Impasse des Pas Perdus

Ecrire, avancer les mots... sur l'Art naïf, les jardins à visiter, mes carnets de voyage, les lectures, ainsi que ma passion des iris...

30 octobre 2006

Réserve naturelle de Prachov ou Prachovskeskaly

<<Précédente | AAccueil | Suivante >>

Le Corridor ImpérialIMG_0338 "Cisarka Chodba"

Partons à la découverte de ce site naturel au Nord de la Bohême en République Tchèque, au coeur de l'Europe centrale dont le pays partage ses frontières avec l'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie et la Pologne.

Ce site au relief diversifié est une réserve naturelle depuis 1963. Elle regorge de formations rocheuses insolites, tels que les pics de grès à Prachov appelé "les Monts des Géants"  (ou Krkonose) et qui se dressent à la frontière avec la Pologne. Ces formations rocheuses étranges (colonnes, labyrinthes et arches...) sont modelées par l'érosion. Elles s'élèvent à 1300-1400 mètres d'altitude et le mont Snezka culmine à 1602 mètres.

IMG_0330__Prachovsk__01Cette réserve couvre une grande partie de la région mais étend son territoire également sur la Pologne. Les cours d'eau , comme la Jizera (Iser) et le Labe (l'Elbe) y prennent leur source et ont creusé de profondes vallées à travers les montagnes aux sommets arrondis.

L'endroit prend un caractère étrange avec l'arrivée du brouillard qui envahit soudain les sentiers sinueux. Le parcours le plus spectaculaire est le sentier Harrach qui a été tracé en 1879 par le Comte Harrach. Il permet d'admirer des paysages variés où succèdent tourbières, chutes d'eau et formations rocheuses. Un flore exceptionnnelle comportent des espèces rares (1300 espèces). Les précipitations sont les plus élevées de bohême.

IMG_0360Ce lieu inspire un sentiment de crainte renforcé par les nombreuses légendes attachées au massif qui attribuent à un géant de la montagne , connu sous le nom de Krakonos, les catastrophes naturelles qui venaient régulièrement frapper cette région au rude climat. Les premiers touristes viennent à partir du XVIIIe siècle.

IMG_0364 

500ème anniversaire de la mort de Jan Zizka 's

IMG_0350

Passage

IMG_0336

IMG_0340

IMG_0365

Kocici Jehla

IMG_0367

Krkavci Skaly

IMG_0370

IMG_0339

Vsetecka

IMG_0366

The Pecha

IMG_0371_Prachovsk__fin

Cesky Raj

Itinéraire

A 107 km au nord-est de Prague. Prendre la E65 jusqu'à Mladà Boleslav, puis la route 16 vers l'est ; après Novà Paka, prendre la 293, puis la 295 jusquà Vrchlabi.

Renseignement

Centre d'information de Vrchlabi et Harrachov (mico@harrachov.cz)

Bibliographie

. Photos prises lors de notre voyage en 2004,
. Documentation  du National Géographic sur Prague,
. Revues diverses.
 

ZoomAutres articles sur la République Tchèque
Date Titre Rubrique
30.12.2006 R. Ceské Svycarsko, parc national
... "Suisse Tchèque"
Carnet de Voyages
18.03.2007 De la création à la terre,
les soupçons persistent. Nain porte quoi !
Carnet de Voyages

Autres articles sur mes destinations

Date

Titre Rubrique
01.02.2007 C. Carnet de voyage ou périple en Croatie Carnet de Voyages
18.03.2007

Voir liste complète
(clic sur la ligne en dessous)

mais aussi, VOIR LE CARNET DE VOYAGES

<<Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 6 octobre 2007

Posté par PASPERDUS à 10:24 - Les monts des Géants... Prachov République Tchèque - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ceské Svycarsko, parc national ... "Suisse Tchèque"

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

IMG_0257Cette région doit son nom à deux artistes qui y séjournèrent dans les années 1770. On y trouve des pitons rocheux, ainsi que des formations de grès qui donnent du charme à ces lieux. Les mouvements tectoniques ont creusé ici, entre autres formations spectaculaires, des fissures et des canyons.

Dans cette forêt se trouve le plus grand pont naturel d'Europe centrale "Pravcickà bràna" de 26 mètres de long pour 21 mètres de haut. C'est une formation de pierre qui se dresse au coeur de la forêt. On s'y rend à pied, et après 5 kilomètres de marche depuis le village à travers un sentier.

IMG_0272

la flore

IMG_0245

le sentier

IMG_0266

IMG_0252

Vue de l'hôtel sur le pont naturel

IMG_0246

IMG_0253

IMG_0254

Accès

Aller à Hrensko, au nord de Decin, à la frontière allemande de la République Tchèque.

ZoomAutres articles sur la République Tchèque
Date Titre Rubrique
30.12.2006 R. Les monts des Géants...
Prachov République Tchèque
Carnet de Voyages
18.03.2007 De la création à la terre,
les soupçons persistent. Nain porte quoi !
Carnet de Voyages

Autres articles sur mes destinations

Date

Titre Rubrique
01.02.2007 C. Carnet de voyage ou périple en Croatie Carnet de Voyages
18.03.2007

Voir liste complète
(en cours de constructon)

Haut_de_page

<< Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 22 avril 2007

Posté par PASPERDUS à 02:55 - Ceské Svycarsko, parc national ... "Suisse Tchèque" - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 octobre 2006

Quinta de Fronteira... Jardin et Palais

<<Précédente | AAccueil | Suivante >>

AZULEJOS_PORTUGALDiane

Qui ne rêve pas de voir des azulejos bleu, vert, jaune...

Si vous passez par le Portugal, sur les extérieurs de Lisbonne s'élève une maison qui a traversé les siècles sans modification majeure, ce qui en fait un des meilleurs exemples de l'architecture palatiale au Portugal.

Statues, jeux d'eau, azulejos sont les éléments décoratifs des jardins de style baroque.

Au départ la demeure fut érigée à l'extérieur de Lisbonne, c'était un pavillon de chasse construit à la fin de la deuxième moitié du XVIIe siècle.

                                    Pavillon_de_chasse

Bassin_de_la_Galerie_des_RoisLe grand bassin est orné d'arcades couvertes d'azulejos qui représentent la noblesse. C'est ainsi qu'est retracé l'histoire du maître de ces lieux qui par son héroïsme avait gagné son titre de Marquis de Fronteira.  Durant les festivités à l'époque, des barques se promenaient sur ce bassin  où des carpes dorées sautaient (Cf. photo des accès situés sur les côtés du bassin).

Buste  Buste_002

Une coursive au-dessus du grand bassin ornée d'alcôves aux teintes chaudes, symétriques aux arcades du grand bassin,  qui comportent chacune d'entre elles des bustes parfois représentant des figures royales. Les couleurs sont magnifiés par la céramique dorée en relief qui renvoie des effets de lumière.

                                               Reflets_d_azulejos

Mais revenons à Monsieur de Jaume. Le décrire est un exercice difficile, tout autant que son caractère parfois enjoué, passionné, aimant le rixe et la débauche. Outre ses origines françaises et sa relation avec Francisco de Mascarenhas et le Duc de Bragance, il était l'ami de Monsieur d'Acobaça. Ce dernier avait une petite fille de deux ans à peine avec qui il jouait volontiers. Il disait en riant qu'il en ferait sa petite femme un jour. Mais l'enfant grandit et sa beauté saisissante entraîna de nombreux soupirants. Jaloux, il n'en épargnait aucun, les menaçant de sa rivalité sans pour autant déclaré sa flamme à la jeune éblouissante "Luisa". Quand le choix du futur époux fut concilié, il ne perdit pas patience et déclara "que celui qui l'aurait dans son lit ne la saillirait pas longtemps sans qu'il en conçût des aigreurs". Dans cette période de trouble, le mariage de "Luisa" avec Monsieur d'Oeiras fut conclu et sa demande rejetée lui fit subir un tel affront qu'il ne participa pas aux cérémonies.

                                    Fontaine Fontaine

1640

Et son ami, Monsieur de Mascarenhas, avait la réputation d'avoir le même tempérament fougueux et arrogant, se prit d'un besoin de démonstration et annonça qu'un jour il allait bâtir une demeure qui surprendrait plus d'un.

