 50 espèces de poisson. Le lac a la particularité de fluctifier son niveau jusqu'à 5 mètres. L'eau est à température constante toute l'année.


Maison_radeau_KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus

Maison flottante

Baignade___Karuc___Impasse_des_Pas_Perdus

Baignade à Karuc

L__t____KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus

L'été à Karuc

Le lac abrite plus de 50 % des espèces européennes, soit 328. On estime à environ 200 000 le nombre d'oiseaux qui chaque année s'arrêtent sur le lac Skadar. Pélicans, hirondelles de rochers (Ptyonoprogne rupestris), hirondelles de mer à moustaches, le grèbe huppé, les buses, les corneilles mantelées, crabiers chevelus, guifettes moustacs, cormorans Furry en voie de disparition y résident. Sternes, hérons gris ou blanc... ne se lassent pas de quadriller le ciel, mais je ne peux pas confirmer cette assertion car à l'évidence, ils se cachent bien dans les rosières. Plus du quart de la population mondiale des cormorans pygmées y résident. 73 espèces sont migratoires et ce sanctuaire accueille l'hiver, toute une tribu d'oiseaux lacustres, ainsi que des vacanciers venant du nord de l'Europe pour échapper aux étendues gelées. Il y a même une espèce que l'on nomme "Pélican de Dalmatie". Ils sont difficiles à approcher mais vous pourrez surveiller leur décollage, voire scruter lorsqu'ils planent. Leur nid flotte sur des masses de tourbe dans les roselières. Au Monténégro, le nom local du pélican est "Panac". Si vous souhaitez connaître les espèces résidentes ou de passage, je vous invite à parcourir ce lien ou visiter la liste ornithologique du site de Avibase, partenaire BirdLife Européen.

La loutre est le seul mammifère aquatique du lac Skadar.

Couleur_Karuc___Impasse_des_Pas_Perdus

Chanson de Karuc

Du lac, sur la rive, autour de la montagne Durovo
Les garçons surveillent d'un oeil les filles, comme des faucons,
Le garçon droit avec la belle fille
sous l'oeil de Durovo.
Des gens merveilleux
Marchant dans la nature, pour se lier à elle.

 

Barque_KARUC___Impasse_des_Pas_Perdus 

Il se situe sur le lac Skadar (Skadarsko jezero en serbe) ou lac de Shkodra (en albanais), mais il est aussi connu sous son nom italien "Scutari". Le lac Skadar est une frontière naturelle entre le Monténégro et l'Albanie. C'est un des plus grands lacs des Balkans qui s'est imposé dans cette dépression karstique qui se situe à 28 mètres au-dessous du niveau de la mer. Il occupe la plus grande dépression karstique du continent. Sa profondeur moyenne est de 8 mètres avec 91 % d'eau libre et 9 % d'eau marécageuse. En fonction des saisons, sa superficie varie et peut passer de 370 km2 en été à 530 km2 au printemps. Soit 7 km de large en période d'été pour 14 km de largeur en hiver et 44 km en longueur, ces eaux rejoignent l'Adriatique par la rivière Bojana. Il est seulement à 25 km de la mer adriatique. Les eaux du lac proviennent partiellement de la rivière de Cernovic, elle est au 2/3 alimentée par la rivière Moraça qui se situe au Nord. Sa zone montagneuse (40 000 ha) est depuis 1983, classée "Parc national du Monténégro" et depuis 1995, la portion inondable qui se situe au Nord du lac, d'une superficie de 20 000 ha, fait partie de la convention de Ramsar, traité international pour la préservation des zones humides.

Karuc s'apprivoise. Le paysage s'offre à votre vue. Sa baie toute arrondie forme des yeux. Chaque oeil a son nom et chaque habitant a son oeil. D'où les prénoms des yeux de Karuc. Les habitants vivent avec la nature et la nature reste vierge, propre comme la source qui les fait vivre. Les dépressions ont permis que les eaux profondes remontent et créent un impact hydrogéologique localement. Sur ce grand plateau, les rivières entaillent la roche, les sources forment des bassins de draînage. A l'étiage, les maisons au bord de l'eau sont présentes, alors que le niveau phréatique s'accroît en hiver par les débits supérieurs durant les périodes pluvieuses. Autrefois, le poisson salé était entreposé sur les séchoirs abandonnés mais la pêche n'est plus fructueuse. Au loin, un radeau d'enfants est bercé par les mouvements d'Ana, Vania, ...

S_choirs___Karuc

Anciens séchoirs

Karuc est connu également pour ses barques légendaires dont les bergers se servent pour amener les chèvres jusqu'aux nappes de nénuphars qu'elles raffolent. Elles permettent de pénétrer dans les ilôts de nénuphars qui se referment après leur passage. Ljubica Strugar a élevé toute sa vie les chèvres, seul l'hiver à Karuc.

