Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

16 février 2008

Le luxe spartiate de l'Andalousie... la Sparterie

A

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    L

    à où tout le monde pense à l'aridité, sur les collines de l'Andalousie, croît une herbe folle jusqu'au bord des falaises, "l'alfa" ou le sparte. Cette fibre végétale, tressée, apporte aux porches andalous leur noblesse, parés de ces nattes qui donnent pénombre, fraîcheur et authenticité.

    Artisanat_sparterie

    free music

    L'aspect brut et rudimentaire de cette matière naturelle ne laisse pas soupçonner que le vanneur puisse la façonner pour orner les palais sévillans et les grands domaines de la vallée du Gualdaquivir.

    Store_en_sparte

    La montagne est parsemée de villages blancs (Pueblos blancos) à l'ouest de l'Alpujarra qui dresse ses cimes enneigées de la Sierra Nevada.

    Les rues escarpées sont l'attrait du tourisme. Le regard ne peut percer les intérieurs des maisons.

    Les façades blanches quadrillées des fers forgés des fenêtres et de leur jalousie semblent attendre le soir jalousement. Et hop, voilà un joli store en alfa, savoir-faire spécifique de cette région qu'est l'artisanat populaire.

    Le mode d'emploi est simple. Les graminées produisent des feuillles radicales enroulées qui sont récoltées en été, uniquement à la main. Le javeleur arrache la sparte, car elle ne se coupe pas. Pour la ramasser, sans en retirer les racines, il est nécessaire de se munir d'un bâton de bois d'olivier ou de ciste, d'enrouler ses dernières et de tirer brusquement. Le transport se fait à dos de mulet.  Il suffit de le faire rouir à l'eau de mer, puis de les mettre à sécher sur pré pour développer toutes ses qualités que sont les fibres naturelles.

    Photo_458

    Photo_462

    Telle quelle, l'alfatier l'utilisera en Espagne pour la vannerie, les nattes, les paniers, les filets et les matelas.

    Sac___main

    On en fait de fines tresses ou des bandes plates de cinq brins (les pleitas). Elles sont cousues bord à bord, suivant la tradition ancestrale, pour former les stores, les rideaux qui servent à se protéger de la canicule andalouse.

    Photo_711

    Enroulées sur elles-mêmes, puis cousues en un tortillon sans fin, elles servent également à réaliser des tapis inusables qui parfois ornent également les parasols des plages privées.

    Photo_236

    On la trouve également en pâte à papier et sert pour les tirages limités de l'imprimerie de luxe.

    Autrefois, les échoppes de sparterie fleurissaient à Séville. Ces compagnons alfatiers utilisés leur savoir-faire pour les objets usuels de la campagne tels que les paniers, corbeilles, mannes et couffes.

    Ils s'en servaient même pour leur utilisation personnelles, pour fabriquer des boîtes qu'ils portaient en bandoulière pour réserver leur repas, ainsi protégé du soleil de midi.

    Porte_bouteille

    Le cheval, les boeufs étaient harnachés de sangles ou courroies de sparte (esparto, en espagnol) (aufo, en provençal) dont la matière avant d'être tressée était écrasée entre deux pierres, puis tressée ou toronnée.

    Souvenez-vous de l'image de l'âne attelé de jarres d'eau, jetées dans des bâts (des couffins) pour le transport. Allez à Motril, et vous les verrez encore affublés de chaque côté de ces couffes aux formes si originales (pardonnez-moi la trivialité de la comparaison), accompagné de ce pauvre paysan au visage buriné, tel un mineur teinté de charbon, dans cette campagne bossuée de touffes d'alfas.  Moyen bestial de transport péninsulaire. De même au Maroc, les blassacs (sacs) que l'on attache sur les dos de chameaux pour le transport de marchandises.

    Au nord de la Sierra Nevada, les paysans il y a peu de temps portaient encore des espèces de spartiates entièrement réalisées en cordelettes de sparte. Car, il y a différentes qualité de fibres suivant la provenance. Elles sont reconnues suivant la souplesse et la résistance. Surpris ! Ce type de sandale fut découvert localement dans une cave du néolithique et sont exposés au Musée national d'archéologie de Madrid. Des écrits qui remontent en 29 av. J.-C. par le géographe grec Strabon retrace cette culture.

