Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

25 mars 2008

Arles s'expose en Féria

FERIA_ARLES_2008_PAQUES_24_MARS

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Les Murias ont foulé le sable des arènes à Arles pour assurer les traditionnelles corridas de ce lundi de Pâques 2008. Ces toros sont réputés pour avoir le dessus sur l'homme.

    FESTIVITES HORS DES ARENES avec "TORO DE FUEGO"

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_034

    Le "Toro de fuego" est notre première virée sur la Place de la République. C'est une attraction très répandue dans les fêtes provençales car elle représente une parodie de la corrida.

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_040

    Le taureau est de bois avec une armature métallique. Des pièces d'artifice garnissent ses cornes.

    Cette manifestation symbolise les 6 phases de la corrida, de l'entrée dans l'arène à sa mort qui est représentée par l'embrasement dès la nuit tombée. Les mèches de l'artifice sont l'image des banderillas. Le nom de "Toro de fuego"® (ou taureau de feu) est d'origine espagnole, car la corrida vit le jour en Espagne. Dès 1894, pour les fêtes Dax, apparût cette festivité.

    Sourire

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_041

    L'artificier maîtrise chaque étape pour le bonheur des spectateurs.

    Les fusées finales rejaillissent et s'envolent comme l'âme aux cieux.

    Toro_de_fuego_ARLES_2008_mars_24

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_023

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_031

    Toro_de_fuego_ARLES_2008

    Ligne

    Désolée pour les défenseurs des droits des animaux, mais je ne fais que décrire une fête, même si l'existence de ce type de spectacle semble contreversée.

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_258

    Ligne

    Cette même journée, le village de Maillane fête le 94 ème anniversaire de la mort de Frédéric Mistral.

    Ligne

    A l'issue du spectacle et malgré le froid de cette soirée printanière (-2°), nous partons à la découverte des bodégas.

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_001

    Chaque rue à son ambiance, mais au coeur de la vieille ville, face à l'hôtel "Pinus", palpite le noyau de la fête.

    Impossible de chercher à rentrer dans une salle, une cave pour se désaltérer. C'est dehors que cela se passe tellement c'est submergé de monde.

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_239

    Les noms des bodégas sont révélateurs, telles la bodéga "Les andalouses", la bodéga des "ateliers", la chapelle "Sainte Anne" désacralisée sous la révolution, "l'église des frères-prêcheurs" qui est convertie en haut lieu de la danse sévillane pour la soirée. Nous y commençâmes la soirée.

    Affiche_de_la_Bod_ga_LES_ANDALOUSES

    On brave la température particulièrement froide en cette période et nous nous lançons à la conquête des bodégas.

    La température monte dans les bodégas, les amateurs s'agitent et  réchauffent l'atmosphère.

    L'art est dans la rue à cette occasion, le choc des couleurs s'expose. Dans l'église, il y a les oeuvres de Regis Jalabert, ainsi que celles du photographe Magali Ponce. Une projection est donnée des évènements de la journée par le journal LA PROVENCE.

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_062

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_086

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_054
    Ballet de Média Luna en l'église des frères-prêcheurs

    Nous continuons notre parcours pour attérir, place de la République à nouveau,

    Bod_ga

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_141

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_150

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_151

    Peinture_FERIA_Arles

    Ligne

    S_villane

    Ligne

    Leur comportement est exceptionnel et les amateurs avisés nommés "aficionados" étaient de la partie par cette journée fraîche en climat, mais chaude en anecdotes. Journée qui annonce la fin de l'hiver avec ces manifestations telles abrivados, encierros, capeas.. et  à la tombée de la nuit, ces bodégas qui résonnent de la passion de la fête.

    Bod_ga_P_que_ARLES

    Ils affrontent sur la piste, l'homme et le chef de la lidia qui est "El Fundi". Le culte du taureau, les traditions taurines et tauromachiques sont à l'épreuve dans le temple arlésien de la tauromachie pour cette temporada. Qu'elles sont belles les arènes !

    Ligne

    Pas à pas, nous commençons la journée avec la "Corrida de Rejon" à 11 heures. Pour les non initiés comme moi, cela ne représente pas grand chose ce vocabulaire.

    Taureau___Bod_ga

    Les bêtes ont un physique impressionnant, haut, long et armé.

    Ligne

    Le chemin de croix du taureau commence lorsqu'il franchit la fin du corridor du temple de la corrida. Son parcours se termine, il mugit sa fin donnait par la dague (lame). Et rentre dans la spirale de l'éternité après s'être agenouillé à terre, face au ciel.

    C'est également la fin de l'hiver, de son long passage sans fin, et le renouveau annonçait par le printemps que représente l'habit de lumière et l'espérance des beaux jours.

    De la terre, la force vaincra pour fêter la récolte des semences de riz et amènera en septembre la "Féria du riz" .
    (Annonce vendredi 12 septembre 2008).

