Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

31 octobre 2007

Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Actualités~

    L'hôtel "Astor Saint-Honoré" comprend un bar décoré de peintures murales composées par les artistes Raoul Dufy et Kees Van Dongen.

    Panneau_d_coratif
    "Panneau décoratif"

    ____________________________________

    Collectionneurs

    • Rudolfe ENGERS
    • Marcel Sembat (1862-1922), auteur de "Matisse et son oeuvre"  (1920) et son épouse Georgette Agutte (1867-1922), artiste élève de Gustave Moreau, amie de Matisse dont la collection fut offerte au Musée de Grenoble.
    • Max Stern

    ____________________________________

    Note

    A la fin de sa vie, il habitait une petite maison, près du jardin exotique à Monaco.

    .......................
    Art
    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
    Arabe,   
    Parution : 21 octobre 2007
    Mise à jour  : 21  février 2009

                       Répondre

                << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

    << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

    PORTRAIT

    Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

    ___________________________________
    Où dormir avec Kees Van Dongen

    Posté par PASPERDUS à 12:47 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

    30 octobre 2007

    Kees van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Chronologie~

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      >>> Suite à la page 1 / 2 / 3    - Accueil

      Chronologie illustrée

      PORTRAIT

      Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR- 

      1877

      Peintre hollandais, naissance à Rotterdam le 26 janvier 1877, quartier Delfshaven, dans le faubourg de Rotterdam, sous le nom de Cornelis Théodore Marie Van Dongen.

      Il est de famille bourgeoise. Son père tient une malterie. Il quitte l'école à 12 ans pour travailler dans la malterie de son père. Il a un frère Jean Van Dongen (1883-1970) qui devint artiste sculpteur et peintre qui vécu à Marly.

      Il est doué pour le dessin dès son plus jeunes âge, il suit des cours d'arts décoratifs à Rotterdam.

      1892

      A l'âge de 16 ans, il suit les cours du soir de l'Académie royale des beaux-arts de Rotterdam.

      Il fréquente le port de la mer rouge Trimestre où il est attiré par les scènes des marins et prostituées.

      1894 Pendant deux ans il se consacrera à étudier aux Beaux-Arts avec pour professeur Van Maasdjik
      1895 Passion pour Rembrandt et Franz Hals

      1896

      Il dessine pour le compte du Groene et du Rotterdamsche Nieuwsblad

      Illustrateur style "Art Nouveau" de revues anarchistes dont "Vrije Kunst" (Art libre), sous l'influence de ses copains

      1897

      Il s'installe pour plusieur mois à Paris et il arrive le 14 juillet 1897 (France) pour assister aux feux d'artifice.

      Il s'installe à Montmartre. Il fait tout les métiers (lutteur)

      Rencontre avec Matisse.

      1898 Il expose chez le Barc de Boutteville , rue Le Peletier où il peut voir des oeuvres des Nabis.

      1899 Il rejoint Augusta Preitinger (Guus) qu'il avait rencontré à l'Académie et s'installe définitivement à Paris.
               

      1900

      Il est hébergé à Paris par un compatriote, le peintre Ten CATE.

      1901
      • Mariage avec Augusta Preitinger, dite "Guus",  en l'église de Saint-Pierre de Montmartre, le 11 juillet 1901.
      • Il vit dans une roulotte de gitan de 1901 à 1906, impasse Girardon
      • Il est accueilli dès son arrivée par Ten Cate
      • Il travaille pour la maison d'édition "la Revue Blanche" car il se lie d'amitié avec Fénéon.
      • Vient à la suite "Le Rire", "L'indiscret", "Le Rabelais", "Le Gil Blas", "Frou-Frou" et "L'assiette au beurre" sur l'enquête des prostituées, "Le journal pour tous".
      1902 Il travaille pour la maison d'édition "la caricature".
      1903 Rencontre avec Mr Félix Fénéon qui le fait rentrer dans "la Revue Blanche"
      Il travaille pour la maison d'édition "la vie en rose", "l'indiscret", "le canard sauvage"
      Il délaisse la peinture qui est destinée à une clientèle bourgeoise pour travailler pour le bien général, c.a.d. les journaux.
      1904

      Séjour en Normandie
      Il est remarqué par le marchand d'art Ambroise Vollard qui lui offre sa première exposition qui réunit
      105 oeuvres en novembre avec Matisse.
      Il expose 6 toiles au Salon des Indépendants et deux toiles au Salon d'Automne.
      Oeuvre "Le boniment"
      Il rencontre Matisse et s'intéresse au divisionnisme de Signac et à  Maximilien Luce.
      Il est classé de "tachisme fauve".
      Il se lie d'amitiés avec Derain et Vlaminck.
      Rencontre avec Max Stern qui fait ses études à l'Université de l'histoire de l'art. Son père, Julius à une galerie en Allemagne.

      1905 Naissance de sa fille Dolly
             
      Il travaille dans un petit cirque
      Ses expériences chromatiques audacieuses interpellent le
      salon de l'automne à Paris, sur le Fauvisme.  Il est catalogué comme Fauve atypique car il accorde à la couleur une attention propre à son iconographie.
      Exposition en même tant que Henry Matisse, André Derain, Maurice De Vlamick, Raoul Dufy, Albert Marquet, Louis Valtat, Braque qui font découvrir le mouvement artistique du fauvisme au Salon de l'Automne.
      Il devient membre du groupe expressionniste allemand "Dïe Brucke".
      Oeuvre "Torse"
      Exposition au
      Salon des Indépendants, galerie Berthe Weil et Druet.
      1906

      Il change d'atelier et s'installe au "Bateau Lavoir", 13 rue de Ravignan, à Montmartre.  C'est une ancienne fabrique de pianos reconvertie en ateliers faits de planches, poutres et vitres.

      Il occupe l'atelier au dessus de celui de Picasso. Son atelier sert de maison, de lieu de réception...

      Par la suite Juan GRIS (1887-1927), maître du cubisme (courant abstrait), occupera l'atelier de Kees van Dongen, dans la cité des artistes "Le Bateau Lavoir".

      Il se lie d'amitié avec Pablo Picasso, son voisin.
      Il conçoit des sketches satiriques pour le journal "Revue Blanche".
      Il organise des bals costumés à Montparnasse pour arondir ses fins de mois.
      Il reçoit dans son atelier-maison Derain, Vlaminck, Camoin et Matisse.
      Rencontre avec Apollinaire.
      Il vend cinq de ses toiles au marchant d'art Daniel-Henry Kahnweiler qui lui commande son portrait.
      Dans ces peintures, on sent l'influence de Jasmy Jacob, il apprivoise les couleurs fauves.

      Les thèmes majeurs sont les filles publiques et le cirque.

      1907

      Il expose chez le père Soulier (près du cirque Médrano).
      Oeuvre "Saltimbanque au seins nu"  1907-08

      Il connaît le marchand Daniel-Henry Kahnweller et signe un contrat.
      Par l'intermédiare de Kahnweller, il connaît le peintre Pechstein et les peintres de la Brùcke.
      La peinture pointilliste est découverte avec les artistes Maximiken Luce, Edmond Cross et Signac.

      Il organise des fêtes mondaines chez lui où Guus, sa femme est déguisée en van Dongen, Matisse et Marquet en popes qui soulèvent leur robe pour devenir tour à tour des lutteurs tatoués, Mme Poiret en bacchante et van Dongen surgit en diable, puis en Neptune ou en Arabe.

      1908 Voyage en Allemagne et rencontre le groupe impressionniste "Die Brücke"
      Oeuvre "Modjesko", New York (M.O.M.A.)
      Oeuvre "Le maillot blanc"
      Il signe un contrat avec la galerie Berneheim jeune, dirigée par Félix Fénéon.
      Voyage à Moscou et exposition à la Toison d'Or.
      Il organise avec Picasso des expositions dont le "Valet de carreau" en 1910,  puis la "Queue d'âne",la "Cible", la "N°4"...

      1910 Il entreprend un premier voyage de Hollande en Espagne.
      Séjour au Maroc et en Italie.
      Exposition à Odessa, Kiev, Saint-Pétersbourg, Riga au Salon Izdebsky.
      1911 Exposition à la Galerie Bernheim-Jeune "Hollande-Paris-Espagne". Le public l'applaudit.
      1912 Il s'installe à Montmartre.
      Il est ami avec Jacqueline MARVAL (Marie VALLET)
      Il devient professeur à l'académie Vitti de Montmartre.
      1913 Voyage en Egypte.
      Fin de sa période fauviste.
      Voyage à Deauville.
      Liaison avec la Marquise Casati.
      Il expose la peinture "Le Tableau" ou "Nu aux pigeons / Mendiant d'amour / Nu au châle jaune et/ou "Le châle Espagnol", oeuvre maîtresse qui est jugée obscène par le Préfet de police et fut retirée.
      1914 Il est séparé pendant la guerre de sa famille rentrée en Hollande.
      Exposition Galerie Cassirer à Berlin.
      1916

      Il s'installe à la villa "Saïd"
      C'est la période des grands portraits : il exécute des célèbres portraits d'hommes politiques, femmes & hommes du monde, écrivains et artistes sont représentés sur ses toiles.
      C'est l'époque "Cocktail"
      Il expose chez Paul Poiret.

      1917 Liaison avec Jasmy Jacob, égérie de la couture parisienne.
      Elle devient sa compagne et s'installe avec elle au bois de Boulogne.
      Il fait connaissance avec la Marquise Casati.
      Il organise des bals dans son atelier. Epoque "Bohème".
      Foujita rend visite dans les soirées organisées par Kees van Dongen où s'exibe des mondanités éphèmères du Tout-Paris, habillées par Paul Poiret
      1918 Sa femme rentre en France et il rompt avec elle.
      Exposition Galerie Paul Guillaume
      1920 il devient le portraitiste de la bonne société.
      Il transcende devant Yvonne George, dite "Yvonne de Knops" qui était surnommée la "Muse de Montparnasse" ou la "Reine du Boeuf sur le toit", mais également "la Reine" pour Robert Desnos.
      Il expose ses tableaux dans sa maison de Deauville, "Villa Saïd"
      Il est affecté par la crise économique mais fait le choix de ne rien vendre plutôt que de baisser les prix.
      1921

      Il réalise le portrait de l'écrivain Anatole France, trois ans avant sa mort.
      Il le peint tel qu'il le voit, fatigué, déjà à moitié parti, cadavérique.
      Et, dans ce nouveau style, il assure sa gloire définitive par le scandale qu'il provoque
      Peint également "l'enjoleuse" qui représente Maria Ricotti, exposé au Salon d'automne.
      Il divorce d'Augusta Preitinger (Guus)
      Exposition Galerie Bernheim jeune.

      Il achète "Le Louvard" une gentille demeure à Chanteloup-en-Brie pour s'y reposer à l'air pur.
      Il peint à Venise une série de 21 tableaux (l'Américaine à Venise, Le Gondolier, ...)

