Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

20 septembre 2015

Sur les pas de Gide, aux Concluses de Lussan

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

Les Gorges de l'Aiguilllon, aussi appelées par les gens du pays "Les Concluses de Lussan" (J. Sallustien 1901, F. Mazauric 1904), sont des gorges dominées par de hautes falaises criblées de cavités. L'Aiguillon prend sa source dans la plaine de Vallérargues, à l'Est du Mont Bouquet. Le nom de "Concluses" provient des mots conques, cluses, cuves qui avec tinos désignent les marmites du lit de l'Aiguillon.  La roche calcaire est creusée par l'Aiguillon, affluent de la Cèze et le Merderis. L'aiguillon est un cours d'eau temporaire.

tinos vient de "Tinno" qui veut dire cuves, marmites de géant en patois languedocien.

André Gide

Ce site est classé comme un des plus pittoresques du Gard. Son histoire file comme l'eau qui l'a creusé au fil du temps, durant des siècles, voire des milliers d'année. Les baumes à flan de falaise témoignent de l'ancienne circulation des eaux en surface, aujourd'hui disparue. L'enfoncement du karst des gorges de Merderis et de l'Aiguillon est en relation avec les sources de Goudargues et de la Bastide. L'eau après les précipitations s'infiltre dans le sol à travers les calcaires marneux pour créer des voies souterraines. Lorsque l'eau s'achemine, elle dissout le calcaire et modèle le relief dit karstique. Il faut donc mentionner l'abondance des lapiès. Elles sont taillées dans le meme massif que les gorges de l'Ardèche.

 

Vue du Belvédère

 

Les pluies sont donc torrentielles, l'humus du sol érode et corrode la roche. Les cours d'eau ont des régimes très irréguliers (Cf. épisodes cévenols, souvent mentionnés par la météo), d'où ce modelé piqué de trous, de grottes & sources. Ce phénomène favorise l'aridité. La falaise est ponctuée de grottes où nichent les oiseaux. Au dessus, le plateau calcaire s'élève à 300 mètres. Le relief est karstique. Ce massif est constitué d'une végétation de garrigue basse dont le chene pubescent est l'essence dominante. Le genévrier, le buis, le thym sont dans la combe. La végétation est odorante. Elle bénéficie d'un climat méditerranéen avec des étés chauds et secs et des hivers doux.

Baumes sur la falaise

Sur la gauche, le lit rejoint la baume du Biou ou grotte du boeuf. Le canyon de Merderis (F. Mazauric, 1904)est moins spectaculaire et vraisemblablement, il doit son nom à la présence d'au stagnante et saumatre.

Un peu plus au Nord se trouve l'aven de Camelié. Les eaux drainées en surface s'engouffrent dans l'aven et rejoignent la source de la Marnade. L'aven a plusieurs salles, puits et galeries dites "Montagnes Russes", "Métro", "Rivière Fossile".

Marmitte de Géant

Ruisseau de l'Aiguillon

Sur la droite, en aval donc, vous passez une passerelle pour atteindre le portail qui est un resserrement des parois du canyon. Cet étranglement est du aux falaises de la rive droite et de la rive gauche qui se touchent presque jusqu'à former une ogive rustique. Elles s'élèvent à plus de 30 mètres.

Passerelle qui longe le

Le lit est creusé de marmites de géant, tandis que des baumes entaillent les falaises à différents niveaux.

Canyon de Lussan

Baumes à différents niveaux

Des gours offrent l'agrément en été de pouvoir se baigner.

6 km, de découverte à faire à pied. Il est fortement conseillé de ne pas s'y promener seul et de veiller que le climat s'y prete. C'est là où commence la pratique du canyoning au printemps et de l'aquarandonnée en été. Il est nécessaire de vérifier les arretés préfectoraux qui l'interdisent à certaines périodes, afin de préserver et sauvegarder le milieu aquatique.

Mes pieds hésitent à entreprendre le canyoning

A sec l'été, le lit du torrent permet de marcher. Au printemps, il est possible de faire du canyoning. A l'automne, il n'est pas rare que les précipitations empechent de s'y hasarder. D'octobre à mars, l'eau est présente. Certains passages sont équipés de main courante en cable ou en fil de fer. Au fur et à mesure de l'avance, on passe des "crans", sorte de cascades.

IMG_6535

Du parking, il faut compter 30 mn pour descendre les 1km 100 du sentier et atteindre le départ du circuit. Sachez que le parking n'est pas surveillé et donc très peu sur, les touristes subissent le désagrément des vols. Ne laissez RIEN dans vos véhicules.

IMG_6540

Cette zone n'est accessible qu'à pied. Un belvédère offre une vue superbe sur le défilé rocheux.

Du portail, vous pouvez continuer la promenade pour aller visiter le menhir surnommé "La pierre plantée" (dit également : Peyrefiche). C'est l'un des menhirs les plus grands de la région, il mesure 5,6 mètres de haut.  Il date de la période chalcolithique qui désigne la période où un outillage de pierre, principalement, a été assemblé avec le cuivre.  Il s'étudie au niveau des mesures d'énergie et se situe au milieu de "paliers" ou "portes énergétiques".  Si vous optez pour ce choix, le chemin est bien tracé, suivre les bandes jaunes.  Il faut compter 2 km de plus pour y arriver. Durant cette randonnée, vous pourrez aussi voir "La table du Turc".

