Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

30 octobre 2008

Séquence, on tourne Halloween

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>
    PotironPotironPotironPotironPotironPotiron

    Toile_d_araign_e
    Silence, çà bouge. L'oeil capture l'attention.

    Photo
    Cin_aste_Halloween_Impasse_des_Pas_Perdus
               Photo

    Le cinéaste est là pour diriger la séquence de tournage "le coup de grâce de la citrouille". Rien n'est improvisé dans le scénario et les acteurs ont à la vie dure pour ces quelques minutes nécessaires au tournage du film. La difficulté est de garder le sérieux, de figer le regard et de bien étayer chaque étape.

    PhotoEtoile_F_e_d_Ail__HalloweenPhoto
    Hecate, Déesse de la lune, protectrice des sorcières

    Halloween s'invite à notre table. Le décor transforme les lieux, les personnes, les couleurs de la fête des morts (ou commémoration des défunts). Les costumes sont d'époque aux teintes chaudes mais sont loin de l'origine celte "Samhain" qui fêtait le passage de la "saison claire" à la "saison sombre". Nous sommes bien dans un autre monde, le lieu a inspiré le rédacteur.

    PhotoHalloween_Sorci_re_Impasse_des_Pas_Perdus
    Photo

    L'histoire se déroule en France dans les hauts cantons de l'Hérault. Classique, les séquences "gore" ont été supprimées, peut-être qu'elles viendront dans le bonus. Il n'y aura pas de remake car les acteurs ne sont plus disponibles. Les Etats-Unis les ont propulsés vers un avenir plus olympien.

    Guerriers

    PhotoHello_Halloween_Impasse_des_Pas_Perdus Photo
                      Pat_la_Bretonne_Halloween_Impasse_des_Pas_Perdus        Tresse_Halloween_Impasse_des_Pas_Perdus                                          

    Il existe un chapelet de mots pour l'identifier : All Hallow's Eve (est une abréviation de All hallow-even qui signifie "eve of All Saints" : veille de la Toussaint), Holy Wins ; Halloween nomme cette fête qui a lieu la veille de la fête de tous les saints, même si elle est païenne.

    Mais là, c'est un film folklorique ou Jack a une tête de citrouille "Jack-O'-lantern"(*) comme disent les anglais, il n'a pas besoin d'être allumé, celui-là car il est imprégné d'alcool. Il représente le personnage sympathique de Jack qui trompa plusieurs fois le Diable et dès lors fut condamné à errer interminablement avec une lanterne creusée dans un navet !

    PhotoJack_0_Halloween_de_Impasse_des_Pas_PerdusPhoto

    Jack' 0

    Je vous rassure, pour le tournage nous avions du mal à faire ressortir le brouillard, mais l'ambiance était telle qu'à la fin du tournage, leur regard est morbide. Je cherche à capter ces instants, à libérer le champ de la mise en scène collective. C'est intuitif chez eux.

    La sorcière malicieuse vous étonnera. Elle dévoile ses influences sataniques qui ont l'air d'avoir inoptisé l'un d'entre eux en coulisse.

    PhotoHalloween_01Photo

    Et voici le Fantôme qui évoque l'esprit du mort qui revient sur terre. Et surtout ne retire pas ton masque, c'est sûr tu es diabolique ! que les esprits auront si peur ou se confondront à toi !

    Enfin notons le lutin qui semble étonné devant son super héros au port hautain !

    PhotoRot___Rire_Halloween_Impasse_des_Pas_PerdusPhoto

    Pourquoi ai-je été doté d'un nom impossible à retenir ? 

    Lutin "Le Rot-à-Rire"

    Voici la recette et ses ingrédients pour qu'un tournage soit réussi. Il n'est pas nécessaire de le recommencer, le 1er fut le bon !

    Le teint est coloré au départ pour devenir blême et nos acteurs en fin de soirée sont à l'image des vampires et squelettes, tant ils sont liquorés ! Je vous rassure les bonbons gâtent les dents, mais les boissons sont quand même bien plus sucrées.

    Devant la porte le panier remplit de bonbons est le symbole de l'offrande pour apaiser les revenants (offrir pourquoi pas la bonne humeur !)

