Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

24 décembre 2006

Lou cacho fiò

EtoileAvent - Noël & sa féerie - Ste Barbe - St-Nicolas - Boules de Noël - Décor   Etoile
Etoile Crèche - Gui
- Lou cacho fiò - Gros Souper - Voeux - Ephiphanie Etoile
EtoileChandeleur - Les Saints - Dictons  Etoile

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Juste avant le « gros souper », le plus vieux et le plus jeune de la maison portent une bûche  d’arbre  fruitier  vivant  ou  mort  dans  l’année  (le  choix  de  l’arbre  fruitier,  c’est la fécondité  de  la  terre,  le  symbolisme  du  renouveau).  Ils  font  trois  fois  le  tour de la table familiale et déposent la bûche dans la cheminée, sur les braises incandescentes : cette bûche, en fait, écrase le feu : « cacho fiò ». Le plus âgé l’arrose alors de vin cuit, par trois fois, ce qui enflamme la bûche : « bouto fiò » (met le feu).

C’est au moment de cette action qu'il prononce les paroles sacramentelles immortalisées par Mistral :

Cacho fiò,
Bouto fiò,
Alègre ! Alègre !
Mi bèus enfant, Diéu nous alègre !
Emé Calèndo tout bèn vèn…
Diéu nous fague la gràci de vèire l’an que vèn,
E se noun sian pas mai,
que noun fuguen pas mens !

  Musées   /   Foires   /  Expositions /  Ateliers   / Livres

0Accueil 

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 26 décembre 2007

Posté par PASPERDUS à 23:25 - Lou cacho fiò - Commentaires [0] - Permalien [#]