Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

05 mai 2010

Les vertus de Torreciudad ou la rencontre de l'Opus Dei

Sur le chemin de la connaissance, j'ai découvert l'Opus Dei au sanctuaire de Torreciudad [dit "Tour de la Cité"] dans le Haut-Aragon (santuario Torreciudad à Huesca). Il se situe sur les hauteurs et domine les deux versants des Pyrénées. Il fait partie de la "Route Mariale" des grandes richesses culturelles et religieuses. C'est le seul lieu de pélerinage au monde administré par l'Opus Dei (Latin, "Oeuvre de Dieu).

Torrecuidad__Vierge_de_Guadalupe

Vierge de Guadalupe

Ce sanctuaire rayonne les bonheurs simples et ensoleillées où je vous convie par cet article à lire son histoire.

Son fondateur, le saint Josémaria Escriva avait deux ans quand il tomba malade (méningite). A la suite d'une infection, son état s'aggrava et le docteur Camps ne donna aucun espoirs sur son espérance de vie, à ses parents. Il ne passerait pas la nuit. Leur foi était si grande qu'ils implorairent sa guérison à la très Sainte Vierge et Dolorès promit qu'elle se rendrait en pélerinage d'action de grâce à Notre-Dame de Torreciudad pour lui présenter son fils, s'il guérissait.

Torrecuidad_vu_de_l_ermitage

Sanctuaire Torrecuidad
Vue de l'ermitage

Le lendemain matin, le docteur put constater non seulement qu'il n'était pas mort, mais également guéri. Ils prirent la route avec le petit et arrivés à l'antique chapelle, ils le présentèrent aux moines qui l'offrirent à la Sainte Vierge comme l'enfant porteur du renouveau de son ordre.

Ce miracle honorait cette famille estimée dans la ville pour sa piété. Dans cette famille chrétienne qui chante les pyrénées aragonaises, sa culture et les traditions,  Josémaria et ses frères et soeurs virent le jour. Ils furent élevés face au dur labeur de leurs parents qui tout en travaillant, veiller à leur éducation qui puisait son sens dans la simplicité de la vie.

De cet échange, Josémaria fut amené, bien plus tard, à réaliser la portée de cette sagesse qui, malgré les aléas de la vie (1910-1913) qui rendaient le chemin cahoteux pour ses parents (pertes d'enfants, d'emplois), continuérent à vivre dans la dignité offrant un visage rayonnant malgré l'épuisement.

La fête de Dolorès se célèbre le jour de Notre-Dame-des-Douleurs.

Cette expérience au sein du foyer familial fonda ses bases sur le rayonnement chrétien et l'encouragea dans sa vocation de projeter son amour.

Feuilletons maintenant ses origines.

Torrecuidad__Arches_de_l_entr_e

Mer de coupoles
Briques

Résumé historique

18xx - L'arrière grand-père de Josemaria, José Escriva est originaire de Balaguer. Il est médecin et épouse Victoriana Zaydin, fille de propriétaire terrien de Perarrua. Ils ont un fils José.

1854 - Son grand-père, José Escriva Zaydin épouse Constance Corzan (+1912), originaire de Fonz, près de Barbastro. Ils eurent six enfants : deux filles et quatre fils dont le premier mourut enfant, le deuxième "Teodoro" devint prêtre (+1933) à Fonz, le troisième "Jorge" (1865-1885) fit ses études de médecine et le plus jeune "José" devint son père.

1902 - Un Sud rêvé tout d'abord, celui de José Maria Julian Mariano Escriva de Balaguer y Albas (1902-1975), fils de José Escriva y Corzan (né en 1867), est né à Barbastro (Aragon, Espagne) vers 22 heures le 9 janvier 1902, à l'adresse : 11, place du marché.

Sa mère, Dolorès Albas y Blanc de Ainsa (Aragon) s'était installée en 1892 à Barbastro. Son grand-père, Manuel Albas avait épousé Simone Navarro, originaire de Barbastro. Son père Pascal Albas se maria avec Florence Blanc. Il dirigait un commerce à Barbastro. Il avait un frère aîné, Simon qui était prêtre. Le deuxième frère aîné de son père "Jean" avait neuf enfants dont "Mariano" était prêtre et parrain du futur fondateur de l'Opus Dei. La soeur de son père "Rosario" devint religieuse. Son beau-frère, était évêque d'Avila. Sa famille comprenait douze frères et soeurs dont la dernière était sa jumelle, vingt ans plus jeune que l'aînée, puis venait le benjamin "Florencio". Deux de ses frères furent clercs, Vincent et Carlos Albas. Et deux des soeurs furent religieuses. Dans cette famille aux vocations religieuses, elle épousa le 19 septembre 1898, José, originaire de Narbonne (France) qui s'était installé à Barbastro (Aragon) en tant que commerçant, dans un magasin de tissus ; puis, il s'associa pour prendre la succession de la Société "Cirilo Latore" qui fut dénommée "Juncosa y Escriva".

José était le deuxième enfant à la suite de leur première fille, Maria del Carmen (1899-1957), aînée des six enfants. Trois autres virent le jour : Maria Asuncion (1905-1913), Maria Dolorès (1907-1912), Maria del Rosario (1909) dont des jumelles nées le 23 mars 1877 ??, puis un frère Santiago (1919).

Expression

Sa mère disait en lui parlant  de sa maladie :

« La Vierge, lui dit-elle un jour, a dû te laisser au monde pour faire quelque chose de grand, car tu étais alors plus mort que vif. »

12 janvier 1912, il fut baptisé à Barbastro dans l'église cathédrale Notre-Dame de l'Assomption et prit le prénom de son parrain "Mariano".

          Il apprit le catéchisme sous la direction de sa mère.

1912 - Lycée de Barbastro, chez les piaristes.

          Il fait sa 1ère communion à Barbastro, le 23 avril 1912 pour la fête de la Saint-Georges. Date habituelle à Barbastro
          et dans la région. Il avait 10 ans et était le plus jeune premier communiant qui recevait le sacrement de l'Eucharistie.

ExpressionSes parents savaient :

« Que les mains que les mains d'enfant peuvent se joindre pour prier, lorsqu'elles peuvent saisir le biberon. »

1910-1913 : Décés des 3 cadettes (1910, 1912, 1913).

                  Il aimait construire des châteaux de cartes, jeu d'enfants, qui le menait à méditer sur la vie.

ExpressionIl dit en renversant l'édifice instable :

« Voilà ce que Dieu fait avec les personnes ; tu construis un château et lorsqu'il est presque terminé, il le détruit. »

1913 - Débâcle professionnelle.

1915 - La gêne supplémentaire occasionée par le remboursement des créances dues à la faillite de l'entreprise familiale
          fit qu'ils durent déménager à Logrono.
          Le père plein de bonté et d'ironie retrouva un autre emploi dans une usine de textiles. Il portait sur lui, l'honnêteté
          qui le laissait sans défense devant les ruses du monde économique (faillite en 1913).
          Il se rendit au Lycée d'enseignement secondaire. Il s'évada dans la lecture qui lui apporta sa culture.
          Jules Verne fut ses premières découvertes.

           Il projetait de devenir architecte.

ExpressionSa mère disait :

« Ne t’en fais pas. Je t’ai offert à la Sainte Vierge, elle veillera sur toi. »

1917 - Des visions mystiques lui font apparaître sa voie. Il relate la vue d'un carme pieds nus dans la neige
          qui lui a donné l'envie de servir Dieu.

1918 - Il obtint son baccalauréat. Il est étudiant en théologie en tant qu'externe au Séminaire de San Carlos.

          Il apprend à son père qu'il veut devenir prêtre. Celui-ci ne put retenir ses larmes malgré sa foi, il perdait son fils unique qui signifiait la fin biologique et cette décision entraînait l'extinction de la ligne masculine de cette famille. De ce fait, Josémaria pria pour que Dieu veuille envoyer à ses parents un autre garçon.
         
          Anecdote : il combina ses deux premiers prénoms José Maria pour les mettre sous la forme de "Josémaria"
                           qui rendait proche Joseph et Marie.

Leur vie s'accordait à la simplicité et la chaleur du foyer tissait des souvenirs tels que ce détail de la fête de Dolorès ou sa mère préparait les "Créspillos", sorte de beignets sucrés aux épinards. Le souci constant des autres, la vigilance et l'abnégation thésaurisaient ces traditions qui prirent racines chez chacun d'eux.

Ah, je me souviens également que ma grand-mère les faisait. Et les agrémentait suivant la récolte du potager, de lamelles d''aubergines.

1919 - Naissance de son frère "Santiago", le 28 février 1919 qui assure la continuité de la famille. 17 ans d'écart avec son frère. Il est devenut juriste à Madrid et est père d'une nombreuse famille.

Torrecuidad__Ermitage

_

Recette des Créspillos

Ingrédients

1.5 dl de lait
200 gr de farine
2 oeufs
1 cuillère de levure
10 gr de sucre
Légumes
Sucre

Préparation

Faire une pâte à beignets en mélangeant les ingrédients dans l'ordre suivant farine, sucre, levure. Ensuite incorporer le lait et les oeufs.
Tremper les morceaux de légumes dans la pâte et les frire dans une huile très chaude.
Egoutter
Saupoudrer de sucre.

Vierge_Torrecuidad

Vierge noire

_

1920 - Entrée au Séminaire Saint-Charles à Sarragosse en tant qu'externe.

1921 - Il s'installe au Séminaire Saint-François-de-Paule qui fait partie du séminaire Saint-Charles de Sarragosse.

1922 - Nomination dans sa troisième année, en automne, en tant que Séminariste Supérieur à Sarragosse,
          dit à cette époque "Inspecteur", avant d'avoir reçu les ordres mineurs au même titre qu'un clerc.
          Le 28 septembre 1922, il reçut la tonsure par le Cardinal Juan Soldvila y Romero, en la chapelle
          du palais archiépiscopal.
          Rencontre du Cardinal Juan Soldevila y Romero (1843- 4 juin 1923) en audience privée.

1923 - Le 4 juin 1923, le Cardinal Juan Soldvila fut abattu par un anarchiste, ce qui aterra beaucoup Josémaria Escriva.
          Etudes complémentaires en juridique.

          Juin 1923, il termine sa quatrième année de théologie.

1924 - Son père José décède le 27 novembre 1924 à Logrono, suite à un infractus. Il arrive trop tard pour lui rendre visite.
          L'enterrement a lieu le lendemain. Sa mère est veuve à 47 ans.

          Sous-diacre,  tuteur et chargé de famille. Il leurs demande de le rejoindre à Sarragosse.

          Juin 1924, il termine sa cinquième année.

ExpressionIl disait :

« J’ai toujours fait beaucoup souffrir mon entourage. Non que j’aie provoqué des catastrophes ; mais le Seigneur, pour me frapper moi, qui étais le clou — pardon, Seigneur —, frappait une fois sur le clou et cent fois sur le fer à cheval. Et j’ai vu dans mon père la personnification de Job. Mes parents ont perdu trois filles, l’une après l’autre, en des années consécutives. Ils ont perdu leur fortune.

Et nous sommes allés de l’avant. Mon père, d’une façon héroïque, après avoir contracté la maladie classique — je m’en rends compte maintenant — qui arrive, selon les médecins, quand on subit de graves déboires ou que l’on a de grandes préoccupations. Il ne lui restait que deux enfants et ma mère. Faisant tout son possible, il n’a pas évité les humiliations pour que nous puissions continuer de vivre avec dignité. S’il ne s’était pas comporté en chrétien et comme un grand monsieur, comme l’on dit chez moi, il aurait pu conserver une position brillante pour l’époque. Je ne lui ai jamais vu un air renfrogné ; je me le rappelle toujours serein, le visage joyeux. Il est mort épuisé, à cinquante-sept ans seulement, mais il a toujours été souriant. »

1925 - Sa mère, sa soeur "Carmen" et son jeune frère "Santiago" le rejoigne pour partager avec lui un modeste appartement.
         

          Le 28 mars 1925, la quatrième semaine de Carême, il fut ordonné prêtre en la chapelle du séminaire Saint-Charles
         à Sarragosse et célébra sa première messe publique deux jours plus tard, en la cathédrale "Notre-Dame-du-Pilier".

          18 mai 1925, reprise des études pour l'obtention d'une licence de Droit Canon et Droit Civil commencée été 1923.

1927 - Il prépare une thèse pour obtenir un Doctorat en Droit, suite à l'obtention de sa licence en janvier 1927.

          En mars 1927, il part pour Madrid pour son apostolat. Sa mère, son frère et sa soeur déménage à Fonz. Puis en fin d'année, le rejoigne dans l'appartement situé au rez-de-chaussée au numéro 4 de la rue Martinez-Campos (il n'existe plus aujourd'hui).

           Il s'inscrit à l'université de Madrid le 23 avril 1927.

          Il donne des cours à l'université privée de Cicuendez jusqu'en 1931.

1928 - Il participe le 2 octobre 1928 à une retraite dans la résidence des pères de Saint-Vincent-de-Paul à Madrid. Lors de la fête des "Anges gardiens", il eut une vision de l'Opus Dei qui fut qualifiée de miraculeuse. Dès lors, il se consacra à en faire une réalité.

Création de cet ordre catholique officialisé à Sarragosse sous le nom de l'Opus Dei. Auparavant, vers 1534 à Madrid, Ignace de Loyola fut le fondateur de l'ordre des Jésuites qui fut banni vers 1773 par le Pape Clément XIV. Dans un monastère de l'Aragon, Torrecuidad, une mission subsiste qui regroupe 6 jésuites appelés "pères de la foi" dont le plus ancien est don Armengol. Ils veillent sur un manuscrit "Necronomicon".

1930 - Premier adepte est Isidoro Zorzano (1902-1943) qui était un ami de lycée et Luis Gordon. Ce groupe est constitué
          de laïques.
          14 février 1930 : fondation de la section féminine de l'Opus Dei.

1931 - La République est proclamée en Espagne.
          Les républicains se focalisent sur la religion. Couvents, églises, séminaires sont brûlés.
          La fondation est détruite.

1932 - Décès de l'abbé Somoano.

          Décés de Luis Gordon, le 5  novembre 1932, ingénieur et chef d'entreprise. Un des premiers membres laïcs
          de l'Opus Dei.

1933 - Il fonde une académie d'architecture (DYA "Derecho Y Arquitectura) composée de brillants étudiants
          qui ne manquaient pas de plaisanter sur le sigle dont les initiales pouvaient signifier "Dios y audiaca" (Dieu et Audace).
          C'est la première oeuvre corporative de l'Opus Dei qui se situait au 33 de la rue Luchana à Madrid.

          Décès de Maria Ignacia Garcia Escobar, le 13 septembre 1933. La veille de la fête de l'Exaltation de la Sainte-Croix, en l'hôpital del Rey qui avait été initié par l'abbé Somoano.

1934 - Il confie à sa soeur Carmen, son frère Santiago et à sa mère, son projet apostolique de l'Opus Dei : l'Oeuvre.
          Il souhaite leur soutien. Il veut fondait l'Opus Dei.

          Librement, elles choisirent de l'accompagner dans ses responsabilités.

          Il est nommé recteur de la "Real Patronoto de Santa Isabel", fondation royale qu'il tient jusqu'à son départ
          à Rome en 1946. Il prend l'appartement qu'il lui est alloué.

          Septembre : création du  premier foyer d'étudiants de l'Opus Dei au deuxième étage de la rue Ferraz.

          Parution des "Considérations spirituelles", livre précurseur de "Chemin" qui fut publié sur sa forme actuelle en 1939.

          Déménagement de l'Académie DYA au troisième étage de la rue Ferraz.

Expression

Il disait :

« Il y a quelque chose de saint, quelque chose de divin, caché dans les situations les plus ordinaires de la vie, et c'est à chacun de vous de le découvrir »

1935 - Il célébre pour la première fois, le jour de la Saint-Josepht, le 31 mars 1935, la sainte messe dans un centre
         de l'Opus Dei.

         Pélerinage en mai 1935 de la statue de la Sainte Vierge de Sonsoles, près d'Avila.