Un peu plus tard, il convia ses amis dans un lieu sauvage sur un des flancs de la colline de Monsanto ou le comte avait conçu  un jardin ouvert, loin d'ête dissimulé. Il mettait à la vue de tous sa fameuse demeure aux jardins suspendus.

Il s'efforça de poursuivre son rêve en aménageant des parterres, en recouvrant de carreaux de faïence vernissés les ornements du jardin, en installant des plantes rares et les acclimatisant pour qu'une fois fait, cela surprenne d'autant. Mais son humeur ternissait toute cette beauté qui l'entourait et seul l'éblouit le regard de "Luisa".

Retour sur le personnage de Monsieur de Jaume. Sa détresse lui fit fuir Lisbonne et se mit à changer de condition. Il apprit la musique, à parfaire son éducation, ce qui l'amena même à changer son paraître afin de se lier d'amitié avec l'heureux époux de "Luisa". Mais son retour, devant l'épousée ne fit qu'agrandir son besoin de vengeance légitime et il profita d'une invitation à la chasse pour donner l'opportunité d'une fin à ce sentiment de jalousie.

Bestiaire_002_Oiseau      Bestiaire_006_Oiseau

1ère vue : Chimère d'un panneau coloré (Terrasse de la Chapelle)

En fait lors de cette chasse où il fut invité par Monsieur Oeiras, l'époux de "Luisa" et au cours de la poursuite d'un sanglier, il ne manifesta pas le besoin d'aider son équipier à charger la bête. Au contraire, il trouva du plaisir à le désarçonner afin qu'il tombat de sa monture. L'animal en profita pour se ruer dessus et le fit tomber dans le lit de la rivière et Monsieur de Jaume l'aida à s'y noyer.

                              Chasse

Son retour fut héroïque, l'histoire vous la connaissez... Monsieur de Jaume allait prier sur la tombe qu'on était entrain d'édifier... Il partagea son chagrin... Mais la peine s'aggravait et les rêves incessants écourtaient le peu de sommeil que lui laisser ses  nuits. Ses humeurs, excusait ses lubies, s'amplifièrent. En parlant d'amour, elle disait qu'elle ne pourrait aimer dans ce monde que les chats.

                                                Bestiaire_004_Chats

Il n'eut de cesse de la faire revenir à la vie. Son assiduité eut le dessus. La perte des êtres chers à "Luisa" finit par lui offrir cette possibilité. Il évoqua de l'épouser et elle ne le repoussa pas. Mais les songes persistaient et il finit par lui avouer la vérité. De souffrance, un soir, elle l'émascule et se donne la mort sur la tombe de son défunt époux.

                               Bestiaire_001

Monsieur de Jaume se remit de sa blessure, mais son déshonneur lui pesa. Il se jeta dans le vide.

Atlantes   Sir_ne 

Atlantes aux corps de femme et têtes d'homme            Sirène

Mais l'amitié reste et, le Comte commandant de Mascarenhas cria sa peine à la perte de son frère d'armes. Il décide de faire vengeance de la vengeance.  Mais une visite du roi Pierre, roi du Portugal le nomma Marquis de Fronteira pour lier l'amitié en souvenir de leurs sentiments très puissants et lui demander d'oublier tout ressentiment.

                                       Marquis_de_Fronteira

Le marquis de Fronteira tint parole, mais en silence, il fit commande de carreaux où il fit des esquisses qui devinrent des azulejos qui ornèrent sa demeure. Les faïences firent frissonner toute la cour qui en goûta les allusions et en comprit la haine. C'était durant l'hiver 1669.

                      Bestaire_003_Singe

Oeuvres d'art fruit des vengeances, voilà l'histoire des azulejos du Palais de Fronteira.

plus de PHOTOS

La_chasse

Ange

Angelot de la Galerie des Arts

Bestiaire_007_Oiseau

Panneau de la Galerie des Arts, d'inspiration orientale

Personnage

Panneau de carreaux en polychromie

Labyrinthe

Jardin de Vénus (Labyrinthe) voilé par la flore exubérante en premier plan

Pavillon_001

Pavillon de Fraîcheur (Casa de Fresco) avec le bassin des doubles S Bassin_des_doubles_S_001

Bassin des doubles S (pourtour en azulejos en bichromie)

Embrechados

"Embrechados" revêtements originaux composés de fragments de porcelaine chinoise, de coquillages nacrés, d'éclats de verre, de cristaux de spaths, de pierres volcaniques.

Galerie_des_Arts

Galerie des Arts (ou Terrasse de la chapelle), Panneaux d'azulejos :allégories de l'Arithmétique, la Musique, la Dialectique... Buste en médaillons polychrome... Niches avec des statues de marbre

La terrasse est en demi-cercle avec au dessus de chaque porte d'accès, les figures féminine de la Mémoire, la Volonté, le goût.


Fresques

Chevalier

Fresque_Lyre

Fresque_002

Fresque_001

Fresque_003

Atlante_001 Atlante


Grand_Jardin_Statue_002 Statue dans le Grand Jardin

Bestiaire_008_Oiseaux Gallerie des Arts


Intérieur du Palais

  • SALLE DES PANNEAUX

Carreaux__1670_Salle_des_Panneaux


BIBLIOGRAPHIE

  • Visite en 2002

  • Photos personnelles

  • Notes prises sur le livre "La Frontière" de Pascal Quignard -Editions Chandeigne- VOIR LIVRE

PLAN (en cours de construction)


QUELQUES SITES

UNE CARTE DE LISBONNE SUPERBE - Vous ne pouvez plus vous perdre...

AZULEJOS


ZoomAutres articles sur le Portugal
Date Titre Rubrique
05.11.2006 La Quinta da Regaleira...Portugal Carnet de Voyages
23.10.2006 Univers secret de Manuel Alves Carnet de Voyages

Voir les autres destinations,
LE CARNET DE VOYAGES

<<Précédente | AAccueil | Suivante >>

Ligne  Dernière mise à jour, le 8 octobre 2007

Posté par PASPERDUS à 11:02 - Quinta de Fronteira... Jardin et Palais - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 octobre 2006

Niki de Saint-Phalle ou la féminité triomphante...

<< Précédente| AAccueil | Suivante>>

Eté 2003 Niki_002

Découverte de l'Art CATHARSIS "JARDIN DES TAROTS"

Sculptures monumentales multicolores, à la féminité exubérante et joyeuse, aux corps aussi aériens que plantureux. Ces oeuvres monumentales et parfois habitables sont un mélange de sculpture, peinture et architecture dont le style est inclassable et propre à Niki de Saint-Phalle.

100_0022

L'impératrice, carte de l'intelligence et de la sagesse féminine ; sculpture ou Niki a vécu et travaillé avec son équipe. Son lit était installé dans le sein de la statue, mais également vous y découvrirez un grand salon et une salle de bains.

Ses créatures où l'on pénètre dedans sont la représentation de la visite de soi. C'est un appel au secours, pour se sauver de soi-même.

"J'étais la mère à l'intérieur de la mère" sic Niki

Les créatures fantastiques prennent le corps d'animaux, de végétaux, d'hommes, mais surtout de femmes. Encore un monde imaginaire universel, accessible à tous le monde car elles sont exposées dans les espaces publics, places, fontaines et leur côté ludique donne une âme au lieu. 

100_0057 Miaouh, Ricardo

 

100_0026 Mythe ou réalité !

Carte de la Force représentée par une figure féminine qui à l'aide d'une laisse invisible domine la force brutale d'un dragon recouvert d'un manteau de miroirs verts.

 

 

1950

Lors d'une visite en 1955 à Barcelone au Parc "Guëll", elle découvre son maître et sa destinée au travers des oeuvres de Gaudi.

100_0041  100_0043

 

 

 

1956

Elle fit connaissance à Paris de Jean Tinguely. Leur relation prend un autre tournant en 1960 car ils s'installent ensemble dans l'atelier de Jean qui sert également de logement.

 

1960

Elle fait partie du mouvement (1960) qui revendique "le recyclage poétique du réel urbain, industriel et publicitaire". Parmi ses membres, Jean Tinguely (1925- 1991), artiste suisse, qui à partir de la fin de 1960 partage sa vie et son travail. Jusqu'à la mort de Jean Tinguely en 1991, leur passion les entraîne dans des oeuvres communes (mariage en 1971).

 

 

100_0047  L'Hermite, la Tour.