 

Karuc, Montenegro

BERGER sur BARQUE - Karuc, Montenegro (Rozafa, sept. 2008)

 

Le village de pêcheurs de Karuc fut la résidence d'hiver du Prince-Evêque Petar Petrović I (1830-1851) dit Saint Pierre de Cetinje qui la fit construire au 19ème siècle dans la première ou deuxième décennie. Cette forteresse est plus connue sous le nom de "La Tour de Saint Petar". Sur la façade de la tour, on aperçoit encore des meurtrières qui confirment le caractère défensif usuel de cette époque tourmentée. Après son décés, il est mentionné qu'en 1871, la tour fut utilisée en tant qu'école.


Karuc__le_village_du_MONTENEGRO___Impasse_des_Pas_Perdus

Résidence d'hiver du Prince-Evêque Petar Petrović I (1830-1851)

Au fond du lac, l'épave du navire "Skenderberg", coulé pendant la seconde guerre mondiale, attend les pirogues qui flânent à sa découverte.

 

Village_vacances_Karuc___Impasse_des_Pas_Perdus

Village vacances

Nous sommes invités par nos hôtes à déguster la "Losa", eau-de-vie locale, et un peu plus tard dans la soirée, nous nous attablerons chez nos hôtes qui accueillent leurs parents. Nous dînons dans une ambiance de fête. Ce soir là, carton rouge tant les plats et vins agrémentent cette retrouvaille. Le rituel de cette famille est de se baigner après le repas, tout le monde semble emballé. Il m'est expliqué qu'il faut rester à la surface pour profiter de la température de l'eau car en profondeur, l'eau de la source la rend bien plus fraîche. Enfants et adultes se dirigent vers le ponton et se glissent dans l'eau limpide avec leurs palmes pour dérouler le circuit habituel. Trop plombés, certains restèrent au bord du rivage.
 
Ana, la nièce, sert d'interprète car elle manie les langues par excellence. Un programme est prévu pour le lendemain matin. La visite d'une grotte s'effectue avec Ana. Après la première voute, le siphon nous invite à nous baisser, nous avançons doucement mais nous buttons sur une étroiture qui débouche sur un trou noir qui semble profond. Il faut se rendre à l'évidence, je ne verrai pas le fond aujourd'hui ! Je renonce à explorer la suite, car pour ma part, c'est impénétrable et j'opte de faire demi-tour. J'imagine les galeries, la rivière souterraine, des passages aquatiques surprenants et la rencontre de protées. Elle nous fait part que ce lieu est le centre de la vie à Karuc car au fond se trouve la source qui a suffisamment de débit. La résurgence est captée pour alimenter l'ensemble du village.
 
La source de Karuc fait partie des cinq endroits recensés pour approvisionner en eau cette région du Monténégro afin de palier au déficit de production des sources locales. A Malo Blato, la source Bolje Sestre a été sélectionné pour l'approvisionnement à long terme de la côte monténégrinne et Karuc est prévu pour seconder les déficiences de la première source alors que le lac Skadar est classé Parc National, donc zone protégée pour l'environnement tant au niveau des phytoplanton, des zooplanton que de l'habitat des oiseaux d'eau et la survie des oiseaux. Les sources les importantes de Karuc sont Volac, Karuc et Djurovo oko (oeil).
 
Karuc__sa_source___Impasse_des_Pas_Perdus
Source de Karuc 
 
C'est par la présence discrète et attentionnée de sa mère que je découvrirai la nature dans son éclat avec les émotions qui s'imposent devant cette beauté, oeuvre naturelle qu'il faut préserver. Très tôt le matin, nous embarquons sur sa barque pour une visite. Quel luxe d'être du voyage. Sa mère est très réservée et cette invitation lie notre amitié. Elle assure toute la logistique et manie bien la rame. Tandis qu'elle s'installe à l'arrière, le chien se positionne devant et donne le cap. Les rosières se referment après notre passage, nous évoluons parmi les nénuphars et j'admire les sillons de notre passage. De temps en temps, on aperçoit des bouteilles à la surface de l'eau qui indiquent les endroits où se trouvent les nasses. A cet endroit, l'eau sans être trouble, n'est pas franchement limpide, c'est le marais. Nous contournons les pièges. Elle délaisse un passage sur la gauche et nous nous dirigeons vers l'oeil, cette espèce de puits où les poissons frétillent. Le puits fait probablement une dizaine de mètres de diamètre. Une séance de photos s'impose. Chaque oeil est nommé dans la langue du pays d'après les noms des autochtones locaux, en fonction du lieu où il se trouve. Cette promenade se nourrit de tous les aspects techniques, humains et matériels, elle nous lie comme le fil d'Ariane. C'est sur cette belle exploration que j'achève nos pérégrinations sur le Lac Skadar. Nous garderons de ce séjour, le souvenir d'une excellente ambiance de camaraderie qui m'a donnée l'envie d'y trouver refuge.
 
