Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

28 juin 2009

Taureaux, les pieds dans l'eau à la Tour Carbonnière

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Drôles de bestiaux, dans un espace marécageux de roselières, situé entre les deux bras du Rhône du côté d'Aigues-Mortes, ils barrent le passage au même titre que la Tour Carbonnière.

    Taureaux de la Tour Carbonnière à Aigues-Mortes

    Tour_Carbonni_re__Aigues_MortesPlus fort que le moustique... Le Taureau - Petite bête qui pique, grosse bête qui vous écrase !

    Taureaux Tour Carbonnière   Aigues-Mortes

    Dans le temps, cette tour de guets était le passage obligé pour accéder à Aigues-Mortes en revenant de Saint-Laurent-d'Aigouze. Elle fut construite par le roi Louis IX (Saint-Louis) au XIIIe siècle, vers 1272, dans la même période que la Tour de Constance d'Aigues-Mortes pour surveiller le Delta du haut de ses 16 mètres et pour se protéger des envahisseurs. Elle était sur l'unique voie terrestre qui reliait Aigues-Mortes à Nîmes. Les moines Psalmody en devinrent les propriétaires et s'octroyèrent un droit de passage, de 1409 jusqu'en 1585, car elle est judicieusement posée sur le pont qui enjambe la Vistre, ancien chenal du Rhône d'Albaron. Elle est la clé de la ville d'où son surnom de "Clé du Royaume".

    Elle est classée monument historique (loi de 1930 sur la protection du patrimoine naturel). Les pierres proviennent de la même carrière que celles d'Aigues-Mortes et sont taillées en bossage. Solitaire au milieu des marais, elle est de forme carré sur une chaussée qui repose sur un pont. Le passage auparavant se faisait à l'intérieur par deux portes défendues par des herses et un machicoulis. Devenues trop étroites, la route contourna dès 1872, la tour par deux bras. Une salle au premier étage était le logis de la garnison. Ces aménagements sont encore visible aujourd'hui. Malheureusement l'accès est verrouillé depuis 2009 pour raison de rénovation. Nul ne sait quand l'ouverture sera reprise tant le temps semble suspendu à...  pour admirer cette vaste mosaïque.

    Elle fut restaurée en 1858 après avoir abandonnée l'idée de la détruire. Voici comment "la clé du royaume" de cette contrée passe de siècle en siècle, le temps.

    L'environnement est magnifique, un couple de cygnes à loger domicile, les hérons "garde-boeuf" se pavanent autour des taureaux.

    Ne vous hasardez pas à quitter le chemin, le taureau à l'oeil sur vous !

    La vue nous amène jusqu'à la "Petite Camargue" où nous nous dirigeons pour aller aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Nous y allons en procession prendre un bain du côté de Beauduc.

    Flamants roses aux-Saintes-Maries-de-la-mer

    Flamants roses

    Saint-Gilles n'est pas loin, je vous invite à voir son église avec son escalier à vis qui est une halte de fraîcheur avant d'affronter la chaleur de l'extérieur.

    Nous faisons une halte dans les vignobles des "Costières de Nîmes" au hameau de Montcalm qui abrite les ruines du château "Noilly-Prat" dans le domaine de Prat-Noilly, lieu de mémoire de la saga familale "Madame Anne-Rosine Noilly" (1825-1902), épouse de Claudius Prat, riche famille bourgeoise de Marseille à la tête de la firme NOILLY-PRAT,  entreprise qui confectionnait le Vermouth, apéritif. Dans ce lieu, subsiste les caves, le château d'eau, les ruines du château et l'église.  Elle soutenait les ordres dominicains et l'on peut envoir encore dans ce hameau, une église au fond des vignes.

    Puis passage à Sylvéréal et nous longeons le canal qui nous amène au village de Gallician, bastion des courses camarguaises où les baisses (cours d'eau) nous font découvrir des mas. S-Laurent-d'Aiguouze fut une étape au retour.

    Gallician Tag des Arènes du village

    Gallician & son arène

    Lieu

    Aigues-Mortes
    Département Bouche-du-Rhône

    35 minutes de Nîmes - 30 mn de Montpellier

    Accès

    Prendre la route d'Aigues-Mortes en quittant Montpellier. En direction des Saintes-Maries, sur la gauche direction Arles.

    A la découverte de la région,

    Beauduc, le Paradis existait / Du sable plein les poches aux Saintes-Maries-de-la-Mer / Baron ou Marquis... Baroncelli ? ami des Fils du vent / Voici les Saintes... Procession Croix de Jérusalem aux Saintes-Marie-de-la-Mer / Corrida & bodéga "Féria du riz ou l'on rit" / Arles s'expose en Féria / Féria du riz / Vive St Eloi ! les charrettes et la farandole

    Bibliographie

    Promenade autour de la Camargue, samedi 28 juin 2009
    Photographies prises avec Canon Digital IXUS 400 (Zoom 3)

    Noilly Prat à Marseille de Eliane Richard
    Le hameau de Montcalm, un petit paradis à découvrir

    .......................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
    Parution : 28 juin 2009
    Mise à jour  : 28 juin 2009

             

             

    Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Posté par PASPERDUS à 12:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]