Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

09 juin 2009

Hôtel Clémenceau à Bordeaux ~ Maréchal si tu voyais ! c'est une épave ~

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Maréchal si tu voyais ! sur l'hôtel "Clémenceau" de Bordeaux flotte un air de nostalgie car c'est la copie conforme du porte-avions "Clémenceau". C'est une épave !

    Georges, si tu revenais séjourner parmi nous, avant de choisir l'hôtel Clémenceau à Bordeaux, lis les critiques ! Je me ligue à celles existantes pour te les raconter.

    Georges CLEMENCEAU

                                                                                                                        Georges CLEMENCEAU

    _

    Edit du jour. J'aurai simplement du le faire pour préparer un séjour professionnel, car certaines critiques trouvées sur le Net méritent d'être partager pour éviter de nous laisser influencer par sa situation géographique en plein centre. C'est le pire des 2 étoiles malgré tout les voyages faits auparavant, il est très cher de son état, 90€ euros pour une chambre familiale (la seule quadruple) (prix maximum de l'hôtel !).  Il ne mérite même pas d'être encarté dans le guide du routard pour les voyageurs au budget serré qui veulent une douche chaude le soir !

    Hôtel Clémenceau BORDEAUX chambre 401 Accès
    Rien ne résiste au charme de ces petits coins intimes !    (photo contractuelle)

    En effet, chère clientèle potentielle, si vous continuez à parcourir cette page, vous serez étonnée que cet hôtel puisse briller de deux étoiles ! J'exprime ma colère tel Clémenceau qui évoque ses opinions.

    _

    Cl_menceau___Monet
    Monet revient faire le décor !

    A regarder l'emplacement de l'hôtel sur le plan, nous pourrions être étonnés qu'il soit classé 2 étoiles vu sa situation car l'hôtel est aménagé dans une maison du XVIIIe siècle à l'angle de l'axe principal qui mène au théâtre et du cours Clémenceau. Voie bordée de superbes maisons aux façades rytmées de jolis mascarons dans le quartier des "Grands Hommes" plus communément appelé par les bordelais "Triangle d'or" car ce sont six rues dédiées à Buffon, Diderot, Rousseau, Voltaire, Montaigne et Montesquieu (Il n'y a pas Clémenceau !). Si l'on suit le cours de l'Intendance, désormais piéton, on se retrouve sur la place de la Comédie, chef d'oeuvre de Victor Louis avec son Grand Théâtre aux colonnes corinthiennes... datant de l'Epoque des Lumières.

    Bordeaux_vu_de_la_chambre_401_sous_les_toits__HOTEL_CLEMENCEAU

    Et pourtant, bleuffé depuis le début par cette magnifique façade, dont seulement l'accès appartient à l'hôtel. Cette maison bourgeoise classique à 3 niveaux, dont le bel étage à de grandes fenêtres bien dessinées et surmontées d'une corniche qui laisse entrevoir les mansardes fut créée par l'intendant Louis-Urbain Aubert, marquis de Tourny en 1746. L'ensemble du bâtiment fait partie d'un complexe de commerces tout autres et si vous regardez son site sur internet, il est dit : [...] et possède tout le confort moderne... L'hôtel est en pleine rénovation mais reste ouvert. Tout sera terminé pour la fin 2007 [...].

    H_tel_Cl_menceau___BORDEAUX__chambre_401__Hall_4_me__tage

    Une fois le hall d'entrée passé et qui donne le change, tout devient exigu et glauque, en commençant par l'ascenceur qui offre la possibilité de monter à 4 personnes mais qui exige d'en laisser 1 sur le palier car c'est impossible.

    H_tel_Cl_menceau__BORDEAU__chambre_401__Acc_s_porte_de_secours

    _

    Même constat se fera sur la chambre n° 401. L'histoire de l'ascenceur est minime par rapport à l'arrivée dans les parties communes. Le hall de couleur jaune passé est sordide  avec ses pans de mur défréchis qui se décomposent et offrent le tableau de plusieurs niveaux d'ancienneté qui font penser aux immeubles détruits dont seul un pan de mur subsiste avec les carreaux de la cuisine... Mon regard s'arrête dès la sortie de l'ascenceur sur la moquette noircie où règne une odeur d'humidité. Elle est criblée de tâches dont les marques du temps ne semblent pas gêner les propriétaires.

    H_tel_Cl_menceau__BORDEAUX__chambre_401_Porte_serviette

    >> Comme vous pouvez le constater, le mobilier est vétuste et dégradé, sauf la literie.

    Mais jusqu'où peux-t'on supporter cette vétusté démontrée car les accrocs de la moquette posait sur les marches augmentent le risque de chute et laissent apparaître le béton ?

