Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

13 novembre 2015

Le Père-Lachaise, le monde d'ombres de Paris

 

<< Précédente |AAccueil | Suivante >>

De passage à Paris, je n'ai pu résister à me heurter à ces nombreux hôtes dans ce musée de culture qu'est le cimetière du Père-Lachaise. Je suis rentrée dans ce passage où le temps s'est arrêté. J'ai mélangé mes pas à ceux inconnus pour traverser ce siècle et rejoindre chaque tombe jusqu'à la nuit qui pour eux est éternelle. 


Expression"Il n'y a pas de pas perdus»
Citation d'André Breton

 

 

Madame LESOT (1822-26 janvier 1859, à l'age de 42 ans), dite "Marguerite la cressonnière" est née Marguerite Guérinière Capenneterie. Artiste dramatique qui se présenta sur scène et joua la comédie. Femme libérée, elle écuma les plaisirs de la vie.

Le monument fut érigé par ses amis.

Mme Lesot
Division 12

 

 
Expression"Se souvenir est facile pour ceux qui ont de la mémoire.
  Oublier est difficile pour ceux qui ont un coeur"

de Gabriel Garcia Marquez

 

J'aspire par ce bel après-midi à un peu de solitude pour flâner en toute liberté et lire les épitaphes. Cette mémoire des mots de ces âmes parties rejoindre l'empire des cieux. Ces mots consolateurs qui accompagnent le glas éternel me fait penser que le cimetière semble un enclos où se réunissent ceux dont la mort vint les séparer.

 

IMG_7865

 

 

Allégorie de la douleur

Madame Gourlot, femme de peintre Louis-Sébastien Gourlot. Sur la tombe est inscrit que la statue représente la douleur sous les traits de sa femme.

Louis Gourlot est né en 1778. Disparait en 1816.

La statue fut érigée en 1816.

Expression"Par sa veuve désolée dont cette statue représente les traits"
Epitaphe de la tombe de Louis
-Sébastien Gourlot

 

Tombe de Mr Courlot
Division 11

Le cimetière est protégé par tant de verdure que la lumière caresse les stèles. J'en oublie tout les drames qui gisent dans l'éternel sommeil de ces noms connus. Sur cette terre gorgée de douleurs surgit des cathédrales en miniature ou dans l'antre, la lumière n'est que vitraux. Les arbres chantent et déposent l'automne tel un tapis de feuille.

 

 

 

Frise

Le serpent Ouroboros est un symbole antique qui représente un serpent qui mange sa queue. Il représente le renouvellement cyclique perpétuel de la vie et de l'infini, d'où la mort et la renaissance conduisant à l'immortalité.

Il est aussi utilisé comme un symbole de totalité, le mercure et la vérité. C'est aussi un des éléments de l'embleme de la Société Théosophique, ordre mystique fondé en 1875, non représenté dans ce cas là.

IMG_4375

 

 Les circonvolutions d'un serpent qui a des rayons sur l'enseigne d'un médecin représente la douleur.

 

Frise

 

 

 

 

Paul Vaudrey (1873-1951), sculpteur, a conçu ce monument qui restitue d'après photographie ce magnifique portrait en pied de Suzy Latron (1904-1932), née Gazard.

Mariée, morte à 28 ans.

Elle représente par sa toilette une époque que j'aime "Les années folles". A sa main, un livre en guise d'épitaphe.

 

Expression"Et Rose elle a vécu, ce que vivent les roses, l'espace d'un matin"
Epitaphe de la tombe de
Suzy Latron

 


 

 

 

 

Suzy Latron

 

IMG_4323

Frise

 

 

Le cimetière est constellé de vitraux qui agrémentent les chapelles privées. Les sujets les plus retenus sont religieux. Ils représentent des scènes de la vie du Christ ou Marie, mère de l'humanité. Les caprices du temps rendent nécessaire de les entretenir, car à leur tour, ils disparaissent pour l'éternité alors que certains sont signés des plus grands maîtres verriers de l'époque tels que Billard, Collinet, Champigneulles, Houzé & Reigneron, Jean-Pierre Mauméjean... 

IMG_4246 IMG_4359

IMG_4361 IMG_4398

IMG_4360 IMG_4265

IMG_4286 IMG_4322

IMG_4432 IMG_4283

 

 

 

 

IMG_4248

 

Frise

 

 

Je vais me recueillir sur 1804 d'entre elles, 1804 comme sa date de création. Chapelles, mausolées, édicules ou simples stèles livrent l'histoire de l'art avec ces différents styles, ces différents matériaux qui donnent des arabesques aux mosaïques, vitraux et autres matériaux. 

 

IMG_7893

 

 

Frise

 

 

A l'origine, l'illustre François d'Aix de La Chaise (1624-1709) dit le Père La Chaise, confesseur du roi Solei y vint souvent dès 1675 jusqu'à sa mort. Il résidait dans la maison des Jésuites près de St Paul (aujourd'hui Lycée Charlemagne).