 Promenade_en_barque_Karuc___Impasse_des_Pas_Perdus
 Tous à bord
 
Le soir de notre arrivée, nous fûmes accueillis par le fils du restaurant le plus proche qui se prêta bien volontiers à des échanges linguistiques pour nous trouver une chambre d'accueil. L'anglais est de mise quand vous ne connaissez pas la langue. Nous réservons notre table, car il nous recommande sa carpe marinée. Inspirés, le temps qu'il aye pécher notre commande, nous profitons de la vue en sirotant un vin rosé du cru. Mets délicieux qui me replonge dans une envie d'y retourner ! 

 

A l'origine, le Montenegro s'appelait "La Zeta", mais pour échapper à l'emprise Ottomane, les princes-archevêques demandèrent la protection de Venise. Dès qu'un marin approcha la terre, il la nomma "Montenegro" qui sans difficulté dénomme "le mont noir". On attribue souvent ce terme aux forêts sombres qui recouvraient autrefois les Alpes Dinariques et pourtant, il semble plus probable qu'il fasse référence à Ivan Crnojevic (Ivan le Noir), le dernier dirigeant de l'Etat médieval de la Zeta qui en 1482, fuyant les forces ottomanes, se réfugia dans les montagnes du coeur du pays où il fonda la ville de Cetinje. La plupart des pays d'Europe occidentale utilise le terme "Monte Negro" qui a le même sens et remonte probablement à l'époque de l'influence vénitienne sur la région. Son sol fut brisé par les différents tremblements de terre et des pitons rocheux prirent place.

Podgorica dite "Titograd", capitale de Tito a remplacé "Cettinje", l'ancienne "capitale du trône" monténégrin où réside le président actuel.

Le Montenegro est une république devisée en 21 municipalités.

Pour rejoindre Karuc, il faut traverser le maquis parsemé d'herbes folles et une lande de roches où s'accrochent grenadiers et genévriers. Son sol aride rend la végétation peu abondante, tandis que dans les eaux du lac, 900 espèces d'algues, ainsi qu'une importante flore marine composée notamment de nénuphars qui recouvrent une partie du lac. La route descend du plateau et nous fait découvrir au détour du chemin la vue sur le village, sans aucun doute, c'est cette vue qui me restera à jamais quand je penserai au Montenegro.

Vous l'avez compris que je me sens très attachée à ce lieu si proche dans mes souvenirs et pourtant à 2500 km de chez nous.

Accès

A 10 km Est de Rijeka Crnojevica. Suivre la route le long de la rive gauche qui repart sur Podgorica.

 

Géographie

Le Monténégro est situé dans les Balkans, bordé au Sud, par la mer adriatique, à l'Ouest par la Croatie et la Bosnie Herzégovine, au Nord par la Serbie, au Nord-Est par le Kosovo et enfin au Sud-Est par l'Albanie.

Le territoire est de type montagneux et la forêt recouvre plus de sa moitié. Il forme l'une des régions les plus accidentées de tous les Balkans.

Le plus haut sommet est le Bobotov qui culmine à 2525 mètres.

La baie de Kotor fait partie des tableaux les plus célèbres et rappelle les fjords norvégiens.

Au Sud-Est, le long du littoral s'allonge par des plaines qui enserrent le lac Skadar.

Au centre, la vallée de la Zeta creuse un axe Nord-Ouest, Sud-Est, jusqu'à la capitale Podgorica.

 

Cilmat

Le climat méditerranéen rend les étés secs et chauds, voire caniculaires. A titre d'exemple, il faisait 48° degrés, vers le 10 août 2012.

La Bora et le Jugo sont les vents qui permettent de réguler la température du littoral.

 

L'histoire à rebrousse-poil

Le Monténégro fait partie de l'Union Européenne depuis le 15 décembre 2008.

En 2006, le pays obtient l'indépendance.

Au lendemain de la deuxième Guerre Mondiale, le régime communiste dissous le royaume.

En 1918, il fait partie du royaume de la Yougoslavie.

En 1910, le pays est un royaume indépendant.

Principauté indépendante.

Duché semi-indépendant.

 

Nota

De votre comportement dépend l'accueil dans chaque pays.

 

A voir

Sarcophage de Petar Njegos Petrovic

Le massis central, Durmitor

Le monastère orthodoxe de Ostrog

Le monatère de Kom

Sveti Stefan, îlot aux criques privées

Budva, le Saint-Tropez du Montenegro

Kotor avec son pavage, sa vieille tour dite"Sveti Ivan" en dialecte iekavien, serbe montenegrin

Les bouches du Kotor avec Rose, Kskar...