ExpressionIl  exprimait :

«Il n'y a pas de signe plus sûr d'avoir rencontré le Christ que de sentir le poids de sa Croix bénie. »

1936 - Aménagement en juilllet 1936 de l'Académie DYA au 16, rue Ferraz à Madrid (détruite actuellement).

           Début de la guerre civile espagnole, le 18 juillet 1936.

          Guerre civile dirigée par le général Franco qui entraîne des persécutions religieuses avec exécutions
          (17 évêques sont fusillés, 3 000 prêtres tués).

           20 juillet 1936, il quitte en bleu de travail le centre de l'Oeuvre "Opus Dei" pour se réfugier dans l'appartement
           de sa mère afin de se protéger des patrouilles miliciennes.

          Anecdote  Josémaria de Escriva simule la folie, pour échapper à la mort, et est interné pendant cinq mois dans
          un asile psychiatrique tenu par un ami.

          Le 25 juillet 1936, les locaux de l'Académie DYA furent réquisitionnés (16, rue Ferraz).

          Le "Frente Popular" (Front Populaire) gagne les élections.

1937 - Au mois de Mars, il s'exile à la légation de Honduras (Amérique centrale) à Madrid.

          31 août 1937, il obtint un laissez-masser d'employé de la représentation diplomatique du Honduras.

          1er septembre 1937 : il quitte le consulat.

          Il vécut dans une mansarde rue Ayala à Madrid.

          Le 7 octobre, il quitte Madrid en voiture, puis dans un train de nuit pour aller à Barcelone (six semaines).

          Puis il revint à Madrid et repart pour Valence avec une poignet de copains (les apôtres !) pour atteindre Burgos.

          du 15 au 22 novembre 1937 : Il prend un autocor pour rejoindre Barcelone.

          Attente du 22 au 27 novembre dans une grange de Peramola.

          Puis la traversée à pied des Pyrénées et Andorre au cours des cinq nuits consécutives du 27 novembre
          au 2 décembre. Andorre, point de ralliement où l'Eglise n'est pas menacée. Andorre est seulement à 8 km de la
          frontière qui mène en France. Il finit sa traversée le 12 décembre.

          Son collaborateur Alvaro del Portillo reste à Madrid.

          A l'aube, il implore la très Sainte-Vierge ou Rose Mystique de l'aider en lui donnant en signe une rose en bois doré
          suite à une discussion avec Juan Jimenez Vargas qui le laisse en plein méditation.

          Il poursuit sa quête en se retirant pour prier dans les ruines de l'église de Pallerols, près de Vilaro ou parmi
          les décombres, il trouve l'objet tant attendu qui lui redonne la foi de suivre la volonté de Dieu.

          Ils se réfugient dans la forêt de Rialp où pendant cinq jours, ils s'abritèrent dans une cabane  de terre qui prit le nom
          de "cabana de San Rafael" ou cabane de l'archange Raphaël, protecteur des jeunes gens sur les chemins du monde.

          27 novembre 1937 : Escalade de la montagne.

          Dimanche 28 novembre 1937 : il célèbra la messe au refuge Ribalera, au pied de la montagne d'Aubens (1583m).

          29 novembre 1937 : ils arrivèrent au lever du jour dans une ferme isolée pour se reposer.

          30 novembre 1937 : ascencion du mont Ares et atteinte d'un enclos à bétail pour s'isoler.

          1er décembre 1937 : traversée de la rivière Arabell pour arriver à la ville de Seo de Urgel à 10 kilomètres de la frontière.
          Neige.

          Jeudi 2 décembre 1937 : Arrivée à Andorre avant l'aube pour poursuivre leur marche jusqu'à Sant Julia de Loria
          où ils arrivent vers 9 heures. Ils continuent leur avancée jusqu'à Andorre-la-Vieille et se reposèrent à l'hôtel de
          "Les Escaldes".

           Célébration le 3 décembre 1937 de la messe dans une église.

           Pris en otage pendant 8 jours, par la neige.

           9 décembre 1937 : préparatifs.

           10 décembre 1937 : ils franchissent le col (2400 m) dans un camion muni de chaînes et continuent à pied pour
           se rendre en France. Puis, ils sont récupérés par deux taxis qui les mènent à Saint-Gaudens pour passer la nuit.

           11 décembre 1937 : pélerinage d'action de grâces à Lourdes où le Père dit la messe. Arrivée à Hendaye, à la frontière
           franco-espagnole, le soir. Passage à Irun en Espagne et arrivée à Saint-Sébastien.      

1938 - Il séjourne à Burgos (ville du Cid) jusqu'à la fin de la guerre.
          Il rédige son livre "La Abadesa de  Las Huelgas" (L'Abbesse de Las Huelgas").

1939 - Publication de "Camino" (Chemin), sa bible, qui comprend 999 citations de sagesse spirituelle. Ce livre est devenu un best-seller, publié en 25 langues et dans 125 maisons d'édition. D'autres livres virent le jour comme Sillon, Forge et Quand le Christ passe.

          Election du pape Eugenio Pacelli, sous le nom de Pie XII, le 2 mars 1939.

          Il rentre à Madrid, le 28 mars 1939. La guerre civile s'achève le 30 mars 1939.

          Décembre 1939, il finalise son étude en vue de l'obtention du doctorat.

1939-45 La Seconde Guerre mondiale est déclarée, mais l'Espagne n'y rentre pas.

1941 - L'évêque de Madrie Mgr. Leopoldo Eijo y Garay octroie son approbation diocésaine.

          Rencontre de Encarnacion Ortega avec le fondateur de l'Opus Dei, le dimanche des Rameaux.

1942 - Il se lie avec le "Karotechia" pour le projet "Sehenturm" (tour de garde). Ainsi, toujours dans l'impossibilité de prouver
          qui détient la véritable foi...

           22 avril 1942 : décès à Madrid de sa mère Dolorès Escriva.

          14 juin 1942 : Mgr Miguel de Los Santos Diaz Gomara lui confie le sous-diaconat.

          20 décembre 1942 : il est ordonné diacre et tient à cette occasion, le Corps du Christ dans ses mains
          pour la première fois, lorsqu'il donna la communion à sa mère.

1943 - Retour de l'église dans l'école par le ministre de l'Education, nommé José Ibanez Martin.
          Les écoles religieuses vont fleurir pour éduquer les jeunes générations avec l'ambition d'élever
          une pépinière d'élites jusqu'au rang du CSRS (Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique).

          Le 11 octobre 1943,  obtention du statut de "société de droit diocésain" (qui permet d'ordonner les prêtres),
          d'où la Société sacerdotale de la Sainte-Croix et Opus Dei.

1944 - De nombreux fidèles permettent de structurer le mouvement ordonné le 25 juin 1944 par l'évêque de Madrid.
         
Trois prêtres prennent l'ordre : Mgr Alvarro del Portillo, D. José Ma Hernandez de Garnica et D. José Luiz Muzquiz.

1945 - Début de l'Opus Dei au Portugal, Italie, Angleterre.

1946 - Il s'installe définitivement à Rome
          Présentation au Pape Pie XII, par Josemaria Escriva de l'ensemble des livres conservés par l'Opus Dei
          afin de démontrer son identité pour développer son statut d'Oeuvre. Cette démarche habile le rapprochée
          du pouvoir décisionnel qu'est le Saint-Siège.
         
          Il rencontre Franco.

1947 - Il est nommé par le Pape Pie XII comme le conservateur des livres du Vatican.
          2 février 1947, le Pape Pie XII promulgue la Constitution apostolique "Privida Mater", l'Oeuvre devient le premier institut
          séculier (qui dépend de l'Eglise sans être religieux).
          1ère approbation pontificale octroyée par le Saint Siège, le 24 février 1947.
         

1948 - Il créa le Collège romaine de la "Sainte-Croix", université pontificale (dit "Collegium romanum Sanctae Crucis")
          Installation de deux membres de l'Opus Dei en France.

1949 - L'Oeuvre s'articule et s'implante en outre-mer.
          Rencontre du cardinal Faulhaber à Munich (Allemagne).

1950 - 16 mai 1950 : Approbation officielle du Pape Pie XII par 12 cardinaux, 26 archevêques et une centaine d'évêques
          dont tous les évêques espagnols.

1952 - Il fonda l'Université de Navarre à Pampelune.

1953 - Il rencontre, pour la deuxième fois, Franco pour défendre un membre de l'Opus Dei, Rafael Calvo Serer.

          Ouverture d'une section féminine du "Collegium romanum Sanctae Mariae".

1955 - L'Oeuvre s'étend à Vienne en Autriche.
          Il passe son doctorat en théologie à l'université du Latran.

1956 - Sa dévotion mariale l'encourage à la construction d'un sanctuaire à proximité de l'ermitage antique.
          Ses compagnons accèdent à des fonctions gouvernementales.

          Congrès général de l'Opus Dei à Einsiedeln (Suisse) dans le sanctuaire marial où se trouve une Vierge noire.

1957 - Décès le 20 juin 1957, de sa soeur aînée Carmen Escriva,  à Rome.

1958 - Décès du pape Pie XII.

          Election de Giuseppe Roncalli sous le nom de Jean XXIII.

1960 - Les Papes sont mis en place par l'Opus Dei dont le pouvoir s'est élargi avec la puissance de Rome (Italie).

          Inauguration de la Villa Tevere à Rome, siège central de l'Opus Dei.

          Josémaria  de Escriva est honoré du titre de docteur honoris causa à l'université de Sarragosse.

1961 - Nomination par le pape Jean XXIII comme consulteur auprès de la commission pontificale pour l'interprétation
          orthodoxe du droit canon.

1962 - Troisième rencontre avec Franco, pour la reconnaissance civile de l'Université Navarre à Pampelune.

          Deuxième concile du Vatican avec la participation de Mgr Alvaro del Portillo en tant qu'expert et rapporteur.

          Construction à Tiburtino (Rome) d'un centre (1962-1965) de formation de travailleurs par l'Opus Dei et inauguré
          par Paul VI en 1965.

1963 - Décès du pape Jean XXIII.
          Election le 23 juin 1963 de Giovanni Battista Montini sous le nom de Paul VI.

1964 - Création à Londres d'une fondation "Netherhall Educational Association".

1965 - Il est témoin des conclusions du concile Vatican II
          Paul VI succède à Jean XXIII comme Pape.
 

ExpressionIl  méditait  (1967) :

« ... N'oubliez pas une chose : être avec Jésus signifie certainement aussi rencontrer sa Croix. si nous nous abandonnons dans les mains de Dieu, il permet souvent que nous ressentions de la douleur, intérieure et extérieure, que nous fassions l'expérience de la solitude, des contradictions, des calomnies, des diffamations, de la plaisanterie. Car, IL voudrait nous modeler à son image et à sa ressemblance, et c'est pourquoi il permet que l'on nous prenne pour des fous ou des sots. »

1968 - Il prit les lettres de noblesses par Francisco Franco, en portant le nom de "Marquis de Peralta" en référence à Saint-Jacques, le frère de Jésus qui évangélisa l'Espagne sauf en Aragon car les gens de cette région sont connus pour être obstinés pour changer de convictions. Et, la Madone lui apparut sur le haut du pilier pour lui insuffler du courage et persévérer. Cette légende permet de retracer son hérédité aragonaise et son caractère obstiné si bien repésenté dans ce proverbe :

"Donnez un clou à un homme d'Aragon et il va vous l'enfoncer avec sa tête".

1969 - Il présenta un congrès ou l'idée soumise fut de transformer l'Opus Dei en Prélature Personnelle.

1972 - Création à Zurich (Suisse) d'une fondation "Limmat", d'intérêt public et donc exempte d'impôt.

1970 à 1975 - Construction de l'édifice "Torreciudad" qui devient le centre mondial de pélerinage. Son architecture est contemporaine et abrite la statue romane de la vierge dans la nef de l'autel sur un rétable d'albâtre. L'oculus eucharistique se trouve au milieu du retable.

Sur le côté, une chapelle offre le regard d'un Christ en bronze doré suivant le souhait de Josémaria Escriva. Cettre représentation du Christ vivant sur la croix interpelle le visiteur. Depuis 2002, une statue à gauche de l'autel immortalise la canonisation de Josémaria Escriva de Balaguer.

Christ_de_bronze
La croix de la résurrection
Christ en bronze doré de Pascal Sciancalepore

         

ExpressionIl disait :

« Le mal vient du dedans et d'en haut. Il y a une réelle pourriture, et actuellement il semble que le Corps mystique du Christ soit un cadavre en décomposition, qui pue."

1970 - Pélerinage le 15 mai 1970 à Mexico (Amérique) pour visiter pied nu "Notre Dame", la Vierge brune qui est apparut en 1531 à Jean Diego sur le sommet de la colline de Tepeyrac dans un nuage blanc et lumineux, entouré d'une volée d'oiseaux. Eclairé par sa présence, il va cueillir les roses qu'il abrite dans sa cape de chanvre qu'il déverse devant le prêtre et l'image de la Vierge de Guadalupe apparaît sur son châle. Elle est habillée d'une tunique rose gansée d'or qui la recouvre de la tête au pied et fait ressortir son teint basané ourlé de cheveux noirs surmontés d'une couronne royale qui laissent apercevoir un visage penché aux yeux baissés. Son mateau est vert marine. Elle jouit de cent vingt-neuf rayons qui s'appuient sur un ange aux ailes déployées. Par ailleurs, une étude poussée permet de mettre le jour sur la présence de figures humaines de taille infinitésimale sur l'iris de la Vierge.

METTRE PHOTO Mosaïque de la Vierge de Guadalupe
Cette mosaïque fut une promesse lors de sa visite au Mexique de l'installer à Torreciudad afin que

1974 - Assemblée à Buenos Aires, le 26 juin 1974.

1975 - Mois de mai : Il fut le premier à se confesser dans la crypte qui comprenait 20 confessionnaux au départ.

          Josémaria Escriva est mort subitement, le 26 juin 1975, à Rome au moment de l'angélus, après une heure et demie
         de réanimation.

          Enterrement le 27 juin 1975, à Rome. Son corps repose dans l'église prélatrice Sainte-Marie-de-la-Paix,
          75, viale Bruno Buozzi, à Rome.

          Election de son successeur, D. Alvaro del Portillo, le 15 septembre 1975 à Rome, par les représentants
          de tous les membres de l'Opus Dei.
          Ouverture au culte du sanctuaire de Torreciudad le 7 juillet 1975.

          Mort de Franco, le 20 novembre 1975.
          1975, Juan Carlos devient roi d'Espagne. Il suit son éducation avec un membre de l'Opus Dei.

1977 - D. Alvaro del Portillo prit la succession dans le gouvernement de l'Opus Dei le 28 juin 1977.
          Le deuxième père est élu par 170 membres.

1978 - Jean-Paul II (Karol Wojtyla) est nommé Pape. L'Opus Dei joue un rôle par l'aide apportée par d'influents sympathisants.
          50ème anniversaire de l'organisation, le 15 novembre 1978.

1979 - Alvaro del Portillo transmet au Cardinal Baggio un mémorandum de douze pages.

1981 - Création d'un IEI (Institut de l'Education & Investigation) qui permet aux membres de cette fondation
          de verser des dons.

1982 - Statut de "Prélature personnelle" donné par Jean-Paul II. Alvaro del Portillo est nommé Prélat.
          Ce statut permet l'attribution d'un véritable diocèse sans limitation territoriale.
          Il relève directement du Pape et se soustrait à l'autorité des évêques diocésains même si les membres laïcs
          dépendent juridiquement de leur évêché.

1992 - Béatification de Josémaria Escriva, le 17 mai 1992 sur la place Saint-Pierre et qui couronne l'ascencion de
          l'Oeuvre de Dieu.

1994 - Le prélat Alvaro del Portillo meurt à Rome, le 23 mars 1994.

          Le successeur d'Alvaro del Portillo est Monseigneur Javier Echeverria Rodriguez, né en 1932.
          Le troisième père est élu par 140 membres.
          Le prélat est nommé à vie.

