Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

27 septembre 2007

CARNET DE VOYAGES >>> Voyages de rêve, rêve de voyages jusqu'au bout du monde...

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Plan des Voyages_de_r_ve de Voyage

    Vous êtes ici : Accueil >> Carnet de voyages

    Train_de_vie

    Bienvenue dans mon univers.
    Vous m'avez rencontré au détour d'un chemin et souhaitez découvrir mes carnets de voyages...

    Cadre_de_vie

    Mise en ligne de mes [ Carnets de voyage ]  en tirages limités dans cette rubrique, illustrés d'une série de photos et de chroniques journalières, ainsi que mes impressions & anecdotes pour vous faire partager mes passions, l'écume des jours, découvrir des sites les plus majestueux, exubérant de beauté et de magie avec leurs végétations luxuriantes. Dans ces récits, j'ai rapporté des visions que je mets en scène au travers d'anecdotes ponctués de nombreuses photos personnelles, mais parfois empruntées virtuellement afin de vous donnez l'éventail des aspects d'un voyage, afin de pouvoir restituer de cette manière les émotions que j'y ai ressenties. Tout est dans l'envie, il suffit d'avoir la volonté de penser que le voyage est accessoire, et de se convaincre au travers de la lecture. Cette façon de procéder me permet d'éviter que les souvenirs s'estompent avec le temps, de les enrichir de mises en scène et de leur redonner vie dans son plus bel écrin qu'est le carnet. A suivre...

    Voyages

    Sur_mes_traces




    8 carnets sont disponibles et bientôt ceux à l'affiche. Choisissez en un...

    Le voyage que vous allez entreprendre maintenant par le texte et les photos se réalise et se complète au fil du temps...

    Pour ouvrir un carnet de voyage, cliquer sur la destination correspondante

    REPUBLIQUE TCHEQUE 2004

    REPUBLIQUE TCHEQUE 2004

    SICILE 2005

    SICILE
    2005

    CROATIE 2001

    CROATIE
    2001

    PORTUGAL 1988 / 2002

    PORTUGAL
    2002

    IRLANDE 1999

    IRLANDE
    1999

    ESPAGNE

    ESPAGNE
    2007

    Pour Agrandir et visualiser le pays, cliquer dessus l'image

    NORVEGE 1998
    NORVEGE
    1998

    JAPON
    JAPON

    Tatouage
    CHINE

    MAROC 1989
    MAROC
    1989

    TOSCANE 2003
    TOSCANE
    2003

    Jeune fille Afghane
    AFGHANISTAN


    Saint_Jacques_de_Compostelle
    Saint-Jacques de Compostelle

    IRAN
    IRAN

    Knoedel
    AUTRICHE
    1986


    FRANCE
    2007


    SUISSE
    2006

    Notre Dame
    POLOGNE


    Neuschwanstein
    ALLEMAGNE
    1990

    MATALA
    CRETE
    1985

    Annevoie
    BELGIQUE
    2000

    Costume
    ANGLETERRE
    1992 ?

    Scottish_Terrier
    ECOSSE
    1992

    Euros
    LUXEMBOURG
    2000

    D'autres sont en images, pour un voyage virtuel, un rêve de voyage,

    BAIE_D_ALONG
    VIETNAM
    Initiation au voyage


    Maison
    ISLANDE
    Initiation au voyage

    Acc_s___la_Tunisie
    TUNISIE
    Initiation au voyage

    Blanc
    FINLANDE
    Initiation au voyage

    Posture
    SKRI LANKA

    Cimeti_re_de_Sapainta
    ROUMANIE
    Initiation au voyage


    Key_West_Maison_coloniale
    FLORIDE - Key West
    Initiation au voyage

    Boudha
    INDE
    Initiation au voyage


    Couleurs
    NEPAL
    Initiation au voyage

    SANTORIN
    GRECE - Santorin
    Initiation au voyage

    PATAGONIE
    PATAGONIE
    Initiation au voyage

    Gauguin
    TAHITI
    Initiation au voyage

    Mais également un aperçu des  mises en ligne accessibles d'un simple clic, sur l'image.             

    Info.

    Photo_423 Pierre_Bois_Eau Voir_FRANCE IMG_0310 CIGALE_PROVENCE Folco_de_Baroncelli Flamant roseIMG_0120ArtisteNotre Dame IRLANDE 1999 IMG_0617Portrait102_0239 AZULEJOS_PORTUGAL REPUBLIQUE TCHEQUE 2004 CROATIE 2001 Timbre_IrisSICILE 2005 IMG_0513

             

    "Le voyage est une espèce de porte par où l'on sort de la réalité comme pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve"
    Guy de Maupassant

    "On ne vas jamais aussi loin que
    lorsqu'on ne sait pas où l'on va"

    Christophe Colomb

    "Un rêve de voyage, c'est déjà un voyage"
    Murek Hulter

    "Le monde est un livre,
    et ceux qui ne voyagent pas
    n'en lisent qu'une page"

    Saint Augustin

    "Les voyages ça sert surtout à embêter les autres
    une fois qu'on est revenu"

    Sacha Guitry

    "Un voyage se passe de motif.
    Il ne tarde pas à prouver qu'il
    se suffit à lui-même. On croit qu'on
    va faire un voyage, mais bientôt
    c'est le voyage qui vous fait (...)"
    Nicolas Bouvier

    Carte_postaleNote ;

    J'ai découvert le voyage, grâce à la MJC -Maison des Jeunes et de la Culture-. Souvent, il commençait par le trajet, des heures de bus et la destination.
    J'aime vagabonder pour connaître le monde, pour mieux se connaître, une quête de soi. La lecture me permet de m'échapper également. Le voyage est une découverte déclenchée par la lecture.

    Le voyage est un dépouillement de l'extérieur vers l'intérieur, le dépassement de soi, la curiosité qui dépasse toutes les frontières et la mélancolie du retour qui vous pousse à faire des projets.

    Leçon de vie...

    .......................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, ArabeHollandais
    Parution : 27 sptembre 2007
    Mise à jour  :13  juillet 2009

             

             

    Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >> 

    Posté par PASPERDUS à 23:50 - CARNET DE VOYAGES >>> Voyages de rêve, rêve de voyages... - Commentaires [0] - Permalien [#]

    23 septembre 2007

    Automne… splendeur de l’agonie

    FeuilleJauneune_feuille_de_plataneVerteFeuille

    0

    0<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

    0

    23 septembre 2007 AUTOMNE

    0

    RouilleLes saisons sont une éternelle ronde de sommeils et de renaissances.

    Photo_075

    0

    une_feuille_de_platane

    0

    RouilleSeptembre… hier qui offre les dernières chaleurs de l’été qui lutte entre la vie et Rouillela mort et qui nous met dans l'angoisse de ce changement.

    0

    RouilleEt aujourd’hui l’automne qui tarde à s'installer avec ses lendemains sombres, au parfum de nostalgie.

    0

    RouilleAlternance en jours de pluie et gels de nuit, mais vers le Pic Saint Loup, gare aux champignons qui font des tâches jaune et rouge de mille Rouillenuances mélangées au brun des mousses qui renaîtront qu’au printemps prochain et meurent à chaque automne.

    0

    RouilleLes feuilles aux teintes de santal et de safran, secouées par le mistral, jonchent et forment un tapis, balayées. Les feuilles de marronniers se Rouillefrangent de rouge. Les teintes mûrissent et resplendissent de tout leur éclat les ors verdis, les ambres jaunes, les orpins, les ocres de ru qui laissent à la Rouilletombée de la nuit, une traînée de poudre d'or.