Perast, petit port

Cetinje

La ville de Bar avec le plus viel olivier "Stara Maslina".

Obodska, grotte cathédrale

Rostovo, nécropole

 

BIBLIOGRAPHIE

Escapade au Montenegro août 2012

 

Notre voyage Carte
Etape

Lieu
01
Arrivée Montenegro
02
La route serpentine - Parc national de Lovcen
03 Perast "La Baroque"
04
La baie de Kotor
05
village de pêcheur Kakrc
06
Rose, la belle
07
Tombeau de Petrovic Nejgos
08
Cetinje
09
Sveti Stefan
10
Monastère d'Ostrog
11
Budva
12
Komovi
13
Parc national du Durmitor / Le sommet du Bobotov / La grotte de glace / Le lac noir
14 Canyon de la Tara / Rafting
15 Parc national de Biogradska gora / Lac Sasko
16 Monastère Moraca
17 Monastère de Piva
18 Karuc, Lac Skadar, Dodosi, Monastère de Kom
19  Godine / Murci / Ulcinj / Velika Plaza 
20  Stari Grad

 



Voir mon carnet de voyages >>Voyages_de_r_ve 

....................... 

Vous aimerez peut-être :  

Graine_de_pavot_1919_de_Kees_van_Dongen COTE SUD 2009 Année Picasso Aix-en-Provence Plitvice

Rose_Pierre_de_Ronsard

IMG_0111 Diane d'Ephese Villa d'Este

Kees van Dongen
s'EX pose en tant qu'artiste

Côté Sud
2009

Plitvice
CROATIE

Pierre de RONSARD
ou la douce vie
Courtiser VENISE
Merveille de la nature
Diane d'Ephese

...................................

Traduction  : Français,  Allemand,   AnglaisArabe,  Hollandais 
Parution : 14 octobre 2012 

Mise à jour  : 14 octobre 2012 
 

                 Répondre                         

<<Précédente  |AAccueil Suivante >>

 

Posté par PASPERDUS à 22:00 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mai 2011

Les dunes de Merzouga ~Sablier du temps~

 

<< Précédente AAccueil | Suivante >>

Vous êtes ici >> Accueil|Carnets de voyage |Maroc  | Les dunes de Merzouga 

Nous discutions du temps qui passe et mes doigts tournèrent le sablier qui ornait le cuir de son bureau. Le sable me fit rêver à ces dunes imaginaires, si lointaines et hors du temps que l'on rencontre parfois dans les déserts.

Je lui demandais s'il avait visité Merzouga. Connais-tu ces dunes de sables ?

Je fus interpellé quand il me dit : "Les heures sahariennes".

Dunes_de_Merzouga_MAROC_06

Photo "Temps de pause, tant de poses", site de ma fille 

Il me fit un bref descriptif géographique car j'ignorais sa situation.

Merzouga est réputé pour ses dunes car il est le plus grand erg du Maroc qui se trouve à 50 km d'Erfoud. Ils sont au nombre de deux avec Chigagan, pas nombreux ! Elles sont appelées aussi dunes d'Erg Chebbi et d'Erg Chigaga.

Puis, la conversation s'enrichit de son vécu avec ses souvenirs. Il avait la faculté de reconstituer sa promenade en la complétant de ses découvertes. Il reprit :

Ce sont donc les premières qui abritèrent notre bivouac dans le sahara marocain sur l'itinéraire des caravanes pour Tombouctou.

J'avais l'impression de passer une dune après l'autre, tant son visage se perlait de souvenirs qui remontaient pour ébaucher cet épisode.

 

 Dunes_de_Merzouga_MAROC_08

       Chèche

Le cordon se prolonge sur 22 km du nord au sud et sur 5 kilomètres d'ouest en est. Le sable a le pouvoir de changer de couleur au gré de l'intensité de la luminosité. Mais magie pour magie, il a également des vertus thérapeutiques. Il est dit qu'il a la vertu de soulager des rhumatismes, lorsqu'il est chaud.

 

Expression"les sables qui chantent parfois remplissent l'air avec les sons de toutes sortes d'instruments de musique, et aussi le bruit des tambours et du choc des armes" Marco Polo

Dunes_de_Merzouga_MAROC_07

Un thé au Sahara

Dunes_de_Merzouga_MAROC_09

Bivouac

Les dunes sont les portes du Sahara et sont seulement à 40 km de la frontière algérienne accessible seulement par le vent. Le lac IRIKI fait frontière avec l'Algérie.

Au fait, connais-tu le chant des dunes ?