101_0103  101_0106

Le magicien dont la main est recouverte de petits morceaux de miroirs

 

Après cette période, elle évolue vers des assemblages d'objets récupérés ou elle explore notamment l'ambiguité de la condition féminine par ses couleurs vives et gaies, ses formes violentées et cernées d'objets hétéroclites où les jouets se mélangent aux ustensiles : clous, ciseaux, couteaux... pour en démontrer la complexité.

100_0028

La carte du Pendu est située à l'intérieur de l'arbre de la vie.

L'artiste est victime de problème pulmonaire du à l'utilisation pour ses sculptures de polyester. L'importance de l'air rentre dans son travail et l'on retrouve dans la carte du "Pendu" l'espace : le vide qui devient plus important que le plein.

1963

Déménagement, dans l'ancienne auberge du "Cheval Blanc" à  Soisy-sur-Ecole.

1967

Création du "Paradis Fantastique" pour le pavillon français lors de l'exposition mondiale à Montréal.

 

1969

L'oeuvre la plus remarquable est sans doute le "cyclope" pour sa plastique géante. Elle fut commencée cette année là dans la forêt de Milly-la-Forêt (Forêt de Fontainebleau) en collaboration avec Jean Tinguely et d'autres artistes jusqu'à son inauguration en 1987.

 

1971

Mariage avec Jean Tinguely. Liés dans la vie, comme au travail. Ils forment une communauté de travail sur la nouvelle vague "le Nouveau Réalisme" avec d'autres artistes aussi talentueux que impertinents et qui donnent force  aux projets communs.

Gestes décontractés ou agressifs, miroirs de la société entraînent cette nouvelle génération d'artistes par le biais de matériaux de leur temps qu'ils détournent de leur utilisation première pour faire prendre conscience au public de leur environnement quotidien.

C'est là où l'on peut parler de fusion de leurs oeuvres. Niki en 1962 avait travaillé à mettre en scène les machines auto destructices de l'oeuvre de Jean Tinguely présentées au Musée "Louisana" et dans un même temps, on s'aperçoit que Jean a participé de façon déterminante à l'oeuvre monumentale de "Hon" de son épouse au Musée "Moderne" à Stockholm, ainsi qu'au "Jardin des Tarots" en Toscane.

 

 

Pour mieux comprendre ses oeuvres, remontons à ses origines.

 

Née en 1930, son nom est Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle.  Franco-américaine, mais élevée aux Etats-Unis (New-York), puis a principalement vécu en France. A onze ans, elle est victime d'inceste d'où jeunesse rebelle et mouvementée avec séjour en hôpital psychiatrique pour dépression nerveuse et c'est lors de sa convalescence à Nice (1953) que la peinture s'est imposée à elle. A partir de 1994, elle vit à San Diego, en Californie.

100_0061

La Mort chevauchant un cheval, sa faux dans la main.

1970

Ses premiers tableaux sont l'étape d'une tentative vitale de dire l'indicible et d'interroger l'incompréhensible.

100_0054

1980

Sa quête obstinée la réconciliera avec la féminité et la vie dont ses oeuvres célébrent le bonheur et la liberté d'être.

100_0033

Fontaine représentant la luxure, avec des femmes jouant dans l'eau

 

 

100_0053

Les amants représentés par Adam & Eve, au cours d'un sympathique pique-nique.

 

1990

L'architecture rentre dans ses oeuvres qui deviennent habitables (géante allongée de 28 mètres de long qui abrite un bar et une vidéothèque qui accueille le public par une entrée située entre ses jambles -1996-)

100_0031   

LA JUSTICE : encore un autre exemple d'architecture !

L'utilisation du blanc pour dénoncer les crimes commis au nom de la religion... Elle marque une époque de stérilité, de morbide, de pureté gênante.

2000

Des ennuis de santé respiratoire dus à l'utilsation pour ses oeuvres de plastiques ne l'empêchent pas de s'investir dans la construction  du "Jardin des Tarots" à partir de 1978, grâce au mécénat d'une famille italienne qui lui donne un terrain à Garavicchio en Toscane (ITALIE) où nous avons pu admirer 22 sculptures géantes s'inspirant des arcanes majeurs du tarot : son oeuvre maîtresse en pleine nature. Trois de ces sculptures sont habitables. Certaines vont d'une hauteur de 12 à 15 mètres, faites de polyester peint et de béton armé recouverts de mosaïques conçues à base de morceaux de miroir, céramique multicolore et verre coloré de Murano.

2002

Décès le mardi 21 mai à San Diego en Californie, à l'âge de 71 ans.

Niki_001   Niki_003   Niki_004  Niki_005Niki_006

         ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Dans ce jardin des Tarots, vous n'avez pas de visite guidée ; spécifité, résultant de la volonté de l'artiste, de laisser à ses visiteurs la libre interprétation des oeuvres grâce à leurs connaissances et expérience propre. Le mur d'enceinte a été conçu pour séparer la réalité de tous les jours à la fascinante magie intemporelle du jardin.

Artiste

 

 


Autres photos

 

100_0024

Le soleil en forme d'oiseau posé sur un arc de cercle


 

100_0023

"La grande prêtresse" en hommage au jardin de Bomarzo (Rome)

ZOOM 100_0021

De la bouche jaillit une petite cascade dont l'eau s'écoule sur des escaliers recouverts de feuilles en céramique. Au centre de la "fontaine", tourne la "Roue de la fortune" et ses "jets d'eau".

100_0025 100_0058

 


 

  100_0037  100_0036   

   100_0039 Pour Cathy, cette photo.

100_0040

 


 

xxx_01

xxx_02 xxx_03

xxx_04

 

xxx_05
Salle de bains dans l'impératrice

Photos du site :
http://italientipp.de/reiseberichte/toscana05/images/tarocchi/01-09-F07-019.html

 

 

 


 

 

   Voir plus de      Voir_photo  (en cours de construction)


 

 

 

Bibliographie

Lecture  (Cette section est en construction)

Biographie qui ressemble à la balade d'une petite fille à la conquête du monde.

  • livre édité par "Kara Art" de 74 pages comprenant 51 illustrations sur le jardin des tarots
  • Livre_Mon_secretNiki de Saint Phalle, mon secret
    Editeur : La Différence (Paris)
    Parution 1994

Extrait :
"J'ai écrit ce livre d'abord pour moi-même, pour tenter de me délivrer enfin de ce drame qui a joué un rôle si déterminant dans ma vie. Je suis une rescapée de la mort, j'avais besoin de laisser la petite fille en moi parler enfin. Mon texte est le cri désespéré de la petite fille. "

  • Le Sida, c'est facile à éviter
    Editeur : Flammarion
    Parution : 1987
  • Niki de Saint Phalle, Niki de Saint Phalle
    Editeur : Acatos
    Parution : 2001
  • LIVRE_02"Niki de Saint Phalle : La donation"
  • Publication : 2002
    Editeur : Georges Naef
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

000

  • TracesTraces : livre autobiographique fait par Niki pour la période 1930-40
    Editeur : Acatos
    Parution : 1999
  • Contenu :
    Livre exutoire avec le souvenir omniprésent d'un père abuseur.
  • 0
  • 0
  • 00

00

  • Livre_Harry_And_Me"Harry An Me" de Niki de Saint Phalle - 1950/1960
    Editeur :Benteli Verlag
    Publication : 2006
    En anglais
    0

 

  • LIVRE_01Monographie de Niki de Saint Phalle 1949-2000 (588 pages avec 238 reproductions en couleur et 172 en noir & blanc)
  • Niki de Saint Phalle "la donation de collectif" (Beaux-Arts)
    Editeur : Geoges Naef - Publication : 13/11/2002 - 351 pages.

 

 

  • Livre_Niki_de_Saint_Phalle_la_vie_en_couleursNiki de Saint Phalle "La vie en couleurs"

    Publication : 1995
    Edition : Palette

C'est un album gourmand que l'on mange des yeux tant les couleurs exposées reflètent de toute évidence la nature du sourire de Niki.

 

  • Livre_de_Niki_de_Saint_Phalle_Catalogue_raisonn__1949_2000_Volume_1

Niki de Saint Phalle
Catalgue raisonné

Volume 1

Publication : 2001
Editeur : Acatos

 

Exposition

  • à Bonn au Pontus Hulten (1992)
  • à Nice, dernière exposition de son vivant.
  • à Lucerne en Suisse en 1969
  • à Bâle, Musée Jean Tinguely où l'on peut voir les machines de Jean Tinguely
  • à Fribourg à "l'espace Jean Tinguely / Niki de Saint Phalle"où également on peut voir les machines de Jean Tinguely qui témoigne de la genèse de leurs oeuvres.