      1922 Il s'installe dans un hôtel particulier, rue Juliette-Lamber.
      Exposition sur l'Art Forain, par le Cirque "Nous" installé 18, avenue de la Motte-Pique, du 20 février au 15 mars 1922
      Il n'expose plus dans les galeries d'Art, il devient son propre marchand et organise ses propres expositions dans son atelier pour le "Tout-Paris" et se fait connaître dans le monde entier.

      1924 Il se fait naturaliser français
      1925 Nouvelle édition de luxe du roman "La Garçonne" de Victor Margueritte paru en 1922 aux éditions
              Flammarion et qui comprend 28 illustrations de Kees van Dongen, au pochoir, qui permettent de faire
              ressortir un côté raffiné avec des variations de couleurs particulières. Ellles représentent des femmes
              aux cheveux courts, cigarette au bec, avec des maîtresses et qui font fi des convenances. Il
              revendique l'égalité des sexes. Cet égalitarisme est fondé sur la masculinisation des femmes.
              Ce livre profond sur le phénomène de la garçonne dans la littérature, le débat intellectuel et la culture
              visuelle de ce temps, fit scandale et bénéficia de nombreux articles.
              Le mot garçonne devient synonyme de lesbienne et il ressort que la France d'après guerre l'a
              engendrée.
      1926 Il est nommé "Chevalier de la légion d'honneur".
      1927 Amsterdam, rétrospective au Stedelijk Museum. qui lui apporte la reconnaissance internationale.
      Il se sépare de son épouse Guus.
      Liaison avec Jasmy Jacob.
      Il reçoit l'Ordre de la Couronne de Belgique.
      1928 Voyage en Egypte.
      Exposition à Moscou sur les peintures contemporaines.
      1929 Obtention de la nationalité française.
      Deux de ses oeuvres sont admises au Luxembourg.
      Rencontre avec le photographe Cor Dekkinga qui le phtographie dans son atelier, rue des Courcelles.

      1932 il offre son tableau à son modèle amie préférée nommée Jasmy, "Le Louvard"
      1934 5ème exposition des Archives Internationales de la Danse, 6 rue Vital, du 5 mai au 22 juin 1934.
      Ces tableaux sont des scènes de danse et harmonies de mouvement qui sont inspirés par les rytmes de danses
      1937 Exposition de l'Entarte Kunst (l'art dégénéré) durant le régime bolchevik
      1938 Rencontre avec Marie-Claire, sa deuxième femme qui lui donne un fils Jean-Marie.
      1939 Mort accidentelle d'Ambroise Vollard.
      1940

      Sa réputation est ternie car il participe en 1940 à un voyage en Allemagne nazie, organisé par Arno Becker, sculpteur francophile nazi (officiel du Rech) et qui servit de guide officiel à Hitler lors de sa visite à Paris en 1940. Il y est convié avec d'autres peintres français comme Derain, Despiau, Dunoyer de Ségonzac, Vlaminck et Othon Friesz.

      Naissance de son fils Jean-Marie van Dongen, dont la mère est Marie-Claire.

      1941 Il est considéré comme avoir callaborer avec les nazis, alors qu'en tant que coloriste il célèbre la joie de vivre et disperse l'insouciance pour ne pas transposer le contexte et évoquer la réalité du monde et les problèmes des juifs.
      1942 Exposition organisé par Becker à l'Orangerie des Tuileries et il affronte avec ses compagnons de voyage (1940) le boycott du public.
      Une nouvelle rétrospective composée de 251 de ses toiles est organisée à la Galerie Charpentier à Paris. Sacha Guitry préface le catalogue. Il essuie un deuxième boycott.
      1945 A la libération, il est privé du salon de l'Automne.
      1949 Année de sa consécration.
      Il s'installe à la principauté de Monacao avec sa deuxième épouse et leur fils Jean-Marie.
      Il rencontre Roger Engers, rédacteur et amateur de ces tableaux, à Rotterdam où il exposait cent toiles au Musée Boymans van Beuningen
      1953 Il épouse Marie-Claire
      1954

      Il participe à la création des catalogues de vente des grands vins fins de fin d'année distribués par la maison des vins Nicolas (maison fondée en 1832) édités de 1932 à 1973 qui contribuent à accroître la notoriété de la société en les illustrant par des peintres célèbres.
      Il illustre "Sous le signe des jolis filles de Provinces de France" avec 15 illustrations en couleur (aquarelles) dont 9 à pleines pages, reliures spirales en plastique, couverture rempliée rose encadrée de filets dorés qui contient la liste des vins les plus prestigieux avec leur prix.
      Il illustre également à cette occasion des étiquettes des bouteilles Nicolas qui en est à l'origine.
      Il distribue les bouteilles  par triporteurs.
      Il cesse cette activité au profit des peintures et aquarelles.

      1956

      Max Stern et sa femme Iris vont voir Kees van Dongen à son atelier. Il ont des oeuvres de Kees dans leur collection particulière au Canada.
      Illustration chez Fasquelle des contes "Mille et une Nuits", traduction du Dr Mardrus.

      1958 Il associe à sa notoriété, les affaires et peint entre autre "Brigitte Bardot" qui ne correspond pas à son style prometteur.
      1959

      Ses oeuvres de la période de 1904-1910 sont présentées à l'exposition franco-allemande
      "Le Fauvisme français et le début de l'impressionnisme allemand".
      Il s'installe à demeure à Monaco et s'éteindra le 28 mai 1968 en sa demeure.
      Il expose le tableau "l'ambassadeur d'Haïti", son premier tableau.

      1960 Il peint Brigitte Bardot
      1962 Exposition sur les Fauves, Galerie Charpentier.
      1967 Rétrospective au Musée d'Art Moderne de Paris à l'occasion de ses 90 ans. Et qui est reconduite à Rotterdam un peu plus tard.
      1968 Décés le 28 mai 1968 à Monaco.
      Il fut crématisé au cimetière Saint-Pierre à Marseille, mais n'y repose pas.

      1979 Exposition "Paris-Moscou" au Centre Georges Pompidou (Paris) de son oeuvre

      .......................
      Art
      Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
      Arabe,   
      Parution : 21 octobre 2007
      Mise à jour  : 25  février 2009

                         Répondre

                  << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Posté par PASPERDUS à 20:57 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

      29 octobre 2007

      Kees van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Biographie oeuvres~

       

      << Précédente| AAccueil| Suivante >>

      PORTRAIT

      Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

      >>> Suite à la page 1 / 2 / 3    - Accueil

      Biographie des OEUVRES

      1891          Delfshaven (aquarelle sur papier)

      1895          Paysage
                       Canal à Delfshaven
                       Le Voorhaven, dimanche (Delfshaven)
                       Le cordonnier
                       Autoportrait ou Autoportrait en bleu
               

      1895-1907  La Chimère pie
                      Anita Hopmans (oeuvre sur papier)

      1896          Zélandaise
                       Nu au fauteuil
                       Portrait de mon neveu ou Frans van der Valk
                       Retour des champs ou Boeufs

      1898          Souvenir Groenendaal - jour de pluie, visites à mon atelier
                       Intérieur pauvre
                       Portrait de Schiltd
               

      1899          Autoportrait au "maquis" de montmartre
                       Conversation au Zandstraat, Rotterdam
                       Femmes de Rotterdam
                       Rotterdam, Zandstraat
                       Raffle au Zandstraat, fermeture de minuit

      1900          Autoportrait

      1900-1901  La Nuit, Paris

      1901          L'opéra ou Le Domino
                      Devant l'Opéra
                      L'escalier de l'Opéra
                      La sortie de l'Opéra
                      L'abandon
                      Péripatéticiennes au café ou Il faut bien vivre pourtant
                      La Réussite
                      La Mort
                      La Destinée
                      Et elle a eu aussi des amants
                      L'Automne
                      Cocotte
                      Couple de fêtards
                      Les Terrassiers
                      Au café
                      Portrait de son père Jan Van Dongen (1838-1921)

      1901/03    Les Fêtards

      1902        L'entrée de l'église
                     Le déneigement ou Balayer la neige
                     La mère et la soeur de l'artiste
                     Café de Nichtlamp
                     Rue chaude à Rotterdam
                     Buveuse d'absinthe
                     Les Vieux et la Mort
                     Sieste

      1902-1903 Rue du Mont-Cenis Montmartre

      1903         A bas la rue Lafitte !
                     L'entrée du palais de la reine
                     Grande collection de faux cols
                     Femme de Zandstraat
                     Marins et filles
                     Les Tricoteuses
                     Les Filles du Zandstraat
                     La Visiteuse
                     Femme accroupie
                     Homme assis
                     Femme nue se coiffant
                     Parapluies
                     Les Fêtards
                     Boutique de mode

      1904         Le boniment
                      Le Moulin-Rouge ou Le Promenoir
                      Maison de Montmartre
                      Paris, la tour Eiffel
                      Paris, le pont des Arts
                      Le Sacré-Coeur ou Vue de Montmartre
                      Montmartre, le Sacré-Coeur
                      Trouville, la mer
                      Les Deux Clowns
                      Clown debout
                      La Parade
                      Saucisse et Pépino
                      Les Clowns
                     

      1904/05    Bal du Moulin de la Galette
                     Le Peignoir rose, Portrait de Marie Kalff
                     Le Boniment
                     Un Carroussel

      1905        Torse
                     La Vigne
                     Blé mûr
                     Blé et coquelicots
                     Nuages
                     Guus et Dolly portées aux nues
                     Femme fatale
                     Femme assise ou Femme cousant
                     Le Péril blanc (illustration pour "Les Temps nouveaux", n° 22 du 30 septembre 1905)
                     Carroussel, place Pigalle
                     
                     Manège de cochon
                     Les Artistes du cirque
                     Le Cirque
                     La Parade foraine ou Parade du cirque
                     Les Ecuyères du cirque Médrano
                     La Maison à Fleury

      1905-1906 Le Moulin de la Galette ou La Mattchiche
                     Le Bal au Moulin de la Galette
                     A la Galette
                     Le Viloncelliste au Moulin de la Galette
                     Reconstitution de A la Galette
                     Le Lustre, Moulin de la Galette

      1906         Le Maillot blanc
                     Femme au grand chapeau
                     La Jarretière
                     A la Galette  (parue dans La Revue théâtrale, n°55 d'avril 1906)
                     Le Pierrot (photo parue dans "La Revue théâtrale, n° 55 d'avril 1906)
                     Aux Folies-Bergère
                     La Jarretière
                     La Ballerine borgne et son enfant ou La Clownesse
                     La Ballerine borgne saluant ou Mademoiselle Léda
                     Mère et enfant