    Spartiate

    Le mot latin est Lygeum Spartum Stipa tenacissima (syn. Macrochloa tenacissima) qui désigne cette plante herbacée (graminées) que l'on trouve en Afrique du Nord sur les hauts plateaux d'Agérie ou du Maroc (nom arabe : halfa). Elle fut introduite en Espagne par les Carthaginois qui la transportèrent pour confectionner les cordages.

    Bonbonne

    C'est une herbe verte au printemps, grisâtre en été et qui ondule sans arrêt suivant la brise, on dirait une mer agitée. Cette essence est très robuste et raide, la hampe florale est appréciée par les animaux. Elle forme des touffes denses aux feuilles longues et coriaces avec des influorescences de 30 cm sur un sol pauvre, sec et aride. Le plant atteint 1 mètre de haut. La partie souterraine est un rhizome avec des racines adventives. La partie aérienne supporte la sécheresse par le biais d'une cire isolante qui garnit ses feuilles. Sa floraison ressemble à celle de l'avoine. Dans les vastes étendues, elle donne l'image de la steppe aride avec son caractère de nudité et d'âpreté farouche. Parfois des collines pelées, rugueuses, voire écorchées semblent décharnées jusqu'aux os.

    Mais l'éternelle Séville, sans ses nattes, ses robustes grilles  et ses encadrements jaunes aux fenêtres ne serait qu'une façade simple.

    Store_en_atfa

    La sparte est une ressource du point de vue économique et social qui contraint à vérifier sa dégradation, voire sa disparition et ses conséquences sur l'équilibre écologique de l'écosystème. Elle joue un rôle essentiel contre l'érosion, mais également permet par son système racinaire à stocker l'eau et constitue également un brise-vent qui limite sa violence. C'est une richesse naturelle exploitée.

    Voir fabrique

    Village de Osuna (vers Malaga)
    Village de Cullar (vers Alméria)
    Village de Overa (vers Alméria)

    Carte_Osuna

    Notes

    A Marseille, il existe le vallon des Auffes où s'était installée l'industrie de la sparterie. C'est un petit port de pêche.

    Biographie

    Voyage en Andalousie, juillet-août 2007.
    Photos personnelles prises avec un Canon Ixus 400.

    Azulejos

    AzulejosAzulejosAzulejos

    AzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejos

      TOP  10   ANDALOUSIE

    AzulejosAzulejosAzulejos 

    GRENADE

    Alhambra, Albaicin (quartier arabe)

    SEVILLE

    Alcazar, Couvent, Barrio de Triana (ancien quartier des gitans, céramique), Macarena, quartier juif, Les pénitents

    CORDOUE   Mezquita                   
    CADIX Villages blancs
    RONDA : Ponts, Arênes, Bains maures,
    Palais de Marqués de Salvatierra
    Maison du Roi Maure (mînes),
    Minaret de San Sebastian
    Jerez de la Frontera
    Cadiz, Tarifa
    Setenil (maisons troglodytes)
    MALAGA          

    Nerja, Grotte,
    Parc Ardales (défilé des Gaitanes : gorges), lacs, Grottes d'Ardales,
    Ermitage "Notre Dame de Villaverde"
    Costa del sol,

    SIERRA NEVADA

    Alpujarra (villages sur les contreforts sud de la serra nevada) : Trevelez,
    Guadix (maisons troglodytes)

    HUELVA Romeria del Rocio,
    Parc National Donana,
    Mazagon,
    Grotte des Merveilles,
    Mînes de Riotinto
    Cortegana (fêtes médievales)
                
    ALMERIA

    Cabo de Gata
    La Isleta
    Nijar
    (poterie)
    Alméria (Serres)
    Motril et la sparterie

    0

    0

    1  2 3  4  5 6 7 8 9 10

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 1er novembre 2008

    Posté par PASPERDUS à 15:20 - CARNET DE VOYAGES >>> Voyages de rêve, rêve de voyages... - Commentaires [9] - Permalien [#]

    11 février 2008

    Un certain regard sur Roquebrun, ses mimosas & son carnaval

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      La Nice de l'Hérault se pare de couleur jaune en février au moment du carnaval, grâce à son micro-climat exceptionnel qui permet la culture du mimosa sur son sol schisteux qui retient l'eau et emmagasine la chaleur.