    0

    RouilleParfois, une bourasque colle les feuilles aux vitres et forme une nature morte, tel un tableau de Cézanne.

    0

    RouilleToute emmitouflée, la nature se prépare au froid de l’hiver...

    0

    0<< Précédente | AAccueil | Suivante >> 0

    Ligne  Dernière mise à jour, le 23 septembre 2007

    Posté par PASPERDUS à 18:00 - Pêle-mêle - Commentaires [2] - Permalien [#]

    22 septembre 2007

    RONDA, ogresse à la gorge plongeante... CADIX

    AzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejos

    Amonated

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    "La ville entière,
    et aussi loin que porte le regard
    dans le paysage alentour,
    tout n'est que décor romantique"
    de Hemingway

    Ronda est une ville perchée d'Espagne, au rocher fendu, située en Andalousie. Elle fait partie des villages blancs au nord-est de la province de Cadix et est une mosaïque fortifiée de traditions. Sa plate-forme est entaillé par le "Tajo" , gorge profonde de 60 mètres de large, 500 mètres de long, où coule le rio Guadalevin qui signifie en arabe "rivière du lait". Elle domine du haut de ses 725 mètres d'altitude.

    Elle est organisée autour de deux rues principales.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    La ville maure au sud éclate de sa blancheur aveuglante, les ruelles sont pavées de galets, les fenêtres protégées de grilles en fer forgé. Passé le pont neuf, la ville moderne, El mercadillo et la plaza de Toros d'Espagne. Puis, on accède à la Cuidad, c'est-à-dire, le quartier plus ancien.

    Photo_031

    Pont neuf ou "Puent Nuevo"

    Note Pont de 98 mètres de haut, conçu par Juan Martin de Aldehuela qui enjambe la gorge et reste un exploit par la technicité de sa construction. Il est composé de trois arcs en plein cintre. Il fut inauguré en 1793 alors que les travaux débutèrent en 1751.

    Le premier pont fut construit en 1735 et fut détruit 6 ans plus tard par une crue du Guadalevin.

    Photo_025
    Pont vieux
    Date de 1616 et fut reconstruit selon la reproduction d'un ouvrage romain.

    Photo_028
    Pont des Tanneries (San Miguel ?) du XIIIe siècle
    Il se situe en amont de Ronda.

    Ces deux parties sont lacées par trois ponts dont le pont neuf du 18ème siècle vertigineux, oeuvre de l'architecte Martin de Aldehuela. Il est fait de grès qui laisse une vue saisissante sur la Serrania de Ronda. D'en bas, vous apercevez les "casas cogadas" maisons suspendues au-dessus des falaises.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Ronda

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Ronda est connu par la visite d'Hemingway. Mais Hemingway fut attiré par ses arènes (construites par le même architecte que le pont neuf en 1785)  où les toreros se prêtaient au jeu. Et lors des fêtes de septembre, les touristes se précipitent en haut de la falaise séduit par le précipice et aux alentours, les arènes ou torés les illustres de la tauromachie. Et moi, pour sa cuisine typique, le "Rabo de toro" ou queue de taureau !

    Photo_555
    Arène de Ronda
    Avec son portail néoclassique en pierre de grès jaune doré, avec sa zone centrale entourée d'une série d'arcs soutenus par des colonnes toscanes.


    Elles sont considérées comme le temple de la tauromachie. Elles furent inaugurées en 1785. Elles sont parmi les plus importantes d'Espagne. On y pratique la corrida Goyesca de style classique qui laisse l'exubérance pour l'austérité. Son géniteur est Pedro Romero, né en 1754.

    Elle fut également parrainée par l'établissement en 1572 de la "Reall Maestranza de Caballeria (Académie royale de cavalerie), club équestre de l'aristocratie espagnole.

    Note Les arènes ont servi de décor à l'adaptation cinématographique de Carmen de Bizet par Francesco Rossi.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Pour vous assoifer de connaissance, vous pouvez également visiter la "Casa del Rey Moro" ou -la maison du roi maure-réputée pour sa mine ; ainsi que son parc l'Alameda del Tajo, le temple avec ses figures anthropomorphes effrayantes, dit la Maison du géant (Casa del Giagante),

    le Palais du Marquis de Salvateirra

    Photo_006
    Palais (de Moctezuma ??? ) ou du Marquis de Salvateirra

    Quatre cariatides d'indiens d'Amérique, scènes bibliques ornent la façade de ce palais de style Renaissance du XVIIIe siècle.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    la porte de la ville,

    Photo_010
    Porte de Philippe V "Felipe" et église de Notre Père Jésus.

    De style néoclassique, elle prit le nom de Philippe V qui régna au XVIIIe siècle.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    l'église...

    Photo_534

    Eglise de "Santa Maria la Mayor" ou Sainte Marie la Grande, la Majeure...

    Minaret et Mihrab de la mosquée du XIIIe siècle qui se trouvait à la place de cette église ont subsisté. L'église combine plusieurs styles

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Maison de Don Bosco

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Chapelle...

    Photo_557

    Photo_559

    Photo_560

    AzulejosAzulejosAzulejos

    La tour...

    Photo_563

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Les jardins de .... face à la Casa del Rey Moro

    Photo_519

    AzulejosAzulejosAzulejos

    les bains arabes (hammam) en passant le "puente Viejo" avec ses arcs outrepassés et qui date du XIIIe siècle.

    Photo_015

    Photo_011

    Photo_014

    Photo_021

    Photo_022

    Photo_016

    Photo_017

    Photo_023

    Photo_024

    AzulejosAzulejosAzulejos

    et au retour, passer par les "Jardines de Cuenca" qui surplombent les gorges tout en n'oubliant pas :

    AzulejosAzulejosAzulejos

    la "Casa Mondragon", palais en grande partie reconstruit après la Reconquista.
    Elle fut la demeure du dernier gouverneur maure de Ronda et date de 1314. On y trouve des mosaïques polychromes d'origine, un plafond mudéjar.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Elle se caractérise par ses bains ou hamman d'architecture hispano-musulmane. Essentiels pour l'hygiène tant préconisée par l'Islam, les bains sont l'héritage des thermes anciens et sont composés de diverses pièces qui varient progressivement en température.

    L'air y est chauffé au moyen de chaudières et est distribué sous le sol.

    Ronda et Jaen en sont l'expression par excellence.

    AzulejosAzulejosAzulejos

    Bon, venons-en à l'endroit qui m'a tant marqué. C'est la Casa del Rey Moro qui comme tout lieu insolite a pour légende que en ces lieux, le roi musulman Abomelic ait habité là.

    Photo_515

    Mégalomane et dont la réputation venait de sa façon dont il fêtait sa victoire sur ses ennemis. En effet, il se servait de leur crâne pour boire son vin en l'honneur de sa supériorité. Il fit construire cette structure militaire secrèet à l'époque  comme un point stratégique pour contrôler l'ensemble du royaume.

    Photo_002
    Terrasse de la conquête "Terraza de la Conquista"
    Elle se trouve en haut de la tour et permettait de guêter le Tajo pour commencer la défense du siège.

    Mais le clou de cet endroit revient à la mine d'eau "Mina de Agua" qui fut taillée au coeur de la roche au XIVème siècle sur l'ordre du roi Abomelic et qui rend ce lieu hors du commun.

    Photo_523

    Photo_527

    Photo_530

    Photo_533
    Voûtes enchevêtrées

    Photo_535

    Photo_537

    Photo_539

    Photo_541

    Photo_542

    Photo_543

    Photo_544

    Photo_546
    Porte extérieure  qui donne sur la rivière
    Elle est protégée de l'extérieur par la Salle d'armes d'où l'on jetait par la fenêtre centrale, des chaudrons d'eau et huile bouillants.