Ce terrain de 17 hectares, perché sur une des sept collines de Paris, appelée "Champs l'Evêque" car elle appartenait dès le Moyen-Age à l'Evêque de Paris. Au XIIème siècle, la colline fut rebaptisée "Mont-aux-Vignes". Régnault de Wandonne, riche commerçant acheta en 1430 ce domaine pour y construire une "Folie" qui donna le nom à la rue "Folie-Régnault" (XIème arrondissement). Deux siècles plus tard, cette résidence fut acquise par les Jésuites qui en firent un lieu de repos et de convalescence. Le Comte de La Chaise, frère du Père La Chaise donna de nombreuses fêtes et contribua à embellirdivers embellir le domaine. Les jésuites durent vendre cette propriété en 1762, suite à une dette du Père Jacy. Divers propriétaires se succédèrent jusqu'à la vente faite par Louis Baron-Desfontaines au Préfet de Paris, afin d'y établir un nouveau cimetière dans le 20ème arrondissement, le cimetière de l'Est. Ceci en vertu de la loi de 1765 qui interdisait les cimetières en ville et afin de palier à l'absence de lieux de sépulture.

 

IMG_7853

 

 La tombe la plus haute s'élève à 21 mètres. C'est dit qui dit mieux dans l'art funéraire ?

Frise

 

 

J'ai cru enfin trouvé Rousseau. Bien sur, il y en a plusieurs mais la tombe la plus simple est celle de Jean-Jacques Rousseau (1797-1858). Il est décédé le 15 aout 1858, à l'age de 61 ans. Mais je me retrouve dans une impasse, disons face à son homonyme ! Celui-ci, était Membre de la faculté de médecine de Paris. Médecin de la Comédie française.

Il repose avec Louis-Gustave Rousseau Pommière, docteur à la Faculté de Paris.

Jean-Jacques Rousseau, phylosophe a marqué mon avenir, disons maintenant une partie de mon passé ! J'ai adoré lire ses textes et je m'en suis imprégnée.

Jean Jacques Rousseau, médecin
Division 26

 

 

Frise

 

Je tenais à souligner que les photos me marquent sur les tombes. Une amie "Chantal" décéda à l'age de 18 ans, après avoir été accrochée par un chauffard. Sa moto fut retrouvée un peu plus loin et sa photo reste son éloge de jeunesse.

En voici une, trop tot happée par la mort.

IMG_4386

 On s'imagine le avant,
sa vie parmi les siens

 

 

 

 

Frise

 

 

Napoléon Bonaparte qui était alors Consul ordonna que chaque citoyen puisse avoir le droit d'être enterré qu'elle que soit sa race ou sa religion. Ne cherchez pas sa tombe car même s'il émit le souhait d'y reposer, il n'y est pas !

De même pour Le Père La Chaise, sa sépulture n'est pas dans ce lieu...

 

 

Frise

 

Un buste en terre, un buste en pierre.

La famille Scapini, Georges est sur la droite. Il était avocat et parlementaire, impliqué dans la Collaboration. Il fut mobilisé durant la 1ère guerre de 14 18 qui le marquera car il y perdra la vue.

 

Famille Scapini

Division 5

`

Frise

 

 

IMG_4230

 

 

IMG_4388

 

 Frise

 

Fernand Arbelot né en 1880 est décédé en novembre 1942, à Paris pendant l'occupation. Il fut architecte, musicien et acteur, mais l'on retrouve aussi qu'il fut Directeur de la banque "Westminster Foreing". Adolphe Wansart, belge d'origine, fut le sculpteur qui le représente allongé, en position mortuaire, tenant dans ses bras le masque du visage de son épouse qui sourit. La tombe fut faite en 1946. Ces obsèques ont eu lieu en l'église de Rueil Malmaison.

L'épitaphe attire mon regard car les histoires racontent que le mari organisa sa dernière demeure pour admirer le visage de son épouse jusqu'à la nuit des temps. Malheureusement, il décéda avant la fin des travaux et fut inhumé dans le caveau de sa belle mère décédée juste avant lui en 1941 à Ruel Malmaison. Sa femme poursuivit son idée qui se concrétisa en 1946. Elle décéda en 1947 et fut inhumée avec la diminution du corps de son mari et de sa mère alors exhumés pour la rejoindre au Cimetière du Père Lachaise. La sépulture comprendrait donc trois corps.

 

Expression"Ils furent émerveillés du beau voyage qui les mena jusqu'au bout de la vie"
Epitaphe de la tombe de Fernand Arbelot

 

 

Fernand Arbelot
Division 11

 

 

 Frise

 

Il ouvra ses portes le 24 mai 1804 mais les parisiens étaient réticents sur ce lieu... loin de Paris et résidence des pauvres. Le maire de Paris entâma une propagande et fit déplacer quelques sépultures telle que celle d'Héloise & d'Abélard, celle de Molière, ainsi que celle de Jean de La Fontaine, afin d'inciter les gens à prendre sépulture.