2002 - Josemaria Escriva fut canonisé le 6 octobre 2002 par le pape Jean-paul II, appuyé par le Cardinal Ratzinger (actuel Pape Benoît VI). La cérémonie confirme sa sainteté dans la vie quotidienne car plus de 350 000 personnes sont venues sur la place St Pierre pour le vénérer. Elle fut retransmise en direct sur les 5 continents et sur le site internet du Saint Siège. 

La fête liturgique de saint Josémaria Escriva est célébrée le 26 juin.   

ExpressionIl disait :

« Je m’aperçois que certains se disent que je suis un saint. Quant à moi, je sais très bien que c’est faux, puisque je suis un pécheur. D’autres écrivent que je suis un diable et ce n’est pas vrai, non plus, puisque je suis fils de Dieu »

_

2003 - "Da Vinci Code", best-seller de l'écrivain Dan Brown. Roman qui a fait beaucoup de tort à la réalité de la Prélature et qu'image la Prélature de l'Opus Dei avec des clichés comme le "Fouet" aux 8 lanières et le "cilice". La description du cilice et de la discipline dans le Da Vinci Code est complétement extravagante.

2006 - Adaption en film du livre "Da Vinci Code.
          28 mai 2006, l'Opus Dei donne réponse publique à cette image de la mortification en redéfinissant les sacrifices
         à travers ceux de la vie ordinaire.

Chaque année, la journée mariale rassemble des milliers de visiteurs venus voir le Pape Benoît XVI.
L'Opus Dei comprenait en 1950, 3 000 membres (1975 : 60 000 membres de 80 nationalités ; 2010 : 80 000 membres). 1000 membres en France. Les ramifications invisibles sont dans tous les pays en commençant par le Portugal, Angleterre, Italie (1945), France et Irlande (1946), Amérique latine (1957) et dans le reste du monde. Elles sont légitimées par la théologie de la séparation du spirituel et du temporel.

2008 - "Camino, l'Opus crucifié", film de Javier Fesser sorti en salle en octobre 2008 en Espagne. Ce film stigmatise le début du mouvement en Espagne et la pratique confessionnelle auprès des prêtres de l'Oeuvre.

Torrecuidad_Tour

Tour en ruine  de l'ancien château "Civitate"  environ 1069.
Elle fut construite par les musulmans qui avait conquis les terres.

_

Le sanctuaire

Cette construction est confiée à l'architecte Héliodoro Dols Morell (1933, Valence - Espagne) qui créa ce projet phare entre 1969-1970. Il fut libre pour son style et les solutions architectoniques. Cet édifice est une interprétation moderne du style traditionnel aragonais.

Il est diplômé de l'Ecole d'Architecture de Madrid en 1959. Puis, il obtint un doctorat de l'architecture en 1965.

Les travaux, qui durérent entre 1970 et 1975, furent dirigés par Jacques Sols et Raymond Mondejar.

Résolument contemporain, ce sanctuaire allie esthétique et fonctionnalité.

C'est un monument de couleur brique par l'utilisation de ce matériel. Sa tour attire l'attention de loin. La basilique est aussi haute que Notre-Dame de Paris.

Il est prévu pour que les pélerins puissent prier dans de bonnes conditions.

   

ExpressionIl disait en parlant de Torreciudad :

«Une folie d'amour" »

Sanctuaire_de_Torrecuidad

_

Carillon des Andes

Cette cloche se trouve à côté de l'autel de l'esplanade du Sanctuaire Torreciudad. Elle est entourée de deux anges. Elle se situait auparavant dans l'église Notre-Dame-des-Anges et fut la seulle rescapée lors de la guerre civile.

Le 2 octobre 1928, le son des cloches de Notre-Dame-des-Anges retentit dans sa chambre pendant sa retraite qu'il faisait chez les pères de Saint-Vincent-de-Paul. C'était le jour de la fête des Anges gardiens, dans une église dédiée à la Mère de Dieu, reine des Anges et cette intervention surnaturelle, lui confia la tâche de fonder l'Opus Dei.

De nos jours, le sanctuaire de Torreciudad bénéficie de la protection des anges  des cloches de l'église Notre-Dame-des-Anges, seuls survivants du bombardement de l'église.

Torrecuidad___Cl_che

Elle fait retentir sa conviction fondamentale par la recherche de la sainteté personnelle au milieu du monde. La sainteté entraîne la sainteté... dans le travail et par le travail. C'est le chemin de labeur de tout honnête homme par son travail ordinaire et de manière laïque.

Ce carillon plein de joies divines veille nous inciter à contribuer dans notre chemin de renouveller sa parole.

ExpressionIl disait :

«Vivos voco !  » (j'appelle les vivants...)

_

Le médaillon de l'ancienne statue

Torrecuidad_Ic_ne_Vierge_de_Kazan

La vierge de Kazan est l'icône le plus vénéré par les orthodoxes russes.Elle a été conçu dans un atelier d'art religieux à Saint-Pétersbourg

_

Vierge

C'est une statue romane en bois sculpté du XIème siècle. Elle a été conservé dans le temple Secastilla, appelé Torreciudad par l'existence d'une tour de guet, en ruine actuellement et qui fut construite par les musulmans.

Expression

Il disait :

"Ce sont les miracles que le désir, la conversion et la paix dans beaucoup d'âmes."

_

La crypte des confessionnaux

La crypte évoque l'obscurité et fait référence au figuratif au monde souterrain d'où les grottes  (frontière du connu et inconnu : mystère de l'au-delà) et donc les ténèbres. Le fondement du choix de l'emplacement des confessionnals est donc précis par rapport à la valeur architecturale du lieu car c'est la passerelle entre la terre et le tombeau où l'on vient se confesser pour régénérer l'esprit et accéder ainsi à la vraie lumière qui symbolise l'intérieur et la puissance de l'individu par son intelligence.

Josémaria émis le souhait d'un miracle en créant ce confessionnal qui puisse permettre la conversion et la paix de nombreuses âmes.

ExpressionIl disait (1975) :

« Conduisez les enfants vers Dieu avant que le démon ne s'introduise en eux. Croyez-moi, vous leur ferez grand bien. Je le dis par expérience de milliers et de milliers d'âmes, et par expérience personnelle. »

ExpressionIl écrivit en 1953 :

« Sur notre chemin, nous rencontrons tellement de cas d'une ignorance religieuse dévastatrice, qui exige de nous un apostolat de la doctrine profond et durable. Et pas seulement parmi les païens de notre époque, mais aussi chez ceux -et ils ne sont pas rares- qui seraient offensés qu'on les appelle non-catholiques. »

ExpressionIl disait :

«Je ne m'intéresse pas aux cages mais aux oiseaux. »
(pour expliquer sa recherche à travers les âmes des gens)

Pri_re_du_site_touteveriteestbonnealire

Dans cette crypte, il y a une galerie où se situe un musée de Notre-Dame. Vous pourrez voir une multitude de représentations de la Vierge. Chaque association qui vient en pélerinage amène en offrande une réplique de la vierge au sanctuaire de Torreciudad. Cette tradition remonte à 1984, à l'occasion du 900ème anniversaire du sanctuaire.

Vierge_Marie_Torrecuidad_du_site_turnbacktogod
La galerie des mystères du rosaire (qui se trouve sous les arcades où l'on peut voir les représentations des mystères du rosaire en faïence peinte par Joseph Alzuet)

La vierge du Pilar, mère de l'Hispanité, représente Marie avec l'enfant Jésus. Le manteau qu'elle revêt est changé tous les jours sauf  le deux, le douze et le vingt de chaque mois.

Le deux janvier est la date d'arrivée de la Vierge.

Le douze octobre, c'est la fête du Pilar. Son manteau est tissé chaque douze octobre de millions de fleurs et sentiments des personnes venues du monde entier.

Le vingt mai, sa canonisation.

Torrecuidad_image_mariale_asiatique_CHINE

Image mariale asiatique de chine

_

4 chapelles
(La chapelle du Saint-Sacrement ou Sainte Famille avec le Christ en bronze et sous la nef du Temple :  trois chapelles confessionnelles avec des images de la vierge dont Notre Dame de Lorette, Notre Dame du Pilier de Sarragosse et Notre Dame de Guadelupe) qui comprennent quarante confessionnaux.

Torrecuidad_Vierge_Crypte

Notre-Dame de Guadalupe

Vierge de Lorette à Ancône est le lieu ou vécu Marie

La chapelle bénie du sacrement qui contient la figure en bronze du Christ crucifié. Sur la croix, il nous regarde... Nous questionne.  Un autre Christ m'a étonné, c'est celui de Tignes qui baisse les bras, en signe de lamentation pour le village englouti par le barrage.

Torrecuidad_Christ

Vision troublante du Christ
Le regard se pose sur l'assistance

_

Retable en albâtre du sculpteur Jean Mayné

Il est constitué de 8 groupes de sculptures représentant quelques passages de la vie de la vierge  et au milieu d'une niche, au dessus des stalles, se trouve la Vierge romane, noire, appelée "Notre Dame de Torreciudad"

Torrecuidad__Retable

Retable

Torrecuidad_Passage_de_la_vie_de_la_Vierge_01

Torrecuidad_Passage_de_la_vie_de_la_Vierge_02

Torrecuidad_Passage_de_la_vie_de_la_Vierge_03

_

Passage secret

Construction complexe établi par différentes personnes afin que le lieu ne soit connu de personnes.

PAS DE PHOTO !

_

L'orgue
4000 tubes
Chaque année, un festival de musique d'orgue se déroule au mois d'août.

Torrecuidad__Orgue

_

Le chemin de croix (Via Crucis)
14 stations illustrées par Joseph Alzuet.

Pour illustrer ce chemin, il arrive que des pélerins monte de l'ermitage au sanctuaire en mettant des cailloux dans leurs chaussures.

J'ai retrouvé cette même démarche à Fatima, lors de ma visite au Portugal. Les pieux à genoux avancés vers l'autel.

Chemin_de_croix_1  Chemin_de_croix_2 Chemin_de_croix_3 Chemin_de_croix_4 Chemin_de_croix_5 Chemin_de_croix_6 Chemin_de_croix_7 Chemin_de_croix_8   Chemin_de_croix_9   Chemin_de_croix_10   Chemin_de_croix_11 Chemin_de_croix_12
Chemin_de_croix_13 Chemin_de_croix_14

_

Portes

Elles en laiton poli

_

Ermitage

Il reste le lieu sanctifié pour les pélerins de la région qui continue à présenter les enfants à la vierge et offrir le poids de l'enfant en offrandes (épices, blé, huiles).

_

Après la visite de l'Alhambra en Andalousie, de la synagogue à Bordeaux, ... mon esprit résiste à penser que toute cette foi se nourrit de la barbarie des fidèles chrétiens, arabes et juifs qui ne peuvent plus cohabitaient et prier les uns dans les églises, les autres dans les mosquées et les synagogues ont pour seule fin l'exercice du pouvoir.

Cette folie humaine qui occasionna tant de massacres pour préserver sa culture en transcandant les limites de la foi noyée dans des bains de violence.

La survie par le livre ancestral qui nous ramène au point Antique et nous fait comprendre par la pensée que la recherche de soi s'effectue à travers les autres et ses origines. Mieux se connaître pour devenir un homme.

Un jour, ce problème de personne, cessera-t'il par le dialogue et l'ouverture d'esprit ?

_

Notes

30 millions de dollars de dons sont versés par mois à la congrégation.
187 500 000 euros fut mis à la disposition de l'Opus Dei espagnole, en 1985, par Rome.
15 000 000 euros sont les revenus mensuels qui reviennent des salaires des membres numéraires, en 2006.

18 750 000 euros ont été mobilisés pour aider à finir la construction du sanctuaire de Torreciudad en Aragon en 1975.

Surnom donné en Espagne : "Sainte Mafia".

_

Lecture

. Saint Rosaire de Josémaria Escriva. Lecture qui s'articule sur la communication au lecteur la découverte de Jésus, Marie et Joseph par des faits dont elle se référe et qui vise à amener le lecteur à être récepteur et le plonger dans la contemplation et le recueillement.

."Camino" en 1934 de Josemaria Escriva de Balaguer
. "Le chemin de la gloire" de Peter Herter, théologien et  journaliste allemand qui traite l'Opus Dei depuis une trentaine d'années.

. "L'Opus Dei et son fondateur Josemaria Escrivà de Peter Berglar -Editions MAME-

.  "Pie XII et le IIIème Rech" de Saul Friedländer - Editions : Seuil - 1964    2010 (F)

_

A voir

A Sarragosse, la Basilique de Notre Dame du Pilier, joyau d'art baroque fut construite sur le lieu où la Vierge apparut à l'apôtre Saint-Jacques pour l'aider à évangiliser l'Espagne. (au sommet du pilier ou colonne)

_

Autres lieux

Sanctuaire "Fatima" au Portugal
El Rocio en Andalousie (Espagne, province de Huelva)
Monastère de Montserrat à Barcelone (Espagne)
Lourdes (France)
Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), étape finale du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Basilique de Nuestra Senora del Pilar à Sarragosse.

Segrada à Barcelone

_

Vierge noire

Les vierges noires sont la représentation de la nature "Terre mère"  et donc universelle. Le noir donne la vision de la terre qui est la substance universelle, les veines sont les rivières, le sang est l'eau essentielle, les seins sont les montagnes, le ventre est les entrailles qui représente la toute puissance de la fécondité de la nature et la force de reproduction.

Elles sont présentes dès le XIème siècle depuis les cultes antérieurs qui datent du néolithique. Elles sont la continuité de culte basé sur la Nature et donc dit "Païen".  Marie nous nourrit de sa sagesse et guérit de tous les maux.

Sanctuaire de Montgrony
Artémis à la villa d'Este (Italie, Rome)
Vierge de Lorette à Ancône
Vierge noire des Saintes-Marie-de-la-Mer

_

QCM

. Société Secrète ? NON, car les membres de cette organisation propre avait l'obligation de ne pas dévoiler leur appartenance au groupe par peur des persécutions religieuses jusqu'en 1982.

. Le Prieuré de Sion existe-t'il ? NON, car c'est une société fictive qui émane de Da Vinci Code.

_

Accès

Par le tunnel de Bielsa en arrivant de France, prendre la route verte qui mène à Barbastro (Aragon). Vous longez le barrage Mediano et son lac artificiel qui a depuis englouti le village de Mediano (1968).

Sanctuaire de Torrecuidad
22391 Grado, El (Huesca)
http://www.torrecuidad.org

On aperçoit sa silhouette de loin, car cette oeuvre de Heliodro Dols est impressionnante par son architecture résolument moderne fait fi dans un ensemble garrigueux sur son promontoire qui se mire dans les lacs vert turquoise alimentés par le barrage de El Grado.

Ce lieu fait partie de la communauté des communes de Somontano.

Carte_Torrecuidad

_

Remerciements

  • Je remercie très cordialement Katia Blondeau, membre de l'Opus Dei en tant que numéraire auxiliaire pour ce moment donné à découvrir les principes de l'Opus Dei et les valeurs qui ont agrémenté sa compagnie.

  • Cet article fut cité le 7 mai 2010, sur le site de Henri Mondion.
  • Lexique

    ONU : membre de l'Opus Dei

    Membre : Toute sorte de personnes font partie de l'Opus Dei : des prêtres et des fidèles laïcs, des hommes et des femmes, des jeunes et des personnes âgées, mariées ou célibataires, de tous domaines d'activité et niveaux sociaux.

    Membre numéraire et agrégés : femmes ou hommes chargés de la formation des autres membres et de la direction des apostolats. Ils vivent le célibat apostolique. Certains sont ordonnés prêtres (2%).

    Membre numéraire auxiliaire : femmes chargées des tâches ménagères dans les résidences de l'Oeuvre.

    Membre surnuméraire : ils peuvent se marier et vivre en famille. Leur objectif est d'atteindre la sainteté personnelle par des pratiques ascétiques.

    Coopérateur :  sympathisant.

    Obra : ancien nom donné à cette organisation catholique née en 1928 en Espagne.