    J'ai oublié de dire que certains frissonnent rien qu'au mot Halloween. Et que la vue du succès éphémère, est sans contexte dû à notre culture.

    Légende

    Sorcières, sortilèges, chamans, fantômes, vampires, citrouilles, Déesse, Druide, Sacrifice, Halloween.

    L'origine de cette célébration remonte à l'époque pré-chrétienne quand les Celtes fêtaient le Nouvel An païen et la "Samhain" qui signifie en gaélique "fin de l'été". Cette nuit hors du temps marquait le passage de l'ancien au nouvel an, année qui selon les sociétés antiques occidentales commençait selon le cycle lunaire par l'hiver, cadencée par deux cycles de 6 mois, décomptés en nuits car le jour naît des ténèbres.

    Lors de cette nuit de Samain, le Dieu de la mort (Cornu) rassemblait toutes les âmes des hommes décédés durant l'année afin de leur révéler leur sort. En cette nuit, les disparus retrouvent le royaume des défunts et pour leur indiquer leur chemin, on place des lumières sur le bord de la route. En ce rituel, les Gaulois pensaient que les esprits profitaient de cette nuit, passage pour le monde des vivants, d'où les visites ou les contacts avec les disparus qui leur transmettaient leur savoir et leur force.

    Tradition qui s'est perpétuée jusqu'à aujourd'hui d'où l'émergence de lutins, de gnomes, de morts, d'elfes et de fées qui frappent à la porte de leur voisin en citant "des bonbons ou un sort ?". Par de là notre pays, chez les anglais, cette même phrase est à nouveau chantée "Trick or Treat ?" et les diablotins espagnols font choeur "Trato o Truco ?".

    En allemagne, cette fête est décalée au 30 novembre et est liée à la fête de l'Apôtre André. C'est la nuit de l'Andreastag où les petits "Teutons" demandent des bonbons et des fruits.

    La catalogne a aussi ses coutumes avec cette vieille dame qui descend de la montagne et offre des marrons aux enfants. Cette représentation rappelle l'histoire de "Masche", la sorcière encore présente dans les Vallées d'Aoste et du Piémont du nord de l'Italie où l'on fête la nuit du 31 octobre l'un des huit "Sabbats" de l'année, rassemblement entre diable et sorcières.

    Chez les Celtes, il était dit que si l'on ne pratiquait pas le rituel, on risquait la folie ou bien la mort !

    Cette période est propice à lire à la lueur du foyer, à engranger la nourriture, fruit des moissons et des récoltes et également, à ramener les troupeaux

    Ces 8 célébrations solaires sont caractéristiques des saisons, chacune représente le début et la fin d'une même saison :

    Samhain, (début de l'hiver : 31 octobre)
    Yule* (solstice d'hiver : 31 décembre), renaissance de Dieu Soleil, la neige aplanie, résolue les problèmes pour que tout puisse recommencer à zéro.
    Imbolc (chandeleur : 2 février), renouveau, purification... réveil de la Déesse
    Ostara* (équinoxe de printemps : 21 mars), Arrivée du Printemps (St Jean)
    Beltane, (rosée de mai : 1er mai)
    Litha* (solstice d'été : 21 juin), banquets d'abondance et la nuit la plus courte de l'année !
    Lughnasadh , (1er août) Le déclin de la lumière...  la fatigue de Dieu
    Nabon* (Equinoxe d'automne : 21 septembre)  l'automne... l'approche de l'hiver

    *Les changements de saison sont des sabbats mineurs et les sabbats majeurs sont des étapes importantes de l'année.

    Ce cycle permet de célébrer la nature et de mieux comprendre les cycles naturels de l'homme à travers ces élèments qui permettent de se recharger en énergie d'où l'alliance entre l'homme et la nature.

    Roue_de_l_ann_e

    Roue de l'année
    13 lunes & 8 fêtes "sabbats"

    Le saviez-vous ?