En 1830, 33 000 tombes furent dénombrées. Le cimetière s'agrandit à 44 hectares, 6 000 arbres, une volière et une centaine de chats. Les concessions à perpétuité rendent les monuments pérennes.

 

 

 

IMG_7914

 

 Frise

 

A l'emplacement de l'ancienne "Folie" se situe la chapelle.

A son centre, le mausolée de la Princesse Strogonoff-Demidoff (19ème division) est le plus imposant monument. Sur chaque coin cardinaux, des têtes de loup sont présentes.

 

 

 Frise

 

Je me dirigeai vers Zola et la "condition humaine" afin de m'imprégner de ses écrits pour cheminer dans ces allées entrelacées.

 

 

 Frise

 

Puis en redescendant, je rencontre la tombe d'Héloïse & d'Abélard. Héloïse est née en 1101, décédée le 16 mai 1164 au Paraclet, tandis qu'Abélard dont le prénom est Pierre, est venu au monde en 1079 au Pallet, près de Nantes et mourut le 21 avril 1142, près de Chalon-sur-Saône.

Il était venu étudier la théologie à Paris, alors que son père le destinait à une carrière dans les armes. Il préféra Minerve à Mars !

Devenu moine, il enseigna la théologie et la logique, vers l'âge de 37 ans. Le chanoine Fulbert lui confie donc l'éducation de sa nièce. Son élève n'a que 17 ans, en 1117, elle se prénomme "La belle Héloïse", fille de Montmorency.

Il loge chez le chanoine. Elle est célèbre pour sa connaissance de l'hébreu, du latin et du grec et se questionne sur l'existence humaine. Leur désir spirituel se métamorphose progressivement et ils ne peuvent résister à l'acte charnel. Ils eurent un fils qui se nomme Pierre Astrolabe et ils se marièrent en secret mais se perdirent car Abéliard fit le choix de poursuivre sa vocation.

Cet abandon engendra la colère de Fulbert, l'oncle d'Héloïse, qui mesure que cette répudiation doit être puni par là où il a péché. Il engagea deux hommes, avec la complicité d'un chirurgien, pour l'émasculer. Le Roi Louis VI fit châtier ces hommes par la loi du Talion, mais il est rapporté qu'ils eurent également les yeux brûlés et l'oncle demeura sans ressources, en le privant des revenus de l'église.

Auparavant, Abéliard fit rentrer Héloïse au couvent d'Agenteuil, afin de la protéger. Les lettres qu'échangèrent Héloïse et Abéliard sont aussi passionnées qu'émouvantes.

Abéliard trouva refuge auprès des Comtes de Champagne après avoir été chassé d'Ile de France. Les comtes lui léguèrent les terres de Paraclet. Abéliard semble errait encore de monastère en monastère... Héloïse trouva sa voie et devin abesse au couvent du Paraclet, près de Nogent-sur-Seine. Le secret de ce dévouement et de cet amour exclusif semble être enterré avec eux.

1129, Abéliard fonde l'Abbaye de Paraclet dans l'Aube, près de Nogent-sur-Seine. Mais le couvent n'a pas survécu aux siècles comme l'histoire tragique de leur idylle.

Abéliard, moine de Cluny, meurt à 63 ans, fatigué et malade. Il fut enterré à Saint-Marcel-lès-Chalon, alors qu'il souhaitait être exhumé au Paraclet. A cette date, Héloïse accepta de prendre pour époux, le Christ.

Héloïse meurt au Paraclet, à l'âge de 63 ans également, soit 22 après. Ces 22 ans qui font leur différence d'âge. A la demande de Joséphine Bonaparte, elle fut enterrée dans le même cercueil qu'Abéliard, quelques temps après afin de les réunir dans la mort. La légende qui traverse les siècles dit qu'il ouvra les bras pour l'accueillir.

Les restes d'Héloïse et d'Abélard furent transférés le 16 juin 1817 au Cimetière du Père-Lachaise. Sur le tombeau, l'on peut remarquer dans le bas relief, des représentations de pots en céramique, percés de trous d'aération qui permettent de brûler de l'encens pendant la cérémonie funèbre.
Division 7

Sur le fronton, leur tête se découpe.

 

Héloise et Abélard

 

 Frise 

 

Et je repars à la recherche de Balzac qui disait en citant le cimetière : "C'est une infâme comédie ! C'est encore tout Paris avec ses rues, ses enseignes, ses industries, ses hôtels ; mais vu par le verre dégrossissant de la lorgnette, un Paris microscopique, réduit aux petites dimensions des ombres, des larves, des morts, un genre humain qui n'a plus de grand que sa vanité".

Son buste fut exécuté par David d'Angers en 1844. L'original, en marbre, se trouve dans sa dernière maison à Paris, devenue musée (47, rue Raynouard  Paris). La reproduction est en bronze.