    La feria pascale est appelée "temporada" (lancement de la saison des corridas).

    Ligne

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_160
    Luis Rouxinol en premier, puis Diego Ventura et Pablo Hermoso de Mendoza

    Dès l'entrée des toréadors pour la course équestre, ils se dirigent vers la loge du Président afin de le saluer, puis vient le tour de la reine d'Arles. Les règles ne sont jamais transgressées.

    Corrida___cheval_01

    On compte 500 000 visiteurs à la féria pour 50 000 aficionados, malgré le vent glacial qui nous fîmes mettre en rang de sardines pour se protéger mutuellement sur les gradins de pierre pendant les deux heures de la manifestation du matin.

    Malgré les membres anesthésiés, nous sommes tenus en halène par la beauté des pas des chevaux.

    FERIA_ARLES_2008_mars_24_169

    Le cheval danse au son d'un paso doble, l'art du torero s'accomplit. Les cornes des taureaux passent à quelques centimètres de la queue du cheval. Silence, émotions rejaillissent. La bête, animal solitaire et très dangereux rentre dans le combat, elle mesure l'homme et le défit.

    Il arrive parfois que le taureau soit gracié car il a fait une faena hors série (2001)

    Ligne

    Oui, c'est une corrida mais à cheval qui est composée du cartel : Luis Rouxinol, Pablo Hermoso de Mendoza et Diego Ventura. Mais également de 6 toros de la Ganaderia Carmen Lorenzo.

    Des heures de dressage sont nécessaire pour arriver à cette harmonie.

    L'après-midi à 16h30, nous participons à la "Corrida de Toros" avec El Fundi, Rafaelillo et Sanchez Vara. Et 8 fauves de la manade des "ganaderias de Miura".

    J'entre dans l'arène pour vous présenter celle de 11 heures avec pour duel Mendoza et Ventura dans la corrida de réjonéo.

    Ligne

    Corrida___cheval_02

    Luis Rouxinol

    né à Poegoes le 8 août 1968
    alternative le 10.06.87
    Corrida___cheval_03Corrida___cheval_04

    Silence et vuelta

    Ligne

    Corrida___cheval_05

    Pablo Hermoso de Mendoza

    né à Estella le 11 avril 1966
    alternative à Pamplona le 18.08.89

    Corrida___cheval_06

    2 oreilles  et silence

    Ligne

    Corrida___cheval_08Diego Ventura

    né à Lisbonne le 4 novembre 1982
    alternative à Utiel le 13.09.98

    Corrida___cheval_09 Oreille et oreille

    Corrida___cheval_10

    Vedette hispano-lusitanienne

    Ligne

    Face à nous, la reine d'Arles préside avec ses 6 demoiselles d'honneur. La fanfare entame l'aubade à la cérémonie. Les corridas ont lieu depuis 1965 à Arles, berceau de la tauromachie.

    Reine_d_Arles_2008

    Ligne

    Nous clôturons ce week-end de féria par la corrida qui confronte Fundi Rafaelillo et Sanchez Vara. Elle promet de faire vibrer l'enceinte de l'amphithéâtre romain.

    EL Fundi

    né à Fuenlabrada le 23 décembre 1966
    alternartive à Villaviciosa de Odon le 22.09.87
    confirmation le 22.05.88

    Applaudissement et salut

    Habillé rouge et or

    A la première estocade (coup d'épée), il glisse et se retrouve à terre sans dommage, après une tentative de mise à mort.

    Corrida_Arles_2008_01

    FERIA_arles_011

    El Fundi a coupé une oreille du quatrième exemplaire pour sa seconde faena, pour la féria pascale, lors de la clôture.

    Ligne

    Les péones (assistants du torero) s'empressent tout de suite à attirer le taureau. Pour eux, c'est un exercice qui permet de se faire connaître.

    Corrida_Arles_2008_03

    Ligne

    Clichés volés sur l'instant,

    Corrida_Arles_2008_04 Corrida_Arles_2008_043

    Corrida_Arles_2008_02 Corrida_Arles_2008_05

    Corrida_Arles_2008_06 Corrida_Arles_2008_07

    Corrida_Arles_2008_08 Corrida_Arles_2008_10

    Corrida_Arles_2008_11 Corrida_Arles_2008_12

    El fundi fut soulevé par la corne lors d'un pecho.

    Ligne

    Sanchez Vara a coupé une oreille pour la féria pascale lors de la clôture et a effectué une vuelta (tour de l'arène) après son premier combat.

    Il est de tradition à la fin d'une série, de se prêter à la tradition de demander la reconnaissance et la distribution d'une oreille. Un mouchoir blanc, les bras au ciel et debout, voici les geste que les aficionados utilisent pour ovationner le toréador et demander la reconnaissance au jury.

    Ligne

    Deuxième série,

    La Ganaderia Miura était classée prometteuse.