    Samhain, Sabbats (Equinoxe et solstices), Esbats (pleines lunes)... faire sabbat, veut bien dire prendre du congés [samedi] (d'où congés sabbatiques)

    >> Samhain (fin de l'été) en Irlande ou Samonios (période close) en Gaule,
         Samhuinn en gaélique écossais
         Sabbats en Catalogne
         Oiche Shamhna, fête écossaise et irlandaise
         Gaeaf Calan au Pays de Galles
         (terme hébreu détourné au début de l'inquisition)
         Hallow forme archaïque de l'anglais "holy" qui signifie "Saint"

    Les bois sacrés sont le noisetier et le frêne.

    Motif_001

    Jack-O'-lantern

    Il  était une fois, un jeune homme nommé Jack. Il aimait rire et chanter. Il appréciait beaucoup l'hydromel que les moines lui avaient appris à fabriquer. Il en remerciait chaque jour, le Seigneur !

    Ses dévotions quotidiennes s'accompagnaient de ce rituel et de ce fait, il se considérait comme un excellent catholique. Sa force grandie, il aurait, sans hésitation, démoli le premier qui aurait osé prétendre le contraire ; car Jack '0 Jack, rien ne l'ébranlait !

    Sa force était connue dans tous les environs et plus d'un hésitait avant d'oser le confronter à ce sport. Jack aimait jouer...

    Il était non seulement gentil, buveur et de surcroît plein d'esprit ; en somme, il était bien du Nord !

    Jamais il n'aurait refusé de rendre un service à l'un ou l'autre dans l'ennui... A une seule condition, vous le pensez bien, c'est que le verre ne lui coûte rien ! Hé oui ! Jack, à force de s'amuser, car jamais il ne refusait ce défit, s'engagea contre le diable... Il utilisa toute sa maturité, son savoir-faire ... Il perdit ! Il en fallut plus pour le décourager... Dans un grand éclat de rire, il défia le diable de monter sur l'arbre devant la taverne :

    "Si tu y parviens, je te donne le double de la rasade !"

    Le diable, peu méfiant, et sûr de lui, releva le défi. Le voilà donc au sommet de l'arbre, triomphant :

    "Tu as perdu, Jack, il va falloir que tu trinques, mais qu'est-ce que tu fabriques avec ton couteau ?"

    Jack était simplement en train de graver une croix sur le tronc de l'arbre. Le diable ne pouvait plus redescendre ! Il fallut négocier, le diable furieux, jura de se venger...

    Jack inquiet sur sa veillesse, un jour, il dut se présenter à la porte du paradis, mais Saint-Pierre lui refusa l'entrée, pour la simple raison qu'il continuait à sévir dans son vice "la boisson"...

    Il continua son chemin et rencontra à la porte de l'enfer, le diable qui tenait sa vengeance !

    Il offrit au pauvre Jack, une citrouille évidée et lui lança une braise "elle durera toute l'éternité si tu la places dans ta citrouille, tu en auras besoin, puisque jusqu'à la fin des temps tu vas te promener tout autour du monde !

    Et ce fut son tour d'éclater d'un rire... démoniaque !

    Pauvre Jack, si vous le connaissiez, il doit s'en lasser de faire le tour du monde...

    Liane

    En route pour le délire, se projeter vers un autre univers, quitter la grisaille du quotidien et rentrer dans le fantasme, source des saveurs... voici le banquet.

    Eveillez vos sens avec ses recettes

    . Velouté de potirons (cucurbitacées) à la bave de crapaud
    . Marinade de sanglier (l'usage du porc permet d'accéder à l'éternité)
    . Tresse aux pommes et aux noix

    . Brique de pain d'épices
    . Hydromel de minuit (ou boisson de l'immortalité, comme la bière)

    et celà accompagné d'un joli bouquet de gui sur un tronc de chêne dont la sève est descendante. C'est une fête ruisselante de joie et de lumière pour se préparer à la rude épreuve de l'hiver. Mais, elle invoque également l'acceptation de la mort du matériel, y compris nos propres corps.

    Velouté de potiron aux épices

      Ingrédients

      600 gr de courge
      1 oignon
      2 gousses d'ail
      1/4 c. à café de cumin
      1/4 c. à café de paprika
      1/4 c. à café de gingembre
      1/4 c. à café de piment
      1/4 c. à café de curry
      1 grosse tomate

    Faire revenir l'oignon dans une sauteuse avec un peu d'huile ; ajouter les deux gousses d'ail écrasées, ainsi que la courge. Couvrez et laissez mijoter 10 minutes.