Sur sa stèle, un livre plume qui fait référence à son talent d'auteur. Au XIXème siècle, sur les tombes il y a très souvent ce genre d'information sur les monuments funéraires. Livre plume pour les écrivains, palette pinceau pour les peintres, lyre pour les musiciens, l'invention pour les inventeurs.

 

Honoré de Balzac Buste Honoré de Balzac

Division 49

Honoré de Balzac, Gérard de Nerval (1808 1855). Son corps fut retrouvé pendu un matin d'hiver à une grille de la rue de la Vieille Lanterne, aujourd'hui disparue. Elle se situait au niveau du square de la Tour Saint Jacques.

 

 Frise

 

 

 

Victor Noir (92ème division), m'arrête tant sa tombe semble visitée. Il est là couché, à nu. Il fut assassiné par le neveu de Napoléon, Pierre de Bonaparte, à l'âge de 22 ans, ce qui le fit interrompre sa carrière de journaliste à la "Marseillaise" pour séjourner dans l'au-delà.

Des histoires se colportent qu'il exerce toujours car, il aiderait les femmes peu fertiles, par ses pouvoirs. 

 

Victor Noir

 

Victor Noir, de son vrai nom Yvan Salmon, né le 27 juillet 1848 à Attigny (Vosges) et mort à Paris, le 10 janvier 1870. Sa sépulture fut réalisé par Aimé-Jules Dalou, gisant en bronze où Noir apparaît, comme il fut trouvé suite au coup de feu. Le corps sans vie, les mains qui se détachent, la bouche ouverte sur une dernière parole, son chapeau à ses pieds, il gît le gilet défait, laissant apparaître sa force sur le pantalon lustré. On dit que Victor Noir devait faire noce le lendemain et que ce malheur lui attribue des pouvoirs secrets.

 

  Frise

 

Je redescends vers un attroupement pour découvir "L'hymne à l'amour" des français, la chanteuse la plus populaire connue sous le nom d'Edith Piaf. De son vrai nom Giovanna Gassion, née le 19 décembre 1915 à Paris, elle s'éteint le 10 octobre 1963 à Plascassier dans les Alpes-Maritimes. Artiste française, elle cumule les succès dont "La vie en rose", "Milord", "La foules", "Mon légionnaire"...

Elle repose avec son dernier époux Théo Sarapo.

Edith PiafDivision 97

 

   Frise

Henri Salvador, est non loin, juste devant Edith Piaf.

 

Expression"Je veux quelque chose de sobre, et je ne veux pas lui faire d'ombre"
Dernières volontés d'Henri Salvador


 

 

 

Frise

 

 

Pierre Desproges, humoriste français est né le 9 mai 1939 à Pantin et est mort le 18 avril 1988.

Sa tombe se situe en contrebas de celle de Chopin. Entre les deux, une stèle rapporte cette pensée.

 

 

 

 

Expression"Finalement, nous ne regrettons pas d'etre venu..."
Epitaphe d'un couple inconnu

 


Division 10

 

   Frise

 

 

Là, se trouve la sépulture de Jean-Baptiste POQUELIN, connu sous le nom de Molière. Né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry dans l'Aisne, mort le 13 avril 1695 à Paris. Son décès fit suite à la représentation du "Malade imaginaire". Il fut poète, moraliste, dramaturge... Auteur et Acteur, il est connu principalement pour les "Fables de la Fontaine" dont "Le corbeau et le renard", "La cigale et la fourmi", "Le lièvre et la tortue", ...
Sa dépouille est enterrée la nuit au cimetière Saint Joseph.
Sur le sarcophage, il y a les masques de la Comédie pour nous rappeler que l'auteur était un homme de théatre.

Jean Baptiste Poquelin, dit Molière
Division 25

La Fontaine est aussi à coté de Molière. La Fontaine vient à décéder le 13 avril 1695. Il est porté au cimetière des Saints Innocents.
Pour nous rappeler que Jean de la Fontaine était un fabuliste, on peut voir sur son sarcophage l'évocation de deux de ses fables. La plus visible est à droite, c'est "Le Loup et la Cigogne"
En 1792, tout deux furent exhumés et inhumés au Père Lachaise. Vous pourrez donc trouvez un cénotaphe  (monument élevé à la mémoire d'une personne) qui illustrera chacun des deux hommes.

   Frise

 

Gaston Vuidet en né en 1854. Compositeur et membre du groupe des Hydropathes. Il décède à l'age de 37 ans, en 1891 à Paris. Le monument représente l'artiste assis sur un fauteuil qui surmonte une allégorie composée d'une lyre et une palme, oeuvre du sculpteur Aubé.