Ce phénomène m'avait été rapporté comme une légende écoutée par certains, refusée par d'autres. J'imaginais le sable chantait lorsque le vent le pénétrait. Or, il m'a été donné une autre explication car ce son émis est déclenché lorsque l'on marche sur le côté le plus pentu de la dune qui entraîne la vibration des couches de grains de sable qui se chevauchent et dévalent la pente (congère) en émettant par leur frottement une mélodie dont la fréquence peut aller de 60 à 105 Hz, selon la taille des grains et produire un son sur la surface de la dune appelé "chant".

Cette mélopée venue des cordes vocales de la Callas du sable confère un climat envoûtant. Des notes vocales se distinguent par leur puissance lorsque le sol mugit et vibre comme un tremblement de terre. Dualité du solide et du fluide qui se synchronisent pour offrir cette résonance acoustique. Quelle métamorphose !

Seulement 31 dunes qui mugissent sont répertoriés sur terre.

Expression"Un corps est liquide lorsqu'il est divisé en plusieurs petites parties qui se meuvent séparément et il est dur lorsque tous les parties s'entretouchent" René Descartes

Dunes_de_Merzouga_MAROC_03

Mugissement

La conversation s'engageait sous une autre forme et me faisait penser à ses esprits qui rôdent dans le désert dont Guy de Maupassant décrivait dans sa nouvelle "La Peur". Mon esprit s'évadait, s'éloignait de la réalité, mais le son de sa voix me ramena à la discussion.

Dunes_de_Merzouga_MAROC_04

          Réalité ou fiction

 

Dunes_de_Merzouga_MAROC_05

       Dromadaire

Elles mesurent en moyenne 150 m, mais peuvent atteindre jusqu'à 884 mètres pour la plus haute. Elles sont alors appelées "Ghoust" car elles surplombent l'erg et permettent de voir les grands espaces plats, désolés car arides, souvent rocailleux (grès) appelés "reg". Il faut dire qu'à cet endroit, il n'y a pas âmes qui y vivent.

On dirait des collines d'où leur nom qui provient du mot néerlandais "duin".

A ce moment là, il évoqua les travaux d'un britannique Ralph Bagnold qui au début des années 1940 entreprit d'étudier les mécanismes de la formation des dunes de sable. Je n'ai retenu de ce phénomène qu'il était similaire à celui des dunes de neige ou celles présentes sur Mars car il était régi par la relation de proportionnalité. Universelle malgré des milieux si opposés.

Je ne connaîtrai pas les dunes qui chantent car rien ne semble bouger dans ce décor de sable. Je ne connaîtrai pas les tempêtes de sable qui empêchent la monotonie de figer le décor. Les vents réputés violents n'étaient pas du voyage.

Ce désert de sable est constitué de dunes transportées, toilettées par le vent et ressourcées par la pluie qui permet de créer des zones de patûrage. La végétation fixe les dunes dites mortes. Ces courbes au zone d'ombre sont comme un visage qui se gomme et estompe son maquillage pour reflèter ses nuances. Ces dunes dites vives ont l'allure de croissants et sont appelées "barkhanes". Elles se déplacent dans le sens du vent et suivant un certain seuil. La vitesse du vent diminue en fonction de l'altitude. L'érosion de la base de la dune dit socle permet le dépôt du sable, sur l'autre versant. Ce nouveau monticule est la naissance d'une future dune dont les paramètres de sa grandeur sont définis par "la loi d'échelle" qui est le rapport entre la densité des grains et l'interaction du vent sur le sable.

Le vent dit "Chergui" est redouté.  C'est un vent chaud qui vient du Sahara qui ressemble au Sirocco.

Dunes_de_Merzouga_MAROC_01

Au loin                            Photo "Temps de pause, tant de poses", site de ma fille

Autour de moi, les pieds se dénudaient pour plus de sensations. Mes pas mouvaient dans cet équilibre car le sable chaud s'efface sur la touche de nos pas. Mes talons s'enfonçaient.

Puis, il ramena le fil de la discussion à son aventure qui avait commençait en fin d'après-midi.

 

Expression"Le désert est beau, ne ment pas, il est propre" Théodore Monod

 

Le spectacle est pour bientôt. Il se déroulera en deux temps avec la promenade à dos de dromadaires pour aller admirer le coucher et le lever du soleil sur les dunes.

Auparavant, nous avons rejoins notre groupe pour préparer la traversée. Les dromadaires attelés étaient prêts. Beaucoup d'hésitation se mêlaient à l'envie du voyage car après être monté sur le dos du dromadaire, la bête semble énorme et nous positionne au coeur du problème lorsqu'on prend assise. Comment va t'on s'ériger vers le haut ? D'un coup, un sabot se projète vers l'avant et se démultiplie en deux temps pour s'élever sur ses longues échasses. Impressionnant, mais la sensation la plus forte est pour plus tard ! (vous vous doutez bien que nous venons pour les sensations).