      1906/07    Nu couché aux bas rouge
                     Mère et l'enfant
                     Ma gosse et sa mère
                     Fernande Olivier
                     Fernande Olivier ou l'Espagnole
                     Portrait de Fernande Olivier
                     Fernande Olivier
                  

      1906/8 -   Nu et femme en chemise

      1907 -      La danseuse rouge
                     Femme au chapeau vert
                     La chimère pie
                     Nu
                     Fernande ou femme accoudée
                     Fernande Olivier
                     Le Bateau blanc
                     La Meuse à Delfshaven
                     Le Pays de Jongkind
                     Maison à Amsterdam
                     Liverpool Light House à Rotterdam ou Le Hussard
                     La Penseuse
                     La Geisha Sada Yacco
                     La Danseuse rouge
                     Modjesko, chanteur soprano
                     Le Chanteur Modjesko
                     Charles Malpel

                     Georges Rouault (céramique, petit vase)
                     

      1907-1908 Saltimbanque au sein nu
                     Au bois de Boulogne
                     Les Lutteuses ou Lutteuses de Tabarin
                     Baigneuse (bronze)
                     La Fleur rouge ou Nu au chapeau
                     Deux nus aux ballons
                     Femme aux gants noirs ou La Dame aux gants noirs

      1907-1909 Madame de Saint-Méran
                     L'Ecuyère
                     

                     Assiette, Trois nus (céramique, assiette)

      1908         Modjesko
                      Printemps
                      Portrait d'une chanteuse de cabaret
                      Pose plastique
                      L'Idole
                      Le Maillot blanc
                      Tête de femme
                      Artiste
                      Amies
                      Le Printemps
                      Torse ou Femme assise vue de dos
                      Nu à la corbeille de fleurs
                      Portrait de Daniel-Henry Kahnweiler
                      L'Ecuyère

                      Les amies (céramique, assiette)
                      Fernande Olivier (céramique, assiette)
                      Modjesko soprano singer (céramique, assiette)
                      Torse (céramique, assiette)
                      Cheval dansant (céramique, assiette)
                      Mistinguett en faïence (céramique, assiette)
                      Nu (céramique, assiette)
                      Nu (céramique, assiette)
                      Nu au bras levé (céramique, assiette)
                      Assiette, sans titre (céramique)
                      Jarre (céramique, jarre)
                      Théière (céramique, théière)
                      Archer à cheval (céramique, carreaux)
                     
      1908-09    Autoportrait fauve
                     Madame Malpel
                     Aux bois de Boulogne
                     Cavalier au bois ou Au bois de Boulogne

                     Le lierre (carreaux de céramique)

      1909         Femme lippue
                      L'Ecuyère
                      L'Ecuyère
                      Les Deux Parisiennes
                      Le Promenoir des Folies-Bergère ou Trois femmes

                      

      1909-1910 Le Vieux Clown
                     Le Vieux Clown
                     L'Acrobate
                     La Môme ou Caoutchouc Médrano
                     Les Danseuses Revel et Coco

      1910         L'ouled Naïl
                     Le clown qui se croît être le président de la République

      1910-1911 La Danseuse et le clown

      1910-1915 La Perruche

      1911         Femme à la balustrade
                     Les Fellahs
                     Rouge et jaune
                     Rouge et bleu

      1913 - Le châle espagnol

      1915/1917 - La vasque fleurie

      1917    Moi et la femme

      1920 - Les chrysanthèmes devant une vue de Montmartre
                Femme à l'éventail
                Portrait de Simone Berriau  (exposé au Salon d'Automne de 1920) (162.7 x 122.5 cm)

      1922 - La violoniste

      1923 - Esquisse d'autoportrait

      1918 - Homme bleu et femme rouge

      1929 - Gerassimos Messara, Metropoliet van Bayrut - 1928 - (216,4 x 124.7 x 1.6 cm)

      1930 - Femme sur un sofa
                Arletty

      1935 - Autoportrait nu
                Etude pour autoportrait nu

      1950 - Jour de pluie à Monte-Carlo
                Sage et chic

      Portrait de madame Claudine Voirol

      Les Fêtards
      Eve Francis (exposé au Salon d'Automne de 1919)
      La Femme aux chats
      Portrait de Mlle Jasmy Jacob (exposé au Salon de la Société Nationale de Beaux-Arts de 1920)
      La Femme à l'éventail, portrait de Lucie Géraud (exposé au Salon d'Automne de 1920)
      La Baigneuse ou Mlle A. D. (exposé au Salon d'Automne de 1920)
      Maria Ricotti dans "L'enjôleuse"
      Vase de tulipes
      Sarah Rafale au Bois de Boulogne
      Portrait de Jasmy Jacob
      Le Mauvais shimmy (danse à la mode en 1921)
      Autoportrait
      Femme assise (Esquisse) Titre attribué : Femme cousant
      La grille de l'Elysée
      Nini, danseuse aux Folies Bergères Titre attribué : Saltimbanque au sein nu
      Danseuse espagnole
      Deauville, le bateau du Havre à Trouville
      Le châle espagnol Titre attribué : Le mendiant d'amour, Tableau ou la femme aux pigeons
      Fellahines Titre attribué : Le long du nil 
      Couple -
      Autoportrait en Neptune - Van Dongen Kees (1877-1968)
      Mme Jenny Titre attribué :
      Mme Jasmy Alvin 
      L'actrice Paulette Pax
      Nu allongé -
      Portrait de Mme Jeanne Mathis
      Passe-temps honnête
      La Gitane (la curieuse)
      Portrait de Paul Guillaume ( collection Jean Walter et Paul Guillaume)
      En la plazza, femmes à la balustrade
      La vigne
      Le Petit âne sur la plage (côté basque)
      Autoportrait
      La vasque fleurie
      Zélandaise
      Nu à la corbeille de fleurs
      Deux femmes
      Le sphinx
      Femme à la robe rose
      Femme au chapeau rouge
      Mademoiselle Jeanne Ricotti

      Date non définie

      Masque Topeng (carte postale, British Museum, Londres)
      Chevaux, non daté
      Le Clown, non daté

      .......................

      Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

      Vous aimerez peut-être : 
      (clic sur photo pour lien)

      La Grande Vague de Kanagawa 100_0031

      Neuvième symphonie Exposition

       

      Eau-forte Autoportrait de Juana ROMANI Gravure de P

       

      Hokusai croque l'âme bleue des japonais

      Niki de Saint-Phalle où la féminitié triomphante Klimt fait carrière   Eclosion de Juana Romani, un artiste vient de naître

       

      ...................................................
      Art
      Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
      Arabe,   
      Parution : 21 octobre 2007
      Mise à jour  : 11 novembre 2014

       

       

                         Répondre

      << Précédente| AAccueil| Suivante >>

      Posté par PASPERDUS à 15:33 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

      28 octobre 2007

      Kees van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~La Presse~

        << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

        PORTRAIT

        Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

        >>> Suite à la page 1 / 2 / 3    - Accueil

        Paru le 14 février 2009

               La presse parle du site "Impasse des Pas Perdus"

        L'Express (l'hebdo des Francophones du Grand Toronto)
        dans "
        Un fauve dans les parages" par Gabriel Racle

        En voici l'extrait, ci-dessous,

        Un fauve dans les parages

        Exposition

        Par Gabriel Racle – Semaine du 10 février au 16 février 2009

        Un fauve dans les parages

        Portrait d’une chanteuse de cabaret; vers 1908.

        L’an dernier, on commémorait le 50e anniversaire du décès de Maurice de Vlaminck, peintre français qui a marqué l’art pictural d’une touche flamboyante, comme membre du fauvisme, ce groupe de peintres qui réinventaient l’art de peindre par leur emploi de la couleur. L’Express avait souligné cet événement dans son édition du 18 novembre, en présentant aussi le superbe catalogue de l’exposition qui lui était consacrée à Paris.

        Cet ouvrage, véritable œuvre d’art, permet de rencontrer ce peintre hors norme, sans devoir se rendre dans la capitale française, un peu loin tout de même. Mais ce début de l’année 2009 nous offre la possibilité unique en Amérique du Nord de faire connaissance avec un autre membre de ce groupe d’anarchistes de la peinture, grâce à une exposition remarquable qui se tient au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 19 avril: «Van Dongen: un fauve en ville».

        Première rétrospective importante de l’œuvre de ce peintre hollandais, l’exposition présente quelque 200 œuvres, plus d’une centaine de tableaux ainsi qu’une quarantaine de rares dessins, des estampes et autres documents d’archives et photographiques, et une douzaine de céramiques fauves.

        Un maître hollandais

        Cornelis Van Dongen, dit Kees, est né le 26 janvier 1877 dans la banlieue de Rotterdam au Royaume des Pays-Bas, dans une famille aisée. À 17 ans, après avoir travaillé chez son père, il s’inscrit à l’Académie des beaux-arts de Rotterdam. Ses œuvres de jeunesse portent la marque de maîtres hollandais comme Rembrandt et Van Gogh. Comme ce dernier, il peint des scènes d’intérieur, de petits paysages aux couleurs sombres. En 1897, il se rend à Paris, un voyage payé par son père pour ses 20 ans.

        La liberté de Paris, si loin de l’austère Hollande, le fascine. Il vit de petits métiers, collabore à des journaux satiriques par des dessins à l’encre de Chine rehaussés d’aquarelle, peint des scènes de la vie parisienne, dans lesquelles les femmes tiennent une grande place. En 1904, Van Dongen se lie avec Vlaminick et Derain en exposant au Salon des Indépendants et au Salon d’Automne. Mais c’est une exposition de 1904, chez le marchand d’art Vollard, d’œuvres de sa période tachiste (notamment Le Boniment), qui marque son entrée dans le monde artistique parisien. En 1905, il se retrouve dans la «Cage aux fauves». Il y présente Le Torse, qui marque son appartenance au fauvisme et fera de lui le peintre de la femme. Son style est bien celui d’un fauve mais il se distingue des autres fauves qui s’expriment plutôt par des paysages.

        Un fauve en ville

        «La femme est un tison, elle l'enflamme et il se consume à la découvrir. Sa sensualité est reflétée par les couleurs chatoyantes qui embrasent sa personnalité. Tel un hédoniste, il va l'ébaucher en coulisse des cabarets, des cafés-théâtres et conditionne sa peinture volcanique qui crache toutes les facettes et palettes de la «Femme». Son œuvre est dominée par la femme et imprégnée d'érotisme. C'est un fauve en ville!» (Impasse des pas perdus, Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE – p. 2) Et voici l’explication de cette dernière expression donnée par son auteure: «J'avais écrit en 2007 «C'est un fauve en ville !» par le seul fait que Van Dongen croquait les bourgeoises de la ville en rouge vermillon, tel un fauve qui se délecte de chair fraîche ; d'où cette expression qui m'était venue pour démontrer son adoration pour les femmes pulpeuses, simple raccourci et jeu de mots qui me semblait approprié avec le titre du post.» Le Musée aura repris ce même jeu de mots.