    Photo_547

    Photo_548
    Fortification

    Impressionnée par l'histoire, je passais les jardins sans trop y prêter d'intérêt, pour me filer dans la dédale d'escaliers  afin de descendre les 365 marches qui zigzaguent jusqu'au rio Guadalevin, dans ce passage qui demeura longtemps secret. Près de 60 mètres en contrebas qui me firent découvrir différentes pièces articulées autour de cet enchevêtrement tenu par des voûtes. Les pièces étaient plus mystérieuses  les unes que les autres. Elles servaient dans les temps anciens pour la résistance contre les catholiques et les nombreuses salles laissent présager par leur nom de leur utilisation. Une servait de dépôt d'armes, l'autre pour la nourriture, celle de la noria pour l'eau.

    Au fait qui remontait l'eau ? Bien sûr, les 300 prisonniers catholiques finissaient le restant de leur vie à faire cette besogne.

    Photo_520

    Vous pouvez y apercevoir la salle du puits "Sala del Manantial qui servait à remonter les eaux par une noria qui récupérait l'au de la rivière. Les esclaves étaient chargés de remonter les seaux jusqu'à la surface, soit deux tiers du chemin.

    Au lit de la rivière, des fortifications  protégeaient l'ensemble et laissent une vue sur l'ensemble de la structure.

    Photo_488

    Photo_498

    Photo_501

    Photo_506

    Bien sûr en ressortant, les jardins furent visités car dessinés par le Français Jean-Claude Nicolas FORESTIER (1861-1930), célèbre paysagiste récemment appelé pour la conception des jardins du sultan du maroc à Casablanca. Il fut demandé à l'époque par la Duchesse de Parcent, propriétaire en 1912 de la maison. Il est fait d'espaliers coiffés de treillage, habillés d'azulejos, ornés de colonnes et jalonné de fontaines et bassins aux nénuphars qui a leur pied profite du pavement en terre cuite où des cabochons de céramique s'intercallent. Bien sûr, les orangers signes des jardins des Espérides foisonnent, ainsi que les mimosas, les cyprès, palmiers, myrthes et citronniers entre-autres.

    Photo_491

    Photo_492

    Photo_496

    Photo_494

    Photo_495

    Par cette présentation, vous ne doutez pas qu'il est hispano-mauresque et est la recherche même dans son symbolisme des valeurs suprêmes "bonté, beauté et santé.

    Il a la particularité d'être suspendu et profite des concavités naturelles du terrain pour son aménagement. Et, et bien sûr, il profite de son environnement qui a du caractère.

    Photo_500

    Les jardins furent déclarés d'intérêt artistique national en 1943. Dans un des recoins, l'accès à la mine.

    La maison quant à elle s'est adaptée à l'inclinaison de la rue. Dans son salon, on peut y admirer des jolis azulejos avec pour représentation les étapes de la vie. De là, on passe dans le patio qui dessert les étages inférieurs. Elle est de style néo-mudéjar et fut construite en 1709 sur les fondations d'un palais maure.

    Photo_503

    Photo_508

    Bon, je ne dois pas oublier de vous ramener au titre de cette page "les bains". Oui, tout en bas de la ville, aux portes de la campagne sont les bains arabes, construits au XIIIe siècles dans le quartier des artisans.

    Ce sont les mieux conservés de toute l'Espagne. Ils sont alimentés par une noria, suivie d'un aqueduc qui dirige l'eau dans une première salle où se trouve des citernes chauffé au bois et alimentant de leur vapeur les salles de massage...

    A l'intérieur, les voûtes harmonisent l'ensemble et la fraîcheur restent malgré les percées des minuscules lucarnes qui dessinent leur forme d'étoile sur les murs.

    AzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejos

    Bibliographie

    AzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejos

    Comment s'y rendre

    A une heure de la Costa del Sol, vers l'intérieur des terres, vous découvrirez la ville qui surplombe sur ses roches abruptes.

    AzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejos

    Suite du voyage en Andalousie (mise en service en cours de construction)

    Azulejos

    AzulejosAzulejosAzulejos

    AzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejosAzulejos

      TOP  10   ANDALOUSIE

    AzulejosAzulejosAzulejos 

    Motif_gMotif_gMotif_gMotif_gMotif_g

    TOP  10   ANDALOUSIE

    Motif_gMotif_gMotif_g

    GRENADE

    Alhambra, Albaicin (quartier arabe)

    SEVILLE

    Alcazar, Couvent, Barrio de Triana (ancien quartier des gitans, céramique), Macarena, quartier juif, Les pénitents

    CORDOUE   Mezquita                   
    CADIX Villages blancs
    RONDA : Ponts, Arênes, Bains maures,
    Palais de Marqués de Salvatierra
    Maison du Roi Maure (mînes),
    Minaret de San Sebastian
    Jerez de la Frontera
    Cadiz, Tarifa
    Setenil (maisons troglodytes)
    MALAGA          

    Nerja, Grotte,
    Parc Ardales (défilé des Gaitanes : gorges), lacs, Grottes d'Ardales,
    Ermitage "Notre Dame de Villaverde"
    Costa del sol,

    SIERRA NEVADA

    Alpujarra (villages sur les contreforts sud de la serra nevada) : Trevelez,
    Guadiz (maisons troglodytes)

    HUELVA Romeria del Rocio,
    Parc National Donana,
    Mazagon,
    Grotte des Merveilles,
    Mînes de Riotinto
    Cortegana (fêtes médievales)
                
    ALMERIA

    Cabo de Gata
    La Isleta
    Nijar
    (poterie)
    Alméria (Serres)

    0

    0

    1  2 3  4  5 6 7 8 9 10 Suivant

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 13 janvier 2008

    Posté par PASPERDUS à 22:00 - RONDA, ogresse à la gorge plongeante... CADIX - Commentaires [2] - Permalien [#]

    15 septembre 2007

    Féria du riz ARLES 2007

    << Précédente | AAccueil | Suivante >> 

    7 au 9 SEPTEMBRE 2007, c'est dans la paëlla que l'on retrouve tous les ingrédients d'une corrida réussie.

    Photo_203_bis

    << Précédente | AAccueil | Suivante >> 

    Ligne  Dernière mise à jour, le 17 octobre 2007 0

    Posté par PASPERDUS à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

    10 septembre 2007

    Cordoue et sa Mezquita...

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Monnaie_du_PapeDominée la Mosquée !

    T

    ... Cordoue aux maisons vieilles,
        A sa mosquée où l'oeil se perd
        dans les merveilles
        "Victor Hugo"

    T

    Célébrée bien après le départ des Maures -arrivée en 711-, la Mosquée de Cordoue (Cordoba) est la plus importante du monde islamique occidental, après celle de Damas et subsiste comme un chef-d'oeuvre architectural.

    Arcades
    du Site "musique09"

    Elle fut commencée par le jeune Abd al-Rahman (756/788 J.C. ou r. 139-172 H) 1er de Damas en l'an 785 sur l'emplacement d'une basilique chrétienne "Saint-Vincent" qui auparavant était un temple "Janus", dieu aux deux visages (guerre et paix).

    Photo_204

    Elle prit le nom "Mesquita alijama". Elle compte parmi les 1 000 mosquées et 600 bains durant l'époque faste (1000) de la ville. Elle est entourée de la "Judéria", quartier juif aux murs chaulés de blanc, aux rues tortueuses et aux ravissants patios fermés de grilles en fer forgé où l'artisanat est réputé.