Le départ est prévu une heure et demie avant le coucher du soleil pour profiter de la tombée de la nuit. Nous commençons donc à nous acheminer et le balancement rythmé cadence notre marche de dune en dune. Nous montons, puis descendons les dunes successives avec de temps en temps un petit crochet tout le long de la crête.

Notre guide marqua un temps d'arrêt à un point précis. Il posa ses chaussures car ces pieds élastiques s'adaptent au sable. C'est mécanique. Il est dit que le sable chaud soulage les membres. Je regardais ses pieds abîmés affronter la surface ridée par de grandes ondulations parallèles.

 

 

Expression"Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui, et lui rendre hommage non de nos vains bavardages mais de notre silence" Théodore Monod

 

Sa force d'en l'observation m'entraînait à penser au temps qui s'écoule et qui marque notre âme mais pas ce lieu, dont la régulation s'accroche à un autre système.

La chaleur était toujours présente. Il faisait 45° au mois de septembre ! A l'horizon, se profile des mirages. L'étendue laisse percevoir des lignes de crêtes en arc de cercle. La mer de sable se profile sur plusieurs kilomètres, parfois du manteau de sable, des roches affleurent, comme un squelette accroché digne d'un crétacé. Quelle architecture !

Grâce à son image, nombreux sont les photographes qui essayent de surprendre son épiderme qui se nuance par son grain fin qui fréquemment passe du blond à l'ocre orangé.

Notre caravane s'enfonçait doucement dans cet état. Débarassé de mes pensées, de tous sentiments, j'allais à la rencontre du silence. Mes yeux vagabondés sur ce sable mouvant. Le jeu des ombres sur la jolie teinte rouge orangé des dunes dessinait harmonieusement le paysage.

Au loin, nous apercevons d'autres caravanes qui s'éloignent. Après avoir atteint le sommet de l'une d'entre elles, notre guide nous fait descendre sur le versant le plus abrupt. Impressionnant de dégringoler cette montagne de sable. La pente est raide vu de notre assise. Les pas du dromadaire s'enfoncent dans le sable et donnent une cadence soumise aux aléas de la stabilité.

Chaque dune a un nom.

A l'arrivée, à notre campement (jaima), le cérémnial du thé nous accueille avec des chants traditionnels accompagnés du tambourin.  Trois thés pour rester dans la tradition berbère avec leur représentation, "Le premier est amer comme la vie, le deuxième est fort comme l'amour et le dernier est doux comme la mort", notre guide nous annonce.

Notre bivouac est posé dans un creux à l'abri des vents de sable. Il est composé de tentes berbères ornés de tapis multicolores posés à même le sable.

Puis vient le repas traditionnel servi par les touaregs devenus restaurateurs le soir pour nous servir les mets représentatifs de ce lieu : chorba, tajim et salade d'orange.

Sous ces vêtements ombrent nos guides Muhammad, amicals et disponibles. Ils parlent bien le français et l'anglais.

 

Expression"On va au désert pour étancher sa soif de Liberté" "Son charme, le désert l'emprunte à l'éternité"  extrait de "Aphorismes du désert de Ibrahim al-Koni

Son épopée me fait penser à ce peuple, les Garamantes, Berbères à peau noire, nomades qui traversaient le désert et faisaient le trafic d'ivoire, de métaux précieux et d'esclaves. Ces cavaliers d'où vient une partie de mes origines effacées par ce mélange entre l'Orient et l'Occident.

Nous nous installons pour admirer la voie lactée et nous fûmes surpris de voir des étoiles filantes.

Expression"Vise toujours la lune, même si tu la rates, tu atterriras parmi les étoiles" (proverbe arabe)

Les rayons de soleil qui s'accroissent le matin, ouvre la vue sur ce paysage dunaire. L'immensité du désert à perte de vue est un panorama à savourer sans modération. Des traces de fennecs sont les seules marques de vie. Tout semble figeait. De temps en temps un scarabé s'entête à s'éloigner, vers où ?

Nous n'irons pas voir le lac asséché, car il est trop loin. J'aurai aimé voir cette étendue qui évoque un  paysage lunaire car au vu des commentaires lus, cela semble saisissant. Le sol est craquelé et fait ressortir des formes découpées qui rendent ce payage comme à nul autre pareil.

Notre bivouac prend fin pour nous ramener.

Notre marche nous amène vers la plus grande dune afin de surfer. Elle est anormalement grande, en forme d'étoile. Cette pyramide de sable est dure à gravir à en croire notre compagnon qui essaye d'atteindre le sommet avec son surf. La pénibilité semble égaler la neige, lorsqu'on veut faire de la luge. D'un moment à l'autre, il va atteindre le sommet et savourer cet instant avant de nous donner le spectacle de sa descente.