    _

    A voir dans le coin

    L'ermitage rupestre de San Martin du Alcanadre qui se trouve au fond d'un canyon
    Mallos de Riglos
    Monastère de la Pena

    _

    A venir sur "Impasse des Pas Perdus"

    Post sur l'Aragon pour découvrir ce paysage sauvage dont le relief gravite des chaînes de montagnes au Nord qui s'érodent pour former des canyons côté Sud.

    Vue des Mallos de Riglos avec ses magnifiques falaises de grimpe conçues en "poudingue"

    Le monastère de San Juan de la Pena où se loge la sérénité du lieu

    La vallée d'Ordesa et ses gorges "Vellos" qui vous envoutent. Elle se situe derrière le cirque de Gavarnie (France)

    Les thermes de Yesa qui promettent des fameux bains de boue naturels.

    Ainsa, jolie bourg avec une place unique

    Alquezar, ville surplombée par son monastère et ses canyons dans le Rio Vero.

    Le désert de Bardenas (Navarre, Espagne) avec le Castil de Tierra et son paysage de steppes, ses cheminées de fées, le "Barranco Grande" avec son labyrinthe de crevasses et en prime l'hôtel "Aire" dont les chambres en forme de cubes avec de grandes ouvertures rectangulaires qui cadrent le paysage pur et grandiose.

    Etang de Yesa

    _

    Bibliographie

    Visite le vendredi de la Saint-Georges, 23 avril 2010.

    .......................
    Carnet de voyages

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
    Arabe,   
    Parution de l'article,  5 mai 2010
    Mise à jour  : 19 mai 2010

                       Répondre

                

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 23:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 avril 2010

Morille, envie de printemps

Les morilles sont des champignons sympathiques dans leur genre et je lui tire le chapeau ! car elles ont la réputation de pousser là où l'on ne s'y attend pas.

Les pluies têtues de ce printemps ont permis que la morille conique s'installe dans mon potager. C'est donc à l'abri des coeurs d'artichaut tout en haut du mur de pierres séches qui surplombe un lit de ruisseau, abrité sous un chêne que vous la verrez. Une fois qu'elle y trouva sa place, elle me fit 3 pousses pour que je la contemple.

Morilles coniques 3 jours - 2 jours - 1 jours COULEUR

Morille  Aspect à 3 jours - 2 jours - 1 jour

La morille est un champignon particulièrement recherché. Il est difficile de la débusquer car sa couleur plutôt terne se fond dans le biotope. L'homme cherche à la domestiquer et elle est venue s'infiltrer dans mon carré. Rare, je vais donc expérimenter sa culture pour la consommer déshydratée tant que je ne pourrai croître son rendement.

Dans mon potager il y a des morilles coniques

Sur le carré supérieur où les artichauts s'installent, la morille se pointe

Elle s'appelle "Morille Conique" [mɔʀij] et elle est si légère que l'on ne l'aperçoit peu malgré le port de son chapeau conique plus grand que son pied et qui ressemble à une éponge naturelle. Son chapeau alvéolé est creusé d'une vaste cavité qui s'étend jusqu'à la base du pied. Il est en forme de parapluie fermé sur son manche.

Ne pas confondre avec les morillons (morchella semilibera ou Mitrophora semilibera) qui sont moins goûteux.

Elle portait autrefois le nom  "morchella excullenta". Elle est plus connue pour appraître sous les frênes et en terrain sableux au bord des ruisseaux ou comme biotope, de belles averses au mois d'avril, de l'humus et une température clémente.

Sa famille dite de Pezizes déplore qu'elle ne s'étoffe pas et elle se distingue par la particularité de sortir au printemps avec son chapeau qui varie du blond au brun d'où son nom latin "maurus" n.f. qui veut dire brun foncé. Mais pour cette varieté dite conique, il n'apparaît qu'en brun dans l'air frais, sur un terrain plutôt calcaire et récemment brûlé.

La morille est comestible et de grande qualité culinaire. Elle se délecte séchée ou cuite à point car si elle est trop crue elle dégage une toxine dite hémolysine par la présence de composés thermolabiles qui détruisent les globules rouges et/ou peuvent provoquer des troubles gastriques. Cette toxique hydrosoluble  est sensible à la dessication. Il est donc nécessaire de bien la cuire .

Ce champignon est trés apprécié dans la cuisine comtoise, il se prépare à toutes les sauces comme le coq aux morilles, le veau aux morilles qui permet de s'empifrer de crème fraîche, les croutes aux morilles, la truite aux morilles. Chez les italiens, elle accompagne le risotto lorsqu'elle est séchée. Fricassée de lottes avec sauce onctueuse aux morilles.

Morille conique 1er jour

Terre de cendre pour Morilles

Astuce

Pour les sécher, il suffit de les mettre sur un papier de style sopalin et de les tourner tous les jours pendant une semaine. Puis vous pouvez les intégrer dans un bocal. A conserver une année.

Les morilles séchées doivent être réhydratées dans de l'eau, une nuit. Si elles sont cuisinées dans leur eau, elle offre un bouquet d'arômes encore plus intense.

Pour préserver l'arôme des champignons, il ne faut ni les laver, ni les peler.

Fraîche, elle se conserve que 2 ou 3 jours au réfrigérateur.

Elle a un goût de noisette.

Morille conique ALVEOLES

La morille se tient bien à table !

Définition

La morille est un champignon ascomycète de la famille des Morchellaceae qui appartient au groupe des pézizomicètes (anciennement appelés discomycètes). Elles font partie de l'ordre des  Pezizales. Sa taille ne dépasse pas 10 cm. Son pied est blanc et creux comme son cône. Le cône est l'appareil fructifère, appelé carpophore. Ses alvéoles (apothécies) sont la partie fertile qui se nomme l'hyménium qui, à maturité, essaime des spores rangés par huit et qui se logent dans petits sacs appelés les asques. Ces organes en forme d'étuis allongés maintiennent l'air sous pression et lorsque les conditions de température et d'humidité sont bonnes permettent la prolifération des spores qui sont projetées au loin en nuage visible à l'oeil nu. Sous terre, le mycélium crée un réseau de filaments appelés les hyphes qui permettent au cycle prochain sa production dans un substrat ayant les caractéristiques décrites comme terre calcaire, cendre... et sols récemment remaniés, bouleversés.

Les ascomycètes sont des champignons porteurs d'asques qui comprennent les morilles, les truffes, ... et autres pezizes.

Les asques (n.m.) sont les organes qui produisent les spores. Asque vient du grec "askos" qui veut dire outre. Son sommet (apex) est allongé et fermé. L'ouverture se fait par une déchirure apicale dans ce cas là. S'ils sont fermés par un couvercle dit "opercule", ils sont qualifiés d'operculés. Les autres, se nomment inoperculés.

Les asques sont conçus avec des organes stériles très allongés appelés paraphyses.

L'ensemble se loge à l'intérieur des apothécies d'où le nom d'apothicaire qui désigne le pharmacien.

Le carpophore est donc un pluriapothécie d'où le nom ancien de thèque pour désigner l'asque.

L'hyménium est logé dans les creux du chapeau. Il est nommé alvéole. C'est la partie fertile porteuse de spores.

On nomme vallécule, le sillon formé de côtes stériles (c.à.d. sans asques) qui part de la base du chapeau jusqu'en haut du cône. Les alvéoles sont de forme rectangulaire.

On distingue deux groupes de morilles coniques :

. morchella conica (alvéoles secondaires peu nombreuses)

Comestible mais peu charnue.

  - morchella elata (morille élevée),
  - morchella purpurascens (morille pourpre),
  - morchella conica (=deliciosa ou morille conique) qui a un chapeau dissymétrique avec de grands alvéoles allongés
    et profonds et un goût de pommes et miel,
  - morchella elatoides (morille fausse-elata) peut atteindre 17 cm avec un chapeau conique, gris, fauve dans
    son habitat montagnard,
  - morchella tridentina Bres. (morille du trentin),

. morchella costata (alvéoles secondaires très nombreuses)
  - morchella costata (morille costée) qui se caractérise par ses longues côtes saillantes à l'aspect régulier
    dont le pied est plus court que le chapeau,
  - morchella  hortensis (morille des jardins) avec un chapeau oblong très sombre et des alvéoles étroits, sinueux et irréguliers,
  - morchella eximia.

Les champignons font partie du règne végétal mais se différencient des plantes car ils n'ont pas de chrorophylle. Ils sont pluricellulaires mais non séparées par des cloisons.

En fonction des zones, le chapeau varie de couleurs et son métabolisme se comporte différemment.

J F M A M J J A S O N D
M M M M M M M M M M M M

Autrefois, il était considéré comme une nourriture divine.

Pousser comme un champignon est une expression qui  démontre sa croissance surprenante. Souvent, dans les prairies, on aperçoit des touffes d'herbes vertes qui sont riches grâce aux mycéliums concentrés et qui remplace l'engrais. Cette herbe est appelée "ronds de sorcière".

La morille grossit de 5 mm tous les jours mais au delà de sa croissance, elle perd progressivement de son arôme.

Ramassage

Quand on cueille le champignon, il est donc préférable de ne pas abîmer le mycélium caché sous terre. Un couteau est nécessaire pour le cueillir.

A des fins pharmaceutiques ou gastronomiques.

Morille conique CHAPEAU & PIED

Pied de morille granuleux

Culture

En 1872, Mr Geslin avait obtenu des récoltes. La méthode fut reprise par Mr le Baron d'Yvoire François Bouvier (1889) (Revue des Sciences naturelles appliquées) et consiste à épandre des morceaux de morilles fraîches ou sèches (de l'année) en mai-juin sur un terrain meuble, plutôt humide, d'un carré d'artichauts arrosé durant l'été quatre ou cinq fois avec de l'eau contenant du salpêtre (nitrate de potassium). Dès l'automne, répandre sur le sol autour des pieds d'artichauts un compost d'une épaisseur de 1 cm fait de marc de pommes. 1 semaine à deux après, recouvrir de feuilles mortes (marronniers, hêtres, charmes, chênes ou frênes) maintenues par des branchages pour éviter que le vent les disperse. Dès les beaux jours (fin mars), nettoyer superficiellement en maintenant l'humidité. La prévision est de 4 à 5kg par m2.

Le baron d'Yvoire avait obtenu 300 morilles sur 10 m2.

Si non, mettre un cierge en l'église de Morillon en Haute-Savoie.

J'ignore si dans d'autres jardins aux alentours la morille vit en symbiose avec cet humus qui fut prolifique en 2010 sur mon carré.

Nom commun

Elle s'affuble de surnoms, comme chapeau du pape, champignon-éponge, ...

La morille est un champignon des pays tempéré. En France, elle se propage surtout dans le Sud-Est et l'Est (dans le Midi, en ce qui me concerne - Gard - Gers - l'ïle de la Réunion), au Canada, au Maroc, en Turquie, au Québec, en Colombie, ...

Notes

Georges Brassens chantait "Gare aux morilles..."
Après les bombardements de la dernière guerre, en Normandie, les morilles ont poussé durant quelques années.

Conseil

La morille fraîche n'est pas inoffensive. Crue, elle est toxique. Mal cuite, elle cause des désagréments intestinaux.

Prix

Nous la retrouvons sur les marchés à 30 € les 100 gr séchés.
C'est le champignon le plus coûteux après la truffe.

Elles sont des ressources forestières non ligneuses car la cueillette locale dépend de facteurs inégaux qui font fructifiés les prix des acheteurs. Ils se déterminent pas forcément par la quantité mais plutôt par la stimulation de la demande.

Autres variétés

. morille commune (morchella esculenta, var. vulgaris), son chapeau est brun clair,
. morille ronde (morchella esculenta, var. rotunda), reconnaissable à son type de chapeau rond,
  à sa couleur blonde et ses alvéoles larges,
. morille hybride dite morillon (mitrophore),
. morille costée,
. morille conique, avec son chapeau oblong. C'est la plus estimée,
. morille d'automne,
. morille des pins,

Homonymes

. morille de mer : polypier de la famille des éponges,
. excroissance du bec des pigeons,
.

Outil linguistique

(IT)   italien     : spugnola (qui veut dire éponge),
(DE) allemand : morchel,
(UK) anglais    : Morel
(ES) espagnol : Morilla
(RU) russe      : сморчок,
       turc         : kuzumantarı

Picard             : Méroule

Spécialiste

Philippe Clowez, mycologue.

Il est important de savoir que la cueillette des champignons peut s'avérer très dangereuse et il est vivement recommandé de s'informer auprès d'un spécialiste ou de votre pharmacie sur sa comestibilité.

Recette Comestible

Morilles farcies au foie gras

Ingrédients
. Morilles
. 50 gr de foie gras cru
. Echalottes
. Pain de mie
. une noisette de beurre
. verre de porto

Préparation
Faire suer les échalottes coupés en morceaux dans du beurre.
Hacher les pieds de morilles et les incorporer à la poelée
Etuver 15 minutes.
Préparer la farce en mélangeant le foie gras au pain de mie.
Garnir les morilles
Faire étuver doucement les morilles farcies
Les retirer
Déglacer la poêle au porto
Faire chauffer les morilles et les accompagne de son jus.

Bibliographie

Découverte dans mon potager, le lundi 5 avril 2010.

.......................
Dans mon jardin, il y a...

Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
Arabe,   
Parution de l'article,  10 avril 2010
Mise à jour  : 10 avril 2010

                   Répondre

            

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 23:59 - Dans mon jardin, il y a... - Commentaires [24] - Permalien [#]

31 mars 2010

SIGNAL ~CRIT Dentaire 2010~ Puy Saint Vincent

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Leçon de choses : CRIT "Criterium Dentaire", "Canine Road Inter Team" ou la 43ème édition des Olympiades Interdentaires de France et d'Europe, sur http://www.energycrit.fr/, qui se déroule du 20 mars au 27 mars, cette année dans la commune de Puy St Vincent (Hautes-Alpes), station de ski.

CRIT_dentaire__2010__Equipe_de_Marseille

Entendez par CRIT, un grand rassemblement où les étudiants d'odontologie se retrouvent pendant 1 semaine pour faire la fête et profiter de l'air pur. Soit 1 000 damnés de 16 facultés en P2 de Chirurgie-Dentaire de France qui se rassemblent à Puy-Saint-Vincent  sous le thème : dent, alcool, sex. (dérision) et qui nous réserve un spectacle en plein air sur les pistes de ski. Tout est artificiel comme la neige et, le résultat est propice au proverbe, "en avril ne découvre pas d'un fil" (dentaire). 

CRIT_dentaire_2010Extrait

Une fièvre délirante occupe chaque équipe qui s'est préparée tout au long de l'année pour s'affronter durant une semaine.

CRIT_dentaire__2010_Fluo___Puy_Saint_Vincent

Chaque mascottte se présente sur les pistes avec son logo et son bracelet d'identification multicolore qui brille au poignet de chaque participant.

CRIT_dentaire_2010__Surfeur_Puy_Saint_Vincent

Une bodéga ou permanence festive se trouve sur la piste d'arrivée de jour comme de nuit et est organisée par différentes facultés.  Ce défilé est en coordination avec des compétitions qui mettent à l'épreuve les membres des corporations encadrés par l'E.S.F., des jeux inter-neiges, des repas inter-facultés, des soirées à thème et le chapiteau qui abrite les nuits + les afters.

Groupe "Les YOURI GARGARIZ"
Fanfare des étudiants en Chirurgie dentaire de Paris

CRIT_dentaire__2010_Exhibition_Puy_Saint_Vincent

Exhibition

CRIT_dentaire__2010_Excitation___Puy_Saint_Vincent

Excitation

Les évaluations sur les pistes permettent d'accéder à un classement par FAC et obtenir d'être sur le podium des "TOP" et emporter le trophée tout au long d'une année à sa faculté.  Surf, ski avec slalom géant, spécial dont border cross, raid... sont les épreuves qui vont avec plaisir et mettent en lice le groupe des 16.