    Elle fut achevée en 987.

    T

    Commentaire

    Durant cette époque du pouvoir mulsuman (huit siècles), il semble nécessaire de rappeler que tous les cultes : juif, chrétien... étaient dignes de respect et furent exercés dans le privé. Mais dès la reconquête des catholiques, juifs, arabes furent persécutés et expulsés.

    31 mars 1492, les juifs furent expulsés. D'autres auparavant furent convertis.
    1502, les catholiques convertissent les musulmans.
    1520, les catholiques convertissent les protestants.

    Une autre version dit que la tolérance des musulmans envers les autres religions n'était que finte. Répression, révolte, expulsion semblent être de mise depuis la nuit des temps.

    T

    Elle est le résultat de multiples modifications, détruitre, agrandie de chapelles (mihrab), ornée de chapiteaux corinthiens sculptés, découpée d'arcs outrepassés et lobés et au moment du déclin du Califat, la réalisation de la Cour des Orangers.

    Photo_200
    Chapelle dans la Mezquita

    La vision à profusion de ces colonnes (854 colonnes en 19 vaisseaux de 36 travées) combinées sur ces 23 000 m2,  sur une surface de 180 m de long sur 130 de large reste étonnante. Elles sont de divers styles et donnent à cette oeuvre l'aspect d'un bois qui rend magique cet endroit.

    Un millier de colonnes de marbre coiffées d'arcs outrepassés qui combinent la pierre et la brique et tel un trapéziste juxtaposent des piliers qui soutiennent d'autres arcs en plein ceintre.

    Bleu
    Photographié par Klarys du Site "Zyeuter"

    Tout cet enchevêtrement de formes et de couleurs manifeste un grand sens de l'équilibre et de l'harmonie, outre ; mais également a permis de résoudre le problème du soutènement d'un édifice aussi haut et massif, sans alourdir sa vision et garder l'aspect de légèreté et luminosité nécessaire à la prière et pour le côté pratique : être vu et entendu de tous.  5 fois par jour, il appelle à prier (l'imam prononce du Vendredi en s'orientant vers le sud-est (=qibla), vers la Mecque).

    Photo_205

    Les chapiteaux remontent à des temps anciens jusqu'à l'époque romaine. La vision transversale comporte douze nefs et longitudinales onze. Des calligraphies coufiques faites de stucs extravagants, mosaîques byzantines, forment des bandes qui dessinent les murs. On reconnaît les différentes parties dont certains chapiteaux en marbre ont été récupérés sur d'anciens édifices romains.

    T

    Jardin des Orangers
    Dans le jardin des Orangers, une fontaine en son centre permettait lorsqu'on voulait rentrer dans la mosquée de faire ses ablutions. Autrefois, trois fontaines desservaient ce jardin qui fut doté d'un système hydraulique des plus complexes qui permettait d'irriguer tout en servant également à rafraîchir le centre de prière dans la Mosquée. Il fut planté au XIIIème siècle et doté d'oliviers et cyprès dès le XVIIIème siècle.

    Orangerie
    du site Amine's Snapshots

    A l'époque, ce jardin permettait un libre échange par le biais de arcades entre la mosquée et l'extérieur.

    T

    La mosquée est un édifice orné de portes. L'art islamique fait références à des représentations du monde végétal (motif ataurique) et animal. En effet, j'ouvre cette parenthèse, afin de comprendre les modifications visuelles et de faire le distingo entre les musulmans soumis devant l'interdiction de représenter des figurines dans l'ornementation, alors qu'à l'époque chrétienne, les statues viennent ornées l'ensemble.

    Inscription_Mihrab

     "

    Repr_sentation_florale_Mihrab

    Photographies du site" PhotoChris

    Elle est unique par le fait que deux cultes s'enchassent l'un dans l'autre dont l'exemple même est la tour de la cathédrale que l'on peut apercevoir de la cour des orangers et qui en son sein conserve le minaret. Cette tour servit de modèle à la "Giralda" de Séville. Au sommet, on peut admirer San Miguel qui est l'emblême de la ville de Cordoue.

    Minaret

    T

    2ème étape -sous le règne de Abd-el-Rahman II-  (766/788)

    Une extension fut faite qui se distingue par le manque de socles des colonnes. Elle consistait à agrandir la salle de prière.

    T

    3ème étape (la Masqsura) -sous le règne de Hicham- (788/796)

    L'espace est à nouveau développé par des colonnes qui alterne sur ses claveaux, le marbre bleu de Cordoue et le marbre rose de Cabra. L'ensemble est structuré par des coupoles aux motifs dit "en copeaux" et dont la luminosité est très caractéristique de sa conception qui met en valeur l'enchevêtrement des arcs polylobés.

    T

    4ème étape -sous le règne de Abd-el-Rahman III - (951)
    Le minaret fut construit. On l'appelle la "Tour del Aminar". Elle fut reconstruite en 1593 et maintes fois modifiées jusqu'en 1664, suite à des problèmes de fondation. Elle mesure 93 mètres et au bout des 267 marches qui l'érigent vous pouvez apercevoir son ensemble.

    A cette période fut construit la salle de trésor et le sabat.

    T

    5ème étape  -sous le règne de El-Hakam II- (961-976)
    L'agrandissement ne pouvant se faire que du côté Est, le mihrad et la maksoura (enceinte réservée au calife) furent excentrés. Cette partie est faite d'un entrecroisement d'arcades.

    La chapelle en son centre qui fut construite en 1258. Ornementation "Mudéjare", stucs (ornement mocarabe) et coupole de bois.

    T

    6ème étape -sous le règne de Hicham (976-1009)
    Le mihrab (place des prières) fait de mosaîques d'or et de pierres semi-précieuses dont l'ensemble est le plus important du monde mulsuman.

    La coupole centrale de la Qibla (mur méridional sur lequel donne le Mihrab) est de mosaïques bysanthines constituée d'un réseau d'arcs polybés.

    Coupole
    du Site "musique09"

    Il abritait le Coran et est fait d'une frise d'or qui laisse entrevoir une liste de 99 noms d'Allah.

    Les fidèles devaient en faire le tour 7 fois à genoux en signe de pénitence.

    Mihrab
    Photographié par Guy MOLL sur le site

    7ème étape (Al-Mansûr - 987)
    C'est l'affirmation du Souverain mais qui est d'une facture grossière, avec des arches peintes pour reproduire l'alternance de pierre et de brique.

    Photo_208

    T

    8ème étape (la cathédrale)
    1521, construction en son milieu d'un sanctuaire en forme de croix. Le choeur, tout de bois ciselé est baroque. Les chaires sont en bois d'acajou et marbre.

    La première chapelle érigée "Capilla Villaciosa" en 1371 est de style Mudéjar.

    Photo_201

    Mais dès 1236, la Mosquée se transforme en Cathédrale (1523) ce qui modifie son ordonnancement. A cette date, Charles Quint donna son accord pour la construction, sans connaître la mezquita et en faisant fi des contestations grandissantes. Il comprit son erreur quelques années plus tard lorsqu'il vint faire visite. Trop tard !

    Elle est un mélange de style gothique, Renaissance et baroque. Elle fut faite par l'architecte Hernan Ruiz et son fils (entre 1523 et 1599). Les stalles (sièges) sont de style churrihuerresque (1758).

    Et dès lors, les modifications se succèdent qui combinent tous les styles. Sont intégrées tout au long du mur d'enceinte, des chapelles chrétiennes qui longent également la Cour des Orangers sur une partie.

