Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

20 mai 2010

Mes premiers pas vers l'ostéopathie

Le frisson m'apparaît à l'idée de vous conter cette plénitude. La main sensible s'approche de l'asymétrie pour en corriger l'espace par un effleurement.

Il règne à cette étape l'ambiguïté du contact du praticien qui sensible se réfère à plusieurs signaux. La peau se raidit à l'approche, captée par les milliers de poils qui s'érigent pour se protéger et révèlent mon appréhension. L'espace temps prend des proportions incalculables tant le temps s'efface pour laisser place au silence de la manipulation.

Oh_

Rien n'échappe à cette main qui ponctue ses mouvements de la fragance de ces huiles essentielles. Mon nez se retrouve au centre de l'image qui s'en dispense. Je relève mon cou prête à recevoir ce fluide. C'est la première étape si décisive sur la manipulation qui s'opère pour retrouver le mécanisme de mes paramètres.

Ost_opathie

Une fois diagnostiquée, je me retrouve de la position assise à une forme allongée qui tend à retrouver sa détermination en s'affirmant dans l'espace. Vide et si prenant l'espace qu'il m'immobilise pour poursuivre l'effort de capter les énergies qui se développent lors de la chute de l'appréhension.

La confiance s'installe et je me vois défiler sous l'oeil qui se pose sur mon corps tendu. Il est le signe de mes faiblesses et toi, l'ostéopathe, tu signes par tes mains, tu soignes du bout des doigts mes maux. Ta caresse efface mes tensions musculaires, comprime cette faiblesse par l'interrogation de mon corps qui se libère de ses douleurs, de ses lésions et équilibre cet instrument tant endommagé par le manque d'entretien.

Il semble que tes mains sont comme les touches d'un piano dont l'accord se modère grâce à la feutrine qui aménage son son.

Tu signes l'acte qui m'enchaînait à la douleur. Mes idées s'échappent, mon corps s'abandonne et devient spectateur de l'effort mutuel, contagieux pour soigner ma blessure. L'état de veille à ce point n'existe plus. Je ne suis plus le patient dans l'attente et mon corps se délivre, se dénoue, s'oxygène.

"TeMpo"

Le parfum m'envoute et le bien-être s'en ressent. Je suis purgée de tous ces noeuds qui aphyxient mon mouvement. Mes traits se relâchent, s'apaisent et offrent le spectacle de la sérénité.

Merci pour votre savoir faire.

Lento - Andante - Allegretto

BOITE_CRANIENNEBOITE_CRANIENNE_2BOITE_CRANIENNE_3BOITE_CRANIENNE_4BOITE_CRANIENNE_5BOITE_CRANIENNE_6

Qu'est-ce l'ostéopathie ?

L'ostéopathie est une thérapeutique manuelle. L'équilibre du corps se fait entre la structure et la fonction dans sa globalité. L'ostéopathie sert à corriger des problèmes structurels, viscérals, musculaires, craniens ou des enveloppes. Le traitement considère globalement l'individu et pas seulement la maladie car notre corps possède par lui-même les moyens de surmonter la maladie par des modèles de défense  et des systèmes d'alerte. Le praticien évalue l'état des différents systèmes du corps. Le soin est donné uniquement à base des mains par des techniques de palpations avec les bouts des doigts. Cette remise en fonction permet de réguler l'homéostasie. Le corps compense les lésions primaires jusqu'à ce que la douleur soit ressentie lors de déréglement, d'où lésions secondaires.

Les manipulations sont de l'ordre de 4 :

. fonctionnelle qui relâche les tissus,
. structurelle qui s'oppose à la lésion pour libérer par un craquement une vertèbre déplacée par exemple,
. viscérales pour soigner les troubles d'intestins, foie, rate...
. crânienne pour rétablir la motité des os du crâne. La manipulation consiste à pratiquer une pulsation circulatoire du
  liquide céphalo-rachidien qui baigne notre cerveau et la moelle épinière.

Elle est une médecine holistique, c'est-à-dire qu'elle considère le patient dans sa globalité.