CRIT_dentaire__2010__Mascotte___Puy_Saint_Vincent

Mascotte

CRIT_dentaire_2010_Il_y_a_de_l_os____Puy_Saint_Vincent

Compétition

CRIT_dentaire_2010____Puy_Saint_Vincent

Neige en vue

Après ces journées intenses, la dynamite continue dans les chambres jusqu'à l'heure du ralliement sous le chapiteau. Déguisements à thème sont invités par la force de la musique qui se décuple dans toute la station. Boum, boum.. baam,bamm, ...  n'ont de cesse de vous mettre à l'épreuve pour garder votre énergie jusqu'au lever du jour pour l'after et reprendre sur une nouvelle journée, le programme intense qui se décuple par de l'exhibitionnisme sur les pistes.

CRIT_dentaire_2010_Chapiteau___Puy_Saint_Vincent

Les cartes sont levées, il suffit de jouer et de ne rien perdre car les jeunes se lâchent dans les soirées ou Bachelot n'est pas conviée. L'hygiène bucco-dentaire est à l'épreuve cette semaine là ! Signal aurait du tenir son stand au même titre que la bodéga. Ludique mais pas scolaire, il y aurait trouvé place par l'intermédiaire de jeux combinés avec les étudiants en mal d'ouvrir leur bouche enflammée par l'alcool.

Cet événement entraîne la présence de poste de secours tenus par la Croix Rouge et d'agents de sécurité, pour palier aux débordements car l'alcool coule à flot et génère, malheureusement, l'ingérable. Coma éthylique, chute sont le moindre mal.

Faut-il annihiler toute manifestation à ce titre et jouer au solitaire ?

Note

6/03/10 - Loi Bachelot sur l'interdiction des open-bars, amendement qui interdit de consommer de l'alcool à volonté contre paiement d'un forfait

Equipe en lice : Strasbourg, Lille, Toulouse, Clermont-Ferrand, Montpellier, Marseille, Bordeaux, Paris, Nancy, Rennes, Reims, Nantes, Brest, Lyon, ...)

2010 - Puy-Saint-Vincent
2009 - Les Orres
2008 - Super-Besse

CRIT_dentaire__2010_Fluo_02___Puy_Saint_Vincent

CRIT_dentaire__2010_Fluo_01___Puy_Saint_Vincent

Merci à Carlos, Carlota, Loulou,...  de Montpellier pour cet aligot géant et ses verres de l'amitié, sur le stand de la Ferme Topless.

CRIT_dentaire_2010_Equipe_de_Montpellier___Puy_Saint_Vincent

Situation
Puy-Saint-Vincent est une station de ski familiale dans les Hautes-Alpes. Elle se situe dans le massif des Ecrins et échelonne ses hébergements et son équipement à partir de 1400 m jusqu'à 1800 m. Le domaine skiable monte à 2750 m avec une piste rouge et une autre noire. La station permet aux petits budgets de trouver une offre à moitié prix par rapport aux grandes stations comme les 3 Vallées, Tigne, La Plagne, Les Arcs... et Megève.

Sponsors

Pierre Fabre, Groupe pasteur mutualité, Créfident, La Médicale, ...

Bibliographie

22 mars 2010, à Puy-Saint-Vincent

.......................
Actualité

Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
Arabe,   
Parution de l'article,  31 mars 2010
Mise à jour  : 2 avril 2010

                   Répondre

            

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 09:50 - Commentaires [12] - Permalien [#]

21 février 2010

Memento - Les bijoux ont un parfum

Dans la douceur de l'hiver, je ressors les souvenirs et particulièrement, ce pendentif "Memento".

Mémento

Médaillon
à double pan orné d'un buste couronné de grappes de raisin
qui s'ouvre sur une charnière

de 1914 porté par un militaire dont le boîtier logé une photo
La béliere est d'un alliage différent
Au verso, les initiales en filigrane
Collection particulière © "Pas à Pas"

Ce que tu ignores sans doute, c'est la caractéristique de ces bijoux. Tu connais les fameux bijoux "Memento Mori" ? Ou tu crois les connaître. Alors cède et apprends à les connaître.

Je n'ai pas à t'apprendre ce qu'est une parure. Cela, tu le sais mieux que moi. Juste à élargir ta soif d'imagination, de découverte et épancher ta curiosité. J'espère y réussir.

A l'origine, il adopte des airs de gris-gris chargés de mémoire et de force. Certains cristallisent des souvenirs qui recueillent le passage du temps et apportent une dimension affective.

Bague_avec_chaton___cheveux_roi_Louis_XVII_et_reine

Bague en or
avec chaton renfermant les cheveux entrelacés du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette.
Ils sont disposés en noeud d'éternité sur une plaque en ivoire de forme hexagonale

Suspendu autour de notre cou, on y dépose une mèche de cheveux de l'aïeule, une photo de l'être aimé ou il est d'usage également de prélever du carbone des cendres crématoires, pour se rappeler d'où l'on vient ou, si c'est une dent de lait, pour s'accrocher à ce bout d'enfance, porté près du coeur.

Bijou comme devise.... de l'oeuvre dérisoire de l'homme face à la mort.
Lien entre le passé et le présent "Mémento Mori"

Bague de fiançailles HOMME

Bague "Tank" de fiançailles
en or jaune avec deux motifs bombés
époque 1940

Cette pensée me transpose et m'amène à vous faire une confidence. "Carpe Diem" [Cueille le jour], n'est-ce pas plus prolifique que "Mémento Mori" [Souviens-toi que tu mourras]   qui symbolise la finitude de la chair. Je préfère profiter de la vie, soigner mon esprit de cette soif de vivre et jouir de chaque instant comme un état unique. Outrepasser le contexte chrétien de s'assoifer de larmes et se priver de ce genre de mélancolie.

Bague_de_fian_aille__pierre_rose

Bague "Tank" de fiançailles
ornée au centre d'une pierre rose
épaulée par 6 petits diamants - en or rose
Collection particulière © "Pas à Pas"

Ces breloques sont vieilles comme le monde. Déjà, chez les romains, elles participaient avec art à mettre en garde l'homme contre sa mortalité. De dimension philosophique, elles nous renvoient constamment à notre condition éphémère, pour nous rappeler nos racines. Elles furent donc imaginer pour éviter cet émiettement, ce monde vidé de sens et pour préserver les souvenirs d'enfance.

"Nocete ipsum" (Connais-toi toi-même)

Les médaillons (1830 à 1840) conçus avec des cheveux sont souvent fermés par un myosotis en pierre (le myosotis en anglais se dit "forget-me-not ou "ne m'oublie pas", c'est donc la fleur du souvenir). Ils scellent une amitié, un amour. Quant au symbolisme, même l'intérieur est entaché de sens, car conçu d'une pierre ou d'ivoire ou voire de corail qui bénéficie des vertus protectrices, ils ravissent les amateurs au delà de leur évidente beauté.

Promesse de vie sur des sautoirs, broches de style "Belle époque" qui recèlent à l'intérieur une étoffe, brodée de cheveux d'enfance. Ces bijoux sont essentiellement conçus comme un mémento biologique pour démontrer la brièveté de la vie et l'inutilité des biens terrestres. Drôle d'approche de la mort, par l'Art qui la relève !

C'est un parcours initiatique qui se dévoile à travers l'histoire de l'Art. Car à l'origine de cet élan, ces objets servaient à se ré-approprier sa mort et retrouver ainsi le cycle de la vie. On oscille entre la présence et l'absence, la trace et l'oubli, le vide et le sacré par cette conception. Retrouver du sens par l'hymne à la vie est une métaphore de l'éclatement spirituel, de la désacralisation de la vie, de la mort dans nos sociétés occidentales pour provoquer ce foisonnement dans l'art.

L'Art corporel scande les périodes de la vie : la naissance, le baptême, la communion, le mariage et la mort. Il est le passage entre les certitudes et les doutes de nos interrogations récurrentes sur la mort [tu es poussière... ] et le regret de cette séparation.

Broche d'enfant

Broche d'enfance
Collection particulière © "Pas à Pas"

Ces sautoirs sont apparus autour de 1600. Il sont réalisés en métal noble, c'est-à-dire or ou argent. Parfois taillés dans l'ivoire, matière alliée de perles, coquillages pour former les chaînettes accrochées à la ceinture des dames pour maintenir leurs breloques telles que miroirs, poudriers, drageoirs... escortées de peignes, minaudières, étoles. Ces multiples accessoires réapparaissent vers 1760. Ces nombreuses représentations disparaissent à l'époque des Lumières pour répparaître après la première guerre mondiale pour fonder le possible espoir.

Ces bijoux sont un voyage fabuleux dans le temps, car ces objets utilitaires ont été faits par l'horlogerie de Genève qui fut la terre d'accueil de tous les artisans huguenots qui fuirent Paris et la province du temps des massacres de Charles IX (nuit de la Saint-Barthélémy- 1572). Ils sont l'oeuvre de Marc Lagisse, Abraham Cusin, Jean-Baptiste Duboule. L'horlogerie mécanique est apparue en Occident au cours du XIIe siècle.

Ils permettent de remonter au fil du temps par ce parcours singulier de la représentation de la mort par cette tentative ultime d'une philosophie allègre de repousser les limites de la vie. Ils nous font méditer sur l'image de la mort en nous rappelant :

"J'ai été ce que vous êtes et ce que je suis, vous le serez vous aussi".

Invitation solennelle de ne pas s'occulter dans sa vie quotidienne de la caducité de l'existence et de notre égalité devant l'évènement ultime de la mort.

J'ai maintenant la certitude que ces chefs-d'oeuvre sont immortels car ils réaffirment la vie de la mort dans la vie éphémère. Ils gravent notre imaginaire par l'interpellation des mains, des gens qui les ont portés alors que les souvenirs s'estompent. Il y a derrière eux un visage évoqué. La pensée.

Montre gousset

Montre à gousset
avec giletière
Collection particulière © "Pas à Pas"

Le mien est un pendentif dont le plateau amovible laisse apercevoir des reliques pour éclairer les souvenirs. Le porter sur soi est porter des morceaux de mémoire et s'est allier parure et intention. Les initiales en filigrane rappellent le reliquaire appartenu à l'aïeul. Il est en métal simple que je n'ai pas encore défini mais qui se rapproche de la marcassite, étain ou laiton. Il date de la première guerre mondiale. Les bijoux anciens font partie de mon quotidien. Plus particulièrement ceux de mode "Art déco".

La bague de fiançailles, preuve d'amour que portait l'homme fut révolutionnné par le port de bijou féminin. En voici une relique que je porte au gré de mes fantaisies.

Bague de fiançailles

Bague "Tank" de fiançailles
en or jaune
Collection particulière © "Pas à Pas"

Les fibules voués pour attacher les capes sont devenues mes bijoux qui m'insufflent un souffle d'ailleurs.

Et ce souvenir d'une aïeule, tour de cou formé d'une branche fleurie, rehaussée de petites demi-perles. Il est d'époque Louis-Philippe.

Collier à perles Epoque Empire

Collier ras de cou
motif floral

Collection particulière © "Pas à Pas"

Puis, arrrive la "Belle Epoque" qui est vite effacée par "l'Art Nouveau" dit "Modern Style" ou "Style floral" qui m'enchante. Je porte alors ce bracelet de thème nature dont les lignes s'entrelacent, se transforment, se confondent jusqu'à nous transporter jusqu'à l'extrême Orient. Epoque des joalliers Falize, René Lalique, Herni Vever, Wiese, Frédéric Boucheron, Luicien Gaillard, Georges Fouquet, pour ne citer que les plus connus.

Bracelet Art Nouveau

Collection particulière © "Pas à Pas"

Bola est un bijou de grossesse pour les futures mamans qui portent la vie. Il est de tradition indonésienne et se porte sur le ventre. Il émet un léger son qui accompagne le foetus dès le 7ème mois en composant une musique intra-utérine.

Bola

Collection particulière © "Pas à Pas"

L'écrin n'est-il pas un bijou en soi. Il assure la protection de nos ornements, afin de ne pas pénétrer dans notre moi.

Memento_cheveux

Source -leblogluxe.com-

Lecture

Des bijoux à secrets de Patrizia Ciambelli
Des bijoux indiscrets de  Richard Keilm

Notes

Grand joallier "Codognato" de Venise qui transcende les symboles mortuaires par sa vision "manierisme de la Renaissance". Attilio Codognato, bijoutier spécialiste des Memento Mori. Joallier vénitien depuis 1866 qui crée des bijoux chargés de symboles mortuaires.

Exposition au musée Maillol "C'est la vie ! Vanités - de Caravage à Damien Hirst" du 3 février au 28 juin 2010

Bibliographie

Passage du temps "Pas à Pas"
Voir "l'Art et la mort" à l'ossuaire Sedlec (République Tchèque) pour compléter ce parcours.
Voir la collection de Hemingway, Cocteau, Lucchino Visconti, Elton John ou de la duchesse de Windsor.
Voir oeuvre de Niki de Saint Phalle

.......................
Art

Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
Arabe,   
Parution de l'article,  21 février 2010
Mise à jour  : 21 février 2010

                   Répondre

            

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 12:30 - Commentaires [22] - Permalien [#]

14 février 2010

Le jardin des secrets de Kate Morton - LIRE ET RELIuRE Impasse des Pas Perdus

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Coup_de_coeurDans ce récit au titre prometteur "Le jardin des secrets" de Kate Morton, j'y rentre en spectactrice pour me fasciner de contes et fables qui revisitent les rites de la littérature victorienne. C'est une peinture sociale de l'Angleterre du tout début du XXe siècle.

    Le_jardin_des_secrets_de_Kate_Morton

    The Forgotten Garden

    _

    Résumé

    1913, sur le port de Brisbane, en Australie, est retrouvée abandonnée une petite fille de quatre ans. Pour tout bagage, une valise dotée de quelques vêtements et d'un recueil de contes.

    Dix-sept ans plus tard, pour son vingtième et unième anniversaire, elle apprend son adoption qui déchire son horizon par ses origines spoliées. A la mort de son père adoptif, elle découvre dans le contenu de la valise des effets appartenant à son ancienne vie qui la poussent à se rendre à son tour en Angleterre afin de percer les secrets du passé pour retrouver son identité. Cette quête nous entraîne dans les Cornouailles, sur les terres de ses ancêtres dans une maison victorienne qui bruisse de souvenirs.

    Elle tisse par bribes son histoire pour percer le secret de son ascendance dont elle a hérité un.

    _

    Kate_MortonAprès "Les Brumes de Riverton" (Presse de la Cité - 2007), salué par son succès mondial, écrit par Kate Morton à 29 ans, voici son deuxième roman publié en 2008. Elle vient de publier "Les heures de distance" (février 2010) qui sera présent en France en 2011.

    Titulaire d'une maîtrise sur la littérature victorienne. Elle fréquenta les cours de l'école d'Art dramatique de Londres et poursuit un doctorat de recherche sur les romans contemporains.

    Elle vit à Brisbane. Mariée avec le compositeur Davin.

    Née en 1976, d'origine des montagnes du sud-est du Queensland, en Australie. Petite, elle adorait "Le club des Cinq", de Enid Blyton.

    Traduit de l'anglais (Australie) par Hélène Collon
    Possibilité de lecture audio par l'éditeur BOLINDA AUDIO qui a acheté les droits. La voix est de Caroline Lee.
    Document de couverture  illustration de Liliane Mangavelle/Getty images/Corbis
    Edition      Presse de la cité
    Collection Grands Romans
    Parution   octobre 2009

    Extraits du livre

    Extrait du 4ème de couverture...

    Notes personnelles

    Nous rentrons dans une époque victorienne et la lecture permet de s'évader et s'échapper de l'hiver. Le roman est construit autour de cette révélation. La narration est basée sur l'imaginaire et nous dévoile un paysage avec une côte balayée par les vents de Cornouailles, une communauté réputée pour ses secrets avec le silence des habitants, les légendes et des cottages... La trame s'articule sur trois générations et nous entraîne dans un "flash-back" avec pour fil rouge "le conte". Supens jusqu'aux dernières pages.

    Si vous l'avez lu, vous pouvez peut-être répondre à trois questions au sujet de l'histoire.

    QUESTIONS

    - l'auteure est d'origine  ?

