Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

01 juin 2009

Hura Crepitans ~Le sablier qui prend son temps~

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    En arpentant les rues de Bordeaux, j'ai vu dans un magasin cet énorme arbre ! J'étais curieuse de le connaître. Mon intention n'était pas d'accomplir un voyage scientifique ; mais, en dilettante j'ai pu examiné à mon grè cette curiosité.

    Elle ne m'était pas familière et j'ai pu constater mon ignorance à essayer de l'identifier.

    Sic"Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c'est son génie"
    sic Baudelaire

    Hura_crepitans__arbre_
                                                                                clic sur photo pour lien

                    Hura Crepitans                            

    Sic"[ ...]La vie créatrice est si près de la vie sexuelle, de ses souffrances, de ses voluptés, qu'il n'y faut voir que deux formes d'un seul et même besoin, d'une seule et même jouissance"
    sic Rainer Maria Rilke

    Hura_crepitans__fruit_
                                                                           clic sur photo pour lien

    Nom commun Assacou, Arbre à dauphin, Bois-diable, Pet du diable, Noyer d'Amérique, Buis de sable, Bombardier, Repas de cloche singe, sandbox, ajuapar, monkey no climb, Aubier de Ochoó, Possumwood, Jabillo, ...

    Plante dicotylidone de la famille des Euphorbiacées (Euphorbe), de la monoécie monadelphie de Linnaeus et indigène d'Amérique tropicale.

    Hura_crepitans__fleur_femelle_
                                                                     clic sur photo pour lien

    C'est un arbre tropical de grande taille qui a pour originalité d'avoir un tronc droit et pouvant atteindre 30 mètres. Il est divisé en branches. L'écorce est marquée de cicatrices occasionnées par la chute des feuilles cordiformes.

    Les grosses épines coniques qui entourent le tronc à l'écorce lisse rendent l'escalade impossible d'où le surnom de "monkey no climb".

    Hura_Crepitans__Tronc_gris_
                                                                                           clic sur photo pour lien

    Ses feuilles grandes ovales échancrées en coeur à leur base. Elles semblent persistantes car ils les perd de façon irrégulière. Elles sont d'un beau vert avec des pétioles aussi grandes que la feuille. Elles peuvent atteindre 20 cm et sont alternées. Mais, quand elles sont jeunes, elles ont la particularité de se rouler en dedans sur elles-mêmes. Elles sont pourvus de nervures secondaires. Elles se perchent sur un tronc à l'écorce grise couverte de piquants coniques qui lui vaut le surnom anglais de "monkey no climb" ou "singe ne peut grimper" !

    Hura_Crepitans_L

                                                                                   clic sur photo pour lien

    Hura_crepitans__capsule_
                                                                                                                    clic sur photo pour lien

    Elle sécrète un suc laiteux jaune nommé latex qui est redouté car il est composé de lectines : stérols, tri-terpènes qui ont la propriété de provoquer des dermatites. Ce lait végétal ressemble au lait de vache mais il n'a pas d'odeur. Sans saveur marquée au départ, se développe après quelques temps et commence à irriter le gosier en provoquant une éruption de petites pustules. Il fut utilisé autrefois par les indiens (amérindiens) pour empoisonner les fléchettes et il est dit dans certains articles qu'il n'existe aucune contre-poisons. Si on évapore un litre de ce lait, l'essence volatile peut provoquer des gonflements du visage, voire des parties suppurées. Cette potion mélangée à de l'alcool à 36° et dissolu, donne un résidu d'apparence visqueuse et jaune.  Ce liquide contient du malate acide de potasse, du gluten, une huile essentielle de vésicente, du nitrate de potasse, du malate de chaux, de l'osmazôme et un principe âcre. Il est soluble suivant les matières utilisées.

    Acacus

    Acacus -Peinture rupestre de bovidés-

    Ces fleurs monoïques* sont rouges et produisent un fruit très recherché pour faire des poudrières de bureau d'où le nom de "sablier".

    Son surnom "bombardier" provient sans doute du mot anglais "dynamite tree" car ses fruits en forme de citrouilles sont contenus dans des capsules qui sont catalputées en disséminant les graines à plus de 100 mètres autour, c'est ce qu'on appelle la dispersion balistique et provoque un bruit d'explosion. Le suc contenu dans le fruit est si toxique que les autochnones d'amérique l'utilisent dans la préparation d'un poison ; mais, égalment dans la pêche, en entamant à coup de hache l'arbre pour sortir le lait que l'on brasse avec un peu de vase et l'on dépose le tout dans une feuille ou dans un linge qu'on laisse tremper sur les berges qui subtilement énivrera le poisson qui viendra sur le champ à fleur d'eau. Aussitôt après l'avoir saisi, il faut l'éventrer pour éviter qu'il se gâte.