Fondateur

Cette pratique fut créée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still (1828-1917) qui s'inite à cette pratique en soignant les indiens "Schawnees". Il acquiert une science du corps humain pendant la guerre de Sécession, en disséquant les cadavres. Puis, il intègre le corps médical de l'armée en tant que chirurgien. 1865, fut une plaque tournante dans sa vie avec la disparition de quatres membres de sa famille dont trois de ses enfants. Ce malheur l'entraîne dans une réflexion sur l'impuissance de la médecine face à la maladie et il entrevoit une autre manière de soigner. 1875, ces essais apportent satisfaction dans la gurérison de certains patients non médicamentés. Il se retrouve dans l'opposition des institutions médicalisées qui l'amène à s'installer à Kirksville dans le Missouri pour pratiquer en itinérant cette nouvelle médecine. Son succès grandissant, il monte un collège d'ostéopathie en 1892 à Kirksville et arrive à la reconnaissance de l'état "Le Vermont" en 1896. Il s'éteint à l'âge de 89 ans, le 12 décembre 1917.

Andrew_Taylor_Still

Andrew Taylor Still

Devenir

  • 1890, William Garner SUTHERLAND (1873-1954), disciple de Still aboutit lors de ses travaux de recherche à expérimenter sur la boîte crânienne. Cette étude lui permet d'étayer sa visionsur les emboîtements réciproques entre chaque os. Théorie sur la mobilité et la malléabilité du crâne qui sont liés aux troubles liés à sa restriction.


  • Il publie "The cranial bowl" (la boule cranienne) que vous pouvez téléchargez sur le Journal of the Américan Osteopathic Association - AJAO  qui fait état de ses recherches.

  • 1892, John-Martin LITTLEJOHN après des études universitaires en théologie, lettres et médecine, émigre aux U.S.A. et fait la connaissance de Still pour des problèmes de santé chroniques. Ce concept l'enchante et le pousse à s'inscrire au collège de Kirksville pour approfondir ses connaissances, tout en donnant des cours de physiologie.

    Leurs opinions divergent et il rentre en Europe en 1913 dans l'intention de créer une nouvelle école en Angleterre. La Première Guerre Mondiale éclate et retarde sa décision qui n'aboutit qu'en 1917 avec la création de "British School of Osteopathy" (BSO). Son approche développe le concept de Still tout en intégrant la médecine scientifique qui élève la relation de l'organisme dans son milieu pour aboutir à cet art thérapeuthique qui associe également le bien-être.

  • D'autres praticiens rejoignent ces travaux comme Harold MAGOUN, Viola FRYMANN, John UPLUEDGER...

Origine

Le mot "Ostéopathie" est formée de deux racines grecques : ostéon qui veut dire os (ostéo) et pathos qui signifie souffrance (pathie).

Aujourd'hui

La reconnaissance du droit d'exercer est certifié par l'obtention du titre de D.O. (Docteur en Ostéopathie). Cette médecine non conventionnelle sert à soulager et ne peut en aucun cas remplacer la médecine conventionnelle pour certaines pathologies. Elle se pratique sans médicament et sans ordonnance. Elle est reconnue par certaines mutuelles comme la MGEN qui applique un barême de remboursement.

"Droit des malades" du 4 mars 2002 - article qui légalise le titre d'ostéopathie et fixe les conditions.

Législation en France : décret N° 2007-435 du 25 mars 2007 (relatif aux actes et conditions d'exercice de l'ostéopathie).

Lexique

Etiopathie est la recherche de l'origine de la maladie :  analyse des causes de la pathologie.

Amphothérapie est une médecine vertébrale.

Médecin utilise des médicaments

Acupuncteur utilise des aiguilles.

ExpressionOstéopathie

« La main dont les doigts sentent, pensent et voient  »

juliecrokiss

Clic sur la photo pour accéder au site de Julie Crokis            

Dessin à l'encre, couleur brou de noix, sur papier spécial techniques humides

Eric PERRAUX,
Ostéopathe
335, rue du Triolet
Appt 9 - Bât. A
34090
Montpellier (Hérault)

04 67 52 87 23
06 87 46 11 77

Messagerie : ericodo@wanadoo.fr

Enseignant au sein de la formation continue d'Ostéopathe du Sport
Président de l'Association "Les dispensaires de l'ostéopathie"

Membre de l'Association Ostéopathique de l'Hérault
Membre de l'Association des Professionnels des soins ostéopathiques
agréé par le Conseil d'Administration
Contact : disos@orange.fr
Tél. :  06 87 46 11 77