    - Comment se prénomme l'héroïne ?

    - L'intrigue se déroule ?

    anglaise,
    australienne,
    américaine


    Lesley,
    Nell,
    Kate.


    En France,
    En Australie,
    En Angleterre.

    Les idées voyagent et permettent par ce billet de découvrir un choix de nouvelles lectures.

    Autres livres de l'auteure

    Les_brumes_de_Riverton

    Livres lus

    Avis des lecteurs

    Mon coin lecture, Les bonheurs de Sophie, Chocolate books, Au bonheur des Ours, Presse "Le Figaro",

    Nilles Littérature


         @ "Pas à Pas"  dans le même style, "Rebecca" de Daphne du Maurier.
       

    Bibliographie

    Lecture "Valentine", coup de coeur du 14 février 2010

    Visite du blog "blog-o-book"

    .......................
    Evènement

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
    Arabe,   
    Parution de l'article,  14 février 2010
    Mise à jour  : 14 février 2010

                       Répondre

                

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Posté par PASPERDUS à 13:13 - Lire et reliure - Commentaires [10] - Permalien [#]

    03 février 2010

    L'eau, source de vertus à Dorres ~ Thermes ~

     

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    ExpressionEcrire s'est ordonné le temps, faire retour et revenir à l'origine, pour se ressaisir de ce moment 

    T'as pris le bain ? Dorres, balcon de la Cerdagne, à 1458 mètres d'altitude, est vénéré depuis la préhistoire pour ces habitudes ancrées. Les adeptes se prélassent du haut de ces sommets enneigés dans une eau chaude constante qui avoisine 39.3°, tout au long de l'année. Le granit fait baignoire et permet de se délasser de la journée de ski en famille ou entre amis.

    DORRES Petits bains Photo du site Bains-de-dorres.com

    Nous sommes allés à la rencontre des autochtones pour mesurer le mystère de ce réseau d'eaux souterraines aux propriétés remarquables.

    C'est Joesph, le doyen qui vous convaincra de ces vertus car il y vient tous les jours passer l'après-midi depuis bientôt vingt-ans. Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, ce loup blanc a pris demeure en ces terres de Cerdagne. Il traque ses années de trappeur en alternant ablutions à 38°C et roulades dans la neige accompagnées d'un air à -6°.

    Bains de DORRES Photo du Journal La Dépêche

    Pudibonderie, vous dites ? Savez-vous que les bains sont empreints d'histoires romanesques ? Les anciens vous diront que, à la sortie des boites de nuit, les jeunes filles perdaient leur vertu malgré la réputation des vertus thérapeutiques des eaux ! Car l'attraction battait son plein, du temps où les thermes n'étaient pas clôturés et donnaient refuge aux amours.

    Baignoire dite romaine à Dorres Photo du site Bains-de-dorres.com

    Mais revenons à la source du sujet. Le dépot de glairines, micro-planton qui a la particularité d'être bénéfique à la peau arrive à la surface par des failles produites dans le granit et qui permettent le réchauffement de l'eau à sa sortie. Le granit est la roche dominante à Dorres. L'eau prend 3° tout les 100 mètres vers son origine, la source, qui prend naissance dans les lacs du Carlit (2921m). Ces eaux géothermiques, naturellement chaudes, sont captées à plus de 77 mètres de profondeur. Dehors, la température avoisine 0° et l'écart de température est indéniable. Elles sont chargées en soufre qui provient de la dissolution du sulfate de schiste contenu dans l'érosion de deux plaques qui séparent la Cerdagne Sud et Nord. Elle jaillit avec un débit de 5 litres par seconde et avoisine les 42° C tout au long de l'année.

    La glairine permet de fixer le soufre qui a des propriétés très efficaces sur les voies respiratoires et les rhumatismes. Depuis l'Antiquité, les éléments minéraux sont utilisés pour leurs actions bénéfiques. Les remises en forme se font, immergés jusqu'au ras du coup, et sont considérées comme outils de relaxation et de détente remarquable. L'eau de notre organisme (60 %) semble se combiner à l'eau, source naturelle de bienfaits qui purifie le corps et l'âme.

    DORRES Abreuvoir Photo du site Bains-de-dorres.com

    L'origine du mot "soufre" proviendrait du sanskrit "çulbâri" qui signifie "ennemi du cuivre" et qu'on nomme en latin "sulphur". Il fait partie des sels minéraux et s'identifie par sa couleur jaune et sa forme libre qui s'échappe en vapeurs. Il rappelle par sa teneur, les fumerolles des volcans. Ses propriétés sont mentionnées par Homère comme "éloignant la vermine". Il protège des carences qui provoquent allergies, maladies inflammatoire (goutte, rhumatisme) et affections chroniques de la peau et des bronches.

    Les Pyrénées orientales comprennent l'un des sept parcs nationaux français avec ces paysages grandioses de chaînes de montagnes construites depuis 4 millons d'années.  Ces roches malmenées par les glaciations et l'érosion ont donné naissance à ces fabuleux paysages, ses sources dans le massif schisteux du Carlit constellé de lacs et une tradition pastorale qui parsèment les vallées de villages authentiques construits avec les matériaux locaux, toits de lloses (ardoise), murs en pierre de granit... croupés sur le versant Sud pour profiter de son ensoleillement exceptionnel (3000 heures/an) qui a permis d'implanter des fours solaires.

     

    Bain chaud, vous avez dit ? Il est appelé "chaud" lorsque la température varie entre 32,2 et 37.7. Au delà, il est considéré comme "trés chaud" jusqu'à 40,5, voire "brûlant" de 40,5 à 45. Il faut alors le pratiquer sous surveillance médicale, car de bienfait il peut de devenir nocif.

     

    Volupté d'un bain à l'extérieur est un terme qui s'adapte aux thermes de Dorres. La température de l'eau nous isole de l'air ambiant pour découvrir les sensations de douce chaleur des bains romains sous la neige. L'eau s'échappe en continu. Les lavoirs, témoins de l'activité pastorale, servait à laver la laine des moutons, moutons que nous sommes car nous suivîmes les initiés pour trouver le chemin des bains. Ces vestiges permettent de juger de leur importance de l'époque qui ne démérite pas à l'heure actuelle car depuis le XVIIe siècle l'usage en est domestiqué. Dorres est bâti sur la vallée de la "Coma Armada" et comprend les vestiges des anciens thermes avec des baignoires creusées dans le granit et qui dateraient de l'époque romaine. Cet ensemble fut découvert en 1960.

    Nos sens sont en éveil, car l'odeur caractéristique de sulfure  que l'on qualifie "d'oeuf pourri" est perçue de loin dans ce long voyage à travers le bois, le temps et l'imagination. Elle a la particularité de nous imprégner d'une odeur de souffre bénéfique pour les affections de la peau, les problèmes articulaires ou respiratoires.

    Le chemin est ponctué d'anguilles sous roche car des représentations animales sont peintes à même le rocher. Ce curieux rocher suspendu, au profil évoquant une tortue est recouvert dans son intégralité par cette figure si expressive. La pierre repose sur le sol d'origine et est à hauteur d'homme. Les dents épousent la forme repliée du rocher à cet endroit. Elles s'intercalent et forme une frise. Cet art en pleine nature est daté du 15/06/09.

    Rocher représentation animale Photo du site Impasse des Pas Perdus

     

     

     

     

    Les bains à ciel ouvert au milieu des arbres sont composés de deux baignoires rustiques en plein air formées dans un cahos de roche granitique où il est difficile de trouver place tant elles sont prisées, ainsi qu'une grande vasque en granit conçu en 1991, en forme de V, un peu plus bas. Elles offrent bien-être et ambiance bucolique. A noter que plus vous êtes sur les hauteurs, plus l'eau est chaude.

    Bain ancien lavoir sous la source à DORRES du site Bains-de-dorres.com

     

    Prendre son bain en toute liberté dans une conque prend sa signification à Dorres. Les merveilles de la nature à l'état brut pour un plaisir sensoriel qui vous transporte à la vue du panorama qui défile sous vos yeux. Les chaïnes de montagnes de Puigmal et de la Cambre d'Aze vous offre le plaisir des yeux jusqu'à la frontière espagnole.

    Les Pyrénées Orientales sont est la région de France où se concentre le plus de sources d'eau chaude riches en souffre. Le thermalisme d'Ax les Thermes (Ariège) assure sa renommée.

    Une surveillance sanitaire des eaux est obligatoire pour être conforme aux exigences en vigueur. L'analyse laboratoire doit être affiché avec les paramètres bactériologiques dont le pseudomonas aéruginosa, bactéries coliformes, staphylocoques patogènes, bactéries aér. revivifiables, echerichia... ; ainsi que l'analyse terrain avec les paramètres chimiques dont la température et la contenance en PolyHexaMéthylèneBiguanide.

    Pierre tombale du parvis de l'église de DORRES
    Pierre tombale situé sur le parvis de l'église de Dorres

    Forfait

    Avec le forfait des dix Neiges Catalanes  :

    Les Angles,
    Font-Romeu (Matemale), sur le versant ensoleillé de la Cerdagne française.
    Pyrénées 2000,
    Formiguères,
    Porté-Puymorens,
    Puyvalador,
    Puigmal,
    Cambre d'Aze,
    La Quillane
    et l'espace nordique du Capcir,

    vous pouvez combiner une nouvelle formule : pistes la journée et bains salvateurs en fin de journée qui vous feront oublier les courbatures dues à l'effort.

    Tarif

    Le bienfait du bain s'accompagne d'un tarif raisonnable : 4 euros en 2010

    Accès

    Entre Font-Romeu et Bourg-Madame (Pyrénées-Orientales)
    Commune de Dorres
    Bains de Dorres
    66760 DORRES
    Tél. : 04 68 04 66 87

    De Provence, prendre l'A7 en direction de Perpignan, Barcelone. A Perpignan, sortie 41 (Nord) et suivre la A9, itinéraire des stations de ski "Font Romeu" jusqu'à Mont Louis. Enfin la N116 vers Bourg Madame et à droite la N20 vers la Tour Carol.

    Autres bains

    Les bains de Llo (Gorges du Sègre) sont à l'entrée du village de Llo -1400 mètres-
    Saint-Thomas-les-Bains avec 3 bassins de plein air  -1156 mètres-
    En
    Cascasde de Thuès
    Relais de l'infante

    sauvages,

    Fontpédrouse (bains sauvages) en direction de Prats-Balaguer depuis St-Thomas-les-Bains
    Algues calentes (55°) de Thuès entre-valls
    Les Figuiers (60°) de Nyer
    Prats-Balaguer (62°)

    Alet-les-Bains dans l'Aude, station située dans un village médieval aux maisons à colombage, aux rues étroites.

    Avène
    Cauteret

    TUNISIE
    Tozeur
    Ksar Ghilane

    TURQUIE
    Pamukale

    ITALIE
    Toscane :

    JAPON
    Onsen

    ANGLETERRE
    Bath (fermé en 1978, puis réouvert le 20 octobre 2006), bains romains.

    Curiosité

    Chapelle de N.D. de Belloch
    Eglise Saint-Jean avec vierge noire "Bell-lloc" (XIe siècle)
    Train jaune
    Four solaire de Mont-Louis et d'Odeillo
    Citadelle Vauban à Mont-Louis
    Ermitage qui abrite la vierge de l'invention (Font Romeu)
    Eglise de Planès de style romane, au plan tréflé "unique en Europe"
    Parc animalier des Angles
    Massif du Carlit et la vallée de Font Viva (voir mouflons, isards, ours, rapaces, taupe "Desman")
    Fête de l'ours à Saint-Laurent-de-Cerdans
    Carnaval d'Arles-sur-Tech pour voir le Simiot "Simia" => singe (monstre)

    Péchés mignons

    Cargolade, grillade d'escargots.

    Ethymologie

    Le nom préroman évoquerait des sources.
    Dorres (XVIIe) vient de Dorras >> Edorres >> Etorras (891)

    Altitude

    Font-Romeu est à 1800 mètres

    Sommet

    Carlit (2 921 m)

    Cours de ski

    Ski école pyrenées

    Bibliographie

    Visite le 24 janvier 2010

    .......................

     

    Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

     

    Vous aimerez peut-être :  

    Tour à Saint-Jean-de-Buèges

    Camino_de_Saint_Guilhem_le_D_sert

    Barrage du Moulin de Bertrand

    Roc du Caroux

    Photo_221

     
    Le silence du Roc de
    Saint-Jean-de-Buèges

    Au-delà de Saint-Guilhem-le-Désert

    Allons, passe passe passe Allons passe donc... Les Moulins de Bertrand

    Le hameau d'Héric et ses gorges

    Lamanon ou le pompon du platane qui ombre les siècles passés... PROVENCE


     

     

    ...................................
    Evènement

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
    Arabe,   
    Parution de l'article,  3 février 2010
    Mise à jour  : 21 décembre 2014
    Crédit photographique : "Pas à Pas"

     

     

                       Répondre

                

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

     

     

     

     

    Posté par PASPERDUS à 20:32 - Commentaires [18] - Permalien [#]
    Tags : , , ,

    18 janvier 2010

    Rêve d'Orchidées 2010 ~9ème salon~ VERGEZE (30)

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Orchid_eVous êtes passionnés, amateurs avertis, curieux et ... comment vous décrire ; venez découvrir l'orchidée, ses espèces et variétés botaniques & hybrides. Vous pourrez prendre conseil sur sa culture, profiter des expériences des amateurs présents et pourquoi pas s'en faire offrir.

      Affiche_9_me_salon_R_ve_d_Orchid_es__Verrg_ze_GARD

      Ce salon apporte la quiétude tant demandée aux fleurs, comme à nous. Venez profiter de la chaleur qui envahit Vergèze et vous penchez sur celles qui se complaisent à nous séduire.

      Rendez-vous le 12, 13,14 février 2010 pour la 9ème rencontre sur le thème de "La Canopée". Ce nom désigne l'écosystème qui règne dans les forêts tropicales.

      Programme

      Vendredi  12

      9h                        Accueil scolaire
                                                                      

      12h               Inauguration

                           Baptême de l'orchidée "Phalaenopsis miva"

                           créé par les  Etablissements Vacherot

                           qui portera le nom du quotidien "Midi Libre"                   

      14h30            Ouverture au public

                           Stand exposants - vente orchidées

                               Ateliers de rempotage

                               Conseils de culture

      18h30             Fermeture

      Samedi 13

      10h00              Ouverture

                              Stands exposants - vente

                                  Ateliers de rempotage

                                  Conseils de culture

                                  Ets Vacherot, thème : Naissance d'une orchidée

      15h00              Conférence de Francis HALLE,

                              sur le thème "La Canopée"

      19h00              Fermeture

      Dimanche 14   
                         
      10h00               Ouverture

                               Stands exposants - vente

                                   Ateliers de rempotage

                                   Conseils de culture

      19h00               Fermeture

      dans la Salle VERGEZE ESPACE, rue Victor Hugo à VERGEZE  (30), 9ème salon.

      Lors de cette exposition, un décor floral de plus de 120 m2 et unique permettra de découvrir sur un espace réservé les espèces avec leur gamme de couleurs chatoyantes. Oeuvre d'élèves qui participeront selon la thématique de l'année au concours régional, Languedoc-Roussillon, de la meilleure création florale. Le jury, après délibération, sélectionnera le gagnant qui pourra participer aux épreuves suivantes qui se dérouleront à Paris.

      Ce salon organisait depuis de nombreuses années attend de nombreux visiteurs pour l'édition 2010. Il est parrainé par l'association Orchidée Languedoc qui fut fut fondée à la fin des années 80 sous le nom "Orchidées 30". Son succès, témoigné par le nombre d'adhérents qui dépasse la centaine, lui fit prendre le nom "Orchidée Languedoc".

      Ils vous feront découvrir des plantes indigènes ou exotiques que l'on trouve dans le bassin méditerranéen, en Camargue, mais également des voisines européennes ou lointaines apparentées d'Equateur, ...

      Si besoin d'identification de votre variété préférée, n'hésitez pas à l'amener. Des professionnels seront en mesure d'évaluer le taxon et vous guideront dans les soins à prodiguer pour prolonger leur culture à votre domicile.