      Photo_015
      VENISE ET SA MAGIE

      free music

      Citronniers, orangers font la ronde autour des fortifications du Moyen-Age, jusqu'au donjon du XIIe siècle, dans ce cadre exceptionnel qu'est le Parc Régional du Haut Languedoc.

      F_te_du_mimosa___Roquebrun

      Ligne

      DANSEUSES BRESILIENNES

      Photos_140

      Ligne

      LE NOUVEL AN CHINOIS

      Le regard est tendresse et admiratif envers sa mère et la vie.

      Photos_105

      Ligne

      L'ours en peluche,

      Photo_001

      Ligne

      De son pont, on enjambe l'Orb avec ses moulins à huile et à blé. L'Orb en amont se fraye un passage dans des gorges qui se découvre également en canoë. Sa source est à Roquedonde et son trajet, nous amène jusqu'au village thermal d'Avène. Mais auparavant, arrêtez-vous aux Gorges d'Eric, dans les méandres de l'Orb qui ont façonné des conques où l'on peut se baigner.

      De loin, la vue s'étend sur le village planté sur un éperon rocheux, surplombé par le jardin exotique et botanique. Le village a pour fond, le Caroux et est traversé par l'Orb qui plonge dans la mer Méditerranée à Valras.

      Photos_059

      Ligne

      Photos_136

      Photos_117

      Ligne

      Le jardin exotique et botanique est à l'abri de la Tramontane sur ses terrasses étagées, exposées plein Sud. Il est constitué de 3 jardins, le botanique et son jardin médical, les succulentes et d'un verger méditerranéen. Il énumére 4 000 plantes dont une collection de cactées.

      Ligne

      Photos_124

      Photos_129

      Ligne

      Les maisons de style méditerranéen sont enduites à la chaux et couvertes de tuiles. Les façades sont ornées d'ouvertures rectangulaires et de balcons qui surplombent avec vue sur l'Orb. Les ruelles sont étroites et tortueuses.

      Ligne

      Carnaval_Roquebrun

      Ligne

      La rivière offre aux habitants sa fraîcheur en été et la musique de l'eau. Aux bords des rives, s'ébattent les touristes assoiffés d'authenticité. Ils frétillent tels les poissons qui les contournent. Le tumulte des cascades.

      Ligne

      Photos_126

      Ligne

      Il y a des "Chefs" qui ne se font pas saisir sur le vif !
      et le menu s'appelle "patience".

      Photos_130

      Ligne

      Le palmier ou sa représentation,

      Sourire

      Ligne

      Les rives de l'Orb,

      Photos_052

      Roquebrun

      Ligne

      Ligne

      Voici la princesse du Carnaval, fragile comme le mimosa, elle se prête à la pose.

      Photos_121

      Ligne

      N'hésitez pas à saluer l'humble pélerin qui anime avec son tracteur le trajet du corso.

      Photo_016

      Photos_143

      Ligne

      Photos_137

      Ligne

      Elle n'a pas besoin d'être fardée pour être la fleur du corso.

      Photos_135

      Ligne

      Toute de volute, elle vole avec ses ailes de papier crépon.

      Photos_138

      Ligne

      Ne serait-ce pas la fille de ?

      Photos_142

      Ligne

      Aujourd'hui, nous sommes passés de Nice à Rio. La fanfare bat son plein sous des airs "si tu vas à Rio..." avec ses cuivres et ses joues bouffies.

      Photos_116

      Ligne

      Ils enflamment de leurs chants, tels des troubadours, l'assistance,

      Photos_082

      Photos_083

      Ils se nomment "Les Assortis", n'est-il pas vrai ? Ils vous souhaitent tout plein d'amour et de chansons.

      Vous les remarquerez avec leur triporteur et leur bonne humeur.

      Vous pouvez les retrouver sur leur site :

      http://www.myspace.com/lesassortis

      Ligne

      FANFARE des SAPEURS POMPIERS de l'HERAULT

      Devant la mairie, les pompiers se préparaient à nous faire entre la sirène. La voici, ci-dessous,

      Photos_079

      Photos_080

      Photos_085

      Pompiers

      Photos_098

      Ligne

      Les touristes étrangers participent activement à la manifestation,

      Photos_088

      Ligne

      Le regard est ourlé d'inquiétude à la vue de l'objectif,

      Photos_089

      Ligne

      A la traîne, mais efficace, les buffatiers arrivent avec leur farine. L'appareil ne s'attarde pas, car les épreuves seraient dures pour l'optimiser après une envolée de farine.