        Car l’exposition de Montréal permet de découvrir de nombreuses toiles appartenant à cette catégorie, mais aussi quelques paysages fantomatiques de Paris, le tout dans les couleurs de la palette flamboyante de l’artiste, l’orange, le rouge et le vert, «unique chez Van Dongen car il décompose les harmonies de la peau rosées pour y découvrir des acidités vertes, des rouges, des jaunes, des lilas, des bleus [...] pour faire ressortir la lumière dite électrique aux éclats aigus. Ces juxtaposés chromatiques permettent de faire ressortir les nuances des couleurs complémentaires». (id., p.1)

        Contrastes colorés

        Van Dongen se différencie du fauvisme strict, qui emploie des couleurs pures, car il utilise aussi des couleurs rompues (mélangées avec leur complémentaire): des violets, des roses et ses célères verts. Les contrastes colorés fusent sous sa palette exubérante: jaune sur fond vert, rouge sur fond noir, bleu sur fond rouge. Il s’en distingue aussi comme portraitiste de talent et l’exposition illustre merveilleusement cet aspect de son œuvre.

        «J'aime ce qui brille, disait-il, les pierres précieuses qui étincellent, les étoffes qui chatoient, les belles femmes qui inspirent le désir charnel... et la peinture me donne la possession plus compète de tout cela, car ce que je peins est souvent la réalisation obsédante d'un rêve ou d'une hantise... » A partir de 1919 et jusqu’en 1928, ce sera le peintre des portraits. «Le secret de mon succès? Peindre les femmes plus minces et leurs bijoux plus gros.»

        Par la suite, replié sur lui-même, il ne peint plus que pour lui des bouquets et des paysages. Sa compromission avec les nazis pendant la guerre met un terme à sa carrière artistique. Il décède à Monaco en 1968, à 91 ans.

        Expérience culturelle

        On ne saurait décrire ici tous les aspects de l’œuvre de Van Dongen. Il faut saisir cette occasion unique de le rencontrer, dans cette exposition qui suit le fil de sa carrière, en réunissant des pièces provenant de musés étrangers (Paris, Monaco). Et, certainement, on en rapportera le catalogue, un livre relié de 354 p., qui présente un grand nombre d’œuvres, de dessins, de photographies, de notes, une véritable encyclopédie Van Dongen, avec des pages introductrices dans les couleurs contrastées du peintre.

        Et si l’on ne peut se rendre à Montréal, se procurer cet ouvrage magistral permettra de connaître et d’apprécier l’artiste, en feuilletant et refeuilletant ces pages aux couleurs éclatantes. Mettre Van Dongen à côté de Vlaminck, et l’on voit à la fois ce qui les rapproche et ce qui les différencie: le jeu des couleurs, les larges aplats, le dessin, le tachisme, les céramiques, les paysages et les portraits. Une riche expérience culturelle à faire en comparant ces deux «catalogues».

        «La peinture est le mensonge le plus beau. La peinture est un vice, je ne peux pas faire autre chose.»
        - Kees Van Dongen

        .......................
        Art
        Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
        Arabe,   
        Parution : 21 octobre 2007
        Mise à jour  : 21  février 2009

                           Répondre

                    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

        Posté par PASPERDUS à 16:49 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

        27 octobre 2007

        Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Lecture~

          << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

          PORTRAIT

          Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

          >>> Suite à la page 1 / 2 / 3 - Accueil

          >>> Kees Van Dongen
                  de Van Dongen, Daniel Marchesseau, Fondation Pierre Giniadda

          Livre_Kees_Van_Dongen_Fondation_Pierre_Gianadda

          >> Van Dongen retrouvé
                 Editeur "Réunion des Musées Nationaux" 1997

          Livre_Van_Dongen_retrouv_

          >>> Du Nord et du Sud

          Livre_Van_Dongen_Mus_e_de_Lod_ve_Du_Nord_et_du_Sud

          >>> La merveille, l'énigme et l'errance de Paul Ricoeur (1960)
                 dans Histoire et vérité.

          >>> Je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, conférence sur l'amour
                  Paris, 2008 de Jean-Luc Nancy

          >>> Kees Van Dongen : The graphic Word

          Livre_Kees_Van_Dongen__The_Graphic_Work

                 

          Film

          Voici un film qui parle Van Dongen et des artistes à cette époque, à Montparnasse.

          Film_Les_heures_chaudes_de_Montparnasse

          .......................
          Art
          Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
          Arabe,   
          Parution : 21 octobre 2007
          Mise à jour  : 1er mars 2009

                             Répondre

                      << Précédente | AAccueil | Suivante >> 

          Posté par PASPERDUS à 12:28 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

          26 octobre 2007

          Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Expositions~

            << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

            PORTRAIT

            Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

            >>> Suite à la page 1 / 2 / 3    - Accueil

                     

            .......................
            Art
            Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
            Arabe,   
            Parution : 21 octobre 2007
            Mise à jour  : 22  février 2009

                               Répondre

            << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

            Expositions

                       voir vidéo

              Affiche_VAN_DONGEN_un_fauve_en_ville_MONTREAL

            • Salon de l'automne 1905

            • Exposition 1908 de Die Brucke sur le groupe des exressionnistes

            • 1908 - La Toison d'or, Moscou (Russie)

            • Exposition 1911
              Galerie Bernheim-Jeune à Paris

            • Exposition 1946
              Galerie du Zodiaque à Rome

            • Affiche de la Galerie des Ponchettes
              Ville de Nice,
              Janvier/mars 1959
              Affiche__ville_de_Nice

            • Affiche d'exposition "Brigitte Bardot", 1963, imprimée par Mourlot
              Les Peintres témoins de leur temps au Musée Galliera
              du 15.01 au  08.03 en 1964.
              Les_Peintres_T_moins_de_leur_Temps

            • Affiche d'exposition "Van Dongen" 1967
              Musée National d'Art Moderne à Paris

            • Affiche d'exposition "Hommage à van Dongen" 1972
              Galerie Paul Valloton à Lausanne

            • Affiche d'exposition "Les Fauves" 1976
              Seibu Galleries à Tokyo

            • Affiche d'exposition 1976
              Musée de l'Athée à Genève

            • 1985 - De Corot à Picasso, Galerie Schmit, Paris (France)
                        - Kees van Dongen, Musée de l'Annonciade, Saint-Tropez / Réfectoire des Jacobins,
                        
              Toulouse (France)

            • 1990 - van Dongen, Le peintre (1877-1968), catalogue de l'exposition au Musée d'Art Moderne de
                        la ville de Paris, Paris (France)

            • Exposition 2007 "Discernements & engouements"
              Musée de Lodève
              du 16/06/2007 au 28/10/2007
              Collection de Oscar Ghez
              présentation de l'impressionnisme d'avant-guerre jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, par un collectionneur des courants artistiques dont les goûts personnels ne laissent pas indifférents.

              Exposition_Discernement_et_engouements_Mus_e_de_Lod_ve_2007

            • Affiche du Nouveau Musée National de Monaco
              200 oeuvres majeures
              25 juin / 7 septembre 2008

              Affiche_Van_Dongen___Monaco

            • Affiche du Musée des Beaux-Arts de Montréal (Canada)
              Pavillon Michal et Renata Horstein (1379, rue Sherbrooke Ouest)
              du 22 janvier au 19 avril 2009
              "van Dongen, un fauve en ville"
              200 oeuvres  dont une centaine de tableaux, 40 dessins, estampes et documents d'archive
              Exposition sur fond musical pour admirer les toiles sur 30 partititions dont le Boléro de Ravel, "Charleston", "Plaisirs d'amour"...  Chaque pièce est animée suivant le regard apporté par van Dongen à cette période d'où la décomposition en quatre salles ou quatre étapes de sa vie de 1895 à 1904, puis vient 1904 à 1910 et continue sur 1910 à 1914, pour clôturer de 1914 à 1925.

            • Posté par PASPERDUS à 20:13 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

              25 octobre 2007

              Kees van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Citations~

                << Précédente | AAccueil | Suivante >>

                PORTRAIT

                Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

                >>> Suite à la page 1 / 2 / 3    - Accueil

                "Lorqu'on s'est fait peindre par un peintre célèbre, il ne reste qu'une ressource : ressembler à son portrait" de Kees Van Dongen

                "La peinture est le mensonge le plus beau. La peinture est un vice, je ne peux pas faire autre chose" de Kees Van Dongen

                "la peinture est le mensonge le plus beau" de van Dongen

                "Moi je suis comme une vache. Je regarde ; Je peins comme je vois" disait van Dongen
                (il est né en Hollande, un pays où il y a beaucoup de vaches et de grands peintres)

                "Les bourgeoises sont sautes et insignifiantes, les nouveaux riches sont ennuyeux, mais les peintures faites d'après eux sont des chefs d'oeuvre" de Kees van Dongen

                Suite à la critique du Musée Boymans en 1949, van Dongen s'écrit qu'il ne reviendrait jamais plus aux Pays-Bas, sauf si "les vaches y portaient des soutien-gorge"

                "la femme est le plus beau paysage" de Gustave Coquiot

                "Il a été l'historiographe de tout le dévergondage cynique d'après la victoire" dit Vlaminck

                "vous êtes pudiques, mais je vous dis que les sexes sont des organes aussi amusants que les cerveaux, et si le sexe se trouvait dans la figure, où serait la pudeur ?" sic van Dongen dans le catalogue de chez Bernheim en 1911

                "Oui, disait-il encore, j'aime ce qui brille, les pierres précieuses qui étincellent, les étoffes qui chatoient, les belles femmes qui inspirent le désir charnel... et la peinture me donne la possession plus complète de tout cela, car ce que je peins est souvent la réalisation obsédante d'un rêve ou d'une hantise..." van Dongen.

                "Van Dongen transcende les modes et les hausse jusqu'à la mythologie" de Jean Cocteau.

                "L'univers de l'artiste est celui "de la vie ardente avec la femme pour divinité" citation de Louis Chaumeil en 1959

                la personnalité de l'artiste "est dominée par la passion de vivre et la passion de peindre sous l'impulsion sensuelle de l'instinct" de Louis Chaumeil.

                "A force de côtoyer des milieux décadents, l'artiste est devenu lui-même décadent" conclusion de Marius-Ary Leblond en 1942

                "van Dongen, c'est un fauve en ville" citation de MdB.