      Les nouvelles créations seront présentées par les hybrideurs producteurs et rejoindront les quantités d'espèces d'orchidées pour le plus grands plaisirs des amateurs en quête de nouveautés.

      Organisé par l'association Orchidée Languedoc avec les associations et la contribution des,

      EXPOSANTS

      - Siège social Mairie de Vergèze (30310)                    www.membre.lycos.fr/siteorchidee/
        04 67 42 490 59

      - ALFA ORCHIDEE
        Albert Falcinelli                                                       
      albert.falcinelli@wanadoo.fr
        04 68 40 76 38

      - LISON ORCHIDEES CCOT                                 lison-orchidées@ccot.fr
         Lison
         04 90 46 48 70

      - CAPELLO CLAUDIO NARDOTTO                     info@nardottocapello.it
        Nardoto (Italie)
        39 01 84 29 00 69

      - FLORICULTURA                                                  ariboni@mmsolution.it

         Alfredo Riboni (Italie)
         39 03 32 26 35 65

      - LES ORCHIDEES DE MICHEL VACHEROT            info@orchidee-vacherot.com
        Roquebrune-sur-Argens
        VAR
        03 94 45 48 59

      - RYANNE ORCHIDEE                                       ryanne.orchidee@wanadoo.fr
         Ryanne Wubben & Yves Veniat
         03 27 69 30 55

      - L'ORCHIDIUM                                              orchidium@free.fr
        Bruno Chauvet
        03 27 69 30 55

      Autour de l'Orchidée,

      - POTERIE                                                   andre.jonot@wanadoo.fr
        AnnicK Jonot
        06 10 77 44 46

      - PEINTURE SUR TOUS SUPPORTS                    muriel.u@free.fr
        Muriel UGO
        06 89 63 26 85

      - TROPIC FLORE                                           tropicflore@wanadoo.fr
         Daniel Levêque
         05 62 42 97 67

      - PARFUMERIE                                              www.parfumorchidee.fr
        Bouquet de parfums
        Viviane & Didier RENAULT
        06 85 16 95 16

      - PEPINIERE ISSA                                         pepiniereissa@hotmail.com
        Jo & Brigitte Issa
        (Plantes d'Afrique du Sud, notamment)
         04 67 55 37 43

      - CHILOE                                                    info@chiloemoss.com
         Gilles Aguenot
         04 94 99 14 50   

      - NATURE & PAYSAGE                                   nature-et-paysages@mipnet.com
        Jean-Jacques Labat
        05 62 65 52 48

      - TORTUES PASSION                                    mariondegueuser@wanadoo.fr
        Marion Degueuser
        06 88 59 00 32

      Questions / réponses

      . Lockertia lunifera - Streptocarpus - Dendrobium  - Angraecum - Phalaenopsis - Vanda - Vanilla - Howeara
        Paphiopedilum - Lycaste -  Beallara - Masdevallia - Miltassia - bulbophyllum - Zygopetalum ?
      . Orchidées sauvages ?

      Ma préférée

      vient de Madagascar, c'est l'Angraecum Sesquipedale surnommée "Comète de Madagascar".

      Plant d'orchidée

      La plante est constituée d'une tige où hampe florale qui offre fleurs et boutons en abondance. Si soin et attention se prodiguent, floraison durera très longtemps.

      La fleur unique vous gâtera de sa floraison.

      Sur un sol de liège, son confort sera garanti. Par les fibres de la sphaigne qui l'enveloppe et par sa composition vivante, l'orchidée se régénère et le sol est maintenu hydraté. Cette matière est aussi connu pour son élasticité qui lui confère pour atout d'être aéré.

      Sa relation avec les insectes est propice à son énergie.

      Parfois l'engrais devient nécessaire pour alimenter ses besoins. Les arrosages se feront une fois par semaine par la prise d'un bain.

      Lecture

      Le traité des orchidées de Marcel Lecoufle - Edition : Artémis

      Thèmes déjà vus

      2009 - Asie
      2008 - La Martinique
      2007 -

      Sites qui y font références 

      - Orchidée Languedoc                           orchidee.languedoc@voila.fr
                                                                   http://membres.lycos.fr/siteorchidee

      - Association d'amateurs d'Orchidées  
      www.orchidoc.fr      
      - (ALAO Association Languedocienne des Amateurs d'Orchidées)
      - Société Française d'Orchidophilie

      Liens orchidophile

      .

      Entrée

      Adulte : 4 € (gratuit au moins de 13 ans)

      Accès

      Autoroute A9, sortie Gallargues (entre Nimes et Montpellier) (10km Nîmes - Gard)

      PLANPLAN_VERGEZE

      Clic sur la photo pour voir le lienOrchid_e_08

      A vous de trouver le nom ? ... ... ... ... ... .... .... 

      FORUM 

      >> La plus belle et la plus compète exposition du sud-est. Bien devant celle de Tarascon et Jacou.

      Autres expositions 

      Tarascon
      Jacou
      Abbaye de Vaucelles (59) - 20ème édition
      Destrousse (13), 16 janvier 2010
      Abbaye de Fontfroide (11), du 1er au 3 octobre 2010
      Eguilles

               

      Info.

      Voir également 2009 (8ème salon), 2008 (7ème) et 2007 salon (6ème)

      .......................
      Evènement

      Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
      Arabe,   
      Parution de l'article, 19 janvier 2009
      Mise à jour  : 19 janvier 2009
      Crédit photographique : "Pas à Pas"

                         Répondre

                  

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Posté par PASPERDUS à 04:39 - Rêve d'Orchidées VERGEZE (30) - Commentaires [8] - Permalien [#]
      Tags : , , , ,

      30 décembre 2009

      La fuite en Egypte -recherche narrative de récits mythologiques de Noël-

       

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Languedoc-Roussillon    Hérault    Clermont-l'Hérault   Eglise

      Sous le règne du roi Hérode 1er, dit le Grand, gouverneur de Judée, Marie, femme de Joseph, fils de Jacob et petit fils d'Isaac, mit au monde son fils Jésus, conçu de l'Esprit Saint. Hérode appris l'adoration des bergers et la venue des mages d'Orient pour reconnaître en lui le "roi des Juifs" et lui offrir en présent l'or d'Ophyr pour souligner sa royauté, l'encens d'Arabie pour signer sa divinité et la myrrhe d'Ethiopie, son humanité.  L'étoile de Bethléem guide leur chemin jusqu'à l'Enfant Jésus. (Matthieu 1, 18-2, 12)

      Fuite en Egypte Noël 2009 CLERMONT L'HERAULT

      Détail du vitrail provenant de l'Eglise Saint-Paul à Clermont l'Hérault

       

      Le cinquième jour après la présentation, Marie eut une vision qui la rendit triste. Saint Joseph sentit son trouble et fut prévenu cette même nuit par l'apparition en songe de l'ange du Seigneur qui lui dit :

      "Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et fuis en Egypte ; restes-y jusqu'à ce que je te dise, car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr" (Matthieu 2, 20-21)

      Il l'informa donc qu'Hérode, afin d'éradiquer la menace de se voir détrôner par la venue du Messie en ce monde, avait ordonné de faire périr tous les mâles, premier né des familles d'hébreux de sa province qui aurait moins de deux ans. Pour que la Sainte Famille échappe à ce massacre, il prit la fuite avec la Sainte vierge Marie et son enfant à destination d'Egypte, terre d'asile des réfugiés palestiniens.

      Ils disposèrent le divin enfant enveloppé dans ses langes sur la monture qui les avait ramenés de Nazareth et sans plus tarder, oubliant le désir de visiter la sainte grotte de Bethléem, ce lieu sacré tant vénéré, Marie se contenta de la saluer de loin pour entâmer le long voyage. Elle confia à Joseph son désir de s'arrêter également chez Elisabeth, pour l'avertir de mettre en sûreté son fils Jean-Baptiste. Mais il l'en dissuada et elle envoya un ange pour la prévenir qui revint avec des vivres et un peu d'argent pour pourvoir au plus pressé.

      Hérode fut déjoué de son projet car les Mages, après la Purification, ne reprirent pas le même chemin et se dirigèrent vers la mer Morte pour s'enfoncer dans le désert.

      Pendant ce temps, Joseph et Marie s'arrêtèrent deux jours à Gaza, proche de Jérusalem pour se reposer, puis reprirent la route du désert appelée Bersabée. Ainsi commença l'exode seuls au milieu des ténèbres d'un monde hostile et les incommodités du retour de couche.

      Le 3ème jour, ils reprirent la route malgré que Marie souffrait de fatigue. Joseph lui conseilla de monter sur l'âne.

      Sans abri, Joseph faisait à l'aide de son manteau, une petite tente pour protéger la reine de l'univers et son enfant. Les rigueurs du temps, de l'hiver rendait le chemin exténuant. A la faveur des saints anges, le vent arrêta sa course, le palmier déploya ses branches jusqu'à terre pour les protéger et offrir ses vivres. Les chants d'oiseaux ranimaient le coeur des pélerins accablés de fatigue.

      Ils arrivèrent enfin en Egypte et virent de loin le temple de Sotinen. Le Saint enfant leva les yeux au ciel pour prier le père éternel de jeter les démons dans l'abîme, de renverser à terre les temples de l'idolâtrie. Marie fut accueillie avec dans ses bras l'enfant Dieu.

      Ces étranges évènements amenèrent le trouble chez les Egyptiens jusqu'à leur arrivée à Heliopolis près de la Thébaïde où ils furent vénérés pour les miracles qui de nos jours opèrent encore.

       

      Puis vint l'exil les arrachant de chez eux. Les circonstances tragiques précédentes,  pour ne pas dire hécatombe, furent appelés selon l'évangéliste Saint Matthieu "Le massacre des Innocents" à Bethléem.

      Devenus comme le peuple, Joseph alla de porte en porte demander la charité pour sudvenir aux besoins de sa famille. Lorsqu'il put pourvoir avec son travail aux commodités nécessaires, la sainte vierge l'aida en confectionnant des ouvrages tout en contemplant son fils. La foi fut le fruit des prodiges de ses grâces qu'elle distribuait et leurs reconnaissances étaient redistribuées aux pauvres.

      Au printemps de l'an 750, Hérode mourut.  C'était 7 jours avant la fête de Pâques. Un ange apparaît à Joseph et lui dit :

      "Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d'Israël" [...]
      (Matthieu 2-20-21)

       

      A cet ordre et après la mort du tyran qui avait agonisé sa cruauté, le départ vers l'Israël fut lancé. Sur la route, il est averti par un autre songe que le fils d'Hérode, Archélaüs règne en Judée à la place de son père, il se retire donc en Galilée dans la ville de Nazareth.

      Voici racontée l'alliance envers ce Dieu unique dont les évènements conduisirent Israël à se séparer du divin Messie, en souvenir des lamentations de Rachel dont la douleur fut trop grande pour accepter d'être consolée.

      Notes personnelles

      La morale de cette histoire, n'est-elle pas qu'il faut secourir son prochain et les aider à trouver leur voie car le sens dépasse l'histoire et les différences religieuses.

      Et dans l'Orient, l'hospitalité demeure dans le geste d'offrir le gîte et le couvert à l'inconnu.

      La tolérance n'est-elle pas l'épithète de cette histoire qui est la représentation de l'éducation sans rentrer dans la démêlée de l'historicité de la naissance de Jésus et la culture populaire qui soulève tant de doutes.

      Bibliographie

      Visite décembre 2009 de Clermont l'Hérault
      Lecture du nouveau Testament

      A voir dans les environs

       
       
       
        SAUVE 2009 ~Couple en costume d'époque~   sauve 
      ♦ 30-Gard
      ♦ Village
      ♦ Oreillette

       

       

       

      ...................................

       

       

       

      Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
      Parution : 30 décembre 2009
      Mise à jour  : mercredi 30 décembre 2009

       

       

       

       

       

      Répondre

       

       

       

      << Précédente| AAccueil| Suivante>>

      Posté par PASPERDUS à 20:25 - Noël - Commentaires [22] - Permalien [#]
      Tags : ,

      20 décembre 2009

      SAUVE fête ses oreillettes

            << Précédente | AAccueil | Suivante >>

            Ne me demandez pas comment Claudine est rentrée dans la légende des oreillettes à Sauve ! Tout simplement en offrant avec chaleur sa recette.

            SAUVE Arlésiennes Groupe LE TEMPS DU COSTUME Noël 2009

            Arlésiennes avec coiffe

            SAUVE 2009 ~Couple en costume d'époque~

            Couple en costume d'époque

            SAUVE Coiffe d'arlésienne Groupe LE TEMPS DU COSTUME Noël 2009

            Coiffe d'Arlésienne du Groupe "Le Temps du Costume"

            Avec chaleur car aujourd'hui, 20 décembre 2009, il fait frisquet comme on dit chez nous ! Pour la deuxième année consécutive, dans cette cité médievale qu'est le village de Sauve (Gard, Cévennes) se dégourdissaient les bénévoles en offrant sur la place centrale un marché avec vente de plus de 3 000 oreillettes, vide greniers sur la place Sivel. Il faisait froid mais l'ambiance était réchauffée par le groupe "Le Temps du Costume" avec galoubets, tambourinaïres et arlésiennes qui entraînaient les plus frileux à sourire.

            SAUVE Saint-Nicolas et sa compagne Marionnettes géantes 2009

            Saint-Nicolas et sa compagne

            SAUVE Compagne de Saint-Nicolas Marionnette géante 2009

            Compagne de Saint-Nicolas

            Les "Cordelles", les "Farandoles", les "Mazurkas", la "danse du ruban", la "danse des fileuses" animaient le parvis de la Mairie, tandis que déambulaient des marionnettes géantes avec Saint-Nicolas et sa compagne. Mais devant la scène, manifestement Claudine offrait, dans une atmosphère chaleureuse, son entrain à nous démontrer la fabrication d'une jolie oreillette, spécialité du Sud. Puis, vint l'intronisation par la Confrérie des Oreillettes.

            SAUVE Claudine et ses oreillettes 2009

            Claudine et ses oreillettes

            Peu après, les enfants virent arriver le traîneau avec le Père-Noël qui lançait à la volée les papillottes pour réconforter les enfants de la venue du Père "Fouettard".

            Une farandole improvisée virvolta autour des géants du Sud.

            SAUVE Musicienne Mère Noël au Marché de Noël 2009

            Mère Noël

            Un grand rassemblement eu lieu également lors du lacher de ballons qui emportaient les lettres des enfants pour l'atelier du ciel en sautant le Vidourle. Pendant ce temps, les adultes se réchauffaient devant un vin chaud et goûtaient les crêpes au bar dressé sur la place Jean Astruc.

            SAUVE 2009 Lâcher de ballons Atelier du ciel Noël

            Lâcher de ballons

            Tandis qu'en dessous de l'antique pont du XIIe siècle, les jeunes du village s'exerceaient à faire du patin sur la glace des rives du Vidourle.

            Une série de photos est faite par Jean-Louis Aubert, enfant du pays qui ne cesse de développer son art pour démontrer la beauté des Cévennes.

            Remerciements

            au Comité des fêtes de la Sauvenque.

            Le saviez-vous ?