 

Malheureusement, il ne choisit pas le côté le plus ecarpé et peine à s'élancer pour nous démontrer les arabesques de son jeu. Il écume sa défaite, mais au grand dam, nos accompagnateurs prirent la situation en main et montèrent à tour de rôle dessus.

C'était irréel de voir l'homme bleu, avec sa djelaba, sur le surf. Le tissu flottait au gré du vent, la photo fut prise.

Dunes_de_Merzouga_MAROC_10

Dunes_de_Merzouga_MAROC_02

Guide au vent

Le chemin m'amène à penser à ces anciennes pistes du commerce caravanier qui ont fait l'histoire du désert. Je me sens cavalière, commerçante...

Que le mot désert est impropre à ce lieu qui a vu tant de caravanes s'élançaient. Les chameaux suivent la trace qui se perd à l'infini. La vie s'éveille au lever du jour dans le désert. Le camp est démonté, les dromadaires sont chargés, la caravane se met en route pour Tombouctou... Escale, chacun s'atèle à sa tache, le pain est mis à cuire dans le sable.   La méharée reprend la route.

Dunes_de_Merzouga_MAROC_11

Dune

Le désert et le "Ramadan"

Quand je pense au désert et si je cumule avec le mot "Ramadan", je me rappelle l'absence unique des repas, l'abstinence. Nous avons beaucoup appris, en cette période de jeûne. Le pays semble s'épuiser des dernières forces, les gens ont un rythme ralenti jusqu'à la tombée de la nuit (rupture du jeûne >> 19h10 en 2010) et là s'opère le changement, l'échange, le partage et la convivialité.

Bien sûr, il faut éviter de se présenter au regard en mangeant, en buvant, mais qu'importe cette absence devant l'immensité du vide à Merzouga. Fumer, boire de l'alcool sont des plaisirs (vices ou péchés) qui sont moins tolérer que s'alimenter en cette période la plus spirituelle de l'année. Il est recommandé de rester discret et de suivre les codes de "Bonne Pratique" afin de respecter les valeurs de ce mois sacré. La politesse est donc également de mise.

Il faut savoir que le jeûne n'est pas obligatoire pour les femmes enceintes, les personnes âgées, les malades.

Il peut également se rajouter le facteur chaleur suivant les périodes.

Vous pouvez vous faire servir un repas dans quelques endroits épargnés de la fermeture, du moment que vous n'êtes pas musulman. Il faut savoir que les marocains sont plus assidus à la prière et se rendent à la mosquée durant cette période, ce qui réduit l'activité par la fermeture des rideaux de fer des commerces à l'appel des hauts parleurs des minarets lors des offices religieux. Le tourisme est quelque peu perturber par le temps gagné par les siestes et les horaires d'ouverture sont adaptés à ce nouveau planning. Il advient donc, pour certains, de prioriser leur quotidien au détriment du tourisme qui n'est plus prioritaire. Là, il faut s'attendre, à cette étape, que le service ne soit pas fait de bonne grâce car cette pratique religieuse exacerbée a tendance à se faire ressentir dans leur comportement. Le respect est de mise.

Mais il ne faut pas oublier que le tourisme est source de revenus au Maroc et que l'échange va au-delà de la simple transaction. Le Maroc s'est enraciné de coutumes du temps du protectorat français et des communautés juives. C'est donc un pays tolérant même si l'hospitalité légendaire tend à s'évaporer dans les villes.

J'espère que ma réflexion n'est pas réductrice de cette période.

 

Expression"Trab mounek !   (Ah, le beau pays !)" Théodore Monod

 

Les tentes de bivouac sont des abris pour les nomades. Leur toit est confectionné en poils de chèvres ou de dromadaires et surélevé par deux piliers à la verticale. Lorsque le climat est torride, des pans peuvent être remontés pour créer des courants d'air. Notre campement est monté en cercle afin de bénéficier d'un centre qui abrite notre repas du soir.

La vie du désert passe par la présence d'animaux. Les animaux qui cohabitent dans le désert sont les fennecs ou renards des sables, les scorpions blancs et bien sûr les caravanes de dromadaires.

Côté flore, les palmiers sont à l'honneur. Ne manquez pas de faire une pose autour d'une palmeraie.

Le sol peut être Erg (sable) comme Reg (cailloux).

Je remonte le temps. Voici la préhistoire.

Cette vie préhistorique, ensevelie par le désert qui à l'époque était formée de savane. Que sont devenues ces coulées de verdure balayées par l'harmattan, transformées en plateaux désertiques, riches en grottes et peintures rupestres.

Je rentre dans l'austérité, le dépouillement de l'extérieur, comme de l'intérieur face à cette vue unique qui ne peut laisser insensible le voyageur à la beauté du désert. On obtient la sérénité devant cette mer de sable qui semble pour moi, simple amateur, les prémices de la méditation.