      Photo_002

      Aujourd'hui c'est le carnaval avec les danses traditionnelles des "buffatières".

      Photo_003

      Ligne

      Vous l'avez devinez, c'est la fanfare qui accompagne le corso.

      Photo_040

      Photo_043

      Ligne

      Les confettis enflamment le ciel à la plus grande joie des enfants.

      ePhoto_044

      Ligne

      Vous venez de traverser l'Orb et le village de Roquebrun, merci de votre visite.

      Photos_050

      Photos_058

      Ligne

      Au fait, cette journée était organisée par la commune, des stands tout au long des rues principales vous proposez des produits régionaux, telles les oreillettes qui se dégustent au moment du carnaval.

      Photos_062

      Dans certaines régions, elles sont remplacées par les bugnes.

      Ligne

      Lieu

      Roquebrun (Rocabrun, en occitan), est à 40 km au nord de Béziers (Hérault) FRANCE.

      Fête du mimosa et son carnaval qui se déroula le dimanche 10 février 2008, avec dès 9h30, la bénédiction du mimosa, par le curé de la paroisse.

      Carte_Roquebrun

      Voir

      La grotte de l'Abenc
      Le donjon du XIIe siècle
      Base nautique sur le fleuve "Orb"
      Jardin méditerranéen créé en 1986
      Le village  pittoresque
      Moulin
      Source intermittente
      Pont (1870)

      Recette pour un bouquet de mimosa

      Mettre de l'eau chaude
      Renouveler la, chaque jour.

      Etymologie du mot carnaval Bas_les_masques

      Vient du mot latin "Carne levare", en italien "Carneleva", c'est-à-dire "enlever, ôter la chair". Ce carnaval était conçu pour masquer les déboires alimentaires faites durant les 40 jours de réjouissance de l'Epiphanie au Mardi-Gras et qui laissaient place au 40 jours de Carême qui mènent jusqu'à Pâques.

      La période des 40 jours, dite "quarantaine" vient du mot latin "quadragesima (dies)" qui veut dire "le quarantième jour", "quaresimo" et qui finit donne naissance au mot "Carême" : les 40 jours où l'on mangeait maigre jusqu'à Pâques.

      Ces festivités proviennent d'anciens cultes qui amenaient les gens à porter des masques pour préserver l'anonymat et renverser la hierarchie comportementale. Toute cette parade était la représentation du chaos de la fin de l'hiver avant le renouveau qu'est le printemps. Mais l'image réelle est le passage de la mort à la vie.

      Bibiliographie

      Carnaval du 10 février 2008 à Roquebrun (Hérault)
      Photos personnelles prises avec un Canon Ixus 400

      Remerciements

      Merci aux artistes de la journée de s'être prêtés à la pose, ainsi qu'une attention particulière aux parents qui ont bien voulu me laisser saisir les mimiques de leurs enfants.

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 21 avril 2008 

      Posté par PASPERDUS à 00:03 - Un certain regard sur Roquebrun, ses mimosas & son carnaval - Commentaires [8] - Permalien [#]

      02 février 2008

      Anatomie de la Villa Palagonia MONSTRE DE CURIOSITE

      Frise

        << Précédente | AAccueil | Suivante >>

        Si vous voulez être intrigué par la visite d'un site qui sort de l'ordinaire. Direction la Villa Palagonia à Bagheira, entre Palerme et Cefalu, en Sicile.

        IMG_0325

        Goethe dans son livre "Voyage en Italie" s'y référait. Mais la légende raconte qu'un mari épris de sa jeune épouse de 16 ans, Maria Gioachina Gaetani, et jaloux voulut forcer son épouse à rester à la maison. Pour qu'elle ait peur de sortir et que l'envie ne lui prenne de s'éprendre de liberté,  il décida d'entourer le parc de ces personnages grotesques afin de la terroriser et la dissuader de sortir. Les traits exprimés ci-dessous de son comportement sont à l'image des traits de son visage marqué par la Malaria.