Filmographie

 

  • 1976 "Un rêve plus long que la nuit" de Niki de Saint Phalle
    avec Laura Duke Condominas, Humbert Balsan et Laurent Condomidas
  • 1973, "Daddy" de Niki de Saint Phalle et Peter Whitehead
    avec Rainer Diez, Sere Inhof & Marcel Lefranc.

 

Notes

  • elle créa l'affiche du Festival de Jazz de Montreux en 1984.
  • Le Muséum Tinguely à Bâle met en scène les relations fécondes entre Niki & Jean Tinguely.
  • Niki & Jean furent surnommés les "Bonnie & Clide" lors d'une émission télévisée américaine au début des années 1930.
  • Oeuvre des moments forts du couple Niki/Jean :
    - Le Paradis fantastique 1967
    -
  • Le Jardin de Tarots représente les cartes d'inspiration féminine
  • La série créée en commun avec Jean "Les Baloubas".

Citations de Niki

  • Il existe dans le coeur humain un désir de tout détruire. Détruire, c'est affirmer qu'on existe envers et contre tout.
  • Il faut essayer d'égayer la vie. C'est notre rôle, à nous les femmes.
  • Quand une femme veut réellement monter au sommet de l'art internationnal, elle y arrive. J'en suis la preuve vivante.

Autres oeuvres

Sculpture_La_toilette
La toilette - 1978, Mammac Nice
Donation de l'artiste au Musée d'art moderne à Nice
© Photo Laurent Condominas. Niki de Saint-Phalle, Adagp

Sculpture_La_fontaine_aux_quatre_nanas
La fontaine aux quatre nanas (1974-1991)
Musée d'Art moderne et comtenporain à Nice

 

 

Crucifixion
Crucifixion, 1963
Tissus encollés sur une armature de grillage et objets divers collés

du site
http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-nouvrea/ENS-nouvrea.htm

White_Gremlin
White Gremlin

Ces peintures sont méconnues et prennent le jour lors de sa donation pour le Musée "Strengel" à Hanovre où sont exposées les oeuvres de Jean Tinguely.

Ce sont des huiles de grand format qui ont pour motif des portraits, paysages et scènes familiales.

Les couleurs et le style rappellent Matisse, Bonnard et l'Art Brut.

C'est à partir de 1950 qu'elle y incorpore des grains de café, punaises, vaisselles cassées. C'est assemblage est un changement dans sa vie d'artiste.

Le fait que les éléments apportés soient répétitifs donnent un côté abstrait.

 

1983
Musée Tinguely, Bâle    exposition de ce tableau de 1983
au salon "L'art et l'amour"
création commune avec Jean Tinguely
du site :
http://arts.fluctuat.net/blog/2006/08/

Dance_du_ciel
Dance du ciel - 2000

Sculpture_Monstre_du_Loch_Ness
Sculpture "Monstre du Loch Ness" (1993) en mosaïque de miroirs
Musée d'Art moderne et comtenporain à Nice

Oiseau_amoureux_1993
Oiseau amoureux daté de 1993 situé à Morat
photographié par Claude Naef sur le site http://www.trekearth.com/gallery/Europe/Switzerland/photo689758.htm

 


 

Nana
Dolores 1965-1995
Sculpture d'une hauteur de 550 cm

Tarot_garden
Tarot jardin - 1991
Lithographie 61 x 80 cm

Carte_Vive_l_amour
Long Live Love

Tableau_Jungle
Tableau Jungle

Estampe

Carte_de_Tarot
Carte de TArot

Tableau_M_chants_enfants___Cerfs_volants
Tableau "Méchants enfants & cerfs-volants"

Tableau_M_chant_M_chant_Jouets
Tableau Méchant-Méchant  les jouets

La_Reine
La Reine - 1999

Les_amoureux
"Lovers" - 1999

Contact_des_yeux
"Eye contact" - 1999

Tableau_les_fianc_s_de_Knokke
Tableau "Les Fiancés de Knokke

Tableau_m_chant_m_chant_sortie_d__cole
Tableau "Méchant-Méchant Sortie d'école"

Tableau_Le_Monstre
Tableau "Le Monstre"

Estampe_01
Estampe

 

Estampe_02
Nana

Jeu_d_enfants

Jeu d'enfants à Golem

_________________________________________________________________

 

Ange_protecteur
L'ange protecteur II, 1998  Lithographie

Rhino
Rhino, 1999  lithographie

Temp_te
Tempête, fragment de Dracula

_____________________

Tête de femme sculpture

T_te_de_femme
____________________________________

 

Serpent
Serpent en vase

Coeur_de_vieille_bigotte
Coeur de vieille bigote ou coeur blanc


 

 

aaa_01
Parc de Martigny
Photo du site,
http://www.alsapresse.com/photos/displayimage.php?album=81&pos=9

Sculpture_01
au Negresco
Photo du site,http://img92.imageshack.us/my.php?image=marina2003105medium5uu.jpg

Sculpture_Promenade_des_Anglais___Nice
Sur la promenade des Anglais à Nice
Photo du site,
http://www.virtualtourist.com

L_oiseau_de_feu
L'oiseau de feu (1982-1983) à la fontaine Strawinsky à Paris au Centre Georges Pompidou (France)
sur le lieu de la Fon{CENSURE}e Strawinsky.

Cette oeuvre fut commandé par Pierre BOULEZ et fut inaugurée en 1983 à Paris.

Lors de la première exposition au Centre Georges Pompidou, une des "Nanas" est portée disparue. Si vous la retrouvez, elle se nomme "Paysanne" (elle mesure 3 mètres et pèse 1 tonne). Niki en fut désolée et légua ses oeuvres à MAMAC (Nice), pour plus de protection.

 

L__l_phant
L'éléphant du ballet de la fontaine Strawinsky à Paris (1983) dont les jets voltigent en face du centre Georges Pompidou est une des sculptures sur les 18 qui composent la fontaine.

Cette fontaine est inspirée du "Sacre du Printemps" en hommage au compositeur Igor Stravinsky. Elle est composée de machines noires de Jean Tinguely qui côtoient les volumes colorées de Niki qui donnent une atmosphère de masque et de fête. Sa particularité est que les statues bougent et les jets d'eau vont dans tous les sens et produisent comme une musique.

Fontaine
Photo du site Art-maniac, le blog de B.M.C. & la Muse

 

"Meta-Tinguely" est une oeuvre dédiée à son époux disparu qui fait ressortir poésies  & humour, avec une note d'esprit du jeu et angoisse.

En 2007, Bloum Cardenas, petite fille et héritière de Niki est désolée de voir l'état des sculptures et mécanismes exposées à cet endroit. En effet, même si le Centre Georges Pompidou est un haut lieu de visite, la vigilance contre la dégradation est inexistante.

Sculpture_au_Luxembourg
Statue (1984) au Luxembourg
Photo de Tiina Meri

Sculpture_02

Sculpture_03
Musée des Beaux-Arts à Angers

Photos du site,
http://www.blogg.org/blog-1630-offset-855.html

 

 

 

L_zard
Lézard

Niki compare les animaux aux hommes :

"Qand les hommes sont amoureux, ce sont des animaux,
Quand ils sont méchants, ils deviennent des monstres"

dit-elle comme un animal blessé.

Elle représente souvent les animaux comme des victimes. Dans le dragon, sa représentation est les forces instinctuelles non maîtrisées, la bestialité qui dort en chacun d'entre nous,

Grotte

Grotte_01
Grottes à Hannover

 


 

Sculpture_Jos_phine_Baker
Joséphine Baker (1999)
Sculpture de 80 cm en résine de polyester
Musée d'Art Moderne et d'Art Comtenporain (MAMAC) à Nice
Homme_Oiseau
Homme oiseau - 2001

___________________________________________________________________

Photo_Niki

Niki découvre la peinture au fusil en 1963. Elle éprouve un désir de tirer sur un tableau dont les tâches représentent l'hémorragie figée perpétuelle. Le fait que le tableau saigne et meure donne la note au sacrifice.

Elle est alors habillée style "Chapeau Melon" de couleur beige pour cacher sa fragilité par un air conquérant.