Gaston Vuidet


   Frise

 

Je mélange les genres pour me retrouver sur la sépulture d'Yves Montand et Simone SIGNORET. Je vous rappelle qu'Ivo Livi dit Yves Montand est acteur de cinéma, mais aussi chanteur, danseur du musi-hall français. Il est né le 13 octobre 1921 à Monsummano Alto, en Toscane, Italie et il est décédé le 9 novembre 1991 à Senlis dans l'Oise en France.
Frise

 

Simone Kaminker, dite Simone Signoret, est également actrice française, née le 25 mars 1921 à Wlesbaden, Allemagne. Elle est morte le 30 septembre 1985 à Autheuil-Authouillet en Normandie, France.
A ses cotés, Yves Montand.
Trois bouleaux blancs y sont replantés pour que les rossignols puissent encore chantés au dessus de leur tete. Ils étaient dans leur jardin auparavant.
Division 44
Frise

 

Marie Trintignant et Gilbert Bécaud sont aussi des résidents, logés à proximité.
Frise

 

Je reste sur les artistes et me dirige donc sur la sépulture de Marie Trintignant. Née à Paris le 21 janvier 1962, elle est décédée le 1er août 2003 à Neuilly-sur-Seine. Tragédie d'un amour tumultueux. Elle est la fille de Nadine et Jean-Louis Trintignant.
Division 45
Frise

 

Colette qui accompagnait mes soirées de mon enfance est bien là. Elle écrivit la série des "Claudine" et décrivit tout un bestiaire dont "Le Chat".
Colette n'est pas son prénom, mais le nom de la célèbre écrivaine.

Colette

Frise

 

Le coin des chanteurs m'amène vers le chansonnier qui créa le "Temps des Cerises". C'est Jean-Baptiste Clément, né à Boulogne, le  xxx en 1836, mort à Paris, le 26 février 1903. 
Frise

 

Gilbert Bécaud est présent par le nombre de fleurs qui couronnent sa tome. Compositeur, pianiste, il est né à Toulon le 24 octobre 1927 et est décédé à Paris, le 18 décembre 2001.
Division 45
Frise

 

Frédéric CHOPIN est un compositeur, pianiste d'origine polonaise. Il est né le 1er mars 1810, mort le 17 octobre 1849 après avoir contracté la tuberculoe.

Frédéric Chopin
Division 11

 

Frise

 

Alphonse Daudet est de Nimes, né le 13 mai 1840. Son décès a pour date le 16 décembre 1897, à Paris.
Il débuta sa carrière comme Maitre d'études à Alès, dans le Gard. Ecrivain, il devint avec des romans comme "Tartarin de Tarascon", des contes et des nouvelles "Les Lettes de mon Moulin" où l'on lit "La petite chèvre de Monsieur Seguin" qui a bercé mes interminables repas, histoire de me faire passer bouchée par bouchée les aliments difficiles à ingurgiter durant mon enfance.
En 1879, il découvre qu'il a une maladie grave qui touche sa moelle épinière, complication due à la syphilis. Il décède à l'age de 57 ans.
Emile Zola, écrivain français, clamera son éloge funèbre.

Alphonse Daudet

 

Frise

 

Oscar Wilde, écrivain irlandais, a une sépulture qui détonne. Une enceinte de verre protège sa tombe des baisers.
Il épouse Constance Lloyd avec qui a deux enfants. En 1886, il découvre son homosexualité. Grand ami de Gide dès son arrivée à Paris où il s'exile avec son compagnon Alfred Bruce Douglas. Il est transféré au Cimetière du Père Lachaise en 1909.
La tombe est appelée "Flying Demon angel" et représente un sphinx taillé dans un bloc de pierre blanche. La tombe fut offerte par Helen Carew, admiratrice. Elle fut l'oeuvre de Epstein.

Oscar WildeDivision 89

 

Frise

 

Amadeo Modigliani (1884 1920) est avant Edith Piaf en descendant l'allée. C'est un peintre italien qui s'orienta vers le cubisme et l'art nègre. Il demeura à Paris dès 1906.

Amedeo ModiglianiDivision 96

 

 

Frise

 

 

Jim Morrison a la part belle dans les visites depuis 1971, année de son décès. Mort à l'age de 27 ans, ses photos posés par ses fans témoignent de sa beauté.
Frise

 

IMG_4245

Frise

 

Dans les bâtisseurs, je vous amène découvrir la tombe de Ferdinand de Lesseps. Vous savez, celui qui a construit le canal de Suez.
Né le 19 novembre 1805 à Versailles, il décéda le 7 décembre 1894 à La Chênaie en Indre. Diplomate, entrepreneur, il créa également le canal de Panama.
Division 16
Frise

 

Puis, nous ferons une halte devant Edouard Lockroy, à qui ont doit la tour Eiffel.
Frise

 

Robert BAIN (1891 1904) est donc décédé à 13 ans. Il est le fils de Auguste bain, inventeur et fabricant de coutellerie, brevetées. Ce notable vit à Bois Colombes.