"Les dispensaires de l'ostéopathie"
Association Loi 1901
n° W343006985
Siège social
Résidence Domitienne
335, rue du Triolet
Appt 9 - Bât. A
34090 MONTPELLIER

Eric_PERRAUXIl est le co-auteur de "Ostéopathie et Sport" - Corps, mouvement et santé
Jean-Marie Bastide et Eric Perraux
Parution : 2007
Edition : Sully

Né le, 11 juin 1958

Quatrième de couverture

Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui sont concernés par la santé et le sport : ostéopathes, médecins du sport et tous les professionnels de la santé ainsi qu'aux entraîneurs, préparateurs physiques, et bien sûr aux sportifs eux-mêmes.

L'ostéopathie oeuvre sur le corps et le rend libre de ses mouvements pour jouir de la santé. Un corps libre a la capacité de se mouvoir, de mobiliser ses articulations avec aisance, de contracter ses muscles avec justesse, de propager l'influx nerveux et de permettre l'échange entre tous les fluides. Ainsi, l'ostéopathie agit tant pour favoriser la récupération d'une pathologie, pour prévenir les blessures, que pour améliorer les performances.

C'est pourquoi les professionnels du sport y ont très largement recours tandis que les adeptes du sport-loisir comptent sur les ostéopathes quand survient un problème lié à leur pratique.

Les auteurs, Jean-Marie Bastide et Éric Perraux sont tous deux ostéopathes expérimentés investis dans l'ostéopathie du sport en tant que thérapeutes et formateurs. Ils ont conçu un manuel qui favorisera la compréhension mutuelle entre sportif et praticien ostéopathe, et servira de référence pour l'approche thérapeutique.

La première partie définit le mode d'exercice de l'ostéopathe sous ses différents aspects et analyse les particularités du sportif. La deuxième partie est consacrée à la description des équilibres au sein des différents systèmes du corps humain, puis à la présentation des processus pathologiques et des blessures. À partir de cas cliniques, la troisième partie développe le savoir-faire de l'ostéopathe lors de l'examen et du traitement du patient.

Éphémère footballeur professionnel, Éric Perraud bascule vite vers le soin. Masseur-Kinésithérapeute du sport, sa curiosité le conduit à Shanghai où il obtient le certificat d'acupuncture traditionnelle chinoise.

Privilégiant l'approche manuelle, il entreprend une formation d'ostéopathie, obtient le diplôme (DO) en 1999 et en fait son unique métier.

Praticiel libéral, aujourd'hui chargé de cours au sein de la formation Ostéopathe du Sport, il occupe également la fonction d'ostéopathe au sein de la commission médicale du club professionnel Montpelllier Hérault Sport Club.

Bibliographie

Consultation mai 2010
Dessins anatomie boîte cranienne du site Joe
Lecture associée : Site

.......................
Actualités

Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais,
Arabe,   
Parution de l'article,  20 mai 2010
Mise à jour  : 20 mai 2010

                   Répondre

            

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Posté par PASPERDUS à 00:03 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Mes premiers pas vers l'ostéopathie

    L' ostéopathie a résolu bien des maux chez moi ,que la médecine n' arrivait pas à guérir...
    Les ostéo sont des magiciens à consulter au moins une fois l' an...
    Amitié à toi

    Posté par Mathilde, 20 mai 2010 à 21:01 | | Répondre
  • relâchement des tissus
    leur conserver souplesse et douceur
    les rides effacées
    jeunesse retrouvée

    Posté par jeandler, 21 mai 2010 à 09:04 | | Répondre
  • Bel abandon et merci. Bises

    Posté par Gondolfo, 21 mai 2010 à 09:43 | | Répondre
  • quel beau texte...entre abandon, sensualité et concentration...Merci

    Posté par mab, 21 mai 2010 à 18:06 | | Répondre
  • Merci, c'est super.Bonne continuation!

    Posté par christina, 21 mai 2010 à 21:31 | | Répondre
  • Belle description ressentie de cette scéance. Une osthéopathe a su guerir mes migraines, il y a 30 ans mais ça n'a pas marché pour mon fils, dommage.