                "van Dongen est devenu l'historiographe des filles, des éphèbes, de toute la lie, de toute la tourbe des femelles faisandées et de leurs amis crapuleux" déclaration de Vauxcelles en 1921

                "Van Dongen est entrain de perdre aux yeux des artistes ce qu'il gagne aux yeux du demi-monde, ou peut-être même du monde en plein, je n'ai pas très bien su distinguer, d'ailleurs c'est la même chose. Son portrait de Rappoport seul possède quelques-unes des qualités par lesquelles ce peintre vallut" de Artaud

                "Il a été l'histographe de tout le dévergondage cynique d'après la victoire... portraits de girls, de misses, de mondaines hystériques, d'étrangères insatisfaites, d'exotiques désaxées" ajoute Vlaminck

                "Elle était tempéramentale... Un jour van Dongen la peignit. Et dans sa gaine, fou d'elle, il l'étreignit. C'était au temps du cinéma muet plus proche de nous que Bossuet" chantait Charles Trenet.

                Jean Cocteau a dit "Van Dongen transcende les modes et les hausse jusqu'à la mythologie".

                "Bestial et resplendissant" selon Elie Faure

                Regarder simplement un tableau donne du plaisir. C'est comme regarder des fleurs, on ne leur cherche pas un sens. " de Jackson Pollock

                "Tels de ses portraits sont des témoignages narquois et féroces. Tant pis pour les modèles, van Dongen est un puissant ironiste, un moraliste pénétrant..." écrivit Paul Gsell

                .......................
                Art
                Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
                Arabe,   
                Parution : 21 octobre 2007
                Mise à jour  : 1er mars 2009

                                   Répondre

                            << Précédente | AAccueil | Suivante >>

                Posté par PASPERDUS à 15:10 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

                24 octobre 2007

                Kees van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE ~Photos~

                  << Précédente | AAccueil | Suivante >>

                  PORTRAIT
                  Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

                  >>> Suite à la page 1 / 2 / 3    - Accueil

                  Photo_de_Kees_Van_Dongen_en_19591959 Photo_de_Kees_Van_Dongen_03

                  Photo_Kees_van_Dongen_par_CRESPI
                  Photo de CRESPI

                  Kees_Van_Dongen_photo_de_Edouard_Fischer___Deauville_vers_1950
                  Kees van Dongen à Deauville (Calvados) 1950, photo d'Edouard Fischer

                  Photo_de_Kees_Van_Dongen_02 Photo_de_Kees_Van_Dongen_05
                  van Dongen, vers 1948

                  Portrait_de_Kees_van_Dongen
                  van Dongen, 1925

                  Photo_de_Kees_Van_Dongen_06 Photo_de_Kees_Van_Dongen

                  Photo_Van_Dongen_par_Crespi

                  .......................
                  Art
                  Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
                  Arabe,   
                  Parution : 21 octobre 2007
                  Mise à jour  : 1er mars 2009

                                     Répondre

                              << Précédente | AAccueil | Suivante >>

                  Posté par PASPERDUS à 15:07 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [0] - Permalien [#]

                  23 octobre 2007

                  Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE 3/3

                  << Précédente| AAccueil | Suivante>>

                  PORTRAIT

                  Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

                   

                  >>> Suite à la page 1 / 2 / 3 - Accueil

                   

                  1949, exposition à Rotterdam dans sa ville natale où douze de ses tableaux furent retirés pour cause "intérêt malsain d'une grande partie du public". Il y avait "Adam", "Eve", "La nuit", "La brune et la blonde", "le couple", "La chute d'Icare", "Tango",  "l'Enlèvement" (1917-1920) qui montre Jupiter emportant sur ses épaules une femme inconsciente aux longs cheveux (Eve ?) dans une ardente lumière solaire, .... oeuvres de 1920. Suite à cette histoire, Van Dongen c'était écrié qu'il ne reviendrait plus au Pays-Bas, sauf si "les vaches y portaient des soutien-gorge".

                  Chute_d_Icare "La chute d'Icare"

                  Tango 

                  Tango de l'archange - 1935
                  Nouveau Musée National de Monaco

                  Il est commencé en 1919 et terminé en 1935. Il reste dans la famille jusqu'en 2007, puis il est acquit par le Musée de Monaco.

                  ________________

                   

                  En 1938, il rencontre Marie-Claire Huggen (née en 1914) dont il a un fils, Jean-Marie en 1940. Il se marie en 1953.

                  Jean_Marie

                  Jean-Marie

                  Jean_Marie_in_the_herbour

                  "Jean-Marie dans le port" 1950

                  On peut remarquer la différence de couleurs sur ses deux photos !

                  Jean_Marie__avec_une_rose_1950

                  Jean-Marie, une fleur aux lèvres - 1950
                  Lithographie

                  Jean_Marie_avec_un_chapeau_et_une_pipe_1955
                  "Jean-Marie avec un chapeau et une pipe" 1955

                   

                   

                   

                  T_te_de_femme_Kees_Van_Dongen

                  estampe, planche de Van Dongen

                   

                  Claudine_de_Kees_Van_Dongen

                  "Claudine"

                   

                   

                   

                   

                   

                   

                   

                   

                   

                   

                  Van Dongen est avant tout portraitiste, plus que paysagiste. D'ailleurs, il ne tarie pas sur les femmes et dit "la femme est le plus beau paysage" !

                  Portrait__de_Van_Dongen

                  Paysage_1912
                  "Paysage" 1912

                  Maison___Amsterdam_1907_de_Kees_van_Dongen
                  Maison à Amsterdam 1907

                  Huile sur toile (65,5 cm x 53,7 cm)

                  ____________

                  1895 - LES DEBUTS

                  Zandstraat_1895_de_Kees_Van_Dongen

                  "Zandstraat" 1895

                  Zandstraat est un quartier de Rotterdam où les artistes trouvaient l'inspiration dans la vie quotidienne en croquant la population locale typique dans ce quartier dont l'architecture offrait des effets de lumière. En fait, cette zone était vantée et permettait de préserver l'éclairage. Les marins, les gens du peuple se cotoyaient.

                  ____________

                  "Liverpool Light House, Zandstraat - Rotterdam" 1897 (en attente)

                  Ce tableau fut mis dans le catalogue raisonné de Wildenstein Institute. Il appartenait à Marie-Claire Van Dongen. Il fut exposé au salon de l'automne en 1904.

                  Le titre du tableau vient du nom d'un dancing qui était proche de l'angle de la rue de Zandstraat. Cette boîte de nuit avait pour vocation de s'offrir des partenaires. Van Dongen offre un aperçu social dans cette peinture où l'on aperçoit trois couples dont un soldat avec une prostituée en avant-plan et des femmes qui attendent sur le côté droit. Le premier plan dépeint le soldat très sombre avec une prise de vue par le bas pour donner l'image de l'ambiance. Le corps reflète les lumières du cabaret.

                  Plusieurs interprétations ont été faite dont une en 1907 pour capter les lumières des réverbères.

                  ____________

                  Z__landaise_1898_de_Kees_Van_Dongen 

                  "Zéélandaise" 1898

                  ________

                  (en attente) Portrait de Schildt - 1898
                  Papier 34.6 x 27.5 cm

                  _____________

                  Paysan___la_campagne_de_Kees_Van_Dongen "Paysan dans les champs"

                  Femme_lisant_1900_de_Kees_van_Dongen
                  Femme lisant - 1900

                  Il n'est pas encore reconnu comme le peintre de la femme a qui il donne un aura.

                  ______________

                  Je pense que c'est de la période 1905 où il peint à Fleury-en-Bière à la manière divisionniste qu'il expose à la Galerie Druet.

                  Printemps_1908
                  "Printemps" 1908
                  -Musée de l'Hermitage à Saint-Pétersbourg-

                  Oeuvre hollandaise

                  Ombrelles  "Ombrelles" 1903

                  Le_pont_des_Arts_de_Kees_Van_Dongen "Le pont des Arts" (date ?)

                  Le_boniment_1904_05_de_Kees_Van_Dongen "Le boniment" 1904-05

                  "Le boniment" est l'oeuvre de l'époque tachiste la plus réussie, dès lors il évolue vers un réalisme brutal, c'est le début du fauvisme.

                  Le_petit__ne_sur_la_plage_de_Kees_Van_Dongen_1912_1913
                  "Le petit âne sur la plage"
                  1912-1913
                  Musée de l'Annonciade à Saint-Tropez

                  Oeuvre hollandaise, vers 1904

                   

                   

                  Djilali_de_Kees_Van_Dongen_1911

                   

                  ___________

                  Vers 1940, il illustre plusieurs livres célèbres dont la "Révolte des anges" d'Anatole France 1951 et "Les Fleurs du mal" de Charles Beaudelaire en 1968, ainsi que les contes de "Mille et une nuits (1918).

                  Cette commande de Hassan El Basraoui l'incite à partir en Egypte. Ce voyage crée un changement radical dans sa manière de peindre.

                  Il refait une nouvelle édition des "Contes des Mille et une nuit" pour Fasquelle/Gallimard en 1955. Dans ce livre, les 80 aquarelles incarnent le triomphe de la femme qui sauva l'humanité par son ouverture d'esprit, ses ruses et son intelligence.

                  Conte_des_1001_nuits_1918_de_Kees_Van_Dongen

                  "Contes des 1001 nuits" 1918

                  Mille_et_uni_me_nuit "Mille et unième nuit"

                  Conte_des_1001_nuits_1918_de_Kees_Van_Dongen_II "Contes des 1001 nuits 1918

                  Duiven_1918_de_Kees_Van_Dongen "Duiven" 1918
                                                                                                     Conte des 1001 nuits

                  Les_plus_beaux_contes_de_Kipling_1920

                  "Les plus beaux contes de Kipling" 1920

                  La_femme_au_b_ret_1943
                  "La femme au béret" 1943

                   

                   

                  Lithographie_de_Van_Dongen_01

                  Lithographie des "Lépreuses" 1947

                  Dans les années 1940, il se consacre à illustrer des livres célèbres dont la Princesse de Babylone de Voltaire (1948), La Révolte des anges d'Anatole France (1951) et les Fleurs du mal de Charles Baudelaire (1968).

                  Les Jeunes filles, écrit par Henri de Montherlant fut réédité en 1947 par la maison NRF/Gallimard. Cette nouvelle édition, dont le tome 4 "Les Lépreuses" fut illustrée par Kees van Dongen. L'impression vient de l'atelier de Fernand Mourlot (1895-1988) où van Dongen dessine et peint les lithographies. Vingt-six lithographies (couverture comprise) faites de fleurs, chats, chins, nus de femmes et quelques scène de plages et de restaurants ornent ce livre.

                  Les_L_preuses_1947_de_Kees_Van_Dongen_II

                  "Les Lépreuses" 1947

                   

                  T_te_de_jeune_femme_brune
                                   "Tête de jeune femme brune"

                  ______________

                  En 1947, publication aux Editions Gallimard - Paris, "A la recherche du temps perdu" de Marcel Proust qui est illustré de 77 aquarelles de Van Dongen.

                  Cette collection fait partie des cahiers de Marcel Proust dont la maquette est de Paul Bonet.