    Epicez et versez la tomate en morceaux. Laissez cuire 10 à 15 minutes, jusqu'à ce que la courge soit tendre.

    Otez du feu, coupez la courge en petits morceaux au couteau, servir chaud !

    Activités autour du 31 octobre

    . Se promener et admirer les couleurs de l'automne
    . Faire un feu (nettoyer le jardin des branches mortes et feuilles séchées)
    . Fabriquer des lanternes en citrouille
    . Fabriquer un balai rituel
      (manche en frêne pour éviter la noyade,
       les ramures de bouleau pour éloigner les esprits malveillants,
       le tout attaché avec des tiges de saule protecteur... )
    . Prendre des résolutions
    . S'embrasser sous le gui (pratique du nouvel an Celte)

    Voir un film
    . L'exorciste (1973) de William Friedkin
    . Shining
    . Saw
    . Halloween, la nuit des masques


    Bibliographie

    Réalisé par "Pas à Pas"
    Chef opérateur :David Croqué
    Déesse : Hecate ou Fée d'Ail
    Lutin : Rot-à-Rire
    Cornemuse : Pat la Bretonne

    "Jack fidèle à lui-même, magnifique" L'express
    "Un drame aussi digne que formidable" VSD

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    R_pondre

    .....................
    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, 
    Arabe,   Espagnol
    Editée le : jeudi 30 octobre 2008
    Dernière mise à jour le : 30 octobre 2008

    Posté par PASPERDUS à 18:20 - Séquence, on tourne Halloween - Commentaires [9] - Permalien [#]

    Commentaires sur Séquence, on tourne Halloween

      Super et instructif!

      J'ai beaucoup appris!
      Et je trouve que c'est un évènement fort sympa car on s'amuse! Bien plus, on s'éclate!
      J'ai bien peur de ne pas réussir à mettre la main sur certains ingrédients pour les recettes!
      Bon vendredi et bon week end!

      Posté par too banal, 31 octobre 2008 à 09:24 | | Répondre
    • Instructive cette promenade chez toi (comme tjrs), mes p'tites filles vont pouvoir profiter de la leçon. Photos superbes, j'aime bcp la 1ère.

      Posté par anitchou, 31 octobre 2008 à 10:14 | | Répondre
    • Trop drôle !! Ca sent la bonne humeur !

      Posté par ELSA, 31 octobre 2008 à 11:03 | | Répondre
    • trop rigolos

      franchement très amusant, merci pour les renseignements et la recettes

      ah bon , ben voilà si possible à partir de cette année : j'embrasserai sous le gui le 31 octobre et le 31 décembre et les "non fête " .

      bises

      Valla

      Posté par vallatina, 31 octobre 2008 à 15:19 | | Répondre
    • D'abord merci pour votre visite, à mon tour de découvrir le votre ... et merci pour les recettes !!

      Joyeux Halloween

      Pour info, le rosier est le Léonard de Vinci

      Posté par Xavier, 31 octobre 2008 à 19:26 | | Répondre
    • Mais,on ne s'ennuie pas chez toi....
      Bisous du soir,et merci pour ton gentil commentaire chez moi.
      Maman Mule

      Posté par mère de la mule, 31 octobre 2008 à 23:10 | | Répondre
    • Ben dis donc, une vrai thèse sur cette fete...
      jolies photos insolites, et beaucoup d'infos...
      bonne journée à toi, reine de la citrouille.

      Posté par le Pierrot, 01 novembre 2008 à 08:39 | | Répondre
    • Ah, ces Celtes ..., on leur doit beaucoup ! Mais que ces déguisements sont réussis avec une coup de coeur pour Casimodo !
      Très intéressant tout ça, merci.
      Bises et bon dimanche

      Posté par JO TOURTIT, 01 novembre 2008 à 18:38 | | Répondre
    • très réussi ces déguisements. C'est un blog très intéressant!

      Posté par Dragonmire, 21 novembre 2008 à 14:57 | | Répondre
    Nouveau commentaire