    Posté par maevina, 22 mai 2010 à 08:12 | | Répondre
  • oups j' ai oublié de dire que j'aime ce dessin au brou de noix!!! magnifiques ces mains!

    Posté par maevina, 22 mai 2010 à 08:13 | | Répondre
  • merci pour cet article qui pourra me servir..; PB de dos...
    B.

    Posté par passantepensante, 22 mai 2010 à 10:45 | | Répondre
  • Je pense qu'un passage par les soins de l'ostéo

    m'aurait fait du bien! J'étais la semaine dernière de passage à Montpellier et à Nîmes pour une expo photo.
    Pour ce qui concerne ta venue au Maroc en septembre:
    Je risque d'être en France (j'y vais pour installer ma fille cadette intéressée par une prépa véto.). Donne-moi, dès que possible, des précisions sur les dates de ton arrivée. Pour les treks au Maroc, visualise les albums et les billets qui se trouvent sur mon autre blog :
    http://photoeil.canalblog.com
    A très bientôt et bonne fin de semaine lumineuse!

    Posté par too banal, 22 mai 2010 à 11:09 | | Répondre
  • Bonjour, merci du passage sur mon blog. La photo de la porte a été prise à Callian ou à Montauroux (83). J'ai été aux deux endroits ce jour là, et j'ai un doute sur l'emplacement précis de cette porte.
    L'ostéopathie m'a soulagé dans bien des cas. Je n'hésite plus à consulter quand j'en ai besoin.
    Je manque un peu de temps mais je repasserais plus longuement voir votre blog.
    A bientôt.
    Nathalie.

    Posté par LeNasticot, 22 mai 2010 à 16:38 | | Répondre
  • J'en aurais bien besoin en ce moment... Une manière non violente de soulager les tensions et les douleurs!
    Bon dimanche à toi

    Posté par karine, 22 mai 2010 à 22:48 | | Répondre
  • Je n'ai jamais osé essayer ça, jamais osé m'abandonner avec confiance...

    Posté par christiana, 23 mai 2010 à 02:03 | | Répondre
  • l'ostéo...

    rend bien des services à certaines personnes...j'espère gardes de bons os très longtemps..!!!

    une belle information...

    ly xxx

    Posté par lady, 23 mai 2010 à 04:09 | | Répondre
  • Plutôt sceptique à priori, ton récit m'a convaincue et j'en aurais bien besoin pour soigner cette arthrose cervicale qui me gâche la vie depuis trois mois... Encore faut-il, dans la jungle parisienne, trouver le bon praticien ..!
    Bonne journée à toi!

    Posté par Monik, 24 mai 2010 à 10:05 | | Répondre
  • Tu fais bien de préciser qu'il y a désormais un diplôme d'état reconnaissant cette branche de la para médecine, ce qui induit une formation et un contrôle de connaissance. Ceci évite certainement la prolifération de pseudo ostéopathes comme il y en a eu ces dernières années, avec un effet dévastateur sur les patients et sur la crédibilité de la profession. Les bons ostéopathes sont une bénédiction pour leur clients et tu en expliques fort bien les raisons.

    Posté par Paloma, 24 mai 2010 à 18:46 | | Répondre
  • beaujour toi

    et ben moi j'dis que depuis que je connais, et que j'ai gouté au savoir faire, je ne jure que par NOTRE et je dis bien notre ostéopathe !
    tiens, mon bichon y était encore ce jour

    bisous et douce soirée

    Posté par rsylvie, 25 mai 2010 à 17:26 | | Répondre
  • Il y a

    des jours j'en aurais bien besoin
    la vieillerie n'arrange rien
    bises

    Posté par mamita, 27 mai 2010 à 13:49 | | Répondre
  • C'est une chose que je n'ai jamais expérimenté mais cela m'intéresserait beaucoup de passer par les mains d'un ostéopathe ++++ Un article fort intéressant !
    Bisous et doux we.

    Posté par JO TOURTIT, 28 mai 2010 à 13:00 | | Répondre
  • L' ostéopathie a résolu bien des problèmes chez moi,mais il faut vraiment savoir chez qui aller.....
    Bisous du soir et bon week-end
    Maman Mule

    Posté par mère de la mule, 28 mai 2010 à 22:24 | | Répondre
Nouveau commentaire