    Photo_207

    Photo_209
    Petite anecdote,
    Le fervant vêtu de rouge était emprisonné et pris la peine
    durant sa peine de marquer dans le marbre sa conviction.

    Elle devient le symbole de la ville sous le nom "Mosquée-cathédrale Sainte-Marie" et captive les voyageurs. Pour certains, elle est toujours appelée "mosquée" malgré qu'elle fut reconvertie en cathédrale chrétienne dès la reconquête de Cordoue.

    T

    Plans des diverses modifications

    Plan

    T

    On parvient sans mal à imaginer malgré les chapelles et le choeur Renaissance qui furent greffés à l'intérieur , la splendeur passée de ce qui fut un temps la plus vaste mosquée du monde musulman ! Vous comprenez donc pourquoi l'évêque Alonso Manrique menaça de raser l'édifice.

    Vue

    Rappel, la mosquée fut construite par des prisonniers chrétiens sur les ruines d'un édifice religieux chrétien

    Dérive des fidèles d'Allah !

    T

    Situation

    Au nord de l'Andalousie, ville chaude traversée par le fleuve Quadalquivir.

    T

    Visite
    Pour débuter la visite, il faut se rendre dans la cour des Orangers pour prendre son ticket, afin de visiter l'intérieur de la Mezquita.

    T

    Autres lieux à Voir

    Alcazar de los Reyes Cristianos dans la Juderia
    Ce palais date de 1328, il fut la résidence des rois catholiques lors de la reconquête de Cordoue. Il exhibe des jardins et terrasses agréables comprenant des fontaines, des bassins aux poissons sur plusieurs niveaux et est
    malgré la chaleur un véritable oasis.

    La vue se porte sur le pont romain, long de 240 mètres et large de 6,50 mètres, la panorama va donc jusqu'au Guadalquivir.

    Pont_romain
    du Site "musique09"

    On peut y remarquer à l'intérieur de très belles mosaïques romaines

    T

    Alh Zahar

    Colonne_Alh_Zahar
    Photo du site "Bacalhau"

    TTT

    Biographie

    . Voyage en juillet & août 2007
    . Photos personnelles

    . Photos prises sur Internet au fur & à mesure de la préparation virtuelle du départ.

     

     

     

     

    TTT

     

     

    Suite du voyage en Andalousie (mise en service en cours de construction)

    T

      TOP  10   ANDALOUSIE

    T

    GRENADE

    Alhambra, Albaicin (quartier arabe)

    SEVILLE

    Alcazar, Couvent, Barrio de Triana (ancien quartier des gitans, céramique), Macarena, quartier juif, Les pénitents

    CORDOUE   Mezquita                   
    CADIX Villages blancs
    RONDA : Ponts, Arênes, Bains maures,
    Palais de Marqués de Salvatierra
    Maison du Roi Maure (mînes),
    Minaret de San Sebastian
    Jerez de la Frontera
    Cadiz, Tarifa
    Setenil (maisons troglodytes)
    MALAGA          

    Nerja, Grotte,
    Parc Ardales (défilé des Gaitanes : gorges), lacs, Grottes d'Ardales,
    Ermitage "Notre Dame de Villaverde"
    Costa del sol,

     

    SIERRA NEVADA

    Alpujarra (villages sur les contreforts sud de la serra nevada) : Trevelez,
    Guadix (maisons troglodytes)

    HUELVA  Romeria del Rocio,
    Parc National Donana,
    Mazagon,
    Grotte des Merveilles,
    Mînes de Riotinto
    Cortegana (fêtes médievales)
                  
    ALMERIA

    Cabo de Gata
    La Isleta
    Nijar
    (poterie)
    Alméria (Serres)
    Motril et la sparterie

     

    0

    0

    1  2 t;/font>3  4  5 6 7 8 9 10 Suivant

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ligne  Dernière mise à jour, le 1er novembre  2008

     

    Posté par PASPERDUS à 23:27 - Cordoue et sa Mezquita... - Commentaires [2] - Permalien [#]

    02 septembre 2007

    EL ROCIO Découvrir l'Andalousie autrement...

      0EventailEventailEventailEventailEventailEventailEventail

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      El_Rocio

      Adéa del Rocio au fil du temps

      Vacanciers des bords de mer et d'ailleurs, pourrez-vous vous débrider, explorer un jour cette contrée. El Rocio fécondé par toutes les civilisations qui y sont passées a pour particularité d'avoir stratifié le meilleur de toutes ses colonisations. Il berce notre imaginaire et est une bonne étape dans la découverte de l'Andalousie.

      Dans un monde intemporel, aujourd'hui Aldea del Rocio raconte son histoire. Il vous habite dès votre arrivée. C'est un voyage vers l'intérieur où l'imagination a tout le loisir de s'exercer lorsque vous y flânez.

      L'aspect de ce village est hors du commun. Nul doute que vous ne me croirez pas si je vous disais que des calèches attelées de chevaux circulent dans la ville. Dès l'entrée, vous découvrez l'allée centrale, pour ne pas dire la rue, c'est un fait, les allées sont en sable, le goudron n'est pas parvenu à ternir cet endroit. De chaque côté de cette allée les maisons s'alignent, blanches, avec chacune un préau tenu par des colonnes de fonte posées sur un muret. Rien ne laisse présagé de la suite, si ce n'est les portants qui habitent chaque entrée. En effet, des pieux encadrent chaque entrée. Ils sont surmontés d'une poutre qui permet d'atteler son cheval.0

      EventailEl_Rocio__sanctuaireEventail

      Photo_592
      Dans le tronc d'un eucalyptus est symbolisé l'hermitage de la vierge
      Photo personnelle

      EventailEventailEventail

      Eglise
      Sanctuaire de Rocio sur la place Sainte-Madeleine de 1964
      conçue en forme de croix latine
      avec un porche en forme d'une demi coquille
      Photo du site
      http://www.todohuelva.com/rutas/rocio

      Palombe_blanche
      Pélerinage de la Vierge à Pentecôte
      Photo du site
      http://www.elrocio.net/page6.html

      M_dalillon

      Après quelques allées et venues, nous sommes certains d'être dans un espace insolite. Oui, des chevaux sont parqués. Les gens reflètent une manière différente de vivre. On mesure qu'ils se connaissent tous. En fait, la population est rytmée en hiver à 700 personnes.

      Photo_052 Photo_062
      Photos personnelles 2007

      Ce hameau est jalousement préservé. Il n'existe que 3 jours par an. En effet, son aspect en vue aérienne n'est pas à négliger. Les rues cadrillent l'espace ponctué de grandes places dont la plus grande abrite la chapelle blanche posée sur les sables du Delta. Sous un air de western, les rues sont de sable. Et oui, l'asphalte n'a pas franchi les portes del Rocio, les chevaux s'y promènent à l'aise, en maîtres de ses rues. Les places sont ombragées par des eucalyptus. Il se situe dans le triangle Séville, Cadiz, Huelva, au coeur de l'Andalousie. Chaque communauté de communes a une confrérie, grande maison style hacienda.

      Photo_078
      Haciendas et rectitude des rues ensablées
      Photos personnelles 2007

      RomeriaIl y a quelques années, personne dans l'entourage. Mais ce lieu se fit connaître pour ces romerias (pélerinages, processions) "durant la Semaine Sainte à la Pentecôte en l'honneur de la "Blanche colombe" que l'on nomme "Romeria" en l'honneur de la "Virgen de las Rocinas" ou "Vierge à la rosée".