    H_tel_Cl_menceau__BORDEAUX__chambre_401__ancienne_canalisation

    Rien à redire, c'est parfait !

    _

    Je continue la visite. Quelques pas plus loin, les canalisations en cuivre des radiateurs absents etmises à nu se détachent du mur et offrent le risque de s'abîmer.

    Quant à la chambre, celle du quatrième étage "sous les toits", elle est recommandée seulement pour la vue panoramique sur Bordeaux ! Dès lors, je l'appellerai "chambre avec vue". Il va s'en dire que lorsqu'on s'aperçoit d'une entrée aussi fracassante, on peut s'attendre au pire. Il y a pire que pire. Le premier geste est de soulever les draps pour regarder leur état. Cela semble correct mais après mettre assise sur le lit, je fus piquer par des punaises et les marques m'ont accompagnées durant tout le séjour. Je comprends maintenant l'odeur de produits désinfectant qui nous accompagne du hall jusqu'à la chambre lorsque nous arrivons juste après le ménage.

    H_tel_Cl_menceau_BORDEAUX__chambre_401_Hauteur_des_plafonds

    Il n'y a pas de traversin et les coussins sont juste pour se caler pour une nuit douillette.

    La salle de bains est basique et ne laisse pas la possibilité de poser ses affaires car le porte-manteau est arraché et aucune étagère n'offre cette possibilité. Le support de la pomme de douche fait défaut.

    Une seule prise sert en même temps pour la télévision et vos besoins personnels (chargeur téléphone, appareils photos, micro... )

    L'hôtel donne sur la rue principale et dès 5 heures du matin vous êtes réveillé par les camions de livraison, les ramassages des poubelles et les travaux en cours... et, bien entendu, il y a un ET, le rideau accolé à la lucarne était détaché de son système ce qui rendait inconfortable de dormir jusqu'au levé total du jour car il n'y a pas de volets sous les toits !

    H_tel_Cl_menceau_BORDEAUX___chambre_401_Rideau_de_fen_tre

    Lumière tamisée au réveil !

    Si vous avez suivi, c'est une chambre de bonne dont la hauteur sous plafond s'apparente à 2 mètres.

    A la réception, il est dit depuis 2007 que c'est la dernière chambre qui reste à restaurer. Nous demandons à voir une autre chambre, mais il n'est pas possible de répondre à notre demande car toutes sont occupées. Le personnel est désobligeant surtout la réceptionniste "superviseur" dans son estime.

    Malgré mes griefs, la seule formulation qu'elle est pu faire, c'est de nous convier d'aller d'aller voir ailleurs...

    Je continue la visite de la chambre. Aucune commode ou meuble permet de ranger ses affaires, seuls quatre cintres offrent un peu de commodité ; pour une chambre de quatre, c'est un peu juste, un cintre, vous pensez  bien ?

    Sur Internet, il est affiché que chaque chambre comprend un minibar. C'est faux, pour la n° 401.

    Pour les mesures sécurité, la chambre laisse à désirer sur les garanties sécurité, car un enfant qui monte sur l'équipement de la climatisation et se penche sur la lucarne s'apercevra très vite du danger. C'est l'horreur à y penser de tomber du 4ème étage ! (Cf. norme sécurité)

    H_tel_Cl_menceau__BORDEAUX___chambre_401__Douille_ouverte_manque_lumi_re

    Eclairage qui fait défaut !

    _

    Pour le petit déjeuner, il semble qu'auparavant vu les dires sur Internet, il se prenait dans l'hôtel mais le jour de notre arrivée nous avons fait le choix de prendre le petit déjeuné à l'hôtel et nous fûmes dirigés à la brasserie "Le Grand Café", à côté. (sic, Le petit Futé Gironde 2002)

    _

    Reste le coût de la chambre. Une petite anecdote qui vient se rajouter à la frustration du lieu. Nous avions réservé pour 4 au départ, depuis un mois 1/2. Mais suite à un désistement, la veille, nous informons la Direction que nous ne serons que 3. L'accueil téléphonique de "Nora" fut très sympathique et nous informa que la Direction prenait en compte ce changement et nous ferait payer dans sa totalité la première nuit, puis les jours suivants seraient facturés pour 3 personnes. Or, lorsqu'on nous nous acquitâmes de la facture, le montant était pour 4 ! Un simple calcul et nous demandions des explications car sur le cahier interne notre appel était bien spécifié, ainsi que la prise en compte que nous serions plus que trois pour la facturation. Mais ce jour là, la personne de garde, au titre que ce n'était pas elle qui avait fait cette proposition, ne voulut pas appliquer le prix. Nous dûmes insister auprès de du responsable pour arriver à récupérer la différence.