    Acacus_Djebel_El_Aou_nat

    Les capsules mesurent de 3 à 4 cm de longueur, pour un diamètre de 5 à 8 cm. Autour de l'axe central, il y a 16 carpelles disposées radiallement. Ces capsules,à maturité, s'ouvrent avec élacticité et lancent les nombreuses méricarpes dans un bruit de mitraillette. La semence est faite.

    Acacus___Boeuf_avec_les_cornes_

    Les graines contenues dans la capsule sont aplaties comme une hostie et sont de 15 à 25 mm de diamètre.

    Les graines sont très purgatives.

    Hura_Crepitans__Fleurs_
                                                                         clic sur photo pour lien

    Au niveau médical, ces graines sont utilisées en homéopathie. Les feuilles trempées dans l'huile sont utilisées contre les rhumatismes.

    Acacu est le nom donné à son bois qui est exploité et récolté pour le commercialiser au Panama. Sa consistance molle permet de concevoir des meubles (bois Hura).

    Le caoutchouc provenant du suc est également utilisé.

    Il porte le nom de sablier car son fruit s'employer en guise de buvard, comme un récipient à sable pour soupoudrer les écrits réalisés à la plume. Egalement appelé sablier car au Suriname, il pousse sur un sol sableux, en région côtière.

    Et le surnom de "Pet de Diable" lui vient de ses fruits en forme de sphère qui explosent bruyamment et violemment quand il est mûr et sont projetés loin de l'arbre.

    Acacus__chevaux_volants_

    Sahara algéro-lybien - Acacus

    Il est aussi appelé "Bois-diable" car les bûcherons le saignent pour le débarrasser de sa sève caustique.

    Le saviez-vous ?

    Leur tronc remplit d'épines a servi d'arbre à torture ou potence.

    Les carpelles étaient utilisées dans les combats de coq à Pointe à Pitre.

    Les carpelles sont utilisées dans la confection de bijou en forme de dauphin en les sculptant.

    La décoction de l'écorce de la variété Hura Braziliens ou Assacou (préparation : succus recens Hurae braziliensis) fut utilisée avec succès en méthode homéopathique pour soigner la syphilis et la préparation : "succus Hurae alcoholicus" sert pour soigner le psoriasis par la solution qui provoque à doses élevées des vomissements qui peuvent provoquer des fièvres ou faire disparaître les symptômes de la maladie en cause par des effets similaires.

    Hura_crepitans__feuille_dessin_
                                                                                                                clic sur photo pour lien

    Hura_crepitans__feuille_
                                                                                                                 clic sur photo pour lien

    Localisation

    Cette espèce arborescente se trouve dans les forêts côtières d'Amérique centrale, Mexique (Brésil), Jamaïque, Bolivie, Australie, Martinique (Trois-Ilets), Guyane (Cayenne), Sénégal. Elle est introduite en Afrique comme arbre d'ombre.

    Hura_Crepitans__Branche_
                                                                                       clic sur photo pour lien

    Culture

    Sol humide sableux ou argileux. Rustique jusqu'à -11°. PH du sol entre 5 et 8.

    Les graines germes dans l'ombre profonde.

    Hura_Crepitans_ou_Sandbox_Timbre_35cSpécimens

    Serre amazonienne de Montpellier
    Bordeaux dans une agence de voyage.

    Classification

    Kindom  Plantae
    Division  Magnoliophyta
    Classe    Magnoliopsida
    Ordre    Euphorbiales
    Famille   Euphorbiaceae
    Genre    Hura
    Espèce  H. Crepitans

    Hura Crepitans Linneaus  => Croton, Giant Hura

    Hura srepans Willd. Cette espèce se distingue par la forme de ses feuilles très dentées à leur contour, d'un ovale plus allongé et aux nervures disposées différemment. Elle pousse en Amérique méridionale.

    Hura brasiliens Willd. Sa particularité vient des châtons mâles qui sont oblongs et la dentelure des feuilles est en forme de scie.

    Hura_Crepitans__Graffiti_
                                                                                     clic sur photo pour lien

    Groupe

    Dycotylédone, vivace, Arbre

    Lexique

    Monoïque
    Du grec monos (un seul) et oikos (maison) : plante qui porte sur un même pied les fleurs mâles de couleur noire qui sont imbriquées sur un chaton allongé qui pend à l'extrémité d'un long pédoncule terminal ou sortant à l'extrémité des aisselles des rameaux. Son calice est court urcéolé, tronqué au sommet. Il n'a point de corolle.
    Les fleurs femelles sont solitaires dans le voisinage des fleurs mâles. Elles sont de couleur rouge. Sans corolle avec un ovaire surmonté d'un long style (unisexuée) qui est divisé en douze ou dix-huit rayons recourbés et obtus.

    Bibliographie

    Visite à Bordeaux, semaine 22 en 2009
    Don Luis Cespeder

    Cette fiche n'est qu'une étude et ne peut servir de références.
    En aucun cas, elle ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.