Le désert méprise les frontières si chèrement acquises. L'horizon s'offre à vous sans obstacles. Les dunes sont modelées par le bon plaisir du vent. L'imaginaire est au aguet à regarder le ciel étoilé. Telle une comète, je me sens de passage. Si l'esprit "Touareg" pouvait me diriger par le simple fait de regarder les étoiles qui défilent comme Amanar (Orion) qui signifie "guide". 

Les touaregs s'orientent la nuit en regardant deux étoiles "Tenâfelit et Tôzzert, dites "constellations du Navire" et  qui permettent de se positionner par rapport au Sud. Ils connaissent chaque parcelle du ciel.

 

Expression"Grain de sable,
grain de beauté ou de folie,
soit l'exception qui ne confirme aucun reg"

 Thami du sitePhotoeil

 

Le soir est là, nous nous retrouvons dans le bivouac. Les kaimas (tentes berbères) sont prêtes à nous recevoir. Les émotions sont fortes après cette traversée qui nous confronte à ce paysage qui nous délivre de notre quotidien et face à notre dénuement, nous nous sentons purs devant la force du lieu.

Matin, sans lendemain. Le soleil s'élève lentement. Une lueur carminée injecte notre vision. Nous sommes là, rivés sur nos lits au milieu des dunes à redresser nos corps devant l'appel de cette clarté céruléenne pour profiter de l'éphémère levé du soleil. La vue chaloupe face à la force, chaque regard, puise dans son enfance pour libérer son sourire. Tel un Fauve, le soleil surgit, nous inonde de son or aux rayons safranés qui capte notre attention. Le sable se roussit, se brode de nuances pour nourrir notre attente et réchauffer l'aurore qui s'esquive. Le pari est jeté, c'est de le saisir dans son objectif. Mille clics déclenchent pour le garder en souvenir.

C'est ici que s'achève mon anecdote. Contente de vous faire partager mon ressenti par les odeurs, les saveurs, les rituels et de prolonger ses souvenirs sur ce forum par les échanges, les avis...

Je vous avez déjà présenté "La Mamounia" à Marrakech, Oualidia, El Jadida, bientôt vous pourrez parcourir le souk de Fès, cette ville culturelle à l'accent spirituel, la Médina d'Essaouira...

 

Expression"L'homme voyage toujours en avant de lui-même" proverbe Touareg

 

Littérature

Darwin, Marco Polo, Guy de Maupassant, John Cage / Le dernier vol de Lancaster (de Sylvain Estibal chez Actes Sud, publication 2003)

Film 

"Le dernier vol" de Karim Dridi

A voir également,

Dune de Tarfaya au Maroc, Dune du Namibie, Dune de chine,

Autres lieux

Cascades d'Atiq Tissint, Désert de M'Hamid, Dunes de Chagaga, Lac asséché d'Iriqui

Accès

50 km au sud d'Erfoud. 35 km de Rissani.

2 heures de pistes de goudron de Cheggaga

Ou loger

Au pied du désert à l'hôtel, la "Kasbah Mohayut". Accueil généreux, belle chambre climatisée avec salle de bains européenne. Décoration berbère épurée. Jardin intérieur avec piscine, entouré d'un patio en circulade ou s'égrène les chambres. Calme assuré. Le personnel parle français.

Prix : 40 € qui comprend chambre, repas du soir, petit-déjeuner (nuit au choix dans le désert ou à l'hôtel) + excursion à dos de dromadaire pour arriver au campement.

Possibilité de paiement par carte bleue.

Le + >>  à notre demande, il nous a préparé pour le midi, une omelette berbère (tomates, fromage blanc... et le coup de main !)

Remerciements :

Les guides du 9 septembre 2010 ont contribué pour que cette randonnée soit marquée de souvenirs. Merci.

 

Liens

http://www.daniele-boone.com/page/23/

Bibliographie

Voyage septembre 2010

Photographies personnelles.

 

______________________________________________________________________________________________________________
d'autres articles,

 Vous aimerez peut-être : 

Mamounia__Bar_Illumination_Lampe_2010 COTE SUD 2009 Année Picasso Aix-en-Provence Cérémonie religieuse Pélerinage Sarah 2010

Rose_Pierre_de_Ronsard

IMG_0111 Diane d'Ephese Villa d'Este
La Mamounia
~Saveur du luxe~ MAROC

Côté Sud
2009

Marie Sarah
CAMARGUE
Pierre de RONSARD
ou la douce vie
Courtiser VENISE
Merveille de la nature
Diane d'Ephese

 

.......................
Carnet de voyages
Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
Arabe,   
Parution de l'article,  9 mai 2011
Mise à jour  : 22 mai 2011

 

 

                   Répondre

            

<<Précédente| AAccueilSuivante >>