      Mais au moment des fêtes, le changement s'opère tel un théâtre et ses décors. Plus d'un million de visiteurs de toutes parts arrivent fervents et joyeux fêtards pour voir les cérémonies. L'atmosphère qui y règnent est un hymne à la vierge "Paloma del Roccio". Ces jours là, vous pouvez explorer la sémantique de la cité sur toutes ses strates historiques, populaires, rituelles, barbares, sophistiquées. Chaque personne apporte au folklore du lieu et permet d'amorcer la convivialité. Parmi toute cette trame, de nombreux gitans venus de toute part, des gardians de toutes les haciendas d'Espagne, des touristes, des villageois vous plonge dans le tumulte des festivités annoncées.

      Ce succès semble déplacé, comme son histoire faite de déplacements, de gens de voyage, de bohémiens. Mais il n'y a rien à comprendre sur cette ferveur qui embrase et offre la joie de vivre. Etre "cigale" et ne rien branler, si ce n'est se sentir bien et le chanter a du naître pas en Provence, mais bel et bien à El Rocio !

      Non, je ne l'ai pas rêvé et le récit est sans excès, photos à l'appui ! Le rêve est l'excès du réel. Mais là, c'est un rêve éveillé.

      En cliquant sur chaque vignette, vous pouvez ouvrir la photo
      085_BisVierge_00Vierge_01

      Vierge Vierge_10 Vierge_13

      Céramique vierge

      EventailEventailEventail

      Les carrioles habillées de fleurs de papier

      Photo_090

      Photo_093

      Photo_089

      Photos personnelles

      EventailEventailEventail

      Photo_095

      EventailEventailEventail

      Le village sort de sa torpeur le soir, les rockings chair sous les préaus prennent du mouvement et des traces de fer à cheval marquent le sol, l'air de la mer anime et réveille les villageois assoupis par la canicule.

      Ce soir là, est orgnaisé une virée entre amis de Rocio, longue balade d'aficionados.

      Photo_101
      Cheval de race anglais-hispano

      Photo_098

      Photo_099_Bis

      Photo_100

      Photo_096_Bis
      Soirée, après la promenade dans la réserve de Donana,
      cette sorte de caste se réunit pour boire le verre de l'amitié.

      Photo_105
      Photos personnelles 2007

      Soirée entre villageois del Rocio après une balade entre amis,
      ils prennent une verre de l'amitié sur le cheval
      Photos personnelles 2007

      Photo_104
      Un peu plus loin dans une autre rue
      Photo personnelle

      Photo_594
      Rocking chairs pour la farniente

      FAIRE LE CHEMIN OU VIVRE LE VOYAGE PAS A PAS

      Le point d'orgue et qu'il ne semble pas évident, c'est d'arriver à s'installer, à travers cette foule de dévots enfiévrée qui se manifeste par une frénésie de gestes brusques, parfois violents, pour aller porter la vierge à la sortie de l'église vers le sanctuaire de la Vierge de Rocio, construit par les architectes de Séville "Antonio Degado Roig" & "Alberto Babontin Orta" entre 1964 et 1969 à l'emplacement de l'antique et petit hermitage d'origine. Le pélerinage défile au travers des paysages idilliques, traversant des chemins menant de "Bollullos" à "Amonte de Rocio" escorté par leur "Simpecado" (joyaux, étendard brodé d'argent à l'éfigie de la confrérie), carrosse d'or, d'argent et de fleurs.

      Procession

      Quatre sont les chemins pour découvrir la procession. Les jours de départ est fonction de la distance à parcourir. Le chemin de "Los Llanos" qui va de Bollulos en passant par Almonte en direction de Rocio. Le chemin de Moguer qui longe le littoral à travers les dunes de la partie orientale de la côte. Mais également le chemin de "Ajoli" qui transite entre les confréries de la Province de Huelva... Le chemin de "Sanlucar de Barrameda" utilisé par les confréries du littoral de Cadix qui ont le privilège de traverser la côte de Donana (réserve naturelle) par l'estuaire du Guadalquivir et relie "Bajo de Guia" en barque pour aller au village du Rocio.

      Photo_108_Carriole
      Roulotte
      Photo personnelle 2007

      C'est un rite qui se perpétue depuis la nuit des temps jusqu'à nos jours. Rite collectif qui entraîne des milliers de personnes de part et d'autres à venir participer à cette cérémonie, festivité religieuse populaire non formalisée qui succite beaucoup d'émotions pour ce phénomène de dévotion. Comment se fait'il qu'il persiste de nos jours au XXIe siècle règne de l'industrie dans une société contemporaine ? Les dates des cérémonies sont en fonction du calendrier et il est donc impossible de les connaître d'avance. Elles sont 50 jours après Pâques.

      Sanctuaire_nuit
      Photo du site,
      http://web.mac.com/claude.joannis/iWeb/Andalousie/Architecture.html

      Photo_579
      Au dessus de la demi coquille, on peut apercevoir trois tableaux d'azulejos
      qui représentent en son centre la Sainte Vierge et à droite et gauche des Saints.

      Photo_580

      Photo_581

      EventailEventailEventail

              Photo_082_bis Photo_083_Bis

      EventailEventailEventail

      Carriole_sur_la_place
      du site http://www.sanandresapartment.com/ROCIO_CHURCH.jpg

      La vierge appelée "Adea del Rocio" fut une reconquête du christianisme sur l'islam qui c'était installé dans une grande partie de l'Andalousie au VIIIe siècle. Des haciendas furent construites par les monarques de l'époque en ses terres de la réserve naturelle de Donana.  En 1969, la réserve fut créée et classée en 1994 comme Patrimoine Naturel de Donana par l'UNESCO. Elle est au porte de la région d'Almonte entre le Portugal et Séville. Cette réserve se situe sur le littoral, dans les marées à 15 kilomètres de la plage.

      Peinture

      Peinture_Carriole

      Tableaux du site
      http://www.lemurs.net/CarlBerman/spain/FIesta_la_Paloma_El_Rocio.JPG

      Carrioles

      Une légende dit qu'au XVe siècle, un berger de Villamanrique (anciennement Mures) qui était allé à Almonte pour chasser et se trouvait sur le site "Rocina", forêt inculte et pleine de broussailles, fut surpris par les aboiements de ses chiens et intrigué pénétra à l'intérieur des broussailles et vit une statue colorée au visage expressif, revêtue d'une tunique de  toile blanche et verte, avec une inscription latine au dos "Nuestra señora de los Remedios". Il la retira du creux de l'olivier. Il reconnût en elle, la Mère de Dieu et voulut la ramener au village d'Almonte qui se trouvait à trois lieux. En chemin, fatigué, il s'endormit et à son réveil, il s'aperçut que la statue sacrée avait disparu. Eperdu, il cherche autour de lui et décide de rebrousser chemin. Et là, il la retrouve en lieu et place où il l'avait vu la veille, dans la même position. Par ce prodige, il reconnut que la Señora déclarait sa volonté de rester là où elle était et il ne la reprit pas.
      Il se rendit à Almonte pour raconter ce qui c'était produit. Et la nouvelle se répandit à l'ensemble du clergé, de la mairie, ainsi que les habitants qui rendirent sur le lieu de la découverte de l'effigie de Marie.
      Un ermitage fut réalisé, un autel construit dans le tronc qui servit de piedestal.
      Ils la baptisèrent "Nuestra señora de las Rocinos" (notre Dame des Epines) malgré son nom "Remedios" et elle prit le surnom avec le temps "Nuestra señora del Rocio" (Notre Dame de la Rosée).