Mais toujours, elle sort du cadre et met en scène par le fait d'acte public en déléguant à d'autres personnes ou par le fait du hasard.

C'était une manière pour elle de vider son sac, d'exorciser avant de se tourner vers les autres.

Niki_081972, Niki entrain de tirer sur des poches de couleur

Portrait_de_mon_amourPortrait de mon amour, 1961

_____________________________________________________________

Juste avant les "Nanas", le style change à nouveau pour les "Mariées".

 

Le_couple
Le_couple_m_tis
Le couple métisse

Couple_01
Couple

_____________________________________________________________

1965, présentation pour la première fois à Paris de ses nanas en papier mâché, fil de fer et laine faites en offense au marketing de la femme fantasme et qui ressemblent à de grossières poupées de foire.

Sa première "nana" voit le jour en 1964.

Les Nanas est la période transitoire après la rebellion, elle se tourne vers les autres.

Niki commence à représenter les nanas à partir d'un dessin qu'elle fit d'une amie enceinte. Elle recouvre de tissus collés une armature en fer, puis elle y ajoute du polyester.

Cette représentation aux formes exagérées par les courbes élogieuses laissent entrevoir des têtes atrophiées et des corps en représentation de la féminité, par la fécondité. Pour Niki, cela évoque une critique de cette période des années 60 pour la femme !

Elle était devenue une figure de l'art contemporain avec ses nanas

Nana_01DoloresNana_01Nana_02

Sculpture_BoudhaBoudha Sculpture__NanaGrosse Nana Nana_StarNana Star

.

Nana_Noire
"Nana noire" (1968/1969) en polyester peint
au Musée Ludwig à Cologne

 

 

 

 

Nana_noire_1965
"Nana noire" au maillot de bain vert- 1965
Grillage en métal, tissu, colle, laine,  peinture
MUSEE de HANNOVRE "SPRENGEL"

 

Black_est_diff_rent
"Black is différent"
Sérigraphie - 1994

Nana_ange Nana_03 Nana
"Nana Ange" - 1994

Nana_danseuse
Nana danseuse

Nana_dansante
Nana dansante de 1966
Papier maché - H. :  123 cm

Nana_star
Nana star - 2000
Polyester

Sculpture_Nana_sur__l_phant
Nana sur éléphant (1979)

Nana_sur_dauphin
Nana sur dauphin (1999)

Silver_Nana_1999
"Silver Nana" de 1999
Polyester & mosaïque de miroirs

Nana

Nana_02
Nana à Hannover
du site

___________________________________________________________________

Les Totems sont des géants habillés de verre et de mosaïque, majestueux et hauts en couleurs.

 

Sculpture_Lucky_Totem_2000
Sculpture "Lucky Totem" 2000

Eagle_Head
Tête d'aigle - 2000
Peinture polyester

 

___________________________________________________________________________

 

 

 

Sculpture_04 Sculpture_05 Sculpture_06 Sculpture_07 Sculpture_08 Sculpture_09

Sculptures exposées en 2005 à la Bastide rose à Thor en Provence (France)
Photos du site,
http://www.avignon-et-provence.com/provence-exhibition/expo-niki/index.html

Totem_homme "Yelling Man Totem"

Boudha
Boudha - 1999

 


 

 

 

Visite du JARDIN DES TAROTS, ouvert en 1998 en Italie.

58100 Calpabio -Provence de Grosseto- à l'extrême sud de la Toscane

Plan_acces 


Niki dans tous ses états

Niki_01  Niki_02 Niki_03   Niki_04NIKI  Niki_07Niki_05Niki_06

 

<< Précédente| AAccueil | Suivante>>

 

 

Ligne  Dernière mise à jour, le 28 avril 2008

Posté par PASPERDUS à 17:10 - Niki de Saint-Phalle ou la féminité triomphante... - Commentaires [19] - Permalien [#]

26 octobre 2006

Gorges de la Tamina... BAD RAGAZ -SUISSE-

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>
    0

    Bains_anciensLES THERMES DES GORGES DE LA TAMINA

    0

    Visite dans le Canton de Saint-Gall d’un site intéressant, les anciens thermes de « Altes Bad » de Pfäfers qui est un exemple magnifique d’architecture baroque, dont l’origine remonte à 1382. Dans ce bâtiment, l'histoire de la station thermale est décrite depuis 1630 à nos jours.

    .

    Adresse

    Le mauvais Pfäfers d'Altes
    CH-7310 le mauvais Ragaz
    La Suisse

    Les_thermes_auparavant

    Les gorges elles-mêmes sont une merveille de la nature.

    .

    IMG_0248

    Vers 1242, cette passerelle fut construite tout au long de la roche.

    La traversée des gorges est plus impressionnante, car le passage est si étroit qu'on ne voit presque plus le ciel à des endroits.

    Pour les admirer, prendre au Sud du village de BAD RAGAZ, un petit sentier à pied qui vous amènera au plus profond de ces gorges romantiques et sauvages de Tamina, dont les parois s’élèvent à plus de 70 mètres et donnent cette ambiance de bruine et d’obscurité.

    .

    La balade par le ravin jusqu'aux bains était utilisée autrefois par des rois et des princesses. Mais les récits qui circulaient déjà au Moyen Age décrivaient les gorges de la Tamina comme un enfer, plutôt que comme un paradis pour les malades. Et pourtant les gens y affluaient par milliers.

    .

    Au cours de la promenade, à mi-chemin, le Musée Paracelsus est installé au pied des gorges, dans un ancien monastère qui est le vieux bain de Pfäfers. (ancien therme)

    .

    Passer le monastère sur sa droite et vous rejoignez le début des gorges encaissées. Une barrière rotative vous attend. Non, plutôt votre monnaie ! et enfin vous accéderez à une passerelle qui longe le torrent.

    .

    IMG_0334

    .

    De là, vous pouvez admirer l'étroitesse du chemin due aux parois de la falaise qui se rapprochent jusqu'à laisser juste un filet d'éclairage par le ciel.

    .

    IMG_0379

    .

    Sur votre droite, vous arrivez à une galerie qui vous amène aux anciens thermes qui étaient fermés par une porte, pour donner naissance à une chambre où les malades venaient se soigner.

    .

    Historique


    Les Sources d’eaux chaudes de Bad Pfäfers ont été découvertes en 1242 par deux chasseurs de l'Abbaye bénédictine de Pfäfers et dès lors, elles deviennent réputées, car les moines du Monastère découvrent leurs vertus curatives.

    Ils font baigner les patients durant 6 à 7 jours, en les maintenant dans des paniers accrochés à des câbles, dans les trous profonds de la roche où l'eau sulfureuse jaillit.

    .

    A partir de 1350, des maisons de bain en bois sont construites en travers du torrent. On y accède par le haut de la falaise, de Valens.

    .

    En 1535, Théophrastus von Hohenheim, connu sous le nom de Paracelsus (1493-1541) est hôte et médecin aux bains de Pfäfers.

    .

    Entre 1704-1718, le "Bonifaz II" est établi au Gilgen où sont reçus princes,...  Il peut recevoir jusqu'à 500 hôtes.

    .

    En 1838, après la dissolution de l'ordre des bénédictins des Pfäfers, la source et les maisons de bain entrent en possession du Canton de Saint Gallen (la plus ancienne station thermale baroque de Suisse, l’ancien Bad Pfäfers).

    .

    A partir de 1840, l'eau thermale est acheminée au moyen de canalisation en bois sur 4 kilomètres à Hof Ragaz où la station de cure mondialement connue naît à "BAD RAGAZ".

    .

    Un musée est situé sur l'ancien monastère, centre spirituel de 740 à 1838. L'utilité de conserver ce lieu a fait l'objet de débats en 1969, d'où la création d'une fondation afin d'éviter sa démolition. Mais également en 1983 et 1995 où il fut enfin restauré pour devenir l'actuel musée.

    .

    IMG_0246

    .

    Hôtes célèbres des anciens bains : Ulrich Zwingli, Rainer Maria Rilke (image ci-desous), Friedrich Nietzsche, Victor Hugo, Hans Christian Andersen, Johanna Spyri, l'homme de Thomas, Carl Zuckmayer et beaucoup d'autres.

    IMG_0245

    .

