Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

01 janvier 2007

Carte de voeux

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    EtoileAvent - Noël & sa féerie - Ste Barbe - St-Nicolas - Boules de Noël - Décor   Etoile
    Etoile Crèche - Gui
    - Lou cacho fiò - Gros Souper - Voeux - Ephiphanie Etoile
    EtoileChandeleur - Les Saints - Dictons  Etoile

    Carte

    Carte_04Carte_05Carte_07Carte_09Carte_08Carte_10

    Carte_11Carte_06

    0La carte de voeux constitue une véritable expression littéraire : bien sûr, en écrivant cela j'exclue les cartes pré-rédigées ou celle envoyées par nos élus. Je veux parler de la vraie carte, celle que l'on rédige après l'avoir peut-être  réalisée soi-même grâce à quelque logiciel adapté si l'on est doué.C'est en effet tout un art que de raconter la même chose, en général la formulation de souhaits divers, à des dizaines de personnes et sans se répéter.

    Le cas particulier des voeux envoyés aux membres de la famille est douloureux. Fermez les yeux et imaginez le dialogue suivant :

    - Ah. J'ai reçu une carte de Sylvain. C'est gentil de sa part n'est-ce-pas ?
    - Toi aussi ?
     
    (comprendre que ces deux mots contiennent un peu de jalousie car la personne qui a reçu une carte de Sylvain  imagine qu'elle était bien sûr la seule à être au coeur de ses pensées de Nouvel An.)
    - Et que te dit-il ?
    - Meilleurs voeux. Je pense bien à vous/toi. Que 2007 vous soit propice en félicités.
    - Pareil pour moi.

    Les deux en choeur : - eh bien, il ne s'est pas fatigué. 

       Vous avez donc parfaitement compris que la carte de voeux était un exercice délicat. Pour certains, il s'agit même d'une corvée: "il va falloir que...." comme si établir l'inventaire d'une entreprise était chose moins désagréable. ( Les deux se font en général à la même période.) A ceux-là, je conseille d'acheter la fameuse carte pré-établie, ils gagneront du temps, les récipiendaires seront quand même contents et tout sera pour le mieux
    .

    Carte_01

    Au fait, à quand remonte cet usage des cartes de voeux du Nouvel An ?
    (d'après « Fêtes et coutumes populaires », paru en 1911)

    "Si l'usage des étrennes nous vient des Romains (les premiers qui aient sacrifié à la déesse Strenna), celui des cartes de voeux agrémentées de quelques mots de politesse ou vierges de toute mention, et envoyées aux personnes avec qui l'on a eu commerce d'amitié ou d'affaires pendant l'année, vient de l'Extrême-Orient. Les Célestiaux se servaient bien avant nous de ces cartes autrefois dénommées cartes de visite ; seulement, chez eux, les cartes étaient de grandes feuilles de papier de riz, dont la dimension augmentait ou baissait suivant l'importance du destinataire et au milieu desquelles, avec des encres de plusieurs nuances, on écrivait les nom, prénoms et qualités de l'envoyeur. Il paraît que, quand la carte était à l'adresse d'un mandarin de 1ère classe, elle avait la dimension d'un de nos devants de cheminée !

    La distribution des cartes de voeux à Stuttgart, dans le Wurtemberg, était autrefois le prétexte d'une scène piquante : pendant l'après-midi du premier de l'An, sur une place publique, se tient une sorte de foire ou de bourse aux cartes de visite. Tous les domestiques de bonne maison et tous les commissionnaires de la ville s'y donnent rendez-vous, et là, grimpé sur un banc ou sur une table, un héraut improvisé fait la criée des adresses. A chaque nom proclamé, une nuée de cartes tombe dans un panier disposé à cet effet, et le représentant de la personne à laquelle ces cartes sont destinées peut en quelques minutes emporter son plein contingent. Chacun agit de même, et, au bout de peu d'instants, des centaines, des milliers de cartes sont parvenues à leur destination, sans que personne se soit fatigué les jambes.

    L'usage des cartes de visite du Nouvel An est apparu assez tard chez nous. Jusqu'au XVIIe siècle, les visites se rendaient toujours en personne. On peut noter cependant, comme un acheminement vers les cartes, l'usage dont nous parle Lemierre dans son poème des Fastes et qui était courant vers le milieu du grand siècle. A cette époque, des industriels avaient monté diverses agences, qui, contre la modique somme de deux sols, mettaient à votre disposition un gentilhomme en sévère tenue noire, lequel, l'épée au côté, se chargeait d'aller présenter vos compliments à domicile ou d'inscrire votre nom à la porte du destinataire.