      Camino
      Photographie de
      http://perso.orange.fr/lagalerie/El_Rocio/Le_voyage/Pages/page07.htm
      (Site comprenant de très belles photos sur la procession)

      Histoire... En ce lieu fait de ronces, à l'abri des infidèles (maures), elle se tenait depuis des temps anciens, conservée par la "Providence".

      Ensabl_
      Le chemin est long lors du pélerinage, si en plus, la charrette est ensablée

      Photo du site
      http://fr.ohmyglobe.com/destinations/europe/espagne1/andalousie/photos-andalousie/photos/3/6.html?no_cache=1

      Il y fut créé un ermitage pour la grâce de la Vierge de la Rocinas au XVIe siècle... Elle devint le symbole de la présence invisible de Dieu. Elle devint la représentation du 50ème jour après la résurrection de Dieu.

      Elle fut élue Ste Patronne en 1649 après une épidémie de Peste andiguée après sa procession.

      A partir du XVIIe siècle, la statue se vêtit à chaque procession d'une nouvelle robe. Elle prit le nom de Saint Marie de la Rocinas à Rocio et devint le symbole de la "Palombe blanche" qui représente l'esprit saint "Blanca Paloma".

      Dès le XXe siècle furent fondées des confréries de Tolède, Madrid, Barcelone, Les Canaries pour la dévotion de la vierge lors du pélerinage de Pentecôte et le culte explosa.

      Repr_sentation

      Eventail
      Hermanda_S_ville_graphisme

      Hermanda_S_ville
      Photos de site http://www.hermandadrociosevilla.com/patrimonio/casahdad.htm

      Eventail

      Ces maisons sont très grandes avec une cour intérieure "patio". Elles ont une chapelle qui permet lors du pélerinage de venir se prosterner avec la carriole attelée de boeufs devant la représentation de la vierge du lieu.

      Dès lors, vers 1813, des établissements furent fondés autour de ces confréries et lui donnèrent l'allule d'une ville aux allures romantiques qui inspira beaucoup de monde. Des bosquets d'eucalyptus furent implantés et les carrioles enrubannées de fleurs de papier, tirées par de boeufs et accompagnées de cavaliers (les costalcros : porteurs de chars pour la procession) habillés pour l'occasion, insuflèrent en ce lieu, un aspect jamais vu.

      Poussi_re
      "C'est à la poussière soulevée par tes pieds sur le chemin de Dieu que ta foi sera mesurée"
      Photo du site,
      http://fr.ohmyglobe.com/destinations/europe/espagne1/andalousie/photos-andalousie/photos/3/6.html?no_cache=1

      Plus tard, les carrioles telles des chapelles roulantes furent escortées à travers les marais "le coto", par tout un petit monde habillé en costume local, élégante courtisane vêtue de robe à pois, homme de la haute bourgeoisie chaussé de cuir griffé et coiffé de "panama" participe au spectacle des couleurs bigarrées.

      Camino_01
      du site http://perso.orange.fr/lagalerie/El_Rocio/Le_voyage/Pages/page07.htm

      Vers 1930, El Rocio devint un lieu de fêtes d'Andalousie pour toutes les provinces. La vierge  s'affirme et devint aussi populaire et fameuse que des articles furent publiés. Elle fut canonisée le 8 juin 1919 et devint Monument National.

      Andalousie

      Une fois chaque sept ans, elle se transforme en bergère et porte des vêtements différents.

      Procession_1927
      Procession en 1927
      Photo du site
      http://www.sevillainfo.com/sevilla/fiestas/Romeria-Rocio-Huelva.php

      Des ex-votos furent faits en son éphigie.  Le culte s'étendit dans toute l'Andalousie occidentale. Des spectacles en son éphigie furent donnés au Théâtre "Real" de Madrid sous le nom de la "Procession del Rocio" avec l'orchestre "Arbos" mise en scène de "Joaquin Turina".

      Photo_594

      Présentation des préaus, ils sont à l'identique quelque soit la maison. La table et les rocking chair sont devant la rue pour prendre le frais le soir. Les maisons sont profondes et ont souvent une cour intérieure qui permet de ventiler du nord au sud.

      Photo personnelle

      Le tourisme afflua et le commerce autour de la vierge vint également. L'espagne s'y investit et tout espagnol connaît ou a lu le livre sous  le titre "La vierge de Rocio qui entre en Triana", mais également a vu les films qui véhiculent l'image de la vierge del Rocio.

      F_te
      Photo du site http://www.todohuelva.com/rutas/rocio

      La procession s'agrandit et est escortée par les 27 chars de Séville aux très célèbres taureaux de l'élevage "Muria". Menée à travers champs, elle traverse la rivière "Quema", passage obligé jusqu'au sanctuaire d'Almonte. Et elle s'enfile dans l'allée nommée "Raya", sorte de tunnel fait de grands pins alignés de chaque côté qui permet au convoi de s'étaler et se rassembler comme un accordéon qui saccade la musique. Des fleurs de papiers blanches ponctuent le paysage, les caravanes s'alignent et s'avancent lentement dans le lit de la rivière du Guadalquivir. Le défilé s'agrandit, des troupes d'hommes aident à éviter que les carrioles s'enlisent et les cris des gitanes ourlent le bruit de fonds par ses mots "!Viva la Blanca Paloma!"

      Andalouse
      Photo du site
      http://leptitrien.skynetblogs.be/post/3394620/rocio

      En 1954 fut édifié un grand sanctuaire pour la Vierge de Rocio sur l'emplacement de l'ancien ermitage à proximité de la plage de "Matalascanas" qui exprime par sa grandeur la dévotion qui culmine. En 1992, le pape Juan Pablo II le visita. Il se produisit alors une popularité sans renom qui fit affluer les visiteurs en masse. Le nombre de confréries monta à 60.

      En cliquant sur chaque vignette, vous pouvez ouvrir la photo
      Photo_586 Photo_049 Photo_054
      Photo_057 Photo_058 Photo_061
      Photo_079 Photo_084 Photo_583

      Photos personnelles 2007 des Hermandads d'Andalousie

      Photo_582

      Villamanrique
      Photo du site,
      http://web.mac.com/claude.joannis/iWeb/Andalousie/Architecture.html

      Rocio est dans toute sa splendeur. Quel est l'attrait ? la religion ? la nostalgie ? la fête ? le mystère reste indemne tout autant que le Christ.

      Emotion
      http://perso.orange.fr/lagalerie/El_Rocio/Le_voyage/Pages/page07.htm

      Mais revenons à chaque cortège. Ils partent de chaque confrèrie et arrive pour la cérémonie transportant dans leur carriole les vivres et l'essentiel : l'eau pour vivre ces quelques jours en pleine nature avec leur campement, femmes, enfants, veillards, attelages et montures. Gaieté est de mise, le temps s'efface pour laisser place à la fête permanente dont le seul métronome est le pas répété des boeufs qui orchestre la "Simpecado", vierge qui trône au milieu d'une mer de fleurs, têtes et dorures.

      Descente
      D'un pas pressé, comme des centaines de milliers de pélerins,
      il fait descendre son cheval pour se diriger vers le sanctuaire del Rocio

      Photographié par Anton Meres du site,
      http://actujamyloup.skynetblogs.be/archive-month/2006-06
      (très belles photos de divers reportages)

      Lorsque vous passez devant chaque confrérie, vous pouvez apercevoir en leur chapelle, la statue de la sainte vierge.