    .......................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
    Parution : 1er juin 2009
    Mise à jour  : 1er juin 2009

             

             Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Posté par PASPERDUS à 01:24 - Index des plantes - Commentaires [15] - Permalien [#]
    Tags : ,

    Commentaires sur Hura Crepitans ~Le sablier qui prend son temps~

      Ben dis donc, quelle protection il possède cet arbre, vu le tronc et ses épines..
      bravo pour la thèse exposée dans cette note pas a pas, je suis épaté....je te mets 20/20, tu peux passer dans la classe supérieure...
      non mais sans rire tu m'as appris breacoup de choses, note très instructive...
      bise et bonne soirée...

      Posté par le Pierrot, 01 juin 2009 à 20:34 | | Répondre
    • LE TITRE

      que tu viens de mettre sur mon blog, me ravis, je suis enthousiasmée et je te remercie c est genial merci

      Posté par florence PACAUD, 01 juin 2009 à 20:47 | | Répondre
    • J'ai croisé cet arbre lors d'un voyage et c'etait très étrange. Voilà que les arbres apprennent à se défendre...
      Bonne fin de soirée
      christian

      Posté par le banc moussu, 01 juin 2009 à 22:22 | | Répondre
    • Comme d'habitude, des billets

      riches d'enseignements!
      Bonne semaine lumineuse!

      Posté par toobanal, 01 juin 2009 à 23:01 | | Répondre
    • J'ai encore appris quelque chose... Incroyable cet arbre!
      bel article!

      Posté par TJ, 01 juin 2009 à 23:33 | | Répondre
    • insolite....

      dans toute cette nature....comme c'est intéressant toutes ces formes et textures.....

      je suis en admiration...

      bise
      ly

      Posté par lady, 02 juin 2009 à 04:24 | | Répondre
    • Etonnant cet arbre, mais que d'épines.... merci pour la découverte

      françoise

      Posté par Francoise du Var, 02 juin 2009 à 06:42 | | Répondre
    • ...je découvre aujourd'hui ton blog,et je trouve ton univers absolument fascinant.. je reviendrai sans doute... merci et belle journée!

      Posté par francesco, 02 juin 2009 à 07:17 | | Répondre
    • De

      biens belles choses sur ce blog et que je ne connaissais pas du tout merci du passage chez moi amitiés

      Posté par mamita, 02 juin 2009 à 07:54 | | Répondre
    • Qielle leçon de choses !
      Tres interessant !
      Bonne semaine
      Kti

      Posté par kti, 02 juin 2009 à 07:58 | | Répondre
    • je ne connaissais cet arbre. Pourquoi tant d'épines, il doit y avoir une explication scientifique.

      Posté par Mamicoeur, 02 juin 2009 à 19:27 | | Répondre
    • Voilà un cours de science tout à fait interessant ! Incroyable cet arbre , sa taille , son imposante stature et ses fruits si rouges !Merci d'enrichir mon savoir !

      Posté par Christelle, 02 juin 2009 à 21:01 | | Répondre
    • Bonjour
      Merci pour les renseignements, j'ai la chance d'avoir un specimen de 1.80m
      Il a 3ans, il est issu d'une graine que j'ai ramené de Martinique et qui a poussé à l'ombre d'un bananier.
      Le tronc commence à prendre une couleur grise, pas encore d'épines et pas de fleur, les feuilles sont décoratives.
      Il pousse dans mon séjour, il posera un problème à terme car j' habite Lille et nous avons parfois des coups de froid en dessous de -10°

      Posté par guy, 23 juillet 2009 à 23:14 | | Répondre
    • Bravo et merci, les infos sont complètes et j'y ai trouvé ce que je cherchais.

      Petite précision concernant la CARAMBOLE, je sais c'est une autre rubrique, où je n'ai pas pu mettre de commentaire : il existe 2 variétés et les fruits de celle qui est préférée pour la culture, rendons-lui justice, ne sont pas acides, à peine acidulés (comme une pomme). Mon petit jardin en abrite un beau spécimen si tu passes
      par là, je serai heureuse de te le faire découvrir...

      Posté par Agnès, 20 juin 2011 à 06:46 | | Répondre
    • recherche graines

      J'ai découvert ces graines Au Marin en Martinique où une jeune femme adorable m'a expliqué les graines utilisées par elle dans son superbe et délicat artisanat. A Pointe à Pitre sur la place centrale j'ai pu en ramasser qq exemplaires.... pour au retour animer un atelier avec des enfants... une dizaine de dauphins réalisés!!! mais maintenant en France, qui me dirait où me procurer ces graines pour continuer à animer ce petit atelier d'enfants ??? merci d'avance. Julie

      Posté par JULIE, 13 mars 2012 à 20:46 | | Répondre
    Nouveau commentaire