    Mais un temps vint où le gentilhomme lui-même fut remplacé par la carte de visite. Cela se passa sous Louis XIV, dans les dernières années de son règne, comme l'atteste ce sonnet-logogriphe du bon La Monnoye :

    Carte_08

     

    Souvent, quoique léger, je lasse qui me porte ;
    Un mot de ma façon vaut un ample discours ;
    J'ai sous Louis-le-Grand commencé d'avoir cours,
    Mince, long, plat, étroit, d'une étoffe peu forte.
    Les doigts les moins savants me traitent de la sorte ;
    Sous mille noms divers, je parais tous les jours ;
    Aux valets étonnés je suis d'un grand secours ;
    Le Louvre ne voit pas ma figure à sa porte.

    Une grossière main vient la plupart du temps
    Me prendre de la main des plus honnêtes gens.
    Civil, officieux, je suis né pour la ville.

    Dans le plus dur hiver, j'ai le dos toujours nu,
    Et, quoique fort commode, à peine m'a-t-on vu
    Qu'aussitôt négligé je deviens inutile.

    Est-ce l'abus qu'on faisait des cartes de visite qui décida les conventionnels à supprimer le premier de l'An ? Ou fut-ce la vanité des voeux qu'on y déposait ? Toujours est-il qu'abolie en décembre 1791, la coutume du Jour de l'An ne fut rétablie que six ans après, en 1797. Nos pères conscrits, qui ne barguignaient pas avec les délinquants, avaient décrété la peine de mort contre quiconque ferait des visites, même de simples souhaits de jour de l'An. Le cabinet noir fonctionnait, ce jour-là, pour toutes les correspondances sans distinction. On ouvrait les lettres à la poste pour voir si elles ne contenaient pas des compliments."

    Aujourd'hui, tout risque a disparu. Sauf celui de se répéter indéfiniment. 

    Texte de   http://pages.over-blog.net


    A petit pas, à petits mots


    EXEMPLES RECUS EN 2007

    Bonjour M...

    à mon tour je te souhaite une merveilleuse année pleine de tous ces petits instants qui forgent les souvenirs d'une vie heureuse.


    merci
    et bonne année


    Mes meilleurs voeux pour une personne d'exception.
    Que joie santé bonheur ,amour...puisse t'accompagner...   Amitiés


    A tous les passants d'ici, mes meilleurs voeux, les plus sincères et les plus doux.

    Et si cela peut paraître cliché, tant pis, je souhaite surtout que la santé soit à vos côtés, elle est essentielle pour l'accomplissement du quotidien.

    Continuez à rêver aussi, à aimer surtout, à aimer plus que tout, à savoir donner, mais aussi à savoir recevoir.

    La vie se moque bien de nos souhaits mais tant qu'elle est là elle est si précieuse.


    Merci, chère M..., pour vos voeux et votre fidèle souvenir.
    Accepez mes souhaits les meilleurs de bonne et heureuse année


    Je te souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns... d'aimer ce qui faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier... de résister à l'enlisement, l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque,  je te souhaite d'ETRE TOI   
    Jacques BREL


    Bonne_Ann_e

    Bonne Année à vous tous, en langage des signes

    d'après la photo de Mercutio du blog :  Bouffeur de Yaourt


    Nous nous associons à notre lutin...
    pour vous souhaiter une belle année 2007.

    Nous l'espérons pleine de re-connaissance
    pour les forces et les êtres qui agissent
    pour que nous puissions devenir humains véritablement !
    Au moins un peu plus...

    Avec nos lumineuses pensées dans la chaleur de nos coeurs...


       Musées   /   Foires   /  Expositions /  Ateliers   / Livres

    0Accueil

    .......................

    Traduction  : Français,  Allemand,   Anglais, Arabe,   
    Parution : 1er janvier 2007
    Mise à jour  : 9 avril 2009

             

             Répondre

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Posté par PASPERDUS à 15:10 - Carte de voeux - Commentaires [1] - Permalien [#]

    Commentaires sur Carte de voeux

      Surprise

      Je suis flatté d'être cité chez vous.
      Je viens juste de m'en rendre compte .(13/02/07)

      A une autrefois peut-être.

      Posté par PYC, 13 février 2007 à 18:50 | | Répondre
    Nouveau commentaire