      Janvier__F_vrier__Mars__Avril__Mai_fait_ce_qu_il_te_pla_t
      "Esprit de fête ou allégorie"
      voir site

      Dressée au milieu de cette foule, elle avance avec la même cadence qu'un dromadaire. Sur les épaules des quelques hommes qui ont l'honneur en ce jour de la porter, le pas saccadé par les mouvements de la foule, ils s'affranchissent de cette mission pour l'amener tout le long du pélerinage. Tout autant que les passants qui offrent leur prière, louant la reine du ciel par des acclamations. Fifre et tambourins sont de mises pour accompagner les guitares qui escortent tout ce petit monde.

      Cavalier
      http://perso.orange.fr/lagalerie/El_Rocio/Le_voyage/Pages/page07.htm

      Elle s'arrête au passage devant chaque confrérie et l'exaltation bat son plein.

      Simpecado
      http://perso.orange.fr/lagalerie/El_Rocio/Le_voyage/Pages/page07.htm

      Vous êtes corps à corps, l'effet de l'épuisement se ressent pour les voyageurs. Le panache de cette foule incendie la lumière tout autant qu'il nous envoute par le fait des robes multicolores mouchetées et les chemises à raies des guardians.

      Photo_081
      La maison de Christophe Colomb

      Si l'attelage est nimbé de fleurs de papier, les pélerins au bâton enrubanné de romarin cheminent dans les abords sous un nuage sableux qui rend encore plus mystérieux ce chemin hors du temps.

      Les nuitées sont partagées par les chants, les danses sévillanes et le repos imposé tout autour d'un foyer entretenu et ravivé au matin pour faire chauffer le café aux arômes d'eucalyptus qui embaume le feu de ses brindilles. La rave andouse dure 4 journées.

      Photo_060
      Olivier, brigue qu'il est grand !

      Au levée du soleil, les couleurs sont intenses malgré la chaleur accablante et l'embrasement des herbes roussies. Dès le réveil, lancé par les tambourins à l'aurore, les gitans sortent le jambon ibérique séché pas très loin dans le village de Jubago et la vue brouillée par le peu de sommeil et la "fine" étourdissante reprennent le chemin poussiéreux, sous la cadence du "cante joncio", chant profond andalou.

      Eucalyptus
      Forêt d'eucalyptus à El Rocio

      Les 76 calèches tirées par les 152 boeufs reprennent la procession durant toute la semaine. Les Andalous se transforment en bohémien, les bobos se déguisent pour s'uniformiser dans le paganisme et la religion, leur faiblesse.

      Photo_066

      Photo_072
      Inexorable la lente agonie des cierges

      Notes
      EquestreCe phénomène religieux semble venir du lieu qui est isolé et du triangle qui découle entre Séville / Cadix /Huelva qui semble se référer à un carrefour nommé "Rocio".

                      De même en France, pour les Saintes Maries de la Mer.

      EquestreA mon avis une étape qui comptera parmi vos grands souvenirs Andalous.

      Culte
      Messe du romarin
      Rosaire du Samedi avant le lundi de Pentecôte à Almonte
      Rosaire du Dimanche avant le lundi de Pentecôte à Marisma

      RosaireExplication "Rosaire"

      Le Rosaire complet est composé de vingt dizaines. Divisé en quatre parties distinctes, que l'on peut prier séparément à differents moments de la journée : les cinq Mystères Joyeux, les cinq Mystères Lumineux, les cinq Mystères Douloureux, les cinq Mystères Glorieux.

                               Si on prie seulement cinq dizaines par jour, normalement on prie les Mystères Joyeux le lundi et le samedi, les Mystères Lumineux le jeudi, les Mystères Douloureux le mardi et le vendredi, les Mystères Glorieux le mercredi et le dimanche.

      Ce culte rend hommage à la Vierge qui est Lumière en la célèbrant la nuit.

      Moyens à notre disposition

      Du temps, une météo constante, une tente, deux personnes et le manuel pratique du parfait baroudeur.
      Bonus : initiation à l'art de tapear, le soir à gogo.

      Santé

      A part les coups de soleil et la déshydratation, je ne vois pas.

      Coup de la vie

      Compter 10 euros en moyenne par repas. Les restaurants sont abordables. Les campings sont vers les 25/35 euros pour 2 pers. Les bungalows varient de 19 à 30 euros / jour / 2 personnes en été.

      Activité

      La vie nocturne fait partie intégrante de la vie andalouse.
      Prendre le rytme décallé, soit sieste... Ne pas s'affoler du décalage des espagnols le week-end ; souvent ils commencent leur soirée vers 10 heures pour l'apéro. et la finisse...
      Boire un ...

      Où ramener un souvenir ?

      Le choix est vaste entre le panama, l'équipement complet de l'Andalouse ou du gardian, la statue de la vierge en argile...

      Calendrier des pélerinages
      .



      Attelez_vous

      Bibliographie

      Photos personnelles lors de notre voyage en juillet & août 2007
      Certaines photos ont été puisées sur Internet, avant mon voyage. Il me manque le lien vers le site.
      Guides :
      . "Séville et l'Andalousie" - Hachette,
      . "Andalousie  Séville, Grenade, Cordoue" - Géo Guide,
      . "Andalousie" - Petit futé,
      . "Top 10 - Andalousie et Costa del Sol" - Hachette.
      Livre "El Rocio, la Romeria de la Reina de la Marismas" de Jürgen Richter - Carlos Colon
      Livre "Rocio" de Francis Marmande - Edition Verdier - 2003

      Livre_Rocio

      Documentaire
      Le chemin du Rocio, documentaire de Michel Dieuzaide (1991-45')
         C'est un documentaire sur un des derniers pélerinages du monde chrétien qui se déroule au fin fond de l'Andalousie, chaque année, à Pentecôte.

      Film "La reina de la marismas" (Reine des marais) de Jose-Luis Triguero (1998)

      Plan de ville
      "El Rocio

      Plan_de_ville
      Plan_situation

      Carte
      PLANCARTE_PROVINCE_HUELVA

      HUELVA_SEVILLE_ROCIO 

      CARTE_GENERALE

      Suite du voyage en Andalousie (mise en service en cours de construction)

        TOP  10   ANDALOUSIE

      GRENADE

      Alhambra, Albaicin (quartier arabe)

      SEVILLE

      Alcazar, Couvent, Barrio de Triana (ancien quartier des gitans, céramique), Macarena, quartier juif, Les pénitents

      CORDOUE   Mezquita                   
      CADIX Villages blancs
      RONDA : Ponts, Arênes, Bains maures,
      Palais de Marqués de Salvatierra
      Maison du Roi Maure (mînes),
      Minaret de San Sebastian
      Jerez de la Frontera
      Cadiz, Tarifa
      Setenil (maisons troglodytes)
      MALAGA          

      Nerja, Grotte,
      Parc Ardales (défilé des Gaitanes : gorges), lacs, Grottes d'Ardales,
      Ermitage "Notre Dame de Villaverde"
      Costa del sol,

      SIERRA NEVADA

      Alpujarra (villages sur les contreforts sud de la serra nevada) : Trevelez,
      Guadix (maisons troglodytes)

      HUELVA Romeria del Rocio,
      Parc National Donana,
      Mazagon,
      Grotte des Merveilles,
      Mînes de Riotinto
      Cortegana (fêtes médievales)
                  
      ALMERIA

      Cabo de Gata
      La Isleta
      Nijar
      (poterie)
      Alméria (Serres)
      Motril et la sparterie

      0

      0

      1  2 3  4  5 6 7 8 9 10 suivant

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 17 novembre 2008

      Posté par PASPERDUS à 16:06 - EL ROCIO Découvrir l'Andalousie autrement... - Commentaires [2] - Permalien [#]