                  La_bicyclette_sous_la_pluie_1947_de_Kees_van_Dongen
                  La bicyclette sous la pluie - 1947

                   

                  Princesse_de_Babylone_1948
                  "Princesse de Babylone" 1948

                   

                   

                  Nu_au_miroir_et_la_rose_1949_de_Kees_Van_Dongen
                  "Nu au miroir et la rose" 1949

                   

                   

                  Champs_Elys_es_1949_de_Kees_Van_Dongen
                  "Champs Elysées" 1949

                   

                   

                  Les_chevaux_de_Marly_et_les_Champs_Elys_es_1949
                  "Les chevaux de Marly et les Champs Elysées" 1949

                   

                   

                  Titre___voir_Champs_Elys_es_de_Kees_van_Dongen

                  Arc de Triomphe (Au bois) 1949

                   

                   

                   

                  Homme_et_enfants_de_Kees_van_Dongen

                  Homme et enfants

                  __________

                  1950 

                  Dans les années 50, van Dongen produit des illustrations pour des livres qui rappellent son style au début de sa carrière. Les thèmes champêtres ont un coup de pinceau tachiste.

                  Couple_dans_un_bois_de_Kees_Van_Dongen
                  "Couple dans un bois"

                  Place_Pigalle_ca
                  "Place Pigalle" circa 1950

                  Place_Pigalle_circa_1950_de_Kees_Van_Dongen "Place Pigalle" 1950

                  Rencontre_dans_le_bois_1950 "Rencontre dans le bois" 1950

                  __________________

                  (En attente) JOUR DE PLUIE A MONTE-CARLO - 1950

                  ______________

                  (En attente) CANNES SOUS LA PLUIE -
                  Mine de plomb sur papier
                  19.2 x 12.2 cm

                  _________________

                  La_r_volte_des_anges__anatole_France_1951_de_Kees_Van_Dongen
                  "La révolte des anges, anatole France" 1951

                  Nu_au_lion_1951__R_volte_des_Anges_de_Kees_van_Dongen
                  Nu au lion
                  Révolte des Anges - 1951

                  Ekstase_1951_de_Kees_van_Dongen

                  Eckstase 1951 - Lithographie
                  Illustration de la "Révolte des Anges" de Anatole France
                  Mourlot-Frères PARIS

                   

                  La_r_volte_des_anges__Anatole_France_1958
                  La révolte des Anges, 1958

                   

                  1954

                  Brigitte Bardot est invité à déjeuner chez Maurice Chevalier à Marnes-la-Coquette. Elle pose pour le peintre Kees Van Dongen et l'ensemble de la pose fut filmée.

                  A cette occasion, le peintre s'était écrié : "C'est tout ce que vous m'avez trouvé comme modèle pour représenter la parisienne ? C'est tout sauf ça ! Je ne suis pas un peintre animalier, je ne peins pas les pékinois !"

                  Mais comme il s'était engageait, il fit donc le portrait en déclarant "le plus mauvais de toute sa carrière ! "

                  Deux ans plus tard, la jeune starlette deviendra une star mondiale avec le film "Et Dieu... créa la femme".

                  Cette renommée fera changer d'avis Kees Van Dongen ! qui clamera au "Chef d'oeuvre" !

                  Brigitte Bardot propose de l'acheter mais son sourire ne suffit pas à faire baisser le prix. Il est vendu à un américain. Le tableau quelques années plus tard revient en France et fut proposé à Brigitte Bardot pour son achat. Il valait à cette époque 270 000 francs.

                  1954 Brigitte Bardot aux yeux d'autruche.

                  Brigitte_Bardot_1954
                  "Brigitte Bardot" 1954

                   

                  Brigitte Bardot, modèle
                  Brigitte Bardot, modèle
                  B.B. aux yeux d'autruche

                   

                  La deuxième rencontre aura lieu en 1959. Elle est organisé par l'hebdomadaire "Paris Match". Le 12 septembre 1959, Kees Van Dongen reçoit dans son atelier parisier, rue de Courcelles, Brigitte Bardot. Ce deuxième portrait est intitulé "B.B. aux yeux d'autruche" !

                  Ultime rencontre entre deux artistes.

                   

                   

                  Les_femmes_colombes_1955_de_Kees_Van_Dongen
                  "Les femmes colombes" 1955

                  >> C'est une illustration du livre "Mille nuits et une nuit"

                   

                  Odalisque_1957
                  "Odalisque" 1957

                  La_Premi_re_Communiante_1956_de_Kees_van_Dongen

                  La première Communiante - 1956

                   

                  Portrait de Felicja Brumental
                  Ce dessin de la pianiste Felicja Blumental (1908-1991) se trouve au "Music Center" de Tel Aviv. En mémoire de l'artiste décédée. Il fut rebaptisé en 1996 "Felicja Blumental Music Center".

                   

                  Elle était l'élève de Karol Szymanoski. De nombreux ouvrages lui sont dédiés par Villa Lobos, Penderecki et Lutoslawski.

                  Cette affiche a été produite lors du concert au Palais de Chaillot à Paris le 27 septembre 1959 où Felicja Blumental jouait en solo avec l'orchestre Pasdeloup mené par Heinreich Hollreiser. Van Dongen était un ami intime de l'artiste et fit l'esquisse de son portrait sur l'affiche lors du concert.

                   

                  Portrait_de_Felicja_Blumental__Affiche_du_27_09_1959__Kees_van_Dongen

                   

                  Mannequins_1960
                  "Mannequins" 1960

                  La_Seine_1962
                  "La Seine" 1962

                  Mannequins_1963_de_Kees_Van_Dongen

                  "Mannequins" 1963

                  La_sir_ne_ou_la_seine
                  "La sirène" 1963

                   

                  "Regards sur Paris" de 1960, ressemble à ce tableau

                  Le_carroussel_1963

                  "Le carroussel" 1963

                  Au_temps_de_Paris_1964_de_Kees_Van_Dongen

                  "Au temps de Paris" 1964

                  Moulin_de_la_Galette_1965

                  "Moulin de la Galette" 1965

                  Nu_allong___les_Fleurs_du_Mal_1966
                  "Nu allongé, les Fleurs du mal" 1966

                  Odalisque_Africaine_1968_de_Kees_van_Dongen
                  Odalisque africaine, 1968

                  Les_fleurs_du_mal_1966

                  "Les Fleurs du mal" 1966

                  Les_Fleurs_du_Mal_1968_de_Kees_Van_Dongen

                  "Les Fleurs du mal" 1968

                  Les_fleurs_du_Mal_1968_de_Kees_Van_Dongen_II

                   

                   

                  Femme_au_bain_jouant_avec_un_enfant
                  "Femme et enfant jouant sur la plage" 1966

                  Il décède en 1968.

                  Le_Louvard_demeure_de_Kees_Van_Dongen

                  Le Louvard,
                  il y vécut de 1921 à 1932. C'est à Chanteloup-en-Brie

                  Adresse : 33, rue du Bois-de-Chigny, Chanteloup-en-Brie, France

                  Cette propriété est acheté en 1921 et est offerte à son amie Jasmy en 1932.

                  Le_pique_nique_au_Louvard_de_Van_Dongen

                  "Le pique-nique au Louvard"

                   

                  Le_pigeonnier_du_Louvard

                  "Le pigeonnier du Louvard"

                   

                  1969

                  Sa fille Dolly répond a un interview de la journaliste Jo Manassen (1918 2004).

                  Elle conserve une très bonne relation avec son oncle Jan Van Dongen.

                  1970

                  Décès de Jan Van Dongen. Sa fille est Antonia Van Dongen.

                  La famille Van Dongen était proche de la famille Dahme.

                   

                  Eau-forte

                  Un_jardin__deux_avenues_Van_Dongen "Un Jardin, deux avenues" Eau-Forte
                  Elle représente la place Vendôme.

                  Autoportrait

                  Autoportrait_1895"Autoportrait" de 1895

                   

                  Autoportrait en Neptune en 1922 (photo à venir)

                  Auto_portrait"Van Dongen, portrait"

                  ______________

                  Peintres fauves sont André DERAIN, Henri MATISSE, Maurice de VLAMINCK, Albert MARQUET, Raoul DUFY, Charles CAMOIN, Paul Van DONGEN et Georges BRAQUE (à ses débuts), E.O. FRIESZ, Dunoyer DE SEGONZAC, Baignières ROUAULT > Georges ROUAULT, Picasso...

                  Repère

                  Photo

                   

                   

                   

                   

                  Succession

                   

                  Sa fille Dolly,

                  Dolly 1930

                  Bibliographie

                  Visite en octobre 2004 de l'exposition "Van Dongen - du Nord et du Sud" au Musée de Lodève "Hôtel du Cardinal de Fleury" du 26 juin au 31 octobre 2004.

                  Visite de l'exposition "De Caillebotte à Picasso", octobre 2007.

                  Information du blog "quoique"
                  Lectures associées dont
                  . "Chefs d'oeuvre de la collection Oscar Ghez" Musée du Petit Palais de Genève pour le Musée de Lodève

                      Edition E&C
                  Recherches sur le net,

                   

                   

                   

                   

                   

                  Panneau_d_coratif
                  "Panneau décoratif"

                  LISTE DES SITES

                  Portrait
                  Musée de San Francisco

                  Peintres

                  A_voirVlaminck (article "de l'anarchie en peinture" par Gabriel Racle - 22 janvier 2009 à 06:00)
                  A_voirMatisse
                  A_voirDufy
                  A_voirPicasso
                  A_voirDerain
                  A_voirFriesz
                  A_voirBraque
                  A_voirSignac

                  Références biographiques

                  • Louis Chaumeil, Van Dongen: L’homme et l’artiste, la vie et l’oeuvre. Genève, Cailler, 1967
                  • Partick de Villepin, Victor Margueritte: La vie scandaleuse de l’auteur de la Garçonne. Paris, Bourin, 1991
                  • Jan Juffermans, Kees van Dongen: Het grafische werk. Zwolle, Waanders, 2002

                   

                   

                   

                   

                   

                  Notes personnelles,

                  La femme est un tison, elle l'enflamme et il se consume à la découvrir. Sa sensualité est reflétée par les couleurs chatoyantes qui embrasent sa personnalité. Tel un hédoniste, il va l'ébaucher en coulisse des cabarets, des cafés-théâtres et conditionne sa peinture volcanique qui crache toutes les facettes et palettes de la "Femme". Son oeuvre est dominée par la femme et imprégnée d'érotisme. C'est un fauve en ville !

                  >>> Suite à la page Accueil - Bibliographie - Presse - Biographie - Photos - 1 / 2 / 3 

                   

                  .......................