    L'eau jaillit de la roche à plus de 37° C et les gorges sont à plus de 685 mètres d'altitude. De la source, l'eau sort à 8 000 litres/minute. Elle contient par litre : 420 mg de minéraux (calcium, magnésium, sulfate... )


    IMG_0347  IMG_0365

    Un passage long de 500 mètres où à l'extrémité, en 1465, une galerie fut construite où émerge une porte qui donne sur une chambre profonde dans la roche excavée au dessus du ressort. C'est de cette chambre que les patients étaient hissés vers le bas par des cordes pour respirer les vapeurs.

    IMG_0355 Dans la chambre sulfureuse

    De nos jours, on peut admirer de nouveaux thermes, pour ceux qui recherchent l'agrément et oublient ces lieux emprunts de nostalgie.

    "Helenabad" de Bad Ragaz fait suite à la venue en 1868 de Bernhard Simon (1816-1919), suisse de Niederurnen qui était l'architecte de Nicolas 1er de Saint Pétersbourg. En revenant chez lui, il acheta sur le canton de Saint-Gall, du terrain à Bad Ragaz. Un an plus tard, il ouvrit le grand hôtel "Quellenhof" et le "Helenabad" dont le nom fut donné en souvenir de la Grande-Duchesse de Russie.

    En 1871, la première piscine thermale publique d'Europe fut ouverte à Bad Ragaz.

    En 1872, Bad Ragaz devint une des stations les plus célèbres du monde et beaucoup de grands noms y séjournèrent.

    En 1995, l'hôtel "Helenabad" fut détruit par un incendie et le 27.12.1997, il réouvra reconstruit à  l'identique sous le nom de "Helena bad" pour le bonheur des curistes.

    IMG_0247 H_tel(site : www.resortragaz.ch)


    Accès

    Les gorges sont ouvertes de mai à octobre, tous les jours de 11h à 17h.

    Plan

    par l'autoroute Zurich -  Chur (sortie d'autoroute bain Ragaz, Pfäfers, Valens), St. Gallen//Vaduz de Munich -  Chur (sortie d'autoroute bain Ragaz, Pfäfers, Valens) ou autoroute Lugano - San Bernardino - (sortie d'autoroute mai-champ, bain Ragaz).

    Acces

    Plan de la ville

    A01


    BIBLIOGRAPHIE

    • Livre de 1999 publié par un historien Bernhard

            pour l'acheter :

               Drucki-Papeterie, course seulement de cercueil 9, 8887 Mels
               Téléphone 081-723 52 40, télécopie 081-723 70 18,
    e-mail

                ou au kiosque dans la personne âgée bain Pfäfers.

               ISBN-Nr. 3-907926-22-6 ;
               FR 12. - à l'exclusion de l'affranchissement/emballage

    INFO

    J'ai eu la joie d'apprendre que cette page avait servi dans un forum afin de découvrir la réponse au jeu dont le sujet était l'hôtel Helenabad.  Suite >>>http://www.seniorweb.ch/index.php?option=com_joomlaboard&Itemid=390&func=view&id=11900&catid=4&limit=6&limitstart=18

    ZoomAutres articles sur la Suisse
    Date Titre Rubrique
    26.10.2006 Gorges de la Tamina... BAD RAGAZ Carnet de Voyages
    28.04.2007 Sur la route des Hêtres authentiques à Grimentz... Carnet de Voyages
    24.08.2008 Gruyères ou le voyage fantastique piqué d'anecdotes Carnet de Voyages
    Carnet de Voyages

    Voir les autres destinations,

    LE CARNET DE VOYAGES

    Haut_de_page

    << Précédente | AAccueil | Suivante >>

    Ligne  Dernière mise à jour, le 27 août 2008

    Posté par PASPERDUS à 11:36 - Gorges de Tamina... BAD RAGAZ -SUISSE- - Commentaires [1] - Permalien [#]

    25 octobre 2006

    Sculpture en plein air... BAD RAGAZ

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      EXPOSITION TRIENNALE DES SCULPTURES
      DU 20 MAI AU 31 OCTOBRE 2006

      IMG_0267

      Dans un cadre naturel, particulièrement riant en cette année 2006, nous arrivons dans cette ville de thermes "BAD_RAGAZ" (l'oasis MAUVAIS RAGAZ de la Suisse orientale) où une exposition des plus burlesques nous attend.

      En 2006, 84 artistes sculpteurs de 17 pays du monde entier quitteront les musées, les collections et les studios d'artistes pour se réunir au festival triennal des sculptures exposées dans le musée naturel en plein air de la ville de BAD RAGAZ : parc, golf, lac, rues de la cité & jardins d'hôtels et, au gré des promenades vous pouvez les découvrir. Il y en a 360.

      Déjà produit en 2000, intitulée "PLACES" et en 2003, sous le nom de "LIEUX", cette exposition a pour thème en cette année 2006 "INSTANTS" ou "Le temps d'un regard". Elle livre ses sculptures directement au public. Le titre vient du moment où le spectateur décide lui-même de prendre le temps qui lui est nécessaire ; alors que nous vivons à une époque où le temps est délimité. Notre temps est découpé en plages horaires. Le temps d'un regard est l'instant zéro dans les coordonnées, tout part de lui.

      Cette expostion offre les instants qui vont bien au delà de l'instant. Franc succès. Alors ouvrez grands vos yeux et allons y faire un tour !

      EXPOSITION

       

      IMG_0260 IMG_0256


      IMG_0276  IMG_0301 

      IMG_0253  IMG_0330

                                                                       de Yasuda Kan (2ème photo)


      IMG_0255

      IMG_0263  IMG_0272

      IMG_0275  IMG_0254

      IMG_0310

      IMG_0273


      IMG_0282 IMG_0311 IMG_0312


      IMG_0313 IMG_0317

      IMG_0320 IMG_0315


      IMG_0251  IMG_0250


      IMG_0290

      Grand Hôtel Quellenhof


                                           IMG_0284

      Charcuterie des Dolomites


               IMG_0297        IMG_0295                           

                                          IMG_0296

          COQUILLAGES & CRUSTACES

      IMG_0285 Caneton et ses ravioles IMG_0294 Poulet aux piments d'Espelette


      IMG_0287  IMG_0286    IMG_0292

      Dessert à volonté

      (attention, cherchez l'intrus)


      IMG_0249

      Avec la participation des sculpteurs

      • Botero
      • Niki de Saint Phalle
      • Nivolla
      • Bardi
      • Viliano Tarabella  -ITALIE-             (plus d'info) 
      • Doris Bühler  -LIECHTENSTEIN-      (plus d'info) 
      • Hanneke Beaumont -BELGIQUE-     (plus d'info)
      • Tobel  -MUNICH-                         (plus d'info)
      • Michel FAVRE de Martigny -SUISSE-

      Les travaux récents de Michel Favre nous amènent dans un monde où les dimensions s’inversent, et où l’humour, l’inquiétude et l’espoir, l’ironie et la satire sont toujours présents, se côtoient. Dans ses sculptures en bronze, l’artiste intègre aussi d’autres matériaux et objets. Il met en confrontation des personnages de petite taille et des volumes , tels que cylindres, sphères, pyramides... Ces êtres fragiles, lilliputiens, constituent la trame de son œuvre. Le sculpteur privilégie les volumes évidés et l’on ressent tensions, oppositions, rapports de forces et équilibres précaires.


      PLUS DE LECTURE sur les environs

      Mais vous pouvez également partir à la recherche des anciens thermes, dans une ambiance de bruine,vous longez les gorges de Tamina pour arriver à Pfäfers.

      Pour voir le sujet,

      ZoomAutres articles sur la Suisse
      Date Titre Rubrique
      26.10.2006 Gorges de la Tamina... BAD RAGAZ Carnet de Voyages
      28.04.2007 Sur la route des Hêtres authentiques à Grimentz... Carnet de Voyages
      24.08.2008 Gruyères ou le voyage fantastique piqué d'anecdotes Carnet de Voyages
      Carnet de Voyages

      Voir les autres destinations,

      LE CARNET DE VOYAGES

      Haut_de_page

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 27 août 2008

      Posté par PASPERDUS à 10:00 - Sculpture en plein air... BAD RAGAZ - Commentaires [1] - Permalien [#]

      24 octobre 2006

      Où le songe devient réalité... LE MUSEE IMAGINAIRE

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Le Palais Idéal du Facteur Cheval,

      Portrait Hauterives -Drôme-  Rhône-Alpes  FRANCE

      Joseph-Ferdinand, il s'appelait par son petit prénom. Né à Charmes-sur-l'Herbasse à 15 km de Romans, le 19 avril 1836 à cinq heures du matin, le futur Facteur Cheval.  Fils de paysan et fils de ses oeuvres, il est resté paysan.