Robert Bain

Frise

 

Le croquis de cette tombe fut dessiné par Georges Michel, la porte est en bronze décorée de palmes signés Thiebaut frères fondeurs. De chaque coté de la porte, des cariatides également en bronze.
Ici, git la famille Ponsat.

Famille PonsatDivision 31

Frise

 

Auguste BLANQUI fut sculpté par Dalou. Ce gisant de taille réelle représente ce jeune théoricien, homme politique français qui décéda en 1881 à Paris. Il naquit en 1805 à Puget Théniers (Alpes Maritimes). Il fit des études de droit, puis de médecine mais s'orienta vers la politique qui le mena par son esprit révolutionnaire en prison. De barricade en barricade, il conspira contre la République en faveur des ouvriers. Il s'évade en 1865, amnistié en 1879. Il rédigea un journal intitulé "Ni Dieu ni maitre" qu'il commença en prison où il séjourna 36 années.

Auguste Blanqui

 

 

Frise

 

 

Léon Théry né en 1879 est pilote automobile français. Il remporte par deux fois la coupe automobile Gordon Bennett. Il travailla pour la firme Michelin. Il décède à 30 ans d'une phtisie, en 1909.

Léon Théry

Les inventeurs sont présents comme Christian Friedrich Samuel Hahnemann, médecin qui fut l'inventeur de l'homéopathie. Il est né le 10 avril 1755 à Meissen en Saxe, Allemagne et décéda en 1843 à Paris.
Division 19
Frise

 

Mr Zénobé Gramme (1826 1901) déposa un brevet qui contient la théorie des courants continus après avoir confectionné une machine magnéto électrique dite dynamo.
Théophile Zénobe Gramme est officier de la Légion d'Honneur. Il est d'origine belge, de Liège. Il est peu porté sur les études durant sa scolarité brève car il se dirige pour devenir menuisier. A trente ans, il vient en France et après avoir épousé Hortense Nysten, tombe sous le charme de cette nouvelle énergie qu'est l'électricité.
Sa statue est en bronze et est l'oeuvre du sculpteur Mathurin Moreau.

Zénobé GrammeDivision 94

Frise

 

Antoine Augustin Parmentier qui donna son nom au "hachis parmentier" était agronome, nutritionniste. Né à Montdidier, le 17 aoüt 1737, il décède à Paris, le 17 décembre 1813. Que de 17 dans sa vie ! Il est auteur du célèbre mémoire sur la pomme de terre.
Division 39
Frise

 

Au détour d'une allée, j'aperçoie la tombe de Géricault. C'est sa statue en bronze qui fait référence en dessous à l'un de ses tableaux les plus célèbres "Le Radeau de la Méduse".
Le buste de Théodore Géricault (1791 1824) fut façonné par le sculpteur Etex sur la base du masque mortuaire du peintre.

Théodore Géricault

Frise

 

Sur la grande allée, une tombe m'intrigue et je découvre Georges Rodenbach (1855 1898). L'oeuvre revient à Charlotte Besnard, épouse du peintre Albert Besnard. Elle est la fille de Gabriel Vital Dubray (1813 1892) qui fit les bas reliefs de la chapelle Salvage de Faverolles, division 48.
Sa fille Charlotte fut son élève.

Georges Rosenbach

Georges Rodenbach, poète symboliste belge vécut à Paris de 1887. Il était correspondant du journal de Bruxelles. Il se lie d'amitié avec Alphonse Daudet, Stéphane Mallarmé, Auguste Rodin et Marcel Proust qui lui voue une grande admiration.
Frise

 

L'épouse du Maréchal Lefebvre repose également au Cimetière du Père Lachaise. Connue sous le surnom "Madame Sans-Gêne", elle porte le nom de Catherine Hubscher, Duchesse de Dantzig, née à Goldbach-Altenbach Haut-Rhin, le 2 février 1753, morte en 1835.
Division 28
Frise

 

Les hommes d'état, les ambassadeurs poursuivent leur carrière par les brides de conversation lachées par les visiteurs.
Frise

 

Au début du cimetière se trouve la tombe de Félix Faure qui fut Président sous la IIIème République (élection de janvier 1895). Il fut le 7ème Président de la République.
.
Il vit le jour le 30 janvier 1841 et prit un nouveau départ le 16 février 1899, à l'age de 58 ans. Ses jambes sont recouvertes de drapeaux français et russe pour se remémorer qu'il a oeuvré pour l'alliance des deux nations. Deux couronnes mortuaires, en bronze également, sont à ses pieds. Il porte la croix de la Légion d'Honneur. Sur l'oreiller, un extrait de la Bible est inscrit. C'est l'Evangile de Jean, 11 25 qui est souvent cité lors des messes d'enterrement.
.