                   

                   

                  Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

                   

                   

                   

                  Vous aimerez peut-être : 
                  (clic sur photo pour lien)

                   

                   

                   

                  La Grande Vague de Kanagawa 100_0031

                  Neuvième symphonie Exposition

                   

                  Eau-forte Autoportrait de Juana ROMANI Gravure de P

                   

                  Hokusai croque l'âme bleue des japonais

                  Niki de Saint-Phalle où la féminitié triomphante Klimt fait carrière   Eclosion de Juana Romani, un artiste vient de naître

                   

                   

                   

                   

                  ...................................................
                  Art
                  Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
                  Arabe,   
                  Parution : 21 octobre 2007
                  Mise à jour  : 11 novembre 2014

                   

                   

                                     Répondre

                              << Précédente | AAccueil | Suivante>>

                  Posté par PASPERDUS à 23:55 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [12] - Permalien [#]

                  22 octobre 2007

                  Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE 2/3

                  << Précédente | AAccueil |Suivante >>

                  PORTRAIT
                  Van Dongen  -PEINtRE LithOGRAPHE GRAVEUR-

                  >>> Suite à la page  Accueil - 1 / 2 / 3 - Bibliographie

                  L'année qui dévoile le mondain, amateur de fêtes qui l'attira à Paris.

                  Les_oiseaux_bleus__masqueMasque "Les Oiseaux Bleus"

                   

                  Le_Rimmel_1920_de_Kees_Van_Dongen 

                  Femme_aux_yeux_baiss_s_de_Kees_Van_Dongen

                  Van_Dongen_07

                  "Les cheveux courts" 1924

                  Torse__deux_filles_et_un_pigeon_1924_25 

                  "Torse, deux filles et un pigeon" 1924-25

                  La série "Torse" choque, son tableau est retiré de l'exposition.

                  Il peint des femelles faisandées

                  Femme_qui_se_poudre

                  Maud_de_Kees_Van_Dongen

                  "Maud"

                   

                  Mademoiselle_Paris_1934

                  "Mademoiselle Paris" 1934

                  Parisienne_1927

                  "Parisienne" 1927

                  Femme_au_bouquet 

                  "Femme au bouquet"

                  Col_re_Van_Dongen

                  "Courières - Colère" 1925

                  Anxiet__de_Kees_Van_Dongen

                  "Anxiété" 1900
                  pour l'illustration d'un magazine
                  -Musée de l'ermitage à Saint-Pétersbourg-

                  La_Gar_onne 

                  "La Garçonne"

                  Jeune_femme_au_chien_Van_Dongen 

                  "Courières -Jeune femme au chien" 1925

                  Couri_res___Pri_re "Courières - Prière" 1925

                  Le_Collier_de_Perles_1924
                  "Le Collier de perles" 1924

                   

                   

                   

                   

                  Kees van Dongen L'Ecuyère

                  "L'écuyère" 1920

                   

                  Venise_Leda_et_le_cygne_1925

                  "Venise, Seuil des Aux" 1925

                  Venise__Seuil_des_Aux_4_de_1925 

                  "Venise, Seuil des Aux 4" 1925




                  1928, c'est la deuxième fois qu'il retourne en Egypte. Les couleurs de la Méditerranée entraine un changement radical dans sa palette. Il fait la connaissance de Madelein Grey lors d'un diner mondain dans un cabaret d'Alexandrie. Cantatrice française, également de passage, il en est éblouie.

                  Kees van Dongen Femme avec un chatFemme avec un chat
                  Représentation de Madeleine Grey

                  Dès son retour, il fait son portrait qui compte parmi ses plus belles illustrations de femme.

                   

                   

                  Le_gala_du_Costume_de_Bain__1930_Kees_Van_Dongen
                  "Le gala du costume de bain" à Deauville - 1930

                  _________

                  Arletty_de_Kees_van_Dongen

                  Arletty - 1930

                   

                  Arletty -1931

                  Dans ce tableau il transmet le vrai portrait d'Arletty, jeune femme de 33 ans mature De son enfance, elle garde le souvenir du travail laborieux de son père et lorsqu'elle se produit dans les cabarets et rencontre van Dongen, une amitié se crée et se séduisent parAl

                  Alain de La Horde acquiert le tableau en 1945 par l'échange de ce tableau contre des cigarettes et du tabac.

                  Arletty est découverte par van Dongen lorsqu'elle jouait une pièce aux Capucines avec Lily Damita dont il faisait le portrait.

                  Il fait un premier portrait pour le salon des Indépendants en 1932, titré "la Belle Poule". Elle offre son corps pour le portrait d'Anna de Noailles en portant le collier de Commandeur, la robe.

                  Elle était mannequin chez Poiret.

                  Matisse, Braque, Marie Laurencin et Moïse Kisling firent le portrait d'Arlette-Léonie Bathiat (1898-1992).

                  _______________

                  Jardin_de_Versailles_de_Kees_Van_Dongen 

                  "Jardin de Versailles"

                  La_femme_au_canap___vers_1930_de_Kees_Van_Dongen 

                  "La femme sur le sofa" vers 1930
                  -Musée des Beaux-Arts à Montréal-

                  Croquis_1925_de_Kees_Van_Dongen 

                  "Croquis" 1925

                  Expression"Le secret de mon succès, peindre les femmes plus mince et leurs bijoux plus gros" Kees Van Dongen

                  Motif_001
                  Liane

                  L__cuy_re__Rosa_1930

                  "L'écuyère, Rosa" 1930

                  Venise_3_en_1925

                  "Venise 3" 1925

                   

                   

                   

                  Kees van Dongen Avenue du Bois de Boulogne

                   

                  "Avenue du Bois de Boulogne" 1928
                  Aquateinte,
                  Rijksmuseum à Amsterdam

                   

                  Marie_Claire_1950

                  "Hommage à Marie-Claire" circa 1950

                   

                  Princesse_de_Babylone_1904_10_de_Kees_Van_Dongen

                  "Princesse de Babylone" 1904-10

                   

                  La_Princesse_de_Babylone_1948

                  "La Princesse de Babylone" 1948

                   

                  Jeunne fille à la bottine 1914 (photo non mise)

                   

                  Dong_05

                   

                  1914 est l'année qui articule les deux grandes périodes de l'artiste. Il passe d'un rapport quasiment charnel au mythe de l'éternel féminin.

                   

                  Le_Caf__Florian___Venise_1921_de_Kees_Van_Dongen

                  Le Café florian à Venise - 1921 -

                   

                  A partir de 1919, il ne présente plus que des portraits jusqu'en 1928.

                  Portrait_de_femme_1925_de_Kees_Van_Dongen "Portrait de femme" 1925

                  L'éternel féminin,

                  Femme__Madame_X_1927
                  "Femme, Madame X" 1927

                  Elle porte des hauts sourcils et un accroche-coeur

                  ______________

                  Portrait_de_Suzy_1927_de_Kees_van_Dongen__Hommage___Suzy_Solidor_
                  Portrait de Suzy, 1927
                  Portrait exposé au Musée-Château de Cagnes-sur-Mer, en février 2008

                   

                  C'est Suzy Solidor, mannequin dans les années 1920 à Paris pour sa silhouette androgyne, ses cheveux courts coupés au carré et qui est l'archétype de la femme libérée pour ses amours particulières. Dufy, Foujita, Vlaminck, Laurencin, Tamara de Lempicka, Man Ray, Marie Laurencin, Bacon, Cocteau et Picabia lui firent le portrait également. Son vrai nom est Suzanne Louis Rocher (1900-1983). Elle devient chanteuse dans les années 30 avec sa voix grave. Qui ne connaît pas la chanson "Mon légionnaire" de 1936, "Lili Marleen"... ? Elle incarne "la Garçonne" dans la version cinématographique du livre de Victor Margueritte  qui fit scandale lors de sa parution en 1922 (dessins sont de van Dongen).

                  __________________________

                  Ses portraits se rapprochent des expressionnistes allemands par la cruauté et la férocité de son style.

                  Ils illuminent la souffrance des personnages auxquels ont peu s'identifier et au-delà, des années folles, ces années avant l'embrasement du nazisme.

                  Femme__l_Espagnole_1927
                  "Femme, l'Espagnole" 1927

                   

                  Femme__l_Anglaise_1927
                  "Femme l'Anglaise" 1927

                   

                  T_te_1927_de_Kees_Van_Dongen
                  "Tête" 1927

                   

                  Ariana_Gedeonov_de_Kees_Van_Dongen
                  "Ariana Gedeonov"

                   

                   

                  Kees van Dongen La vasque fleurie 1917


                  "La vasque fleurie" 1915-17
                  Musée d'Art Moderne à Paris

                   

                  Après une période provocatrice, il passe a une période appliquée dès 1920 où il passe son temps à la commande de portraits dont Léopold III, roi des Belges - Anatole France - l'Aga Khan - la Comtesse Anna de Noailles - Arletty - Maurice Chevalier...

                  Femme_au_l_vrier_bleu_1919_de_Kees_van_Dongen
                  Femme au lévrier bleu, 1919

                   

                  Jeune_femme_au_collier_1920_circa_de_Kees_Van_Dongen

                  "Jeune femme au collier" 1920

                   

                  Mademoiselle_Vix_dans_le_r_le_de_Salom___1920_de_Kees_Van_Dongen
                  Mademoiselle Vix dans le rôle de Salomé, 1920

                   

                  Femme___la_cigarette_1920_circa_de_Kees_Van_Dongen

                  "Femme à la cigarette" 1920
                  -Palais Ruspoli à Rome (Italie)-

                  "Femme à la cigarette", Niny sert de modèle à tous ses tableaux provoquant.

                  >> Pour voir un tableau de van Dongen, mon expérience me démontre qu'il faut l'affronter. Ce processus transforme la vue et permet d'aborder en paroles l'appréciation.

                  ___________________

                  Avec l'enjôleuse (1921) qui est le portrait de l'actrice Maria Ricotti, il fait scandale en le présentant au salon de l'automne. Le tableau est décroché. Mais malgré ceux, son succès ne cesse de croître.

                  L_enj_leuse_Maria_Ricotti_1921_de_Kees_van_Dongen
                  L'enjôleuse, 1921

                  Motif_001
                  Liane

                  Auguste_Casseus__ambassadeur_ha_tien_vers_1923_24

                  "Auguste Casseus" ambassadeur haïtien vers 1923-24

                  Vous remarquerez la silouhette et l'accent porté sur ses pieds minuscules en comparaison de ceux du petit porteur à sa droite. Ses doigts sont également démesurés car très longs. Le fond montre un voilier, il est habillé en costume officiel et est paré de médailles qui rendent à sa fonction l'importance du tableau. Le jaune et le doré sont très présent jusqu'au visage dont les traits sont auréolés d'empâtements, de cernes...

                   

                  ExpressionJean Cocteau écrit :

                  "Van Dongen transcende les modes et les hausse jusqu'à la mythologie"

                  Motif_001
                  Liane

                  Portrait_de_Madame_Jenny_1923_de_Kees_Van_Dongen

                  "Portrait de Madame Jenny" 1923
                     Leg de Mme Jenny en 1963

                  >> C'est Jeanne Adèle Bernard dite Jenny.
                      Vieux rose est la couleur que préférait Madame Jenny.
                      Van Dongen va la peindre dans ses tons préférés, donc.
                      Elle tient un magasin de haute couture à Paris, rue Castiglione en 1908
                      et a beaucoup de succès pour ses robes perlées...