      C'est vers 1879, lors d'une tournée de facteur rural qu'il trébucha sur une pierre qui le fit tomber quelques mètres plus loin. Lorsqu'il découvrit la cause de sa chute, il trouva la forme si bizarre de cette pierre qu'il l'enveloppa de son mouchoir de poche et l'emporta soigneusement avec lui, tout en décidant d'en faire provision.

      A partir de ce moment là, il n'eut de cesse d'en ramener lors de ses tournées quotidiennes. Le mouchoir ne suffisait plus, sa sacoche était déformée, son dos ne supportait plus la charge, et... pour certaines occasions, la brouette était d'utilité.

      Il se mit à creuser un bassin chez lui où il sculpta avec du ciment toute espèce d'animaux, puis vint le tour des pierres qui formairent une cascade...

      Emerveillé de son travail, critiqué par les gens du village, encouragé par les "badauds", il se mit à l'oeuvre.

      Grotte, cascade finirent par entourer le premier ouvrage, première pièce du monument ! Au fil des années, l'idée lui vint de créer son tombeau, unique au milieu de ce rocher, tel un Pharaon.

      Mais le monument pris tant d'ampleur que temple, calvaire, grotte, labyrinthe, urne, tour, escalier en colimaçon, galerie, niche, hécatombe, tombeau ... 20 ans de labeur, 26 mètres de long, 12 mètres de large et d'une hauteur allant jusqu'à 11 mètres, pour 600 mètres cube de pierres dans son ensemble et construit par la main d'un seul homme !

      Devise_de_pierre____1879_1912__  Devise

      (photo du site:http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php)


      1879 - 1912      10 000 journées    93 000 heures    33 ans


      Làs, devant l'interdiction d'y être inhumé, il décida de construire l'oeuvre ultime, son "Tombeau du silence et du repos sans fin" dans le cimetière communal. Huit années furent nécessaires pour son édification (1914-1922).

      Pas_touche Tout est interdit !
      Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

      A 86 ans, enfin il finit sa tombe et deux ans après il put s'y reposer en paix (décès 19 août 1924 "à neuf heures du matin"). Il a reçu les sacrements de Pénitence, Eucharistie et Extrême-Onction. Son corps a été inhumé dans celle qui fut sa dernière demeure.

      Les touristes arrivent à Hauterives, émerveillés devant tant de persévérance et de courage.

      Dr_me_Magazine

      Sa fragilité due à l'amalgame de ciment et pièces diverses fit apparaître le besoin de classer cette oeuvre exeptionnelle. André MALRAUX, chargé des Affaires Culturelles en 1969, fit ce choix et le décrit comme une architecture d'art naïf.

      "Il bâtit comme l'homme en état de rêve est poète" sic (André Malraux 1949)

      Toc__Toc__le_facteurToc, Toc,
      Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

            Comptine  
          Le facteur n'est pas passé,
            Il ne passera plus jamais
             Lundi, mardi, mercredi
            Jeudi, vendredi, samedi
                    Dimanche
            Règle du jeu

          (”Fermez les petits pois” ou
      “Fermez les petits pois chez soi”)

      PHOTOS

      Carte postale de Louis Charvat

      Carte_postale_Ton_PalaisFaçade Est

      Carte_postale_Fa_ade_Sud Façade Sud

      Carte_postale_Palais_Imaginaire_Fa_ade_Sud_Ouest Façade Sud-Ouest

      Carte_postale_Palais_id_al__Fa_ade_Ouest_n_2_ Façade Ouest

      Carte_postale_Palais_Id_al_Fa_ade_Nord Façade Nord

      Carte_postale_Le_palais_imaginaire_Fa_ade_Nord_Est Façade Nord-Est

                           

      Porte médiane du côté ouest du Palais "Où le songe devient la réalité"

      O__le_songe_devient_la_r_alit_

      Rosace en pendantif au plafond du labyrinthe sud de la galerie

      Rosace

      (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

      Vue d'ensemble

      Vue_d_ensemble_d_tail Façade Est

      1. Niche de la brouette légendaire
      2. Le Musée anti diluvien
      3. Entrée de la grotte des trois géants
      4. Tour de Barbarie
      5. Les trois géants "César, Vercingétorix, Archimède" qui gardent le monument
      6. Source de la vie
      7. Le tombeau druide
      8. Les deux cercueils sarrazins
      9. Le tombeau égyptien
      10. Les colonnes du tombeau égyptien
      11. La crêche merveilleuse

      Cascade de la source de la vie (vers 1881)

      Source_de_la_sagesse

      Les trois géants "César, Vercingétorix, Archimède", sous la tour de Barbarie, gardent l'entrée de la niche de la brouette légendaire du Facteur

      Les_3_g_ants

      (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

      Galerie

      Souterrain

      (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

      Labyrinthe sud de la galerie

      Labyrinthe_Sud__GALERIE Labryinthe de la Galerie

      Cedre_et_Ours_Labyrinthe_Galerie  "Le cèdre et l'ours"

      Ch_meau"Le chameau"
      Photo du Blog de Nico

      Grotte de Saint-Amédée (patron et seigneur d'Hauterives)

      Temple hindou, gardé à gauche par les trois géants  devenu grotte des géants (....-1895)

      Tombeau égyptien (1882-1884)

        =>Temple de la nature  (1884-1894)  (l'inscription : "Dieu . Patrie . Travail" 1905)

      Musée anti diluvien

      Musee_anti_diluvien

      Tour de Barbarie

      Tour_de_la_Barbarie

      ZoomZoom
      Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

      Mosquée (côté ouest)

      La brouette "Je suis la fidèle compagne du travailleur intelligent qui chaque jour dans la campagne cherchait son petit contingent"

      Brouette
      Archive du Palais Idéal

      Détails des modelages

      D_tail_002  D_tail_003

      Gorgone_La_lew Zoom
      Photo de Laëlew du site : Laëlew-Photo-Blog

      Tombeau du silence et du repos sans fin (1914-1922)

      Tombe

      (photo du site :http://www.marcarine.be/website/balades/drome2003/05.drome/slides/dro0760.php )

      PALAIS IDEAL   26390 HAUTERIVES    Tél. : 04 75 68 81 19   Fax : 04 75 68 88 15

      Carte_postale_Premier_jour_Palais_Id_al

      Dessin

      Picasso
      BFAS  (Blondeau Fine Arts Service), Genève Collection privée Courtesy
      Picasso, le 7 août 1937 -Le Facteur Cheval, 69-

      Bibliographie :

      • Photos personnelles lors de notre visite en novembre 1996

      • Le Palais Idéal du Facteur Cheval - Jean-Pierre Jouve/Claude Prevost/Clovis Prevost Editions A.R.I.A.E. 1994 (voir livre)

      Chanson

      Liens externes

               http://perso.orange.fr/arimaj/Palais%20Ideal.htm

               http://cocopeintredufacteurcheval.blogspirit.com/album/collection/

                http://www.marcarine.be

      Haut_de_page

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 21 avril 2007

      Posté par PASPERDUS à 18:15 - Art naïf - Commentaires [13] - Permalien [#]

      Le facteur n'est pas passé

      Règle du jeu

      Les enfants sont assis en cercle, le facteur a un mouchoir ou un morceau de tissu à la main. Pendant que les enfants chantent, le facteur fait le tour du cercle. Quand ils disent “Fermez les petits pois”, ils ferment les yeux et le facteur laisse tomber le mouchoir derrière un enfant. Quand celui-ci s’en aperçoit, il doit ramasser le mouchoir et courir après le facteur qui lui, doit faire le tour et prendre la place laissée vide. Si le facteur arrive à prendre la place vide ou si le destinataire n’a pas vu le “courrier” dans son dos, il prend la place du facteur. Sinon, le jeu reprend avec le même facteur.


      Quand j’y jouais enfant, on ne disait pas les jours de la semaine mais “une heure, deux heures…”, le facteur devait impérativement avoir laissé le mouchoir avant la fin de la chanson, on ne disait pas “Fermez les petits pois”, on gardait bien les yeux ouverts et il arrivait souvent que celui qui avait reçu le “courrier” le laisse tomber dans le dos de quelqu’un d’autre tout en poursuivant le premier facteur, ce qui était plus amusant !