        IMG_0326

        IMG_0317

        2005_Palagonia_Monstre_04

        2005_Palagonia_Monstre_05

        Photo_015

        Ligne

        Une galerie de miroirs brisés s'ouvre dès l'entrée avec des fresques en trompe-l'oeil qui représentent des oiseaux volants sur les murs, alors que le plafond n'est que miroirs.

        Villa_Palagonia_04
        Photo du site

        Bizarrerie certains dirons. J'aurai aimé être le maître de ses lieux et voir mes convives rentrés. Que de réflexion à l'image de leur étonnement !

        Monstre_10
        Photo du site "Folies Européennes"

        Ligne

        Tout d'abord, il faut gravir un grand escalier à double rampe qui tourne et se retourne dans un creux de la façade et donne un trajet tortueux pour arriver à la porte principale de l'étage noble. Il est fait de pierre calcaire, entouré du blason de la famille Gravina.

        Villa_Palagonia_01

        Photo_011

        De là, vous rentrer dans un vestibule elliptique peint des travaux d'Hercule qui vous entraîne dans la galerie des miroirs qui semble être une terrasse par ses dessins qui ornent le bas des murs et qui représentent une balustrade et en perspective un ciel où nichent des oiseaux.

        Photo_020

        Villa_Palagonia_05
        Photo du site

        IMG_0338

        IMG_0329

        Photo_019

        IMG_0331

        Villa_Palagonia_06
        Photo du site

        Palagonia_05

        Symbole

        IMG_0340

        Villa_Palagonia_03

        De chaque côté opposé de cette salle sont la chapelle et la salle de billard.

        Villa_Palagonia_02
        du site

        Ligne

        En revenant sur vos pas, du hall, vous accédez également aux appartements privés avec des salles en enfilade, des chambres.

        Palagonia_04
        Photo du site

        Ligne

        Le jardin de style baroque est rempli de plus de 60 statues monstrueuses et les murs d'enceinte en sont ornés également en leur sommet. Cette excentricité peut vous rendre hermétique à cet art qui est fondamentalement laid et vos réactions peuvent différés.

        IMG_0314

        Quant à l'énigme de sa conception, elle reste entière. Il semble que le jeu de miroirs permettait au prince de s'adonner à une étude. Celle de considérer son hôte comme spectateur et de le voir sous une autre facette au travers du miroir, comme un acteur transformé par la lumière en fantôme.

        2005_Palagonia_Monstre

        IMG_0302

        IMG_0307

        IMG_0311

        2005_Palagonia_Monstre_03

        IMG_0306

        2005_Palagonia_Monstre_02

        IMG_0303

        IMG_0304

        IMG_0315

        Ligne

        Les meubles absents, mais renseignée par les écrits de Goethe, semblent à l'image de la composition.

        Les chaises ont perdu quelques-uns de leur pied, impossible de s'y assoir. Il faut rappeler l'emblême de la Sicile, inspiré du grec et de la monnaie de l'époque "Triskèle" sur laquelle était représentée une tête de Gorgone entourée par trois jambes.

        Gorgone

        L'auteur de cette maison était hanté de l'image de la créature tentaculaire, telle la méduse qu'il a voulu immortaliser par la provocation de ces personnages.

        Sur le sybmbole de la Sicile, les jambes sont enfermées dans une roue et dans les personnages imaginaires de la Villa Palagonia, on retrouve cette interprétation par la déformation du bossu, personnage emblématique qui circulait dans les rues et qu'on retrouve de même une composante chez les nains, favoris des cirques, attraction du XVIIIe siècle.

        Sicile

        Les fauteuils aux tapisseries vous invitent, mais dès lors que vous en apercevez un de disponible, les clous apparents sur la tapisserie vous invitent à rester debout. Les tasses de porcelaine sont disposées en colonne dans une désordre total qui inexorablement ne vous invitent point à prendre salon.

        Ligne

        Quels sont les sentiments qui pouvaient se refléter ? la stupeur, bien sûr qui dévoilait l'état d'âme par l'improvisation du décor. La psychose, l'angoisse et l'anxiété sont les tableaux type d'un trauma.