 

Expression"Ego sum resurrectio et vita ; qui credit in me, etiam si mortuus fuerit, vivet"
Je suis la résurrection et la vie ; qui croit en moi, fût-il mort, vivra
Tombe de Félix Faure

.
Sa femme repose dans le meme tombeau.
.
D'autres disent que le drap recouvre un corps allongé tel qu'il fut retrouvé à l'Elysée dans le "Salon bleu" qu'il partagé avec sa maitresse Margueritte Steinheil, née Marguerite Jeanne Japy. Margueritte, dite Meg est aussi au cimetière, mais elle ne git pas ici.
.
Meg, est une célèbre salonnière et demi mondaine française. Elle fait ses débuts dans le monde en 1886. Elle éblouie de raffinement, elle a étudié le violon et le piano. Elle monte à cheval. En 1889, elle épouse le peintre Adolphe Steinheil. Toute la bonne société se bouscule dans son salon de l'impasse Ronsin, comme Lesseps, Zola, Loti... Elle est de toutes les fetes.
.
Marguerite aurait posé pour le salon de 1893. L'oeuvre en marbre nommée "La muse de la source" la représente nue, elle est du sculpteur Jean Hugues. L'état acquiert la statue polychrome et la dépose palais du Sénat, le 4 janvier 1910.
.
Sa tombe fut un modèle de Saint Marceaux (1900).
.
Félix Faure était franc maçon.
 

Félix Faure

 

Frise

 

 

Henri Chapu (1833 1891)

Il fut élève des Beaux Arts. Il fit de nombreuses sculptures pour le cimetière dont ce monument aux soldats morts lors du siège de Paris en 1870.

IMG_4242

Frise
Cette statue représente une femme qui porte un casque.
Inconnue

IMG_4271

 

Frise

 

 

IMG_4284 IMG_4411

Frise

 

Devant le monument de Vivant Denon (1747 1825), je regarde les traits de ce parfait inconnu. Sa tombe est son personnage en costume qui est représenté assis, à la main une plume (aujourd'hui disparue) en mémoire du graveur et dessinateur qui avait vive allure par son esprit et sa culture. Il avait participé à l'expédition en Egypte et  son ouvrage "Voyage dans la Haute et Basse Egypte" est également un souvenir de son vivant. Il a créé le Musée du Louvre dont un des pavillons porte son nom.
Le sculpteur est Pierre Cartellier (1757 1831) est aussi enterré au cimetière au Père Lachaise.

Vivant Denon

Frise

 

Edmond About (1828 1885). Ecrivain, journaliste et critique d'art, mais aussi poète français. Il est l'auteur "L'homme a l'oreille cassée".
Il est représenté assis sur sa tombe. Sa statue est en bronze, de grandeur nature. Oeuvre de Gustave Crauk (1827 1905), prix Rome de sculpture en 1851.

Edmond About
Division 36

Frise

 

Cette jeune fille fut sculptée par Henri Emile Allouard (né à Paris en 1844 1929)
La statue est daté de 1899.

IMG_4401

 

Frise

 

Je suis impressionnée par cette porte de caveau conçue par Lagarde Gueret. La porte en cuivre est l'oeuvre d'Eugène Bénet (1863 1942).

Trois médaillons se trouvent à l'intérieur du caveau :
Toussaint Gueret 1848 1904
Jeanne Lagarde, née Gueret 1867
Marie Ghislaine de Laubespin 1917.

C'est la sépulture de Jeanne Lagarde née Guéret en 1867.

Elle fit don en 1936 de 5 500 ouvrages, fascicules de journaux et revues à la bibliothèque de l'Arsenal.

Jeanne Lagarde

 Division 93

Frise

 

Un médaillon sur une plaque funéraire de Leilah Mahi, j'aime me promener dans le souvenir.
Leilah Mahi, avec comme date 12 aout 1932, au columbarium. Une photo qui fascine, avec ces grands yeux sombres, peints à la Kees Van Dongen. Elle est née en septembre 1894 à Beyrouth.
Française, femme de lettres, elle publia en 1929 "En marge du bonheur" et son second livre "La pretresse sans Dieu" fut édité en 1931, un an avant sa mort.
Elle habitait 13, rue Shakespeare à Nice mais est décédée 59 rue Geoffroy Saint Hillaire à Paris.
De ses amours, il est retenu qu'ils furent nombreux mais sans grand intéret. De tempérament mélancolique, elle fume l'opium.
Le destin fauché d'une artiste, son identité qui s'efface.
PARIS Père-Lachaise Division 87 Leilah MahiPhoto de Wikipedia
Un livre met en scène l'auteur qui part à la découverte de Leilah Mahi pour lui donner une identité. "Leilah Mahi" de Didier Blonde.
Frise

 

Les animaux sont présents comme Lick.