      Posté par PASPERDUS à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

      23 octobre 2006

      Univers secret de Manuel Alves

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Un trésor d'art naïf... Etonnant rêveur solitaire oublié du monde !

      Pas facile à trouver la maison de Manuel, artisan qui a façonné ses rêves dans sa maison avec de simples troncs d'arbres récupérés.

      Sa maison, son univers

      Sa_maison__son_univers 

      Pour y accéder, il faut aller au village de "Macieira de Sarnes", tout près il y a le hameau de "Touto", à 3 km de Sao Joao da Madeira, pour citer une ville plus grande et en venant de Porto. Si vous faites un zoom sur la carte du Portugal, c'est à mi-chemin entre Porto et Aveiro. Et quand vous êtes à Maceira de Sarnes, à la hauteur d'une croix en pierre (genre calvaire), tourner à gauche direction Milheiros de Poiares ; 400 mètres plus loin, dans un bois de pins, un muret en pierre sur la droite marque l'entrée d'une cour de ferme occupée par une scierie ; c'est à gauche.

      Vous suivez, alors si vous voyez enfouie sous une épaisse touffe de lierre et de plantes grimpantes, fondue dans le paysage comme si elle voulait retourner à l'état de feuille ou de branche, la maison, il s'uffit de s'y arrêter et de contempler : LA MAISON DE MANUEL ALVES.

      Auparavant il était à la tête d'une scierie locale, il vendit tout et donna l'argent aux bonnes oeuvres et se retira dans sa tannière pour s'adonner à sa passion.

      Portrait de Manuel & sa femme

      Portrait_de_Manuel_et_sa_femme 

      Puis à la mort de sa femme, il s'est débarassé de ses ultimes biens, ne gardant que la vaisselle de son mariage et un portrait de l'élue de son coeur. Celle-ci était tombée malade et pour la distraire de son spleen, Manuel s'était mis à sculpter des bouts de bois. Le passe-temps devint une passion exclusive. Même le garage de sa soeur au village est bourré d'oeuvres signées Alves.

      Taillé ses fantasmes dans des racines un peu folles et anthropomorphes, ou scultpté ses fantaisies sur des morceaux de branche aux formes évocatrices, ramassées au hasard de ses errances. Ses oeuvres remplissent les pièces de son humble cachette.

      De curieux poissons, des oiseaux magiques, des sirènes exotiques, des déesses africaines, un paon, un serpent, une tête d'éléphant, un renard, un boeuf... une ribambelle enchantée.

      Sa cuisine lui sert d'atelier, elle est située au bout d'un couloir.

      Mais lorsque je voulus le rencontrer, je fis 400 km ce jour-là pour vérifier l'exactitude de ces dires. J'entrepris le voyage pensant dès lors qu'il était passionné et que son histoire qu'il me raconterait serait une de plus dans mon carnet secret, mais à mon grand regret, après avoir trouvé le chemin, je ne pus voir le personnage. J'appris que l'année auparavant, il était décédé.

      Etonnée par l'endroit, j'ai cherché auprès du voisinage la possibilité d'y accéder. Et une dame d'un certain âge vint et me procura la clé. Dans ses yeux, on voyait l'admiration qu'elle avait pour Manuel et Manuel lui permettait de voir du monde.

      Photothèque de 2002

      Cuisine équipée      

      Cuisine__quip_e


      Hall & son bric à brac  Hall_et_son_bric___brac


      Salle à manger & ses sculptures murales

      Salle___manger_sculpture_murale 


      Salle à manger mur

      Salle___manger_mur


      Le service du mariage

      Le_service_du_mariage


      Salle de bains

      Salle_de_bains 


      Mur du salon

      Mur_du_salon 


      Salon et les personnages conçus en branche

      Salon_personnage_de_branches 

      Le miroir du salon

      Salon_avec_son_mirroir

      Bibliographie

      • Photos personnelles prises lors de notre deuxième voyage au Portugal en 2002.
      • J'attends votre aide pour la compléter, alors n'hésitez pas à m'envoyer vos info. & photos. Merci

      Me joindre,  impasse.pas.perdus@free.fr

      Haut_de_page

      << Précédente | AAccueil | Suivante >>

      Ligne  Dernière mise à jour, le 21 avril 2007

      Posté par PASPERDUS à 17:44 - Univers secret de Manuel Alves... PORTUGAL - Commentaires [2] - Permalien [#]

      22 octobre 2006

      Parc de Pratolino ... , en Toscane

        << Précédente | AAccueil | Suivante >>

        PARC DE PRATOLINO (1569-1584) à Vaglia,

        conçu par l'Architecte Bernardo Buontalenti (1536-1908) pour le Grand Duc de Francesco I.

        colossale Statue des Apennins,

        102_0239

        La maison dite Villa Démidoff fut édifiée de 1568 jusqu'en 1586, sous François 1er de Médicis qui régna dès 1564, pour les séjours avec sa maîtresse vénitienne, la célèbre Bianca Capello qui devint ultérieurement sa femme. Elle fut démolie en 1819.

        Quelle statue, c'est de loin dans ce gigantesque parc qu'elle est apparue... 

        102_0240

        Edifiée de 1580 à 1582, par le sculpteur Jean de Boulougne dit Giambologna (1529-1608), artiste flamand qui fut un des meilleurs sculpteurs naiéistes. Elle cache une grotte exagonale avec piscine.

        Dans ce jardin :

        • on y décélait les vissicitudes de la vie, la difficile recherche de la vérité et du bonheur (labyrinthe), tandis que les destins humains échappaient aux hommes (Statue de l'Apennin).

        • Les figures de satyres et de nymphes contribuent à rappeler le caractère sacré des lieux.

        102_0227

        • Les grottes donnent la sensation d'empesentir lourdement l'origine terrestre qu'est l'homme, tout en faisant apparaître les entrailles de la terre,

        102_0229 102_0228

        • l'Apennin apparaît comme l'incarnation anthropomorphique de ce site montagnard et boisé,

        102_0231

        • Le thème des bergers dans la grotte semble d'autre part renvoyer à une conception idéale de l'amour,

        Son originalité tenait dans ses automates, actionnés par la force de l'eau. Ici, Pan faisait entendre les sons de sa flûte. Là, les Muses actionnaient des jeux d'orgue. Typique de la Renaissance italienne, ils étaient pleins d'humour et de surprises.

        Autre particularité, ce jardin n'est pas tracé de grandes voies géométriques, mais au contraire, d'allées rectilignes, en apparence désordonnées. Il a malheuresement été détruit par le Grand-Duc Ferdinand III.

        Propriété de la riche famille d'industriels acquise pour 300 000 lires, par le Prince Paul Pavlovitch Demidoff, depuis 1872 à la mort du Grand-Duc Léopold II de Toscane. Celui-ci s'installa avec sa deuxième épouse dans les communs (bâtiment des pages) qui subsistent encore sous le nom de Villa Démidoff.

        ADRESSE

        situé via Fiorentina 6, à Pratolino ( 055.2760424 ) à 12 kilomètres au nord de Florence

        PHOTOTHEQUE

        102_0244

        102_0232

        BIBLIOGRAPHIE

        • Photos prises lors de notre voyage en 2003.
        • Si vous avez de la documentation, n'hésitez à la faire partager, je serais fort intéressée de connaître plus sur ce parc quelque peu abandonné

        Lunette


        ADRESSE

        Villa_Demidoff

        A voir en Italie,

        DOLOMITES

        ROME

        TOSCANE

        .

        .

        .
        LES POUILLES

        .

        SICILE

        VENISE

        LES DOLOMITES est-ce un mythe !

        Sacro Bosco- Bomarzo... Italie

        Niki de Saint-Phalle ou la féminité triomphante.

        Parc de Pratolino..., en Toscane

        Impruneta -Dessines-moi un vase

        Les Pouilles sur les traces de l'Empereur Frédéric II

        Anatomie de la villa Palagonia
        MONSTRE DE CURIOSITE

        Courtiser Venise Venezsia' Venezia'   

        Haut_de_page

        << Précédente  |AAccueil | Suivante >>

        Ligne  Dernière mise à jour, le 1er juin  2008

        Posté par PASPERDUS à 16:11 - Parc de Pratolino..., en Toscane - Commentaires [3] - Permalien [#]