        Mais quelle expérience de se sentir envahi de sensations nouvelles ou reconduites. Cette projection psychique sécrète l'envie de la traduire par une écriture  cathartique comme Niki de St Phalle et ses statues qui lui ont servies de thérapie.

        Le choc prend forme par le corps des mots qui est un autre art comme le dessin.

        Mais cette projection inclue également le regard que l'on pose sur l'énigmatique propriétaire.

        Monstre_20
        du site  "La Fotonline.net"

        Faute de dessiner, je vous l'écris et vous en témoigne ma vue par  des photos aux poses bizarres de ces personnages qui ont fait partie de notre Odyssée italienne.

        Et au dehors, les murs sont tellement présents par leur hauteur que l'impression d'étouffement peut nous arriver. Ces figures qui couronnent le mur d'enceinte sont orientées vers l'intérieur de la propriété pour nous opportuner encore plus. Cette impression poussait à l'extrême serait le but rechercher de désorienter le visiteur. Ce n'est pas la chaleur !

        Les personnages sont démesurés et difformes par leur nanisme. Seuls et uniques dans le monde architectural est ce lieu.

        Ils sont constitués dans la pierre tendre de la région qu'est le tuf "tuto d'Aspra" et représentent des formes animales, anthropomorphes ; ainsi que des statues de dames et chevaliers, mais également de musiciens. Des bustes d'homme sur des corps de femme ou de poissons et diverses malformations comme par exemple un visage humain avec une trompe d'éléphant en guise de nez plantent le décor. Certains sont caricaturés. Les sources d'inspiration sont d'époque et d'origine du Proche-Orient et d'Extrême Orient.

        IMG_0312

        Cette villa fut édifiée au XVIIIe siècle, en 1715, par un prince espagnol -Francesco Ferdinando Gravina-Crujlas, cinquième prince de Palagonia. Sa construction fut donnée à un frère dominicain Tommaso Maria Napoli, architecte.

        Son petit-fils, troisième propriétaire, remodela la villa pour la transformer en un caprice baroque excentrique. La maison a un tracé circulaire.

        Bagheria, la localité était à la mode au XVIIIe siècle. Elle fut choisie par l'aristocratie de Palerme, ville voisine, pour y construire de superbes maisons de campagne.

        Il faut rappeler que la Sicile fut  grecque, romaine, espagnole et enfin italienne ! Tout en décor, baroque, elle nous surprend par ces palais. Telle la ville de Noto et son spectacle baroque.

        Jeu

        Monstre_06
        Photo du site

        Fasciné ou pas, tout les grands artistes de l'époque la visitèrent et les auteurs ne purent s'empêcher d'aborder dans leur texte l'expression de leur étonnement ou de l'interpréter. L'Art et la psychanalyse s'y sont penchés aussi en tant qu'oeuvre.

        Palagonia_01
        du site

        Son site

        Villa Palagonia

        Monstre_12
        Photo du site "Galerie von Manlio Agrifoglio"

        Plan

        Structure_du_jardin

        Pour accéder à la villa, on passait devant deux arcs de triomphe. En voici un.

        Ancienne_structureArc_de_Bagheria

        Culte
        Saint Joseph est le patron de la commune et est fêté le 19 mars.

        Propriétaire

        Famille  Castronovo acheta ce bien en 1885.

        Situation
        A 15 km de Palerme
        Visitable toute l'année. 

        Adresse
        90011 BAGHERIA

        Information
        Villa Palagonia

        Autre représentation

        Maison Usher

        Note

        J'avoue que tout oeuvre me permet de me ressourcer et est une quête à mieux comprendre son identité par le reflet de la pensée sur le miroir opaque de notre vision.

        La folie palagonienne permet de se mesurer, de s'approcher de son émotion pour l'évaluer et trouver la clef pour sortir de ce pas.

        Biographie

        . Voyage en été 2005
        . Photos personnelles (Canon Ixus 400)
        . Photos prises sur le net avec lien sur site.

        A voir
        . Villa Cattolica

        << Précédente | AAccueil | Suivante >>

        Ligne  Dernière mise à jour, le 17 février 2008

        Posté par PASPERDUS à 19:25 - Anatomie de la Villa Palagonia MONSTRE DE CURIOSITE - Commentaires [14] - Permalien [#]