                  La donatrice est le modèle.

                   

                  Motif_001
                  Liane

                  Anna_de_Noailles_par_Kees_Van_Dongen

                  >> La poétesse Anna de Noailles (1876-1933) et fille du prince Bibesco et de la pianiste grecque Raluka Musurus fut la première française élevée au grade de commandeur de la Légion d'Honneur fit faire son portrait par Van Dongen. Elle pose pour un portrait en pied avec une cravate rouge autour du cou et en est fière.

                  Elle s'exclame "Oui, je suis assez contente de porter cette glorieuse mercerie"

                  Ce tableau est à un musée de Hollande.

                  Elle fut peinte également en 1959 par Foujita ou Fujita, le plus parisien des peintres japonais.

                  Motif_001
                  Liane

                  Portrait_de_Lily_Damita___c
                  "Portrait de Lily Damita" 1925-26

                  Venise_N__2__le_manteau_de_cygne_1925_30_de_Kees_Van_Dongen
                  "Venise N° 2, le manteau de cygne" 1925-30

                  Motif_001
                  Liane

                   

                  Portrait_de_Madame_Marie_Th_r_se_Raulet_1925_30_de_Kees_Van_Dongen

                  "Madame Marie-Thérèse Raulet" 1925-30
                     Musée des Beaux-Arts de Caen

                  Marie-Thérèse Raulet et son époux Jacques étaient des collectionneurs d'artistes de l'Ecole de Paris. Elle est également peintre. Ce portrait laisse apercevoir une jeune dame moderne et intemporelle sur un canapé de style tapissé de velours vert qui occupe l'espace en tant qu'unique mobilier et par sa couleur verte, souvent utilisée par l'artiste pour la chair. Elle est accoudée et repose sa tête sur le dossier, les yeux mi-clos alors que ses doigts se détache sur l'accoudoir. On aperçoit son buste largement dégagé par la bretelle retombante. Elle offre sa sensualité par cette pose braqué sur l'observateur que nous sommes. Elle reflète la femme moderne par sa coupe de cheveux. Sa tenue légère ourlée de fourrure donne l'image de sa qualité de vie.

                  La peinture aux couleurs blanches est conçue de manière fauve par ses aplats et empâtements de couleurs complémentaires qui varient du rouge au vert que l'on aperçoit sur la main. Les contours sont marqués pour donner l'impressionnisme par le recul et le fond abstrait sans mur qui appelle le regard tout autant que sur le modèle par le fait que le canapé n'a pas de relief et la cadrage sur la gauche qui oriente la vision sur l'ensemble.

                  22 tableaux de leur collection personnelle ont été légués au Musée des Beaux-Arts de Caen en 1979 et 1980.

                  Motif_001
                  Liane

                   

                  La_baronne_D_avec_un_bouquet_de_fleurs_1925_1930_de_Kees_van_Dongen
                  "La Baronne D. avec un bouquet de fleur" 1925-30

                  Madame_T_1929_de_Kees_Van_Dongen
                  "Madame T" 1929

                  Portrait_de_paul_Guillaume_1930_de_Kees_van_Dongen
                  "Portrait de Paul Guillaume" 1930
                  Musée de l'Orangerie à Paris

                  Kees Van Dongen a pour particularité de peindre les portraits, à l'affiche. C'est-à-dire que chaque personnage est une affiche qui offre de l'éclat, des teintes pulpeuses, à la fraîcheur épicée. Son art est fantasmagorique. Ces femmes du monde, idoles européennes posent théâtralement pour mettre l'accent sur la place dans la société à travers le regard, le mystère de ces grands yeux de poupée.

                   

                  Auto-portrait, 1935
                  Il est dans la force de l'âge, 58 ans et en pleine gloire. Sur la toile, l'homme est nu et tient un pinceau à la main.

                   

                  Sous une barbe blanche se dispose un buste puissant et un regard profond comme la mer.

                   

                   

                  1940

                  Pour certains, son art est devenu décadent par ces contours caricaturaux aux cernes cadavériques.

                  Il est même noté que le portrait d'Anatole France est "pisseux" et "macabre" (1942). Par là même, il symbolise cette époque de désarticulation, de déséquilibre et son style est classé "ploutocrate", voire même "méphistophélique".

                  Les années 40 le voient écarter par les partisans d'un redressement moral qui souhaitent un redressement de cette société corrompue.

                  Son ami galleriste, Kahnweiler s'installe du 12 juin 1940 au 5 septembre 1943 près de Limoges, à Saint Léonard de Noblat, chez son ami le peintre Elie Lascaux. Cette demeure est nichée dans les bois et s'appelle le Repaire de l'Abbaye. Ils se retrouvent avec Michel Leiris, ils ont tous les trois épousés les soeurs Godon. C'est dans le Limousin et il surnomme ce lieu, le paradis à l'ombre des fours crématoires. Une petite communauté intellectuelle s'abrite dans l'art, alors qu'autour tout est à feu et à sang. Ils y reçoivent le cercle de leurs amis.

                  Khanweiler était allemand et juif, non pratiquant. Il acquiere la nationalité française entre les deux guerres.

                  C'est dans cette meme commune que la famille de Gainsbourg séjourne de leur vrai nom Ginsburg. Ils se réfugient sous le nom de "Guimbarg".

                  Kahnweiler est dénoncé le 5 septembre 1943 et la Gestapo perquisitionne. Ils sont prévenus par des amis et parte se réfugier à Laguipie (Lot et Garonne). La Gestapo pille le Repaire et les tableaux entreposés de Daniel Henry Kahnweiler qui prend le nom de "Kersaint Henri Georges".

                  Il se réfugie dans un chateau au nord de Limoges. Il est ami avec Mr Bernardaud de la manufacture de porcelaine de Limoges. Il fait des dessins préparatoires pour un service fleurs réalisé par Bernardaud. C'est l'alliance du luxe et de l'art dans la manufacture historique de la rue Albert Thomas à Limoges.

                  Son frère Jan Van Dongen dit Jean s'adonnait à la poterie et à la sculpture, mais il était avant tout céramiste. Il habite à Marly le Roy.

                  Il demande au père d'une jeune fille de 16 ans, nommée Liliane Cormenier, vetue d'un pull orange poudré de la peindre. Il fait son portrait.

                  (Si vous connaissez ce tableau, merci de m'en informer)

                  Germinal
                  "Germinal" de Emile Zola - Edition Mourlot Frères, Paris en 1953

                  Hawthorn_Nathaniel
                  Nathaniel Hawthorn

                  Les_dieux_ont_soif

                  Les Dieux ont soif de Anatole France, Paris -

                   

                  Le_lorgneur_1924
                  "Le Lorgneur" 1924

                  Aquarelles,

                  Aquarelle_de_Kees_van_Dongen_01

                  Personnages

                  Pochoirs sur Deauville,
                   

                  La_salle_de_Baccarat_1931_de_Kees_Van_Dongen
                  "La salle de Baccarat" 1931

                  Deauville__le_Restaurant_1931
                  "Deauville, le Restaurant" 1931

                  Deauville__Grand_Prix_de_Normandie_1931
                  "Deauville, Grand Prix de Normandie" 1931

                  Deauville__la_Plage_1931
                  "Deauville, la Plage" 1931

                  Cavalier_arabe_de_Kees_Van_Dongen
                  "Cavalier arabe" (date inconnue)

                   

                   

                  Kees van Dongen 1947 Edition NRF de Gallimard de A la recherche du temps perdus Aquarelle

                  Aquarelle 1947
                  Illustration "A la recherche du temps perdu" de NRF Gallimard

                   

                   

                   

                  Kees van Dongen 1947 Edition NRF de Gallimard de A la recherche du temps perdus
                  Aquarelle 1947

                  Illustration "A la recherche du temps perdu" de NRF Gallimard

                  Il illustra soixante dix sept aquarelles de cette édition.

                   

                  Polo___Alexandrie_1949
                  "Polo à Alexandrie" 1949

                  Dès lors, il ne peint plus que des bouquets et des paysages.

                  Bouquet_de_fleurs_ou_Pois_de_senteur
                  "Bouquet de flleurs ou Pois de senteur" 1963

                  Le_carroussel_1963
                  "Le Carroussel" 1963

                  -Eloge de la frivolité-

                  Le corps toujours charnel dans le carroussel de la volupté.

                  Nue_de_Kees_Van_Dongen_1925
                  "Nues" 1925

                  Sur les traces de Gauguin, le primitivisme de Kees Van Dongen est avant tout un primitivisme indien. On retrouve l'obédience de Gauguin, par l'attrait de l'art indien et Khmer. A sa villa "Saïd", il possédait en autres un bouddha de style Khmer d'où ses danseuses aux mouvements serpentins dans les bras telles des déesses shivaïques.

                   

                  Etude_pour_V_nus_1935__de_Kees_Van_Dongen
                  Etude pour Vénus 1935    

                  Nu_debout_Melle_Edmonde_Guy_de_Kees_Van_Dongen
                  "Nu debout" (Melle Edmonde Guy) 

                  La_Place_Vend_me__Paris_1937
                  "La Place Vendôme" 1937

                  Portrait_de_femme_1940_de_Kees_Van_Dongen
                  "Portrait de femme" 1940

                  Portrait_de_Cosmo_Sotero_de_Kees_Van_Dongen
                  "Portrait de Cosmo Soterro"

                   

                  Maxime_d_Esparrieux_1949_de_Kees_Van_Dongen
                  "Maxime d'Esparrieux" 1949

                  >>> Suite à la page  Accueil - 1 / 2 / 3 - Bibliographie

                   

                  .......................

                   

                   

                  Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

                   

                   

                   

                  Vous aimerez peut-être : 
                  (clic sur photo pour lien)

                   

                   

                   

                  La Grande Vague de Kanagawa 100_0031

                  Neuvième symphonie Exposition

                   

                  Eau-forte Autoportrait de Juana ROMANI Gravure de P

                   

                  Hokusai croque l'âme bleue des japonais

                  Niki de Saint-Phalle où la féminitié triomphante Klimt fait carrière   Eclosion de Juana Romani, un artiste vient de naître

                   

                   

                   

                   

                  ...................................................
                  Art
                  Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
                  Arabe,   
                  Parution : Article du 22 octobre 2007
                  Mise à jour  : 11 novembre 2014

                   

                   

                                     Répondre

                              << Précédente | AAccueil |Suivante >>

                  Posté par PASPERDUS à 23:30 - Kees Van Dongen s'EX pose en tant qu'ARTISTE - Commentaires [3] - Permalien [#]