    _

    Voilà mon témoignage qui malgré la critique médiatisée permettra j'espère à améliorer son positionnement et promouvoir cet établissement au rang de rebus. Nous avons fait une observation à,

    l'Office du Tourisme
    12 cours du XXX juillet
    33080 Bordeaux cedex)

    otb@bordeaux-tourisme.com

    qui nous a fait remplir une fiche de remarques (à suivre).

    La seule remarque positive est qu'il est équipé d'un système wi-fi.

    Mis à part cela, Bordeaux est une ville où l'architecture offre aux amoureux des villes un large éventail de visites. Elle est inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO pour son patrimoine riche en édifices classés aux Monuments Historiques.

    Bientôt sur ce blog, la découverte des "Fantaisies de Bordeaux",

    Méséricorde de l'Eglise Saint-Seurin

    Les Méséricordes
    du choeur de l'église
    Saint-Seurin

                                        

    > 

    Statue_de_la_Libert__00

    L'histoire de la réplique de la
    Statue de la Liberté

    B_Fontaine_00

    Les Fontaines

    Monument aux Girondins de la place des Quinconques

                                                              

    > 

    0_Heurtoir_de_porte_01

    Heurtoir de porte

    Si le vin règne sur Bordeaux...

    Aux portes de Bordeaux l'itinéraire des heurtoirs de porte

    _

    Adresse

    4, cours Georges Clémenceau   
    33000 Bordeaux
    (Aquitaine)

    05 56 52 98 98
    http://www.hotel-bordeaux.com
    clemenceau@hotel-bordeaux.com

    Chambre n° 401 une nuit : 95€ euros affiché

    Acc_s_H_tel_Cl_menceau
                                                                                                                            Clic sur photo pour lien site

    Bibliographie

    Cinq jours à Bordeaux, mai 2009

    Les photos ne sont pas retouchées, vous aurez le loisir de le constater...

    _

    Je vous invite à déposer vos commentaires si par hasard vous fûtes de passage dans ce lieu. Merci.

    .......................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
    Parution : 9 juin 2009
    Mise à jour  : 9 juin 2009

             

             Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Posté par PASPERDUS à 20:31 - Commentaires [6] - Permalien [#]

    Commentaires sur Hôtel Clémenceau à Bordeaux ~ Maréchal si tu voyais ! c'est une épave ~

      Voilà une page qui ne donne pas envie de nous arrêter au Clémenceau ! Dis, il faut le signaler au service de l'hygiène de Bordeaux s'il y a des punaises !

      Posté par Gi, 10 juin 2009 à 14:31 | | Répondre
    • Je me sauve au galop, ce n'est pas une belle étable!!!!
      Bisous du soir,à bientôt
      Maman Mule

      Posté par mère de la mule, 11 juin 2009 à 20:29 | | Répondre
    • pas très reluisant, en effet!!! Une adresse à éviter c'est sûr...

      Posté par karine, 13 juin 2009 à 16:34 | | Répondre
    • Merci de nous informer de l'état pitoyable de ce si beau bâtiment ... ça fait mal au coeur de voir ça !

      Posté par Christelle, 15 juin 2009 à 20:25 | | Répondre
    • faut pas exagerer

      je me souviens y avoir passer une nuit en 2008, la chambre fut certes austère mais l'acceuil sympa, le petite déj' offert, le prix très raisonnable (40 euros) et puis vous concernant, franchement, bénéficier d'une chambre pour quatre personnes pour 90 euros ce qui fait moins de 25 euros par personne pour avoir à dispo : lit, télé écran plat,wifi, douche, wc, et tous cela en plein centre ville, ce n'est tout de même pas mal et puis perso quand un hotel ne me plait pas, je n'y reste pas deux nuits sauf à me dire qu'au fond le postif l'emporte sur le négatif. enfin j'dis ca j'dis rien...

      Posté par bob morane, 25 octobre 2009 à 18:02 | | Répondre
    • Réponse à Bob Morane

      Bonjour,

      Je ne pense pas avoir usé de pessimisme en catégorisant cet hôtel d'épave. Le
      choix fut fait sur le nombre d'étoiles.

      Il me semble que les étoiles sont attribuées en fonction de certains critères qui étaient absents lors de la location.

      Mais le classement repose sur un objectif de surface, équipement sanitaire, accessibilité, services annexes qui sont précisés sur un arrêté ministériel (14 février 1986) et de son entretien. Et c'est pour cette raison que j'ai demandé à l'Office du Tourisme de Bordeaux s'il ne relevait pas d'une inspection.

      Les photos démontrent son état.

      Quant au choix d'y rester, Bordeaux est une ville de congrès et c'est lors d'un congrès que nous l'avions réservé. Il est difficile alors de changer de stratégie.

      @+

      Posté par Pas à Pas, 26 octobre 2009 à 10:41 | | Répondre
    Nouveau commentaire