Petite anecdote, durant la Révolution, Théophile Gide(grand-père d'André Gide) se réfugia dans une grotte pour échapper à la guillotine. En effet, il participa à la rédaction du cahier des doléances de Lussan, mais aussi celui du Gard. Réhabilité après la chute de Robespierre, il devient Président du Tribunal d'Uzès. Il se portera acquéreur après la Révolution du chateau "de Fan" à l'entrée du village près de la rivière. Le mot "Fan" vient de "Fanum" gallo romain (temple). Il fut construit sur les ruines d'un ancien temple. Il était consacré aux Nymphes, "Fanum". La petite rivière qui prend sa source au pied, s'appelle donc "Le Fan". Le chateau de Fan restera une résidence d'été de la famille jusqu'en 1920, date de son acquisition par la municipalité.

 

Itinéraire

Si vous souhaitez vous y rendre, c'est à mi chemin entre Alès et Bagnolssur Cèze.

A partir de Montpellier, prendre l'autoroute jusqu'à Nimes, puis empruntez la D 979 en direction d'Uzès. Après Uzès, prendre direction Lussan. A l'entrée de Lussan, prendre la D 406 et tourner à gauche immédiatement sur la D143 vers Verfeuil sur 4 km. Tourner à gauche sur la D643 et vous arrivez sur un premier parking que vous laissez pour accéder au deuxième où vous garez votre voiture.

Départ de Lussan (30 Gard)
Dénivelé : 150 m

A 7 km environ du village de Lussan
Carte Michelin : N° 80, pli 9.
Carte IGN 1/25000 N° 2940 Ouest

A faire dans les environs

Lussan, village de caractère où André Gide vécu durant son enfance. Ce village a prospéré grace à la filature.

Le menhir du chacolithique qui mesure plus de 5,60 mètres, lieu dit "Bois du Vallat de Nerderie".

Un peu plus loin, n'hésitez pas à vous arreter à Goudargues, la Venises provençale pour vous rafraichir tout au long des canaux.

Puis une halte s'impose aux cascades du Sautadet avant d'aller arpenter les rues de la Roque-sur-Cèze.

 

Références

 

 

Bibliographie

Canyoning du 19 septembre 2015

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications : Abonnez-vous à "newsletter" !

.......................

Vous aimerez peut-être :  

 

La Maison Carrée

Les Halles de Narbonne

Roue___aube___Rue_des_Teinturiers___AVIGNON

Photo_206 St_Gilles_Abbatiale_04_Impasse_des_Pas_Perdus  
La Maison Carrée
-NIMES-
Lecture de Narbonne,
-bleu, blanc, rouge-
Rue des Teinturiers
ou le passé retrouvé -AVIGNON-
Lamanon ou le pompon du platane Mémoire de Saint-Gilles
(Gard)

 

 

 ...................................

 

Traduction  : Français,  Allemand, AnglaisArabe, Hollandais 
Parution :  Dimanche 20 septembre 2015
Mise à jour  : 20 septembre 2015

                 Répondre                        

 

 << Précédente |AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 00:20 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires sur Sur les pas de Gide, aux Concluses de Lussan

    Cette balade est superbe. J'adorerais crapahuter dans ces gorges.

    Posté par Slow Down, 20 septembre 2015 à 21:02 | | Répondre
    • C'est une passion qui a débuté en Suisse. Les gorges sont majestueuses et le bruit de l'eau est digne d'un ogre dans certaines combes.
      Dès que j'en repère une, je marque son existence sur les nombreuses cartes qui attendent nos diverses ballades.

      Posté par PASPERDUS, 21 septembre 2015 à 22:12 | | Répondre
  • Une bien jolie région.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 21 septembre 2015 à 14:50 | | Répondre
    • Oui Alex, comme toutes les régions ! Le Languedoc Roussillon s'affirme par la rudesse de son climat qui contraste de l'été à l'hiver et les étrangers sont émerveillés par la garrigue, nos restanques et les multitudes senteurs que nos pieds de marcheur font ressortir.

      Posté par PASPERDUS, 24 septembre 2015 à 18:47 | | Répondre
  • Somptueux paysages que ces roches arrondies par les crues ! Une bien belle marche mais qui ne doit pas être facile même si on peut se baigner au passage ...
    Bises.

    Posté par JO TOURTIT, 22 septembre 2015 à 17:30 | | Répondre
    • Oui, la roche est façonnée par les différentes crues et c'est intéressant au niveau du canyoning quand la rivière coule. Pour les photos, en ce moment, c'était limite par manque d'eau et d'éclairage. C'est la deuxième fois dans le mois que j'essaye cette nouvelle pratique de l'aquarandonnée.

      Posté par PASPERDUS, 22 septembre 2015 à 23:19 | | Répondre
  • Ca a l'air vraiment superbe. Je ne connais pas du tout ; le Gard est pourtant proche de chez moi.... Merci.

    Posté par Bonheur du Jour, 24 septembre 2015 à 05:49 | | Répondre
  • quelle bonne idee ton petit mot chez moi !) du coup ,je viens voir en vitesse!!! )) j'ai crapahuté aussi pendant mes vacances comme toi...;et je met de coté cette adresse!!! ça a l'air superbe ces gorges!!! et dans mes possibilités de "marcheuse" débutante !)) pour la chute de la druise,dans le vercors il y a un denivellé de 100m environ pour une descente de 20 à 30 mn environ.....la chute fait 70m de haut !!! et on a remonté d'une traite )pas encore mis de photos dans le blog !!! encore bravo pour ton reportage si bien decris et renseigné! ton blog est une" mine d'or"..je devrais venir plus souvent )

    Posté par sirenemelusine, 24 septembre 2015 à 13:59 | | Répondre
  • Encore un bien bel endroit de France à découvrir! De superbes photos!

    Posté par christiana, 03 octobre 2015 à 12:01 | | Répondre
  • Une belle balade , j'ai le sabot qui me démange, comme une envie de partir en rando ....
    Bisous du dimanche soir et à bientôt.
    Maman mule

    Posté par lameredelamule, 11 octobre 2015 à 20:45 | | Répondre
Nouveau commentaire