            Le film "Fanfan la tulipe" fut tourné à Sauve

            A voir

            * Mer de Rochers est un chaos de rochers qui surplombe le village, avec la montée de "baisebonne"
               ou du "baiser volé" et le plateau de Coutach
            * Ruine du Castellas (10, château de Roquevaire (propriété privée)
            * Ruines du Castrum Balavense, édifié 1020-1029
            * Château de Roquevaire qui est l'ancienne résidence d'été des Evêques de Maguelonne.
               Il date du XVIIe siècle.
            * Château de Valfonds du XIIe siècle incendié à la Révolution. Rénovation fin XIXe siècle du corps de
               logis flanqué de deux tours rondes
            * Château de Monplaisir
            * Ruines du château de la Roquette
            * Aven
            * Cité médievale
            * Mazets sur le rocher de Roquevaire ou tout simplement "cabanons de vigne"
            * Baignade des Espeches
            * Conservatoire de la Fourche de Sauve en bois de micocouliers (Celtis australis de Linné) cultivaient à
              cette fin. Ce travail résulte d'un savoir-faire unique au monde. A voir rue des Boisseliers à Sauve.
            * Lutherie de Khaïm dans la "Grand'Rue", flûtes en bambou avec ligatures de fils aux couleurs vives... et
               visite de l'atelier qui est l'ancienne synagogue du Xe siècle
            * Maison de l'Evéché (mikvé ou glaciaire ?) ou demeure des Abbés avec des fenêtres gothiques
            * Hôtel de la Monnaie (XIIe siècle)
            * Hôtel de Sallele, médieval
            * Hôtel de Malzac
            * Hôtel de Montmorency
            * Maison des Comtes, construction 17e, 18e et 19e siècle
            * Maison Poch avec linteau sculpté du XVe siècle
            * Maison Florian ou naquit le fabuliste Jean-Pierre de Claris de Florian dont la famille détenait le
               château Florian. Il fit ses études à Paris et devint l'ami de Voltaire. Sa passion pour la lecture l'entraîna
               à devenir écrivain pour nous offrir son talent avec les "Fables" en 1792.
            * Abbaye de bénédictins fondée en 1029 par Garsinde, épouse en seconde noce du Seigneur d'Anduze
               et de  Sauve
            * Temple avec vestige archéologique
            * Eglise primitive Saint-Jean sur les vestiges de l'Abbaye du XIIIe siècle qui devint par la
               suite église paroissiale, reconstruite au XVIIIe siècle
            * Moulin d'Astruc et moulin à huile du XIe siècle construits par les Bénédictins de l'Abbaye de Saint-Pierre-de-Sauve
            * Citernes,  "Las Fons de Sauve" qui sont des résurgences vauclusiennes du Vidourle dans le massif
               de Coutach avec des rochers dolomitiques
            * Tour de l'Horloge, Tour du Grand Devois

            * Pont Neuf ou "Pont Nou" (1690), quartier de la Vabre et le Pont vieux
            * Grotte du Salpêtre de Coutach, escavation qui a servi de cimetière, avec vestige de fondation bâtie
               entre 52 avant JC et 476 après JC et gallo-romains au lieu-dit Mus.

            * Arbre des Réboussiers (personne qui prend systématiquement le contre-pied de ce que l'on dit)

            Histoire
            C'est sous le règne de la famille Bermond que Sauve se développe sur la rive droite du fleuve "Le Vidourle" pour atteindre 100 000 habitants.

            L'architecture est unique par ces façades hautes et étroites, aux maisons médievales serrées les unes contre les autres. Les ruelles sont en escalier avec des passages voûtés et des portes fortifiées (Tour de Mole)

            Ancienne capitale du Salavès, Seigneurie des Bermond, ses vestiges témoignent de sa grandeur.

            Calendrier des fêtes

            juin, fête de la fourche et de la cerise (Dure de Sauve)
            21 juin, fête de la musique
            25 juin, feu de la Saint-Jean
            juillet, fête médievale
            juillet, festival de musique
            août, fête votive
            carnaval
            décembre, marché de Noël

            Festival de la chanson française de 1989 à 1993 (avec Charles Trenet, Georges Moustaki, Yvette Horner,  Léo Ferré (4 août 1992) ou il chante pour la première et dernière fois "vous savez qui je suis maintenant ?", Johnny Haliday)

            Crues du Vidourle

            1848
            octobre 1741

            Accès

            A 40 km à l'ouest de Nîmes et 45 km au nord de Montpellier

            SAUVE Oreillette de Claudine 2009

            Oreillette de Claudine à SAUVE

            Recette pour 50 oreillettes,

            En Provence, la tradition est de rajouter un zeste d'orange dans la pâte avant de la faire reposer.

            Ingrédients
            1 kg de farine
            6 oeufs
            1 verre de fleurs d'oranger
            220 gr de beurre

            Préparation

            * Mettre dans un récipient la farine
            * Faire un puits et casser les oeufs dans le creux de la fontaine,
            * Pétrir généreusement

            * Incorporer morceau par morceau le beurre, mélanger avec les doigts à nouveau en allant du centre
               de la fontaine vers l'extérieur
            * lorsque la boule commence à se former, verser l'eau de fleur d'oranger peu à peu

               Couvrir d'un torchon et laisser reposer la préparation recouverte d'un film plastique une nuit dans le frigidaire.

            * Diviser la boule en 50 parts égales
            * Abaisser la pâte sur un marbre et à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étirer la pâte pour
               qu'elle soit translucide et qu'elle prenne la forme d'une galette
            * Prendre l'oreillette à deux mains
            * Faites la glisser dans la friture et dès qu'elle devient dorée la sortir.
            * Déposer sur un papier absorbant et saupoudrer de sucre.

            Cuisson

            Quelques minutes

            Difficulté
            Facile

            Astuce

            Sortir le beurre à l'avance du frigo pour qu'il ramolisse. Le Hacher grossièrement avant de l'incorporer.

            Coût
            Economique

            Conseil

            En Provence, ce gâteau est servi le dimanche en hiver, lors du Carnaval.

            Bonne dégustation.

            Le + de Claudine
            Voir son stand, elle vous dévoilera son secret.

            Lexique cuisine

            Puits : forme de couronne (ou puits) donnée à la farine étalée sur un marbre à pâtisserie
            Fontaine de farine : Faire un creux au centre de la farine.

            Bibliographie

            Visite ce dimanche 20 décembre 2009

            ...................................

            Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
            Parution : 20 décembre 2009
            Mise à jour  : 20 décembre 2009

            Répondre

            << Précédente | AAccueil | Suivante >>

          Posté par PASPERDUS à 23:50 - Commentaires [22] - Permalien [#]
          Tags : , , , ,

          28 novembre 2009

          Montpellier, mise en scène ~Noël 2009~

            << Précédente | AAccueil | Suivante >>

            La période de l'Avent est riche en programme comme la course aux cadeaux pour ravir son entourage.

            Et bien entendu...  l'incontournable marché de Noël qui est à lui seul un circuit gourmandise. Il se situe sur l'esplanade qui loge ces 160 cabanes. Il offre la possibilité de déguster des produits du terroir provençal accompagnés d'un vin chaud. Les visiteurs gourmands et gourmets pourront déambuler de cabanon en cabanon .

            Calendrier de l'avent

            14ème jour de l'avent - samedi 12 décembre 2009

            Montpellier, passage Lonjon - Peluche de la vitrine Cartier
            Montpellier___Peluche_de_Cartier___Passage_Lonjon

            Enfin, sur les hospices de l'événementiel, les rues commerçantes du centre historique s'animent d'illuminations architecturales qui parent les monuments d'une palette de couleurs. Cette tradition est venue des pays nordiques qui fêtent Lucie, Sainte Patronne de la Lumière. Sa date est le 13 décembre car elle célèbre le premier sursaut de l'hiver avant le solstice du 21 décembre.

            Il est dit : "A partir de la Sainte-Luce, les jours augmentent d'un saut de puce".

            13ème jour de l'avent - vendredi 11 décembre 2009

            Montpellier, rue des soeurs noires
            Montpellier_Rue_des_soeurs_noires_No_l_2009

            Ce programme d'embellissement est réalisé par des créateurs tels que Stéphane Lavieille, Matali Crasset, Mourka Glogowski qui rivalisent d'ingéniosité, technologie et d'ardiesse en matière scénographique. Projection de camaïeux de couleurs qui vont de l'ambre au doré et qui rivalise avec le scintillement des  enseignes lumineuses pour que dans les yeux des enfants la lumière brille et les fasse rêver.

            Pour certains, cette frénésie de couleurs qui accompagne cette période de fêtes reste une pollution environnementale. Ils demandent d'allier économie d'énergie à la beauté de ce spectacle en proposant de remplacer progressivement les traditionnelles guirlandes ornées d'ampoules incandescentes par des fils de lumière et l'utilisation d'iodes électro luminescentes (LED).

            Partir à la découverte des images de l'ombre intriguante diffusée par ces illuminations est aussi un voyage en soi.

            12ème jour de l'avent - jeudi 10 décembre 2009

            Montpellier - Licorne, place de la Canourgue

            Montpellier___Licorne__place_de_la_Canourgue___No_l_2009

            Oeuvre du Marseillais Etienne d'Antoine
            sise à l'emplacement de l'ancienne église Sainte-Croix,
            en mémoire à la bataille de Clostercamp

            11ème jour de l'avent - mercredi 9 décembre 2009

            Montpellier, mur peint place Edouard ADAM
            Montpellier___Mur_peint_illumin___place_Edouard_Adam___No_l_2009

            Immeuble en trompe-l'oeil,
            situé au croisement du Bd de l'Observatoire et la Place Edouard Adam
            fresque de 2006,
            des artistes Olivier et Agnès COSTA de Mad'Art Concept

            10ème jour de l'avent - mardi 8 décembre 2009

            9ème jour de l'avent - lundi 7 décembre 2009

            8ème jour de l'avent - dimanche 6 décembre 2009 - 2ème dimanche de l'avent

            7ème jour de l'avent - samedi 5 décembre 2009

            6ème jour de l'avent - vendredi 4 décembre 2009

            A  Montpellier, les nuits sont bleutées pour prolonger ce phénomène éphémère.  Le tout illuminait d'un épicéa qui s'érige sur la place de la Comédie et conjure avec les temps modernes. Le dernier qui perdit les épines date de 2007. Oui, ne cherchez pas à mesurer sur son tronc son âge, vous passerez pour un illuminé. L'arbre est décoré de mille petites ampoules qui vont du blanc au bleu et qui irrigue le coeur de la cité.

            Les chants des chorales nourrissent les rues et vibrent dans cette atmosphère où toutes les barrières sociales et générationnelles s'estompent.

            5ème jour de l'avent - jeudi 3 décembre 2009

            Montpellier, Jean JAURES sur la place
            Montpellier___Jean_JAURES_sur_la_place___No_l_2009

            La ronde de l'Avent du veilleur de nuit vêtu enveloppé de sa cape sombre, coiffé de sa tricorne et muni à la main de sa lanterne et hallebarde pour nous livrer contes et légendes semble s'effacer au profit des illuminations. Il ne poussera pas la chansonnette qui entourent son passage chez les habitants pour leur promettre une nuit calme de l'extinction des feux, jusqu'à l'aube. La crécelle ne sonnera plus

            Il y a bien des spécialités que je souhaiterais trouver sur l'étal des "Hivernales", tel le "Cougnou", le pain de Jésus qui est une petite viennoiserie typique de Belgique et du Nord de la France (Hainaut : région wallonne). Sa forme rappelle l'enfant Jésus emmailloté.

            Les "Navettes" de Saint-Victor. Biscuit qui rappellent par sa forme les barques de Marseille si proche et qui furent créées pour commémorer l'arrivée de Saint-Lazare et des deux "Maries" qui mouillèrent aux Saintes-Maries-de-la-Mer, en Provence. Elles s'achètent douze par douze, une pour chaque mois de l'année. C'est la spécialité de Jean-Claude Imbert qui perpétue cette tradition de la chandeleur, vieille de plus de 200 ans.

            4ème jour de l'avent - mercredi 2 décembre 2009

            Montpellier, Place de la Canourgue - Vitrine
            Montpellier_Vitrine_magasin_No_l_2009

            La fougasse sucrée d'Aigues-Mortes mérite également de se retrouver sur l'étal. C'est une brioche au délicieux goût de fleur d'oranger mais la recette est secrète dans la boulangerie de Gaston "Barthélemy". Seuls les ingrédients sont dévoilés comme la fleur d'oranger, le sucre et le beurre. Mais allez essayer de faire la pâte ! Pour qu'elle soit fameuse, il faut voir Alain Olmeda, c'est sa spécialité à Aigues-Mortes. Elle remplace la pompe pour les Aigues-Mortais.

            Viennent se rajouter également à cette ambiance, les foires aux santons où chacun vient chercher la pièce qui lui manque peut-être encore.

            3ème jour de l'avent - mardi 1er décembre 2009

            Montpellier, Place de la Comédie - Sapin d'acier
            Montpellier_Place_de_la_Com_die_Sapin_acier_No_l_2009

            Coup d'oeil à la parade des lumières dans les vieilles rue du coeur de ville. La magie s'opère dès que la nuit tombe et offre le ballet au théâtre, endroit à ne pas manquer si vous souhaitez découvrir son habit de lumières.

            Descendre également l'esplanade "Charles-de-Gaulle" qui mène au Corum sous une pluie de lumières. Les arbres sont parés de milles cristaux qui scintillent.

            2ème jour de l'avent - lundi 30 novembre 2009

            Montpellier,OdysseumMontpellier_Odysseum_2009

            Quand la lumière environnementale touche les arbres

            Les Galeries Lafayette, antenne montpelliéraine de la célèbre ancienne parisienne qui se situe dans le Polygone (nom de l'ancien champs de tir de la Citadelle) offrira le spectacle de sa dentelle de lumières sur sa façade. Un arbre de Noël mis en scène trônera au milieu des "Escalators".

            Cet art créatif éphémère joue ave la lumière et l'origine de la nuit pour nous offrir un univers merveilleux.

            Vous pouvez aller voir des crèches d'église pour rappeler la naissance de Jésus Christ. S'attarder à admirer une crèche qui fait revivre les habitudes rurales qui nous plongent dans la Provence d'autrefois. Elles sont conçues en bois, en terre cuite, en verre, en chocolat ou même en pain d'épices !

            Apprendre à patiner ? C'est possible à Montpellier car l'attraction est majeure. Plaisir de l'hiver, la patinoire en plein air offre aux adeptes une piste qui est investi dans la journée par les enfants.

            Il est impossible de vous dire qu'au cours de cette période de l'avent et de Noël vous ne puissiez rompre avec votre solitude stérile. Devenez à votre tour, visiteur. Les habitués vous en toucheront un mot.

            Seul bémol à cette féérie. A quand la grand roue comme à Paris, place de la Concorde, dont l'ascencion  permettra de voir de haut les enluminures, bien au chaud dans les gondoles.

            1er jour de l'avent - 29 novembre 2009

            Montpellier_Gargouille_Centre_historique_2009

            Montpellier gargouille

            Et un petit regret que les vitrines du Printemps au Boulevard Hausmann à Paris ne soient pas à Montpellier. Mais aussi que la "dame de fer" qui fête ses 120 ans, "Eiffel", ne soit pas projetée sur un mur en honneur à notre capitale.  Alors, je vous attends pour m'indiquer les liens où je pourrai faire une visite virtuelle.

            Dans ce post, j'espère avoir déposé cette graine de joie qui amène l'harmonie en cette période des fêtes de Noêl. Et que parmi les multiples cadeaux déposés dans la hotte du Père Noël, se trouveront les mots générosité, partage, joie, amour qui sont les cadeaux invisibles mais si chers à nos familles pour adoucir la grisaille et apporter la lumière à l'approche de Noël.

            Programme

            . Concert Gospel et Negro spirituals avec 80 voix, samedi 12 décembre 2009 en l'Eglise Dom Bosco, rue Léon Blum à Antigone (Tarif unique de 13€)

            . Dimanche 13 décembre 2009 à 16h30, concert avec le choeur URBAIN V, EVODI et le nouveau choeur d'enfants du CDMS 34, à la Cathédrale Saint-Pierre. Avec chants de Noël traditionnels.

            . Concert de Noël, Esplanade Charles de Gaulle à Montpellier, le 23 décembre 2009

            Info

            Population de Montpellier est de 225 000 habitants.
            63 sites sont illuminés, soit 9 km de guirlandes.
            Durée de l'expositon : 31 jours.

            Bibliographie

            Visite novembre 2009

            ...................................

            Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
            Parution : 28 novembre 2009
            Mise à jour  : samedi 12 décembre 2009

            Répondre

            << Précédente | AAccueil | Suivante >>

            Posté par PASPERDUS à 16:10 - Commentaires [17] - Permalien [#]
            Tags : , , , ,