IMG_7885Division 89

 

Frise

 


Les cendres de Maria Callas sont déposées au columbarium.
Division 47
.
Achille Zavatta  (1915 1993) y séjourne, la prochaine fois, je te rendrai visite. Tu as éclairé notre première télévision.
Division 87
.
Parmentier, j'irai cueillir les belles pommes de terre qui semblent pousser sur sa tombe.
.
Alain Bashung, inhumé le 20 mars 2009. Je ne sais pourquoi, mais ta voie m'a portée.
.
La facétie du destin qui fait jouxter le caveau des "Chambon" avec celui des "Bayonne", à voir également.
.
Je ne manquerai pas de venir vous voir toi Guillaume Appolinaire, Marcel Proust, Sarah Bernhardt, d'Allan Kardec (créateur du spiritisme),
.
Les arbres du Père Lachaise fascinent par leur beauté et leur puissance. J'aime la façon dont ils épousent le minéral.
.
.
Frise

 


Cimetière du Père Lachaise,

6, rue du Repos
75020 PARIS

Ouvert tous les jours de 9h à 17h30

 

Lien

Cimetière inter actif.

 

A lire

Les femmes célèbres sont elles des grands hommes comme les autres ? ouvrage de Christel Sniter, Créaphis éditions.

 

Bibliographie

Visite novembre 2012 et 2015

 

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

 

.......................

 

Vous aimerez peut-être :  

La Maison Carrée

Monument aux morts de Lodève

Roue___aube___Rue_des_Teinturiers___AVIGNON

Photo_206 St_Gilles_Abbatiale_04_Impasse_des_Pas_Perdus  
La Maison Carrée
-NIMES-
A l'ombre de la conscience de Paul Dardé... Rue des Teinturiers
ou le passé retrouvé -AVIGNON-
Lamanon ou le pompon du platane Mémoire de Saint-Gilles
(Gard)

 

 


 .

 ...................................

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution :  Vendredi 13 novembre 2015
Mise à jour  : Corrections du 28 avril 2016 (commentaire de Christiane Ranouille)

                 Répondre                        

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 18:32 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires sur Le Père-Lachaise, le monde d'ombres de Paris

    Je n'en reviens pas de la beauté de tes photos, elles sont EXCEPTIONNELLES ++++
    Je suis allée là bas il y a quelques années mais les cimetières me rendent triste et je n'ai donc pas eu l'inspiration.
    Encore bravo pour ce beau message.
    Bises.

    Posté par JO TOURTIT, 13 novembre 2015 à 18:59 | | Répondre
  • On fait toujours de très belles découvertes dans ce cimetière.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 16 novembre 2015 à 13:18 | | Répondre
  • C'est super d'avoir refait pour nous cette promenade au père Lachaise en photos; je me suis régalée car j'avais vraiment beaucoup aimé cet endroit. Il faudra que j'y retourne...

    Posté par christiana, 17 novembre 2015 à 19:30 | | Répondre
  • Mon com est parti par inadvertance . Je reprends donc : je suis allée visiter le cimetière il y a une paire d'années et n'ai pas osé dessiner. Ton post de ce jour change mon état d'esprit et j'espère , un jour, me rendre à nouveau là, crayon et carnet en main.

    Posté par chinou, 17 novembre 2015 à 20:14 | | Répondre
  • Merci pour ce partage, ce cimetière est magnifique! Bise et bonne journée toute douce!

    Posté par Maria-Lina, 17 novembre 2015 à 23:19 | | Répondre
  • ......tout un émerveillement que cette visite.....des personnalités connues...et d'autres décédées trop jeunes dans la fleur de l'âge.....`très intéressant ..historique...!

    merci

    bonne journée

    ly xxx

    Posté par lady, 18 novembre 2015 à 05:02 | | Répondre
  • Il n'y a que de la nostalgie, pas vraiment de tristesse et de l'art à découvrir même au delà de leur mort...merci pour ce reportage fascinant.

    Posté par louflo, 22 novembre 2015 à 22:03 | | Répondre
  • Un lieu d'émotion , une belle promenade , et beaucoup de nostalgie...
    Bisous du lundi et bonne semaine.
    Maman mule

    Posté par lameredelamule, 23 novembre 2015 à 14:09 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé cette balade au cimetière du Père La Chaise avec toi, mélancolique et très instrutif.
    bises

    Posté par Marielle, 24 novembre 2015 à 18:24 | | Répondre
  • passé dans votre blog tres interessant par hasard.comme dirait Valérie, merci pour ce moment

    Posté par masperdu, 22 octobre 2016 à 08:48 | | Répondre
  • Très belles photos d'un cimetière magnifique, promenade ombragée dans la partie ancienne où l'on retrouve le plan des jardins de la maison de campagne des Jésuites< ATTENTION: le père de la Chaise y vint souvent mais n'en a jamais été le propriétaire pas plus que son frère. Le confesseur de Louis XIV résidait à la maison des Jésuites près de St Paul( aujourd'hui lycée Charlemagne-<

    Posté par Ranouille, 28 avril 2017 à 14:03 | | Répondre
    • Merci Christiane pour ces précisions, j'ai apporté corrections.

      Posté par PASPERDUS, 29 avril 2017 à 14:25 | | Répondre
Nouveau commentaire