    José Pedro PRADO "El Fundi"
    Picadores : David Prados Martin & Jesus Manuel Vicente Garcia
    Banderillos Raul Ruiz Bonilla - Ramon Moya Rodriguez - Adrian Gomez Gil

    Salut et oreille
    1ème et 4ème toro

    En 2007, il a participé à 29 corridas et coupé  35 oreilles.

    Première entrée, remarquable maîtrise. Il soumet peu à peu son adversaire à son autorité.

    Seconde entrée. Puis vient le "picador" qui du haut de sa monture pique le taureau pour tenter de l'affaiblir. Il est désarçonné et le cheval est renversé par son adversaire pas commode.

    Le bétail est de grande qualité et est fidèle à sa réputation.

    Corrida_24_mars_ARLES_01

    Corrida_24_mars_ARLES_02

    Corrida_24_mars_ARLES_03

    Corrida_24_mars_ARLES_04

    Corrida_24_mars_ARLES_05

    Corrida_24_mars_ARLES_06

    Corrida_24_mars_ARLES_07

    FERIA_ARLES_24_MARS_2008_083

    Corrida_24_mars_ARLES_08

    FERIA_ARLES_24_MARS_2008_084

    FERIA_ARLES_24_MARS_2008_085

    Ligne

    Série Rafael RUBIO "Rafaellio"

    avec picadores Antonio Munoz Amansa & Juan Jose Esquivel Perez
    Banderillos : Jose Mora Manzano - Maxime Ducasse - Ricardo Quintana Zazo

    Né à Murcia le 16 juillet 1979
    Alternative le 14 septembre 1996 des mains de Ponce et Rivera Ordonez

    vuelta et silence
    2ème et 5ème combat

    Il a participé à 26 corridas et coupé 25 oreilles et 1 queue.

    Le combat à mort rentre dans l'action dès lors avec le couple phrénétique toréador/taureau qui se livre à un ballet fait de passes. Rafaello démontre qu'il est le véritable spécialiste de la ganaderia de Muria.

    La délivrance se justapose à la mort.

    A la deuxième estocade, il est renversé.

    Sept pinchazos furent nécessaires pour la mise à mort.

    Ligne

    Série Sanchez Vara

    né à Guadalajara le 18 juillet 1979
    alternative le 30.08.00

    1 oreille et vuelta
    3ème et 6ème toro

    En 2007, il a particpé à 46 corridas et coupé 86 oreilles et 7 queues.

    Il reste prudent et ne s'approche pas du fauve.

    Tor_ador_Arles_2008_02

    Tor_ador_Arles_2008_03 Tor_ador_Arles_2008_04

    Tor_ador_Arles_2008_05 Tor_ador_Arles_2008_06

    Ligne

    Défi,

    Arles_Corrida_01

    Arles_Corrida_02

    Arles_Corrida_03

    Arles_Corrida_04

    Arles_Corrida_05

    Arles_Corrida_06

    Ligne

    Toros... Toros... Toros... Corrida de 16 h30

    1er     DALTIVO        né le 01/04    Poids : 540 kg    Robe Cardeno Oscuro
    2ème  DESPENCERO   né le 02/03    Poids : 530 kg    Robe : Cardeno Oscuro
    3ème  LADINO          né le 11/02    Poids : 640 kg    Robe : Cardeno Oscuro
    4ème  ERMITANO      né le 11/02    Poids : 610 kg    Robe : Cardeno Oscuro
    5ème  PATASLARGAS né le 03/03    Poids : 550 kg    Robe : Castano Bragado C.
    6ème  CAPOTERO      né le 12/02    Poids : 570 kg    Robe : Cardeno

    Les Murias ont dû pendant trois années interrompre les courses à cause de la langue bleue, ils reviennent en Arles.

    Ligne

    Affiche

    Affiche_La_F_ria_21_au_24_mars_2008

    Lieu

    Arènes d'Arles
    BP 40042 - 13633 Arles (BOUCHES-DU-RHONE)
    Tél. :  08 91 70 03 70

    Participation

    Manades Aubanel, Arlatenco, Thibaud, Michel ... ont participé pour les abrivados.

    Musique "Pena" avec "LA GARDOUNENCO"

    Voir d'autres photos

    Blog "Tauromachie -Toute une passion-"

    Biographie

    Photos personnelles (Canon Ixus 400) prises lors des deux corridas du lundi de Pâques (24 mars 2008).

    TOP   CORRIDA

    CORRIDA

    FERIA

    Provence,
    visites

    Camargue

    Histoire   

    Corrida & bodéga "Féria du riz où l'on rit"

    Découverte de la Féria de Pâques 2007 en Arles

    Arles s'expose en Féria

    Beauduc... France 

    Du sable plein les poches aux Saintes-Maries-de-la-Mer 

    Baron ou Marquis... Baroncelli ? ami des Fils du vent

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 20 avril 2008

    Posté par PASPERDUS à 00:45 - Arles s'expose en Féria - Commentaires [12] - Permalien [#]